IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Emploi Discussion :

Programmation : les travailleurs doivent-ils disposer d’un plan B avant leurs 40 ans ?


Sujet :

Emploi

  1. #41
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Inscrit en
    juin 2004
    Messages
    938
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 53
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2004
    Messages : 938
    Points : 4 768
    Points
    4 768
    Par défaut
    Citation Envoyé par pierre++ Voir le message
    30 ans de dev dont les 15 dernières dans la même boite, du coup le plan B n'a effectivement pas de sens sauf si ta boite coule, ou est rachetée/fusionnée etc... et ce n'est que dans ce cas que tu toucheras du doigt le problème des + de 40 ans.
    Mais tant que tu restes dans la même et qu'elle fonctionne, cela ne te concerne effectivement pas.
    C'est vrai qu'il faut être dans une boite qui sait sortir des sentiers battus... Si on faisait la même chose que tout le monde, personne n'aurai intérêt à nous confier du travail surtout que nous sommes généralement plus cher qu'une SSII...
    Mais après depuis 15 ans que j'y suis on a su se renouveler, progresser, aller vers des technos que d'autres ne maitrisent pas, ne pas tomber dans la faciliter du généraliste, mais toujours essayer de prendre des projets intéressants d'un point de vue challenge, même si parfois ça ne rapporte beaucoup de tunes une fois les charges payées, l'essentiel étant de ne pas perdre d'argent et de ne pas se mettre dans le rouge...

    Citation Envoyé par pierre++ Voir le message
    De mon côté je suis dans le sud-est ( jamais travaillé à Paris même si j'y connais des dev qui bougent beaucoup et qui ont développé un très bon réseau) et la problématique du plan B qui est posée a vraiment du sens, que je n'avais pas anticipé trop confiant dans mes capacités et compétences
    Un réseau, on peut se le faire à coté de chez soi, dans le sud-est y'a pas mal de boites... Et un réseau c'est juste quelques bons interlocuteurs bien placés (5 ou 6) avec qui tu garde des relations même lorsque tu bosse pas ensemble... C'est pas très compliqué...

    Maintenant le problème du plan se posera peu être jour pour moi aussi (j'ai 52 ans), mais je considère qu'il faut :

    - Toujours garder à l'esprit que personne n'est indispensable et c'est valable dans tout les métiers
    - Toujours avoir envie de se dépasser, ne jamais rester dans sa zone de confort
    - Savoir être autonome dans son boulot, prendre ses propres décisions, les justifier et les défendre sans être obtus, ce qui amène une certaine valeur ajoutée à ton travail
    - Avoir le contact humain avec le client, toujours avoir le sens du travail bien fait et de la relation avec lui, aplanir les différents, savoir gérer lorsqu'il y a des problèmes, savoir intervenir vite (les clients apprécient la réactivité), mais ne pas hésiter à dire au client qu'il se trompe lorsque c'est le cas où qu'il ne fait pas le bon choix
    - Savoir s'entourer de fournisseurs, de sous-traitants sérieux et garder contact avec eux en toute circonstances
    - Savoir mettre les mains de le cambouis (électronique, câblage, etc...)
    - Être polyvalent en toutes circonstances

    Et puis ne pas hésiter à aller vers les PME, les TPE, ne pas chercher la sécurité avant tout, mais l'autonomie

  2. #42
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Inscrit en
    juin 2004
    Messages
    938
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 53
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2004
    Messages : 938
    Points : 4 768
    Points
    4 768
    Par défaut
    Citation Envoyé par DuyBinh Voir le message
    Purée, ça sent la rage contre le système fr dans ce post
    Quand je vois ce qui se passe ailleurs et chez nous, oui... un peu

    Je me permets d'apporter un peu mon point de vue sur certaines choses dans le post.

    Citation Envoyé par DuyBinh Voir le message
    - De plus, les gens pour rapport à leurs vies privées, avantagent surtout les grosses agglo car + de services disponibles (crèches, aéroport, sorties, etc.), c'est un peu comme les médecins, ils vont principalement privilégier les grosses villes. Hors Paris, si tu as un salaire potable dans une grosse agglo comme Lyon par ex, tu vis aussi bien à Lyon que Clermont. Par ex: un dev se faisant 3000 net à Lyon mais seulement 2000 net à Clermont va avoir le même niveau de vie à peu près avec tous les avantages de la grosse ville qu'est Lyon (transport, sorties, etc.). Je dis pas que c'est bien ou mal, cela relève simplement de choix personnels et je comprends ceux qui préfèrent vivre à Paris par exemple .
    Y'a tout ce qui faut à Clermont-Ferrand aussi (Transports, Crèches, Vie culturelle, Sport, etc...) à deux pas de la nature... Oui je sais je plaide pour ma région natale...

    Quelques années plutôt mon frère qui travaille dans un groupe de luxe (bien payé), c'est vu offrir un poste sur la région lyonnaise avec une promotion (et une augmentation conséquente)
    A Clermont avec son salaire il avait un appartement en plein centre avec terrasse (65m2 + 20m2 de terrasse)
    A Lyon même avec son augmentation il aurait du se contenter d'un 50m2 (sans terrasse voir sans ascenseur) à la périphérie dans des quartiers pas terribles (pas les pires quand même)
    Du coup il a préférer décliner et rester sur Clermont...

    Concernant les cercles parisiens, j'ai eu l'occasion d'échanger avec pas mal de chefs d'entreprises de ma région et de quelques autres, en province on est systématiquement vus pour des ploucs... Certains pensent même que toute réussite n'est possible qu'a Paris - ou dans une métropole - car les talents ne sont que dans ces endroits là... Y'en a même qui pensent que l'on a pas Internet et que l'on fonctionne avec le fax ou par courrier pour les commandes/factures (véridique) !

  3. #43
    Membre expert
    Profil pro
    engeneer
    Inscrit en
    juin 2007
    Messages
    1 010
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : engeneer

    Informations forums :
    Inscription : juin 2007
    Messages : 1 010
    Points : 3 132
    Points
    3 132
    Par défaut
    Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
    Quand je vois ce qui se passe ailleurs et chez nous, oui... un peu

    Je me permets d'apporter un peu mon point de vue sur certaines choses dans le post.



    Y'a tout ce qui faut à Clermont-Ferrand aussi (Transports, Crèches, Vie culturelle, Sport, etc...) à deux pas de la nature... Oui je sais je plaide pour ma région natale...

    Quelques années plutôt mon frère qui travaille dans un groupe de luxe (bien payé), c'est vu offrir un poste sur la région lyonnaise avec une promotion (et une augmentation conséquente)
    A Clermont avec son salaire il avait un appartement en plein centre avec terrasse (65m2 + 20m2 de terrasse)
    A Lyon même avec son augmentation il aurait du se contenter d'un 50m2 (sans terrasse voir sans ascenseur) à la périphérie dans des quartiers pas terribles (pas les pires quand même)
    Du coup il a préférer décliner et rester sur Clermont...

    Concernant les cercles parisiens, j'ai eu l'occasion d'échanger avec pas mal de chefs d'entreprises de ma région et de quelques autres, en province on est systématiquement vus pour des ploucs... Certains pensent même que toute réussite n'est possible qu'a Paris - ou dans une métropole - car les talents ne sont que dans ces endroits là... Y'en a même qui pensent que l'on a pas Internet et que l'on fonctionne avec le fax ou par courrier pour les commandes/factures (véridique) !
    J'avoue l'exemple de Lyon est mal choisie car j'y habite et que les prix de l'immobilier ont explosé ces 10 dernières années alors que ceux de Clermont sont restés stables et au vu des taux actuels, l'achat d'une belle baraque c'est limite le jackpot tellement ça revient à pas cher . Mais ma remarque marche pour les grandes villes avec un prix immobilier moins bullesque (pour le moment ) genre Montpellier (Dédicace el_slapper ) ou Toulouse.

    Y'a bcp de choses à Clermont c'est indéniable mais tu peux pas comparer les transports avec ceux de Lyon ou Paris, et l'avantage principal de Paris est je pense aussi le côté international . Après c'est pas trop grave car j'imagine qu'il y a moins de problématiques d'embouteillage et que c'est facile de circuler en vélo. Mais bref, pour l'instant Lyon n'est pas encore devenu Paris même si ça en prend le chemin (à ma grande déception ). Après il n'y a pas que l'informatique dans la vie et Lyon permet de trouver plus facilement du boulot dans les autres secteurs. Et si t'es simplement un dev lambda, t'as plus de chance de trouver une SSII à Lyon (et surtout Paris) qu'à Clermont je pense et d'y faire carrirère .

    Enfin à Paris, il y a aussi bcp de bullshit effectivement notamment dans ce qui est startup mais je pense que c'est le milieu et la culture du paraître à Paris qui veulent ça .

  4. #44
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Inscrit en
    juin 2004
    Messages
    938
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 53
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2004
    Messages : 938
    Points : 4 768
    Points
    4 768
    Par défaut
    Citation Envoyé par DuyBinh Voir le message
    Y'a bcp de choses à Clermont c'est indéniable mais tu peux pas comparer les transports avec ceux de Lyon ou Paris,
    En ville : Tram , Bus, Vélos électriques en location, tu devrai y trouver bonheur, certes y'a pas de métro mais la ville n'est pas non plus très étendue...

    Citation Envoyé par DuyBinh Voir le message
    et l'avantage principal de Paris est je pense aussi le côté international
    Comme je l'ai dit dans un autre poste (plus haut) on travaille avec pas mal de pays et on voyage beaucoup... (dernièrement la Croatie, Singapour)

    Citation Envoyé par DuyBinh Voir le message
    . Après c'est pas trop grave car j'imagine qu'il y a moins de problématiques d'embouteillage et que c'est facile de circuler en vélo.
    Ca arrive mais je dirai que c'est acceptable la plupart du temps...

    Pour ma part j'habite en pleine campagne à 50 kms de Clermont et je met entre 35 et 40 minutes pour faire le trajet de ma porte à la chaise de mon bureau... et temps en temps pendant les vacances scolaires je fait aussi du télé-travail...
    A Paris et même à Lyon faudrait 2 à 3 fois plus de temps...

    Citation Envoyé par DuyBinh Voir le message
    Après il n'y a pas que l'informatique dans la vie et Lyon permet de trouver plus facilement du boulot dans les autres secteurs.
    Au cours de bientôt 33 ans de carrière je n'ai pas fait que de l'informatique... Y'a beaucoup d'opportunités dans le coin...

    Citation Envoyé par DuyBinh Voir le message
    Et si t'es simplement un dev lambda, t'as plus de chance de trouver une SSII à Lyon (et surtout Paris) qu'à Clermont je pense et d'y faire carrirère .
    Si t'est un dév Lambda, faut pas venir ici... C'est sur que tu n'y feras pas fortune.... Les SSII payent à coup de lance-pierre.... Un peu comme partout mais en pire...

    Perso : SSII de toute façon comme je n'ai aucun diplôme, je n'y mettrai jamais les pieds et puis la convention collective SYNTEC est une horreur... Dans ma boîte on est sous la convention de la métallurgie, ça change tout... Si je dois changer j'irais plutôt ranger des légumes dans des cageots, le salaire ne sera pas pire... (Sur Clermont, je parle)

    Citation Envoyé par DuyBinh Voir le message
    Enfin à Paris, il y a aussi bcp de bullshit effectivement notamment dans ce qui est startup mais je pense que c'est le milieu et la culture du paraître à Paris qui veulent ça .
    Faudra un jour, que je raconte une conversation que j'ai entendue dans le métro (Le mec parlait très fort pour bien se faire mousser)... A mourir de rire...

  5. #45
    Membre expert
    Profil pro
    engeneer
    Inscrit en
    juin 2007
    Messages
    1 010
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : engeneer

    Informations forums :
    Inscription : juin 2007
    Messages : 1 010
    Points : 3 132
    Points
    3 132
    Par défaut
    Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
    Comme je l'ai dit dans un autre poste (plus haut) on travaille avec pas mal de pays et on voyage beaucoup... (dernièrement la Croatie, Singapour)
    Je parlais pas que de ça. A Paris, tu veux te faire un bon resto Jap, go Pyramides, Laotien, go dans le 13ème. Rien que depuis mon retour à Lyon, c'est vraiment la misère de ce côté là. Sachant qu'à Paris, bcp de personnes tournent à Uber Eats et font pas la cuisine (j'imagine pas assez d'espace dans leurs cages à lapin ), tu peux commander rapidos ou aller au restaurant. Je parle aussi des expositions par exemple.


    Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
    Au cours de bientôt 33 ans de carrière je n'ai pas fait que de l'informatique... Y'a beaucoup d'opportunités dans le coin...
    A Clermont qui est une ville plutôt dynamique, pourquoi pas mais c'est loin d'être la réalité partout. Donc pour maximiser les reconversions (CNAM, Universités, etc. à Paris par ex) ou opportunités, autant aller dans l'endroit où il y en a le plus. Et c'est certain que t'auras plus d'opportunités à Paris, sans parler des boulots qui n'existent qu'à Paris (média nationaux, finance de marché par ex).

    Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
    Si t'est un dév Lambda, faut pas venir ici... C'est sur que tu n'y feras pas fortune.... Les SSII payent à coup de lance-pierre.... Un peu comme partout mais en pire...

    Perso : SSII de toute façon comme je n'ai aucun diplôme, je n'y mettrai jamais les pieds et puis la convention collective SYNTEC est une horreur... Dans ma boîte on est sous la convention de la métallurgie, ça change tout... Si je dois changer j'irais plutôt ranger des légumes dans des cageots, le salaire ne sera pas pire... (Sur Clermont, je parle)
    J'ai été en convention métallurgie à un moment, j'avoue que je chiale depuis que je suis repassé en Syntec . Les SSII sinon paient plutôt bien à Paris surtout en finance pour du dev lambda. Et toute façon en SSII (le salariat d'une manière générale), tu feras jamais fortune sauf en en créant une toi-même .

  6. #46
    Membre expert Avatar de air-dex
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    août 2010
    Messages
    1 630
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : août 2010
    Messages : 1 630
    Points : 3 685
    Points
    3 685
    Par défaut
    Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
    En ville : Tram , Bus, Vélos électriques en location, tu devrai y trouver bonheur, certes y'a pas de métro mais la ville n'est pas non plus très étendue...

    [...]

    Ca arrive mais je dirai que c'est acceptable la plupart du temps...

    Pour ma part j'habite en pleine campagne à 50 kms de Clermont et je met entre 35 et 40 minutes pour faire le trajet de ma porte à la chaise de mon bureau... et temps en temps pendant les vacances scolaires je fait aussi du télé-travail...
    A Paris et même à Lyon faudrait 2 à 3 fois plus de temps...
    Le "problème" de Clermont est que la voiture devient rapidement indispensable quand t'habites hors du réseau de la T2C (Clermont et sa couronne donc), ou si t'es un peu trop éloigné d'une gare SNCF. C'est un investissement auquel il faut penser si tu fais le choix de ne pas habiter sur Clermont même, un investissement que tu n'auras pas forcément à réaliser dans une plus grosse ville.

    Après les trajets quotidiens ne sont pas la panacée non plus en effet (modulo les travaux bien entendu).
    "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait." Mark Twain

    Mon client Twitter Qt cross-platform Windows et Linux. (en cours de développement).

  7. #47
    Membre régulier
    Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    octobre 2002
    Messages
    89
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2002
    Messages : 89
    Points : 110
    Points
    110
    Par défaut
    C'est plus une question de sélection "naturelle" sur le fait d'être ou non un développeur dans l'âme qu'une question d'âge.
    A 53 ans et toujours passionné par le code, j'ai jamais eu autant d'opportunités, de choix de mission, de propositions.
    Ceux qui ne font que "pisser" du code sans chercher le beau se lassent. "Beauty is in the code"

  8. #48
    Membre actif
    Profil pro
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    136
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 136
    Points : 238
    Points
    238
    Par défaut
    Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
    C'est vrai qu'il faut être dans une boite qui sait sortir des sentiers battus...
    Effectivement ce point est très important. C'est d'ailleurs ce qui m'a amené à quitter la mienne pour passer un doctorat à + de 40ans dans le domaine de l'IA distribué.
    J'ai retrouvé facilemeent du boulot par la suite mais c'était avant l'éclatement de la "bulle" internet.
    Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
    - Avoir le contact humain avec le client, toujours avoir le sens du travail bien fait et de la relation avec lui, aplanir les différents, savoir gérer lorsqu'il y a des problèmes, savoir intervenir vite (les clients apprécient la réactivité), mais ne pas hésiter à dire au client qu'il se trompe lorsque c'est le cas où qu'il ne fait pas le bon choix
    Ça me rappelle l'anecdote que m'a raconté mon fils qui est freelance et qui a travaillé dans pas mal de société. Un de ses collègues Canadien récemment embauché dans une boite Française pour essayer de développer les relations avec un de leurs clients, a remarqué que ce qui bloquait c'était la lenteur des procédure de décisions de ce client, ce qui faisait perdre à ce client des marché et à eux du travail. Il leur a fait remarqué en leur proposant des solutions adaptées. Ça n'a pas du tout plu au client qu'on leur fasse remarquer qu'ils avaient un problème et ils ont failli le perdre. Du coup il a été remercié. Comme quoi, même en y mettant des gants, il n'est pas toujours judicieux de montrer à un client qu'il doit changer d'avis ou de méthode
    Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
    - Savoir s'entourer de fournisseurs, de sous-traitants sérieux et garder contact avec eux en toute circonstances
    - Savoir mettre les mains de le cambouis (électronique, câblage, etc...)
    - Être polyvalent en toutes circonstances
    Encore faut-il que la Direction le comprenne. Tu es donc dans une rare "bonne boite", attention de ne pas la perdre
    "Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
    Benjamin Franklin

  9. #49
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    6 677
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 6 677
    Points : 30 973
    Points
    30 973
    Par défaut
    rentrer dans l'informatique, moi, c'était déjà mon plan B, avec un plan A totalement foiré : entrer dans l'industrie française des plastiques au moment ou celle-ci s'effondrait. Cela étant, je suis parti sur un profil qualité logiciel, et par certains aspects, c'est mon plan C. Je continue à développer des trucs, mais plus du produit livrable, seulement des outillages, et je progresses aussi à vitesse grand V sur le fonctionnel(et faire une facturation hospitalière complète, c'est une compétence fonctionnelle rare). D'une certaine manière, quand à 38 ans j'ai quitté la prestation, mais aussi le développement d'applications, j'ai fait ce qu'il y a dans le titre du fil - sauf que ce n'était pas planifié du tout. L'occasion a fait le larron.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  10. #50
    Nouveau Candidat au Club

    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2003
    Messages
    449
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 46
    Localisation : Afghanistan

    Informations forums :
    Inscription : juin 2003
    Messages : 449
    Points : 0
    Points
    0
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut C'est pas l'entreprise mais l'individu
    Je pense pas que ce soit l'entreprise qui soit à l'origine de ce problème mais l'individu.
    Je connais bcp de gens de plus de 40 ans qui pensent que s'il sont toujours développeur et pas manager ou autre à plus de 40 ans c'est qu'il ont raté leur carrière.
    Il y a aussi la complexité de l'informatique qui rebute pas mal de personne à partir d'un certain age.
    J'ai même connu une personne d'une trentaine d'année qui a refuser de faire du java et a préféré continuer dans le cobol car plus facile.
    Dans mon entreprise j'en connais plein qui préfère faire du pilotage de projets, version que faire du dev car c'est plus simple et que pour la quantité de chose a apprendre pour faire des applis WEB (angular ou react , java JPA spring etc ... ) c'est moins coûteux de ne pas faire du dev.
    Mais je pense qu'il vaut mieux rester dans le développement que de faire du pilotage ou du management.

  11. #51
    Membre expert
    Profil pro
    engeneer
    Inscrit en
    juin 2007
    Messages
    1 010
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : engeneer

    Informations forums :
    Inscription : juin 2007
    Messages : 1 010
    Points : 3 132
    Points
    3 132
    Par défaut
    Citation Envoyé par super_navide Voir le message
    Je pense pas que ce soit l'entreprise qui soit à l'origine de ce problème mais l'individu.
    Je connais bcp de gens de plus de 40 ans qui pensent que s'il sont toujours développeur et pas manager ou autre à plus de 40 ans c'est qu'il ont raté leur carrière.
    Il y a aussi la complexité de l'informatique qui rebute pas mal de personne à partir d'un certain age.
    J'ai même connu une personne d'une trentaine d'année qui a refuser de faire du java et a préféré continuer dans le cobol car plus facile.
    Dans mon entreprise j'en connais plein qui préfère faire du pilotage de projets, version que faire du dev car c'est plus simple et que pour la quantité de chose a apprendre pour faire des applis WEB (angular ou react , java JPA spring etc ... ) c'est moins coûteux de ne pas faire du dev.
    Mais je pense qu'il vaut mieux rester dans le développement que de faire du pilotage ou du management.
    C'est plus simple mais et SURTOUT tu es plus reconnu et tu gagnes plus de pognon . Moi j'aimais bien développer il y a 5 6 ans mais j'aime de moins en moins ça. En plus apprendre les dernières nouveautés me saoule grave même si c'est pas forcément difficile. Je pense simplement qu'en vieillissant, nos capacités cognitives diminuent donc on a moins la force d'aller voir les dernières nouveautés de la version X du Framework Y et qu'avec la femme + les gosses (même si je suis célib j'ai envie d'être pénard le soir en rentrant chez soi). Bref, développeur niveau investissement et retour sur investissement, tu n'es pas forcément gagnant si tu restes que dev à LT. Les jeunes (les gens même) pour la plupart veulent un job qui paie bien sans se prendre trop la tête avec une bonne image et développeur c'est clairement pas de ça surtout en France.

  12. #52
    Rédacteur

    Avatar de autran
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    février 2015
    Messages
    1 240
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Var (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : février 2015
    Messages : 1 240
    Points : 7 682
    Points
    7 682
    Billets dans le blog
    55
    Par défaut
    Je pense que l’approche antagoniste qui consiste à opposer l’activité de développeur et l’âge est stérile. C’est un fait, il est très difficile pour un quadra et à fortiori pour un quinqua de concurrencer un junior dans une activité de production de code pour implémenter une application.
    En revanche, toute l’expérience du développement capitalisée par un sénior peut être projetée dans des activités d’expertise. Ces activités couvrent les domaines :
    • De la formation
    • De la définition des standards sur un projet
    • De la sécurité (audit de code)
    • Du développement de core libraries ou un service d’expertise tansverse
    Toutes ces activités requièrent de l’experience et n’imposent pas de travailler dans l’urgence.
    Donc il existe bien une poursuite de carrière possible pour un développeur mais sur une logique un peu différente
    Développeur Java
    Site Web

  13. #53
    Nouveau Candidat au Club

    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2003
    Messages
    449
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 46
    Localisation : Afghanistan

    Informations forums :
    Inscription : juin 2003
    Messages : 449
    Points : 0
    Points
    0
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    Citation Envoyé par DuyBinh Voir le message
    C'est plus simple mais et SURTOUT tu es plus reconnu et tu gagnes plus de pognon . Moi j'aimais bien développer il y a 5 6 ans mais j'aime de moins en moins ça. En plus apprendre les dernières nouveautés me saoule grave même si c'est pas forcément difficile. Je pense simplement qu'en vieillissant, nos capacités cognitives diminuent donc on a moins la force d'aller voir les dernières nouveautés de la version X du Framework Y et qu'avec la femme + les gosses (même si je suis célib j'ai envie d'être pénard le soir en rentrant chez soi). Bref, développeur niveau investissement et retour sur investissement, tu n'es pas forcément gagnant si tu restes que dev à LT. Les jeunes (les gens même) pour la plupart veulent un job qui paie bien sans se prendre trop la tête avec une bonne image et développeur c'est clairement pas de ça surtout en France.
    Oui c'est vrais c'est pas facile , mais quand ont est passionné ça le fait , moi j'aime bien faire du développement et la difficulté technique n'est pas un problème, ça entretient le cerveaux c'est comme faire du sport.
    Après en tant que développeur je gagne 45 500 euros brute plus les primes .
    Sinon j'ai vue ça pour expliquer que les gens de plus de 40 ans font plus de dév , quand on fait pas de sport qu'on mange gras sucré et pas assez de fruit et de légume c'est dure d'avoir un cerveaux qui fonctionne pas bien quand on a plus de 40 ans.
    https://www.lemonde.fr/societe/artic...7521_3224.html

  14. #54
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par super_navide Voir le message
    Sinon j'ai vue ça pour expliquer que les gens de plus de 40 ans font plus de dév , quand on fait pas de sport qu'on mange gras sucré et pas assez de fruit et de légume c'est dure d'avoir un cerveaux qui fonctionne pas bien quand on a plus de 40 ans.
    Désolé mais je suis plus en forme à 46 ans qu'à 30 et je ne suis pas une exception. Avec les bobos et les muscles qui se manifestent plus rapidement, je bouge bien plus et surtout mieux.

    Après, cette histoire de plan B me fait bien rire.
    Déjà, quand vous vous êtes fait virer au moins une fois comme un malpropre, c'est sûr que tu te remets en question et tu regardes ce que tu peux faire, même en dehors des TI.
    Alors, des plans alternatifs, j'en ai quelques uns, depuis longtemps et même en dehors des TI. Si j'ai vraiment très faim, j'irais vendre/réparer des guitares dans une boutique pour un tiers de mon salaire actuel et sans doute avec bonheur.

    Ce qui m'étonne, c'est de voir le nombre de personnes qui n'évoluent jamais.
    Perso, je ne suis pas un génie mais je me suis toujours retrouvé à évoluer et même à refuser des opportunités (chef d'équipe, c'est vraiment pas pour moi...)
    J'ai été dev pendant quelques années en début de carrière mais déjà là, on m'avait refiler des responsabilités supplémentaires et je me suis retrouvé rapidement dba, par goût, chance et opportunité.
    Si tu es un dev un minimum bon et passionné, au bout de quelques années, tu deviens au moins un référent technique, si ça ne te tente pas d'être chef d'équipe ou de projet, plus toutes les possibilités dans l'architecture.
    Perso, j'en ai rencontré quelques uns des cinquantenaires enfermés dans leur poste de dev bas niveau et ils prenaient bien soin de ne pas évoluer et ça se voyait fort : quand au bout de quelques semaines sur un tout nouvel environnement, t'es capable d'aider un type qui fait ça depuis 20 ans, y a comme un loup...

  15. #55
    Membre confirmé

    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2003
    Messages
    271
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2003
    Messages : 271
    Points : 597
    Points
    597
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    C'est moins une discrimination sur l'age que sur des salaires qui ne reflètent pas la productivité.

  16. #56
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Inscrit en
    juin 2004
    Messages
    938
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 53
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2004
    Messages : 938
    Points : 4 768
    Points
    4 768
    Par défaut
    Citation Envoyé par pierre++ Voir le message
    Encore faut-il que la Direction le comprenne. Tu es donc dans une rare "bonne boite", attention de ne pas la perdre
    Quand on est dans une petite structure on ne peut pas avoir sous la main en permanence :

    - Un électricien
    - Un câbleur
    - Un électronicien
    - Un automaticien
    - Un mécanicien
    - etc...

    Donc IL FAUT savoir être polyvalent dans certaines circonstances...
    Et la direction le comprend d'autant mieux que sinon on peut passer à coté du projet, juste parce qu'il y a un câble à tirer, 3 trous à percer, et une dizaine de fils à brancher...
    Si il faut faire déplacer un mécano, un câbleur, un automaticien ou un électricien sur certains "petits" projets avec des budgets contraints (<10K€ à 20K€) on monte vite le budget de 3-4 K€ (prix de la journée, fournitures, frais de déplacement, etc...)

    Sur des projets plus gros, on fait aussi appel :

    - Soit à des sous-traitants avec qui on travaille de temps en temps (gros chantier de câblage par exemple)
    - Soit à des intérimaires (un électricien ou un câbleur qualifié par exemple)

    Il arrive aussi que le client aie les compétences en interne (un service maintenance par exemple) qui sont à même de prendre en charge en partie des travaux de mise en place, auquel cas on ne leur fournit et facture que les plans mécaniques, les schémas de câblage, etc... Et uniquement si c'est nécessaire...

    PS : Pour bien comprendre mon propos, il faut savoir que nous ne travaillons principalement que pour l'industrie, pas de grand public, pas ou très peu administrations et quand c'est le cas c'est sur des domaines très particuliers...

  17. #57
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Inscrit en
    juin 2004
    Messages
    938
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 53
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2004
    Messages : 938
    Points : 4 768
    Points
    4 768
    Par défaut
    Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message
    Désolé mais je suis plus en forme à 46 ans qu'à 30 et je ne suis pas une exception. Avec les bobos et les muscles qui se manifestent plus rapidement, je bouge bien plus et surtout mieux.
    Attention aux raideurs qui se déplacent cependant... Mais je ne suis pas le seul... On se rassure comme on peut

    Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message
    Après, cette histoire de plan B me fait bien rire.
    Je pense que ça dépend déjà beaucoup de soi... Perso je me suis jamais rien interdit, j'ai débuté ma carrière avec un BEP électromécanicien certains de mes camarades de l'époque en sont resté là ! Mais c'est pas mon caractère...

    Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message
    Déjà, quand vous vous êtes fait virer au moins une fois comme un malpropre, c'est sûr que tu te remets en question et tu regardes ce que tu peux faire, même en dehors des TI.
    Alors, des plans alternatifs, j'en ai quelques uns, depuis longtemps et même en dehors des TI. Si j'ai vraiment très faim, j'irais vendre/réparer des guitares dans une boutique pour un tiers de mon salaire actuel et sans doute avec bonheur.
    J'ai déjà vécu ça, et je pense que c'est une expérience qui m'a permis de rebondir...
    Même si j'aime ce je fais actuellement, je suis fidèle à mon employeur, mais je suis pas marié avec lui (contrairement à ma femme)
    Je prend mon boulot au jour le jour essayant d'être au mieux, de progresser, d'aller toujours de l'avant et l'avenir ne me fait pas peur...
    Demain ne sera pas forcément pire ni meilleur que ce j'ai pu traverser depuis bientôt 33 ans de carrière... J'en ai vu et vécu des vertes et des pas mûres, bouffé aussi de la vache maigre... Faut savoir manger son pain noir comme on dit chez moi... Mais ça ne doit empêcher d'aller de l'avant !

    Les problèmes de ce genre c'est plus pour ceux qui se prévoient une carrière... A 40 ans si j'ai pas atteint mes objectifs (la Rolex), qu'est ce que je vais devenir ?

    Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message
    Ce qui m'étonne, c'est de voir le nombre de personnes qui n'évoluent jamais.
    Beaucoup n'aiment pas sortir de leur zone de confort et c'est vrai dans tous les secteurs, on cherche le poste le mieux payé possible, le plus tranquille avec le moins de risque, et on pantoufle en espérant la quille...
    Tandis que certains cherchent le Graal sans jamais le trouver... Et vers 40 ans il se disent que le Graal n'étant pas pour eux il serait urgent de se trouver un plan B justement...

    Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message
    Perso, je ne suis pas un génie mais je me suis toujours retrouvé à évoluer et même à refuser des opportunités (chef d'équipe, c'est vraiment pas pour moi...)
    J'ai été dev pendant quelques années en début de carrière mais déjà là, on m'avait refiler des responsabilités supplémentaires et je me suis retrouvé rapidement dba, par goût, chance et opportunité.
    Il faut savoir se remettre en question et saisir les opportunités, mais toujours garder la tête froide et savoir que ça ne dura pas toujours, que rien n'est jamais acquis...

    Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message
    Si tu es un dev un minimum bon et passionné, au bout de quelques années, tu deviens au moins un référent technique, si ça ne te tente pas d'être chef d'équipe ou de projet, plus toutes les possibilités dans l'architecture.
    Perso, j'en ai rencontré quelques uns des cinquantenaires enfermés dans leur poste de dev bas niveau et ils prenaient bien soin de ne pas évoluer et ça se voyait fort : quand au bout de quelques semaines sur un tout nouvel environnement, t'es capable d'aider un type qui fait ça depuis 20 ans, y a comme un loup...
    Tu rejoint ce que je disais au dessus...
    Le boulot on ne peut s'y épanouir qu'avec une certaine envie, passion... Et l'envie de progresser

    Autour de chez moi, il y a des artisans maçons, dont un qui est demandé régulièrement quand il s'agit de restaurer des églises, des monuments historiques, pourquoi ? Parce qu'il sait sortir des sentiers battus (le parpaing et le béton armé) pour travailler d'autres matériaux, utiliser d'autres techniques que la bétonnière alors que les autres en sont incapables... Et aussi accepter les défis qu'on lui propose... S'il était resté un maçon lambda, il aurait coulé, aurait cherché à se embaucher par une boite de BTP et attendu sagement sa retraite en empilant des rangés de parpaings...

  18. #58
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Inscrit en
    juin 2004
    Messages
    938
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 53
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2004
    Messages : 938
    Points : 4 768
    Points
    4 768
    Par défaut
    Citation Envoyé par DuyBinh Voir le message
    C'est plus simple mais et SURTOUT tu es plus reconnu et tu gagnes plus de pognon . Moi j'aimais bien développer il y a 5 6 ans mais j'aime de moins en moins ça. En plus apprendre les dernières nouveautés me saoule grave même si c'est pas forcément difficile. Je pense simplement qu'en vieillissant, nos capacités cognitives diminuent donc on a moins la force d'aller voir les dernières nouveautés de la version X du Framework Y et qu'avec la femme + les gosses (même si je suis célib j'ai envie d'être pénard le soir en rentrant chez soi).
    Une femme et deux gosses, mais j'ai toujours envie d'apprendre à 52 ans et d'aller plus loin...
    Le fait d'avoir une famille m'a je pense poussé encore plus qu'avant.... Même si j'ai toujours voulu aller de l'avant (je pense aussi que mon père y est pour beaucoup, j'ai toujours voulu qu'il soit fier de parler de ce que son fils faisait dans la vie, lui qui n'était que simple ouvrier...)

    C'est plus un problème de caractère qu'autre chose, comme disait un adjudant à l'armée : "Faut se sortir les doigts du cul sinon ça va cicatriser !"

    Citation Envoyé par DuyBinh Voir le message
    Bref, développeur niveau investissement et retour sur investissement, tu n'es pas forcément gagnant si tu restes que dev à LT.
    Y'a développeur et Développeur... Dans tout métier c'est pareil... Ta as des pianistes de restaurant et tu as le Pianiste qui rempli les salles de concert, c'est pareil pour les développeurs, beaucoup de candidats, pas beaucoup d'élus...

    Citation Envoyé par DuyBinh Voir le message
    Les jeunes (les gens même) pour la plupart veulent un job qui paie bien sans se prendre trop la tête avec une bonne image et développeur c'est clairement pas de ça surtout en France.
    Vu comme ça évidement... Il faudrait même qu'ils prévoient un plan B à 30 ans et un C à 35 ans, un D à 40 ans, etc... voir un Z à 85 ans !

    Je connaissais un gars qui voulait se faire beaucoup sans se fatiguer, il est allé dans l'escroquerie (avec succès mais c’était encore trop fatigant), puis après dans la politique... (Il y est toujours d'ailleurs) !

  19. #59
    Membre expert
    Profil pro
    engeneer
    Inscrit en
    juin 2007
    Messages
    1 010
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : engeneer

    Informations forums :
    Inscription : juin 2007
    Messages : 1 010
    Points : 3 132
    Points
    3 132
    Par défaut
    Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
    Une femme et deux gosses, mais j'ai toujours envie d'apprendre à 52 ans et d'aller plus loin...
    Le fait d'avoir une famille m'a je pense poussé encore plus qu'avant.... Même si j'ai toujours voulu aller de l'avant (je pense aussi que mon père y est pour beaucoup, j'ai toujours voulu qu'il soit fier de parler de ce que son fils faisait dans la vie, lui qui n'était que simple ouvrier...)

    C'est plus un problème de caractère qu'autre chose, comme disait un adjudant à l'armée : "Faut se sortir les doigts du cul sinon ça va cicatriser !"
    Oui mais aujourd'hui, le monde du développeur connait une concurrence plus féroce (immigration, formations bootcamp, offshoring, etc.), tu es en fin de carrière donc tu as eu le temps d'avoir ton CDI chez le client final et donc d'avoir ton réseau. Le jeune qui sort de l'école par contre c'est une autre histoire.

    Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
    Y'a développeur et Développeur... Dans tout métier c'est pareil... Ta as des pianistes de restaurant et tu as le Pianiste qui rempli les salles de concert, c'est pareil pour les développeurs, beaucoup de candidats, pas beaucoup d'élus...
    Tout à fait, c'est pourquoi je déconseillerai à un jeune de se lancer mais surtout de rester dev car évolution limitée (sauf évolution pointue dans l'architecture ou une techno de niche).


    Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message

    Vu comme ça évidement... Il faudrait même qu'ils prévoient un plan B à 30 ans et un C à 35 ans, un D à 40 ans, etc... voir un Z à 85 ans !

    Je connaissais un gars qui voulait se faire beaucoup sans se fatiguer, il est allé dans l'escroquerie (avec succès mais c’était encore trop fatigant), puis après dans la politique... (Il y est toujours d'ailleurs) !
    Tout à fait, calquer la totalement de sa richesse principale (ta force de travail et tes expertises) si un seul aspect comme tout investissement peut--être dangereux. J'encourage les gens à avoir plusieurs code à leurs arcs.

  20. #60
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Architecte réseau
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    250
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte réseau

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 250
    Points : 1 169
    Points
    1 169
    Par défaut
    Citation Envoyé par DuyBinh Voir le message
    C'est plus simple mais et SURTOUT tu es plus reconnu et tu gagnes plus de pognon . Moi j'aimais bien développer il y a 5 6 ans mais j'aime de moins en moins ça. En plus apprendre les dernières nouveautés me saoule grave même si c'est pas forcément difficile. Je pense simplement qu'en vieillissant, nos capacités cognitives diminuent donc on a moins la force d'aller voir les dernières nouveautés de la version X du Framework Y et qu'avec la femme + les gosses (même si je suis célib j'ai envie d'être pénard le soir en rentrant chez soi). Bref, développeur niveau investissement et retour sur investissement, tu n'es pas forcément gagnant si tu restes que dev à LT. Les jeunes (les gens même) pour la plupart veulent un job qui paie bien sans se prendre trop la tête avec une bonne image et développeur c'est clairement pas de ça surtout en France.
    Attention quand même avec les idées reçu : Chef de projet (ou directeur projet, responsable de portfolio, bref, en "projet") ce n'est pas "plus simple" lorsque l'on fait correctement son travail.

    On pense cela car on a tous en tête des "mauvais" qui font n'importe quoi avec leur excel/project/planner, ne comprennent rien à ce qu'ils font, racontent des idioties et qu'au final dans la technique on doit repasser derrière pour tout refaire (souvent quand c'est prévu dès le départ que le tech fera aussi le projet, on appelle ça "chef de projet technique", sinon tu peux aussi appeler ça "Homme à tout faire" ou "mouton à 5 pattes" c'est équivalent ) ou tout simplement qui ne font rien à part des réunions unutiles et s'attribue le mérite à la fin en ayant "rien fait".

    Mais on a tendance à l'oublier mais un chef de projet ça doit (et non pas "devrait", ça fait parti de leur boulot ) :
    -Gérer le planning avec le chemin critique
    -Jalonner les livrables
    -Effectuer les relances
    -Gérer les adhérences avec les autres projets/Périmètre
    -Gérer les mise à dispositions de personnel/ressources (management fonctionnel, quand tu as besoin d'une ressource partagé ou qu'un membre de l'équipe à besoin d'un ressource)
    -gérer les risques
    -gérer les commandes et leur suivi
    -Faire respecter/suivre la qualité (assurance qualité)
    -Écrire les comptes-rendu
    -être l'interface entre l'équipe projet et l'extérieur

    Après en fonction du "mode de travail" (agile, cycle en V, Waterfall), parfois les tâches sont partagées entre le "Scrum", "Product Owner" etc. mais je pense qu'il y a quand même du boulot en projet, le problème est toujours le même et a déjà été dit dans ce fil : tout le monde cherche un boulot peinard et bien payé, hors, en chefferie de projet, tu peux te permettre de rien foutre (en gesticulant pour faire croire que tu bosse) et te décharger sur ceux en dessous en ayant toujours une excuse si ça n'avance pas : "Ces nul de Dev/tech sont des incapables."

    C'est juste un boulot différent, on ne peut pas dire qu'il soit "plus simple". Tout est simple quand on fait tout mal (quand on a la flemme, tout ce qu'on envisage demande peu d'effort...)

Discussions similaires

  1. Réponses: 11
    Dernier message: 02/05/2017, 15h21
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 17/03/2016, 11h50
  3. Réponses: 3
    Dernier message: 03/04/2015, 17h25
  4. Les programmeurs ont-ils besoin d’un code d’éthique ?
    Par Amine Horseman dans le forum Actualités
    Réponses: 23
    Dernier message: 31/12/2014, 15h51
  5. Les éditeurs doivent-ils écouter leurs clients ?
    Par Hinault Romaric dans le forum Actualités
    Réponses: 20
    Dernier message: 08/08/2013, 10h48

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo