IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #281
    Membre régulier
    Avatar de grint54
    Homme Profil pro
    Indépendant
    Inscrit en
    February 2012
    Messages
    42
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 63
    Localisation : France, Meurthe et Moselle (Lorraine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Indépendant
    Secteur : Transports

    Informations forums :
    Inscription : February 2012
    Messages : 42
    Points : 110
    Points
    110
    Billets dans le blog
    6
    Par défaut
    Ce n'est pas un attrape couillon comme la écrit quelqu'un dans un commentaire précédent. J'y passe environ 4 heures par jour (et toc). Les enfants y vont déjà avec le compte adulte d'un parent. Pour l'instant, c'est vrai on n'a pas encore trouvé l'astuce pour créer un compte spécifique pour un enfant. Je parle en tant que client, je ne travaille pas chez Meta.
    Pour moi, retraité, horizon Worlds m'a sauvé de l'ennui. Je vous l'accorde horizon Worlds se pratique le plus souvent sous la forme de jeux, mais de jeux en jeux, on voyage avec des amis virtuels de part leurs avatars mais réels et c'est ce qui fait toute la différence. Avec horizon Worlds on peut être pris par la main pour voyager dans des mondes virtuels créés par des utilisateurs comme vous et moi même si je n'ai pas encore franchi le pas personnellement.
    Personne n'est dupe concernant le metaverse, encore moins ceux qui le pratiquent assidument. On sait que ce n'est pas vital et que c'est un divertissement. Mais on se doute que ça prendra une part de plus en plus importante dans un avenir proche.
    On peut avoir besoin d'un plus petit que soi.


    On peut rentrer par la grande porte. On peut aussi entrer par la fenêtre. Moi, je suis entré par la fenêtre.

  2. #282
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    March 2015
    Messages
    1 077
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : March 2015
    Messages : 1 077
    Points : 3 299
    Points
    3 299
    Par défaut
    Citation Envoyé par grint54 Voir le message
    Les enfants y vont déjà avec le compte adulte d'un parent. Pour l'instant, c'est vrai on n'a pas encore trouvé l'astuce pour créer un compte spécifique pour un enfant.
    Pourquoi essayer de faire un compte spécifique aux enfants?
    On connait les dérives de Meta sur les données personnelles, pourquoi ne pas mélanger au maximum des profils derrière un même compte?
    Citation Envoyé par grint54 Voir le message
    Personne n'est dupe concernant le metaverse, encore moins ceux qui le pratiquent assidument. On sait que ce n'est pas vital et que c'est un divertissement.
    On sait tous que c'est du divertissement mais quel en est le prix?
    La question importante est là, et veut on le payer?

  3. #283
    Membre chevronné Avatar de petitours
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement matériel électronique
    Inscrit en
    February 2003
    Messages
    1 908
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement matériel électronique
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : February 2003
    Messages : 1 908
    Points : 1 906
    Points
    1 906
    Par défaut
    Citation Envoyé par grint54 Voir le message
    Ce n'est pas un attrape couillon comme la écrit quelqu'un dans un commentaire précédent. J'y passe environ 4 heures par jour (et toc). Les enfants y vont déjà avec le compte adulte d'un parent. Pour l'instant, c'est vrai on n'a pas encore trouvé l'astuce pour créer un compte spécifique pour un enfant. Je parle en tant que client, je ne travaille pas chez Meta.
    Pour moi, retraité, horizon Worlds m'a sauvé de l'ennui. Je vous l'accorde horizon Worlds se pratique le plus souvent sous la forme de jeux, mais de jeux en jeux, on voyage avec des amis virtuels de part leurs avatars mais réels et c'est ce qui fait toute la différence. Avec horizon Worlds on peut être pris par la main pour voyager dans des mondes virtuels créés par des utilisateurs comme vous et moi même si je n'ai pas encore franchi le pas personnellement.
    Personne n'est dupe concernant le metaverse, encore moins ceux qui le pratiquent assidument. On sait que ce n'est pas vital et que c'est un divertissement. Mais on se doute que ça prendra une part de plus en plus importante dans un avenir proche.
    Ce n'est sans doute pas un attrape couillon mais c'est avant tout un truc fait pour faire ce que fait depuis toujours facebook : collecter et vendre de la data qualifiée.

    A titre personnel je trouve triste qu'un truc comme horizon Worlds puisse sauver qui que ce soit de l'ennui tellement il y a de gens et de choses intéressants dans la vraie vie. Tellement de gens à aider aussi dans la même vie.
    Il y a 10 sortes de personnes dans le monde : ceux qui comprennent le binaire et les autres

  4. #284
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    November 2022
    Messages
    842
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : November 2022
    Messages : 842
    Points : 13 969
    Points
    13 969
    Par défaut Les revenus mondiaux du métavers devraient atteindre 490 milliards de dollars en 2030, selon Statista
    Les revenus mondiaux du métavers devraient atteindre au moins 490 milliards de dollars en 2030, dont 200 milliards au profit des ventes d'e-commerce et 163 milliards au profit des jeux

    Le concept de métavers, un monde virtuel totalement immersif, existe depuis des décennies. Cependant, les récentes avancées technologiques et la demande croissante d'expériences en ligne en ont fait un sujet brûlant dans les secteurs de la technologie et des affaires.

    Le potentiel d'un métavers entièrement réalisé est immense. De nombreuses entreprises explorent les possibilités d'utiliser la réalité virtuelle, la réalité augmentée et d'autres technologies immersives pour créer ces espaces numériques.

    Selon le rapport Advertising & Media Markets Insights de Statista, les revenus mondiaux des métavers devraient atteindre 490 milliards de dollars en 2030. Si ce chiffre peut sembler élevé, d'autres sociétés d'analyse prévoient des volumes de marché encore plus importants, allant de 750 à 1 700 milliards de dollars.

    Les moteurs de revenus des métavers sont principalement le commerce électronique et les jeux. À elles seules, les ventes de commerce électronique des métavers devraient atteindre plus de 200 milliards de dollars d'ici à 2030, contre environ 20 milliards actuellement.

    Nom : metaverse-revenue.png
Affichages : 1732
Taille : 84,8 Ko

    Les jeux devraient connaître une croissance encore plus importante, passant d'environ 10 milliards de dollars à quelque 163 milliards de dollars en 2030. Ces chiffres reflètent la tendance croissante des achats et des jeux en ligne, qui sont devenus de plus en plus populaires au cours des dernières années. D'autant que la pandémie pousse davantage de personnes à rester à la maison et à passer plus de temps en ligne.

    Mais il ne s'agit pas seulement de commerce électronique et de jeux. Les métavers offrent de nouvelles possibilités de création de revenus dans divers segments, notamment l'éducation, le divertissement, la santé et le fitness, et même le télétravail.

    Par exemple, les salles de classe virtuelles et les espaces de travail à distance pourraient devenir un moyen standard d'apprendre et de travailler. Cela pourrait faire grimper les revenus dans les segments de l'éducation et du travail. Le potentiel des expériences virtuelles immersives dans le domaine de la santé et du fitness est également énorme, la réalité virtuelle étant utilisée pour créer des expériences de fitness interactives qui pourraient révolutionner le secteur.

    Toutefois, l'impact d'un métavers sur la société suscite également des inquiétudes. Certains craignent qu'un monde virtuel totalement immersif n'exacerbe les problèmes de dépendance, d'isolement social et de santé mentale. En outre, comme pour toute technologie émergente, des questions se posent quant à la manière dont elle sera réglementée, à qui la contrôlera et à l'impact qu'elle aura sur la vie privée et la sécurité.

    Le métavers est un concept qui évolue rapidement et qui pourrait révolutionner notre façon de vivre, de travailler et d'interagir les uns avec les autres. Cependant, alors que nous explorons les possibilités du métavers, il est important de considérer les implications éthiques et sociétales de cette technologie émergente. Au fur et à mesure que la technologie se développe et devient plus largement disponible, nous verrons probablement un changement significatif dans la façon dont nous interagissons avec le monde numérique.

    Source : Statista

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Trouvez-vous que ces prévisions de Statista sont pertinentes ou utiles ?
    Quel est votre avis général concernant le métavers et ses futures applications ?

    Voir aussi :

    Le projet d'économie du Métaverse devrait atteindre 42 milliards de dollars d'ici 2026, selon Strategy Analytics, et 872,35 milliards de dollars en 2028, selon Reports and Data

    68 % des entreprises prévoient de faire des affaires dans le métavers au cours des trois prochaines années, 23 % ayant déjà lancé des initiatives au cours des six derniers mois, selon Tenable

    "Métavers" est en train de devenir le mot-clé le plus utilisé par plusieurs plateformes pour attirer l'attention, à ce jour, 552 applications au total incluent ce terme dans leur boîte de description

    87 % des utilisateurs pensent que le métavers va sérieusement compromettre leur vie privée, néanmoins 74 % envisagent de l'utiliser une fois qu'il sera à leur disposition, selon NordVPN
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  5. #285
    Rédacteur/Modérateur

    Avatar de yahiko
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    July 2013
    Messages
    1 423
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Alpes Maritimes (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : July 2013
    Messages : 1 423
    Points : 8 700
    Points
    8 700
    Billets dans le blog
    43
    Par défaut
    J'imagine qu'il s'agit d'une étude commandée par Mark Zuckerberg.
    Cela reste très spéculatif car basé sur un engouement pour la Réalité Virtuelle qui pour l'instant n'existe pas.
    Après, tout peut arriver, mais on pourrait très bien faire une étude montrant que le marché de la ratatouille en conserve se chiffrera en milliards en 2050.
    Tutoriels et FAQ TypeScript

  6. #286
    Expert éminent
    Avatar de pmithrandir
    Homme Profil pro
    Responsable d'équipe développement
    Inscrit en
    May 2004
    Messages
    2 418
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable d'équipe développement
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : May 2004
    Messages : 2 418
    Points : 7 293
    Points
    7 293
    Par défaut
    Même avis.

    L'idée même de se coller une paire de lunettes virtuelles pour entrer dans un autre monde pour effectuer des taches sérieuses paraît improbable.
    En 2050 je ne dis pas... Mais en 2030 complètement.

  7. #287
    Membre chevronné Avatar de petitours
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement matériel électronique
    Inscrit en
    February 2003
    Messages
    1 908
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement matériel électronique
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : February 2003
    Messages : 1 908
    Points : 1 906
    Points
    1 906
    Par défaut
    Perso je suis horrifié par le chiffre de 45milliards en 2022. Comment est ce possible de mettre autant d'argent dans un truc virtuel alors qu'il y a tant de choses à faire dans la vraie vie ? Face à ça il est tout à fait possible qu'il y ait 10x plus de gens prêts à perdre leur temps en 2030. C'est triste mais malheureusement tout à fait possible.
    Il y a 10 sortes de personnes dans le monde : ceux qui comprennent le binaire et les autres

  8. #288
    Membre expérimenté
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    December 2002
    Messages
    1 001
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : December 2002
    Messages : 1 001
    Points : 1 726
    Points
    1 726
    Par défaut
    Pour le moment, les investisseurs sont de mon point de vue, pas convaincu par le métavers. Facebook est la vitrine du métavers et son action n'arrête pas de baisser.
    Il y a eu des analyses disant que l'action valait pas chère par rapport à sa valeur fondamentale mais cela n'a pas empêcher à la valeur de toujours décrocher. Les investisseurs n'ont toujours pas été convaincu, les vendeurs s'imposent plus que les acheteurs.

  9. #289
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    March 2013
    Messages
    8 317
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : March 2013
    Messages : 8 317
    Points : 195 141
    Points
    195 141
    Par défaut Meta va désactiver les fonctionnalités NFT d'Instagram moins d'un an après les avoir proposées
    Meta va désactiver les fonctionnalités NFT d'Instagram moins d'un an après les avoir proposées,
    suscitant la colère de la communauté Web3 qui estime que l'entreprise manque de perspective

    Meta Platforms Inc supprime la prise en charge des objets de collection numériques ou des jetons non fongibles (NFT) sur ses plateformes moins d'un an après son déploiement, alors que le marché de la crypto avait le vent en poupe. « Nous arrêtons pour l'instant les objets de collection numériques (NFT) pour nous concentrer sur d'autres moyens de soutenir les créateurs, les personnes et les entreprises », a tweeté lundi le responsable de la fintech de la société de médias sociaux, Stéphane Kasriel.

    La société a déployé un soutien aux créateurs pour partager des NFT sur Instagram et Facebook l'année dernière, lorsque l'actif crypto spéculatif a explosé en popularité, avec des ventes de singes de dessins animés à des clips vidéo touchant des milliards de dollars. Mais le bitcoin et d'autres jetons ont subi les conséquences de la faillite soudaine de la grande bourse de crypto FTX. Une chute aggravée par l'effondrement la semaine dernière de trois banques américaines, dont deux étaient axées sur les crypto.


    Dans un fil Twitter, Stéphane Kasriel, responsable du commerce et des technologies financières chez Meta, a annoncé que les fonctionnalités prenant en charge les NFT seraient désactivées sur la plateforme :

    Citation Envoyé par Stéphane Kasriel
    Quelques nouveautés sur les produits*: dans l'ensemble de l'entreprise, nous examinons de près nos priorités afin d'accroître notre concentration. Nous mettons fin aux objets de collection numériques (NFT) pour le moment afin de nous concentrer sur d'autres moyens de soutenir les créateurs, les particuliers et les entreprises.

    Tout d'abord : un grand merci aux partenaires qui nous ont rejoints dans ce voyage et qui font un excellent travail dans un espace dynamique. Fiers des relations que nous avons construites. Et nous sommes impatients de soutenir les nombreux créateurs de NFT qui continuent d'utiliser Instagram et Facebook pour amplifier leur travail. Nous avons appris une tonne de choses que nous pourrons appliquer aux produits que nous continuons à développer pour soutenir les créateurs, les personnes et les entreprises sur nos applications, à la fois aujourd'hui et dans le métavers.

    Soyons clairs : créer des opportunités pour les créateurs et les entreprises de se connecter avec leurs fans et de monétiser reste une priorité, et nous allons nous concentrer sur les domaines où nous pouvons avoir un impact à grande échelle, tels que la messagerie et les opportunités de monétisation pour Reels. Et nous continuerons d'investir dans les outils fintech dont les particuliers et les entreprises auront besoin à l'avenir. Nous rationalisons les paiements avec Meta Pay, simplifions le paiement et les paiements et investissons dans les paiements par messagerie sur Meta.
    La société n'a publié aucune information sur le moment précis où les fonctionnalités seraient désactivées. En fin de compte, la nouvelle a été un choc pour de nombreux créateurs de la plateforme, d'autant plus que la société n'a déployé les fonctionnalités que ces derniers mois.

    Instagram a commencé à tester ses fonctionnalités NFT avec certains créateurs en mai 2022. Cependant, la plupart des utilisateurs n'ont eu leur premier véritable aperçu des intégrations NFT de la plateforme qu'en août de la même année, lorsque la société a activé les fonctionnalités pour les utilisateurs de 100 pays partout dans le monde.

    Plus tôt cette année, nous avons commencé à tester les objets de collection numériques sur Instagram et à partir d'aujourd'hui, nous élargirons la possibilité pour les personnes, les créateurs, les entreprises et les collectionneurs de partager les objets de collection numériques qu'ils ont créés ou qu'ils possèdent. De plus, nous prenons désormais en charge les connexions de portefeuille avec Coinbase Wallet et Dapper, ainsi que la possibilité de publier des objets de collection numériques minés sur la blockchain Flow. Nous avons été tellement inspirés par les créateurs qui ont partagé leurs objets de collection numériques. Natalie Amrossi (@misshattan), photographe aérienne et de rue, a utilisé cette fonction pour faire connaître certains de ses travaux et, en retour, a vu ses ventes augmenter. Nous avons également vu des personnes partager et afficher des œuvres d'art NFT qu'elles ont collectées pour soutenir leurs collègues créateurs.

    Nom : collection.png
Affichages : 1665
Taille : 239,7 Ko

    Étendre l'accès à plus de personnes

    Aujourd'hui, nous commençons notre expansion internationale dans 100 pays d'Afrique, d'Asie-Pacifique, du Moyen-Orient et des Amériques. Pour publier un objet de collection numérique, il vous suffit de connecter votre portefeuille numérique à Instagram. À ce jour, nous prenons en charge les connexions avec des portefeuilles tiers, notamment Rainbow, MetaMask, Trust Wallet, Coinbase Wallet et Dapper Wallet. Les blockchains prises en charge à l'heure actuelle incluent Ethereum, Polygon et Flow. Il n'y a pas de frais associés à la publication ou au partage d'un objet de collection numérique sur Instagram.

    Notre engagement continu envers l'équité, la sécurité et la durabilité

    Il est essentiel que nous continuions à construire dans cet espace de manière responsable en réduisant les barrières à l'entrée, en veillant à ce que cette technologie soit sûre et accessible pour les personnes, et en réduisant l'impact environnemental de notre produit. Voici ce que nous faisons pour y parvenir :
    • Nous nous concentrons sur l'autonomisation des voix diverses. Grâce à cette expansion, nous visons à améliorer l'accessibilité et à rendre l'espace NFT plus inclusif. Les NFT ont permis à des artistes plus diversifiés de se faire connaître et de monétiser leur travail en dehors des canaux traditionnels. En permettant à davantage de personnes dans le monde de partager leurs objets de collection numériques sur Instagram, nous sommes en mesure d'ouvrir de nouvelles voies pour la connexion artistique et la monétisation.
    • Nous voulons qu'Instagram soit un endroit sûr et agréable pour tout le monde. Par conséquent, les gens peuvent utiliser nos outils pour sécuriser leurs comptes et signaler les objets de collection numériques qui vont à l'encontre des directives de notre communauté.
    • Nous nous engageons à construire dans cet espace dans un souci de durabilité. Meta aidera à réduire l'impact sur les émissions qui pourrait être associé à l'affichage d'objets de collection numériques sur Instagram en achetant de l'énergie renouvelable.


    Cependant, à l'époque, les fonctionnalités permettaient uniquement aux utilisateurs d'afficher les NFT qu'ils avaient créés ou collectés. Les fonctionnalités NFT de base des plateformes n'avaient pas encore été ajoutées, à savoir la possibilité pour les utilisateurs de créer, d'acheter et de vendre des NFT entre eux.

    Ce n'est qu'en novembre 2022 que les choses ont changé. Juste avant la nouvelle année, Instagram a permis à une poignée de créateurs de commencer à vendre des NFT sur la plateforme. Les artistes sélectionnés étaient pleins d'espoir, estimant que cette décision conduirait à une nouvelle économie des créateurs plus équitable.


    Dave Krugman est l'un des créateurs qui ont été sélectionnés pour tester les fonctionnalités du marché NFT d'Instagram. Dans une interview, Krugman a déclaré qu'il était enthousiasmé par ces nouveaux outils, car ils lui permettront, ainsi qu'à sa communauté, de partager la valeur qu'ils créent.

    « À l'ère des communautés créatives interconnectées, le nom du jeu est l'alignement des incitations. Si les choses qui profitent à mon public me profitent également, nous sommes en mesure de créer une symbiose sociale », a déclaré Krugman. Il a poursuivi en expliquant que les NFT créent un lien financier entre le créateur et le collectionneur qui aligne leurs priorités. « Lorsque quelqu'un possède un actif numérique que j'ai créé, la valeur de cet actif est liée à mon propre succès créatif. Ainsi, nos incitations sont alignées à un niveau profond – nous partageons un objectif commun, et cela crée une connexion plus saine entre la communauté et le créateur », a-t-il déclaré.

    Krugman a également noté que ces fonctionnalités pourraient l'aider à mieux atteindre des sous-ensembles spécifiques de son public. « Les objets de collection numériques me permettent de créer des communautés de niche au sein de ma communauté plus large, des micro-économies qui aident à financer et à alimenter mon art créatif. Plus je reçois de soutien, plus je peux pousser mes idées. Et plus je les pousse loin, plus je reçois de soutien. C'est un cercle vertueux », a-t-il expliqué.

    Krugman a ajouté qu'il était tout à fait normal qu'Instagram soit le premier à intégrer les NFT dans son expérience utilisateur à ce degré, étant donné le rôle qu'il a déjà joué dans la suppression des « gardiens » de la publication. « Instagram a été un catalyseur dans ma carrière créative. Il a décentralisé la publication d'images, un peu comme l'imprimerie l'a fait pour l'écrit. Cela a tout changé pour moi, et cette prochaine étape est une continuation claire de cette décentralisation de l'accès et de l'engagement avec notre public », a-t-il déclaré.

    C'était il y a seulement quatre mois.

    La communauté Web3 répond à l'annonce de Meta

    Lorsque la nouvelle a éclaté, Krugman a été l'un des premiers créateurs à réagir. « Quelle décision qui manque de perspective ! L'inclusion d'objets de collection numériques a tellement de potentiel pour aider les créateurs à engager leurs communautés et à contrebalancer les pièges des économies publicitaires basées sur l'attention. Vous avez démissionné avant même d'avoir commencé. Une vraie honte qui vient défaire beaucoup de travail vraiment intelligent par des gens formidables là-bas ».

    Nom : dave.png
Affichages : 1665
Taille : 18,3 Ko

    De son côté, Connie Ansaldi, PDG et fondatrice de Carnaval Art, un service de fidélisation pour les entreprises basé sur la blockchain, a affirmé que l'entreprise manquait de prévoyance et laissait sa peur les guider. « Vous ne pensez pas à long terme. Et si vous aviez dit adieu à Internet lorsque la bulle a explosé dans les années 2000 ? Il n'y aurait pas de Google ou Meta », a-t-elle dit.

    D'autres artistes bien connus, tels que le créateur de Nyan Cat, Chris Torres, se sont moqués de l'entreprise pour son plan mal conçu et mal pensé.

    Mais malgré la surprise et la colère des créateurs, des mouvements soudains comme celui-ci ne sont pas tout à fait sans précédent chez Meta – en particulier ces derniers mois.

    Meta perd énormément d'argent à cause du métavers

    Durant l'édition 2021 de la Facebook Connect, l'entreprise a annoncé qu'elle s’appellerait désormais Meta. Comme Google l'avait fait auparavant en présentant Alphabet, Meta est la maison-mère de différentes entreprises dont Facebook, WhatsApp, Instagram, Messenger et Oculus. « Notre marque était trop liée à un seul de nos services et ne reflétait pas tout ce que nous faisons », a expliqué le PDG du groupe. « Ce nouveau nom marque notre nouvel objectif : aider à donner vie au métavers. »

    Jusqu'à présent en tout cas, nous sommes toujours bien loin de voir la réalisation des ambitions de Mark Zuckerberg : Meta reste toujours une société qui tire l'essentiel de ses revenus de la publicité (et pas du métavers donc). De plus, Meta le métavers est un véritable gouffre financier.

    Reality Labs a généré 727 millions de dollars au quatrième trimestre et 2,16 milliards de dollars de revenus pour l'ensemble de 2022 (une baisse par rapport aux 2,27 milliards de dollars en 2021) y compris les ventes de casques Quest. En d'autres termes, la division a perdu plus de six fois le montant d'argent qu'elle a généré en revenus l'année dernière, tout en représentant moins de 2% des ventes totales de Meta.

    Nom : reality.png
Affichages : 1647
Taille : 101,7 Ko

    Les analystes s'attendaient à ce que Reality Labs enregistre une perte d'exploitation trimestrielle de 4,36 milliards de dollars sur des revenus de 715,1 millions de dollars, selon StreetAccount.

    Les ventes de casques VR aux États-Unis ont diminué de 2 % en 2022 par rapport à l'année précédente début décembre, selon les données de la société de recherche NPD Group.

    En juillet, Meta a annoncé qu'il augmentait le prix de son casque Quest 2 VR de 100 $. La société a déclaré à l'époque que la hausse des prix était nécessaire pour tenir compte des pressions inflationnistes.

    Meta a ensuite lancé son casque Quest Pro VR plus cher en octobre, le présentant aux entreprises comme un appareil de travail d'entreprise pour 1 500 $. Le Quest Pro est une nouvelle branche de la gamme de casques Quest VR, avec un nouveau processeur et un nouvel écran, un corps et des contrôleurs considérablement repensés, des caméras orientées vers l'intérieur pour le suivi des yeux et du visage et un flux vidéo couleur pour les applications de réalité mixte.

    Lors de la présentation, Meta a vanté deux nouvelles fonctionnalités majeures que vous ne trouverez pas sur ses anciens casques. La première est un ensemble de caméras orientées vers l'intérieur qui suivent vos yeux et votre visage. Celles-ci ont plusieurs utilisations, en plus de tout ce que les développeurs extérieurs à Meta pourraient en faire. Elles sont censées laisser le Quest Pro détecter s'il est correctement ajusté et activer le rendu fovéal, ce qui réduit les exigences de traitement en ne rendant que les détails fins là où vos yeux sont pointés. Elles alimentent également les expressions faciales des avatars de Meta, qui pourront sourire, faire un clin d'œil et lever un sourcil lorsque vous le ferez.

    La deuxième fonctionnalité est la vidéo relais en couleur (une étape intermédiaire entre la réalité virtuelle et la réalité augmentée holographique). Le Quest Pro utilise des caméras haute résolution orientées vers l'extérieur pour capturer des images du monde et les restituer à l'intérieur du casque, qui peut ensuite placer des objets virtuels dans la pièce avec vous. Cela signifie que vous pouvez faire quelque chose comme épingler une image virtuelle sur votre vrai mur ou (puisqu'il s'agit d'un casque orienté entreprise) utiliser un ensemble d'écrans virtuels tout en continuant à voir le monde qui vous entoure.


    En novembre 2022, le même mois où il a déployé ses principales fonctionnalités NFT, Meta a licencié quelque 11 000 employés. Cette décision a marqué la plus grande réduction des effectifs de l'histoire de l'entreprise.

    Instagram et Meta n'ont pas encore fourni des informations sur leur décision d'interrompre leurs fonctionnalités NFT, et il n'est pas clair si leurs pertes financières faisaient ou non partie de la considération. Cela dit, il semble que les plans de Meta pour avancer dans son initiative de la construction du métavers ne soient pas très bien partis.

    Source : annonce de Stephane Kasriel

    Et vous ?

    Qu'est-ce qui pourrait, selon vous, expliquer la décision de Meta ?
    Que pensez-vous des NFT ? En avez-vous déjà acheté ou vendu ?
    Comprenez-vous la colère de la communauté Web3 ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  10. #290
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    March 2013
    Messages
    8 317
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : March 2013
    Messages : 8 317
    Points : 195 141
    Points
    195 141
    Par défaut Mark Zuckerberg renonce à son ambition sur le métavers, pourtant à l'origine du changement de nom
    Mark Zuckerberg renonce à son ambition sur le métavers, pourtant à l'origine du changement de nom de l'entreprise,
    pour céder à la nouvelle mode de l'IA

    En octobre 2021, durant l'édition 2021 de la Facebook Connect, l'entreprise a annoncé qu'elle répondait désormais au nom de Met. Comme Google l'avait fait auparavant en présentant Alphabet, Meta est la maison-mère de différentes entreprises dont Facebook, WhatsApp, Instagram, Messenger et Oculus. « Notre marque était trop liée à un seul de nos services et ne reflétait pas tout ce que nous faisons », a expliqué le PDG du groupe. « Ce nouveau nom marque notre nouvel objectif : aider à donner vie au métavers. »

    Au moment de cette annonce, le projet était déjà en développement dans le département Facebook Reality Labs (qui s'occupe des technologies de réalité augmentée, virtuelle et mixte) et comptait alors 10 000 salariés aux États-Unis. Facebook a annoncé le recrutement dans les cinq prochaines années de 10 000 ingénieurs et développeurs supplémentaires en Europe. Un projet pour lequel Facebook a réservé 10 milliards de dollars rien que pour 2021, une addition qui sera donc plus salée les années à venir.

    Lors du discours d’ouverture de l'édition 2021 de la Facebook Connect, Mark Zuckerberg et d’autres cadres de l'entreprise ont parlé d'Horizon, le nom que donne l’entreprise au métavers qu’elle est en train de créer.

    Selon eux, Horizon va révolutionner notre quotidien, du travail au divertissement, en passant par le sport. Aussi, plusieurs usages du métavers ont été montrés, comme pouvoir jouer à des jeux, se retrouver entre amis, assister à des évènements virtuels, faire du sport, ou même travailler.

    « On utilisera sûrement des avatars hyper réalistes pour le monde du travail, mais aussi d'autres plus cartoons voire totalement fantaisistes pour d'autres activités », a noté le PDG. « Les avatars deviendront aussi communs que les photos de profil aujourd'hui, mais ils produiront des interactions beaucoup plus riches grâce aux expressions faciales et au langage du corps ». Les utilisateurs pourront également habiller leurs avatars grâce à des objets virtuels qu'ils pourraient acquérir.

    Mais la mayonnaise a du mal à prendre

    Reality Labs, la division de Meta qui travaille sur le métavers, perd des milliards de dollars par trimestre. Le PDG Mark Zuckerberg lui-même l'a reconnu en mai dernier et a déclaré aux investisseurs que « la création du métavers entraînera de grosses pertes d'argent pendant les trois à cinq prochaines années ». Zuckerberg a expliqué que certains produits ne devraient pas être prêts avant 10 ans.

    Cependant, Mark Zuckerberg a laissé entendre que Meta pourrait développer un système d'exploitation pour son métavers et s'attend à ce que le métavers génère des centaines de milliards de revenus d'ici 2030.

