Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Expert éminent sénior
    Un modèle économique sans brevets serait-il meilleur pour l'industrie informatique ?
    Un modèle économique sans brevets serait-il meilleur pour l'industrie informatique ? Une conférencière donne l'exemple de la mode qui fonctionne sans copyrights

    L'industrie informatique a-t-elle à apprendre de l'industrie de la mode ? C'est en tout cas ce que pense une conférencière américaine.

    Johanna Blakely dirige une cellule de recherche de l'USC (University of Southern California) qui analyse l'impact de l'entertainment sur la société, la politique et l'industrie. En Avril, elle s'est exprimée au TED à propos des concepts de copyright, trademark, plagiat, etc.

    Elle explique que dans les secteurs de la mode, l'absence de copyright aide à entretenir le cycle de la création et n'affecte en rien le développement du marché.

    Il semblerait que le succès de l'industrie de la mode (hautement innovante et compétitive) soit du à l'absence de copyrights, ce qui a contribué à améliorer l'innovation puisque les industriels ne se reposent pas sur leurs lauriers.

    Johanna Blakely compare les revenus générés dans les industries protégées par des copyrights (médias, voitures, etc.) et dans celles étant libres (elle évoque les logiciels open source). Et, selon elle, ce sont ces dernières qui sont le plus favorables à l'économie, avec des résultats positifs.

    Elle ne s'attarde pas sur l'impact négatif de la copie sur les ventes, elle explique par contre longuement les avantages d'un système basé sur le partage. Elle propose un mode de fonctionnement différent.

    Source : La présentation de Johanna Blakely en ligne

    Qu'est-ce que l'informatique aurait à apprendre de l'industrie de la mode ?

    Un modèle économique libre serait-il plus profitable à l'IT, ou bien les entreprises en seraient-elles menacées ?* Plus simplement : pour un monde avec ou sans brevets ?

  2. #2
    Membre actif
    Bien que je sois convaincu qu'il faille faire un grand ménage dans le système actuel de brevet concernant l'informatique, je ne pense pas que ce soit une comparaison avec la mode qui convaincra les décideurs...
    Une fois qu'on a créé un modèle de vêtement X, le modèle Y suivant ne s'appuie pas (forcément) sur le modèle X, alors que dans l'informatique, tout est fait de manière incrémentale, donc si on se fait pomper la version 3.0, au moment de la sortie de la 4.0, les concurrents seront au même point et donc l'avantage lié à l'investissement dans la R&D est perdu.

    Même s'il y a certainement des innovations assez stratégiques dans la mode, je pense qu'elles le sont moins que dans l'informatique.
    Mais je peux me tromper...

  3. #3
    Membre à l'essai

    Qu'est-ce que l'informatique aurait à apprendre de l'industrie de la mode ?
    Beaucoup de dérive dans la mode quand meme ... Maintenant, il faut reconnaitre que ça a un effet positif sur la créativité.


    Un modèle économique libre serait-il plus profitable à l'IT, ou bien les entreprises en seraient-elles menacées ?* Plus simplement : pour un monde avec ou sans brevets ?
    C'est le gros problème. Le libre, c'est bien, c'est beau sur le papier, mais en pratique, il n'y a pas les mêmes budgets que pour la mode ou le closed source.
    Le libre en IT, ça veut dire beaucoup de service, et un tout petit peu de R&D. La R&D est faite "vite fait" sans vrai qualité derrière. Les soft open source sont souvent créés par des stagiaires, qui se reprennent le boulot, en faisant des choses toujours plus difficile à maintenir.
    Les communautés ne font pas toujours leurs boulots, en testant les versions beta, RC, et en signalant un maximum de bug.
    L'épée de damocles (le fork) est toujours au dessus des logiciels libres.

    Les brevets par contre ... ça reste une véritable horreur quand ça doit cohabiter avec l'open source. L'open source ne peut pas se payer le luxe de payer des royalties.

  4. #4
    Rédacteur

    Bonsoir.

    Citation Envoyé par Flowers Voir le message
    [...] Le libre, c'est bien, c'est beau sur le papier, mais en pratique, il n'y a pas les mêmes budgets que pour la mode ou le closed source.
    Le libre en IT, ça veut dire beaucoup de service, et un tout petit peu de R&D. La R&D est faite "vite fait" sans vrai qualité derrière. Les soft open source sont souvent créés par des stagiaires, qui se reprennent le boulot, en faisant des choses toujours plus difficile à maintenir.
    Les communautés ne font pas toujours leurs boulots, en testant les versions beta, RC, et en signalant un maximum de bug.
    L'épée de damocles (le fork) est toujours au dessus des logiciels libres. [...]
    Peut-être bien !

    Il est évident que dans le domaine des logiciels payants, tout est parfait !
    Cette signature n'a pas pu être affichée car elle comporte des erreurs.

  5. #5
    Membre expérimenté

    il n'y a pas les mêmes budgets (...). Les soft open source sont souvent créés par des stagiaires, qui se reprennent le boulot, en faisant des choses toujours plus difficile à maintenir.
    Va expliquer ça à JBoss, SpringSource, entre autres.

    Il est évident que dans le domaine des logiciels payants, tout est parfait !
    C'est évident qu'un logiciel propriétaire est forcément plus testé qu'un logiciel Open Source...
    En premier lieu, utilisez un moteur de recherche.
    En second lieu, postez sur le forum adéquat !

  6. #6
    Membre expérimenté
    Pour moi, la compétition est foncièrement beaucoup moins efficace que la coopération. Je suis totalement contre les brevets.

  7. #7
    Membre éprouvé
    Bof ... en fait c'est les brevets qui sont mal appliqués : qu'on brevette un logiciel complet (style Word 2010) ça ne me choque pas, mais qu'on puisse breveter un concept (style le double clic) ça ça me choque.
    The greatest shortcoming of the human race is our inability to understand the exponential function. Albert A. Bartlett

    La plus grande lacune de la race humaine c'est notre incapacité à comprendre la fonction exponentielle.

  8. #8
    Membre habitué
    Citation Envoyé par blbird Voir le message
    Pour moi, la compétition est foncièrement beaucoup moins efficace que la coopération. Je suis totalement contre les brevets.
    rien n'empêche d'être compétitif dans un travail collaboratif.

    Personnellement, je suis pas contre les brevets, mais j'avoue qu'il est nécessaire de bien encadrer ça, pour que ça ne devienne pas n'importe quoi, et que ça ne nuise pas à la créativité.

  9. #9
    Inactif  
    Si l'informatique se met au niveau de la mode, va falloir maigrir sérieusement !

    Pour ce qui est des brevets, je pense qu'ils sont nécessaires, mais que ce qui doit être breveter ne doit pas être conceptuel.

  10. #10
    Membre confirmé
    Disons que dans l'absolu, les brevets non aucun sens.

    Puisqu'on ne créé rien. On découvre seulement la possibilité de faire quelque chose (en informatiques comme ailleurs, c'est pas nous qui inventons les lois de la physique).

    Par contre, effectivement un dédommagement (raisonnable) du travail de recherche est compréhensible.

  11. #11
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par Katleen Erna Voir le message
    Un modèle économique sans brevets serait-il meilleur pour l'industrie informatique ? Une conférencière donne l'exemple de la mode qui fonctionne sans copyrights
    Pourquoi prendre l'exemple européen où il n'y a pas de brevet logiciel? Surtout que les copyrights sont différents des brevets.

  12. #12
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par jmnicolas Voir le message
    Bof ... en fait c'est les brevets qui sont mal appliqués : qu'on brevette un logiciel complet (style Word 2010) ça ne me choque pas
    Ah ? Mais à quoi ça sert ? En dehors du détenteur du brevet, je veux dire.
    Pourquoi la société doit-elle encore accepter ce type de monopole garanti par la loi ?
    J'appelle "Point Traroth" le moment dans une discussion où quelqu'un parle des Bisounours. A partir de ce moment, toute discussion sérieuse devient impossible, puisque la légitimité d'une des parties pour exposer son point de vue est mise en cause. C'est juste un anathème, un moyen de décrédibiliser les autres sans avoir à discuter.

  13. #13
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par bubulemaster Voir le message
    Disons que dans l'absolu, les brevets non aucun sens.

    Puisqu'on ne créé rien. On découvre seulement la possibilité de faire quelque chose (en informatiques comme ailleurs, c'est pas nous qui inventons les lois de la physique).

    Par contre, effectivement un dédommagement (raisonnable) du travail de recherche est compréhensible.
    Le dédommagement, c'est d'être le premier sur le marché, et c'est déjà beaucoup !

    On invente de nouveaux produits pour les vendre, mais ça ne nécessite pas d'être le seul à le faire. Les brevets, ça veut dire interdire la concurrence, et donc aussi l'amélioration des produits.
    J'appelle "Point Traroth" le moment dans une discussion où quelqu'un parle des Bisounours. A partir de ce moment, toute discussion sérieuse devient impossible, puisque la légitimité d'une des parties pour exposer son point de vue est mise en cause. C'est juste un anathème, un moyen de décrédibiliser les autres sans avoir à discuter.

  14. #14
    Expert confirmé
    Ce qu'il faut pas lire comme conneries sur les brevets...

    Citation Envoyé par bubulemaster Voir le message
    Disons que dans l'absolu, les brevets non aucun sens.
    Si, ça sert à protéger l'argent que tu as investi dans une recherche appliquée et le développement d'un produit.

    Citation Envoyé par bubulemaster Voir le message

    Puisqu'on ne créé rien. On découvre seulement la possibilité de faire quelque chose
    Relis bien les 3 critères de brevetabilité, tu y verras tout de suite plus clair.

    Citation Envoyé par benratti Voir le message
    Pourquoi prendre l'exemple européen où il n'y a pas de brevet logiciel?
    En Europe, il n'y a pas de brevet logiciel? Jolie blague!
    Il y en a, on en entend juste moins parler, mais ils existent depuis 1973.

    Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
    Le dédommagement, c'est d'être le premier sur le marché, et c'est déjà beaucoup !
    Nan! Le mieux c'est d'être deuxième. Toujours. Historiquement ça c'est toujours passé comme ça

    Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message

    On invente de nouveaux produits pour les vendre, mais ça ne nécessite pas d'être le seul à le faire. Les brevets, ça veut dire interdire la concurrence, et donc aussi l'amélioration des produits.
    Historiquement, aucune tentative monopolistique d'exploitation de brevet n'a marché. Aucune.

    Par contre, je rappelle que le .GIF était breveté jusqu'en 2003 et qu'il a été concédé à une bonne centaine de boites...

    Tout n'est pas blanc ou noir -_-
    "L'éducation, c'est le début de la richesse, et la richesse n'est pas destinée à tout le monde" (Adolphe Thiers)

  15. #15
    Membre averti
    Parlant de ces brevets et copyrights etc, pourrait-on donner un site francais qui en fait la description prescise ?

    C'est bien jolie d'entendre parler de tout cela sans savoir de quoi l'on parle exactement.

    Pour la suite, les brevets ont un sens, cela permet à une petite entreprise qui est capable d'innover de se protéger et ne de pas se faire substituer son travail par les géants, ça c'est sur le papier, après en realité j'ai bien peur que ce ne soit pas cela ....

    Mettez-vous deux secondes à la place des personnes qui déposent des brevets et autres pour protéger leur travail, et vous verrez qu'ils ont du sens dans une certaine mesure.
    Estrade Maxime

  16. #16
    Membre confirmé
    Aux vues des info que je lis içi, les brevets c'est comme des armes nucléaires : ça sert à faire de la dissuasion, dire à ses concurrents qu'en cas de procès il peut contre-attaquer.

    Plutôt que les supprimer on pourrait déjà raccourcir leur durée de validité, et contrôler ce qui est breveter à l'entrée aux USA(pour éviter par exemple le coup des bulles arrondies ...) et harmoniser un peu.

  17. #17
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par niarkyzator Voir le message

    Plutôt que les supprimer on pourrait déjà raccourcir leur durée de validité,
    Un brevet a déjà une durée de vie bien plus limitée que le copyright hein

    Citation Envoyé par niarkyzator Voir le message

    et contrôler ce qui est breveter à l'entrée aux USA(pour éviter par exemple le coup des bulles arrondies ...) et harmoniser un peut.
    Ah oui mais pour ça il faut plus de 3 neurones chez l'USPTO, et c'est pas le cas

    J'avais lu l'histoire d'un gars qui s'est pointé chez l'USPTO pour breveter un truc dans le domaine du chauffage (un truc matériel donc, pas du logiciel). La recherche d'antériorité en US n'ayant rien donné, c'était presque bon pour le brevet. Mais il y a quand même eu un gars un peu consciencieux qui a décidé d'élargir un peu la recherche, et il s'est avéré qu'un brevet en tout point identique avait été déposé en URSS dans les années 1930.

    Et avec les logiciels c'est encore pire. Voila à quoi ressemble aujourd'hui le paysage des brevets aux US.
    "L'éducation, c'est le début de la richesse, et la richesse n'est pas destinée à tout le monde" (Adolphe Thiers)

  18. #18
    Membre actif
    La comparaison avec le modèle économique de la Mode ne tient pas vraiment la route.
    Un copieur fera toujours l’économie des coûts d’élaboration, mais pas des couts de production.
    Hors, qu’a-t-on ici ?
    En informatique, coût d’élaboration énorme et coût de production zéro.
    En Fringues, coût d’élaboration non nul mais une misère face au coup de production.
    Du coup, l’avantage du copieur n’est plus aussi net.
    Le temps de repérer ce qui marche la saison passe, etc …
    Le métier de copieur en fringues, n’est pas un métier de tout repos, et savoir très vite repérer la bonne doudoune à copier est un métier en soi !

  19. #19
    Membre régulier
    et si ?
    Et si le gars qui a inventé la roue l'avait brevetée ??
    Et le marteau ? Et pourquoi pas le langage ?

  20. #20
    Membre confirmé
    je vais breveté l'éditeur de texte (je vais être riche)

    Pour moi le brevet dans son utilisation actuelle n'apparait plas comme un gain pour la recherche mais plutot comme un frein.
    En droit français par exemple (y a pas de brevet logiciel hein ), un brevet est soumis a des contraintes comme:
    - l'exploitation commerciale
    --> des techniques existent pour avoir un brevet et ne pas l'exploiter == bloquage technologique
    - innovation pour laquelle une personne de l'art n'aurait pu le faire avec les technique du moment
    --> en dev je ne vois pas en quoi quelque chose d'abstrait qui est le code source personne a part son créateur pourrait avoir le même résultat (sans forcément avoir le même code stricto sensu)
    - Le brevet peu ématurement expirer dans le cas d'une nouvelle techno la surpassant basé sur le pincipe de la vieille techno
    --> des techniques de mining sont utilisées pour empêcher cette éventualité là encore bloquage technologique

    Donc pour moi l'implémentation des brevet dans n'importe quel domaine est un frein au développement humain

###raw>template_hook.ano_emploi###