Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #41
    Modérateur

    Citation Envoyé par StraToN Voir le message
    Linux n'a pas d'attrait en tant que tel, et c'est là que se trouve l'échec.
    Je te cite toi mais je peux répondre ca à tout ceux qui disent que la vente pré installée ne changerait pas grand chose : GNU/Linux a un attrait extraordinaire : il est GRATUIT.

    En temps de crise, retirer 150 euros de l'achat d'un ordi pour les familles qui galère, ce n'est pas rien. Un sixième du SMIC. Si on affichait la différence de prix clairement au consommateur, je vous assure qu'on aurait au moins du 10% de PDM.
    "Historiquement, techniquement, économiquement et moralement, Internet ne peut pas être contrôlé. Autant s’y faire." Laurent Chemla

    Je soutiens Diaspora*, le réseau social libre.

    Veillez à porter une attention toute particulière à l'orthographe...

    Blog collaboratif avec des amis : http://geexxx.fr

    Mon avatar a été fait par chiqitos, merci à lui !

  2. #42
    Membre expert
    et ça y est, de "linux n'est pas assez grand public" on est arrivé à "la vente liée c'est pas bien", ou comment se tirer encore une fois de plus une balle dans le pied et faire perdre la crédibilité à une discussion ...

    linux a totalement échoué dans la promotion, c'est là le problème amha, mozilla a beaucoup moins d'appui financier dans le monde que les distributions linux, et pourtant mozilla a réussi à faire de la pub et à faire connaitre ses produits, pourquoi linux en est tout simplement incapable?

    je trouvais ce fil très intéressant, bah plus maintenant, bonne continuation.

  3. #43
    Membre averti
    « Le peuple GNOME qui affirme que j’ai introduit l’attitude qui provoque leur problème est ridicule » écrit Torvalds. « Ils sont dans le déni absolu de la raison de leur problème. Ils vont sauvagement blâmer tout le monde sauf eux-mêmes ».
    Si je ne m'abuse, tout du long de son post, De Icaza parle en disant "we" et pas "they"... Même si je ne suis pas entièrement d'accord avec ce qu'il dit, Torvalds est tellement un abruti imbu de sa personne (et il le montre une fois de plus ici) que c'est dur de le soutenir...

  4. #44
    Modérateur

    Citation Envoyé par stardeath Voir le message
    linux a totalement échoué dans la promotion, c'est là le problème amha, mozilla a beaucoup moins d'appui financier dans le monde que les distributions linux, et pourtant mozilla a réussi à faire de la pub et à faire connaitre ses produits, pourquoi linux en est tout simplement incapable?
    Euh, sincèrement... Je travaille pour Mozilla, et Google paye UN MILLIARD de dollars pour être le moteur de recherche par défaut (donc changeable) pendant 3 ans. Alors non, Mozilla n'a pas moins d'appui financier, bien au contraire.

    Et excuse moi de t'avoir décu pour la qualité du thread, mais à la question "Pourquoi GNU/Linux n'a-t-il pas une plus grande part de marché sur desktop" parler de la vente liée à complètement sa place.
    "Historiquement, techniquement, économiquement et moralement, Internet ne peut pas être contrôlé. Autant s’y faire." Laurent Chemla

    Je soutiens Diaspora*, le réseau social libre.

    Veillez à porter une attention toute particulière à l'orthographe...

    Blog collaboratif avec des amis : http://geexxx.fr

    Mon avatar a été fait par chiqitos, merci à lui !

  5. #45
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par transgohan Voir le message
    Linux n'a pas échoué, il n'est simplement pas vendu avec les ordinateurs qui sortent d'usines...
    Vous croyez que les utilisateurs de windows auraient eu l'idée d'aller installer firefox ou chrome pour la majorité de la famille Michu s'il n'y avait pas eu l'obligation pour microsoft de mettre leur bandeau de choix de navigateur ?
    On a aussi eu droit à des publicités pour Chrome qui a fait que des utilisateurs l'ont testé et adopté.
    Vous en voyez vous des publicités pour des distributions linux dans la presse grand public ?

