Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #281
    Expert éminent
    Citation Envoyé par Zirak Voir le message

    Et encore une fois, il n'y a pas besoin d'avoir fait BAC+5 pour voir des choses comme cela, je le répète, un peu d'humilité vous ferait du bien, dans une formation BAC+2/3, on ne fait pas qu'apprendre à pisser du code dégueulasse hein...
    Dans mon cas c'est le BAC + 5 qui m'a permis une reconversion dans l'informatique. J'étais très pointu dans mon BTS (qui n'a rien à voir avec l'informatique) mais il ne m'aurait ouvert aucune porte à une reconversion vers l'informatique. Mon BAC + 5 lui, m'a permis très rapidement d'ouvrir d'autres portes (et aussi pas mal amélioré mon adaptabilité).

  2. #282
    Expert éminent sénior
    C'est le problème avec nous, les informaticiens : nous sommes des gens binaires :

    BAC+2 : bon/pas bon
    BAC+5 : bon/pas bon
    Autodidacte : bon/pas bon

    Évidemment, le monde réel est plus compliqué que ça. Plein de chose que j'ai apprises en BAC+5 ont fait de moi un meilleur développeur(et testeur). Mais ce n'est pas ça qui a fait de moi un bon développeur. Ce qui a fait de moi un bon développeur(enfin, bon, si j'en crois mes références, il y en a toujours pour avoir un avis contraire), c'est...... eh bien aucune idée.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  3. #283
    Inactif  
    Ce n'est pas une question d'être bon ou pas bon :

    • BAC +2/+3 : rôle de technicien ;
    • BAC +5 : rôle d'ingénieur ;
    • Autodidacte : très utile pour approfondir, mais on y trouve vraiment de tout ;
    • Formation : s'assurer des bases dans tous les domaines nécessaire au métier ;
    • Formation + autodidacte = le graal.

  4. #284
    Membre chevronné
    Tout entrepreneur cherche à pérenniser son entreprise et donc à engranger des bénéfices. Engager quelqu'un qui n'est pas qualifié pour le travail demandé reviendrait à se mettre des bâtons dans les roues, voire à se passer la corde autour du cou. C'est pourquoi, tout employeur exige des garanties quant aux qualifications de ses futurs employés. Quand bien même il existe des certifications délivrées des instituts privés comme C++ Institute, les diplômes des universités, des écoles supérieures et des écoles d'ingénieur constituent une référence sérieuse; du moins, ils sont censés l'être.

    Certes, il existe des autodidactes sans le diplôme ou les certifications idoines qui en terme de qualifications n'ont rien à envier ni aux diplômés, mais quelle part de la population autodidacte représentent-ils? Sachant que l'apprentissage en autodidacte requiert non seulement une très grande rigueur personnelle mais aussi des moyens, on peut facilement en déduire qu'ils sont relativement peu. Les employeurs y voient en conséquence un trop grand risque; le jeu n'en vaut la chandelle.

    La surqualification des employés dans le domaine informatique est un autre problème, surtout dû à l'ignorance de certains clients et au mercantilisme de certains employeurs, comme Zirak l'a indiqué tantôt.
    De retour, plus sportif mais toujours aussi moche.
    _____________
    Pro: Programmation en C/C++ (embarqué ou non)
    Loisir: Programmation en C++11/14/17 avec la STL ou Qt 5

  5. #285
    Responsable Systèmes

    Tout entrepreneur cherche à pérenniser son entreprise et donc à engranger des bénéfices.
    Ben oui, c'est le but de toute entreprise commerciale.
    Faire un mauvais recrutement peut faire perdre une fortune à une entreprise, on a pas le droit à l'erreur. En plus de cela, un recruteur n'a pas forcément de compétences techniques pour faire le bon choix.

    Dans le système anglo-saxon, ou on peut être viré du jour au lendemain, un employeur peut prendre le risque de donner sa chance à un autodidacte sans diplome. En France, le risque est trop important.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur la création d'un système : http://chrtophe.developpez.com/tutor...s/minisysteme/
    Mon article sur le P2V : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/p2v/
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  6. #286
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
    Ben oui, c'est le but de toute entreprise commerciale.
    Faire un mauvais recrutement peut faire perdre une fortune à une entreprise, on a pas le droit à l'erreur. En plus de cela, un recruteur n'a pas forcément de compétences techniques pour faire le bon choix.

    Dans le système anglo-saxon, ou on peut être viré du jour au lendemain, un employeur peut prendre le risque de donner sa chance à un autodidacte sans diplome. En France, le risque est trop important.
    Je rappelle quand même qu'en France on a une période d'essai qui peut aller jusqu'à six mois, période durant laquelle on a pas besoin de motifs pour licencié l'employé, qu'on a aussi la possibilité d'enchainer les CDD jusqu'à deux ans avant de devoir proposé un CDI, bref on a largement le temps de se rendre compte de la qualité d'un employé, qu'il soit bac+5 ou non.
    J'aimerais bien aller vivre en Théorie, car en Théorie tout se passe bien.

  7. #287
    Responsable Systèmes

    Dans les faits, les recruteurs vont choisir un profil sans risque plutôt qu'un profil atypique. Donc diplômes plutôt qu'autodidacte.

    Après, je pense qu'il y aura plus d'ouverture au "je me suis fait tout seul" dans les petites structures que dans les grands groupes. Mais un mauvais recrutement peut couler une petite structure.

    Les profils atypiques seront plutôt réservés à des promotions internes plutôt qu'à des recrutements externes je pense.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur la création d'un système : http://chrtophe.developpez.com/tutor...s/minisysteme/
    Mon article sur le P2V : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/p2v/
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  8. #288
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
    [...]

    Dans le système anglo-saxon, ou on peut être viré du jour au lendemain, un employeur peut prendre le risque de donner sa chance à un autodidacte sans diplome. En France, le risque est trop important.
    En Allemagne, on a une situation intermédiaire.

    En temps normal, le préavis de renvoi a une durée minimale de:
    • quatre semaines pour un emploi ayant duré moins de deux ans,
    • un mois pour un emploi ayant duré entre deux et cinq ans,
    • deux mois pour un emploi ayant duré entre cinq et huit ans,
    • trois mois pour un emploi ayant duré entre huit et dix ans,
    • quatre mois pour un emploi ayant duré entre dix et douze ans,
    • cinq mois pour un emploi ayant duré entre douze et quinze ans,
    • six mois pour un emploi ayant duré entre quinze et vingt ans,
    • et sept mois pour un emploi ayant duré au moins vingt ans.

    Tout contrat de travail ne peut se terminer qu'au dernier jour du mois, sauf s'il a duré moins de deux ans, auquel cas il peut aussi se terminer le quinzième jour du mois.

    En revanche, la loi allemande autorise une période d'essai (Probezeit). Cette période dure au plus six mois et ne peut être renouvelée; mais pendant celle-ci le préavis a une durée minimale de deux semaines et le contrat peut se terminer à n'importe quel jour du mois.
    De retour, plus sportif mais toujours aussi moche.
    _____________
    Pro: Programmation en C/C++ (embarqué ou non)
    Loisir: Programmation en C++11/14/17 avec la STL ou Qt 5

  9. #289
    Responsable Systèmes

    Donc en Allemagne, en cas de litige avec un salarié ayant de l'ancienneté, tu as un préavis plus important qu’en France. Je présumes qu'en cas de faute, c'est différent non ?
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur la création d'un système : http://chrtophe.developpez.com/tutor...s/minisysteme/
    Mon article sur le P2V : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/p2v/
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  10. #290
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
    Donc en Allemagne, en cas de litige avec un salarié ayant de l'ancienneté, tu as un préavis plus important qu’en France. Je présumes qu'en cas de faute, c'est différent non ?
    En cas de faute grave, on peut se faire virer sans préavis.
    De retour, plus sportif mais toujours aussi moche.
    _____________
    Pro: Programmation en C/C++ (embarqué ou non)
    Loisir: Programmation en C++11/14/17 avec la STL ou Qt 5

  11. #291
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par VivienD Voir le message
    En cas de faute grave, on peut se faire virer sans préavis.
    Et comment se passent les prud'hommes en Allemagne ?
    Les relations entre travailleurs et patronat y sont moins conflictuelles qu'en France ?
    "If the revolution ain't gon' be televised
    Then fuck, I'll probably miss it" - Aesop Rock

  12. #292
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par Grogro Voir le message
    Et comment se passent les prud'hommes en Allemagne ?
    [...]
    Il y a un équivalent allemand du Conseil des Prud'hommes (Arbeitsgericht) mais, ne m'étant jamais penché sur la question, je n'en sais pas plus.

    Citation Envoyé par Grogro Voir le message
    [...]
    Les relations entre travailleurs et patronat y sont moins conflictuelles qu'en France ?
    Elles le sont nettement moins en Allemagne qu'en France: syndicats et patronat sont même encouragés par la liberté de coalition (Koalitionsfreiheit), définie par l'alinéa 3 de l'article 9 de la Loi fondamentale (Grundgesetz), à travailler ensemble pour conclure des conventions collectives (Tarifverträge). En revanche, on ne peut pas utiliser la fréquence des grèves comme baromètre, vu que le droit de grève (Arbeitskampfrecht) est encadré de très, très près en Allemagne, d'où leur rareté.
    De retour, plus sportif mais toujours aussi moche.
    _____________
    Pro: Programmation en C/C++ (embarqué ou non)
    Loisir: Programmation en C++11/14/17 avec la STL ou Qt 5

  13. #293
    Responsable Systèmes

    Je pense que les syndicats ont un poids plus important qu'en France, du coup les négociations aboutissent plus à du concret. En regardant sur le net, le taux de syndiqués en Allemagne se monte à 18 %, contre 9,1 % en France.

    En France, les conseillers prud’homaux sont des employeurs et des salariés, et non des magistrats professionnels de la justice. Je pense que c'est assez atypique. Cela a peut-être aussi un impact.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur la création d'un système : http://chrtophe.developpez.com/tutor...s/minisysteme/
    Mon article sur le P2V : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/p2v/
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  14. #294
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
    Je pense que les syndicats ont un poids plus important qu'en France, du coup les négociations aboutissent plus à du concret. En regardant sur le net, le taux de syndiqués en Allemagne se monte à 18 %, contre 9,1 % en France.

    [...]
    Je pense que la cause est plus culturelle que ça. Par exemple, quand plusieurs partis politiques se partagent le pouvoir exécutif en France, on a un gouvernement de cohabitation tandis que, quand plusieurs partis politiques se partagent le pouvoir exécutif en Allemagne, on a un gouvernement de coalition. Par ailleurs, ils me semblent qu'en Allemagne les deux parties (patronat et syndicats) ont des devoirs légaux en la matière, mais ça reste à vérifier.

    Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
    [...]

    En France, les conseillers prud’homaux sont des employeurs et des salariés, et non des magistrats professionnels de la justice. Je pense que c'est assez atypique. Cela a peut-être aussi un impact.
    Les jugements des Arbeitsgerichte(1) sont faits par des groupes comprenant des employeurs, des salariés et des magistrats professionnels de la justice, d'après ce que j'ai compris.


    (1) Ce n'est pas une coquille: le pluriel de Arbeitsgericht est bien Arbeitsgerichte.
    De retour, plus sportif mais toujours aussi moche.
    _____________
    Pro: Programmation en C/C++ (embarqué ou non)
    Loisir: Programmation en C++11/14/17 avec la STL ou Qt 5

  15. #295
    Responsable Systèmes

    Les jugements des Arbeitsgerichte(1) sont faits par des groupes comprenant des employeurs, des salariés et des magistrats professionnels de la justice, d'après ce que j'ai compris.
    Ah, ok. C'est un peu comme en France alors. Par contre je sais pas si ils sont assistés de professionnels, probablement.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur la création d'un système : http://chrtophe.developpez.com/tutor...s/minisysteme/
    Mon article sur le P2V : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/p2v/
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  16. #296
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par VivienD Voir le message
    Elles le sont nettement moins en Allemagne qu'en France: syndicats et patronat sont même encouragés par la liberté de coalition (Koalitionsfreiheit), définie par l'alinéa 3 de l'article 9 de la Loi fondamentale (Grundgesetz), à travailler ensemble pour conclure des conventions collectives (Tarifverträge). En revanche, on ne peut pas utiliser la fréquence des grèves comme baromètre, vu que le droit de grève (Arbeitskampfrecht) est encadré de très, très près en Allemagne, d'où leur rareté.
    Cela tient aussi du capitalisme rhénan, du modèle d'économie allemand appelé ordo-libéralisme/économie sociale de marché (en opposition au libéralisme anglo-saxon de laissez-faire qui fascine les élites françaises depuis 40 ans), et à la cogestion des entreprises. En France où la culture du chef est encore très forte, historiquement, le patron c'est Dieu sur terre et c'était particulièrement vrai jusqu'aux réformes post mai 68, de moins en moins depuis les lois Auroux (votées à l'époque contre une opposition hystérique de l'ancêtre du MEDEF). Alors non seulement en Allemagne il y a une culture de la négociation qui est absente en France (culture qui avait été refusée aussi bien par le patronat que par la CGT. D'où une culture de conflits, grèves à répétition), mais en plus leurs syndicats sont bien plus puissants et plus représentatifs. Sans compter que la France a soit des très grands groupes fortement bureaucratisés et souvent très proches de l’État voir carrément dirigé par des hauts fonctionnaires, soit une nuée de PME de petites taille. Quand l'Allemagne a de nombreux ETI fortement compétitifs sur le marché mondial (le fameux Mittelstand). Donc forcément à cette échelle, les négociations collectives sont plus simples. Ce sont les vraies clés du modèle allemand qui n'ont rien à voir avec les loi Hartz qui font tant fantasmer la classe jacassante en France.

    Bref.

    Si l'on en revient à Parcoursup, cette réforme qui reste en soi problématique par sa précipitation aura au moins eu le mérite de dévoiler au grand jour les mécanismes de ségrégation sociale sous-jacents qui existent depuis des décennies, mais que personne ne voyait : http://www.liberation.fr/checknews/2...phique_1654734

    La France est effectivement l'un des pays où les inégalités scolaires sont le plus criantes et relèvent avant tout des inégalités géographiques. Et il n'est pas intéressant de voir comment les Etats-Unis traitent le problème quand la France s'acharne à punir les élèves "favorisés" : http://www.slate.fr/story/108621/mix...ts-unis-france
    "If the revolution ain't gon' be televised
    Then fuck, I'll probably miss it" - Aesop Rock

  17. #297
    Responsable Systèmes

    On ne connait pas comment les places sont attribués, aucune info à ce sujet sur le site parcoursup. Le problème essentiel est là pour moi. On a l'impression de jouer au loto.

    Il est logique pour moi que si on habite un département, on nous donne une place dans ce département. Il est donc logique quand on habite en seine-st-denis d'avoir une place d'abord en seine-st-denis avant Paris sans parler de discrimination. Par contre imaginons le cas ou vous êtes à 2km d'une université dans un autre département (département limitrophe), l’algorithme va t'il vous envoyer dans l'établissement de votre département à 50 km ?

    Il est demandé un numéro INE, je pense que ça correspond au dossier scolaire. Il me parait également logique d'attribuer d'abord une place à un élève ayant une moyenne de 12-13 qu'à un élève ayant 8-9, qui avec cette moyenne n'aura pas le Bac et ne pourra donc pas intégrer l'université.
    Ma pensée va dans le sens d'une pré-attribution.

    Par contre, j'ai vu un truc aberrant : c'est que pour s’inscrire au CROUS, c'est déjà bouclé. donc on peut avoir une proposition dans un autre département, mais sans logement.

    Je n'ai pas regardé les codes source communiqué.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur la création d'un système : http://chrtophe.developpez.com/tutor...s/minisysteme/
    Mon article sur le P2V : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/p2v/
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  18. #298
    Membre expert
    pour réveiller un peu le sujet :

    Le jeudi 07 juin
    information PARCOURS SUP

    Le Service Académique d'Information et d'Orientation communique:

    "Suite à de nombreuses remontées d'élèves et de familles concernant des réponses non-prises en compte sur Parcoursup suite à des propositions formulées par les formations demandées, difficilement attestables du fait du manquement de traces informatiques associées, nous vous demandons de ne pas répondre depuis l'application mobile Parcoursup (et tablette) mais de se connecter à un ordinateur pour toute action à effectuer sur leur dossier. Aucun dysfonctionnement de cette application n'a été relevée par le ministère, mais il est préférable de lever ce doute en ne se connectant désormais que par le biais d'un ordinateur.

    De plus, pour rappel, les propositions sont faites "au fil de l'eau" et donc la limite de réponse diffère selon le jour où chaque proposition a été faite. Plusieurs réponses peuvent être attendues à des dates différentes mais il faut impérativement respecter chaque date limite car l'absence de réponse à une proposition dans le délai entraine une démission des autres propositions même si les dates limites pour celles-ci sont ultérieures, ainsi qu'une annulation des vœux en attente.

    Il faut donc toujours répondre dans les temps à une proposition, sans forcément se décider de suite pour les suivantes car les candidats ont la possibilité de répondre "je réfléchis" aux propositions qui ont été proposées plus tard (et aussi, toujours, de maintenir leurs vœux en attente en cliquant sur "je maintiens" pour chacun)."

    le proviseur
    extrait d'une comm "liberscol", une application de cartable numérique du lycée de mes 2 fils.

    Comment ?... Non monsieur on ne se moque pas des gens

    Pour mémoire, je vous évoquais il y a quelques semaines de cela, au début de la réception des propositions, le fait qu'un opérateur m'ait indiqué qu'il était préférable de retarder d'un ou 2 jours les actions de choix de mon fils, le temps que cette partie buggée soit mise à jour, et les patchs appliqués.

    Et puis le piège de l'application, qui du coup est rappelé dans chaque communication :
    Plutôt que de laisser une proposition disparaitre au bout du délai de choix (7 jours francs), on zappe tous les voeux et propositions en attente si jamais vous n'avez pas répondu dans les délais. Vous êets considéré comme démissionnaire.

    Bah oui, vous n'avez qu'à faire attention.

  19. #299
    Membre extrêmement actif
    Du neuf sur Parcoursup au moment de l'annonce des résultats définitifs du bac 2018, ou comment illustrer l'importance d'un bon process de qualification : https://www.lemonde.fr/campus/articl...5_4401467.html

    « Ces chiffres ne veulent rien dire »

    Mais à quoi correspondent vraiment ces chiffres ? Sur le compte Twitter officiel de Parcoursup, le ministère de l’enseignement supérieur répond à une candidate étonnée qu’il s’agit « du pourcentage de candidats qui ont accepté définitivement la formation ou qui l’ont accepté en maintenant des vœux en attente ». En clair, ce taux tient compte de tous les candidats ayant répondu « oui définitif » (ils n’ont donc conservé aucun vœu en attente) ainsi que de tous ceux qui ont répondu « oui », tout en maintenant un ou plusieurs vœux où ils sont « en attente d’une place ». Et en cette période de la procédure, il tend forcément vers 100 % : le nombre de places est bien inférieur au nombre de demandes, et dès qu’une place se libère, elle est proposée à un autre candidat.

    Il s’agit donc d’une information ni utile ni nouvelle, selon un professeur d’une classe préparatoire scientifique d’une ville moyenne :

    « Ces chiffres ne veulent rien dire. Ça fait plusieurs semaines que nous affichons des taux de “oui” et “oui en attente” proches de 100 %. Mais pour autant nous sommes loin d’avoir fait le plein. Ce qui importe vraiment, c’est le taux de “oui définitif” : or, dans ma prépa, nous avons à peine onze “oui définitif” pour quarante places, soit seulement 28 %. Mais cette information n’est pas publiée sur Parcoursup… »
    "If the revolution ain't gon' be televised
    Then fuck, I'll probably miss it" - Aesop Rock

  20. #300
    Membre extrêmement actif
    "If the revolution ain't gon' be televised
    Then fuck, I'll probably miss it" - Aesop Rock

###raw>template_hook.ano_emploi###