Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #41
    Membre émérite
    effectivement un moment on arrive à un problème :
    - On pourrait appliquer un unique radiateur sur l'ensemble du PCB, mais les composants les plus chauds chaufferaient alors les composants aux alentours.
    - On pourrait appliquer plusieurs radiateurs sur les composants qui chauffent beaucoup, mais bien souvent, en multipliant les radiateurs (qui sont rarement tous alignés) on fini par gêner le passage de l'air.
    Il faut donc se limiter aux plus problématiques, et les refroidir... c'est comme cela en tout cas que les constructeurs de cartes graphiques gèrent la chose. ; )
    ...reste à trouver le juste milieu entre "problématique" et "non problématique". ^^'

    edit :
    @sevyc64
    petite correction sur la formulation : le fait de rajouter un radiateur aide à refroidir surtout car on augmente la surface d'échange, et non pas par ce que l'on rajoute une jonction en métal (en faite, rajouter une jonction (négligeable en rajout de surface) est contreproductif (dans le postulat que la jonction IHS/air est meilleur que IHS/rad/air --> défaut d'interface, rugosité...).
    La capacité de conduction entre du plastique et de l'alu est grande ...entre de l'alu et du cuivre également. Mais c'est parce qu'on l'exprime principalement par unité massique (...le "poids" ). Exprimé par unité de volume, les rapport changent du tout au tout, c'est pourquoi un radiateur en alu et en cuivre peuvent présenter des performance équivalente suivant les modèles (Rpi compri).
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  2. #42
    Modérateur

    Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
    le fait de rajouter un radiateur aide à refroidir surtout car on augmente la surface d'échange, et non pas par ce que l'on rajoute une jonction en métal
    Si! Les deux, mon général !!!

    Effectivement de rajouter un radiateur augmente la surface de dissipation (d'échange au contact de l'air).

    Mais surtout, de rajouter une surface métallique au contact de la surface de dissipation de la puce augmente la dissipation car le métal est meilleur conducteur que l'air. Donc la surface, si petite soit elle, de métal au contact de la puce dissipera plus que la même surface d'air.

    Alors bien sur, on rajoute un contact, comprendre un frein à la dissipation, supplémentaire. Mais ceci est largement compenser par l'augmentation de surface d'échange ensuite.
    Et, évidemment, tout ça se calcule. On dimensionne le radiateur en fonction des watts que l'on veut dissiper, en fonction des caractéristiques du radiateur, de la puce à refroidir, mais aussi de l'environnement et des conditions d'utilisation. Le radiateur ne sera pas le même si on accepte que l'ensemble fonctionne à 50°C plutôt que 25°C. Le radiateur ne sera pas le même si la carte reste à l'air libre, ou si elle est dans un boitier totalement fermé. Etc.


    NOTA : Les radiateurs sont généralement en alliage d'aluminium, plus facile à produire et moins cher. Certains peuvent être en cuivre (ou alliage de cuivre) mais c'est pour de grosses dissipations (grosses puces, puissances, ... comme les processeurs bureautique par exemple). Le cuivre coûte très cher, mais c'est le meilleur conducteur thermique.
    On peut aussi trouver des radiateurs en aluminium avec un cœur et une surface de contact en cuivre. C'est pas rare sur des radiateurs plus haut de gamme. Assez courant aussi sur les transistors (et autres mosfet, triac, ...) de commande de grosses puissances comme des moteurs.
    --- Sevyc64 ---

    Parce que le partage est notre force, la connaissance sera notre victoire

  3. #43
    Membre émérite
    On s'est mal compris, il était présenté 2 cas :
    1) l'IHS du CPU refroidi directement à l'air
    2) l'IHS du CPU surmonté d'un radiateur "métallique" ...que tu désignes comme meilleur conducteur que l'air.

    Ce à quoi je répond que ce n'est pas le fait qu'il soit métallique qui joue en sa faveur par rapport au cas n°1
    --> l'IHS (également métallique), fait dissipation, le radiateur apporte un malus car il diminue l'efficacité de la jonction thermique total ...mais apporte un gros bonus, uniquement lié à sa grande surface. Il aurait été en plastique d'alimentation de PC, il aurais également contribué à une augmentation de la dissipation (dès lors que le joint est correcte et la surface à l'air suffisante).

    Oui, si le matériau conduit mieux la chaleur, le radiateur en est d'autant plus efficace. Mais partant du principe que tout les radiateurs sont dans des matériaux plus conducteur que de l'air (même de l'air humide), on peut dire que le critère le plus important (en passif surtout) c'est la surface d'échange. Une fois la solution mise sous ventilation, la conduction présente une portion de l'efficacité plus importante, mais elle est également nuancé par la géométrie (aérodynamisme).

    exemple par ordre d'efficacité avec ventilation :
    PS: J'aurais bien voulu restreindre les images à une même taille en pixel... quelqu'un connait la manip' ? je n'arrive pas à la retrouver : (

    nul -->
    passable -->
    mieux -->
    encore mieux -->
    équivalent et pourtant rustique -->
    du lourds ! -->
    du très lourds ! -->
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  4. #44

  5. #45
    Membre émérite
    oui, quand je l'ai vu, un sourire s'est esquissé. x)
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  6. #46
    Chroniqueur Actualités

    Raspberry Pi 4 : l’ordinateur monocarte Linux désormais doté de 2x plus de mémoire vive et d’un correctif USBC
    Raspberry Pi 4 : l’ordinateur monocarte Linux désormais doté de 2x plus de mémoire vive et d’un correctif USB-C
    À l’occasion d’un nouvel anniversaire

    La quatrième version de l’ordinateur Raspberry Pi 4 est disponible depuis le mois de juin 2019 sous trois configurations : 1 Go, 2 Go et 4 Go de mémoire vive aux prix respectifs de 35, 45 et 55 $. Dans une publication parue il y a peu, la Fondation annonce que le modèle à 2 Go de RAM voit son prix baisser de façon permanente à 35 dollars. Le modèle de base de l’ordinateur monocarte Linux est donc désormais doté de deux fois plus de mémoire vive. C’est un cadeau de la Fondation à l’occasion d’un nouvel anniversaire – le huitième.



    Le Raspberry Pi 4 est le premier ordinateur du catalogue de la Fondation équipé d’un connecteur USB-C pour son alimentation. C’est aussi de là qu’est venue une mauvaise nouvelle après sa sortie l’an dernier… Le port USB-C dédié à la fourniture de l’énergie électrique nécessaire au fonctionnement de l’ordinateur était non conforme. Eben Upton – l’un des co-fondateurs de la Rasbperry Pi Foundation – avait confirmé l’information.

    « Le nouveau Raspberry Pi est équipé d’un connecteur USB Type-C pour l'alimentation et certains utilisateurs se plaignent de ce que certains chargeurs ne fonctionnent pas avec lui (notamment les chargeurs de MacBook). Certains ont émis l'hypothèse que cela est dû à une limitation du fabricant sur les alimentations, mais en fait, c'est dû à un défaut de conception au niveau de la connexion USB. La racine du problème est la présence d’une résistance de tirage vers la masse commune aux lignes CC1 et CC2 du connecteur USB de type C », avait expliqué le hobbyiste Tyler Ward.

    « Avec la plupart des chargeurs, cela ne posera pas de problème, car les câbles de base n'utilisent qu'une seule ligne CC et, par conséquent, le Raspberry pi est détecté correctement et reçoit l'alimentation. Le problème se pose avec les câbles à marquage électronique qui utilisent les deux connexions CC », avait-il ajouté.

    L’utilisation d’un câble USB-C à marquage électronique avec un chargeur intelligent provoquait donc l’identification du Raspberry Pi comme accessoire audio, ce qui amenait l’alimentation à ne pas lui fournir l’énergie.



    Faisant suite à la publication du blog de Tyler Ward, la Fondation avait annoncé une version corrigée du Raspberry Pi 4. Les derniers développements à ce sujet suggèrent que les modèles mis récemment sur le marché sont dotés du correctif matériel.

    Comparé à son prédécesseur, le Raspberry Pi 3B+, le Raspberry Pi 4 propose le lot d’améliorations suivant :

    • processeur Broadcom quadricœur à 1,5 GHz, en hausse par rapport au modèle précédent à 1,4 GHz ;
    • GPU VideoCore VI à 500 MHz, contre 400 MHz auparavant ;
    • un port USB Type-C pour l’alimentation, plutôt que micro USB ;
    • deux ports Micro HDMI pouvant alimenter deux moniteurs 4K à 30 images par seconde ou un seul moniteur 4K à 60 images par seconde avec un écran 1080p ;
    • deux ports USB 3 et deux ports USB 2, à partir de quatre ports USB 2 ;
    • un port Ethernet Gigabit qui n'est plus limité par une interface USB ;
    • Bluetooth 5.0 plutôt que 4.1 ;
    • Wi-Fi double bande 802.11ac ;
    • une carte de stockage microSD avec un taux de transfert maximum théorique de 50 Mbps, au lieu de 25 Mbps ;
    • un connecteur GPIO à 40 broches prenant en charge trois autres interfaces; I2C, SPI et UART.

    Ces mises à niveau signifient que le Raspberry Pi 4 est utilisable comme remplacement d’un PC de bureau à petit budget si l’acquéreur opte pour son modèle le plus cher de 4 Go. D’après certains benchmark, le matériel est capable de gérer de nombreuses tâches quotidiennes telles que la navigation Web avec jusqu’à 15 onglets Chromium, la modification légère d’images avec GIMP, les saisies de documents et la gestion de feuilles de calcul via Libre Office. Sans surprise, le PC miniature à moins de 100 dollars a ses limites. Il semblerait qu’il ait des difficultés avec la lecture vidéo plein écran à partir de YouTube par exemple, même si l’on procède au réglage de la résolution à 480p.

    La fondation Raspberry propose un Desktop Kit qui se présente comme un pack tout-en-un adapté aux nouveaux venus dans l'univers du nano-ordinateur. Au sein de ce dernier, on trouve en plus d'un Raspberry Pi 4 (4 Go) un boîtier pour protéger la carte mère ainsi qu'un chargeur USB-C pour l'alimentation, une paire de câbles HDMI, une carte microSD de 32 Go intégrant l'OS, ainsi qu'une souris et un clavier officiel.

    Raspberry Pi (Kubii)

    Source : blog Raspberry Pi

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Faites-vous usage d’ordinateurs Raspberry Pi ? Si oui, pour quels types de projets ?

    Voir aussi :

    La NASA piratée à cause d'un Raspberry Pi non autorisé connecté à son réseau, selon un rapport
    Le TOP 10 des cartes d'extension (HAT) pour Raspberry Pi, votez pour vos cartes Pi HAT préférées
    Vous pouvez maintenant exécuter Windows 10 sur le Raspberry Pi 3, grâce au programme d'installation WoA pour Microsoft
    Raspberry Pi Foundation met en vente son nouveau module, Compute Module 3+, à partir de 25 $
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #47
    Expert éminent sénior
    Salut à tous.

    Ce matin, j'ai reçu un message de la part de Kubii qui dit :
    La fondation Raspberry Pi arrête définitivement la distribution du Raspberry Pi 4 / 1 GB et baisse le prix du Raspberry Pi 4 2GB
    Bonne nouvelle !

    Par contre, je n'ai rien trouvé concernant la révision de la Raspberry Pi 4.
    Il faudrait songer à résoudre les différents problèmes que rencontre actuellement la RPi 4B :
    --> surchauffe (le problème le plus important)
    --> défaut de conception du port USB-C
    --> pas de boot USB (sans passer par la carte micro SD)
    --> pas de boot par le réseau
    --> compatibilité de l'affichage via HDMI (aucun problème avec la RPi 3B+)
    --> suite à la mise à jour logiciel, les ports USB 3 ne fonctionnent plus correctement

    A quand la sortie de la révison RPi 4B ?

    @+
    Si vous êtes de mon aide, vous pouvez cliquer sur .
    Mon site : http://www.jcz.fr

  8. #48
    Membre régulier
    Citation Envoyé par Artemus24 Voir le message

    Par contre, je n'ai rien trouvé concernant la révision de la Raspberry Pi 4.
    A quand la sortie de la révison RPi 4B ?
    Date de sortie du 1er raspberry pi : 29 février 2012
    Pour le 8eme anniversaire dit la news. Donc le temps de le foutre sur les sites, bientôt.

    Et normalement, ils réparent le probleme d'USB C, sauf si ce n'est pas de celui là dont tu parles.

  9. #49
    Expert éminent sénior
    Salut Tahrky.

    A l'origine, la RPi 4B / 8 Go était prévue, mais elle n'est jamais sortie.

    Je parlais bien du problème de la prise d'alimentation usb-c de la RPi 4B, qui n'est pas conforme.

    Peut-être que demain, le 29 février, ils font faire une annonce.

    @+
    Si vous êtes de mon aide, vous pouvez cliquer sur .
    Mon site : http://www.jcz.fr

  10. #50
    Membre émérite
    Est-ce que passer un kit "desktop" pour néophyte s'appuyant sur une carte SD (plutôt qu'un SSD 32/64 Go ou au pire un HDD 2"5) est vraiment sérieux /consciencieux ?

    C'est dommage que l'OTP ne gère pas de base un boot SD ou "autre" via l'usage d'un interrupteur miniature ou d'un cavalier.
    Quand au support du boot réseau, c'est regrettable, mais je pense que cela concerne bien moins de monde que le boot par USB. =/
    J'attends ces changements depuis l'annonce du Rpi2 ...ça commence à faire long. ^^'

    Mais les améliorations de bus entre pi3 et pi4 ont apporté une vraie petite révolution sur les limitations d'usage. Un petit support de boot sans SD plus PoE natif avec PXE, et je pense que le Rpi prendra un nouvel envol.
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  11. #51
    Membre actif
    @ Patrick Ruiz : "Il semblerait qu’il ait des difficultés avec la lecture vidéo plein écran à partir de YouTube par exemple, même si l’on procède au réglage de la résolution à 480p."

    => C'était vrai pour le RPi3 qui overckloqué avait juste assez de puissance pour lire du 720p sur Youtube, le RPi4 est capable de lire des vidéos en 4K... Vérifiez vos sources avant d'écrire de telles choses dans vos articles !!! <=


    Citation Envoyé par Artemus24 Voir le message
    Salut à tous.

    Ce matin, j'ai reçu un message de la part de Kubii qui dit :

    La fondation Raspberry Pi arrête définitivement la distribution du Raspberry Pi 4 / 1 GB et baisse le prix du Raspberry Pi 4 2GB

    Bonne nouvelle !

    Par contre, je n'ai rien trouvé concernant la révision de la Raspberry Pi 4.
    Il faudrait songer à résoudre les différents problèmes que rencontre actuellement la RPi 4B :
    --> surchauffe (le problème le plus important)
    --> défaut de conception du port USB-C
    --> pas de boot USB (sans passer par la carte micro SD)
    --> pas de boot par le réseau
    --> compatibilité de l'affichage via HDMI (aucun problème avec la RPi 3B+)
    --> suite à la mise à jour logiciel, les ports USB 3 ne fonctionnent plus correctement

    A quand la sortie de la révison RPi 4B ?

    @+
    Bonjour Artemus Gordon

    Le message que tu as reçu était vraisemblablement erroné, le modèle 1 Gb reste en vente, c'est uniquement une baisse de prix permanente pour le modèle embarquant 2 Gb de RAM...

    "Conformément à notre engagement de support à long terme, le produit 1 Go restera disponible pour les clients industriels et commerciaux, au prix catalogue de 35 $. Comme il n'y a pas d'avantage de prix par rapport au produit 2 Go, nous nous attendons à ce que la plupart des utilisateurs optent pour la variante à plus grande mémoire."

    Pour le problème de surchauffe, il te faut faire une mise-à-jour du firmware soit en téléchargeant la dernière version sur leur site web dans la section Recovery de la page ci-dessous et en le flashant par micro sd carte :

    https://www.raspberrypi.org/downloads/

    Soit via Rapspian OS avec la commande "rpi-update" ou celles ci-dessous :

    sudo apt update
    sudo apt full-upgrade
    sudo shutdown -r now

    Si non il te faut acquérir un bon boîtier en métal, celui de chez Flirc est génial. Avec un bon pad thermique de qualité supérieure je suis dans les 41-43 degrés en IDLE (au repos).

    Le problème vient du fait que le CPU ARM Cortex-A72 a été designé pour être gravé en 16 nm et que chez Raspberrypi.org, ils ont décidé de le faire graver en 28 nm certainement pour faire baisser les coûts de production de 0.50 ct d'€ par machines ou qqch comme ça ;(

    source : https://fr.wikipedia.org/wiki/ARM_Cortex-A72

    L'USB C mal câblé sur la carte mère à été corrigé dans la révision 1.2, cela leur a quand même permis de vendre un max d'alim de chez eux (+/- les seules à êtres certifiées fonctionnelles)...

    Pour le boot direct par USB, on attend toujours. C'est à se demander si un jour ils vont enfin finir par se bouger les fesses, cela va faire 8 mois que le RPi4 est vendu et que ça ne vient toujours pas ;(

    Dans le même chapitre on attend toujours un OS Raspian en version 64 Bits. Kali OS qui est aussi basé sur Debian l'a bien fait et c'est top... Les gens de RPi m'ont l'air vraiment un peu pantouflards pour ne pas dire flemmards ;(

    J'ai moi aussi des problèmes avec la sortie HDMI mais uniquement lorsqu'elle branchée sur un adaptateur HDMI vers Display Port : Au boot le bios n'apparait pas en tel cas, il n'affiche que l'OS une fois le boot terminé.

    Si tu ne les connais pas je te conseille de tester les boot loaders "BerryBoot v2" et "Pinn V3.3.4" ils sont bien mieux que Noobs et permettent de faire tourner plein d'autres OS.

    Si non je ne sais pas si il existe un petit bootloader qui ne fasse que rediriger le boot de la carte SD vers USB sans aucunes autres fonctions ?

    Bon week-end

  12. #52
    Expert éminent sénior
    Salut à tous.

    @ Steinvikel : sérieux ? Tout le monde ne travaille pas avec un disque dur externe.
    Cela ne me choque pas qu'il existe un lecteur micro SD sur la raspberry.
    Inversement, ce qui me choque, c'est bien d'avoir eu dans la RPi 3A+ ou RPi 3B+ le boot usb et de ne plus l'avoir sur la RPi 4B.

    C'est bien d'utiliser des abréviations (OTP), mais faudrait encore que nous soyons tous en possession de la même signification.
    OTP : One Time Programmable

    Oui, c'est regrettable pour le boot réseau, mais cela m'intéresse au plus haut point.
    Cela m'évitera de gérer des disques dures (ou des cartes micro SD) pour chaque version (RPi Zéro, Rpi 2, Rpi 3 voire Rpi 4) que j'utilise.

    @ phil995511 : quand vous citez une phrase, s'il vous plait, précisez le pseudo. Après une recherche, il s'agit de "Patrick Ruiz".

    Petite précision en ce qui me concerne, je ne suis pas encore en possession de la raspberry Pi 4B / 4 Go.
    Oui, c'est cette version que je désire acheter quand la plupart des problèmes que j'ai cité auront été résolus.

    Citation Envoyé par phil995511
    Le message que tu as reçu était vraisemblablement erroné, le modèle 1 Gb reste en vente, c'est uniquement une baisse de prix permanente pour le modèle embarquant 2 Gb de RAM...
    Vous avez compris de travers ma dernière intervention.

    L'email que j'ai reçu de la part de Kubii concerne la baisse du prix de la raspberry Pi 4B / 2 Go et c'est tout.
    Inversement, chez Kubbi, ils ont retiré à la vente la raspberry Pi 4B / 1 Go.
    Vous pouvez consulter la liste des cartes Raspberry Pi 4B en vente chez eux, si vous ne me croyez pas.

    Par contre, chez Gotronic, la raspberry Pi 4B / 1 Go est encore en vente au moins aujourd'hui.

    Citation Envoyé par phil995511
    Pour le problème de surchauffe, il te faut faire une mise-à-jour du firmware ...
    Comme j'utilise BUSTER avec mes autres Raspberry, oui, la mise à jour a déjà été fait !
    Comme je ne suis pas encore en possession de la RPi 4B, ce n'est a priori pas un problème qui me concerne.

    Ma remarque concerne cette différence du maximum de température et non comment résoudre le problème de chauffe.
    N'empêche que le Raspberry PI 4B chauffe beaucoup trop (80°C) vis-à-vis de la RPi 2B ou de la RPi 3B+ (60°C).
    On m'a précisé que ce n'est pas un problème en soi, vu que c'est prévu pour chauffer à ce maximum de température.

    Citation Envoyé par phil995511
    L'USB C mal câblé sur la carte mère à été corrigé dans la révision 1.2
    Je veux bien mais où vais-je trouver une version 1.2 ? Pas chez Kubii ni chez GoTronic.

    Citation Envoyé par phil995511
    cela leur a quand même permis de vendre un max d'alim de chez eux (+/- les seules à êtres certifiées fonctionnelles)...
    Peut-être que la majorité des possesseurs de la RPi 4B n'ont pas rencontré de problème avec leur alimentation.
    N'empêche que ce problème a fait beaucoup jaser sur le net, sur le sérieux de cette Raspberry Pi 4B.
    Pourquoi l'avoir mis sur le marché s'il n'a pas été certifié conforme ?

    Citation Envoyé par phil995511
    Dans le même chapitre on attend toujours un OS Raspian en version 64 Bits.
    Merci de le souligner car j'avais complètement oublié de signaler que l'OS Raspian est encore en 32 bits.

    Citation Envoyé par phil995511
    J'ai moi aussi des problèmes avec la sortie HDMI
    Je n'ai pas bien compris si le problème concernait les écrans non 4G.
    La plupart des problèmes que j'ai lu concernaient un mauvais paramétrage au boot.

    Citation Envoyé par phil995511
    Les gens de RPi m'ont l'air vraiment un peu pantouflards pour ne pas dire flemmards ;(
    Je ne pense pas mais ils doivent avoir d'autres priorités que nous ignorons.

    Le problème que j'ai rencontré avec la Raspberry PI Zero WH, a été de trouvé un câble mini HDMI qui soit compatible à la norme CEC.
    Celui que j'avais acheté chez Kubii ne l'était pas.

    J'espère que je n'aurai pas le même problème avec les câbles micro HDMI lors de mon prochain avec de la Raspberry Pi 4B / 4 Go.

    Citation Envoyé par phil995511
    Bon week-end
    Merci. Bon week-end à toutes et à tous.

    @+
    Si vous êtes de mon aide, vous pouvez cliquer sur .
    Mon site : http://www.jcz.fr

  13. #53
    Membre actif
    @ Artemus24

    J'avais un RPi3+ que j'ai donné aux enfants d'un de mes amis pour qu'ils s’amusent avec depuis que j'ai acquis mon RPi4

    Il est de la première série, son connecteur d'alim est "bugé", mais bon il fonctionne très bien...

    Avec le boîtier Flirc que je vous ai cité même avec le CPU qui tourne à 100 % il ne surchauffe pas du tout (41-43° C idle / 65-68 ° C @ 100%).

    Au tout début avec le boîtier de chez RPi.org en plastique, j'étais plutôt vers les 72 / 74° C juste après le boot en idle (de mémoire) et il réduisait sans cesse sa puissance de calcul dès que je le sollicitais un peu trop pour ne pas griller Il y a un sérieux problème avec la gravure en 24 nm choisie par RPi.org au lieu des 16 nm préconisés par ARM pour un fonctionnement optimal...

    Voici un article sur la révision 1.2 dont je vous ai parlé :

    https://www.cnx-software.com/2020/02...rd-resilience/

    En cherchant bien on trouve sur Ebay la version 1.2 / 4 Gb de RAM. Comme il vient d'être lancé dans cette révision 1.2, il faut être un peu patient pour le trouver sur l'ensemble des sites web.

    Côté Raspbian OS ils ne vont certainement pas sortir de version basée sur Buster 10 en 64 Bits ;( Il faudra attendre Debian 11 pour cela je le crains ;( ;(

    Tout de bon à vous.

  14. #54
    Expert éminent sénior
    Comment faire la distinction entre cette mise à jour et la version précédente si des deux ordinateurs portent le même nom ? Pour l'instant je n'ai rien vu à ce niveau.

  15. #55
    Modérateur

    Il est fort à parier qu'un certain nombre de 1ère version est encore en stock chez les revendeurs, et qu'ils seront écoulés sans scrupule (voire peut-être même en toute bonne foi du vendeur qui ne sera lui-même pas au courant) sans autres distinctions.
    --- Sevyc64 ---

    Parce que le partage est notre force, la connaissance sera notre victoire

  16. #56
    Membre régulier
    Il y a aujourd'hui des cartes SD avec comme spécification "A2" qui garantissent un certains nb de I/O qui ont des perf tout à fait respectable, et bien supérieur aux HDD.

  17. #57
    Membre émérite
    Citation Envoyé par Artemus24 Voir le message
    Salut à tous.
    Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
    Est-ce que passer un kit "desktop" pour néophyte s'appuyant sur une carte SD (plutôt qu'un SSD 32/64 Go ou au pire un HDD 2"5) est vraiment sérieux /consciencieux ?
    sérieux ? Tout le monde ne travaille pas avec un disque dur externe.
    Cela ne me choque pas qu'il existe un lecteur micro SD sur la raspberry.
    Ce que je sous-entendait, c'est que pour un usage "desktop", et donc une sollicitation continue sur le long terme, la carte SD n'est pas un support adapté, à la différence du prototypage.
    Explication : l'endurance des cellules mémoire d'une carte SD est plus faible que celle d'une clé USB, qui est plus faible qu'un SSD, qui est plus faible qu'un HDD.
    Et la carte SD n'est pas écrite uniquement lorsque l'on crée un fichier ou si on le modifie, il y a toute l'activité sous-jacente de l'OS (qui est masqué) qui l'use tout autant, si ce n'est plus suivant les usages. Un exemple concret --> les log (aka fichiers journaux), et les métadonnées --> rapport de succès/echec, date de dernière lecture /modif /accès...
    le simple faut d'allumer sa Rpi entraine plusieurs écritures de log, et l'éteindre en occasionne d'autres.

    Au vu des compétences au sein de la fondation, je suis surpri de ne pas voir proposer de kit "desktop" s'appuyant sur un "petit" SSD ou HDD, alors que de nombreux kits ne prônant pas cet usage, les intègres.
    Je ne suis pas surpris par la présence de kit desktop s'apuyant sur des SD, mais sur l'absence de ces kit s'appuyant sur des SSD ou HDD.

    PS: oui, par OTP je parlais bien du microprogramme appelé au démarrage pour la gestion des amorces sur les I/O. Mais le terme "One Time" me contrarie, car en pratique ils sont écrit 2 fois, car il ont forcément été programmé 1 fois de plus à l'origine pour y placer le programme. ^^'
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  18. #58
    Expert éminent sénior
    Salut Steinvikel.

    Citation Envoyé par Steinvikel
    l'endurance des cellules mémoire d'une carte SD est plus faible que celle d'une clé USB, qui est plus faible qu'un SSD, qui est plus faible qu'un HDD.
    J'ai déjà bousillé des clefs usb ainsi que des disques durs (sur mon PC) mais pas encore de carte Micro SD. Ma carte la plus ancienne est un noobs, datant de Février 2016.
    Pour les logs, j'ai tout mis en mémoire ce qui permet de ne pas trop solliciter la carte micro SD en écriture.

    Citation Envoyé par Steinvikel
    Au vu des compétences au sein de la fondation, je suis surpris de ne pas voir proposer de kit "desktop" s'appuyant sur un "petit" SSD ou HDD, alors que de nombreux kits ne prônant pas cet usage, les intègres.
    Je suis d'accord avec vous. La fondation devrait élargir son offre Kit à une plus large demande des utilisateurs.

    Citation Envoyé par Steinvikel
    PS: oui, par OTP je parlais bien du microprogramme appelé au démarrage pour la gestion des amorces sur les I/O. Mais le terme "One Time" me contrarie, car en pratique ils sont écrit 2 fois, car il ont forcément été programmé 1 fois de plus à l'origine pour y placer le programme. ^^'
    C'est cette terminologie que me dérange. D'une part tout le monde n'est pas censé connaitre ces abréviations.
    Mais d'autre part, pourquoi renommer ce qui existe déjà par ailleurs ?
    Ne faudrait-il pas appeler cela un boot (pour démarrage) ou encore un bootstrap (pour l'amorçage) ?

    @+
    Si vous êtes de mon aide, vous pouvez cliquer sur .
    Mon site : http://www.jcz.fr

  19. #59
    Membre émérite
    Citation Envoyé par Artemus24 Voir le message
    J'ai déjà bousillé des clefs usb ainsi que des disques durs (sur mon PC) mais pas encore de carte Micro SD. Ma carte la plus ancienne est un noobs, datant de Février 2016.
    Pour les logs, j'ai tout mis en mémoire ce qui permet de ne pas trop solliciter la carte micro SD en écriture.
    En ce qui me concerne, la toute première fois que j'ai démarrer mon premier Pi, j’étais content, mais ne sachant pas comment éteindre l'OS, j'ai débranché l'alim' par son câble USB --> la carte SD HS
    PS: à l'époque il y avait pas de bouton power, fallait lancer terminal et écrire "shutdown", ou "abort", etc. chose que je n'avais pas anticipé.

    Dans mon vécu, j'ai utilisé pas mal de clé USB cheap ou no-name, qui claquait sans prévenir, alors j'en ai eu marre et me suis mis à acheter des lecteurs de carte SD (puis µSD).
    J'ai utilisé un certain temps des logiciels en version "portable" sur des clé et des cartes µSD ...entre les cartes qui lâchent sans prévenir et les lecteurs de cartes qui meurent, je pense avoir brasser quelques marques en entrée de gamme, je me suis tourné par élimination vers des marques plus fiables, mais plus cher.
    il est vrai que sur le total, peu de cartes SD sont tombés en rad', et que cela concernait surtout le no-name, mais ce n'ai pas pour autant que ça ne survient pas --> ma carte SD de mon appareil photos numérique a durée une bonne dizaine d'année !

    Certains diront que j'ai utilisé intensément, trop... mais si on m'avais informé de la fiabilité des différents supports de stockage, j'aurais investi dans un disque dur externe bien plus tôt ! ...surtout pour mon usage ^^'


    Citation Envoyé par Artemus24 Voir le message
    C'est cette terminologie que me dérange. D'une part tout le monde n'est pas censé connaitre ces abréviations.
    Mais d'autre part, pourquoi renommer ce qui existe déjà par ailleurs ?
    Ne faudrait-il pas appeler cela un boot (pour démarrage) ou encore un bootstrap (pour l'amorçage) ?
    pour l'instant, je vois OTP utilisé tantôt pour désigner le programme, tantôt pour désigner l'EEPROM (ou PROM). Le sens est contextuel, et rarement ambigu, mais bon...
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.