+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
  1. #1
    Rédacteur

    Homme Profil pro
    Instituteur retraité
    Inscrit en
    novembre 2015
    Messages
    251
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Instituteur retraité

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2015
    Messages : 251
    Points : 1 569
    Points
    1 569
    Billets dans le blog
    1

    Par défaut A la découverte de la Raspberry Pi

    Bonjour,

    je viens de mettre en ligne un article sur la Raspberry Pi qui, je l'espère, vous permettra de mieux connaître ce nano-ordinateur et vous donnera quelques indications pour bien débuter avec lui :
    http://pronflette.developpez.com/art...rte-raspberry/


    Et vous, après avoir lu cet article:

    • La Raspberry Pi vous tente-t-elle?
    • L'article vous a-t-il donné des idées de réalisations?
    • Pensez-vous que la Raspberry Pi puisse faire connaître aux nouvelles générations l'engouement pour l'informatique qu'a connu la génération des TI-99, Commodore 64, Amstrad CPC, Sinclair ZX…?




    Retrouvez les meilleurs cours et tutoriels pour apprendre le Raspberry Pi
    Plus on apprend, plus on découvre que ce que l'on sait est insignifiant face à tout ce que l'on ne sait pas.
    Retrouvez la liste de mes articles et tutoriels sur la sauvegarde-restauration, les distributions éducatives et la Raspberry Pi en cliquant sur ce lien.

  2. #2
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    237
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 237
    Points : 414
    Points
    414

    Par défaut

    Bonjour,

    Merci pour cet article.
    Pour ma part, cela fait quelques mois que je dispose d'un pi3. J'attendais impatiemment sa disponibilité pour le commander. Dès le debut, j'avais une idée en tête.

    Ayant déjà fabrique de toute pièce une borne d'arcade architecturée autour d'une machine MAME et d'un tank stick arcade, l'étape suivante était très logiquement une émulation multi consoles. La petite framboise m'a apporté la solution.

    Une distribution dédiée, la distribution retro pi, qui embarque retroarch comme émulateur multi plateforme et roulez jeunesse. J'avais déjà testé cet émulateur sur un de mes postes sous ubuntu, et je savais à quoi m'en tenir pour ce qui est de ses capacités, VCS2600, SG1000, Master System, Megadrive, Mega CD, NES, SNES, TurboGrafx16 (enfin PC engine en Europe) et son extension CD, tout cela fonctionne.

    Donc, zou, une petite carte 32GO, deux pads filaires de type xbox 360, et c'est le bonheur assuré.

    Les points sensibles cependant, prévoyez une bonne alimentation, pas le micro câble fin comme un cheveux et un transfo acheté 10 centimes sur un marché. La framboise et sensible à la sous alimentation électrique, surtout le modèle 3 avec son Wifi et Bluetooth intégré.

    Pour quelques euros, c'est du bonheur en barre.

    Pour le dernier points, je ne suis pas sur que cela relance l’intérêt pour les vieux ordinateurs de la génération 8bits (C64, Atari 600 et 800, Spectrum, CPC464 et 664). Je vois cette petite machine surtout attirée les bricolos (exprimé au sens noble du terme) ayant envie de s'amuser avec le port GPIO de la bête.

    Sincèrement, pour la découverte et l'apprentissage du couple programmation (python inside) et électronique, pour environ une 60aine d'euros tout compris, je ne vois pas mieux comme solution

  3. #3
    Responsable Corrections

    Avatar de f-leb
    Homme Profil pro
    Enseignant
    Inscrit en
    janvier 2009
    Messages
    8 514
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 46
    Localisation : France, Sarthe (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Enseignant

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2009
    Messages : 8 514
    Points : 33 654
    Points
    33 654
    Billets dans le blog
    9

    Par défaut

    Super présentation

    Citation Envoyé par Philippe Dpt35 Voir le message
    Pensez-vous que la Raspberry Pi puisse faire connaître aux nouvelles générations l'engouement pour l'informatique qu'a connu la génération des TI-99, Commodore 64, Amstrad CPC, Sinclair ZX…?
    Pour les jeunes de maintenant qui manipulent tablettes/smartphones et qui utilisent déjà des ordinateurs de bureau, ce n'est pas le même engouement qu'au début de l'informatique familiale où il y avait tout à découvrir.
    Pour eux, le Pi risque d'apparaître comme l'"ordinateur du pauvre", un truc qui fait la même chose qu'un PC de bureau, mais en moins bien Si tu veux juste faire apprendre Python, ils vont vite te faire comprendre qu'ils auraient aussi bien pu l'apprendre sur leur PC plus véloce. Et le prix n'est pas un critère, c'est pas eux qui payent de toute façon Découvrir Scratch sur Rpi par exemple est d'une c#@$ monumentale quand tu y penses, travailler avec la version en ligne sur un PC de bureau est bien plus confortable.

    Par contre, si tu bricoles en Python/Scratch pour manipuler le port GPIO, allumer des loupiotes ou faire tourner un servomoteur, ça change tout ! Tu touches à l'Internet des Objets et au Physical Computing.

    Bref, quand tu présentes le Pi à un jeune, il ne faut pas se gourer dans les objectifs et se démarquer de l'utilisation classique d'un odinateur... sinon tu fais un bide
    Forums d'entraide Raspberry Pi et Arduino

    Arduino :
    - Aperçu de la plateforme Arduino : Parties 1 et 2
    - Arduino et le bus I2C
    - Top 10 des shields Arduino
    - Apprendre à piloter un bargraphe 12 segments bicolores [Nouveau]
    - Programmer l'Arduino en langage C, au cœur des registres de l'Atmel AVR [Nouveau]

  4. #4
    Modérateur
    Avatar de sevyc64
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    8 872
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 44
    Localisation : France, Pyrénées Atlantiques (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 8 872
    Points : 23 482
    Points
    23 482

    Par défaut

    Citation Envoyé par f-leb Voir le message
    Pour les jeunes de maintenant qui manipulent tablettes/smartphones et qui utilisent déjà des ordinateurs de bureau, ce n'est pas le même engouement qu'au début de l'informatique familiale où il y avait tout à découvrir.
    Pour eux, le Pi risque d'apparaître comme l'"ordinateur du pauvre", un truc qui fait la même chose qu'un PC de bureau, mais en moins bien
    Je ne pense pas, non, justement.
    Je dirais même au contraire, pour cette génération là, c'est plutot Le Pc De Bureau qui est obsolète. Pour eux, le pc n'est rien d'autres qu'un des appareils connectés, dédié souvent à une tache spécifique, souvent le jeux vidéo pour eux. Tout comme le smartphone est un objet connecté ainsi que la tablette, la smarttv, les consoles de jeux, j'ai bien dit LES, etc ... Le pc de bureau ne représente plus(pas) un outil universel à leur yeux. Le RPi, qui viendrait concurrencer le PC, non, mais en complément des divers autres objets connectés dans leur univers, oui.

    Pour la plupart d'entre nous, d'un certain age, nous avons connu le début de l'informatique, ou le PC coutait plusieurs mois de salaire, ou il n'était pas encore reliée au monde, ou il est le totem par excellence de la maison, bien visible. Pour la plupart d'entre-nous, nous somme arrivé à l'informatique via l'électronique, nous avons connu les microprocesseurs, etc. Nous savons ce que représente un PC en terme d'évolution technologique.

    Les jeunes d'aujourd'hui n'ont pas ce parcours, ils n'ont pas la même vision de la technologie et des objets, ils n'ont pas la même considération pour cette révolution qu'a été le PC.

    On ne fait pas le même chose avec un RPi et un PC ?
    De toute façon, on ne fait pas la même chose avec un PC et un smartphone, avec une console et une tablette, avec un smartphone et un RPi, etc ... ça ne pose aucun problème car le RPi n'est certainement pas vu comme universel, tout comme le PC n'est plus vu comme universel.

    Je vois cette petite machine surtout attirée les bricolos (exprimé au sens noble du terme)
    LE RPi, tout comme les Arduino Likes trouve de plus en plus d'utilisation professionnelles, bien au delà du simple gadget, pour des couts bien moindre.
    Un exemple que j'ai appris récemment, c'est un énième cas similaire : une entreprise vient de refaire son parc informatique (presque 200 postes), postes bureautiques, taches administratives à plus de 90%. Au lieu de racheter 200 pc, réinstaller, etc ... pour un coup non négligeable, ils sont passé en sur un système de bureau à distance.
    En conservant les écrans déjà acquis, ils ont rajouté un petit RPi au dos de l'écran, avec une distrib très légère, configuré en client léger, il n'y a pas besoin de plus. En cas de panne, si c'est pas réparable dans l'heure, ils changent le RPi, recharge l'image de la distrib et c'est réparé en quelques minutes pour 35€.
    Et effets de bord non négligeable, la conso électrique de chaque poste, et la place gagnée sur le bureau de l'utilisateur.
    --- Sevyc64 ---

    Parce que le partage est notre force, la connaissance sera notre victoire

  5. #5
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    237
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 237
    Points : 414
    Points
    414

    Par défaut

    Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
    De toute façon, on ne fait pas la même chose avec un PC et un smartphone, avec une console et une tablette, avec un smartphone et un RPi, etc ... ça ne pose aucun problème car le RPi n'est certainement pas vu comme universel, tout comme le PC n'est plus vu comme universel.
    Je suis juste un tout petit peu partagé sur ce point. Certes, le RPi n'est pas vu comme universel. Est-il vu au demeurant par beaucoup d'autres tranches d'age que la 40aine ayant connu cette évolution et histoire dont tu parles ?

    Le PC n'est pas vu comme universel. La dessus, je suis d'accord. Même si les jeunes générations sont "nées" avec ces outils technologiques que sont les PC, dans le sens qu'ils les ont toujours connus, ces derniers restent des outils de travail principalement. La communication, le monde hyper connecté est profondément lié aux smartphones. Pour ces mêmes générations, le jeu se fait sur console. (regardez, à jeu multi plateforme identique, le nombre de joueurs sur les serveurs arrosant les mondes PS4, Xbox one et les serveurs PC).

    Il me semble que pour les "jeunes" générations, ce coté universel est occupé, par les smartphones. Le reste de l'univers informatique, développement, électronique, domotique, robotique etc... est totalement ignoré. Il est, selon moi, considéré comme existant et c'est tout.

    C'est là que la framboise est intéressante à mon sens. C'est un bel outil pour montrer l'étendue des possibilités du monde informatique au sens large.

  6. #6
    Modérateur
    Avatar de sevyc64
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    8 872
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 44
    Localisation : France, Pyrénées Atlantiques (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 8 872
    Points : 23 482
    Points
    23 482

    Par défaut

    Citation Envoyé par killian68 Voir le message
    Certes, le RPi n'est pas vu comme universel. Est-il vu au demeurant par beaucoup d'autres tranches d'age que la 40aine ayant connu cette évolution et histoire dont tu parles ?
    Oui par la génération qui nous suit, celle des 25-35/40 ans, ceux que l'on appelle aussi la génération Y. Ils sont nés avec et ont toujours connus la technologie, mais eux aussi en ont vu l'évolution et le potentiel qui peut s'en dégager de nos jours.

    Mais surtout, ceux sont les jeunes cadres dynamiques actuels, les jeunes entrepreneurs qui montent les startups, ceux qui sont capable de te monter un RPi sur une tondeuse, coupler le tout à un drone rattaché à une brouette, piloté en immersion totale via un oculus rift et inventer le produit qui va révolutionner le monde des 5 prochaines années alors que personne n'aurait été capable d'imaginer un jour qu'il soit possible d'imaginer une telle chose. Ceux sont ceux qui sont capable de monter une boite avec 3 personnes dans une cuisine et même pas 1000€ en poche et, 3 ans après, lever plusieurs millions de fond et être racheter par Google.
    Bien sur il ne se lève pas tout les matins des Bill Gates ou des Zuckerberg tous les matins, mais à toutes les échelles, il se lève des petits malins tous les jours.
    Ceux-là n'ont aucun scrupule à utiliser voire détourner la technologie qui les entourent. Et le RPi en fait partie.

    Pourquoi s’embêter à aller inventer de l'intelligence miniature et embarquable, par exemple, pour plusieurs centaines d'euros alors qu'il existe une petite bête comme le RPi. Et même s'il n'a pas été prévu pour ça, est surpuissant par rapport au besoin, il a l'avantage de déjà existé, d'avoir déjà été étudié, finalisé, diffusé, et il est par cher.
    Nous, on a connu les Lego comme jeu de construction pour notre amusement, eux font du Lego au quotidien avec les objets du quotidien, sans aucun frein, sans aucune limite.
    --- Sevyc64 ---

    Parce que le partage est notre force, la connaissance sera notre victoire

  7. #7
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    237
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 237
    Points : 414
    Points
    414

    Par défaut

    Très intéressant, mais je me pose une question cependant.

    Bien sur ce phénomène tel que tu le décris est tout à fait existant, mais je me demande dans quelle proportion en fait.

    Sans tomber dans le poncif de l'arbre qui cache la forêt, les cas que tu présente ne me semblent pas majoritaires, loin de là.
    Cela ne remet pas en cause la justesse de tes propos, mais simplement les met dans une autre perspective. Pour une personne sachant faire tout cela, combien sont juste des consommateurs de la technologie et pas des acteurs/créateurs (l'expression est un peu tirée par les cheveux mais bon...)

    Ce qui m’intéresserait, serait de connaître précisément l’évolution de cette proportion. Etant beaucoup en contact avec l'utilisateur final (notre infrastructure est essentiellement utilisée par nos utilisateurs finaux, qui sont différents de nos clients en fait, on fait un peu le grand écart avec un coté schizophrène en prime ), je n'ai vraiment pas l'impression que les "compétences" informatiques évoluent beaucoup. Les mêmes questions et les mêmes bogues situés entre le clavier et la chaise se posent exactement de la même façon maintenant qu'il y à 10 ans, malgré le renouvellement des tranches d'ages (pour ne pas parler de génération).

    Ancienne génération ou jeune génération, des problématiques similaires persistent. Les anciennes générations reconnaissent qu'elles ne connaissent rien ou pas grand chose à l'outil. Les jeunes générations, parce qu’elle sont nées dans cet environnement pensent le connaître, à tort. Pour beaucoup (la majorité à mon sens) ces soit disant compétences se limitent à user et abuser des tweets, posts facebook like et photos instagram. S'ils ont une certaine culture de l'outil, ils n'ont littéralement aucune compétence technique. Soit dit en passant, le support apporté à cette catégorie de personnes est encore plus difficile, parce que les conne.ies faites sont en général bien plus graves, mais passons.

    Alors oui, en effet certains vont user et abuser (dans le bon sens du terme) de la framboise pour trouver des nouvelles idées, des choses encore jamais envisagées, mais dans quelle proportion. Ce ratio entre innovateurs et consommateurs a-t-il réellement changé depuis l'invention de l'xserveur de la souris du port USB et de leurs évolutions ?
    Bon, bien sur dernier exemple est tellement caricatural qu'il en est limite (dépassée la limite) faux, mais c'est histoire de marquer mon propos.

  8. #8
    Modérateur
    Avatar de sevyc64
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    8 872
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 44
    Localisation : France, Pyrénées Atlantiques (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 8 872
    Points : 23 482
    Points
    23 482

    Par défaut

    Citation Envoyé par killian68 Voir le message
    Sans tomber dans le poncif de l'arbre qui cache la forêt,[...] les met dans une autre perspective. Pour une personne sachant faire tout cela, combien sont juste des consommateurs de la technologie et pas des acteurs/créateurs (l'expression est un peu tirée par les cheveux mais bon...)
    Tout dépend de ce que l'on défini comme arbre et comme foret, et de la perspective que l'on veut donner. Il est très facile de faire dire ce que l'on veut à des chiffres surtout lorsqu'il sont présentés sous forme de rapports.
    1 exemple, lorsque j'étais au lycée, j'avais un collègue qui se targuait et qui le revendiquait haut et fort, de sortir simultanément avec la moitié des filles de la classe. C'est pas mal, ça en jette déjà et de prime abord, il avait le respect de beaucoup d'autres mecs. Sauf qu'il n'y avait que 2 filles dans la classe. Déjà là c'est beaucoup plus banal, et ça en jette moins et ne faisait donc pas mieux que quiconque.

    2nd exemple : Combien il y a de fabricant au monde de moteur de voiture type Diesel HDI (ou DCI ou autre suivant dénomination de chacun) ? Pas plus d'une 15ène. Combien y-a-t-il de conducteurs de ce type de véhicule ? plusieurs centaines de millions. Mais est-ce vraiment comparable ?

    Alors, oui, on peut dire qu'il y a plusieurs milliards d’individus sur terre qui utilisent les nouvelles technologies, et oui, le nombre d'acteur/créateur à coté est extrêmement ridicule. Mais est-ce comparable ?
    Que représente les fondateurs de Microsoft, Hewlett Packard, Facebock,Google, etc... face au nombre d'utilisateurs de leurs produits ? Est-ce comparable ?


    Citation Envoyé par killian68 Voir le message
    Etant beaucoup en contact avec l'utilisateur final (notre infrastructure est essentiellement utilisée par nos utilisateurs finaux, qui sont différents de nos clients en fait, on fait un peu le grand écart avec un coté schizophrène en prime ), je n'ai vraiment pas l'impression que les "compétences" informatiques évoluent beaucoup.
    Les compétences de qui ? De tes utilisateurs finaux, ou de ceux qui ont justement ces compétences?
    Les compétences des premiers diminuent, celles des second augmentent en contre-partie.
    Pour revenir à l'exemple de la voiture, qui de nous, utilisateurs, est encore capable de changer une roue, une ampoule ou de faire la vidange ? Remonte 100 ans en arrière, chaque conducteur était capable d'entretenir lui-même son véhicule. De nos jours, non. Les compétences des utilisateurs finaux ont diminuées. Par contre celles de nos garagistes qui entretiennent nos voitures ne cessent d'augmenter tant la technologie de celles-ci devient toujours un peu plus pointue.

    Citation Envoyé par killian68 Voir le message
    S'ils ont une certaine culture de l'outil, ils n'ont littéralement aucune compétence technique.
    Mais faut-il qu'ils aient cette compétence ?
    Personnellement, je ne demande pas à mon comptable de savoir debuguer Windows, de savoir changer un disque dur ou de savoir activer je ne sais quelle option dans le bios pour pouvoir booter sur une clé usb de réparation d'installation.
    Mais en contre partie, lui ne me demande pas non plus de savoir contrôler l'équilibre de sa balance agée, chaque année lors de la clôture de son bilan comptable. Chacun son boulot.
    Ce phénomène est inhérent à la démocratisation de la technologie, plus elle se diffuse, plus forcément elle touche des gens qui ni connaissent rien, qui ne sont que de simples utilisateurs.


    Citation Envoyé par killian68 Voir le message
    Alors oui, en effet certains vont user et abuser (dans le bon sens du terme) de la framboise pour trouver des nouvelles idées, des choses encore jamais envisagées, mais dans quelle proportion. Ce ratio entre innovateurs et consommateurs a-t-il réellement changé depuis l'invention de l'xserveur de la souris du port USB et de leurs évolutions ?
    Encore une histoire de chiffres et de perspectives.
    Oui le ratio a changé et il diminue, mais c'est une évolution en trompe-l'oeil.
    Non pas que l'on ait moins d’innovateurs, il y en a même beaucoup plus et très certainement énormément plus parce que la technologie, et la haute technologie est de plus en plus accessible.
    Mais dans le même temps, le nombre d'utilisateur a, lui, aussi très largement augmenté et dans des proportions nettement plus importantes.
    S'en tenir au ratio, c'est dire que l'on innove de moins en moins, voire plus du tout, ce qui est évidemment totalement faux. On innove toujours autant sinon plus, mais c'est de plus en plus noyé dans la masse des consommateurs de ces innovations de plus en plus (et de plus en plus rapidement) démocratisées.
    Le ratio seul, au mieux n'indique rien, au pire fournis des informations totalement erronées (pour être exact, interprétables et interprétées de façon erronées). Un ratio n'est qu'une information partielle, dénaturée. Il ne fait pas le prendre pour autre chose, mais justement toujours revenir au contexte des données initiales.
    Ton gosse qui arrive second à un concours c'est bien. S'il arrive avant dernier, c'est déjà beaucoup moins bien. Et pourtant, s'il n'y avait que 3 participants, second ou avant dernier c'est exactement la même chose.
    --- Sevyc64 ---

    Parce que le partage est notre force, la connaissance sera notre victoire

  9. #9
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    237
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 237
    Points : 414
    Points
    414

    Par défaut

    Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
    Mais faut-il qu'ils aient cette compétence ?[...].
    Mais en contre partie, lui ne me demande pas non plus de savoir contrôler l'équilibre de sa balance agée, chaque année lors de la clôture de son bilan comptable. Chacun son boulot.
    Ce phénomène est inhérent à la démocratisation de la technologie, plus elle se diffuse, plus forcément elle touche des gens qui ni connaissent rien, qui ne sont que de simples utilisateurs.
    Tout à fait d'accord, seulement je constate quand même, et c'est un phénomène à mon sens assez spécifique avec le monde informatique, que de plus en plus de personnes (surtout dans les populations plus jeunes), parce qu’ils savent gérer (mal parfois, souvent en fait) un compte facebook, ou bien poster un article sous wordpress, maîtrisent l'outil informatique. Ce phénomène était moins marqué auparavant. Dit autrement, les conneries qu'il faut "réparer" sont de plus en plus grosses.

    De ton coté, justement connaissant ton degré de maîtrise en comptabilité, je ne pense pas que tu t'engagerai à te lancer dans la réalisation d'un bilan comptable d'une multinationale. La différence, et bien elle tient au fait que tu en as conscience.

    Ce qui tend à diminuer c'est bien cela, la conscience de ses propres limites.


    Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
    Encore une histoire de chiffres et de perspectives.
    [...]
    Le ratio seul, au mieux n'indique rien, au pire fournis des informations totalement erronées (pour être exact, interprétables et interprétées de façon erronées). Un ratio n'est qu'une information partielle, dénaturée. [...]
    Oui, mais, comme tout indicateur, il n'a de valeur que dans le suivi de son évolution. Aucun indicateur n'est bien sur parfait, mais ils sont bien ce que leur nom indique. Bien sur, ils demandent de la rigueur. On observe UN paramètre, toute chose étant égale par ailleurs.


    L'exemple de la voiture est très bon. En effet, plus personne ne sait même changer une ampoule ou une roue. Pire que faire une vidange, même faire un niveau n'est plus une compétence courante. Et pourtant, il n'y a pas si longtemps (enfin bon si, je suis un vieux con) ces compétences étaient enseignées dans les auto écoles et testées lors de l'examen pratique.

    Pour le coup, oui, je considère que ce dernier point est même une question de sécurité, mais là on est un peu loin du cadre de la discussion initiale (et oui, je fais mes vidanges moi même )

  10. #10
    Expert confirmé
    Avatar de Vincent PETIT
    Homme Profil pro
    Ancien développeur matériel électronique (Hard/Soft)
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    1 468
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Pas de Calais (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ancien développeur matériel électronique (Hard/Soft)
    Secteur : Service public

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 1 468
    Points : 4 359
    Points
    4 359

    Par défaut

    Salut à vous,
    Citation Envoyé par killian68 Voir le message
    Tout à fait d'accord, seulement je constate quand même, et c'est un phénomène à mon sens assez spécifique avec le monde informatique, que de plus en plus de personnes (surtout dans les populations plus jeunes), parce qu’ils savent gérer (mal parfois, souvent en fait) un compte facebook, ou bien poster un article sous wordpress, maîtrisent l'outil informatique. Ce phénomène était moins marqué auparavant. Dit autrement, les conneries qu'il faut "réparer" sont de plus en plus grosses.

    De ton coté, justement connaissant ton degré de maîtrise en comptabilité, je ne pense pas que tu t'engagerai à te lancer dans la réalisation d'un bilan comptable d'une multinationale. La différence, et bien elle tient au fait que tu en as conscience.

    Ce qui tend à diminuer c'est bien cela, la conscience de ses propres limites.
    C'est un débat très intéressant que vous tenez là.
    killian68, sache que ce n'est pas spécifique à l'informatique mais aussi à l'électronique et à toute les nouvelles technologies en réalité.

    Comme sevyc64 dit, la technologie est arrivée à la porte de M et Mme tout le monde (plus besoin d'être tourneur/fraiseur car on a une imprimante 3D, plus besoin d'apprendre comment fonctionne un microcontrôleur car il existe des outils tels que Arduino, aujourd'hui des gens ont carrément des machines CNC chez eux, des informaticiens comme vous avez créer des logiciels qui permettent à de simples astronomes amateurs de pouvoir jouer dans la court des grand, à des électroniciens débutants de pouvoir créer des circuits imprimés mulitcouches comme les professionnels, eux même ont pu créé de la technologie comme Raspberry, des shields pour Arduino, ou autres données et informations, ainsi de suite etc...)

    Seulement il y a un énorme problème là dessous et je crois que c'est ça que tu vois killian68. Il y a de l'obscurantisme à tous les niveaux pour permettre de toucher le plus grand monde. Évidemment, pour que Mme Michu puisse développer sur Android il a fallu passer par la création de App Inventor qui permet de faire de la programmation graphique avec très peu de connaissances (il est là l'obscurantisme). Pour que chacun puisse monter sa cuisine lui même sans être un vrai cuisiniste, il a fallu passer par la case cuisine en kit. Et à la fin, en poussant très loin cette pratique dans tous les domaines tu as ça :
    ceux qui sont capable de te monter un RPi sur une tondeuse, coupler le tout à un drone rattaché à une brouette, piloté en immersion totale via un oculus rift et inventer le produit qui va révolutionner le monde des 5 prochaines années alors que personne n'aurait été capable d'imaginer un jour qu'il soit possible d'imaginer une telle chose. Ceux sont ceux qui sont capable de monter une boite avec 3 personnes dans une cuisine et même pas 1000€ en poche et, 3 ans après, lever plusieurs millions de fond et être racheter par Google.
    En y connaissant quasiment rien parce qu'on leur a tout simplifié jusqu'au plateforme de crowdfunding !

    Il est devenu aujourd'hui presque impossible de différencier celui qui sait de celui qui utilise car le frontière n'est plus vraiment visible.

  11. #11
    Modérateur
    Avatar de sevyc64
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    8 872
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 44
    Localisation : France, Pyrénées Atlantiques (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 8 872
    Points : 23 482
    Points
    23 482

    Par défaut

    Obscurantisme n'est peut-être pas le terme à employer pour exprimer ta pensée :

    Citation Envoyé par Wikipedia
    [...]l’obscurantisme est une attitude d'opposition à la diffusion du savoir, dans n'importe quel domaine.[...]Le terme obscurantiste est exclusivement péjoratif. Un obscurantiste prône et défend une attitude de négation du savoir. Il refuse de reconnaître pour vraies des choses démontrées. Il pose des restrictions dans la diffusion de connaissances. Il est contre la propagation de nouvelles théories.
    Ici, c'est tout le contraire puisqu'on parle de diffusion massive de la nouvelle technologie.

    Offuscation serait plus dans l'idée de ta pensée pour rester dans des termes connus des informaticiens développeur
    --- Sevyc64 ---

    Parce que le partage est notre force, la connaissance sera notre victoire

  12. #12
    Expert confirmé
    Avatar de Vincent PETIT
    Homme Profil pro
    Ancien développeur matériel électronique (Hard/Soft)
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    1 468
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Pas de Calais (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ancien développeur matériel électronique (Hard/Soft)
    Secteur : Service public

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 1 468
    Points : 4 359
    Points
    4 359

    Par défaut

    C'est vrai tu as raison,
    Offuscation est même le bon terme ! Merci.

    Lorsque je disais
    qu'il est devenu aujourd'hui presque impossible de différencier celui qui sait de celui qui utilise car le frontière n'est plus vraiment visible
    J'ai oublié d'ajouter que c'est un sacré problème en réalité !

    Le savoir est devenu une illusion causée par une simplification à l'extrême (et ça a été fait par les gens qui eux savent vraiment). Bien sur ce n'est pas nouveau ça, si je prends un exemple au hasard dans l'informatique : il y a une poignet d'informaticien qui créait un framework pour des milliers d'utilisateurs qui sont aussi informaticiens. Mais ce qui est nouveau je trouve c'est bien l'ampleur du phénomène qui à mon avis nous envoie droit dans le mur dans quelques années.

    La peau de la pomme devient de plus en plus grande (les utilisateurs) mais son coeur (les concepteurs) n'augmentent pas du tout dans les mêmes proportions, on a donc un phénomène tout simple qui apparaît La connaissance s'en va vers une minorité ou une élite et ça c'est problématique.

    Tout comme il serait très problématique que des informaticiens, développant sous Android en Java par exemple, perdent leurs emplois à cause d'une démocratisation à l'extrême de App Inventor qui permet à tous de programmer aussi sous Android avec peu de connaissances. Puisque tout le monde à l'illusion de pouvoir tout faire parce que c'est simple alors qui fera appel aux experts, les vrais ?
    Lorsque tout le monde pourra imprimer ces pièces mécaniques avec son imprimante 3D (simple d'emploi et de plus en plus précise) chez lui alors combien de professionnels de l'usinage va t-il rester ?

    Est ce que la diffusion massive de la technologie vers tous est une bonne chose : Oui !
    Est ce que la vulgariser à un tel point qu'on puisse s'en servir avec peu de connaissances et avec une facilité incroyable : Non je ne crois pas car le savoir va automatique ce concentrer vers une minorité !

  13. #13
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    237
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 237
    Points : 414
    Points
    414

    Par défaut

    Citation Envoyé par Vincent PETIT Voir le message
    Est ce que la diffusion massive de la technologie vers tous est une bonne chose : Oui !
    Est ce que la vulgariser à un tel point qu'on puisse s'en servir avec peu de connaissances et avec une facilité incroyable : Non je ne crois pas car le savoir va automatique ce concentrer vers une minorité !
    Ce sont des questions en effet extrêmement intéressantes.

    Une des erreurs qui s'est produite avec l'outil informatique, enfin plutôt technologique serait plus juste est d'origine médiatique. C'est une question initiale de communication.

    La diffusion est bien sur une excellente chose. Comme vous l'exprimez, dans vulgarisation, il y a vulgaire. Rendre une connaissance accessible au Vulgus Pecum (attention, je parle d’étymologie hein, ce n'est pas un jugement de valeur) Cette vulgarisation trop poussée se reproche souvent d'une dénaturation.

    L'erreur de communication initiale a été de faire croire que l'informatique permettait de tout faire, facilement. Oui, des outils ont été développés pour cela, pour améliorer ce coté facile, mais ces outils ont nécessites une somme colossale de travail et ce connaissance.

    L'erreur de communication a été de passer sous silence la réelle masse de travail, la quantité d'expertise liée à la démocratisation de la technologie (dieu que j’exècre ce terme de démocratisation)...

    Passionnant en tout cas, merci pour l'échange

  14. #14
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Bidouilles à roulettes
    Inscrit en
    mai 2016
    Messages
    12
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 44
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Bidouilles à roulettes
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mai 2016
    Messages : 12
    Points : 15
    Points
    15

    Par défaut Oui à la vulgarisation... !

    Bonjour,

    je ne suis pas développeur, juste un modeste bricoleur curieux, et accessoirement technicien maintenance aéronautique...

    J'ai découvert quelques bribes de basic lorsque j'étais gamin sur l'apple IIe de l'entreprise familiale grâce à "l'informaticien" qui s'occupait de la mise à jour du logiciel de comptabilité et à côté l'Amstrad CPC 464 n'était pour moi que la première console qui m'a permis de jouer à des jeux vidéos en couleur sur la TV du salon...

    Mais, j'adhère complètement à cette vague de vulgarisation adressé à tous, car justement, cela brise certaines barrières et permet d'apercevoir "un petit bout votre univers" caché / noyé dans notre quotidien...
    ( et je parle par expérience puisqu'utilisateur final d'un projet multiplateforme en cours de développement au boulot... )

    La framboise, Arduino, micro:bit etc... vont tous en ce sens:
    interpeller les curieux et potentiellement les amener à comprendre / chercher plus loin, aidés en cela par des blogs / des associations / des FabLabs / Maker Factories et autres initiatives "Geek" locales /sur le web...

    Pour moi, la framboise avec sa communauté très active et son éventail à disposition est la plateforme la plus polyvalente / accessible du moment !

    Il est tout à fait possible de découvrir chaque domaine au coup par coup sur Pc (et pas toujours facilement sur MAC..) pour un Newbie, alors qu'avec Jessie certains sont déjà installés sur la framboise dès sa première utilisation...
    Mais cela permet aussi de découvrir le terminal & les lignes de commandes cachées derrière toute interface graphique... et bien-sûr d'apercevoir Linux...

    Pour finir, les minorités expertes / élites s'amenuisent dans tous les domaines a partir du moment où le "business case" se situe ailleurs / à d'autres niveaux ( "Go" n'en serait-il pas un bon exemple avec l'argumentation de Google..?), mais effectivement, cela devient problématique lorsque la cybercriminalité motivée par le challenge est sanctionnée par une réussite insolente & des gains conséquents...

    Yann

  15. #15
    Membre expérimenté
    Femme Profil pro
    Traductrice
    Inscrit en
    octobre 2015
    Messages
    265
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2015
    Messages : 265
    Points : 1 374
    Points
    1 374

    Par défaut

    N'étant pas directement du milieu technique, je partage l'opinion de yann84. De la même manière qu'une machine a pain ne peut pas se substituer au boulanger, App Inventor ne peut pas se substituer au développeur. Mais je ne crois pas que ce soit comparable avec la framboise. Pour moi, la framboise serait comparable non pas à une machine à pain, mais à un four à pain de quartier. Il ne s'agit pas de faire du pain vendable, mais de prendre plaisir à avoir fait son propre pain, même si on galère, et à le déguster, même s'il est dégueulasse. En fait, en découvrant le procédé de fabrication du pain, on découvre à quel point faire du pain nécessite de l'expertise.
    Pour moi, la RasPi est une petite fenêtre vers des domaines qui m'intéressent (sans que je ne souhaite toutefois en faire mon métier). Je n'ai pas l'impression, killian68, qu'il y ait eu dans ce cas précis erreur de communication sur l'expertise nécessaire pour ouvrir cette fenêtre. Au contraire ! Plutôt que de se concentrer sur la manière de réaliser un produit donné le plus facilement possible avec le moins de connaissances possible, c'est un outil qui titille la curiosité de son utilisateur en lui montrant un champ des possibles quasiment infini : à lui d'acquérir les connaissances nécessaires pour réaliser ses projets, et à lui de faire la démarche d'aller voir si quelqu'un de plus calé a créé des outils pour lui faciliter les choses (une bibliothèque Python par exemple).
    Bref, c'est un peu comme comparer la culture et le divertissement : bien sûr que Facebook aura toujours plus d'adeptes, mais ça ne veut pas dire que les gens boudent la culture. M6 a plus d'audience qu'Arte, mais Arte a fermement assis sa postition, ce qui montre que les gens sont encore curieux, malgré les défauts de notre société actuelle.
    Et je pense, Vincent Petit, que plus grande sera la culture informatique du grand nombre, plus le grand nombre saura quand et comment faire appel à un expert.

  16. #16
    Expert confirmé
    Avatar de Kannagi
    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    mai 2010
    Messages
    1 832
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : .

    Informations forums :
    Inscription : mai 2010
    Messages : 1 832
    Points : 4 830
    Points
    4 830

    Par défaut

    Je me permet de rajouter mon grain de sel dans ce débat intéressant
    Je ne reviens pas sur le fait que la technologie est plus accessible (ça en profite a tout le monde même aux experts ) , cela rend les technologies avec un coût très faible.

    Je rejoins Vincent PETIT , je rajouterais/préciserai que en faite cette connaissance est une minorité au sein même des développeurs et cela ne va pas en s'améliorant je pense dans le sens ou les technologies (d'un point de vue Hardware) devient de plus en plus compliqué , un ARM ou un X86 comme point de commencement c'est le mont Everest de commencer la dessus , alors que l'utilisation en devient de plus en plus simple ( C# , java avec frameworks ect ) cet écart immense a mon avis n'aidera pas les développeurs a s'intéresser de comment ça marche en dessous.
    Je suis plus inquiet de la transmission du savoir en faite , ça commence deja depuis un bon bout de temps mais il est vrai que en général sur comment fonctionne une machine informatique les US ont des formations et une longueur d'avance sur nous.

Discussions similaires

  1. Raspberry Pi 3 - Découverte et mise en route
    Par LittleWhite dans le forum Raspberry Pi
    Réponses: 9
    Dernier message: 16/10/2016, 15h37

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo