IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Intelligence artificielle Discussion :

Sam Altman compare l’intelligence artificielle actuelle à un « téléphone portable à peine utile »


Sujet :

Intelligence artificielle

  1. #41
    Membre expérimenté

    Homme Profil pro
    Retraite
    Inscrit en
    Octobre 2005
    Messages
    476
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 72
    Localisation : France, Aude (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraite
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2005
    Messages : 476
    Points : 1 325
    Points
    1 325
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    je me repette :

    Bonjour, expérience personnel avec IA:

    Très simple d'utilisation, mon seul bon point.

    Étant de la vielle école , je n'ai plus ni moins demander de générer un terminal en langage codé. Résultats, pleins d'erreur et impossible de compiler le programme.


    Les idées émises par l'IA étaient intéressantes, par contre quand cela devenait un peu plus compliqué, il évinçait les réponses d'une manière fort polie, mais ????, je ne me suis pas laissé aller à ses réponses, je l'ai aidé, mais les résultats fournis sont incompatibles avec le langage réel. Il inventait du code, mais le code était faux.

    Je reste avec un gentil doux regard sur l'IA, mais je pense que l'on le met à toutes les sauces et que l'on invente beaucoup de chimère, quant aux algorithmes entrés, me rappelle une belle histoire.

    J'étais en Israël il y a plus de 40 ans , mon oncle était fier de me montrer son ordinateur couplé avec des contacteurs électromécanique et des points de relevés divers qu'il lui permettait de contrôler l'hygrométrie et comment la nourriture était absorbée, et plein de chose propre à un élevage (pas en batterie, car cet élevage servait à la reproduction)...

    Tout ça pour en venir que dans les années 2015... 2023 on voit surgir de l'IA qui fait la même chose AH AH AH, mais de qui se moque-t-on de plus, il a été révélé que des personnes jouaient les petites mains pour répondre à des questions .... bref je vous passe les détails

    L'IA qui fait papa maman Alfred et les bonnes sœurs ce n'est pas pour demain.

    @bientôt

  2. #42
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Ergonome
    Inscrit en
    Octobre 2016
    Messages
    132
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 59
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ergonome
    Secteur : Arts - Culture

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2016
    Messages : 132
    Points : 292
    Points
    292
    Par défaut
    J'ai dû consacrer 4 h de test sur GPT et Bard. Llama est à installer et les autres ne font pas mieux. Je m'arrête donc à ce qu'on peut utiliser réellement. Je prendrai peut être l'abonnement GPT4 un jour mais il faudrait que je sois sûr d'en avoir l'usage.

    Les points positifs :

    GPT fournit d'excellent snippets. En comparaison, la recherche sur stack overflow est lente et laborieuse. Donc un gain de temps mais surtout, on économise sur une tâche extrêmement fastidieuse. La recherche de bouts de code pour valider une approche est un travail que je déteste. Là c'est facile, on peut demander différentes variantes et elles apparaissent comme par magie. C'est génial.

    Par extension, la recherche sur un langage que je connais mal voire pas du tout fonctionne à merveille. Comme tous les langages se ressemblent un peu, le fait d'avoir un code synthétique qui répond à une question libre permet sans doute d'utiliser un langage jamais utilisé en quelques minutes. Non pas pour faire de choses très complexes mais plutôt pour exploiter un aspect très spécifique au langage : serveur web en go ou en nodes.js. Installation d'un compilateur depuis zéro. Tout cela est expliqué magnifiquement et pour ce genre de chose, les erreurs de GPT ne me dérangent pas vraiment. Beaucoup de ces erreurs sont faciles à corriger.

    Les limites :

    Si on sort du domaine des petits bouts de code (snippets), les choses se gâtent voire deviennent impossibles. L'architecture globale d'une application n'est pas vraiment à la portée de GPT. Il se mélange les pinceaux ou comprend de travers. Ca provient peut-être du prompt pas assez précis ou ne respectant pas le protocole. Quant à devenir expert en prompt GPT, je n'en vois pas l'intéret. Il n'y a pas de débugger de prompt, pas de code completion ou de syntaxe colorée. Je ne sais pas s'il en est capable car je trouve que le jeu n'en vaut pas la chandelle.

