Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Microsoft Flight Simulator : la version physique du jeu tiendra sur 10 DVD à double couche
    Microsoft Flight Simulator : la version physique du jeu tiendra sur 10 DVD à double couche,
    nécessaires à l'installation de 90 Go de données

    Ceux qui souhaitent jouer au jeu Microsoft Flight Simulator, dont la commercialisation est prévue le 18 août prochain pour PC, pourront acheter une version physique répartie sur dix DVD à double couche, permettant l'installation de 90 Go de données. Le package complet comprend également un manuel imprimé ainsi qu'une boîte « spectaculaire », le tout pour un prix allant de 69,99 euros pour la version standard, à 129,99 euros pour la version Deluxe. D'ailleurs, les joueurs seront toujours encouragés à télécharger des fichiers supplémentaires, telles que les photos satellite haute résolution ou les mises à jour météo en direct, pour profiter d'un niveau encore plus élevé de réalisme.


    « C'est vraiment un simulateur qui dépend du cloud si vous voulez l'utiliser à son plein potentiel. (...) Si vous utilisez la simulation hors ligne, vous obtenez un monde qui ressemble beaucoup mieux à P3D et X-Plane, mais vous manquerez la couverture complète en haute définition du monde avec une base de photos et tout ce qui va avec », explique Mathijs Kok, responsable de la communauté Aerosoft, qui est le partenaire officiel de vente au détail du jeu. Mathijs Kok précise même que l'installation des données en streaming dans un package physique nécessiterait « non pas 10 DVD mais des milliers de DVD ».

    Dans le détail, les 10 DVD contiendront :
    • le code du simulateur, d'une taille de 900 Mo ;
    • l'environnement et les avions modélisés par Microsoft (90 Go) ;
    • du contenu diffusé en ligne et des fichiers tiers, qui sont facultatifs.

    La sortie de cette version physique, contenant une dizaine de disques, rappelle celle de « Monkey Island 2: LeChuck's Revenge » en 1991, dont le coffret d'installation contenait 11 disquettes. D'autres jeux plus volumineux ont également été commercialisés, tels que « Riven: the sequel to Myst », qui était regroupé sur cinq CD, ou Final Fantasy IX (quatre CD).

    Pour rappel, Microsoft Flight Simulator a été annoncé lors de l'E3 2019. Le studio bordelais Asobo est en charge de son développement. Le jeu profite des images satellites de Bing Cartes, pour un volume de données annoncé de 2 pétaoctets, lui permettant de proposer plus de deux millions de villes et plus de 40 000 aéroports du monde entier. Les images satellites ont permis la génération par photogrammétrie de la géométrie des bâtiments et du relief et de nombreux détails des surfaces tels que l'herbe sont générés grâce à la technologie d'intelligence artificielle de Microsoft Azure.

    Par ailleurs, Microsoft Flight Simulator est déjà disponible en pré-commande sur Windows 10. Une version bêta est également disponible en pré-installation avec Xbox Game Pass pour PC.

    Source : Aerosoft

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    Microsoft ferme Mixer, sa plateforme de streaming de jeux vidéo, s'associe à Facebook Gaming, et met fin aux contrats avec ses partenaires
    Microsoft veut qu'Azure devienne la solution serveur multijoueur pour toutes les plateformes, grâce à PlayFab Multiplayer Servers
    Microsoft se lance dans la console de jeu orientée cloud, comme annoncé lors de l'édition 2018 de l'Electronic Entertainment Expo
    Microsoft révèle que xCloud peut diffuser jusqu'à 3 500 jeux en streaming depuis le cloud, sans aucune modification requise par un développeur
    Microsoft fait un grand pas vers le portage des jeux et de l'infrastructure Xbox sur Windows, avec son appli Microsoft Gaming Services pour Windows 10
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre actif
    Pourquoi ne pas l'avoir plutôt sorti sur 2 blue-ray ????

  3. #3
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par cd090580 Voir le message
    Pourquoi ne pas l'avoir plutôt sorti sur 2 blue-ray ????
    peut être parce que les lecteur bluray sur pc sont très peu rependue (j'en ai jamais vu perso)

    j'aurais plutôt pensé a une clé usb ou une carte sd perso, ça couterais mème moins cher que 10dvd

  4. #4
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Axel Lecomte Voir le message
    Le studio bordelais Asobo est en charge de son développement.
    ce studio pour moi c'est le summum de la "French Tech".
    Au vu des vidéos sur MSFS 2020 jamais un tel niveau de technicité n'a été atteint en matière de jeu vidéo.
    On peut faire de la production hexagonale avec un niveau technique extrêmement élevé et ça fait du bien...
    Disons que c'est un simulateur qui "explose" tout ce qui a été fait avant
    La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
    La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
    ( A Einstein)

  5. #5
    Membre à l'essai
    Sacré technologie
    Un seul blu-ray aurait suffit.

    Je rappelle les types afin de mieux comprendre :

    - BD-R 25Go (une couche) - lecteur blu-ray de base
    - BD-R 50Go (deux couches) - lecteur blu-ray de base
    - BD-R 100Go (trois couches) - lecteur bdxl
    - BD-R 128Go (quatre couches) - lecteur bdxl

    Personnellement, chez moi j'ai trois graveurs Blu-Ray PC, dont un BDXL qui gère aussi l'UHD-4K.

    Mais le souci, c'est qu'au jour d'aujourd'hui, quasiment la moitié des PC ont soit un lecteur DVD, soit rien, juste des prises USB et ports Jack en façade.
    La technologie évolue très vite.

    De plus pour faire un bon collector, il fallait de la matière. Donc un petit livret.
    Après les DVD sont moins coûteux et le Blu-Ray s'impose seulement avec les films sur lecteurs de salon avec un peu de mal car il doit résister au dématérialisé.

    En parlant de dématérialisé, vu que j'ai plus de place chez moi, j'espère pouvoir l'acheter ainsi, comme ça je ferai mes décollages et vols. Je gère pas l'atterrissage donc remplacez les gilets de sauvetage par des parachutes !

  6. #6
    Membre du Club
    Un SSD 120Go c'est 30€ en prix public (donc au plus 10 à 15€ en prix constructeur). Ils auraient fait un package avec un SSD premium, ça aurait eu beaucoup plus de sens (on mais vous imaginez les temps d'accès pour installer autant de données depuis un DVD ?!) O_o

  7. #7
    Membre actif
    Le chargement depuis des DVD est quand même plus rapide que de devoir télécharger 100GB

  8. #8
    Membre du Club
    Je parlais de vendre le SSD en boîte, donc pas besoin de téléchargement.

  9. #9
    Membre éprouvé
    pour brancher ton ssd il faut ouvrir le pc et le brancher sur un port sata/nvme c'est pas pratique (ou alors un ssd usb mais bon autant utiliser une clé usb)

  10. #10
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par cd090580 Voir le message
    Le chargement depuis des DVD est quand même plus rapide que de devoir télécharger 100GB
    2 jours en ADSL et presque rien en Fibre.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  11. #11
    Membre extrêmement actif
    Je confirme que les lecteurs blu-ray doivent être très rares sur PC. Ca n'a pas beaucoup d'intérêt, les programmes sur ce support sont rares, c'est surtout utile pour la vidéo mais la plupart des gens ont un téléviseur pour ça. Ca coûtait une blinde au départ, maintenant que c'est abordable ça ne sert plus à rien car on consomme essentiellement de la VOD.
    Citation Envoyé par Un expert en programmation
    D'ailleurs il croit toujours que le JS c'est de la POO

  12. #12
    Rédacteur/Modérateur

    Pour rappel, que ce soit une clé USB ou un disque SSD, même à 10 € ça reste trop cher, sur un prix de vente à 70€ (> 14%)
    L'essentiel des coûts d'un tel logiciel, c'est la partie développement, qu'il faut amortir et rentabliser.

    Le DVD a l'avantage d'être répandu chez les potentiels clients, d'être très peu cher à fabriquer (support physique), et très peu cher à dupliquer (data) à grande échelle via le pressage, qui rend la duplication quasi instantanée.
    Le DVD peut paraître anachronique, mais pour de l'éditions de logiciels grand public sur support physique, il a encore des arguments à faire valoir et va encore rester dans le paysage pour quelques années.
    Tutoriels et FAQ TypeScript

  13. #13
    Membre éprouvé
    je suis pas un expert mais je pensais naïvement que 10dvd couterais plus cher qu'une clé usb/carte sd de 10€ mais je me trompe peut être.
    10dvd on vas dire que cela fais 50go, je trouve des clé usb de marque 64go sur amazon à 11€ donc on peut supposer que en prix de gros ça dois couter moins cher (peut être 9€ ?)

    sachant en plus que pour les 10 dvd faut les peindres alors que 1 clé usb il 'y en juste 1 seul colorier à la marque, mais je suis intéressé sur le cout a l'unité d'un dvd pour des grosses boites si tu les connais

    les clé usb s'use aussi peut être plus vite, je sais pas si elles peuvent durer 10ans par exemple ?

  14. #14
    Rédacteur/Modérateur

    10 DVD avec boitier, impression sur disque et autres bonus, mais surtout avec les données dessus, ça doit revenir à moins de 2 € pour de très gros volume.

    Imaginons 5€ pour ta clé USB, mais tu dois encore la personnaliser, et copier les données dessus. Trop lent, trop cher.
    Tutoriels et FAQ TypeScript

  15. #15
    Membre expérimenté
    Mon premier Flight Simulator tenait sur une disquette 160k sur mon Apple II !

  16. #16
    Chroniqueur Actualités

    Des utilisateurs de Microsoft Flight Simulator corrigent le rendu en s'appuyant sur le concurrent Google Maps
    Des utilisateurs de Microsoft Flight Simulator corrigent le rendu,
    en s'appuyant sur les données générées par le concurrent Google Maps

    Flight Simulator est un logiciel de simulation de vol pour Microsoft Windows, vendu et souvent vu comme un jeu vidéo. L’application propose de voler partout et ainsi visiter n’importe quel endroit sur terre en s’appuyant sur les données satellitaires du service de cartographie de Microsoft Bing Maps. Mais quelques failles ont été observées notamment sur la représentation des bâtiments et les utilisateurs ont entrepris de les combler… avec le concurrent Google Maps.

    Prenons l’exemple de Melbourne, en Australie. Microsoft Flight Simulator offre une représentation très réaliste de la ville à quelques exceptions près dont l’imposant gratte-ciel qui domine tous les autres bâtiments fait partie. Nous pouvons noter également que Microsoft Flight Simulator a mis à jour le palais de Buckingham à Londres en le transformant en un immeuble. L’algorithme semble ne pas avoir incorporé de palmiers, donc le paysage californien normal est remplacé par une série d’obélisques.

    Asobo a dévoilé une vidéo sur Microsoft Flight Simulator dans laquelle nous pouvons découvrir le travail effectué par Blackshark.ai. Cette société autrichienne, spécialisée dans l'intelligence artificielle, fournit le système qui permet de transformer les images 2D issues de la base de données de Bing en un véritable décor 3D. En clair, sorti des zones retouchées à la main pour un réalisme maximum, l'intégralité des reliefs et des décors qu'on aura en volant en rase-mottes seront générés par l'IA développée par Blackshark.


    En clair, le jeu génère des paysages en grande partie grâce à l’IA, en utilisant des algorithmes et des rames de données cartographiques et de photographie pour créer son monde virtuel.

    « Pauvre Bing Maps. L'utilisation par Microsoft Flight Simulator des données des services de cartographie est tellement impressionnante que toute erreur ou lacune dans les données ressort comme des pouces géants et monolithiques. Il manque quelques points de repère majeurs, où la technologie autogen a troqué des stades célèbres et des palais brillants par des éléments bizarres. Et la solution légèrement humiliante de la communauté est d'utiliser Google Maps pour combler les lacunes ».

    La méthode de création est assez compliquée. Vous ne pouvez pas vous contenter de glisser-déposer les modèles. Vous devez les extraire et les convertir via un certain nombre de programmes. Il y a de nombreux didacticiels plutôt pratiques si vous voulez vous y essayer. Le processus permet aux joueurs de partager les fichiers. Il vous suffit donc pour installer un repère de le placer dans votre dossier Communauté dans le dossier du jeu.


    Les utilisateurs du simulateur utilisent donc ce processus relativement complexe pour obtenir des données de modèle de Google Maps, le plus grand concurrent du service Bing de Microsoft. Ensuite, ils transfèrent les bâtiments vers le Microsoft Flight Simulator. De cette façon, les stades de Melbourne et d’Édimbourg sont devenus plus réalistes. Sydney a également maintenant une représentation adéquate de son repère, le Sydney Harbour Bridge.

    Quoi qu’il en soit, ces types de problèmes visuels ne gâchent pas l’expérience de Microsoft Flight Simulator ; ils se démarquent uniquement comme des bizarreries générées par ordinateur dans un jeu qui s’en sort avec une excellente note.

    Source : Groupe d'utilisateurs FS2020Creation

    Et vous ?

    Avez-vous déjà essayé Microsoft Flight Simulator ou l'un de ses concurrents ?
    Que pensez-vous de ce type d'application ?
    Avez-vous déjà tenté de corriger un bâtiment ou une vue ?
    Les utilisateurs devraient-ils disposer d'un processus de correction ou simplement d'un processus de signalement ? Les corrections devraient-elles s'appliquer à tous ou à ceux qui les effectuent uniquement ?
    Que pensez-vous du fait d'utiliser une application concurrente pour appliquer des corrections ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  17. #17
    Membre expérimenté
    ça me rappelle quand j'installais Windows et Office avec des disquettes. ça devait faire dans les 80 disquettes en tout.

  18. #18
    Futur Membre du Club
    je me suis remis a flight simulator ca reste bien plus beau et avancé que les autres versions.
    Parfois avec des add on on peut avoir tel ou tel bâtiment de mieux dans la version précédente ou xplane mais pas a l'echelle ou c'est fait pour fs 2020

    le stade de france est egalement traité en tant qu'immeuble. C'est le genre de chose qu'ils vont corrigé facilement sur les serveurs. Ils vont dire a l'IA que quand le lieu s'appelle stade/stadium... faudrait le généré différemment et régénérer et c'est terminé.
    pour le palais de bukimgham c'est plus compliqué, il faudra passer a la main dessus.

    les progrès restent phénoménaux

  19. #19
    Membre éprouvé
    Impressionnant quand même. L'IA avance si vite

  20. #20
    Membre averti
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Flight Simulator est un logiciel de simulation de vol pour Microsoft Windows, vendu et souvent vu comme un jeu vidéo.
    En essayant FlightGear (présumé concurrent libre de Flight Simulator), j'ai constaté que ce type de logiciel pouvait difficilement être assimilé à un jeu au sens habituel. Ils visent au réalisme dans les opérations de pilotage de modèles réels d'avions (je suppose Flight Simulator encore plus que FlightGear) et demandent donc une vraie passion pour l'aviation et un grand investissement personnel.
    Même s'ils n'atteignent pas le réalisme impressionnant des outils de simulation du comportement de nouveaux avions ou d'entraînement pour les pilotes, dont on a un aperçu par exemple dans Sully de Clint Eastwood.
    N'étant pas passionné de jeux et n'aimant pas les jeux de combat, j'imaginais naïvement pouvoir faire des balades virtuelles en avion et j'ai déchanté, faute d'une motivation suffisante pour apprendre les bases du pilotage.
    Linux Mint 20 64-bits Mate
    1984 est passé, les émules de Big Brother nous surveillent.

###raw>template_hook.ano_emploi###