    Bref pour moi les chiffres actuels d'utilisation sont tout à fait justifiés. On n'obtient rarement une bonne utilisation d'un produit sans le marketing qui va avec pour se démarquer des autres.
    Tout à fait d'accord avec toi!!
    J'ai même des exemples de gens qui m'ont demandé d'installer linux pour surfer sur le web juste par facilité et pour ne pas se préoccuper des antivirus!
    L'évolution des programmes et les incompatibilités qui en découlent existent aussi sous windows; essayez d'ouvrir un docx avec word 2000 pour voir !
    Au niveau matériel, j'ai un agenda électronique de HP avec un Tomtom dont les programmes de gestion ne tournent que sous xp et pas sous seven .
    Bref, j'utilise debian et ubuntu depuis plusieurs années et je ne m'en plaint pas; en utilisation normale, je n'ai jamais de plantages alors dans mon école je dois réinstaller "proprement" windows chaque année sur une trentaine de machines.

  6. #46
    Membre expert
    faut il commencer à énumérer toutes les boites qui contribuent à linux?

    http://www.linuxfoundation.org/node/4463 pour linux (faire du code c'est aussi des appuis financiers) et google pour mozilla (si tu travailles pour eux, alors tu dois pouvoir nous dire si effectivement mozilla cherche d'autres sources de revenu pour être moins dépendant de google )

    quant à remettre une fois de plus sur le tapis la question de la vente, le topic est question de fonctionnement interne de linux, les arguments de icaza et torvald, et la communauté de dév qui doivent jouer avec ça.

  7. #47
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par wirenth Voir le message
    Si je ne m'abuse, tout du long de son post, De Icaza parle en disant "we" et pas "they"... Même si je ne suis pas entièrement d'accord avec ce qu'il dit, Torvalds est tellement un abruti imbu de sa personne (et il le montre une fois de plus ici) que c'est dur de le soutenir...
    Si cet "abruti" n'avais pas existé, qui parlerait de Gnome et de Linux ?
    Un peu de modération dans le propos ne nuit pas au débat!

  8. #48
    Rédacteur/Modérateur

    Citation Envoyé par gbdivers Voir le message
    (auto modération : finalement pas envie de participer à ce genre de discussion)
    Pareil avec mes beaux parents qui ont découvert l'informatique après 70 ans !
    Modérateur Mageia/Mandriva Linux
    Amicalement VOOotre
    Troumad Alias Bernard SIAUD à découvrir sur http://troumad.org
    Mes tutoriels : xrandr, algorigramme et C, xml et gtk...

  9. #49
    Membre confirmé
    Linux ?
    Ayant déjà utilisé plusieurs distributions linux, j'en ai beaucoup installé mais je me suis jamais senti aussi a l'aise que sur un OS Windows, et je peux enumerer quelques problèmes rencontrés lors de l'utilisation d'une distribution linux :
    - Problemes de bugs au niveau du demarrage
    - Des problemes de dépendences...Lors de l'installation d'un nouveau logiciel
    - Impossible de lire certains fichiers audio
    - Payer pour ce qu'on peut avoir gratuitement sur windows, et lors de l'installation
    -...

    Franchement je suis d'accord avec la personne qui a écrit cet article, Linux est un echec cuisant en ce qui concerne les stations de travail. Mais un point positif quand meme est la possibilité d'utiliser des serveurs linux pour le web par exemple. Sinon pour une utilisation quotidienne, je préconise Linux !!!
    If you type Google into Google, you Can break the internet" - The IT Crowd

  10. #50
    Modérateur

    Effectivement, Mozilla cherche d'autres sources de revenu pour ne pas être dépendant uniquement de Google, surtout quand celui-ci devient le principal concurrent, maintenant qu'il y a Chrome.

    Pour autant, je pense que la promotion d'un navigateur, surtout vu l'etat du marché dans lequel est apparu Firefox, est beaucoup plus facile que celle d'un OS. Enfin, si Mozilla s'en sort si bien, nous verrons si Firefox OS perce (je l'espère vraiment), ce sera plus un marché comparable à celui des OS desktop.

    Pour parler du système GNU/Linux lui même, je trouve qu'il est face à un problème que ne rencontre pas les autres OS : il se disperse. C'est l'inconvénient de la liberté, dès que quelque chose ne nous convient pas, on se divise (fork) et on fait autre chose. Sauf qu'à chaque division, on divise aussi les moyens, qu'ils soient financiers ou humains.

    La multiplication des distributions et des environnements de bureaux illustrent bien ca. Franchement, avec trois ou quatre distributions différentes, on devrait bien réussir à contenter tout le monde non ? Une très légère, une très stable, une très complète et toujours avec les dernières nouveauté, et puis après, de quoi a-t-on besoin de plus qui ne rentre pas là dedans ? Mais non, il y aura toujours quelqu'un pour dire que ceci ne va pas, qu'il préfère ca.. Et comme le maître mot est la liberté, au lieu de chercher un compromis, on se divise.

    C'est vraiment dommage de voir ces ressources gâchées à réimplémenter pour la Xième fois la même chose.

    On pourrait aussi prendre l'exemple d'OpenOffice / LibreOffice mais bon, la part d'Oracle fait que l'histoire est un peu différente.
    "Historiquement, techniquement, économiquement et moralement, Internet ne peut pas être contrôlé. Autant s’y faire." Laurent Chemla

    Je soutiens Diaspora*, le réseau social libre.

    Veillez à porter une attention toute particulière à l'orthographe...

    Blog collaboratif avec des amis : http://geexxx.fr

    Mon avatar a été fait par chiqitos, merci à lui !

  11. #51
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par Flaburgan Voir le message

    La multiplication des distributions et des environnements de bureaux illustrent bien ca. Franchement, avec trois ou quatre distributions différentes, on devrait bien réussir à contenter tout le monde non ? Une très légère, une très stable, une très complète et toujours avec les dernières nouveauté, et puis après, de quoi a-t-on besoin de plus qui ne rentre pas là dedans ? Mais non, il y aura toujours quelqu'un pour dire que ceci ne va pas, qu'il préfère ca.. Et comme le maître mot est la liberté, au lieu de chercher un compromis, on se divise.
    Je pense que c'est de la d'ou vient le vrai probleme c'est la multiplicité des distributions, de ma propre experience, j'ai voulu passer a linux. j'ai commencé par une distribution RHEL 4, Puis Fedora 9 si je m'en souviens bien..J'avais toujours les memes problemes. ais pour ma part je pense que meme avec 4 Distribution c'est beaucoup trop. L'ouverture du système ne pose aucun problème. Mais je crois qu'avec une seule Distribution unifiée par un seul consortium devrait suffire pour créer un OS digne et capable de concurrencer.
    If you type Google into Google, you Can break the internet" - The IT Crowd

  12. #52
    Membre actif
    Je pense aussi que beaucoup de professionnels de l'informatique (ou simplement des utilisateurs avancés) ont peur que Linux devienne trop "grand public" pour diverses raisons.

    Par exemple, si Linux devient trop populaire, il risque d'attirer les malwares en masse (c'est là qu'on verra que peut être il ne fait pas forcément mieux que Windows). Il y a aussi le sentiment de certains qui se sentiraient faisant moins partie d'une élite (on retrouverait des "Mme Micheline"). Et bien d'autres choses encore.

    C'est pourquoi on voit parfois un comportement que je trouve assez puéril de la part de certains défenseurs de Linux qui voudraient semer la confusion et désorienter l'utilisateur lambda afin qu'il finisse par se dire que Linux doit rester aux pros de l'informatique. Comme exemple : la multiplication des bureaux, aucune cohérence entre les environnements, des applications qui sont prévues pour certains bureaux etc. Même le nombre de distributions est si important qu'il est très difficile de faire un choix. L'utilisateur qui envisage de passer à Linux se retrouvera confronté à plusieurs obstacles.

  13. #53
    Membre régulier
    Elle me fait bien rire cette fausse excuse qui consiste à dire qu'il n'y a pas de publicité pour Linux ou qu'il n'est pas pré-installé sur les machines vendues... Dans tous les cas ça ne changerait strictement rien au problème.

    Principalement les utilisateurs ont besoin de simplicité. Si on commence a leur dire bon vous avez le choix entre Slackware, Mandriva ou Debian tout en sachant que Debian possède plusieurs distributions dont ubuntu et que vous avez le choix entre plusieurs gestionnaires de bureau.. bah au regret de vous dire que les gens préféreront payer 120 euros leur licence Windows.

    Et je parle même pas des compatibilités matérielles ou logicielles.

  14. #54
    Membre du Club
    Je trouve que Miguel a tout à fait raison.

    Je suis un utilisateur très régulier de linux. Pour ce qui est du développement, linux est irréprochable par les performances qu'il offre et les outils qui sont proposés par la communauté.

    Mais honnêtement... Avez vous déjà testé linux sur tablette ? J'ai fait le tour de la question avec toute la bonne volonté du monde... Meego par exemple... C'est n'importe quoi. Le clavier virtuel, chose que l'on utilise les 3/4 du temps, n'est pas du tout ergonomique.

    Pour moi, très faible sont les produits véritablement exploitable par un novice. En photo par exemple: il n'y a rien qui arrive à la cheville de adobe Lightroom, et concernant le montage vidéo, il n'y a rien de sérieux.

    Le problème que je peux comprendre, c'est qu'un développeur opensource n'a pas forcément une R&D en IHM sous la main.

    Faire travailler la machine pour nous et pas l'inverse... Parfois, c'est un peu l'inverse sous linux. Et pourtant j'adore cet OS.

  15. #55
    Membre averti
    Faisons le bilan dans 5 ans.
    L'avenir n'est pas au poste desktop mais au terminal Web. A votre avis pourquoi Google a développé Chrome? Parce que bientôt, 99% des tâches (privées et encore plus professionnelles) de Mme Michaud seront déjà réalisées via son navigateur web : les fichiers sont déjà stockés sur internet, toutes vos applications seront online (webmail, google docs/office365, jeux vidéos, etc.)
    L'OS ne servira uniquement qu'à initialiser vos périphériques et à démarrer votre navigateur préféré. Dans ces conditions, pourquoi payer une licence windows alors que Linux fera très bien l'affaire (cf Android). Les constructeurs feront très rapidement un choix pragmatique, comme ils l'ont déjà fait pour l'embarqué...
    Wait and see!

  16. #56
    Membre chevronné
    Je pense qu'il faut un peu se rendre à l'évidence sur une chose primordiale.

    Si l'on veut que Linux perce dans le grand public, il faut avoir une communication claire.

    Les quelques constructeurs qui ont tenté de vendre des portables avec Linux ont arrêté, en partie, parce qu'ils n'avaient pas de demande.
    En effet, les néophytes ne voulait pas de Linux parce qu'ils ne le connaissaient pas et les "initiés" avait comme discours "On a pas besoin du constructeur pour installer un Nux".

    Maintenant, pourquoi le public ne connait pas Linux ?
    Parce que la communication n'est pas claire !!!

    Regardons l'évolution de Windows.
    On avait Windows 95, Windows 98, ... 2000, XP, Vista, 7, 8 (on a une évolution linéaire et on se doute, quand on est néophyte, que 2000 est mieux que 98 )

    Regardons Mac OS
    On a OS 9, OS X 10.1, 10.2, 10.3 ...etc jusqu'à 10.7 (évolution linéaire)

    Regardons les distributions Linux

    Sérieusement, ca donne envie de se barrer en courant !!!

    J'ai réussi à "convertir" une connaissance à Linux en lui installant, à l'époque, une Fedora.

    Il a voulu aider un autre ami sous Linux, en Ubuntu. Il a fait "yum install ..." --> Ca marche pas !! (Parce que c'est pas le même gestionnaire de paquet)
    De plus les répertoires d'install de certaines applis n'étaient pas les mêmes. Des paquets n'étaient plus dispo ou plus compatibles sauf si on upgradait les lib de gcc ... etc ...

    Résultat, ils ont galéré et en ont eu marre. Ils sont repassés tous les deux en Windows depuis ...

    Pour pas mal de gens, bidouiller doit rester un loisir ... pas un mode de vie

    EDIT: je viens de me rendre compte que le graphique ne contient "QUE" les distributions Live Linux
    Si tu ne sais pas faire, apprends. Si tu fais, fais bien. Si tu sais bien faire, enseigne.
    Mieux vaut paraître stupide quelques temps que rester stupide toute sa vie.

  17. #57
    Membre à l'essai
    Mais en fait est-ce réellement important que Linux ne soit pas imposé comme OS Desktop Grand Public ?
    Linux s'est taillé une belle part de marché sur les serveurs et dans l'embarqué, c'est déjà énorme !
    Et puis personnellement en tant que développeur je trouve Linux infiniment supérieur comme OS Desktop pour développer. Je n'ai pas envie que le "grand public" vienne changer la donne. A chaque usage son OS.

  18. #58
    Membre averti
    @tvibes : bon on dérive un peu dans la discussion, mais c'est pas grave. Effectivement, je donnais l'exemple d'Office sous Windows, vision Microsoftienne donc. A laquelle vous opposez les logiciels libres que vous associez à Linux. Alors, juste pour exactitude (et sans débattre sur la philosophie du libre etc), on peut faire tourner des logiciels libres sous Windows et (pour en revenir au sujet) on peut acheter un logiciel proprio et le faire tourner sous Linux. Par exemple Maya, Houdini et Softimage étaient dispos sous Linux. Si je paie Houdini 5000€ en 2008 et qu'il fonctionne bien sous ma Fedora 9, j'ai pas envie que ça ne fonctionne plus en 2012 sous FC 17, même si mon logiciel est sans doute dépassé.

    Citation Envoyé par gholafox Voir le message
    L'installation de logiciels sous Linux n'est pas comparable. En fait, en général sous Linux, on utilise un gestionnaire de paquet (...) que l'on appellera bibliothèques, pour fonctionner. Ces bibliothèques peuvent être utilisées par plusieurs autres applications. (...) qu'il est possible d'avoir, comme sous Windows ou Mac OS, des applications statiques. Par exemple, on prend Neverwinter Nights, qui est natif Linux, il fonctionnera encore un petit moment (...)
    Je vois assez bien comment ça fonctionne, et pour avoir fait des release d'un logiciel plutôt complexe sous linux j'espère effectivement pour Valve qu'ils sortiront steam en statique. C'est plus que pénible de devoir faire une release pour Ubuntu 11.10, 12.04, 12.10, 32 && 64 bits, et de refaire la même avec Fedora.

    Daniel

  19. #59
    Membre averti
    Citation Envoyé par Narann Voir le message

    @mangobango
    Je viens de lire ton commentaire, je pense que tu fait fausse route et je vais tenter de t'expliquer pourquoi.

    Les package manager fonctionnent en gérant les dépendances des lib. Ainsi, si tu veut ajouter un jeu (non open source), il faut que ce dernier soit compatible avec la même version d'une lib utilise dans ta distribution. Suivant cette logique, la fragmentation des distributions fait qu'aucun dev qui souhaite faire du non open source n'a sa place dans le package manager.

    Et c'est vrai!

    Mais il y a une "alternative". J'utilise les guillemets tant cette "alternative" est une aberration (je préciserai plus tard).

    Pourquoi ton jeu de 97 fonctionne encore sur Win7? Si tu ouvre le dossier du jeu tu verra un certain nombre de dll. Et bien ces dll, c'est des libs. Sauf qu'au lieu d’être "dans le système" (a la linux) ces libs sont dans le dossier et ne servent qu'au jeu en question et leur version est, ducoup, complètement fige.

    C'est ça qui assure la "compatibilité" qui fait qu'on peut lancer un jeu de 97 sous Win7.

    Cette "manière" de faire est complètement possible sous Linux (c'est surement ce qui sera fait par le Ubuntu Store et Steam qui voudrons proposer des jeux de devs qui ne font pas de l'open source). C'est aussi comme ça que tu récupère des jeu du Humble Bundle porte sous Linux: Les libs sont distribue avec les jeux et/ou statiquement lie. Je suis sur que je peut les mettre sur n'importe quel Linux, ils marcheront.

    Donc ce n'est pas ça le problème.

    Maintenant les soucis que ça implique.

    Je vais commencer par le moins important: La taille/lourdeur.

    Le fait de dupliquer les libs (chaque jeu utilisant sa version de zlib par exemple) plutôt que de proposer une version de lib commune (fonctionnement des packages) alourdi le système d'un point de vu "place" mais aussi chargement (si tu lance 4 app propriétaires qui utilisent chacune leur version de zlib, tu doit charger chaque zlib...)

    Ça, c'est exactement comment Windows fonctionne. Certains diront que ce n'est pas un problème, admettons.

    Maintenant le vrai problème: La sécurité.
    [...]
    .
    Totalement d'accord sur l'existence de "solutions" (statiques, packagées avec les dépendances). Totalement d'accord aussi que ce n'est pas la manière de faire en Open Source où chacun fait ce qu'il sait faire et profite des avancées du copain. J'imagine que chez Valve ils doivent avoir quelques linuxiens aussi qui voudraient utiliser les libs "système" pour "faire les choses bien", mais faut être réaliste, ils s'exposeraient alors à des pépins agaçants tout le long de la vie du logiciel.

    Pour moi utiliser Linux, c'est pas une question philosophique, ni pécuniaire mais pratique -car pour développer c'est tip top- et aussi je dois l'avouer un peu esthétique (j'adore customiser mon bureau sans avoir à patcher uxtheme.dll) héhéhé

    Daniel

  20. #60
    Modérateur

    Citation Envoyé par Squeak Voir le message
    Je pense aussi que beaucoup de professionnels de l'informatique (ou simplement des utilisateurs avancés) ont peur que Linux devienne trop "grand public" pour diverses raisons. […] Il y a aussi le sentiment de certains qui se sentiraient faisant moins partie d'une élite (on retrouverait des "Mme Micheline"). Et bien d'autres choses encore. C'est pourquoi on voit parfois un comportement que je trouve assez puéril de la part de certains défenseurs de Linux qui voudraient semer la confusion et désorienter l'utilisateur lambda afin qu'il finisse par se dire que Linux doit rester aux pros de l'informatique.
    C'est une drôle d'idée qui revient pourtant souvent, comme en témoigne cette citation du Guide du Linuxien Pervers sur Usenet :

    > A l'heure actuelle, il s'est formé une sorte "d'aristocratie" de Linux
    > qui essaye de maintenir ses connaissances pour elles et d'en priver les
    > autres en innondant chaque débutant de documentations
    -+- EF in Guide du liuxien pervers : "Comprenne qui pourra..." -+-

    Comme exemple : la multiplication des bureaux, aucune cohérence entre les environnements, des applications qui sont prévues pour certains bureaux etc. Même le nombre de distributions est si important qu'il est très difficile de faire un choix. L'utilisateur qui envisage de passer à Linux se retrouvera confronté à plusieurs obstacles.
    Comment ça, « aucune cohérence » ? Ils fonctionnent tous sous X-Window et utilisent des toolkits très largement documentés, à commencer par GTK et Qt, qui ont largement dépassé les frontières de ces environnements. Pour le reste, il faut comparer ce qui est comparable : il ne peut y avoir incohérence qu'à partir du moment où il y a justement plusieurs environnement. Et avec les O.S. phares du marché, force est de constater que ce n'est pas le cas. Affirmer cela n'a donc pas plus de sens que se plaindre qu'il n'y ait pas de cohérence entre Windows et MacOS X.

    Citation Envoyé par maxlpn Voir le message
    Elle me fait bien rire cette fausse excuse qui consiste à dire qu'il n'y a pas de publicité pour Linux ou qu'il n'est pas pré-installé sur les machines vendues... Dans tous les cas ça ne changerait strictement rien au problème.

    Principalement les utilisateurs ont besoin de simplicité. Si on commence a leur dire bon vous avez le choix entre Slackware, Mandriva ou Debian tout en sachant que Debian possède plusieurs distributions dont ubuntu et que vous avez le choix entre plusieurs gestionnaires de bureau.. bah au regret de vous dire que les gens préféreront payer 120 euros leur licence Windows.
    120 euros, ce n'est pas certain, surtout en temps de crise. Les gens qui sont prêts à « dépenser un tout petit peu plus pour avoir un service de qualité » commencent à devenir rares. Ensuite, ça demande déjà beaucoup de volonté d'aller soi-même installer un Linux quand on a toujours connu que Windows sur sa machine, alors payer 120 euros pour faire l'inverse ! Quelqu'un qui aura toujours été habitué au monde Unix, notamment à ses bureaux virtuels et à ses techniques de dépannages risque de ne pas trouver grand chose d'intéressant à un Windows tout neuf et tout nu.

    À part cela, la distribution phare dans le grand public ces dernières années a été Ubuntu. À tel point que l'on commençait à confondre les noms de GNU/Linux et Ubuntu en particulier, ironiquement ou pas. C'était très bien comme ça. Sur les sites des éditeurs qui s'impliquent, on trouve généralement les formats *.rpm, *.deb et les sources *.tar pour tout le reste. Trois packages générés avec des scripts, ça me semble acceptable du côté d'un éditeur.

    Il ne faut pas oublier non plus qu'on a connu bien « pire » en informatique : du temps des huit et seize bits, chaque logiciel était édité pour six à dix plateformes différentes (ex : Thomson, CPC, Spectrum, C64, PC, Mac). Tout le monde trouvait cela normal à l'époque, de la même façon que l'on trouve au rayon automobile des pièces similaires pour au moins une dizaine de constructeurs différents, et la presse informatique (autant que les catalogues) étaient adaptés à cela.

    Et je parle même pas des compatibilités matérielles ou logicielles.
    Compatibilités avec quoi ?

    Citation Envoyé par djarBoy Voir le message
    Je trouve que Miguel a tout à fait raison.

    Je suis un utilisateur très régulier de linux. Pour ce qui est du développement, linux est irréprochable par les performances qu'il offre et les outils qui sont proposés par la communauté.

    Mais honnêtement... Avez vous déjà testé linux sur tablette ? J'ai fait le tour de la question avec toute la bonne volonté du monde... Meego par exemple... C'est n'importe quoi. Le clavier virtuel, chose que l'on utilise les 3/4 du temps, n'est pas du tout ergonomique.
    Justement, le Desktop, ce n'est pas vraiment les tablettes. :-)

    Par contre, il serait vraiment d'utilité publique de cesser de considérer GNOME comme le « bureau des Unix » et celui de Linux en particulier. C'est vrai dans les faits parce que c'est le plus usité et qu'il est particulièrement avancé mais franchement, si Miguel de Icaza est un libriste, ce n'est pas un adepte des systèmes Unix et il ne l'a jamais été. GNOME utilise GNU/Linux comme GNU a utilisé Linux : en tant qu'hôte.

    Pour moi, très faible sont les produits véritablement exploitable par un novice. En photo par exemple: il n'y a rien qui arrive à la cheville de adobe Lightroom, et concernant le montage vidéo, il n'y a rien de sérieux.

    Le problème que je peux comprendre, c'est qu'un développeur opensource n'a pas forcément une R&D en IHM sous la main.
    C'est surtout que peu d'éditeurs publient sous Linux. Le marché est souvent trop petit par rapport à celui de Windows et on entend souvent dire que les utilisateurs de Linux « sont habitués à ne pas payer ». C'est ni complètement faux ni complètement vrai : en dehors du côté technique et de la philosophie du mouvement, beaucoup d'utilisateurs de Linux le sont justement parce qu'ils refusent de pirater.

    Dans ce cas précis, c'est Adobe qu'il faut aller ennuyer (et accessoirement, ce serait bien que s'ils décident de ne plus publier le plugin Flash sous Linux, ils nous le laissent dans un état stable et qu'ils fassent en sorte que le dernier de la lignée ne soit pas rempli de bugs et de régressions).

    Après, il faut comparer ce qui est comparable : quels sont les logiciels Windows disponibles immédiatement après l'installation, qui soient libres et gratuits, et que l'on puisse obtenir directement sur les serveur de l'éditeur de l'OS via Windows Update ou un canal similaire ? À part les service packs, pas grand chose.