IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Embarqué Discussion :

Google ouvre ses nouvelles API Home à tous les développeurs qui accéderont à 600 millions de dispositifs IoT


Sujet :

Embarqué

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 921
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 921
    Points : 53 137
    Points
    53 137
    Par défaut Google ouvre ses nouvelles API Home à tous les développeurs qui accéderont à 600 millions de dispositifs IoT
    Google ouvre sa maison intelligente à tous, permettant aux développeurs d’applications d'accéder à plus de 600 millions d'appareils connectés
    Et d'exploiter le moteur d'automatisation de Google Home

    Les nouvelles API permettront aux développeurs d'utiliser les appareils et automatismes Google Home dans leurs applications et Google ajoute le contrôle local à ses concentrateurs domestiques intelligents, y compris Chromecast avec Google TV. Google se veut rassurant : l’ensemble est pensé avec le respect de la vie privée des utilisateurs comme priorité.

    Google a annoncé l"ouverture de l'accès à l'API de sa plateforme de maison intelligente Google Home. Cela signifie que tout créateur d'applications - liées ou non à la maison intelligente - peut accéder aux plus de 600 millions d'appareils connectés à Google Home et exploiter le moteur d'automatisation de Google Home pour créer des solutions intelligentes pour leurs utilisateurs à l'intérieur de leur propre application.

    Les API Home peuvent accéder à n'importe quel appareil Matter ou Works with Google Home et permettent aux développeurs de créer leurs propres expériences en utilisant les appareils et les automatismes Google Home dans leurs applications sur iOS et Android. Il s'agit d'une mesure importante pour Google qui ouvre sa plateforme de maison intelligente, après avoir fermé son programme Works with Nest en 2019.

    Dans un billet de blog publié lors de la conférence des développeurs Google I/O cette semaine, Google a indiqué que parmi ses premiers partenaires à utiliser les API domestiques figurent ADT et Eve. La société de sécurité domestique, dont Google est un investisseur, lance une nouvelle fonctionnalité "Trusted Neighbor" qui exploite les produits domestiques intelligents de Google pour permettre aux clients "d'accorder un accès sécurisé et temporaire à leur domicile à des voisins, des amis ou des aides".

    Le fabricant d'appareils domestiques intelligents Eve utilise les API pour porter son application sur Android pour la première fois « et créer des automatismes utiles comme la descente des stores lorsque la température baisse la nuit. » En outre, les appareils Google Pixel utiliseront les API pour faire le lien entre « le monde numérique et le monde physique afin que le mode "coucher" puisse non seulement réduire l'intensité lumineuse de votre écran, mais aussi tamiser automatiquement les lumières de votre chambre, baisser les stores et verrouiller la porte d'entrée. »

    Nom : 0.png
Affichages : 9092
Taille : 723,1 Ko

    Les API Home sont déjà disponibles pour les partenaires d'accès anticipé de Google, et Google ouvre une liste d'attente pour tous les développeurs qui souhaitent s'inscrire dès aujourd'hui. « Nous ouvrons l'accès au fur et à mesure pour que les développeurs puissent commencer à créer et à tester leurs applications », a déclaré le responsable des produits Google Home et Nest. « Les premières applications utilisant les API domestiques pourront être publiées sur les Play et App stores à l'automne. »

    L'accès ne se limite pas aux développeurs de maisons intelligentes. Dans un billet de blog, le directeur de l'ingénierie chez Google Home, explique que les API domestiques pourraient être utilisées pour connecter des appareils domestiques intelligents à des applications de fitness ou de livraison. « Vous pouvez créer une application complexe pour gérer n'importe quel aspect d'une maison intelligente, ou simplement l'intégrer à un appareil intelligent pour résoudre des problèmes, comme allumer automatiquement les lumières avant l'arrivée du livreur de nourriture. »

    Il a également cité des idées telles qu'une application d'entraînement qui permettrait de rester au frais pendant l'entraînement en allumant un ventilateur ou une application de location de vacances qui pourrait ajuster la maison pour préparer les invités en allumant les lumières et en ajustant la température.

    Les API permettent d'accéder à la plupart des appareils connectés à Google Home et à la structure de Google Home, ce qui permet aux applications de contrôler et de gérer des appareils tels que les ampoules Matter ou le thermostat d'apprentissage Nest. Elles exploitent également les signaux d'automatisation de Google Home, tels que les mouvements provenant de capteurs, le changement de mode d'un appareil ou le mode "Home and Away" de Google, qui utilise divers signaux pour déterminer si une maison est occupée.

