Commentaires

  1. Avatar de matthius
    • |
    • permalink
    Citation Envoyé par Oppenheimer
    Bonjour,
    J'ai vu la vidéo, et la première moitié du texte (j'ai décroché à partir des la phrase sur les femmes), mais le titre sur l'économie physique m'a accroché.
    Plein d'explications plus pédagogiques :
    https://archive.org/details/Liberlog
  2. Avatar de matthius
    • |
    • permalink
    Je viens de remplacer Lazarus par outil. comme cela l'article est générique.
  3. Avatar de kolodz
    • |
    • permalink
    Java a été crée dans les années 90... Son bût à l'époque, et la raison majeur de son adoption présente dans sa devis.
    Write once, run anywhere.
    Il faut bien comprendre qu'au début des années 90, l'un des problèmes était la compatibilités entres les diverses machines. Non seulement, il était nécessaire de réaliser un exécutable spécifique à chaque machine, mais cela devient encore plus complexe quand le code compiler ne donner pas le même résultat final...
    Pour ce qui est du marché actuel, il faut bien se rendre compte que celui-ci est basé sur l'existant. Et il existe beaucoup de logiciel en production en Java qu'en Pascal.

    De même, pour la rapidité du "langage" ou "Byte-Code", il est faut bien distingué la performance du programme et la vitesse/temps de développement de celui-ci. Pour la majeur partie des applications, les performances ne sont pas un problème. Et la vitesse de développement est bien plus lié à l'écosystème d'un langage qu'à celui-ci directement.

    Par rapport au point de vue politique "contre-productif" des logiciels, un logiciel meurt bien plus souvent parce ce pourquoi il a été codé n'existe plus qu'à cause de la mort du langage même. D'ailleurs, des langages sont toujours utilisé pour cette raison...(Cobol en est un exemple...) De plus il est totalement possible de faire du logiciel libre avec Java... Il existe une JVM opensource et des milliers d'applications sous un modèle "libre".

    Pour finir sur les monnaies... Aujourd'hui, elles sont majoritairement scripturale et n'ont donc par définition aucunes valeurs physique réelle. Or une monnaie fonctionne uniquement si la majeur partie des gens lui accordent de la valeur, aussi bien ceux la donnent que ceux qui la perçoivent.

    Note : Le PIB n'est qu'un indicateur économie et ne change en rien la réalité du monde. C'est comme exclure les chômeurs longue durées n'ayant plus de droit au chômage du décompte des chômeurs.
  4. Avatar de kolodz
    • |
    • permalink
    Avec le moteur, le cheval va alors devenir un partenaire plutôt qu'un outil.
    Il faut malgré tout relativisé cela. Le population de chevaux en France a grande demande diminué depuis 1910. (De 3 222 080 en 1910, 2 420 000 en 1950 à 1 100 000 en 2014)

    Depuis la privatisation de la monnaie en 1973, on voit ainsi que la perte des lignes ferroviaires crée des bouchons dans les grandes villes tout en appauvrissant les campagnes.
    Je ne vois pas en quoi la privatisation de la monnaie impacte nécessairement les lignes ferroviaires qui a l'époque était encore nationalisé et donc sous budget étatique.
    Pour ce qui est des bouchons dans les grandes villes, cela ne me semble pas lié au lignes ferroviaires, mais bien à la création des banlieue urbaines comme à paris et la création du boulevard périphérique de Paris (ouvert en 1973 justement). D'ailleurs, à l'époque c'était l'un des grands chantiers de réorganisation du territoire (Plan d'urbanisme directeur de Paris en 1959) afin de palier au manque de logement suite à la seconde guerre mondial.

    Pour ce qui est de la progression des villes au profit de la campagne, il faut bien noté qu'avant 1900 les villes sont déficitaire en terme de population, car plus de gens meurt en ville qu'y naissent. Les principaux facteurs étant l’alimentation et l’hygiène. Les progrès dans la conservation des aliments, en médecine et en infrastructure (tout à l'égout) ont changé la donne.
    Sur le sujet il y a d'ailleurs une très bonne série de vidéo :
    England: The Broad Street Pump

    Pour ce qui est des licences libres, il faut bien distingué la protection d'un produit et la protection des auteurs. Aujourd'hui, en informatique, la protection de auteurs n'existent pas étant donnée qu'une compagnie aura par défaut les l'ensemble droits sur le code produit pas ses employés. La licences libres actuellement ne favorise que la réutilisation directe d'un code source. Cependant, à l'ère informatique un code n'étant pas en licence libre est relativement facilement cloné. (Tel Minetest pour Minecraft.)

    La licence GPL est économiquement saine.
    Cela est ton point de vue, mais cela reste un point de vue. Certes, la licence apporte certains avantage... Cependant, elle n'est pas sans conséquence sur le modèle économique et donc sur les sources de revenu. Pour être honnête, il est certaine que certaines logiciels maintenant aujourd'hui grâce un revenu de licence ne le serai plus avec une licence GPL.

    N'essayez pas de créer quelque chose qui a déjà été fait. C'est ce que sont sensées faire les entreprises pour respecter le non partage de la recette d'une œuvre.
    J'avoue ne pas être sûr du sens de ces deux phrases. Cependant, dans un contexte capitaliste et de la concurrence libre et non faussé. Tenter de recréer ce qui existe déjà est un principe de base. Sinon, Pepsi n'existerai pas de même qu'Adidas et grand nombre d'autres grande marque aujourd'hui.

    Pour ma part le Hacking et le Reverse Engineering sont deux notion totalement différente. Le Hacking consistant à détourner l'utilisation d'un produit par rapport à l'utilisation imaginé par le concepteur du produit. Que cela soit du logiciel ou non. Utilisé un couteau pour faciliter l'ouverture d'une conserve ou d'un pot de cornichon est du Hacking.

    Une entreprise peut d'ailleurs utiliser l'économie de travail pour se défendre face à une entreprise privative.
    Cela rejoint la problématique de l'économie saine. Ce n'est pas aussi simple. Même si cela offre des avantage pour les entreprises "clientes". Ce modèle est beaucoup plus précaire pour les autres "productrices". Ce qui peux limiter l'investissement de ces entreprises. Il est plus difficile d'investir dans une nouvelle version ou produit lorsqu'on a pas de revenu assuré pour financer l'ensemble.

    En suite, il y aune une différence entre un développement technologique et un développement économique. L'un d’entrainant pas l'autre.

    source :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Boulev...rique_de_Paris
  5. Avatar de kolodz
    • |
    • permalink
    Merci d'exclure ce billet du "récapitulatif Informatique de Developpez.com".

    Cela n'as strictement rien avoir avec l'informatique. Sauf si on considère que les opinons politiques est une nouvelle branche de l'informatique.

    Je ne critiquerai pas le fond de ce billet qui n'est au final qu'une liste de lien. Ce que je trouve très en dessous de qu'on devrait voir ici.

    Cordialement,
    Patrick Kolodziejczyk.
  6. Avatar de Oppenheimer
    • |
    • permalink
    Bonjour,
    J'ai vu la vidéo, et la première moitié du texte (j'ai décroché à partir des la phrase sur les femmes), mais le titre sur l'économie physique m'a accroché.

    Moi, j'ai pas très bien compris ce que S. Royal avait proposé: "dialogue social, pacte social", ça signifie quoi concrètement ? On peut avoir un résumé?

    Il faut dire que je ne suis pas abonné à ses discours; en général une révoltée, mais qui n'a pas plus de concret à apporter que les autres. Et c'est toujours plus ou moins explicitement la faute de l'autre parti.

    Mais un grand malheur du système français, c'est que tant que vous serez dans une optique d'opposition de deux camps, vous ne pourrez pas progresser, chaque camp détruisant ce que l'autre a fait.

    La France est un des seuls pays développés avec une pareille dimension, qui s'accroche à son système centralisé. C'est à qui aura la capitale, le reste, "on s'en balance".

    Ce système aurait dû être révolu depuis longtemps. Joignez le fédéralisme!

    Si vous voulez disserter sur l'économie, je vous propose une source:
    http://sylvainpoirier.fr/monnaie.htm
  7. Avatar de matthius
    • |
    • permalink
    Les plus âgés connaissent le RAD, pas les plus jeunes à ce que je constate régulièrement.
  8. Avatar de kolodz
    • |
    • permalink
    Pour information, je me suis poser exactement la même question !

    Et avec le commentaire, je me suis demandé :
    C'est quoi le RAD ?

    Du coup, je place les définitions pour tout le monde :
    Citation Envoyé par Wikipédia
    La méthode de Développement Rapide d'Applications, dite méthode RAD1 (acronyme de l'anglais Rapid Application Development),
    Sur le "fond" du billet, je ne suis pas d'accord sur un certains nombre de points.

    Le premier point sous-levé est la "sur-complexification des logiciels métiers". C'est une vraie problématique en soit, mais il faut en connaitre l'origine. Tout ne peux pas s'expliquer par une volonté de faire de l'application pour faire de l'application (et donc du chiffre). Il n'y a pas si longtemps, les DSI de beaucoup d'entreprise n'était pas ou peu structuré. Et il existaient une véritable jungle de logiciel couvrant un ou deux besoins. Énormément de DSI, on travaillé à la simplifié la vie de tout le monde en regroupant un grand nombre de ces applications en une application métier cohérent (de même pour les bases de données).
    Certains, ces applications ne sont pas utilisé à 100% tout les jours, mais cela évite d'avoir 30/40 applications à installer sur un poste.
    D'ailleurs, ces applications étaient souvent réalisé en interne dans chaque service par le "stagiaire" ou le "doué en informatique".
    Note : Je parle au passé, car cela évolue, mais cela existent encore.

    Donc, ce qui est présenté comme un problème, n'est pour beaucoup de DSI qu'une rationalisation de leur écosystème informatique.

    En 2014 le DRA a été enlevé de beaucoup de cours d'informatique. Des professeurs enseignent ainsi la programmation logicielle sans avoir aucune notion économique du logiciel.
    J'aimerai bien une source sur cette information. Car cela me parlait bizarre... Pratiquement tout mes projets/TP étudient en informatique pourrai être considéré comme de DRA.
    D'ailleurs, aujourd'hui de RAD est monnaie courant en entreprise. Principalement dans le cadre de POC où il n'est pas nécessaire de prendre en compte l'industrialisation de l'application.

    Pour ce qui est de la partie sur les fablab, je pense qu'il est plus simple d'adopter un mot commun anglais/français, que de faire un faux amis supplémentaire pour les générations futures. Qui utilise le mot courriel de manière courante ?
    Donc Fablab !
    HS: D'ailleurs, cela me fait toujours rire quand un politicien français nous parle de "la Révolution Digital" ( La révolution du doigt ?)

    Enfin, je suppose que je bût principale du billet était de donnée le nom du logiciel et ce qu'il fait...

    Cordialement,
    Patrick Kolodziejczyk.
  9. Avatar de lunatix
    • |
    • permalink
    ah ok, la version fr d'un RAD
  10. Avatar de lunatix
    • |
    • permalink
    c'est quoi un DRA ?
  11. Avatar de exe2bin
    • |
    • permalink
    et part ça tu fais quoi dans la vie ?