Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #301
    Chroniqueur Actualités

    ber arrête définitivement son activité de voiture autonome en Arizona après l'accident mortel de mars
    Uber arrête définitivement son activité de voiture autonome en Arizona après l'accident mortel de mars,
    et amorce une procédure de licenciements

    En mars, un véhicule autonome d’Uber a été impliqué dans un accident qui a coûté la vie à une piétonne dans la ville de Tempe, en Arizona. Aussitôt, l’entreprise a décidé de suspendre son programme de circulation de voitures sans conducteur à Phoenix, à Pittsburgh, à San Francisco et à Toronto, prenant la peine d’assurer qu’il s’agissait là d’une procédure standard.

    Cette fois-ci, l’entreprise a décidé d’arrêter ses tests de conduite autonome en Arizona. Elle a informé environ 300 travailleurs de l'Arizona de son programme de conduite autonome de la procédure de licenciement qui devrait prendre plusieurs semaines.

    Même si Uber avait suspendu ses activités depuis l’accident de Tempe, l’entreprise assure que les conducteurs continuaient d’être payés.

    De son côté, la police de Tempe a fait une déclaration, assurant que le département a terminé son rapport sur la collision impliquant le véhicule de conduite autonome d'Uber et l'a soumis au bureau du procureur du comté de Maricopa. Cependant, le rapport n'a pas encore été rendu public.

    « Ceci est toujours considéré comme une enquête active et par conséquent, nous ne publierons pas le rapport ou les détails de l'enquête », avance le communiqué. « Toute information sur les résultats de l'enquête sera disponible après l’examen du procureur de Maricopa ».

    Uber prévoit de recommencer à tester des voitures autonomes à Pittsburgh une fois que les enquêteurs fédéraux auront terminé leur enquête sur l'accident de Tempe. Uber a déclaré qu'il avait des discussions avec les dirigeants de la Californie pour recommencer les tests.


    Uber a des centres d'ingénierie à Pittsburgh et San Francisco, et la société a déclaré qu'il est plus facile de tester les véhicules à proximité de ces travailleurs. Les ingénieurs de ces centres se sont fréquemment rendus en Arizona pour travailler sur le projet de test.

    « Nous nous sommes engagés à utiliser la technologie de conduite autonome, et nous sommes impatients de retourner sur les routes publiques dans un proche avenir », a déclaré Uber dans un communiqué. « En attendant, nous restons concentrés sur notre analyse de la sécurité de fond en comble. À ce propos, nous avons invité Christopher Hart, ancien président du NTSB, afin de profiter de ses conseils sur notre culture globale de la sécurité ».

    Le service de conducteur traditionnel d'Uber continuera à fonctionner en Arizona. La société dispose d'un centre d'opérations au centre-ville de Phoenix et emploie environ 550 personnes dans l'État, sans compter les conducteurs sous contrat, et prévoit d'en embaucher environ 70 de plus, a indiqué la compagnie.

    Selon les résultats d’un sondage réalisé auprès de plus de 1000 conducteurs dont les résultats ont été publié mardi par l'American Automobile Association (AAA), une association à but non lucratif représentant les automobilistes, 73% des conducteurs américains ont peur de rouler dans un véhicule autonome. Ce chiffre est en hausse de 10% par rapport à la fin de l'année dernière.

    « En dépit de leur potentiel à rendre nos routes plus sûres à long terme, les consommateurs ont des attentes élevées en matière de sécurité », a déclaré Greg Brannon, directeur de l'ingénierie automobile et des relations industrielles chez AAA. « Nos résultats montrent que tout incident impliquant un véhicule autonome est susceptible d'ébranler la confiance du consommateur, qui est un élément essentiel à l'acceptation généralisée des véhicules autonomes ».

    Source : Forbes

    Et vous ?

    Qu'est-ce qui peut, selon vous, expliquer le fait qu'Uber décide de mettre fin à son aventure de véhicule autonome en Arizona ?
    Est-ce une réponse proportionnelle à la crise que l'entreprise traverse ? Pourquoi ?

    Voir aussi :

    Les Américains font moins confiance aux véhicules autonomes suite aux accidents mortels essuyés par Uber et Tesla, d'après des sondages
    La France envisage d'autoriser les voitures autonomes dès 2020, la technologie sera-t-elle suffisamment éprouvée pour franchir ce cap dans deux ans ?
    Le véhicule autonome d'Uber impliqué dans l'accident mortel aurait vu sa victime, mais l'a ignorée, à cause d'une défaillance de son système
    Voiture autonome : des rapports adressés au DMV californien donnent un état des lieux des circonstances entraînant le retour au mode manuel
    Uber suspend son activité de voiture autonome après une collision mortelle aux États-Unis, suite à laquelle une piétonne a perdu la vie
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #302
    Membre extrêmement actif
    "Uber arrête définitivement son activité de voiture autonome après l'accident mortel"

    Une bonne chose
    Si la réponse vous a aidé, pensez à cliquer sur +1

  3. #303
    Nouveau Candidat au Club
    triste nouvelle
    si on avait du arrêter le progrès au moindre accident mortel on se serait arrêter a la maitrise du feu (et encore)

    Oui il y'a/il y'aura quelques morts, mais qu'es ce que quelques morts en comparaisons du gain a long terme ?
    l'avion a une époque était assez dangereux aujourd'hui c'est le moyen de transport le plus sur au monde

    la voiture autonome tue actuelement combien en comparaison a l'alcool au volant ou la fatigue au volant ? parce que la voiture autonome ne pourra sauver la vie de piétons/animaux qui traverse derriere un rocher sans regarder mais la voiture autonome pourra sauver des vie de type ayant bu ou qui s'endorme et sauverons aussi les personnes en face

    la loi dit que c'est interdis de conduire sous l'influence de l'alcool ou en étant très fatigué mais pourtant nous le faisons quand même, donc la seul solution d’éviter ces morts c'est l'ia, parce que ces lois ne serons jamais respecté, rajouter plus de radars ne changera rien.

    et en parlant de radars, avec une politique de sécurité routière qui ressemble de plus en plus à de la répression (a quand le radars tous les km ?), la voiture autonome semblera bientôt la seul solution pour traverser la France sans se prendre une amende. pour ma part il m'arrive de rouler a 60 dans un village sans faire attention, de rouler a 140 sur autoroute, ou a 100 au lieu de 90 sur national pendant un dépassement un peu juste
    pour le 30km/h par contre je passe à 40 volontairement, parce que 30 voila quoi...

  4. #304
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
    Oui il y'a/il y'aura quelques morts, mais qu'es ce que quelques morts en comparaisons du gain a long terme ?
    l'avion a une époque était assez dangereux aujourd'hui c'est le moyen de transport le plus sur au monde
    Pour info, actuellement le rail et l’ascenseur sont plus sûrs que l'avion, mais ça n'invalide pas ton raisonnement : eux aussi ont eu droit a pas mal d'accident graves à leur début.

  5. #305
    Membre du Club
    Question : On a balancé trop vite ces bagnoles en situation réelle. Pourquoi ces acteurs ne créent pas de fausses villes pour faire une simulation réélle ? On reproduit tous les comportement chelou des gens, les routes avec des marquages bizarres, des panneaux peu visibles, une couverture gps indisponible, des trous dans la route etc... On remplace les gens par des fakes et on les balances sur la route.

    Je pense que ce n'est pas une bonne idée de baisser les bras, la voiture autonome ne couvrira pas 100% des types de trajets mais elle permettra de faire baisser la mortalité à coup sur. Cela offusque les gens car ils n'ont plus le controle et ne peuvent pas accepter que l'IA se plante si eux pouvait rattraper (bien que dans la vidéo de l'accident d'Uber un humain aurait il pu faire autrement). Cette acceptation de l'automatisme viendra avec le temps comme les métros automatiques (cela sera moins facile certe). Je pense que la pipule passera mieux en commencant par les bus.

  6. #306
    Nouveau Candidat au Club
    Citation Envoyé par ext13 Voir le message
    Question : On a balancé trop vite ces bagnoles en situation réelle. Pourquoi ces acteurs ne créent pas de fausses villes pour faire une simulation réélle ? On reproduit tous les comportement chelou des gens, les routes avec des marquages bizarres, des panneaux peu visibles, une couverture gps indisponible, des trous dans la route etc... On remplace les gens par des fakes et on les balances sur la route.
    il est compliqué de simuler tous les cas possibles.

    déjà par rapport au pays les façons de conduire sont pas les même, on conduit pas pareil en Suède (réputé pour une conduite calme), qu'en Israël (réputé pour une conduite plus musclé) que encore en Inde (en inde tous peut arriver) ou les pays d’Afrique réputé pour être entassé a 50 dans un camion des années 80 rafistolé avec du scotch.
    ou encore les pays d’Asie plus orienté 2 roue que 4 roue.

    ensuite le climat, la voiture doit être capable d'adapter sa conduite dans le Sahara, en Sibérie, a Paris, en Amazonie...etc. on conduit pas pareil l’hiver, l'été ou pendant la mousson.

    et évidement la réglementation/code de la route qui n'a pas pareil dans chaque pays (ce qui dois être un casse tête à coder je pense), rouler a gauche ou a droite par exemple c'est juste rouler a gauche ou a droite il y'a d'autre implication dans le code de l'ia je pense

    Et enfin il y'a les hors catégories, les routes incompréhensible pour un humain comme le Magic Roundabout (qui se trouve près de Londres donc c'est pas le truc perdu au fin fond de l’Amazonie)



    Pour info, actuellement le rail et l’ascenseur sont plus sûrs que l'avion, mais ça n'invalide pas ton raisonnement : eux aussi ont eu droit a pas mal d'accident graves à leur début.
    +1 je savais pas pour le rail, pour l'ascenseur par contre c'est un peu tiré par les cheveux de le comparer a l'avion ou au train

  7. #307
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par ext13 Voir le message
    Je pense que la pipule passera mieux en commencant par les bus.
    Pourquoi pas même si à mon avis c'est encore plus complexe. Je pense pour ma part que la voiture autonome généralisée est une chimère, une sorte de dernier rêve high-tech qui ne pourra pas vraiment se réaliser. Les difficultés techniques sont peut-être surmontables pour faire rouler une voiture correctement mais on va se heurter à de sérieuses limites si on souhaite avoir des millions de véhicules sur les routes en même temps : gestion des données (des pétaoctets de données à gérer en temps réel, ce qui suppose des infrastructures adaptées à la fois pour la transmission de ces données et la sauvegarde de celles-ci, sans compter la question de la vie privée et du piratage possible de ces données), forte utilisation de métaux rares dans ces voitures à la fois dans le système de capteurs et dans la voiture pour les gadgets qui vont occuper les passagers (la pénurie de métaux viendra donc plus vite que prévue s'il faut construire des millions de modèles, qui plus est les constructeurs vont vouloir faire des voitures électriques, autre chimère là aussi). Bref, c'est une course en avant qui prend la direction opposée de la transition énergétique qu'il serait nécessaire de faire au plus vite. C'est donc un gros coup d'accélérateur pour foncer dans le mur.

  8. #308
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par ext13 Voir le message
    On a balancé trop vite ces bagnoles en situation réelle.

    Je ne pense pas. Au final on a eu qu'un seul accident mortel avec ces véhicules alors qu'il sont en circulation permanente sur les routes depuis plusieurs années déjà. Enfin, ils sont toujours censés être sous la surveillance permanente d'un humain, comme un moniteur d'auto-école.
    Donc s'il y a une défaillance, c'est clairement au niveau du conducteur humain. On peut éventuellement remonter la faute a Uber s'il a imposé des cadences de travail incompatible avec un maintient de l'attention.

    Citation Envoyé par ext13 Voir le message
    Pourquoi ces acteurs ne créent pas de fausses villes pour faire une simulation réélle ? On reproduit tous les comportement chelou des gens, les routes avec des marquages bizarres, des panneaux peu visibles, une couverture gps indisponible, des trous dans la route etc... On remplace les gens par des fakes et on les balances sur la route.
    Bien évidement que plein de test sur des routes contrôlée ont été faits avant de mettre ces voitures en circulation sur des vraies routes. C'est certainement la partie la plus facile, toute la complexité du travail consiste a s'assurer que tout marche bien dans des situation réelles qui peuvent être extrêmement variées.

  9. #309
    Membre du Club
    Citation Envoyé par xelab Voir le message
    Pourquoi pas même si à mon avis c'est encore plus complexe. Je pense pour ma part que la voiture autonome généralisée est une chimère, une sorte de dernier rêve high-tech qui ne pourra pas vraiment se réaliser. Les difficultés techniques sont peut-être surmontables pour faire rouler une voiture correctement mais on va se heurter à de sérieuses limites si on souhaite avoir des millions de véhicules sur les routes en même temps : gestion des données (des pétaoctets de données à gérer en temps réel, ce qui suppose des infrastructures adaptées à la fois pour la transmission de ces données et la sauvegarde de celles-ci, sans compter la question de la vie privée et du piratage possible de ces données), forte utilisation de métaux rares dans ces voitures à la fois dans le système de capteurs et dans la voiture pour les gadgets qui vont occuper les passagers (la pénurie de métaux viendra donc plus vite que prévue s'il faut construire des millions de modèles, qui plus est les constructeurs vont vouloir faire des voitures électriques, autre chimère là aussi). Bref, c'est une course en avant qui prend la direction opposée de la transition énergétique qu'il serait nécessaire de faire au plus vite. C'est donc un gros coup d'accélérateur pour foncer dans le mur.
    Ca m'avait aussi traversé l'esprit ton opinion. Finalement tout l'argent investi pour rouler sur des voies faites pour être conduit par des humains. L'argent investit à terme ne serait pas égal à celle de routes construites pour des voitures autonomes en voies propres ? (Du coup des voitures autonomes avec moins de complexité).

  10. #310
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
    +1 je savais pas pour le rail, pour l'ascenseur par contre c'est un peu tiré par les cheveux de le comparer a l'avion ou au train
    En matière de distance parcourue ça n'est pas comparable, mais en matière de risque pour la sécurité ça l'est complètement. Un ascenseur qui lâche, c’est des morts garantis. Maintenant, il y a beaucoup plus de sécurités et ils sont régulièrement contrôles.

    Citation Envoyé par xelab Voir le message
    gestion des données (des pétaoctets de données à gérer en temps réel, ce qui suppose des infrastructures adaptées à la fois pour la transmission de ces données et la sauvegarde de celles-ci, sans compter la question de la vie privée et du piratage possible de ces données)
    Quelles données? Les calculs pour la navigation se font en temps réel. Il n'y a pas obligation de sauvegarder les données de navigation des particuliers, encore moins de les transmettre.

    Citation Envoyé par xelab Voir le message
    forte utilisation de métaux rares dans ces voitures à la fois dans le système de capteurs et dans la voiture pour les gadgets qui vont occuper les passagers
    Rien a voir avec la voiture électrique en particulier il y a déjà énormément de métaux rares utilisés dans nos téléphone et autre bidule électronique qui sont bien plus courants et ont une durée de vie très réduites a coté d'une automobile. S'il doit y avoir pénurie elle aura lieu avec ou sans les voitures autonomes.

  11. #311
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    Quelles données? Les calculs pour la navigation se font en temps réel. Il n'y a pas obligation de sauvegarder les données de navigation des particuliers, encore moins de les transmettre.
    Actuellement toutes les captures vidéo réalisées par ces voitures sont enregistrées et transférées sur des serveurs (tu peux chercher sur le net, c'est une problématique à la mode pour les experts du big data). La géolocalisation, infos trafics etc. sont aussi des données indispensables et nécessitent des traitements quasi temps réel. Peut-être qu'une fois la phase de test terminée on aura moins besoin de données mais rien n'est moins sûr, il y a fort à parier que tout devra être enregistré ne serait-ce pour des questions d'assurance.

    Citation Envoyé par Uther Voir le message

    Rien a voir avec la voiture électrique en particulier il y a déjà énormément de métaux rares utilisés dans nos téléphone et autre bidule électronique qui sont bien plus courants et ont une durée de vie très réduites a coté d'une automobile. S'il doit y avoir pénurie elle aura lieu avec ou sans les voitures autonomes.
    Elle aura lieu encore plus vite avec la voiture autonome (d'autant plus si elle est électrique) qui forcément augmente encore la consommation de ces métaux, en plus comme tu le soulignes des smartphones et autres produits high-tech (par exemple toute la mode des produits connectés augmente cette conso, un lave-linge connecté utilise des composants dont on n'avait pas besoin sur un lave-linge classique). Tu peux voir l'exemple du cobalt pour la voiture électrique : les constructeurs automobiles se battent avec les fabricants de smartphones (comme Apple par exemple) pour essayer d'assurer l'approvisionnement dans les années qui viennent.

  12. #312
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par xelab Voir le message
    Je pense pour ma part que la voiture autonome généralisée est une chimère, une sorte de dernier rêve high-tech qui ne pourra pas vraiment se réaliser.
    Sur ce point je pense que tu as tort il faut juste attendre encore quelques années et ça sera bon. Ça fait même pas 10 ans qu'on parle de la voiture autonome, faut laisser les choses se faire.

  13. #313
    Membre averti
    Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
    triste nouvelle
    si on avait du arrêter le progrès au moindre accident mortel on se serait arrêter a la maitrise du feu (et encore)

    Oui il y'a/il y'aura quelques morts, mais qu'es ce que quelques morts en comparaisons du gain a long terme ?
    l'avion a une époque était assez dangereux aujourd'hui c'est le moyen de transport le plus sur au monde

    la voiture autonome tue actuelement combien en comparaison a l'alcool au volant ou la fatigue au volant ? parce que la voiture autonome ne pourra sauver la vie de piétons/animaux qui traverse derriere un rocher sans regarder mais la voiture autonome pourra sauver des vie de type ayant bu ou qui s'endorme et sauverons aussi les personnes en face

    la loi dit que c'est interdis de conduire sous l'influence de l'alcool ou en étant très fatigué mais pourtant nous le faisons quand même, donc la seul solution d’éviter ces morts c'est l'ia, parce que ces lois ne serons jamais respecté, rajouter plus de radars ne changera rien.

    et en parlant de radars, avec une politique de sécurité routière qui ressemble de plus en plus à de la répression (a quand le radars tous les km ?), la voiture autonome semblera bientôt la seul solution pour traverser la France sans se prendre une amende. pour ma part il m'arrive de rouler a 60 dans un village sans faire attention, de rouler a 140 sur autoroute, ou a 100 au lieu de 90 sur national pendant un dépassement un peu juste
    pour le 30km/h par contre je passe à 40 volontairement, parce que 30 voila quoi...
    Je precise que je ne suis ni contre ni pour le progrès mais :
    Jusqu'a preuve du contraire le feu fait encore des morts chaque jours (feu de forêt, d'immeuble, coup de feu (arme), etc...) mais sauve aussi des gens (désinfection, cuisson, stérilisation, etc...)

    idem pour l'alcool sa tue et sa sauve (pas au volant ) (y'en a qui ne conduise pas quand ils ont bu donc quand tu dis nous tu devrais dire certain-ne)

    idem pour la voiture

    Juste pour dire que si on prend un peu de recul, tout progrès/découverte est à double tranchant

    Et il en sera de même pour l'IA

    Et pour ton 40 au lieu de 30 et bien regarde ce tableau en tapant ça dans GOOGLE "distance d'arret à 30 km/h"
    Les 10Km/h de plus et bien il double la distance qu'il faut pour arrêter une voiture (je parle pas d'un camion ou d'une camionnette chargé à bloc ou d'un train)

    Donc n'écrit pas trop vite et arrête la voiture pour mes enfants et ceux des autres sinon il n'auront jamais la chance de pouvoir conduire à leur tour un super bolide la mort qui tue

  14. #314
    Membre expert
    Citation Envoyé par ext13 Voir le message
    Question : On a balancé trop vite ces bagnoles en situation réelle. Pourquoi ces acteurs ne créent pas de fausses villes pour faire une simulation réélle ? On reproduit tous les comportement chelou des gens, les routes avec des marquages bizarres, des panneaux peu visibles, une couverture gps indisponible, des trous dans la route etc... On remplace les gens par des fakes et on les balances sur la route.
    Je pense que c'est plutôt la communication d'UBER qui est allé un peu trop vite en besogne alors que visiblement la mise au point n'en est qu'au tout début mais il faut rassurer les investisseur que diantre !

    Et celui-ci : https://www.consoglobe.com/taxis-aut...-chauffeurs-cg

    C'est aller vite en besogne pour rassurer les marché au détriment d'une future et quasi-certaine perte de crédibilité...

    Soit les ingénieurs étaient trop enthousiastes et trop confiants dans leurs travaux.
    Soit les objectifs assignés par les patrons d'UBER étaient irréalistes à ce stade.
    Soit le service communication s'est emballé

    Soit un peu des trois...

  15. #315
    Chroniqueur Actualités

    Accident Uber : les capteurs du véhicule étaient fonctionnels, mais il y avait un problème logiciel
    Accident Uber : les capteurs du véhicule étaient fonctionnels, mais il y avait un problème logiciel
    d'après l'enquête préliminaire du NTSB

    Dimanche 18 mars 2018, un véhicule autonome d'Uber en plein essai a heurté un piéton sur l'avenue Mill, à Tempe, dans le comté de Maricopa en Arizona. Cela s'est produit alors qu'il y avait un opérateur à bord pour prendre le contrôle du véhicule en cas d'urgence. Comme conséquence, le piéton, une femme âgée de 49 ans avec une bicyclette, a perdu la vie suite à cet accident. Comme le montre l'image suivante, la défunte traversait l'avenue en question en venant du côté gauche du véhicule autonome d'Uber.


    Le système de conduite autonome du véhicule se composait de caméras frontales et latérales, de radars, de LIDAR, de capteurs de navigation et d'une unité de calcul et de stockage de données intégrée au véhicule. Uber avait également équipé le véhicule d'un système de caméras montées sur le pare-brise et la vitre arrière, qui fournissaient des vidéos supplémentaires à l'avant et à l'arrière, ainsi qu'une vue vers l'intérieur de l'opérateur du véhicule. Au total, 10 vues de caméra ont été enregistrées pendant l'essai du véhicule autonome.

    Bref, le véhicule d'Uber semblait bien équipé. Avec cela, comment l'accident a-t-il été possible ? C'est ce que beaucoup se sont demandé jusqu'ici. Certains experts ont même livré leurs propres analyses, en mettant en cause le plus souvent le système de conduite autonome d'Uber. L'une des hypothèses était une possible erreur dans le système de reconnaissance d'objets, qui aurait été incapable de classer Elaine Herzberg - la victime - et son vélo comme piéton. Si cela semblait improbable, il se trouve que ce n'est pas loin de la vérité. Le Conseil national américain de la sécurité des transports (National Transportation Safety Board ou NTSB) a en effet publié son rapport préliminaire sur l'accident mortel, et ce rapport incrimine la technologie de conduite autonome de l'entreprise de VTC.

    Le système de conduite autonome repose sur une carte sous-jacente qui établit les limites de vitesse et les voies de circulation autorisées. Le système a deux modes de contrôle distincts : le contrôle par ordinateur et le contrôle manuel. C'est le premier qui était activé. L'opérateur peut passer du contrôle par ordinateur au contrôle manuel en fournissant une entrée au volant, à la pédale de frein, à la pédale d'accélérateur, à un bouton de débrayage ou à un bouton de désactivation. Selon Uber, son système autonome nécessite aussi un opérateur attentif pour intervenir s'il ne fonctionne pas correctement pendant les tests. L'opérateur est responsable de la surveillance des messages de diagnostic - qui apparaissent sur une interface dans la pile centrale du tableau de bord du véhicule - et du marquage des événements d'intérêt pour une révision ultérieure.

    Selon les données obtenues du système de conduite autonome, les radars et le LIDAR ont permis d'identifier la victime environ 6 secondes avant l'impact, alors que le véhicule roulait à 43 mi/h, soit environ 69 km/h. Mais le véhicule d'Uber a plongé dans une confusion totale qui n'a pas permis à l'opérateur de prendre des mesures à temps. « Alors que les trajectoires du véhicule et du piéton convergeaient, le logiciel du système de conduite autonome a classé le piéton comme un objet inconnu, comme un véhicule, puis comme un vélo avec des attentes variables quant à sa future trajectoire », indique le rapport du NTSB. Mais « à 1,3 seconde avant l'impact, le système de conduite autonome a déterminé qu'une manœuvre de freinage d'urgence était nécessaire pour atténuer une collision ». Toutefois, là encore, un autre problème se pose : le système ne peut ni entreprendre de manœuvre de freinage d'urgence ni alerter l'opérateur. « Selon Uber, les manœuvres de freinage d'urgence ne sont pas activées lorsque le véhicule est contrôlé par ordinateur, afin de réduire le risque de comportement erratique du véhicule. Il compte sur l'opérateur du véhicule pour intervenir et agir », mais « le système n'est pas conçu pour alerter l'opérateur », rapporte le NTSB.

    L'image ci-dessous montre la lecture des données du système de conduite autonome environ 1,3 seconde avant l'impact, lorsque le système a déterminé qu'une manœuvre de freinage d'urgence était nécessaire pour atténuer une collision. Les bandes jaunes sont séparées de 10 mètres, ce qui indique qu'à 1,3 seconde avant l'impact, le véhicule était éloigné de 20 à 30 mètres de la victime. Les lignes orange indiquent le centre des voies de circulation cartographiées. Donc la victime était un peu excentrée. La zone ombrée pourpre indique le trajet parcouru par le véhicule, la ligne verte indiquant le centre de ce trajet.


    « Les données du système de conduite autonome ont montré que l'opérateur du véhicule est intervenu moins d'une seconde avant l'impact en engageant le volant. La vitesse du véhicule à l'impact était de 39 mi/h [soit environ 63 km/h]. L'opérateur a commencé à freiner moins d'une seconde après l'impact. Les données ont également montré que tous les aspects du système de conduite autonome fonctionnaient normalement au moment de l'accident, et qu'il n'y avait pas de messages de diagnostic ou de pannes », peut-on lire dans le rapport.

    Le véhicule a pourtant été équipé en usine de plusieurs fonctions avancées d'assistance au conducteur par Volvo Cars, le fabricant d'origine. Les systèmes comprenaient une fonction d'évitement des collisions avec freinage d'urgence automatique, connue sous le nom de City Safety, ainsi que des fonctions de détection de la vigilance du conducteur et des informations sur les panneaux de signalisation. Mais toutes ces fonctions Volvo sont désactivées lorsque le véhicule d'essai est contrôlé par ordinateur.

    Le NTSB continue de recueillir des informations sur le système de conduite autonome d’Uber, l'interface du véhicule et les téléphones cellulaires personnels et professionnels du conducteur. Bien que des tests de toxicologie n'aient pas été menés sur le conducteur du véhicule, les agents du service de police de Tempe interrogés ont déclaré que le conducteur du véhicule ne présentait aucun signe de déficience au moment de l'accident. Ce n'était toutefois pas le cas pour la victime pour laquelle les résultats des tests de toxicologie étaient positifs pour la méthamphétamine et la marijuana. Tous les aspects de l'accident font encore l'objet d'investigation par le NTSB, dans le but d’émettre des recommandations de sécurité pour prévenir des accidents similaires. Un compte rendu complet sur l'accident sera livré ultérieurement.

    Source : Rapport du NTSB

    Et vous ?

    De ce que vous lisez du rapport du NTSB, qui ou que faut-il incriminer ?
    Uber a-t-il fait un mauvais choix en désactivant la manoeuvre de freinage d'urgence en mode automatique ?
    Cela vous inspire-t-il des craintes par rapport au projet de la France d'autoriser les voitures autonomes dès 2020 ? Pourquoi ?

    Voir aussi :

    Uber arrête définitivement son activité de voiture autonome en Arizona après l'accident mortel de mars, et amorce une procédure de licenciements
    Les Américains font moins confiance aux véhicules autonomes suite aux accidents mortels essuyés par Uber et Tesla, d'après des sondages
    La France envisage d'autoriser les voitures autonomes dès 2020, la technologie sera-t-elle suffisamment éprouvée pour franchir ce cap dans deux ans ?
    Le véhicule autonome d'Uber impliqué dans l'accident mortel aurait vu sa victime, mais l'a ignorée, à cause d'une défaillance de son système
    Voiture autonome : des rapports adressés au DMV californien donnent un état des lieux des circonstances entraînant le retour au mode manuel
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  16. #316
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par Matthieu76 Voir le message
    Sur ce point je pense que tu as tort il faut juste attendre encore quelques années et ça sera bon. Ça fait même pas 10 ans qu'on parle de la voiture autonome, faut laisser les choses se faire.
    C'est pas un peu la méthode Coué ça? Donc métaux rares et gestion entièrement informatisée du trafic ça ne pose pas de problèmes? J'ai bien dit que techniquement on pouvait y arriver, c'est possible qu'on y arrive d'ailleurs mais ce sera temporaire, ça durera quelques années puis on passera à autre chose car ce n'est pas viable. Peut-être faudra-t-il se contenter de quelques navettes autonomes mais la voiture individuelle non.

  17. #317
    Membre confirmé
    Alors que les trajectoires du véhicule et du piéton convergeaient, le logiciel du système de conduite autonome a classé le piéton comme un objet inconnu, comme un véhicule, puis comme un vélo avec des attentes variables quant à sa future trajectoire
    Quelqu'un sait-il comment fonctionne le système de classification ?

  18. #318
    MikeRowSoft
    Invité(e)
    Si les redondances de détections sont toutes traité par le même système alors je crois bien que c'est un arrêt international des tests.
    En aucun cas il peuvent prétendre être partenaire d'une marque automobile.

    Mettre un élève (humain et sans permis de conduire) dans un simulateur de conduite avec moins que ça (la base de détection standards officieux, donc non gouvernemental) montre des comportements de conduites bien différent.

    Serrer à droite est une des règles, mais là je présume que la majorité d'entre eux auraient changé de voie.

  19. #319
    Membre expert
    A lecture des précédents comptes-rendus (ici et là) et de celui-ci je dirais que la victime était à 24m lorsque le système décide d'engager le freinage d'urgence 1,3 secondes avant l'impact. Ce qui est compatible avec les 20 à 30m cités dans cet article.

    Comme le véhicule se déplaçait à 69km/h la distance de freinage dans de bonnes conditions avant arrêt complet est normale proche de 50m

    On divise par 10 en arrondissant 69/10 = 6,9 arrondi à 7 et on le multiplie par lui-même 7x7=49 (on apprend ça au code de la route), ça donne une idée assez précise de la distance de sécurité à conserver lorsque l'on suit un véhicule.

    Même avec de très bons freins et si le système d'arrêt urgence avait été actif la distance d'arrêt était trop courte pour espérer éviter la collision.

  20. #320
    MikeRowSoft
    Invité(e)
    Vitesse de l'objet à éviter ? Direction ?

    C'est comme penser à un système avec asservissement qui aurait échoué à un test.

    Je vais me calmer...

###raw>template_hook.ano_emploi###