Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Débats sur le développement - Le Best Of Discussion :

Qui pratique la programmation spontanée ?


Sujet :

Débats sur le développement - Le Best Of

  1. #161
    Membre expert
    Oui, je suis d'accord, travailler au fil de l'eau sans préparer le terrain ni même documenter, c'est du grand n'importe quoi.

    Se passer de la représentation papier d'un algorithme, à la rigueur (c'est ce que je fait et c'est ça que j'appelle la programmation spontanée), pour le reste, c'est un grand n'importe quoi : c'est se lancer dans la forêt tropicale sans l'équipement ad'hoc pour y faire face !

    Sinon, remarque :
    arrêter de vous échauffer, de vous facher ou de vous énerver : ça aussi, c'est n'importe quoi !

    Calme, sérénité, on est tous développeurs, faisant partie d'une grande famille, d'une communauté !

    Peace and Love


    Bidouilleuse Delphi

  2. #162
    Membre du Club
    Vraiment....
    Salut a tous comme koi je suis d'accord avec chacun d'entre vous mias ce ke j'aimerais savoir :
    pensez vous que tt le monde doit programmer spontanément, moi je pense que ce n'est pas sérieux car la programmation demande beaucoup de rigueur quelque soit votre talent il vous faut être organisé pour toute programmation qui commence par une analyse sinon tout est raté il y aura toujours quelque chose à refaire..... merci

  3. #163
    Membre habitué
    Le pire qu'il m'arrives parfois c'est de savoir qu'une évolution doit avoir lieu dans un certains sens... Une grosse évolution... Je couches sur papier l'idée de départ qui a amorcé le besoin...
    Et j'y réfléchis sans y réfléchir... en travaillant sur d'autres programmes... pour une fois isoler déterminer l'aproche, la démarche...

    mais il m'est arriver un jour d'être confronté à la nécessité de refondre intégralement notre logiciel que nous utilisons en fabrication... Différentes évolutions parfois très barbares avait fait perdre la simplicité et la convivialité à l'utilisation du logiciel... (surtout des évolutions en programmation spontanées...)

    Il fallait refondre et optimiser un certains nombre de fonctionnalité...
    J'ai réfléchit très souvent à la réponse à ce besoin......
    Au boulot, dans la voiture, en dormant...
    Je buttais, je ne trouvais pas...

    Et un dimanche soir, je venais de m'allonger dans mon lit, j'allais lire et une lumière s'est allumée dans mon cerveau...
    J'ai du immédiatement attraper un stylo, trois papiers...
    et coucher sur le papier le résultat de ma réflexion.

    Je vous dit pas la tête de ma femme, qui ne m'avais jamais vu faire de la prog et qui me voyait préparer un algorythme et une description du nouveau fonctionnement de notre progrramme...
    Le résultat fut éloquent et à l'origine d'un certains nombre de changements dans ma manière de travailler.

    Compte tenu de l'ampleur de l'évolution pour notre logiciel, de la programmation spontannée n'aurait pas aboutie au même résultat et aurait été beaucoup plus long!

    Bref j'ai renoncé à beaucoup de programmation spontannée et lorsque j'y ai recours, jem'obliges à insérer de nombreux commentaires....
    on aura tout vu...
    Mais où est-ce???...
    ------------------------------------------------------
    n'oublies pas les balises [code ][/code ]
    et le Tag

  4. #164
    Candidat au Club
    Et bien, moi qui débute (en delphi et gràce à dvp), je sais ce qu'il me reste à faire... { }.

    @+

  5. #165
    Membre averti
    Développeur c'est un métier.

  6. #166
    Rédacteur/Modérateur

    Citation Envoyé par cjacquel
    Développeur c'est un métier.

    pas forcemment... ça peut être seulement une passion, un passe-temps, etc.
    Evitez les MP pour les questions techniques... il y a des forums
    Contributions sur DVP : Mes Tutos | Mon Blog

  7. #167
    Membre régulier
    Loool !

    Ca faisait longtemps que j'avais pas ris comme ça ! Lire tout ce topic en partant du début, c'était long, mais c'était bon !

    Je sais pas pourquoi, mais quand j'ai lu pour la première fois le terme "programmation spontannée", ça m'a imédiatement fait pensé à la "combustion spontanée" ! Ca m'est venu comme ça, comme un "flash" ! Et pas seulement à cause des similarités orthographiques !


    Bon d'accord, j'arrête...
    Mais quand même une dernière question : c'était une blague, ce topic, c'était une blague, hein ? Elle est où la caméra ?

    Allez, bonne programmation à tous !
    Vive l'XP (ou le cycle en V) le jour, et vive la PS la nuit (mais seulement la nuit, hein, on est d'accord ?) !!!
    @ +

  8. #168
    Membre éprouvé
    la programmation spontanée, ça me rappelle un projet que j'ai dû faire pour la fac : Du C sous unix, à trafiquer les segments de mémoire partagées à 4 toute la nuit chacun sur un ordi, sous notepad sans coloration et sans compilo.

    Ben le résultat a été là : personne n'était capable de dire ce qu'il avait programmé et dans quel sens emboiter le tout.


    Sérieusement ce topic est merveilleux ! Qu'est ce que j'ai rigolé !

    Je suis un fervant défenseur du commentaire bien mis et bien rédigé de manière structurée afin de générer la doc technique automatiquement (enfin quasiment). (cf http://ocamaweb.sourceforge.net/)

  9. #169
    Rédacteur en Chef

    Je suis d'avis de penser que la dynamique de cette discussion est basée sur le fait que les participants sont un mélange de professionnels, d'une part, et d'autres part, d'amateurs, et enfin aussi d'amateurs qui pensent à tord être des professionnels.

    Je me trompe ?
    Ne pas me contacter pour le forum et je ne répondrai à aucune question technique. Pour contacter les différents services du club (publications, partenariats, publicité, ...) : Contacts

    15 000 offres d'emploi développeurs et informatique
    Cours et tutoriels développeurs et informatique
    Les FAQ's & Les Livres
    Codes sources
    Téléchargements

  10. #170
    Futur Membre du Club
    salut !

    je suis moi aussi un adepte de la programmation spontané. pourtant je bosse depuis 7 ans sur des projets DO178B, y compris niveau A (les connaisseuyrs apprecieront) !!!

    donc evidemment, quand je parle de programmation spontanée, ce n'est que pour mes projhets persos (qui peuvent représenter 1 ou 2 milliers de lignes au max).

    bien sur, pas de magie, je tombe dans tous les pieges, mais j'ai l'impression que globalement, c'est pas si terrible que ca.

    donc moi je pose une question : ceux qui disent faire spec et conception a chaque fois, ils utilisent quoi comme logiciels ? un simple 'vi' ou des logiciels plus évolués ? non parce que ca m'interresse de tenter le coup !

  11. #171
    Expert éminent
    Citation Envoyé par jyl2002
    Je sais pas pourquoi, mais quand j'ai lu pour la première fois le terme "programmation spontannée", ça m'a imédiatement fait pensé à la "combustion spontanée" ! Ca m'est venu comme ça, comme un "flash" ! Et pas seulement à cause des similarités orthographiques !
    C'est plus à rapprocher de "l'écriture spontanée", qui est très à la mode dans les "clubs d'écriture" et autres associations d'écrivains amateurs. Inutile de préciser que cette pratique n'a été jusqu'ici à l'origine d'aucun chef d'oeuvre littéraire...
    FAQ XML
    ------------
    « Le moyen le plus sûr de cacher aux autres les limites de son savoir est de ne jamais les dépasser »
    Giacomo Leopardi

  12. #172
    Membre expert
    Citation Envoyé par GrandFather
    C'est plus à rapprocher de "l'écriture spontanée", qui est très à la mode dans les "clubs d'écriture" et autres associations d'écrivains amateurs. Inutile de préciser que cette pratique n'a été jusqu'ici à l'origine d'aucun chef d'oeuvre littéraire...

    Si, chez les surréalistes, mais là on s'éloigne du sujet
    Bidouilleuse Delphi

  13. #173
    Membre actif
    GrandFather a écrit :
    C'est plus à rapprocher de "l'écriture spontanée", qui est très à la mode dans les "clubs d'écriture" et autres associations d'écrivains amateurs. Inutile de préciser que cette pratique n'a été jusqu'ici à l'origine d'aucun chef d'oeuvre littéraire...
    Un chef d'oeuvre oui, "Sur la route" Jack Kerouac (baléze sur un meme rouleau de machine à écrire en 3 semaines).
    Si tu ne te plantes pas, comment veux tu pousser?

  14. #174
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par ronan99999
    Un chef d'oeuvre oui, "Sur la route" Jack Kerouac (baléze sur un meme rouleau de machine à écrire en 3 semaines).
    je ne sais pas si tu l'as lu, mais je trouve qu'il a quand même pris un sacré coup de vieux ce livre...

  15. #175
    Membre éprouvé
    Perso, je suis autodidacte en info et je n'ai pas honte de dire que je fais de la programmation spontanée.

    Donc non, pas d'algorithme chez moi au boulot quand je dois bosser sur un code. Par contre, je dresse schématiquement parlant toutes les séquences que devra traiter le programme au final.

    Le tout, c'est qu'ayant appris un langage de prog sur le tas, j'ai zappé la partie algo et autres. Désolé mais je n'ai eu aucune formation.

    Alors oui, clair que développeur, c'est un métier mais ce n'est pas parce qu'on ne fait pas d'algo qu'on est un crétin fini et qu'on code comme un cochon.

    J'ai plusieurs dizaines de progs à mon actif et on n'a rien trouvé à redire à mon travail.

  16. #176
    Membre confirmé
    Quand on doit trouver un moyen d'effectuer une tache et qu'on a un flash et qu'on le prog tout de suite pour ne pas perdre l'idée, OUI a la prog spontanée.

    Dans tous les autres cas, NON. C'est une aberration de dire qu'on peut comprendre toutes les astuces utilisées sur l'instant sans commentaire, sans organigrammes etc...
    Moi, j'aime pas facebook.

    Musiciens de France

  17. #177
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Commodore_Psykopate
    Dans tous les autres cas, NON. C'est une aberration de dire qu'on peut comprendre toutes les astuces utilisées sur l'instant sans commentaire, sans organigrammes etc...
    Oui mais comment s'y prendre lorsqu'on est autodidacte en info comme je l'ai été ?

    Ma technique reste succinte : prise rapide de notes sur ce qui doit être fait, comment et dans quel ordre ça doit être fait.

    Pour le reste, je code une version alpha que j'optimise ensuite.

    Le coup de l'algo romancé par exemple, je n'y arrive pas, ça n'est pas parlant. Ca n'est pas aussi "visuel" que de faire une ébauche par écrit des étapes importantes du développement.

  18. #178
    Membre confirmé

    Ma technique reste succinte : prise rapide de notes sur ce qui doit être fait, comment et dans quel ordre ça doit être fait.
    Tu l'as dit: même rapidement tu te fais un plan d'action. Un cahier des charges allégé, en quelque sorte
    Moi, j'aime pas facebook.

    Musiciens de France

  19. #179
    Futur Membre du Club
    J'ai fini par retrouver dans mes archives ce lien qui fonctionne toujours.
    Il me semblait déjà avoir vu quelque chose de semblable quelque part.

    http://aigespc57.cicrp.jussieu.fr/al...troduction.htm

    Voici quelques extraits de texte qui appartiennent à son auteur respectif.

    2. Faut-il être matheux pour être bon en algorithmique ?

    Je consacre quelques lignes à cette question, car cette opinion aussi fortement affirmée que faiblement fondée sert régulièrement d’excuse : « moi, de toute façon, je suis mauvais(e) en algo, j’ai jamais rien pigé aux maths ». Faut-il être « bon en maths » pour expliquer correctement son chemin à quelqu’un ? Je vous laisse juge.

    La maîtrise de l’algorithmique requiert deux qualités, très complémentaires d’ailleurs :

    il faut avoir une certaine intuition, car aucune recette ne permet de savoir a priori quelles instructions permettront d’obtenir le résultat voulu. C’est là, si l’on y tient, qu’intervient la forme « d’intelligence » requise pour l’algorithmique. Alors, c’est certain, il y a des gens qui possèdent au départ davantage cette intuition que les autres. Cependant, et j’insiste sur ce point, les réflexes, cela s’acquiert. Et ce qu’on appelle l’intuition n’est finalement que de l’expérience tellement répétée que le raisonnement, au départ laborieux, finit par devenir « spontané ».
    il faut être méthodique et rigoureux. En effet, chaque fois qu’on écrit une série d’instructions qu’on croit justes, il faut systématiquement se mettre mentalement à la place de la machine qui va les exécuter, armé d'un papier et d'un crayon, afin de vérifier si le résultat obtenu est bien celui que l’on voulait. Cette opération ne requiert pas la moindre once d’intelligence. Mais elle reste néanmoins indispensable, si l’on ne veut pas écrire à l’aveuglette.

    Et petit à petit, à force de pratique, vous verrez que vous pourrez faire de plus en plus souvent l’économie de cette dernière étape : l’expérience fera que vous « verrez » le résultat produit par vos instructions, au fur et à mesure que vous les écrirez. Naturellement, cet apprentissage est long, et demande des heures de travail patient. Aussi, dans un premier temps, évitez de sauter les étapes : la vérification méthodique, pas à pas, de chacun de vos algorithmes représente plus de la moitié du travail à accomplir... et le gage de vos progrès.
    Apprendre l’algorithmique, c’est apprendre à manier la structure logique d’un programme informatique. Cette dimension est présente quelle que soit le langage de programmation ; mais lorsqu’on programme dans un langage (en C, en Visual Basic, etc.) on doit en plus se colleter les problèmes de syntaxe, ou de types d’instructions, propres à ce langage. Apprendre l’algorithmique de manière séparée, c’est donc sérier les difficultés pour mieux les vaincre.

    A cela, il faut ajouter que des générations de programmeurs, souvent autodidactes (mais pas toujours, hélas !), ayant directement appris à programmer dans tel ou tel langage, ne font pas mentalement clairement la différence entre ce qui relève de la structure logique générale de toute programmation (les règles fondamentales de l’algorithmique) et ce qui relève du langage particulier qu’ils ont appris. Ces programmeurs, non seulement ont beaucoup plus de mal à passer ensuite à un langage différent, mais encore écrivent bien souvent des programmes qui même s’ils sont justes, restent laborieux. Car on n’ignore pas impunément les règles fondamentales de l’algorithmique… Alors, autant l’apprendre en tant que telle !

  20. #180
    Membre régulier
    La programmation spontannée ... ça rime avec suicide programmé
    Non serieusement, les quelques stages et autres petits boulots que j'ai fait m'ont appris très vite à faire de la documentation ! Que ce soit en informatique de gestion ou en Informatique Industrielle (programmation d'automate, si tu plantes la boite c'est même plus la peine de chercher un job d'été dans l'industrie dans un périmêtre d'environ 100 km , parce que si la machine plante ils vont pas s'amuser à te courir après pour avoir des explications sur le programme d'automate lol) ...
    Dernièrement j'ai fait un site pour un bureau d'étudiant, ben j'ai fait de la doc et des commentaires au cas ou quelqu'un reprendrerais mon boulot après moi ...
    Les seuls programmes que j'ai déjà fait sans doc ou rien d'autre sont des scripts sous Linux :p