    La conclusion :

    Oui GPT révolutionne le job de développeur parce qu'il fait en quelques secondes le travail le plus ingrat qui soit. Il augmente ma productivité et mon champ de vision en m'ouvrant des langages que je n'ai jamais pratiqué en m'épargnant l'angoisse de la première compilation dans un nouveau langage. Cette aide est inestimable.
    Le gain de productivité est très variable selon la tâche. S'agit-il d'un projet "from scratch" ou d'une intervention en modification de code. ?
    Je précise que je n'ai sans doute pas exploré tous les services rendus par l'IA mais franchement, pour les programmes/scripts décrits dans un prompt de plus de 2000 caractères, je n'y crois pas du tout. L'évaluation de son potentiel prendrait plus de temps que d'écrire le programme à la main.
    Je vois un tas de vidéos de gens qui semblent n'avoir rien de mieux à faire que passer leurs journées à écrire et modifier des prompts GPT. Ils le font dans un éditeur de texte typé TEXTAREA, aucune aide sérieuse pour rédiger ces prompts. Ce truc n'a simplement plus d'intérêt à partir du moment où son utilisation est plus longue que l'utilisation d'un IDE...

    C'est donc surtout un excellent remplacant de stack overflow, pour moi, à ce stade.

  3. #43
    Membre expérimenté

    Homme Profil pro
    Retraite
    Inscrit en
    Octobre 2005
    Messages
    476
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 72
    Localisation : France, Aude (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraite
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2005
    Messages : 476
    Points : 1 325
    Points
    1 325
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    Citation Envoyé par binarygirl Voir le message
    Je crois que ceux qui ne suivent pas la tendance vont à voir du mal à trouver du boulot sans avoir ces compétences.

    .
    tu oublies la gestion d'entreprise, les jeux, la programmation hard...

  4. #44
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Gestion de parcs informatique
    Inscrit en
    Août 2011
    Messages
    17 238
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Gestion de parcs informatique
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : Août 2011
    Messages : 17 238
    Points : 42 580
    Points
    42 580
    Par défaut
    Je n'ai pas testé chatGPT mais open Assistant.

    Je lui ai demandé de m"expliquer e=mc2, question qui a du lui être posé je ne sais pas combien de fois.

    J'ai l'impression d'avoir eu à peu près la même réponse que Wikipedia.

    La réponse est quasiment aussi rapide qu'une requête web avec une latence conséquente, réponse rapide par rapport au traitement derrière.
    En première approche : Ca comprend des phrases et ça fait des phrases.

    Après il faut apprendre à servir de l'outil, sur open assistant, de ce que j'ai compris pour pouvoir poser des questions, il faut participer en analysant les réponses faites sur d'autres threads. C'est les utilisateurs qui permettent l'apprentissage. Il faut répondre à un QCM pour évaluer la politesse, le niveau approprié ou non, msg dans la bonne langue ou non, etc.

    Sur le modèle ChatGPT, qui est payant je crois (avec peut-être une offre gratuite limitée), je ne sais pas qui renseigne le modèle, si c'est des gens payés pour ça, ou les utilisateurs gratuits.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur le P2V, mon article sur le cloud
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  5. #45
    Membre averti
    Homme Profil pro
    jardinier
    Inscrit en
    Avril 2018
    Messages
    198
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : jardinier

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2018
    Messages : 198
    Points : 406
    Points
    406
    Par défaut à l'ouverture de Edge
    Voici quelques éléments qui Copilotpeuvent vous aider à le faire.
    Discover more.
    état des lieux au 22/10/23 (citation extraite du bandeau latéral ouvert en même temps que Edge -mais pas par mes soins- pour présenter la boite de dialogue gpt-4): un écosystème bâclé à coups de milliards mais où va-t-on? Vers un environnement où la productivité est le maître mot au détriment de la compréhension, de la lisibilité et de l'intelligibilité pour aboutir à un profil stéréotypé de commerciaux aptes à ce vendre et vendre leur produit?

  6. #46
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 782
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 782
    Points : 50 351
    Points
    50 351
    Par défaut L’IA générative ne remplacera pas les développeurs de sitôt, d’après des chercheurs
    L’IA générative ne remplacera pas les développeurs de sitôt, d’après des chercheurs
    Qui concluent que le développement de logiciels va bien au-delà des tâches de complétion de code

    Les discussions battent leur plein à propos de l’intelligence artificielle dans le domaine du génie logiciel. Un sujet central : son impact dans la filière. La technologie divise. Linus Torvalds la considère comme un outil qui n’a rien de révolutionnaire en comparaison aux compilateurs. Il rejoint Bill Gates qui est d’avis que l’intelligence artificielle servira d’outil pour améliorer la productivité des tiers qui s’en servent. Ce sont des sorties à controverse quand on sait qu’elles viennent en opposition à celles de plusieurs acteurs du domaine qui laissent penser que l’intelligence artificielle a même déjà pris le pouvoir dans la filière. Une récente publication de recherche vient raviver le débat en arrivant à la conclusion que l’IA générative ne remplacera pas les développeurs de sitôt.

    Des chercheurs de l'université de Princeton ont développé un cadre d'évaluation basé sur près de 2300 problèmes courants de génie logiciel montés à partir de rapports de bogues et de feature requests soumis sur GitHub afin de tester la performance de divers modèles de grands langages (LLM).

    Les chercheurs ont fourni à différents modèles de langage le problème à résoudre et le code du dépôt. Ils ont ensuite demandé au modèle de produire un correctif réalisable. Ce dernier a ensuite fait l’objet de tests pour s'assurer qu'il était correct. Mais le LLM n'a généré une solution efficace que dans 4 % des cas.

    Nom : 1.png
Affichages : 33736
Taille : 86,1 Ko

    Leur modèle spécialement entraîné, SWE-Llama, n'a pu résoudre que les problèmes d'ingénierie les plus simples présentés sur GitHub, alors que les LLM classiques tels que Claude 2 d'Anthropic et GPT-4 d'OpenAI n'ont pu résoudre que 4,8 % et 1,7 % des problèmes, de façon respective.

    Et l’équipe de recherche de conclure : « le génie logiciel n’est pas simple dans la pratique. La correction d'un bogue peut nécessiter de naviguer dans un grand référentiel, comprendre l'interaction entre des fonctions dans différents fichiers ou repérer une petite erreur dans du code alambiqué. Cela va bien au-delà des tâches de complétion de code. »

    C’est la raison pour laquelle Linux Torvalds a tenu à se désolidariser de tout le battage médiatique autour de l’intelligence artificielle. Il la considère comme un outil au stade actuel de son évolution. Il suggère d’ailleurs la révision de code comme domaine d’application de l’intelligence artificielle. La capacité de l’intelligence artificielle à « deviner » l’intention du développeur lui sera utile pour obtenir du code fiable en un temps réduit. Une condition demeurera toutefois nécessaire : le développeur devra à son tour examiner ce que l’intelligence artificielle lui propose.


    En fait, « le développeur reste l'expert, qui comprend le code et vérifie que ce qui a été synthétisé par l'intelligence artificielle correspond bien à l'intention du développeur », comme le souligne le CEO de GitHub. Grosso modo, l’intelligence artificielle est à un stade d’évolution tel qu’elle ne saurait servir de raccourci à des personnes qui pensent ne plus avoir à faire usage de leur créativité ou de leur esprit critique.

    Même Google le confirme lors de l’annonce selon laquelle son IA Bard peut désormais aider à coder et à créer des fonctions pour Google Sheets : « Bard est encore au stade expérimental et peut parfois fournir des informations inexactes, trompeuses ou fausses tout en les présentant avec assurance. En ce qui concerne le codage, Bard peut vous générer du code qui ne produit pas le résultat escompté, ou vous fournir un code qui n'est pas optimal ou incomplet. Vérifiez toujours les réponses de Bard et testez et examinez soigneusement le code pour détecter les erreurs, les bogues et les vulnérabilités avant de vous y fier. »

    Certains acteurs laissent pourtant penser que l’on n’a plus besoin de développeurs informatiques spécialisés dans la programmation des jeux vidéo en raison de la montée en puissance de l’intelligence artificielle

    C’est le cas du propriétaire de la forge logicielle FRVR. Il l’illustre avec l’échantillon de jeu Space Aliens à propos duquel il déclare dans un débat contradictoire : « Il n’a fallu que 8 minutes pour le réaliser et 8 minutes supplémentaires pour la gestion du côté artistique. »


    Ce type de production s’appuie sur la forge FRVR à propos de laquelle le propriétaire déclare : « Elle permet à quiconque de créer des jeux juste en les décrivant. L’objectif est de mettre sur pied une plateforme où créer, jouer et partager des jeux est aussi facile que d'enregistrer, de regarder et de partager des vidéos sur des plateformes telles que TikTok et Instagram. » Une démonstration (d’une dizaine de minutes) des possibilités offertes par la plateforme est disponible. Elle montre les étapes de l’implémentation d’un jeu de tir spatial en s’appuyant sur ladite forge.


    Une étude de l’OIT liste les programmeurs parmi les métiers sous la menace de l’intelligence artificielle même si Linus Torvalds laisse penser le contraire

    Environ 21 millions d’emplois occupés par des femmes et 9 millions d’emplois occupés par des hommes sont susceptibles d’être remplacés par l’intelligence artificielle. C’est ce qui ressort d’un récent rapport de l’Organisation Internationale du Travail. Ce dernier précise pour ce qui est de la filière des technologies de l’information les programmeurs d’applications font partie des professions menacées par l’automatisation.

    Nom : 2.png
Affichages : 10347
Taille : 241,3 Ko

    ChatGPT a réussi à l’édition 2022 de l’examen d’informatique pour élèves du secondaire désireux d’obtenir des crédits universitaires US. Un internaute a proposé une compilation des réponses proposées par le chatbot après avoir souligné que l’intelligence artificielle a pris 32 points sur les 36 possibles. ChatGPT a en sus réussi l’examen de codage Google pour un ingénieur de niveau 3 avec un salaire de 183 000 $. Ce sont des raisons pour lesquelles certains observateurs sont d’avis que les travailleurs de la filière du développement informatique sont sous la menace de l’intelligence artificielle. Emad Mostaque, PDG de Stability AI en fait partie et prédit qu’il n’y aura plus de programmeurs dans 5 ans.


    Et vous ?

    La comparaison de Linus Torvalds de l’intelligence artificielle aux compilateurs vous paraît-elle appropriée pour déboucher sur la conclusion que l'intelligence artificielle restera un outil ?
    Le développeur restera-t-il toujours l'expert qui comprend le code et vérifie que ce qui a été synthétisé par l'intelligence artificielle correspond bien à l'intention du développeur ? L'intelligence artificielle peut-elle finir par atteindre un stade d'évolution qui soit tel que l'intervention humaine ne soit plus requise ?
    Quelles évolutions du métier de développeur entrevoyez-vous dès 2024 au vu de l'adoption de l'intelligence artificielle dans la filière ?

    Voir aussi :

    « ChatGPT est appelé à changer l'éducation telle que nous la connaissons, pas la détruire comme certains le pensent », affirme Douglas Heaven du MIT Technology Review

    ChatGPT rédige désormais les dissertations des étudiants et l'enseignement supérieur est confronté à un grave problème, la détection des contenus générés par l'IA semble de plus en plus difficile

    51 % des enseignants déclarent utiliser ChatGPT dans le cadre de leur travail, de même que 33 % des élèves, et affirment que l'outil a eu un impact positif sur leur enseignement et leur apprentissage

    Un professeur surprend un étudiant en train de tricher avec le chatbot d'IA ChatGPT : « je suis terrorisé », il estime que ces outils pourraient aggraver la tricherie dans l'enseignement supérieur
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #47
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    chomeur
    Inscrit en
    Avril 2015
    Messages
    708
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 79
    Localisation : France, Seine Maritime (Haute Normandie)

    Informations professionnelles :
    Activité : chomeur
    Secteur : Distribution

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2015
    Messages : 708
    Points : 1 578
    Points
    1 578
    Par défaut
    L’IA générative ne remplacera pas les développeurs de sitôt, d’après des chercheurs
    serait ce la fin de la mode de l'IA ? on vas s'ennuyer sur developpez
    Plus vite encore plus vite toujours plus vite.

  8. #48
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    CTO
    Inscrit en
    Mars 2012
    Messages
    62
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Tunisie

    Informations professionnelles :
    Activité : CTO

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2012
    Messages : 62
    Points : 161
    Points
    161
    Par défaut
    L'IA générative ne remplacera pas les devs, mais elle boostera tellement leur productivité qu'elle fera baisser le besoin en dev supplémentaires.

  9. #49
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    Octobre 2019
    Messages
    1 344
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : .
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2019
    Messages : 1 344
    Points : 5 357
    Points
    5 357
    Par défaut
    la crise économique actuel a été bien plus néfaste sur le marché de l'emploie (les grands licenciements de la tech de 2023 et ca continue encore en 2024) que chatgpt.

    quand l'économie repartira en occident, le besoins en dev va de nouveau augmenter.

    n'oublions pas néanmoins que la masse de dev a énormément augmenter pendant le covid, on parle de au moins 30%...
    il faut donc relativiser les licenciements par rapports au nombres de devs en 2019.


    Maintenant en asie par contre, moteur de croissance mondial (singapour, inde, chine), les besoins en it ne font qu'augmenter chaque années et pas qu'un peu.


    perso, sur linkedin c'était le calme plat en novembre-décembre mais depuis début janvier je reçois une demande d'un recruteur par semaine. Je pense que la demande repart.
    J'ai un ancien collègue en freelance en france (lille) qui bosse pour un client en allemagne en full remote (long contrat, ca fait 3ans qu'il bosse pour ce client), il a connu une baisse d'activité, son client l'a mis off 2 mois l'été et 2 mois en fin 2023, pour faire face à la baisse d'activité. Mais pas de licenciement/rupture de contrat pour lui et les autres équipes.

    Donc c'est morose par rapport à l’euphorie durant le covid mais pas catastrophique.
    j'ai pas vu de vagues de licenciements en France ou en Allemagne et au global les salaires "augmente" (moins que l'inflation mais bon...)

  10. #50
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 782
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 782
    Points : 50 351
    Points
    50 351
    Par défaut Sam Altman compare l’intelligence artificielle actuelle à un « téléphone portable à peine utile »
    Sam Altman compare l’intelligence artificielle actuelle à un « téléphone portable à peine utile »
    Et ravive les questionnements sur les perspectives de mise au rebut totale des développeurs humains

    Les discussions battent leur plein à propos de l’intelligence artificielle dans le domaine du génie logiciel. Un sujet central : son impact dans la filière. La technologie divise. Bill Gates est d’avis que l’intelligence artificielle servira d’outil pour améliorer la productivité des tiers qui s’en servent. Dans une récente sortie, Sam Altman formule un avis similaire en soulignant que « l’intelligence artificielle actuelle est comparable à un téléphone portable à peine utile. » Ce sont des sorties à controverse quand on sait qu’elles viennent en opposition à celles de plusieurs acteurs du domaine qui laissent penser que l’intelligence artificielle a même déjà pris le pouvoir dans la filière.


    Certains acteurs laissent penser que l’on n’a plus besoin de développeurs informatiques spécialisés dans la programmation des jeux vidéo en raison de la montée en puissance de l’intelligence artificielle

    C’est le cas du propriétaire de la forge logicielle FRVR. Il l’illustre avec l’échantillon de jeu Space Aliens à propos duquel il déclare dans un débat contradictoire : « Il n’a fallu que 8 minutes pour le réaliser et 8 minutes supplémentaires pour la gestion du côté artistique. »


    Ce type de production s’appuie sur la forge FRVR à propos de laquelle le propriétaire déclare : « Elle permet à quiconque de créer des jeux juste en les décrivant. L’objectif est de mettre sur pied une plateforme où créer, jouer et partager des jeux est aussi facile que d'enregistrer, de regarder et de partager des vidéos sur des plateformes telles que TikTok et Instagram. » Une démonstration (d’une dizaine de minutes) des possibilités offertes par la plateforme est disponible. Elle montre les étapes de l’implémentation d’un jeu de tir spatial en s’appuyant sur ladite forge.


    Une étude de l’OIT liste les programmeurs parmi les métiers sous la menace de l’intelligence artificielle

    Environ 21 millions d’emplois occupés par des femmes et 9 millions d’emplois occupés par des hommes sont susceptibles d’être remplacés par l’intelligence artificielle. C’est ce qui ressort d’un récent rapport de l’Organisation Internationale du Travail. Ce dernier précise pour ce qui est de la filière des technologies de l’information les programmeurs d’applications font partie des professions menacées par l’automatisation.

    Nom : 1.png
Affichages : 14387
Taille : 241,3 Ko

    ChatGPT a réussi à l’édition 2022 de l’examen d’informatique pour élèves du secondaire désireux d’obtenir des crédits universitaires US. Un internaute a proposé une compilation des réponses proposées par le chatbot après avoir souligné que l’intelligence artificielle a pris 32 points sur les 36 possibles. ChatGPT a en sus réussi l’examen de codage Google pour un ingénieur de niveau 3 avec un salaire de 183 000 $. Ce sont des raisons pour lesquelles certains observateurs sont d’avis que les travailleurs de la filière du développement informatique sont sous la menace de l’intelligence artificielle. Emad Mostaque, PDG de Stability AI en fait partie et prédit qu’il n’y aura plus de programmeurs dans 5 ans.


    Une récente étude arrive néanmoins à la conclusion que l’IA générative ne remplacera pas les développeurs de sitôt

    Des chercheurs de l'université de Princeton ont développé un cadre d'évaluation basé sur près de 2300 problèmes courants de génie logiciel montés à partir de rapports de bogues et de feature requests soumis sur GitHub afin de tester la performance de divers modèles de grands langages (LLM).

    Les chercheurs ont fourni à différents modèles de langage le problème à résoudre et le code du dépôt. Ils ont ensuite demandé au modèle de produire un correctif réalisable. Ce dernier a ensuite fait l’objet de tests pour s'assurer qu'il était correct. Mais le LLM n'a généré une solution efficace que dans 4 % des cas.

    Nom : 2.png
Affichages : 4911
Taille : 86,1 Ko

    Leur modèle spécialement entraîné, SWE-Llama, n'a pu résoudre que les problèmes d'ingénierie les plus simples présentés sur GitHub, alors que les LLM classiques tels que Claude 2 d'Anthropic et GPT-4 d'OpenAI n'ont pu résoudre que 4,8 % et 1,7 % des problèmes, de façon respective.

    Et l’équipe de recherche de conclure : « le génie logiciel n’est pas simple dans la pratique. La correction d'un bogue peut nécessiter de naviguer dans un grand référentiel, comprendre l'interaction entre des fonctions dans différents fichiers ou repérer une petite erreur dans du code alambiqué. Cela va bien au-delà des tâches de complétion de code. »

    C’est la raison pour laquelle Linux Torvalds a tenu à se désolidariser de tout le battage médiatique autour de l’intelligence artificielle. Il la considère comme un outil au stade actuel de son évolution. Il suggère d’ailleurs la révision de code comme domaine d’application de l’intelligence artificielle. La capacité de l’intelligence artificielle à « deviner » l’intention du développeur lui sera utile pour obtenir du code fiable en un temps réduit. Une condition demeurera toutefois nécessaire : le développeur devra à son tour examiner ce que l’intelligence artificielle lui propose.


    En fait, « le développeur reste l'expert, qui comprend le code et vérifie que ce qui a été synthétisé par l'intelligence artificielle correspond bien à l'intention du développeur », comme le souligne le CEO de GitHub. Grosso modo, l’intelligence artificielle est à un stade d’évolution tel qu’elle ne saurait servir de raccourci à des personnes qui pensent ne plus avoir à faire usage de leur créativité ou de leur esprit critique.

    Même Google le confirme lors de l’annonce selon laquelle son IA Bard peut désormais aider à coder et à créer des fonctions pour Google Sheets : « Bard est encore au stade expérimental et peut parfois fournir des informations inexactes, trompeuses ou fausses tout en les présentant avec assurance. En ce qui concerne le codage, Bard peut vous générer du code qui ne produit pas le résultat escompté, ou vous fournir un code qui n'est pas optimal ou incomplet. Vérifiez toujours les réponses de Bard et testez et examinez soigneusement le code pour détecter les erreurs, les bogues et les vulnérabilités avant de vous y fier. »

    Source : World Government Summit

    Et vous ?

    La comparaison de Linus Torvalds de l’intelligence artificielle aux compilateurs vous paraît-elle appropriée pour déboucher sur la conclusion que l'intelligence artificielle restera un outil ?
    Le développeur restera-t-il toujours l'expert qui comprend le code et vérifie que ce qui a été synthétisé par l'intelligence artificielle correspond bien à l'intention du développeur ? L'intelligence artificielle peut-elle finir par atteindre un stade d'évolution qui soit tel que l'intervention humaine ne soit plus requise ?
    Quelles évolutions du métier de développeur entrevoyez-vous dès 2024 au vu de l'adoption de l'intelligence artificielle dans la filière ?

    Voir aussi :

    « ChatGPT est appelé à changer l'éducation telle que nous la connaissons, pas la détruire comme certains le pensent », affirme Douglas Heaven du MIT Technology Review

    ChatGPT rédige désormais les dissertations des étudiants et l'enseignement supérieur est confronté à un grave problème, la détection des contenus générés par l'IA semble de plus en plus difficile

    51 % des enseignants déclarent utiliser ChatGPT dans le cadre de leur travail, de même que 33 % des élèves, et affirment que l'outil a eu un impact positif sur leur enseignement et leur apprentissage

    Un professeur surprend un étudiant en train de tricher avec le chatbot d'IA ChatGPT : « je suis terrorisé », il estime que ces outils pourraient aggraver la tricherie dans l'enseignement supérieur
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  11. #51
    Membre chevronné Avatar de Mister Nono
    Homme Profil pro
    Ingénieur Mathématiques et Informatique
    Inscrit en
    Septembre 2002
    Messages
    2 230
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 60
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur Mathématiques et Informatique
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2002
    Messages : 2 230
    Points : 1 888
    Points
    1 888
    Par défaut
    Citation Envoyé par bathrax Voir le message
    Eh oui, on nage en plein dans le monde d'Isaac Asimov et de ses robots. Le complexe de Frankenstein commence déjà à s'installer, les développeurs, analystes et compagnie vont disparaître (le travail va disparaître peu à peu de toute façon), et il ne restera plus aux IA qu'à inventer sans cesse de nouvelles distractions pour occuper des humains de plus en plus amorphes - à moins qu'elles ne jugent préférable de faire disparaître ces inutiles... Il y a des jours où l'on est heureux d'être à la retraite...
    Moi aussi bientôt à la retraite : marre de cette informatique pourrie qui ne fait plus rêver, qui ne sert plus l'humain comme il se devrait, mais qui sert bien souvent des désirs égoïstes.
    La connaissance ne sert que si elle est partagée.
    http://ms2i.net

  12. #52
    Membre chevronné Avatar de Mister Nono
    Homme Profil pro
    Ingénieur Mathématiques et Informatique
    Inscrit en
    Septembre 2002
    Messages
    2 230
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 60
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur Mathématiques et Informatique
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2002
    Messages : 2 230
    Points : 1 888
    Points
    1 888
    Par défaut
    Citation Envoyé par onilink_ Voir le message
    Encore de la futurologie à deux balles.

    Y aura peut être plus tous les pisseurs de javascript embauchés pour trois francs six sous mais les projets sérieux auront toujours besoin de programmeurs humains, même pour ceux qui comptent sur les générateurs de code pour "améliorer" leur productivité (et ça je demande encore à voir dans des projets sérieux).
    Ne serais ce pour guider les générateurs dans la bonne direction. Faut un minimum de bagage technique quand on s'attaque à un gros projet.

    Puis même dans 5 ans je suis sur qu'il faudra encore vérifier la pertinence du code généré, qu'il n'y a pas d'erreurs grossières ou de failles béantes.
    Voir du code sous licence GPL

    On va pas changer de paradigme du jour au lendemain et tous les modèles d'IA sont basés sur plus ou moins le même système, qui a ses avantages ET ses inconvénients.

    Et je n'imagine aucun secteur critique faire confiance à la soupe que nous sortent ces modèles, qui ont aucune stabilité et ne comprennent pas eux même ce qu'ils pondent.
    Par contre il est clair que le métier va évoluer, ainsi que les langages de programmation, comme cela à toujours été le cas dans l'histoire de l'informatique.
    Pendant de nombreuses années les moteurs de code ont essayé de générer des applications prêtes à l'emploi à partir d'analyses UML. Le résultat est assez décevant et on n'en parle plus trop aujourd'hui.
    La connaissance ne sert que si elle est partagée.
    http://ms2i.net

  13. #53
    Membre chevronné Avatar de Mister Nono
    Homme Profil pro
    Ingénieur Mathématiques et Informatique
    Inscrit en
    Septembre 2002
    Messages
    2 230
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 60
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur Mathématiques et Informatique
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2002
    Messages : 2 230
    Points : 1 888
    Points
    1 888
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    ...un fabricant fait beaucoup de bénéfice sur un gros SUV mais pratiquement rien sur une voiturette entrée de gamme à moins de 15 milles euro)!
    Et en plus les états donnent souvent des milliers d'euros d'aides publiques par véhicule pour soutenir ce marché fou.
    La connaissance ne sert que si elle est partagée.
    http://ms2i.net

Discussions similaires

  1. Réponses: 68
    Dernier message: 15/09/2020, 16h26
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 30/05/2018, 01h18
  3. Réponses: 22
    Dernier message: 04/05/2018, 17h29
  4. Réponses: 20
    Dernier message: 06/10/2017, 16h05
  5. Réponses: 6
    Dernier message: 30/09/2009, 11h26

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo