Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Java Discussion :

Java EE 8 disponible


Sujet :

Java

  1. #21
    Membre du Club
    Même si oracle arrêterais demain matin java, il y aura assez de travail jusqu'à notre retraite.

    Trop de produit d'Oracle se base sur java pour qu'elle l'arrête si rapidement.

    Java est maintenant partout, de la carte à puce, au lecteur bluray, au système bancaire..

  2. #22
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par esperanto Voir le message
    Qu'une société veuille tirer profit de son travail est normal.
    Mais aujourd'hui beaucoup de sociétés veulent gagner du fric vite fait bien fait, du coup un procès ça rapporte bien plus que des nouveaux développements.
    C'est surtout que développer un produit open-source ne rapporte rien du tout. Ils développent des logiciels proprios, là n'est pas le problème, mais on leur reproche de ne pas développer assez leurs produits open-source, qui ne sont pas suffisamment rentables pour rester compétitifs à l'heure de NoSQL, de Node.js et d'autres nouvelles technos.

    Ce que Oracle a tenté avec ce diable de procès c'est d'obtenir le droit de jouir des fruits de leurs investissements dans Java. Et ils ont malheureusement gagné mais ça a été pour eux une victoire à la Pyrrhus. Ils s'en rendent compte et savent qu'en dépit du résultat il n'est plus rentable pour eux d'investir dans Java.

    Le grand public a réclamé de la gratuité et ils ont eu de la traque marketing massive, la fin de la vie privée, des pubs à en crever et du freemium. Le problème est le même pour l'industrie logicielle avec l'open-source : des attentes déraisonnables des consommateurs et trop de business models qui ne tiennent pas debout.

  3. #23
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par DonQuiche Voir le message
    C'est surtout que développer un produit open-source ne rapporte rien du tout. Ils développent des logiciels proprios, là n'est pas le problème, mais on leur reproche de ne pas développer assez leurs produits open-source, qui ne sont pas suffisamment rentables pour rester compétitifs à l'heure de NoSQL, de Node.js et d'autres nouvelles technos.

    Ce que Oracle a tenté avec ce diable de procès c'est d'obtenir le droit de jouir des fruits de leurs investissements dans Java. Et ils ont malheureusement gagné mais ça a été pour eux une victoire à la Pyrrhus. Ils s'en rendent compte et savent qu'en dépit du résultat il n'est plus rentable pour eux d'investir dans Java.
    Sun trouvait ça rentable.
    Seulement voila, Oracle a racheté Sun au prix fort et là il faut comme tu dis rentabiliser un investissement, là où Sun, qui s'était offert MySQL et Star Office bien moins cher, pouvait accepter de tirer profit de ses développements.

    Citation Envoyé par DonQuiche Voir le message
    Le grand public a réclamé de la gratuité et ils ont eu de la traque marketing massive, la fin de la vie privée, des pubs à en crever et du freemium. Le problème est le même pour l'industrie logicielle avec l'open-source : des attentes déraisonnables des consommateurs et trop de business models qui ne tiennent pas debout.
    Tant que le grand public préfèrera pirater Photoshop et MsOffice que d'utiliser Gimp et LibreOffice légalement (ben oui y a plein de fonctions en plus - essayez d'en citer une pour voir...), faut pas s'étonner que les grosses sociétés remplacent un modèle défavorable à l'utilisateur par un autre modèle tout aussi défavorable à l'utilisateur.
    Aujourd'hui la phrase à la mode c'est "quand c'est gratuit vous êtes le produit". Ma distribution linux étant gratuite, gérée par une association, j'aimerais bien savoir à qui je suis vendu: à leur hébergeur peut-être?

  4. #24
    MikeRowSoft
    Invité(e)
    L’obsolescence programmé sera inévitable. De vouloir que le hardware (hard drive, etc...) et software (O.S., middleware, Google Drive, etc...) soient toujours au "top" est une utopie. Sauf si la science fiction s'en mêle.
    Si les auteurs disparaissent et que les sites Internet hébergent des applications et codes sources finissent par fermer par manque de financement?
    Je crois donc que les gouvernements veulent peut-être s’implique dans cette hébergement de codes sources.
    La question est de savoir qui de la France (pour ne pas prendre le plus "modeste") ou Microsoft à le plus de moyen et de garantie, par exemple...
    La bibliothèque nationale (comme les musées) a pas mal d'ouvrage souffrant d'obsolescence...

  5. #25
    Expert éminent
    Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
    Est-ce que finalement, qu'Oracle lâche franchement Java, ça ne serait pas la meilleure nouvelle possible ? Mais je veux dire complètement, hein, avec code, specs, marques et brevets. Le JDK, JavaSE, JavaEE, JavaME, Javacard, les TCK qui vont avec.Une fondation, et un Java réellement libre, c'est dans mes yeuux à moi que ça fait des étoiles !

    Le grand retour d'Apache dans le monde Java deux jours après, les projets de JVM et de compilateurs FLOSS ressuscités, ça serait cool, non ?
    Ce serait formidable mais ça a peu de chance de se dérouler comme ça. Même si java n'a plus d'intérêt stratégique pour oracle ce qui est encore à prouver, je pense pas qu'ils offriraient tout à la communauté comme ils l'ont fait pour openoffice, je les vois plus faire ce qu'a fait SUN quand il était en difficulté, c'est à dire le ranger dans un coin, décider de rien décider au fil des annes et laisser pourrir la situation.

    Citation Envoyé par Grunk

    Java va pas disparaitre demain Quand bien même oracle arreterais son support , il serait repris par quelqu'un d'autre (google ?).
    On parle pas du dernier langage à la mode mais d'un des principaux langage de programmation.
    Ah j'crois pas hélas, personne ne pourra reprendre java sans l'approbation d'Oracle, ou alors il devra lever ou racheter les innombrables brevets (bidons ou pas) qui gangrènent cette plateforme ou défendre son droit face à une armée d'avocats surpayés qui ont l'habitude de plaider des inepties. Faut pas se laisser tromper par le côté "gratuit et/ou open source", c'est pas de la licence BSD. ça a été répété un grand nombre de fois sur le topic à troll c# vs Java, java n'est pas tant plus libre que dotnet, et même suivant comment peut être moins.

  6. #26
    Membre expérimenté
    le vidage intempestif d'évangélistes ou de personnes critiques n'est pas un fait nouveau.
    C'est une maladie récurrente des grosses boites US (j'en ai fait deux: mêmes pratiques incompréhensibles pour le commun des mortels! le terme "comportement stalinien" me semble adapté) ... faut-il pour autant s'inquiéter ?
    J'ai des principes: je peux toujours trouver une bonne raison pour les contredire .... mais j'ai des principes!
    (un peu de pub pour mon site: http://scrountch.info/java )

  7. #27
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par _skip Voir le message
    Ce serait formidable mais ça a peu de chance de se dérouler comme ça. Même si java n'a plus d'intérêt stratégique pour oracle ce qui est encore à prouver, je pense pas qu'ils offriraient tout à la communauté comme ils l'ont fait pour openoffice, je les vois plus faire ce qu'a fait SUN quand il était en difficulté, c'est à dire le ranger dans un coin, décider de rien décider au fil des annes et laisser pourrir la situation.
    Je ne sais pas. Je ne crois pas que ça soit la même situation. Sun ne s'est jamais détourné réellement de Java, ils n'avaient juste plus les moyens de leurs ambitions, mais ils espéraient que ça change. Si Oracle se détournait réellement de Java, je ne les vois pas garder dans leur portefeuille ce qu'ils verront alors comme un boulet pour les niveaux de dividendes délirants qu'exigent leurs actionnaires. Etant donné que beaucoup de leurs logiciels fonctionneront toujours avec Java, je pense plutôt qu'ils voudront éviter de trop mécontenter leurs clients, et créer une fondation qui s'occupera de Java à leur place sera une solution qu'ils examineront alors avec soin, je pense. Mais on est d'accord, pour l'instant, on fait des plans sur la comète...
    J'appelle "Point Traroth" le moment dans une discussion où quelqu'un parle des Bisounours. A partir de ce moment, toute discussion sérieuse devient impossible, puisque la légitimité d'une des parties pour exposer son point de vue est mise en cause. C'est juste un anathème, un moyen de décrédibiliser les autres sans avoir à discuter.

  8. #28
    Rédacteur/Modérateur

    Les langages ne meurent jamais (cf. COBOL), mais ils peuvent stagner...

    Entre temps, C# et JavaScript suivent leur petit bonhomme de chemin. C'est le principal
    Tutoriels et FAQ TypeScript

  9. #29
    Candidat au Club
    Java survivra
    Abandonner Java par Oracle ne signifie pas le rayer complément du monde Soft et puis Google prie que cela arrive vite pour avoir la quasi totalité sur son Os clé "Android" déjà qu'il a mit eclipse de coté pour promouvoir "Android studio...". Bref Java a encore un grand avenir dans la programmation

  10. #30
    Membre chevronné
    De toute facon, meme si Java devait passer de mode, c'est un langage objet. Et celui qui maitrise Java maitrisera facilement un autre langage objet (c++, c#, ...). Donc, pour ceux qui se posent la question "est ce que ca vaut le coup d'apprendre Java ?", la réponse est oui. Si on reprend la syntaxe de tous les langages de ce niveau, c'est tellement proche qu'on passe facilement de l'un à l'autre.

    Pour ma part, j'avoue que j'ai toujours trouvé génial d'avoir la meme API quelle que soit la cible (pour participer à des projets open source multiplateforme en c/c++, c'est galere d'uniformiser). En revanche, j'aurais aimé pouvoir obtenir un executable (devant etre compilé par cible, evidemment, et ne dependant pas de la JVM). Meme s'il est clair qu'on perdrait beaucoup en terme de fonctionnalités (comme l'introspection). A mon avis, c'est une des raisons qui explique que Java ne se soit pas imposé pour les appli desktop.

  11. #31
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par hwoarang Voir le message
    En revanche, j'aurais aimé pouvoir obtenir un executable (devant etre compilé par cible, evidemment, et ne dependant pas de la JVM). Meme s'il est clair qu'on perdrait beaucoup en terme de fonctionnalités (comme l'introspection). A mon avis, c'est une des raisons qui explique que Java ne se soit pas imposé pour les appli desktop.
    Il y a des solutions pour cela, comme GCJ ou Excelsior JET... mais à la place d'installer une JVM il faut installer un runtime.


    Mais perso je pense que le problème remonte à la fin des année 90 pendant la guerre entre Sun et Microsoft.
    On s'est retrouvé avec des JVMs incompatibles, puis avec des versions de Windows totalement dépourvu de JVM par défaut.

    Puis Sun a quand même mis Swing de coté...
    Si on rajoute à cela le Look&Feel plutôt moche et les mauvaises pratiques qui se sont multiplié faute de bonne documentation... on reste sur une mauvaise image de la techno.


    a++
    Cette signature n'a pas pu être affichée car elle comporte des erreurs.

  12. #32
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par star Voir le message
    "Beaucoup de rumeurs ont circulé ces derniers temps" tout se barre à vau-l'eau
    .
    Comme dirait coluche : "quand on en sait si peu que ça"...
    .I..

  13. #33
    Membre extrêmement actif
    Je rejoins tout à fait Gugelhupf, Java 8 est sorti sans trop d'à coup avec un joli lot de nouveautés, et Java 9 se profile à l'horizon.
    Idem pour Java EE qui poursuit son développement.

    Après il est savoureux de voir qu'un évangéliste se met maintenant à taper sur son Produit. Ces gens là n'ont pas de chapelle ?
    Cela me rappelle un certain Michael "Monty" Widenius qui après avoir raflé le pactole en revendant "son" produit à Sun Microsystem (et devenant une des 10 plus grosse fortune de Finlande) s'est mis à crier au loup en hurlant qu'Oracle voulait tuer Mysql et en faisant son fork.
    Mysql va très bien merci :

    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  14. #34
    Chroniqueur Actualités

    James Gosling, le concepteur de Java, signe une pétition lancée contre Oracle
    James Gosling, le concepteur de Java, signe une pétition lancée contre Oracle
    pour son « manque d’engagement » à l’égard de Java EE

    Qu’est-ce qui ne va pas chez Oracle ? C’est une question que l’on est en droit de se poser. Assailli de toute part par des poursuites en justice, Oracle est encore au centre d’une protestation relative à une négligence constatée à l’égard de sa plateforme Java EE (Enterprise Edition).

    En fin 2015, beaucoup de rumeurs mettaient en avant des relations tendues entre la firme de Larry Ellison et ses évangélistes Java. Dans un tweet en août dernier, Cameron Purdy, ancien vice-président senior, responsable du développement et évangéliste Java, a annoncé que la société avait tout simplement décidé de se séparer de lui pour « un meilleur président US ». Cela a également suscité le départ de Simon Ritter, un autre évangéliste Java d'Oracle.

    Il semblerait en effet qu’Oracle envisage de se débarrasser de sa plateforme Java. Ce qui a commencé à se confirmer par un e-mail d’un haut responsable de la firme ayant pour objet : « Java – obsolescence programmée ». Cet email expliquerait en effet que l’entreprise a décidé de s’orienter vers le cloud pour rivaliser avec Salesforce et que « Java n’a plus aucun intérêt pour eux ».

    Rien qu’en mars dernier, Reza Rahman, un évangéliste Java EE d’Oracle a également claqué la porte, en affirmant être convaincu que son départ est la manière pour lui de continuer personnellement à mieux faire avancer les communautés Java et Java EE. Ce dernier est d’ailleurs l’un des leaders de Java EE Guardians, un groupe de personnes et organisations intéressées par la plateforme Java EE, y compris James Gosling, connu comme le concepteur du langage de programmation Java.

    Le groupe Java EE Guardians a lancé hier une pétition adressée aux hauts responsables d’Oracle dont Larry Ellison, le CTO et PCA d’Oracle, ainsi que les CEO Safra Catz et Mark Hurd.

    Ils disent être « préoccupés par le manque d’engagement actuel d’Oracle vis-à-vis de Java EE », et se disent prêts à faire tout ce qui est en leur pouvoir « pour préserver les intérêts de la communauté Java EE ». Ils notent en effet une réduction soudaine et prolongée de l’activité d’Oracle autour de Java EE.

    Le graphique suivant montre l’évolution de l’implication d’Oracle en ce qui concerne la résolution de problèmes relatifs au framework JavaServer Faces (JSF). Après un bon départ, on observe une baisse soudaine et prolongée de l’activité d’Oracle à partir d’octobre 2015.


    La tendance est également la même lorsqu’on regarde le nombre de soumissions de code pour JSF provenant d’Oracle. On observe cette même baisse brutale et prolongée à partir d’octobre 2015.


    À travers bien d’autres graphiques, les Java EE Guardians montrent le désintéressement manifesté par Oracle ces derniers mois. Ils disent ne pas savoir pourquoi Oracle affiche une telle négligence à l’égard de la plateforme et combien de temps cela risque de durer. Les Java EE Guardians s’étonnent également du fait que la société n’a donné aucun détail sur ses motivations à ses partenaires commerciaux, encore moins à la communauté. « Une possibilité très troublante est qu’Oracle serait en train de faire marche arrière, essayant d’abandonner les standards ouverts basés sur l’approche de développement collaboratif pour suivre un chemin unilatéral, propriétaire », ont-ils écrit dans leur pétition.

    Oracle a déjà repoussé la date de sortie de Java EE 8, mais la progression actuelle laisse croire que si rien n’est fait, cette version pourrait ne jamais être livrée. Ils ont donc déjà entrepris certaines actions et établi un plan pour faire avancer Java EE, afin de préserver les intérêts de la communauté Java EE. À travers leur pétition, ils demandent également à Oracle de faire progresser Java EE, étant donné qu’une bonne partie de l’industrie IT repose sur cette plateforme.

    Sources : Pétition, Site officiel, Évidence du manque d'engagement d'Oracle

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  15. #35
    Membre chevronné
    Selon la manière dont les choses se passent, ça peut être une excellente nouvelle. Qu'Oracle créé une fondation, place l'intégralité de la propriété intellectuelle de Java sous une licence libre, et ils seront débarrassés de ce qui constitue visiblement pour eux un fardeau !
    J'appelle "Point Traroth" le moment dans une discussion où quelqu'un parle des Bisounours. A partir de ce moment, toute discussion sérieuse devient impossible, puisque la légitimité d'une des parties pour exposer son point de vue est mise en cause. C'est juste un anathème, un moyen de décrédibiliser les autres sans avoir à discuter.

  16. #36
    Membre à l'essai
    C'est clair, entre 6/15 et 9/15 le stagiaire a fait du bon boulot

  17. #37
    Membre expérimenté
    Connaiisant Oracle, il vont rien céder à une fondation. Il faudra un fork comme pour MySQL. On perdra le nom Java et peut être d autres brevets mais cela permettra de faire évoluer Java sereinement avec Google et son Androïd.
    Tout ce que j'écris est libre de droits (Licence CC0) et je vous incite à faire de même.

  18. #38
    Expert confirmé
    Ah ! Oracle la boite qui ne veut avoir que des vaches à lait histoire de s'en mettre plein les fouilles en faisant le moins d'effort possible et on s'étonne du résultat ?
    Rien, je n'ai plus rien de pertinent à ajouter

  19. #39
    Rédacteur/Modérateur

    Ils étaient trop occupés à se battre en justice contre Google

  20. #40
    Membre à l'essai
    Java rien que le nom me fait rire

###raw>template_hook.ano_emploi###