    Nom : mark.png
Affichages : 21880
Taille : 508,5 Ko

    Pourtant, Horizon Worlds, le métavers phare de Meta pour les consommateurs, ne répond pas aux attentes de performances internes. « Un monde vide est un monde triste ». C'est apparemment l'une des préoccupations exprimées dans un document Meta interne lié à Horizon Worlds.

    Des documents internes, y compris des notes aux employés, montrent qu'Horizon Worlds n'attire pas le nombre de visiteurs espéré par Meta, et que les visiteurs qui se présentent ne retournent généralement pas à Horizon après le premier mois, a rapporté le Wall Street Journal.

    Avec la plateforme de réalité virtuelle sociale de Meta, la société mère de Facebook, les utilisateurs peuvent enfiler l'un des casques de réalité virtuelle Quest de l'entreprise pour explorer des espaces numériques tels qu'un club de comédie ou une salle de concert en tant qu'avatars. Les utilisateurs peuvent également créer leurs propres mondes virtuels. Meta a présenté l'application pour la première fois en 2019 et l'a ouverte au public fin 2021.

    C'est une partie importante du gros pari de Meta qu'un domaine virtuel plus vaste connu sous le nom de métavers sera l'avenir de l'informatique, remplaçant les réseaux sociaux actuels ainsi que les outils de réunion en ligne comme Zoom.

    « Nous pensons que la prochaine plateforme informatique a le potentiel d'être plus sociale, plus humaine que tout ce qui a précédé », a déclaré le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, lors d'une présentation liminaire durant la conférence Meta Connect de l'entreprise.

    Jusqu'à présent, cependant, Horizon Worlds semble avoir des problèmes.

    Nom : horizon.png
Affichages : 4311
Taille : 530,2 Ko

    Après avoir mis tout misé le métavers, Mark Zuckerberg fait de l'intelligence artificielle sa priorité

    Début février, le patron de Facebook avait tenu des propos contrastant avec sa pleine confiance en son métavers. Face au succès des multiples outils d’intelligence artificielle et après une chute de 60% du cours de l’action Facebook en 2022, Mark Zuckerberg recentre son discours pour rassurer les investisseurs. Il faut dire que son métavers suscite de nombreux doutes et ne séduit pas le grand public.

    « Notre investissement le plus important consiste à faire progresser l'IA et à l'intégrer à chacun de nos produits », a fait savoir le PDG de Meta. « Nous avons l'infrastructure pour le faire à une échelle sans précédent et je pense que les expériences que cela permettra seront incroyables ».

    Meta construit l'avenir de la connexion humaine, et aujourd'hui, je veux partager quelques mises à jour sur notre année d'efficacité qui nous aideront à le faire. Les objectifs de ce travail sont : (1) faire de nous une meilleure entreprise technologique et (2) améliorer notre performance financière dans un environnement difficile afin que nous puissions exécuter notre vision à long terme.

    Notre travail d'efficacité comporte plusieurs flux de travail parallèles pour améliorer l'efficacité organisationnelle, augmenter considérablement la productivité et les outils des développeurs, optimiser le travail distribué, éliminer les processus inutiles, etc. J'ai essayé d'être ouvert sur tout le travail en cours, et bien que je sache que beaucoup d'entre vous sont stimulés par cela, je reconnais également que l'idée de changements organisationnels à venir crée de l'incertitude et du stress. J'espère apporter ces changements d'organisation le plus tôt possible dans l'année afin que nous puissions surmonter cette période d'incertitude et nous concentrer sur le travail critique à venir.

    Voici le calendrier auquel vous devez vous attendre : au cours des deux prochains mois, les dirigeants d'organisation annonceront des plans de restructuration axés sur l'aplanissement de nos organisations, l'annulation de projets moins prioritaires et la réduction de nos taux d'embauche. Avec moins d'embauches, j'ai pris la décision difficile de réduire davantage la taille de notre équipe de recrutement. Nous informerons demain les membres de l'équipe de recrutement s'ils sont concernés. Nous prévoyons d'annoncer des restructurations et des licenciements dans nos groupes technologiques fin avril, puis dans nos groupes commerciaux fin mai. Dans un petit nombre de cas, il peut s'écouler jusqu'à la fin de l'année pour achever ces changements. Nos calendriers pour les équipes internationales seront également différents et les dirigeants locaux donneront plus de détails. Dans l'ensemble, nous prévoyons de réduire la taille de notre équipe d'environ 10 000 personnes et de fermer environ 5 000 postes vacants supplémentaires où nous n'avons pas encore embauché.

    Ce sera difficile et il n'y a pas moyen de contourner cela. Cela signifie dire au revoir à des collègues talentueux et passionnés qui ont fait partie de notre succès. Ils se sont dévoués à notre mission et je leur suis personnellement reconnaissant pour tous leurs efforts. Nous soutiendrons les gens de la même manière que nous l'avons fait auparavant et traiterons chacun avec la gratitude qu'il mérite.

    Après la restructuration, nous prévoyons de lever le gel des embauches et des transferts dans chaque groupe. D'autres délais d'efficacité pertinents incluent le ciblage de cet été pour compléter notre analyse de notre année de travail hybride d'apprentissage afin que nous puissions affiner davantage notre modèle de travail distribué. Nous visons également à avoir un flux constant d'améliorations de la productivité des développeurs et des améliorations des processus tout au long de l'année.

    Comme j'ai parlé d'efficacité cette année, j'ai dit qu'une partie de notre travail consistera à supprimer des emplois - et cela servira à la fois à construire une entreprise plus légère et plus technique et à améliorer nos performances commerciales pour permettre notre vision à long terme. Je comprends que cette mise à jour puisse encore sembler surprenante, alors j'aimerais exposer un contexte plus large sur notre vision, notre culture et notre philosophie de fonctionnement.

    Construire une meilleure entreprise technologique

    Chaque jour, Meta crée de nouvelles façons pour les gens de se sentir plus proches. Il s'agit d'un besoin humain fondamental qui peut être plus important que jamais dans le monde complexe d'aujourd'hui. Un jour, nous espérons permettre à chaque personne de ressentir un sentiment de connexion aussi fort que celui que vous ressentez lorsque vous êtes physiquement avec quelqu'un que vous aimez.

    Nous effectuons un travail de premier plan sur un large éventail de technologies de pointe, puis nous transformons cela en produits inspirants qui améliorent la vie des gens. Nous le faisons avec l'IA pour vous aider à vous exprimer de manière créative et à découvrir de nouveaux contenus, avec le métavers pour offrir un sentiment réaliste de présence, avec de nouveaux formats de médias pour créer des expériences plus riches, avec le chiffrement pour vous permettre de communiquer en privé de plus en plus de façons, et avec des outils commerciaux pour aider à atteindre les clients, créer des opportunités et développer l'économie.

    En termes simples : si vous voulez inventer l'avenir ou appliquer les meilleures idées pour atteindre les gens à grande échelle, alors Meta est le meilleur endroit pour le faire.

    Dans cet esprit, voici quelques-uns des principes culturels qui guident notre travail d'efficacité pour faire de Meta une entreprise technologique encore plus forte*:

    Plus plat est plus rapide

    Il est bien entendu que chaque couche d'une hiérarchie ajoute de la latence et de l'aversion au risque dans le flux d'informations et la prise de décision. Chaque responsable examine généralement le travail et peaufine certaines aspérités avant de l'envoyer plus haut dans la chaîne.

    Au cours de notre année de l'efficacité, nous allons rendre notre organisation plus plate en supprimant plusieurs niveaux de gestion. Dans ce cadre, nous demanderons à de nombreux managers de devenir contributeurs individuels. Nous aurons également des contributeurs individuels qui rapporteront à presque tous les niveaux - pas seulement au bas - afin que le flux d'informations entre les personnes effectuant le travail et la direction soit plus rapide.

    Bien sûr, il y a des compromis. Nous croyons toujours que la gestion de chaque personne est très importante, donc en général, nous ne voulons pas que les gestionnaires aient plus de 10 subordonnés directs. Aujourd'hui, nombre de nos managers n'ont que quelques subordonnés directs. Il était logique d'optimiser la montée en puissance de nouveaux managers et de maintenir la capacité tampon lorsque nous développions notre organisation plus rapidement, mais maintenant que nous ne prévoyons pas d'augmenter les effectifs aussi rapidement, il est plus logique d'utiliser pleinement la capacité de chaque manager et les couches de défragmentation comme autant que possible.

    Plus maigre c'est mieux

    Depuis que nous avons réduit nos effectifs l'an dernier, un résultat surprenant est que beaucoup de choses sont allées plus vite. Rétrospectivement, j'ai sous-estimé les coûts indirects des projets moins prioritaires.

    Il est tentant de penser qu'un projet est net positif tant qu'il génère plus de valeur que ses coûts directs. Mais ce projet a besoin d'un leader, alors peut-être prenons-nous quelqu'un de formidable dans une autre équipe ou peut-être prenons-nous un excellent ingénieur et le mettons dans un rôle de gestion, ce qui à la fois diffuse les talents et crée plus de niveaux de gestion. Cette équipe de projet a besoin d'espace, et peut-être fait-elle basculer son groupe de produits dans son ensemble sur plusieurs étages ou plusieurs fuseaux horaires, ce qui rend désormais la communication plus difficile pour tout le monde. Cette équipe de projet a besoin d'ordinateurs portables et d'avantages RH et peut vouloir recruter plus d'ingénieurs, ce qui nous amène à embaucher encore plus de personnel informatique, RH et de recrutement, et maintenant ces organisations se développent et deviennent également moins efficaces et réactives aux équipes plus prioritaires. Peut-être que le projet a chevauché le travail d'une autre équipe ou peut-être qu'il a construit un système technique sur mesure alors qu'il aurait dû utiliser l'infrastructure générale que nous avions déjà construite, alors maintenant, il faudra se concentrer sur le leadership pour dédupliquer cet effort. Les coûts indirects s'accumulent et il est facile de les sous-estimer.

    Une organisation allégée exécutera ses priorités les plus élevées plus rapidement. Les gens seront plus productifs et leur travail sera plus amusant et épanouissant. Nous deviendrons un aimant encore plus grand pour les personnes les plus talentueuses. C'est pourquoi, au cours de notre Année de l'efficacité, nous nous concentrons sur l'annulation des projets redondants ou moins prioritaires et sur la rationalisation de chaque organisation.

    Garder la technologie au centre de nos préoccupations

    Nous sommes une entreprise technologique et notre résultat ultime est ce que nous construisons pour les gens. Tout le reste que nous faisons est au service de cela.

    Au fur et à mesure de notre croissance, nous avons embauché de nombreux experts de premier plan dans des domaines autres que l'ingénierie. Cela nous aide à créer de meilleurs produits, mais avec de nombreuses nouvelles équipes, il faut une concentration intentionnelle pour s'assurer que notre entreprise reste principalement des technologues.

    Au fur et à mesure que nous ajoutons différents groupes, nos équipes produit embauchent naturellement plus de rôles pour gérer toutes les interactions avec ces autres groupes. Si nous ne rééquilibrions les équipes produit que vers l'ingénierie, ces équipes produits plus légères seraient submergées par le volume d'interactions d'autres groupes.

    Dans le cadre de l'année de l'efficacité, nous nous concentrons sur le retour à un ratio plus optimal d'ingénieurs pour d'autres rôles. Il est important que tous les groupes deviennent plus légers et plus efficaces pour permettre à nos groupes technologiques d'être aussi légers et efficaces que possible. Nous veillerons à continuer de respecter toutes nos obligations critiques et légales à mesure que nous trouverons des moyens de fonctionner plus efficacement.

    Investir dans des outils pour gagner en efficacité

    Nous nous concentrons sur le long terme. Cela signifie investir dans des outils qui nous rendront plus efficaces sur de nombreuses années, pas seulement cette année - qu'il s'agisse de créer des outils d'IA pour aider les ingénieurs à écrire un meilleur code plus rapidement, nous permettant d'automatiser les charges de travail au fil du temps ou d'identifier les processus obsolètes que nous pouvons supprimer progressivement.

    Notre travail d'outillage de développement est en cours et donne de bons résultats. Par exemple, Buck2 est notre nouveau système de build open source qui compile les builds environ 50% plus rapidement afin que les ingénieurs puissent passer plus de temps à itérer et moins de temps à attendre. Notre analyse a révélé que les ingénieurs dont les builds étaient accélérés par Buck2 produisaient souvent beaucoup plus de code.

    Le temps en personne aide à établir des relations et à en faire plus

    Nous sommes attachés au travail distribué. Cela signifie que nous nous engageons également à affiner continuellement notre modèle pour que cela fonctionne aussi efficacement que possible.

    Notre première analyse des données de performance suggère que les ingénieurs qui ont rejoint Meta en personne, puis ont été transférés à distance ou sont restés en personne ont obtenu de meilleurs résultats en moyenne que les personnes qui ont rejoint Meta à distance. Cette analyse montre également que les ingénieurs en début de carrière réussissent mieux en moyenne lorsqu'ils travaillent en personne avec des coéquipiers au moins trois jours par semaine. Cela nécessite une étude plus approfondie, mais notre hypothèse est qu'il est encore plus facile d'établir la confiance en personne et que ces relations nous aident à travailler plus efficacement.

    Dans le cadre de notre Année de l'efficacité, nous nous efforçons de mieux comprendre cela et de trouver des moyens de nous assurer que les gens établissent les liens nécessaires pour travailler efficacement. En attendant, je vous encourage tous à trouver plus d'occasions de travailler avec vos collègues en personne.

    Améliorer la performance des entreprises dans un environnement économique difficile

    En plus de nous aider à bâtir une meilleure entreprise technologique, notre autre objectif pour l'Année de l'efficacité est d'améliorer nos performances commerciales compte tenu de la nouvelle réalité économique. La rentabilité permet l'innovation. Exploiter notre entreprise plus efficacement nous donnera les ressources et la confiance nécessaires pour réaliser notre vision à long terme en produisant des résultats financiers durables qui font de nous une entreprise attrayante pour travailler et dans laquelle investir.

    Lorsque j'ai écrit ma première lettre aux investisseurs lors de notre introduction en bourse, j'ai décrit un principe de base qui est toujours vrai aujourd'hui : « nous ne construisons pas de meilleurs services pour gagner de l'argent ; nous gagnons de l'argent pour construire de meilleurs services ».

    Pendant la majeure partie de notre histoire, nous avons connu une croissance rapide des revenus année après année et avons eu les ressources nécessaires pour investir dans de nombreux nouveaux produits. Mais l'année dernière a été une leçon d'humilité. L'économie mondiale a changé, les pressions concurrentielles se sont accrues et notre croissance a considérablement ralenti. Nous avons réduit nos budgets, réduit notre empreinte immobilière et pris la difficile décision de licencier 13 % de nos effectifs.

    À ce stade, je pense que nous devrions nous préparer à la possibilité que cette nouvelle réalité économique se poursuive pendant de nombreuses années. Des taux d'intérêt plus élevés entraînent une économie plus maigre, une plus grande instabilité géopolitique entraîne une plus grande volatilité et une réglementation accrue entraîne un ralentissement de la croissance et une augmentation des coûts de l'innovation. Compte tenu de ces perspectives, nous devrons fonctionner plus efficacement que lors de notre précédente réduction des effectifs pour assurer le succès.

    Face à cette nouvelle réalité, la plupart des entreprises vont revoir à la baisse leur vision et leurs investissements à long terme. Mais nous avons la possibilité d'être plus audacieux et de prendre des décisions que d'autres entreprises ne peuvent pas. Nous avons donc élaboré un plan financier qui nous permet d'investir massivement dans l'avenir tout en produisant des résultats durables tant que nous gérons chaque équipe plus efficacement. Les changements que nous apportons nous permettront de respecter ce plan financier.

    Je crois que nous travaillons sur certaines des technologies les plus transformatrices que notre industrie ait jamais vues. Notre investissement le plus important consiste à faire progresser l'IA et à l'intégrer à chacun de nos produits. Nous avons l'infrastructure pour le faire à une échelle sans précédent et je pense que les expériences que cela permettra seront incroyables. Notre travail de pointe pour construire le métavers et façonner la prochaine génération de plates-formes informatiques reste également essentiel pour définir l'avenir de la connexion sociale. Et nos applications se développent et continuent de connecter près de la moitié de la population mondiale de nouvelles façons. Ce travail est incroyablement important et les enjeux sont élevés. Le plan financier que nous avons établi nous met en position de le livrer.

    Regarder vers l'avant

    Je reconnais que le partage des plans de restructuration et de licenciements des mois à l'avance crée une période difficile. Mais l'automne dernier, nous avons entendu des commentaires selon lesquels vous vouliez plus de transparence plus tôt dans tout plan de restructuration, c'est donc ce que j'essaie de fournir ici. J'espère que vous donner un calendrier et des principes sur ce à quoi vous attendre nous aidera à traverser les deux prochains mois, puis à aller de l'avant alors que nous mettons en œuvre ces changements qui, je pense, auront un impact très positif sur notre façon de travailler.

    En ce qui concerne la façon dont nous devrions fonctionner pendant cette période, j'encourage chacun d'entre vous à se concentrer sur ce que vous pouvez contrôler. Autrement dit, faites un excellent travail et soutenez vos coéquipiers. Notre communauté est extrêmement résiliente. Le changement n'est jamais facile, mais je sais que nous allons surmonter cela et en sortir une entreprise encore plus forte qui peut créer de meilleurs produits plus rapidement et vous permettre de faire le meilleur travail de votre carrière.
    Source : Meta

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ? Le métavers, un échec cuisant ? Des milliards de dollars jetés par la fenêtre ? Ou alors vous y croyez ?
    Que pensez-vous du fait que Zuckerberg décide de prendre la direction de la nouvelle tendance (IA) ? Réel visionnaire ou difficulté à se mouiller après le manque de retours positifs sur le métavers ?
    Que penser donc du changement de nom annoncé en grande pompe en 2021 ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  11. #291
    Membre expert
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    November 2003
    Messages
    766
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : November 2003
    Messages : 766
    Points : 3 252
    Points
    3 252
    Par défaut
    Qu'en pensez-vous ? Le métavers, un échec cuisant ?
    Que pensez-vous du fait que Zuckerberg décide de prendre la direction de la nouvelle tendance (IA) ?
    Le métavers est vide ?
    Qu'importe, il suffit de le peupler de bots conversationnels et de suivre la vision du grand chef ;-)

    Et puis comme ça au pire ça nous fera des PNJ* plus étoffés dans les jeux de rôle informatisés.
    (*personnage non joueur)

  12. #292
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    May 2018
    Messages
    2 130
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 33
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : May 2018
    Messages : 2 130
    Points : 158 074
    Points
    158 074
    Par défaut Disney largue son unité Metaverse lors de la première série de licenciements
    Disney largue son unité Metaverse lors de la première série de licenciements, une cinquantaine de travailleurs faisaient partie du groupe

    Disney a éliminé une petite unité commerciale axée sur l'exploration du métaverse, dans le cadre de ses efforts initiaux pour réduire ses effectifs d'environ 7 000 employés.

    Une cinquantaine de travailleurs faisaient partie du groupe dédié à « la narration et les expériences de consommation de nouvelle génération ».

    L'ancien PDG Bob Chapek a parlé à un moment donné du métaverse comme d'une opportunité de croissance importante pour Disney, non seulement dans l'unité de parc à thème qu'il dirigeait autrefois, mais dans ses autres divisions. Le métaverse a captivé un certain nombre d'entreprises désireuses d'être au début de la prochaine vague de changement, y compris la société mère de Facebook Meta Platforms, qui a changé son identité d'entreprise pour refléter sa nouvelle orientation. Cependant, la plupart des investissements dans la technologie métaverse n'ont pas encore montré de bénéfices.

    Nom : image-68.png
Affichages : 1948
Taille : 299,6 Ko

    Bob Iger, qui à la fois a précédé Chapek puis lui a succédé en novembre dernier, a tenu à défaire certaines initiatives de Chapek, principalement l'ancienne structure d'entreprise avec une opération de distribution centralisée. Iger ne manque pas d'enthousiasme pour la technologie. L'exécutif a décrit sa relation avec feu le chef d'Apple, Steve Jobs, comme l'une des relations les plus importantes de sa vie personnelle et professionnelle. Il a également siégé au conseil d'administration d'Apple, ayant conçu l'acquisition de Pixar et également négocié un accord de streaming TV et de films révolutionnaires avec le géant de la technologie lors de son précédent mandat en tant que PDG.

    Source : Bob Iger, CEO de Disney

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Le Metaverse sera-t-il un projet viable dans les années à venir, à votre avis ?

    Voir aussi :

    JPMorgan devient la première banque à ouvrir dans le métavers, et prédit que le métavers deviendra une opportunité de marché de 1 000 milliards de dollars en revenus annuels

    Epic Games lance un nouveau langage de programmation pour le métavers appelé "Verse", Verse est présenté comme un langage de logique fonctionnelle statiquement typé

    Mark Zuckerberg renonce à son ambition sur le métavers, pourtant à l'origine du changement de nom de l'entreprise, pour céder à la nouvelle mode de l'IA qui devient officiellement sa priorité

    « Le métavers signera le début de notre mort lente » : les employés de Meta s'en prennent à Mark Zuckerberg, l'un d'eux estimant que l'entreprise a «besoin de licenciements au niveau de la direction»
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #293
    Membre expérimenté
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    December 2002
    Messages
    1 001
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : December 2002
    Messages : 1 001
    Points : 1 726
    Points
    1 726
    Par défaut
    Citation Envoyé par Fagus Voir le message
    Le métavers est vide ?
    Qu'importe, il suffit de le peupler de bots conversationnels et de suivre la vision du grand chef ;-)

    Et puis comme ça au pire ça nous fera des PNJ* plus étoffés dans les jeux de rôle informatisés.
    (*personnage non joueur)
    C'est marrant ce que tu me racontes, je dirais que c'est tout à fait ça. Pour ma part, j'entends de plus en plus de pub à la radio sur le métavers comme quoi le métavers n'est pas que virtuel pour former les pompiers, les médecins, ... En ce moment, j'ai l'impression qu'ils ont mis le paquet en terme communication mais je pense que les gens sont plus préoccupé par autre chose et le métavers passe au second plan.

  14. #294
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    March 2013
    Messages
    8 317
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : March 2013
    Messages : 8 317
    Points : 195 141
    Points
    195 141
    Par défaut Les grands acteurs du commerce de détail reviennent sur leurs stratégies de métavers
    Les grands acteurs du commerce de détail reviennent sur leurs stratégies de métavers.
    Walmart ferme son expérience métavers Universe of Play sur Roblox, Walt Disney se sépare de son unité d'expériences client

    Pour certaines des plus grandes entreprises et marques de vente au détail, le métavers perd de sa superbe. Selon le groupe de défense des consommateurs Tina.org, Walmart aurait fermé son expérience de métavers Universe of Play sur Roblox six mois seulement après son lancement. Walmart, pour sa part, a déclaré avoir interrompu l'expérience « comme prévu ». Walt Disney a supprimé l'unité de narration et d'expériences client de nouvelle génération qui élaborait les stratégies de métavers de l'entreprise à la fin du mois dernier.

    Cette série de nouvelles est intervenue après que la grande enseigne des médias sociaux Meta a reconnu que sa division métavers est un véritable gouffre financier, Meta étant toujours une société qui tire l'essentiel de ses revenus de la publicité (et pas du métavers donc). Reality Labs, ladite division, a généré 727 millions de dollars au quatrième trimestre et 2,16 milliards de dollars de revenus pour l'ensemble de 2022 (une baisse par rapport aux 2,27 milliards de dollars en 2021) y compris les ventes de casques Quest. En d'autres termes, la division a perdu plus de six fois le montant d'argent qu'elle a généré en revenus l'année dernière, tout en représentant moins de 2% des ventes totales de Meta.

    Les analystes s'attendaient à ce que Reality Labs enregistre une perte d'exploitation trimestrielle de 4,36 milliards de dollars sur des revenus de 715,1 millions de dollars, selon StreetAccount.

    Nom : meta.png
Affichages : 1098
Taille : 101,9 Ko

    Le métavers, une opportunité de marché de 1 000 milliards de dollars en revenus annuels ?

    Ces rapports ont soulevé des questions sur la capacité du métavers à générer des rendements sur les investissements que les entreprises y ont réalisés. Les détaillants et les marques utilisent principalement le métavers pour créer des expériences de marque et du marketing, mais beaucoup n'ont pas encore rendu compte de son taux de conversion. Dans un environnement économique où les détaillants et les marques ont tenté de réduire les coûts, les experts ont déclaré que les détaillants réduiraient probablement les domaines non rentables de leurs activités.

    « L'un des plus grands défis consistait vraiment à déterminer les bons [indicateurs de performance clés] et à déterminer s'il n'y avait même pas d'implications pour de nombreuses marques en ce qui concerne leur produit physique », a déclaré Melissa Minkow, directrice de la stratégie de vente au détail chez cabinet de conseil numérique CI&T. « C'était juste un paysage tellement grand, large et abstrait qu'il semblait qu'il y avait une sorte de manque de direction ».

    Nom : wal.png
Affichages : 1034
Taille : 727,9 Ko

    Métavers est un terme large. Il fait généralement référence à des environnements de monde virtuel partagés auxquels les gens peuvent accéder via Internet. Le terme peut désigner des espaces numériques rendus plus vivants par l'utilisation de la réalité virtuelle (VR) ou de la réalité augmentée (AR). Certaines personnes utilisent également le mot métavers pour décrire les mondes de jeu, dans lesquels les utilisateurs ont un personnage qui peut se promener et interagir avec d'autres joueurs.

    Il existe également un type spécifique de métavers qui utilise la technologie blockchain. Dans ceux-ci, les utilisateurs peuvent acheter des terrains virtuels et d'autres actifs numériques à l'aide de cryptomonnaies.

    Lorsque Mark Zuckerberg a annoncé que sa société serait désormais baptisé Meta, le métavers a vite fait de gagner en popularité. C'est ainsi que les ventes de biens immobiliers dans cet espace ont dépassé les 500 millions de dollars en 2021, mais aussi JP Morgan est devenue la première banque à ouvrir dans le métavers en 2022, prédisant que le métavers deviendra une opportunité de marché de 1 000 milliards de dollars en revenus annuels.

    Plus généralement, ces dernières années, les marques ont vu dans le métavers un moyen d'améliorer leurs expériences virtuelles, et d'atteindre la génération Z en particulier. Walmart a lancé Universe of Play en septembre et l'avait principalement commercialisé comme une destination de jouets virtuels immersifs. Pour Disney, la division en charge de sa stratégie métavers s'est concentrée sur l'élaboration de méthodes de narration interactives utilisant des canaux technologiquement avancés.

    Des détaillants de différentes tailles tentaient de trouver des moyens d'intégrer le métavers dans leurs stratégies. Par exemple, Bloomingdale's a dévoilé un grand magasin métavers multimarque dans le cadre de sa stratégie de marketing des fêtes, tandis que le service de registre Babylist a lancé une salle d'exposition virtuelle en novembre où les acheteurs peuvent trouver des produits et les ajouter à leurs registres.

    « Le métaverse n'est qu'une grande vieille expérience en ce moment », a précédemment déclaré Lee Anne Grant, directrice de la croissance de Babylist. « Nous voulions commencer à apprendre tôt parce que nous pensons que dans quelques années, ou dans cinq ans, ou dans 10 ans, ce sera un élément essentiel de la façon dont les gens achètent. Alors pourquoi ne pas commencer à apprendre maintenant ? »

    Les consommateurs ne semblent pas partager l'enthousiasme des entreprises et marques

    Alors que les marques étaient optimistes quant au métavers, les consommateurs ne semblaient pas faire écho à leur sentiment. Minkow, auteur d'un récent rapport CI&T, a constaté que 81 % des personnes interrogées n'avaient pas effectué d'achat dans le métavers et 45 % ont déclaré qu'elles ne se voyaient jamais y faire des achats. Meta a initialement fixé un objectif de 500 000 utilisateurs actifs mensuels pour son offre de métavers, Horizon Worlds, à la fin de l'année dernière, mais a ensuite changé son objectif à 280 000, indiquant comment l'entreprise a sous-estimé le niveau d'engagement des gens avec la plate-forme.

    « Beaucoup de détaillants avec qui j'ai parlé ont abordé le métavers comme une stratégie de marque ou une stratégie expérientielle sans rechercher des rendements immédiats à court terme », a déclaré Kyle Wong, directeur de la stratégie de la plateforme d'expérience client Emplifi. « À long terme, il a le potentiel d'être une entreprise rentable, mais de nombreuses marques n'en sont pas encore là et la menace de la récession pourrait obliger certaines marques à reconsidérer leurs ambitions coûteuses de métavers », a-t-il déclaré. « Dans toute stratégie numérique, il y a toujours un petit écart entre la stratégie et l'exécution », a-t-il ajouté.

    En effet, les plans de Disney pour le métavers n'étaient pas clairs. En janvier de l'année dernière, les médias ont rapporté que Disney s'est vu octroyée un brevet de technologie métavers pour les parcs à thème. Environ un an plus tard, les 50 membres de l'équipe chargée de développer la stratégie métavers de Disney étaient partis.

    Wong a déclaré que certaines entreprises qui ont investi dans une stratégie de métavers le font dans l'espoir de se connecter avec les acheteurs de la génération Z et diverses communautés en ligne, mais la rentabilité peut être un défi.

    Pacsun, par exemple, a publié l'année dernière une série NFT appelée Pac Mall Rats, que la société a positionnée dans le cadre de sa stratégie métavers. Dans l'ensemble, l'objectif de Pacsun avec la série NFT était lié à l'expansion de sa présence dans le monde virtuel.

    Cependant, les rapports du Sourcing Journal l'année dernière ont indiqué qu'après que Pacsun ait vendu son premier NFT, chaque jeton a été vendu moins cher que les précédents. Le rapport indique que le détaillant a tenté de vendre aux enchères une œuvre d'art NFT de l'artiste Sara Shakeel l'année dernière avec une offre d'ouverture de 0,327 ETH ou 1 000 $ à ce moment-là et n'a reçu aucune offre à la clôture de l'enchère.

    Mais avec le lancement d'une nouvelle expérience de métavers sur Roblox en février, Pacsun ne semble pas reculer sur son pari – testant simplement de nouveaux concepts dans le métavers.

    Walmart visait également à atteindre les consommateurs de la génération Z dans le métavers via Universe of Play. Ce faisant, il a suscité un examen minutieux de la part des organismes de surveillance de l'industrie pour un potentiel « marketing furtif » auprès des enfants.

    Le métavers, oui mais plus tard ?

    Bien que certaines entreprises puissent mettre de côté leurs plans de métavers, cela ne signifie pas qu'elles ne ressusciteront pas leurs stratégies à l'avenir, a déclaré Yoram Wurmser, analyste principal pour la technologie chez Insider Intelligence. Pour le moment, il a déclaré que les gens n'étaient pas prêts pour la vision des marques dans le métavers. Les entreprises se retirant maintenant, cela pourrait donner plus de place au métavers pour se développer de manière organique avec les consommateurs.

    « Je pense que les marques vont suivre les consommateurs plutôt que d'essayer de créer un public qui n'a pas vraiment beaucoup d'intérêt pour ce qu'elles vendent », a-t-il déclaré. « Les consommateurs vont aller dans les domaines qui les intéressent ».

    Source : Wall Street Journal

    Et vous ?

    Que pensez-vous du métavers ?
    Que pensez-vous de l'engouement des entreprises et des marques concernant ce concept ?
    Partagez-vous le point de vue de JP Morgan qui pense que le métavers deviendra une opportunité de marché de 1 000 milliards de dollars en revenus annuels ?
    Qu'est-ce qui peut expliquer selon vous que le public ne suive pas ?
    Peut-on en partie accuser la pandémie de coronavirus et ses conséquences (récession économique) ?
    Dans ce cas, les entreprises gagneraient-elles à peaufiner leurs stratégies de métavers en interne pour les proposer au public plus tard ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  15. #295
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    October 2017
    Messages
    1 734
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : October 2017
    Messages : 1 734
    Points : 5 620
    Points
    5 620
    Par défaut
    Et le metavers va rejoindre les Google Glass et autre téléviseur 3D au musée des techno gadget qui ont fait "plouf"...

    Et oui, on invente pas tous les jours la fée "électricité", les antibiotiques et l'internet...

  16. #296
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    February 2018
    Messages
    77
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Côte d'Or (Bourgogne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique

    Informations forums :
    Inscription : February 2018
    Messages : 77
    Points : 412
    Points
    412
    Par défaut
    L’être humain a besoin de contacts réels pas virtuels. C’est pour cela que tout ce qui est metavers, robot et ia sera rejeté ou restera au stade de gadget. Le futur est à l’informatique assistance, scientifique et pas au remplacement asservissement des humains n’en déplaise aux milliardaires de ce monde…

  17. #297
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    March 2013
    Messages
    8 317
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : March 2013
    Messages : 8 317
    Points : 195 141
    Points
    195 141
    Par défaut Reality Labs, la division qui s'occupe du métavers chez Meta, enregistre un déficit record de 3,99 Mds $
    Reality Labs, la division qui s'occupe du métavers chez Meta, enregistre un déficit record de 3,99 Mds $ au premier trimestre.
    Après avoir tout misé sur le métavers, Mark Zuckerberg fait de l'intelligence artificielle sa priorité

    L'unité Reality Labs de Meta a enregistré une perte d'exploitation de 3,99 milliards de dollars au premier trimestre, après avoir perdu 13,72 milliards de dollars l'année dernière. La division est chargée de développer les technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée qui composent le métavers. En dehors de Reality Labs, Meta est en mode de réduction des coûts alors qu'il tente de faire face à un ralentissement du marché de la publicité en ligne.

    Durant l'édition 2021 de la Facebook Connect, l'entreprise a annoncé qu'elle s’appellerait désormais Meta. Comme Google l'avait fait auparavant en présentant Alphabet, Meta est la maison-mère de différentes entreprises dont Facebook, WhatsApp, Instagram, Messenger et Oculus. « Notre marque était trop liée à un seul de nos services et ne reflétait pas tout ce que nous faisons », a expliqué le PDG du groupe. « Ce nouveau nom marque notre nouvel objectif : aider à donner vie au métavers. »

    Le projet, en développement dans le département Facebook Reality Labs (qui s'occupe des technologies de réalité augmentée, virtuelle et mixte), comptait alors 10 000 salariés aux États-Unis. Facebook a annoncé à cette période le recrutement dans les cinq prochaines années de 10 000 ingénieurs et développeurs supplémentaires en Europe. Un projet pour lequel Facebook a réservé 10 milliards de dollars rien que pour 2021, une addition qui s'annonçait donc plus salée les années à venir.

    Lors du discours d’ouverture de Facebook Connect, Mark Zuckerberg et d’autres cadres de l'entreprise ont parlé d'Horizon, le nom que donne l’entreprise au métavers qu’elle est en train de créer.

    Selon eux, Horizon va révolutionner notre quotidien, du travail au divertissement, en passant par le sport. Aussi, plusieurs usages du métavers ont été montrés, comme pouvoir jouer à des jeux, se retrouver entre amis, assister à des évènements virtuels, faire du sport, ou même travailler.

    « On utilisera sûrement des avatars hyper réalistes pour le monde du travail, mais aussi d'autres plus cartoons voire totalement fantaisistes pour d'autres activités », a noté le PDG. « Les avatars deviendront aussi communs que les photos de profil aujourd'hui, mais ils produiront des interactions beaucoup plus riches grâce aux expressions faciales et au langage du corps ». Les utilisateurs pourront également habiller leurs avatars grâce à des objets virtuels qu'ils pourraient acquérir.

    Nom : zucker.png
Affichages : 1267
Taille : 505,6 Ko

    Mais le rêve est encore bien loin de devenir réalité

    Le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, continue d'accumuler les pertes de ses investissements dans le métavers tout en réduisant les effectifs de son entreprise de médias sociaux grâce à des réductions de coûts.

    Dans son rapport sur les résultats du premier trimestre de mercredi, Meta a déclaré que son unité Reality Labs, qui est chargée de développer les technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée pour le métavers futuriste, a enregistré une perte d'exploitation de 3,99 milliards de dollars.

    L'unité a généré 339 millions de dollars de revenus au cours du trimestre, une somme infime pour une entreprise qui rapporte des dizaines de milliards de dollars par trimestre en ventes publicitaires.

    La perte s'est toutefois réduite, passant de 4,28 milliards de dollars au trimestre précédent à 727 millions de dollars de revenus.

    Pour l'ensemble de l'année dernière, Reality Labs a enregistré une perte d'exploitation de 13,72 milliards de dollars sur des ventes de 2,16 milliards de dollars, soulignant à quel point les technologies VR et AR n'ont pas encore atteint le grand public.

    Nom : meta.png
Affichages : 1179
Taille : 530,3 Ko

    Le marché du VR et de l'AR

    Les ventes de casques VR aux États-Unis ont diminué de 2 % en 2022 par rapport à l'année précédente début décembre, selon les données de la société de recherche NPD Group. En juillet, Meta a annoncé qu'il augmentait le prix de son casque Quest 2 VR de 100 $. La société a déclaré à l'époque que la hausse des prix était nécessaire pour tenir compte des pressions inflationnistes.

    Meta a ensuite lancé son casque Quest Pro VR plus cher en octobre, le présentant aux entreprises comme un appareil de travail d'entreprise pour 1 500 $. Le Quest Pro est une nouvelle branche de la gamme de casques Quest VR, avec un nouveau processeur et un nouvel écran, un corps et des contrôleurs considérablement repensés, des caméras orientées vers l'intérieur pour le suivi des yeux et du visage et un flux vidéo couleur pour les applications de réalité mixte.

    Lors de la présentation, Meta a vanté deux nouvelles fonctionnalités majeures que vous ne trouverez pas sur ses anciens casques. La première est un ensemble de caméras orientées vers l'intérieur qui suivent vos yeux et votre visage. Celles-ci ont plusieurs utilisations, en plus de tout ce que les développeurs extérieurs à Meta pourraient en faire. Elles sont censées laisser le Quest Pro détecter s'il est correctement ajusté et activer le rendu fovéal, ce qui réduit les exigences de traitement en ne rendant que les détails fins là où vos yeux sont pointés. Elles alimentent également les expressions faciales des avatars de Meta, qui pourront sourire, faire un clin d'œil et lever un sourcil lorsque vous le ferez.

    La deuxième fonctionnalité est la vidéo relais en couleur (une étape intermédiaire entre la réalité virtuelle et la réalité augmentée holographique). Le Quest Pro utilise des caméras haute résolution orientées vers l'extérieur pour capturer des images du monde et les restituer à l'intérieur du casque, qui peut ensuite placer des objets virtuels dans la pièce avec vous. Cela signifie que vous pouvez faire quelque chose comme épingler une image virtuelle sur votre vrai mur ou (puisqu'il s'agit d'un casque orienté entreprise) utiliser un ensemble d'écrans virtuels tout en continuant à voir le monde qui vous entoure.


    Après avoir mis tout misé le métavers, Mark Zuckerberg fait de l'intelligence artificielle sa priorité

    Zuckerberg a déclaré l'été dernier qu'il espère « atteindre environ un milliard de personnes dans le métavers faisant des centaines de dollars de commerce » d'ici la seconde moitié de la décennie. Mais avant que les rêves du fondateur de Facebook ne deviennent réalité, Meta doit dépenser plusieurs milliards de dollars pour développer les technologies de réalité virtuelle et augmentée qui sous-tendent le concept de métavers.

    La société a déclaré l'année dernière qu'elle s'attend à ce que « les pertes d'exploitation de Reality Labs en 2023 augmentent considérablement d'une année sur l'autre ». « Au-delà de 2023, nous prévoyons d'accélérer les investissements de Reality Labs de manière à pouvoir atteindre notre objectif de croissance du résultat d'exploitation global de l'entreprise à long terme », a déclaré Meta à cette période.

    Zuckerberg a présenté 2023 comme «l'année de l'efficacité» de l'entreprise et a mis en œuvre d'importantes initiatives de réduction des coûts, notamment des licenciements ciblant environ 21 000 employés. Après avoir mis tout misé le métavers, Mark Zuckerberg fait de l'intelligence artificielle sa priorité :

    Citation Envoyé par Mark Zuckerberg
    En plus de nous aider à bâtir une meilleure entreprise technologique, notre autre objectif pour l'Année de l'efficacité est d'améliorer nos performances commerciales compte tenu de la nouvelle réalité économique. La rentabilité permet l'innovation. Exploiter notre entreprise plus efficacement nous donnera les ressources et la confiance nécessaires pour réaliser notre vision à long terme en produisant des résultats financiers durables qui font de nous une entreprise attrayante pour travailler et dans laquelle investir.

    Lorsque j'ai écrit ma première lettre aux investisseurs lors de notre introduction en bourse, j'ai décrit un principe de base qui est toujours vrai aujourd'hui : « nous ne construisons pas de meilleurs services pour gagner de l'argent ; nous gagnons de l'argent pour construire de meilleurs services ».

    Pendant la majeure partie de notre histoire, nous avons connu une croissance rapide des revenus année après année et avons eu les ressources nécessaires pour investir dans de nombreux nouveaux produits. Mais l'année dernière a été une leçon d'humilité. L'économie mondiale a changé, les pressions concurrentielles se sont accrues et notre croissance a considérablement ralenti. Nous avons réduit nos budgets, réduit notre empreinte immobilière et pris la difficile décision de licencier 13 % de nos effectifs.

    À ce stade, je pense que nous devrions nous préparer à la possibilité que cette nouvelle réalité économique se poursuive pendant de nombreuses années. Des taux d'intérêt plus élevés entraînent une économie plus maigre, une plus grande instabilité géopolitique entraîne une plus grande volatilité et une réglementation accrue entraîne un ralentissement de la croissance et une augmentation des coûts de l'innovation. Compte tenu de ces perspectives, nous devrons fonctionner plus efficacement que lors de notre précédente réduction des effectifs pour assurer le succès.

    Face à cette nouvelle réalité, la plupart des entreprises vont revoir à la baisse leur vision et leurs investissements à long terme. Mais nous avons la possibilité d'être plus audacieux et de prendre des décisions que d'autres entreprises ne peuvent pas. Nous avons donc élaboré un plan financier qui nous permet d'investir massivement dans l'avenir tout en produisant des résultats durables tant que nous gérons chaque équipe plus efficacement. Les changements que nous apportons nous permettront de respecter ce plan financier.

    Je crois que nous travaillons sur certaines des technologies les plus transformatrices que notre industrie ait jamais vues. Notre investissement le plus important consiste à faire progresser l'IA et à l'intégrer à chacun de nos produits. Nous avons l'infrastructure pour le faire à une échelle sans précédent et je pense que les expériences que cela permettra seront incroyables. Notre travail de pointe pour construire le métavers et façonner la prochaine génération de plates-formes informatiques reste également essentiel pour définir l'avenir de la connexion sociale. Et nos applications se développent et continuent de connecter près de la moitié de la population mondiale de nouvelles façons. Ce travail est incroyablement important et les enjeux sont élevés. Le plan financier que nous avons établi nous met en position de le livrer.
    Sources : résultats financiers de Meta, communiqué de Mark Zuckerberg

    Et vous ?

    Quelle lecture faites-vous de cette situation ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  18. #298
    Membre chevronné Avatar de petitours
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement matériel électronique
    Inscrit en
    February 2003
    Messages
    1 908
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement matériel électronique
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : February 2003
    Messages : 1 908
    Points : 1 906
    Points
    1 906
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Et vous ?

    Quelle lecture faites-vous de cette situation ?
    Je prends comme une nouvelle réconfortante que l'humanité ne se jette pas une fois de plus dans les bras d'un truc inutile et mauvais pour la planète et les gens.
    Et si je souhaite du mal à personne dans ce monde bien au contraire il y a quelques exceptions pour tous ceux qui font du mal aux autres et je serai donc presque heureux que l'avidité fasse perdre des plumes à Mark machin et nous en libère.
    Il y a 10 sortes de personnes dans le monde : ceux qui comprennent le binaire et les autres

  19. #299
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    March 2015
    Messages
    1 077
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : March 2015
    Messages : 1 077
    Points : 3 299
    Points
    3 299
    Par défaut
    J'ai bien conscience de faire ces critiques bien après les propos tracés et que c'est facile mais je trouve que c'est interressant de prendre ce recul (notamment parce que je vois les mêmes erreurs faites dans mon entreprise).

    « Notre marque était trop liée à un seul de nos services et ne reflétait pas tout ce que nous faisons », a expliqué le PDG du groupe. « Ce nouveau nom marque notre nouvel objectif : aider à donner vie au métavers. »
    Pour caricaturer il dit:
    On va changer de nom parce qu'on ne veut plus se concentrer sur un seul service : Facebook.
    Donc on va le renommer Meta pour se concentrer (sur un seul service) : Metavers.
    « On utilisera sûrement des avatars hyper réalistes pour le monde du travail, mais aussi d'autres plus cartoons voire totalement fantaisistes pour d'autres activités », a noté le PDG. « Les avatars deviendront aussi communs que les photos de profil aujourd'hui, mais ils produiront des interactions beaucoup plus riches grâce aux expressions faciales et au langage du corps ». Les utilisateurs pourront également habiller leurs avatars grâce à des objets virtuels qu'ils pourraient acquérir.
    Pour moi il fait deux erreurs dans cette déclaration :
    1. Il se disperse en voulant parler à tous, son outil doit à la fois être divertissant/cartoonesque etc pour les utilisateurs lambda et professionnel et ultra réaliste por les entreprises (qui vont en plus avoir des exigeances de confidentialité/reglementaires etc). Et donc à ne parler qu'à moitié à chacun il ne parle vraiment à personne.
    2. Il suggère que le Metavers est un "sur Facebook" mais facebook n'a jamais vraiment investi le monde des interactions professionnelles. Donc il part sur une base qui est déjà biaisée.
    Dans son rapport sur les résultats du premier trimestre de mercredi, Meta a déclaré que son unité Reality Labs, qui est chargée de développer les technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée pour le métavers futuriste, a enregistré une perte d'exploitation de 3,99 milliards de dollars.
    Un labo de R&T est plutot un centre de dépenses que de revenus pour une entreprise, ne pas l'aborder n'est pas une erreur pour un PDG de son ampleur.
    Il aurait du modéliser ça à sa création, la question serait alors la comparaison entre les résultats et le modèle. C'est en tout cas la vision que j'ai de ce que faisiaient les entreprises pour lesquelles j'ai travaillé.
    Après avoir mis tout misé le métavers, Mark Zuckerberg fait de l'intelligence artificielle sa priorité
    Et il perd toute crédibilité à ce moment là, il défendait une vision à laquelle personne ne croyait.
    A la première innovation qui fait du bruit il retourne sa veste et abandonne sa "vision", ce qui nous confirme qu'il joue en fait à collin maillard.

  20. #300
    Membre chevronné Avatar de petitours
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement matériel électronique
    Inscrit en
    February 2003
    Messages
    1 908
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement matériel électronique
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : February 2003
    Messages : 1 908
    Points : 1 906
    Points
    1 906
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    Pour moi il fait deux erreurs dans cette déclaration :
    1. Il se disperse en voulant parler à tous, son outil doit à la fois être divertissant/cartoonesque etc pour les utilisateurs lambda et professionnel et ultra réaliste por les entreprises (qui vont en plus avoir des exigences de confidentialité/réglementaires etc). Et donc à ne parler qu'à moitié à chacun il ne parle vraiment à personne.
    A mon avis il ne se disperse pas, il s’emmêle juste les pieds entre les objectifs affichés et ceux qui font les revenus de l'entreprise.
    Facebook n'est pas un réseau pour que les gens passent du bon temps grâce à ceci ou cela, Facebook est une plateforme de collecte de donnée pour générer de la data marketing qualifiée qui se vend fort cher.
    Meta forcément le même grand écart mais comme c'est techniquement bien plus compliqué qu'un simple blog/chat il tente de convaincre et de définir une cible qu'il veut évidement la plus large possible.
    Il y a 10 sortes de personnes dans le monde : ceux qui comprennent le binaire et les autres

Discussions similaires

  1. [VBA] Changer le nom d'un formulaire
    Par lbourlet dans le forum Access
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/11/2004, 12h54
  2. Changer le nom du proprietaire de la table
    Par ykane dans le forum MS SQL Server
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/07/2004, 17h18
  3. TREEVIEW : Editer (changer le nom) d'un Noeud
    Par cyberlewis dans le forum Composants VCL
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/07/2004, 16h00
  4. [Repertoire] Changer le nom d'un repertoire ...
    Par Frederic dans le forum Langage
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/11/2002, 13h39
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 26/06/2002, 14h16

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo