Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #41
    Expert éminent
    Citation Envoyé par Jiji66 Voir le message
    C'est généralement le cas dans une relation Maître/Esclave. Le maître envoie un ordre et l'esclave l'exécute, il y a éventuellement un message de retour pour savoir si l'exécution de l'ordre c'est bien passée.
    C'est la base du fonctionnement de bien des fonctions informatiques.
    non pas forcément, avec la haute disponibilité "heartbeat", le maître est celui qui est actif et les esclaves les passifs et attendent que le maître ne répond plus pour prendre la main.

  2. #42
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Jesus63 Voir le message
    car l'esclavagisme n'a pas été un monopole blanc au cours de l'histoire.
    Ouais d'ailleurs le mot esclave vient de "slave" :
    Esclavage - Étymologies
    Le terme moderne « esclavage » vient du latin médiéval sclavus : le mot « esclave » serait apparu au haut Moyen Âge à Venise, où la plupart des esclaves étaient des Slaves des Balkans (alors appelés Esclavons, terme issu du grec médiéval Σκλαβηνοί / Sklaviní, pluriel de Σκλαβηνός / Sklavinós), dont certains furent vendus jusqu'en Espagne musulmane où ils sont connus sous le nom de Saqāliba.
    Il y a des musulmans qui ont vendu des noires et des blancs.
    Esclavage dans le monde arabo-musulman
    De nombreuses sources (hadiths et sira) attestent de l'asservissement de prisonniers de guerre par Mahomet, notamment les femmes et enfants des Banu Qurayza, même si le chercheur musulman et apologiste Hammidulah prétend que l'asservissement des prisonniers de guerre n'est pas pratiqué par les premiers califes. Leurs prescriptions, qui encouragent les musulmans, ont des répercussions dans le cadre des campagnes de razzias en Afrique noire et dans le Sud de l'Europe, où les habitants sont capturés puis livrés au trafic d'esclaves. Ainsi, Gao et surtout Tombouctou, villes à majorité musulmane, prospèrent aux xve et xvie siècles grâce à la traite arabe transsaharienne.
    L'esclavage est revenu un peu en Libye à cause de la mort de Kadhafi.
    Et sinon maintenant il y a les esclaves sexuelles pour les élites (riches, scientifiques, politiciens, show-biz, etc), comme avec l'île aux esclaves d'Epstein avec l'histoire de l'avion "Lolita Express".
    On voit ça avec l'histoire de Marvin Minsky, la fille était consentante parce qu'elle avait subit un lavage de cerveau :
    Richard Stallman démissionne du CSAIL au MIT ainsi que de son poste de président de la Free Software Foundation
    Selon Stallman, la victime d'Epstein "s'est présentée à[Marvin Minsky] comme tout à fait consentante". Stallman s'est également interrogé sur la définition du mot "viol" et sur la question de savoir si ce terme s'applique aux victimes.
    Keith Flint 1969 - 2019

  3. #43
    Membre à l'essai
    Quelqu'un a une idée pour les prochains chantiers de refonte de notre vocabulaire bien pensant ?
    On fait quoi pour les boites noires des avions, Michel Blanc, travail au noir, la Maison Blanche, etc. ?

  4. #44
    Membre expert
    Citation Envoyé par altifab Voir le message
    Quelqu'un a une idée pour les prochains chantiers de refonte de notre vocabulaire bien pensant ?
    On fait quoi pour les boites noires des avions, Michel Blanc, travail au noir, la Maison Blanche, etc. ?
    Attention : On ne doit plus dire "Travail au noir" mais "Travail dissimulé" !!!

  5. #45
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par altifab Voir le message
    les boites noires des avions
    Mais exactement !
    Il faudra également interdire :
    - sauce blanche
    - nuit blanche
    - blanc comme neige
    - blanc comme un linge
    - blanc comme un cachet d'aspirine
    - montrer patte blanche
    - chèque en blanc
    - cousu de fil blanc
    - faire choux blanc
    - avoir un blanc
    - saigner à blanc
    - mariage blanc
    - avoir carte blanche
    - la page blanche
    - examen blanc
    - marquer d'une pierre blanche
    - une arme blanche
    - se faire des cheveux blancs
    - sortir blanchi
    - blanchir l'argent
    - le drapeau blanc
    - broyer du noire
    - film noir
    - voir les choses en noir
    - regard noir
    - marée noir
    - noir de monde
    - une série noire
    - noir de monde
    - humour noir
    - marché noir
    - œil au beurre noir
    - magie blanche / magie noir
    Chaque jour à cause du langage on véhicule tellement de stéréotype raciste, je suis scandalisé.

    Après c'est lié à la civilisation, il y a un code couleur qui n'est pas universel.
    Par exemple le blanc :
    Europe = le blanc est symbole de pureté. Le drapeau blanc est lui synonyme de paix. On lui associe aussi également, la foi, la chasteté, la spiritualité mais aussi la stérilité.
    Inde = le blanc est signe de malheur
    Japon / Chine = le blanc est signe de mort
    Keith Flint 1969 - 2019

  6. #46
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    .......................
    Chaque jour à cause du langage on véhicule tellement de stéréotype raciste, je suis scandalisé.
    ......................
    Les sciences et techniques n'ont que faire des stéréotypes, le besoin de description d'une situation technique ou scientifique ne peut pas se permettre le luxe des stéréotypes dans son vocabulaire. Le dernier exemple est celui du "super contaminateur" lié au virus. Terme que nos communicants veulent bannir car ce serait stigmatisant .... Pourtant c'est bien la description du premier degré qui rends compte de la situation.

    Moi je suis scandalisé de voir qu'il y a des personnes qui s’imaginent que en parlant l'on véhicule des tas de stéréotypes racistes. Le stéréotype n'est qu'une imagination intellectuelle dont le but est de déconstruire l'expression d'une pensée.

    Exemple : "discrimination". Mot simple qui à force d'avoir été dévoyé par des stéréotypes imaginaires est malheureusement de moins en moins employé; on lui a même rajouté l'adjectif "positif" comme si une "discrimination positive" appliquée à l'humain pouvait être quelque chose de positif.
    Ceux qui abandonnent une liberté essentielle pour une sécurité minime et temporaire ne méritent ni la liberté ni la sécurité.
    Benjamin Franklin

  7. #47
    Membre extrêmement actif
    Cette "nouvelle" ne mérite qu'un commentaire...

    "Je pense que quand on mettra les cons sur orbite, t'as pas fini de tourner." Citation de Michel Audiard.

    Dit par Jean Gabin, cela prend encore plus de sens:https://youtu.be/q_JzNL7-618?t=1

  8. #48
    Membre éprouvé
    L'expression maître / esclave appliquée au genre humain.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Mar...ave_Market.jpg

    Ç’a a été une réalité révoltante.

    Maintenant appliquer un stéréotype à une technique qui décrit un fonctionnement maître / esclave n'a pas de raison d'être.
    Ceux qui abandonnent une liberté essentielle pour une sécurité minime et temporaire ne méritent ni la liberté ni la sécurité.
    Benjamin Franklin

  9. #49
    Membre expert
    ça part quand même du principe, que je qualifierais de magique, que si on enlève/change les mots "problématiques" les notions discriminantes sous-jacentes vont disparaître ...

    si l'humanité "pas le journal" était si intelligente que ça, on aurait même pas à subir les discriminations à la base, donc croire que ça disparaîtra comme par enchantement, on se demande vraiment le niveau de ces gens par rapport à la moyenne de l'humanité.
    mais bon, il faut bien s'inventer des combats pour se croire important visiblement.

  10. #50
    Membre expert
    Il n'y a qu'une poignée de cons sur Terre pour voir des connotations raciales dans "liste blanche" et "liste noire". Pas de bol, ils ont suffisamment d'influence pour que leurs conneries soient écoutées et appliquées. L'un d'entre eux doit être parent avec la personne qui a vu dans la frimousse universelle "" un homme chinois chauve et glabre, la même personne qui a réussi à faire imposer des déclinaisons féminines, noires, blanches, marrons, rouges, bleues, vertes, blondes, brunes, auburnes, rousses, à moustaches, à barbes, à cheveux longs, courts, avec une coupe au bol, à coupe mulet, avec des rouflaquettes... de tous les smileys universels du monde et avec toutes les combinaisons possibles.

    Citation Envoyé par Alexandre T Voir le message
    Bonjour,

    Je ne l'avais pas vu de la sorte, mais c'est possible que cela véhicule des stéréotypes raciaux vu que le cerveau fonctionne par association d'idées. Je suis surpris que des solutions simples comme "liste verte"et "liste rouge" en référence au code de la route n'ai pas été retenues.
    Et encore certains crieraient à la propagande écologiste et au maccarthysme, parce que "liste verte = écologie = Bien" et "liste rouge = communisme = Mal".
    "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait." Mark Twain

    Mon client Twitter Qt cross-platform Windows et Linux. (en cours de développement).

  11. #51
    Expert éminent
    Est-ce qu'on pourra toujours écrire un texte "noir sur blanc", ou ce sera gris très foncé sur gris très clair ? A moins que gris ne soit aussi raciste (cf. Les Inconnus)…

    Tatayo.

  12. #52
    Membre extrêmement actif
    Quel est votre avis sur la suppression des expressions « liste blanche » et « liste noire » du contenu web de l’agence britannique de la cybersécurité ?

    Mon avis est que l' "Agence Britannique de la Cybersécurité" peut bien décider d'employer le lexique qui lui plait, mais quelle ne s'attende pas à ce que le reste du monde la suive .

    Est-ce un exemple à suivre ?

    Clairement, non. Remplacer des termes compris par tous, sous un prétexte bidon, pour les remplacer par des termes maison n'as aucun intérêt pour personne, sauf les génis (pour rester poli ) qui en ont fait la demande.

    Est-il préférable d’éviter ces expressions au nom de l’inclusion ? Si oui, quelle pourrait être votre proposition ?

    C'est simple, si tous les choix linguistiques devaient être remis en cause à cause de l' "inclusion", alors plus aucunes langues naturels ne devraient être utilisé (pour des raisons historique évidente).
    Est puis dans le spectre des couleurs visible, le Blanc et le Noire sont à l'opposé, ce qui correspond bien à l'idée de "liste blanche" vs "liste noir".
    Pas besoin d'aller chercher des sous-entendues partout et pour tout, car quand on cherche la merde, ont finit toujours par la trouver et ce quelque soit le domaine.

    Êtes-vous du même avis que ceux qui pensent que les remplaçants proposés ne restent pas souvent fidèles au sens originel ? Si oui, quels sont les cas de figure qui vous ont marqué ?

    Vouloir remplacer deux expressions à l'interprétation plutôt générique, mais strictement opposé, ne peut ce faire que par un équivalent linguistique.
    Dommage, mais je n'en connais aucun remplaçant deux couleurs opposés du spectre et qui soit aussi parlant que l'opposition Blanc/Noir.
    Ou bien Jour/Nuit, mais ça ferait bien con je trouve : "T'as la liste de Jour ? Non, mais j'ai celle de Nuit", avouez que ce n'est pas terrible et que ça change quand même le sens de la phrase.

    A la limite nous pourrions parler d' authlist, ce qui englobe la sémantique de whitelist et de blacklist, mais ont perd forcement en information du coup.

  13. #53
    Expert éminent
    Citation Envoyé par defZero Voir le message
    Vouloir remplacer deux expressions à l'interprétation plutôt générique, mais strictement opposé, ne peut ce faire que par un équivalent linguistique.
    Dommage, mais je n'en connais aucun remplaçant deux couleurs opposés du spectre et qui soit aussi parlant que l'opposition Blanc/Noir.
    Ou bien Jour/Nuit, mais ça ferait bien con je trouve : "T'as la liste de Jour ? Non, mais j'ai celle de Nuit", avouez que ce n'est pas terrible et que ça change quand même le sens de la phrase.
    Non tu as tord on peut trouver des équivalents facilement "Liste d'adresses IP/ de courriels autorisé(e)s" - "Liste d'adresses IP/ de courriels banni(e)s/ bloqué(e)s".

    mais on retombe sur le problème de la traduction française des mots anglais :
    • L'anglais est 1 langue qui permet 1) d'avoir des mots/ expressions très souvent court(e)s 2) le placement des adjectifs est toujours à gauche (mais il y a peut-être d'autre règle comme le pluriel - les adjectifs ne s'accordent pas)
    • on perd l'histoire (bug) ou la construction (bit - binary digit) - liste blanche et noire font écho à "white/ black hat/ hacker" (mais je peux me tromper )
    • ici (et peut-être dans certains cas) ce sont des termes génériques et on les remplace par des termes spécialisés - et donc cela devient le chantier avec X traductions - les listes blanches et noires sont utilisées 1 peu partout (navigateur, "emailing", forum, ...)

  14. #54
    Expert éminent sénior
    Eh bien… la société est tellement raciste qu'ils se retrouvent à se battre sur ce genre de conneries…



    Pour rappel, les UK, c'est des milliers de viols couverts par des travailleurs sociaux, des juges, la police (jusqu'à des preuves qui "disparaissent")… parce que vous voyez, faudrait pas qu'on passe pour des racistes (cf viols de Telford)…

    On a aussi eu les viols du nouvel an en Allemagne. Les médias n'ont dans un premier temps pas voulu en parler… faut pas être raciste on vous dit.

    Et ne croyez pas qu'on soit épargné en France. Ce sont les féministes Indigènes de la République, qui appelaient aux femmes violées de ne pas déclarer leur viols (manière polie de dire de fermer sa gueule) si le violeur était d'une minorité. Ben oui, faut pas perpétuer les stéréotypes et donner une mauvaise image qui impacterait tous les membres de cette minorité…



    Et bien évidemment, cela touche aussi nos chers médias, vous savez, ceux qui critiquent les Fake News sur Internet alors que des Youtubeurs sans formations journalistique et budgets arrivent à faire du travail de meilleure qualité qu'eux… Et bien ces médias aussi vont taire certains faits quand ça les arrange. Puis quand c'est un journal d'extrême-droite qui va en parler le premier (vu que les autres refusent d'en parler)… ben au lieu de s'indigner des viols, ben on va s'indigner que l'extrême-droite fasse son beurre dessus en en parlant…


    Au prétexte de lutter contre le racisme, on en arrive quand même à ce niveau de conneries, à couvrir carrément des affaires de viols.

    Là ce n'est pas très grave, on pinaille sur du vocabulaire… mais le problème, c'est que derrière, c'est la même logique, la même idéologie foireuse… À partir du moment où vous acceptez leurs prémisses et leurs pseudo-raisonnements, vous allez partir loin, très loin, dans l'absurde. Et de manière ironique, cela contribue à nourrir les idées et réseaux racistes.
    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  15. #55
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par foetus Voir le message
    liste blanche et noire font écho à "white/ black hat/ hacker" (mais je peux me tromper )
    Effectivement vous devez vous tromper, puisque le terme "blacklist" existait bien avant l'apparition du premier black hat :
    Blacklisting
    The English dramatist Philip Massinger used the phrase "black list" in his 1639 tragedy The Unnatural Combat.
    Avec "Google livres" (https://books.google.fr/advanced_book_search) j'ai regardé vite fait si on trouvait l'expression "liste noire" dans des livres du XIX, et c'est bien le cas.
    Selon les cultures les couleurs ont des significations, dans les nations européennes le noir est souvent plus négatif que le blanc. Ça a peut-être un rapport avec les cieux qui sont lumineux et que les ténèbres qui sont sombre, ou quelque chose comme ça. Mais ça pourrait avoir des tonnes d'autres origines (par exemple il y a des fruits et des légumes qui deviennent noir quand ils pourrissent, quand quelque chose brûle il devient noir, la saleté c'est parfois noir, enfin bon il y a des choses qui noircissent... ce n'est pas toujours négatif par exemple certains fruits deviennent noir en murissant )
    Si ça se trouve ça vient du jour et de la nuit. La nuit on est dans le noir et on vient rien, sauf quand il y a la lune qui brille. (par conséquent dans le contexte tu te dis "le blanc me permet de voir un peu autour de moi")

    C'est quand même n'importe quoi ce passage :
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    « Il est assez courant de dire liste blanche et liste noire pour décrire les choses souhaitables et indésirables en matière de cybersécurité », explique le National Cyber Security Centre (NCSC). « Cependant, il y a un problème avec la terminologie. Cela n'a de sens que si vous assimilez le blanc à "bon, autorisé, sûr" et le noir à "mauvais, dangereux, interdit". Cela pose des problèmes évidents. Ainsi, au nom de la lutte contre le racisme dans le domaine de la cybersécurité, nous éviterons à l'avenir cette formulation péjorative et désinvolte sur notre site web.
    Pourquoi ils font un lien entre une couleur et des personnes ? Je ne comprend pas le délire...
    Est-ce que cyan, magenta, jaune sont des termes péjoratifs ? Non, dans le contexte ce sont des adjectifs qualificatifs.
    J'ai un clavier noir, une souris noire, un écran noir, des enceintes noires, une boitier de PC noir, et ce n'est pas péjoratif, c'est une couleur classe et sobre.

    Au final on s'en fout complètement de ce que fait l'agence britannique de cybersécurité, elle est libre de changer les termes si ça lui fait plaisir.
    Quelque part c'est pas pire que la francisation des termes technologique.
    Jeux vidéo : une nouvelle liste d’anglicismes que vous ne devez plus utiliser en français a été publiée au Journal Officiel de la République française
    Ne dites plus « web » mais « toile » ou « toile mondiale » ! La commission propose des termes et définitions, dans les domaines de l'Internet et de l'IA
    L’Académie française préconise de dire mobile multifonction plutôt que smartphone Internet des objets (IDO) plutôt que Internet of Things (IoT)
    Commission d'enrichissement de la langue française : ne dites plus « hackathon », mais « marathon de programmation », voici la nouvelle vague de traductions proposées
    Test : Quand "phishing" devient "filoutage", savez-vous parler informatique ?

    Comme chantait un interprète :
    Noir c'est noir
    Il n'y a plus d'espoir
    Oui, gris c'est gris
    Et c'est fini, oh, oh, oh, oh
    Méditez là-dessus
    Keith Flint 1969 - 2019

  16. #56
    Membre extrêmement actif
    Je pense que le plus simple, c'est de supprimer les mots "blanc/blanche", "noir/noire", "rouge", "jaune", "vert" (pour ne pas froisser nos amis martiens), "gris". On va bien trouvé d'autres mots pour nommer ces couleurs.

    Mais dans quel monde on vit ? Franchement, c'est du grand n'importe quoi.
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  17. #57
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Je pense que le plus simple, c'est de supprimer les mots "blanc/blanche", "noir/noire", "rouge", "jaune", "vert" (pour ne pas froisser nos amis martiens), "gris". On va bien trouvé d'autres mots pour nommer ces couleurs.

    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  18. #58
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Je pense que le plus simple, c'est de supprimer les mots "blanc/blanche", "noir/noire", "rouge", "jaune", "vert" (pour ne pas froisser nos amis martiens), "gris". On va bien trouvé d'autres mots pour nommer ces couleurs.
    On peut utiliser les codes hexa, m'enfin ça va pas être simple

  19. #59
    Expert éminent
    Citation Envoyé par DevTroglodyte Voir le message
    On peut utiliser les codes hexa, m'enfin ça va pas être simple
    J'ai le souvenir d'un sketch des Inconnus qui parlait de gris clair (le blanc) et de gris foncé (le noir)
    Et qu'évidemment, malgré la terminologie, rien ne change "les gris foncés vous allaient au fond [du bus]"

    Mais le problème peut-être inverse : Magyd Cherfi (chanteur et auteur de Zebda) ne se reconnaissait pas comme "gaulois".

    C'est compliqué il ne faut pas utiliser certains mots qui rappellent 1 triste histoire (noir, nègre, champs de coton) et pas d'autres parce qu'il n'y pas d'assimilation.

  20. #60
    Expert éminent sénior
    oui, enfin, liste d'ouverture, liste de fermeture, ou encore liste d'autorisation, liste d'interdiction, ce ne sont pas des substituts trop longs pour être utilisés. Et ils font le boulot tout aussi bien.

    Ce qui me surprend toujours, dans ce genre de débat, c'est la véhémence des deux camps. Comme si un des camps cherchait absolument à dire que c'est le truc le plus important de l'univers, et l'autre camp à considérer que ça n'existe même pas (moi ça me parait faiblard, mais pas complètement anodin). Comme si cette simple nomenclature écartelait l'identité des gens. Faut vous calmer, les mecs, c'est juste une appellation, possiblement améliorable. Et qui n'aurait rien de scandaleux à être améliorée.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.