    Le directeur de l’ingénierie de Google ajoute que le fabricant de serrures intelligentes Yale utilise l'API d'automatisation pour permettre à ses utilisateurs de régler les lumières pour qu'elles s'allument lorsque la porte d'entrée est déverrouillée la nuit par le biais de son application Yale Access. Cependant, M. Kattukaran a déclaré que si l'entreprise prévoit de rendre tous les appareils disponibles via les API domestiques, « la version 1.0 pourrait ne pas inclure un ensemble limité d'appareils (par exemple, les caméras). »

    Bien que ces types d'automatismes puissent être configurés dans l'application Google Home aujourd'hui, l'extension à d'autres applications pourrait réellement élargir l'attrait et l'accès à la maison intelligente. Cela permettrait également aux développeurs de maisons intelligentes de créer des applications plus puissantes en tirant parti de tous les appareils qui peuvent se connecter à Google Home, de la même manière que les développeurs ont accédé au thermostat d'apprentissage Nest en utilisant le programme Works with Nest jusqu'à ce que Google le ferme, en invoquant des problèmes de sécurité.

    Le directeur de l’ingénierie de Google a déclaré que le nouveau programme était conçu pour être privé et sécurisé. « Les utilisateurs ont toujours le contrôle et doivent explicitement autoriser l'accès à leur structure et à leurs appareils domestiques intelligents avant qu'une application ne puisse y accéder. Et ils peuvent facilement révoquer l'accès à tout moment à partir de l'application Google Home. » Les développeurs doivent également obtenir une certification pour utiliser les API.

    Nom : 1.png
Affichages : 2797
Taille : 156,7 Ko

    Ce qui est intéressant en sus, c'est que les développeurs pourront utiliser les API pour accéder et contrôler tout appareil fonctionnant avec la nouvelle norme de maison intelligente Matter et même permettre aux utilisateurs de configurer des appareils Matter directement dans leur application. Cela devrait faciliter la mise en œuvre de Matter dans leurs applications, car cela ajoutera des appareils à la structure Google Home, de sorte qu'ils n'auront pas à développer leurs propres appareils.

    En outre, Google a annoncé qu'il élargissait considérablement son infrastructure Matter en transformant les téléviseurs Google en hubs Google Home et en contrôleurs Matter. Toute application utilisant les API devra disposer d'un hub Google chez le client afin de contrôler localement les appareils Matter.

    Plus tard dans l'année, le Chromecast avec Google TV, certains téléviseurs à écran tactile avec Google TV fonctionnant sous Android 14 ou une version plus récente, et certains téléviseurs LG seront mis à niveau pour devenir des concentrateurs Google Home. En outre, Google mettra à jour tous ses hubs domestiques existants - qui comprennent Nest Hub (deuxième génération), Nest Hub Max et Google Wifi - avec une nouvelle fonctionnalité appelée Home runtime.

    Nom : 2.png
Affichages : 2768
Taille : 237,5 Ko

    « Avec cette mise à jour, tous les concentrateurs pour Google Home seront en mesure d'acheminer directement les commandes de n'importe quelle application conçue avec les API Home (comme l'application Google Home) vers l'appareil Matter d'un client en local, lorsque le téléphone se trouve sur le même réseau Wi-Fi que le concentrateur. Cela signifie que vous devriez constater "des améliorations significatives de la latence en utilisant le contrôle local via un hub pour Google Home », souligne un responsable de Google.

    C'est un grand pas en avant pour Google Home et la maison intelligente en général. Si la plateforme a connu des améliorations au cours de l'année écoulée, elle souffre toujours d'un manque d'options d'automatisation et de temps de réponse importants en raison de sa dépendance à l'égard du cloud. Avec de nouveaux signaux d'automatisation, notamment l'ajout de l'ouverture et de la fermeture des capteurs de contact et des changements de température en tant que signaux, ainsi que le contrôle local des appareils Matter, les outils sont en place pour une plateforme de maison intelligente puissante.

    Les retours à propos de Google Home en matière de sécurité ravivent les craintes sur l’utilisation des dispositifs connectés

    Google Home est une famille d’enceintes connectées à Internet que la firme de Mountain View associe à un programme informatique qui leur confère de « l’intelligence. » Dans le jargon du milieu, on parle d’assistant personnel intelligent et, du côté de la firme de Mountain View, c’est l’application Google Assistant que l’on retrouve aussi sur les smartphones qui officie.

    Dans le principe, l’assistant personnel associé à un appareil (enceinte connectée, smartphone) est conçu pour recueillir les commandes vocales émises par un utilisateur. Ces dernières sont transmises à un serveur distant qui les analyse et donne suite à la requête que l’utilisateur a formulée. Le processus d’enregistrement est lancé par une commande vocale dédiée, ce qui suppose que sans elle rien ne se passe.

    La Fondation de radio-télévision néerlandaise est déjà parvenue une dizaine de tels enregistrements d’un collaborateur de Google – un employé d’un sous-traitant de la firme de Mountain View – qui, pour faire montre de crédibilité, a présenté son contrat de travail. L’organisme de la radiodiffusion flamande VRT est, par le même biais, rentré en possession d’un millier de contenus audios.

    Dans ses conditions d’utilisateur, la firme de Mountain View n’est pas explicite à ce propos, mais ce qu’il faut bien souligner est que des rapports font état de ce que certains enregistrements sont passés en revue par des opérateurs humains. Le collaborateur de Google qui a tenu a resté sous anonymat l’a fait savoir. « Il est important que les gens se rendent compte que des tiers écoutent ces contenus », dit-il.

    Les opérateurs de Google reçoivent quelques centimes par enregistrement pour écrire ce qu’ils entendent. « Sur les extraits, vous pouvez entendre comment des gens demandent à Google Home de régler l'alarme ou de vérifier les heures d'ouverture d'un magasin. D'autres demandent à Google de jouer leur musique préférée ou posent une question ludique pour tester l'appareil. Mais selon l'employé de Google, il lui arrive parfois d'entendre des commandes vocales très personnelles, par exemple des hommes qui demandent à Google de chercher des contenus pornographiques. »

    L’employé rapporte qu’il arrive aussi que l'enceinte connectée de la firme de Mountain View enregistre sans mot clé d'activation (Ok Google). Résultat des courses : certains audios n’ont rien à voir avec des commandes vocales destinées aux systèmes de Google. Il dit avoir écouté une douzaine d’échanges du type querelles ou conversations intimes. « Je me souviens d'un long extrait dans lequel j'ai senti qu'il y avait de la violence physique, dans lequel quelqu'un était dans le besoin, avec beaucoup de bruits de fond », rapporte la Fondation de radio-télévision néerlandaise.

    Google avait riposté à ces développements via un un billet de blog qui classe la fuite comme une faille de sécurité occasionnée par le sous-traitant. L'entreprise a expliqué que ce processus d'examen est nécessaire pour que ses produits fonctionnent bien dans plusieurs langues, ce, bien que le même processus existe pour les enregistrements en anglais.

    « Nous travaillons avec des experts en langues du monde entier pour améliorer nos technologies de traitement de la parole. Nous nous appuyons sur des transcriptions faites à partir d'un petit nombre de clips audio. Ce travail est crucial pour le développement de la technologie qui rend possible des produits tels que l'assistant Google. Les experts en langues ne passent en revue qu'environ 0,2 % de tous les clips audio qui ne sonte pas liés à des données personnelles. Nous avons récemment appris que l'un de ces experts en langue aurait violé notre politique de sécurité des données en divulguant des clips audio en néerlandais. Nous enquêtons de façon active sur cette affaire et lorsque nous constatons une violation de notre politique, nous prenons des mesures rapides qui peuvent aller jusqu'à la résiliation de notre contrat avec le partenaire », a déclaré Google en réponse aux publications liées à ces développements.

    Source : Google

    Et vous ?

    Travaillez-vous sur des projets d’applications pour maisons intelligentes ? Les API Google Home font-elles partie des outils que vous pourriez envisager d’utiliser ? Sinon quelles sont les alternatives dont vous faites usage ? Pour quelles raisons ?

    Voir aussi :

    Amazon atteint 100 millions de vente d'appareils intégrant Alexa, son assistant vocal intelligent
    Amazon révèle que plus de 10 000 employés travaillent sur Alexa ainsi que sur les appareils Echo qu'il alimente
    Alexa, le système vocal intelligent d'Amazon compte environ 80 000 applications dans son Store, mais aucune de vraiment célèbre
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    Juin 2024
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 24
    Localisation : France, Gard (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2024
    Messages : 1
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut Gros coup de la part de Google
    Ça sonne comme un terrain de jeu géant pour les devs ! J'imagine déjà toutes les apps cool qu'on pourrait voir débarquer.

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 03/09/2016, 08h52
  2. [PowerShell] Script "list les groupes locaux et ses membres", comment afficher tous les groupes ?
    Par arnaudperfect dans le forum Scripts/Batch
    Réponses: 3
    Dernier message: 11/09/2015, 09h39
  3. Réponses: 24
    Dernier message: 06/02/2014, 21h21
  4. [Recrutement] Une API pour tous les développeurs de jeux Mobiles HTML5
    Par Gamorlive dans le forum Projets
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/04/2012, 08h33
  5. Google contre Microsoft : la guerre sur tous les fronts. Qui va gagner ?
    Par Pierre Louis Chevalier dans le forum Actualités
    Réponses: 6
    Dernier message: 22/07/2009, 14h06

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo