IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Débats sur le développement - Le Best Of Discussion :

Comment protéger ses applications mobiles ?


Sujet :

Débats sur le développement - Le Best Of

  1. #1
    Expert éminent sénior

    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    3 407
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 3 407
    Points : 148 469
    Points
    148 469
    Par défaut Comment protéger ses applications mobiles ?
    Comment protéger ses applications mobiles ?
    Le PDG d'une société de développement publie un texte acerbe sur le piratage et l'idée de gratuité



    L'habitude de la gratuité aurait entraîné une démocratisation du piratage des applications mobiles, ou tout du moins une indifférence grandissante envers la pratique. Conséquence directe pour les développeurs, une difficulté de plus en plus importante à monétiser leurs créations et à vivre de leur travail.

    C'est en substance le point de vue que Joey Flores, PDG d'une société de développement d'applications, expose dans un billet acerbe intitulé « I Think Your App Should Be Free».

    Dans ce petit texte, le développeur ne cache pas son exaspération, notamment face au peu de réactivité des plateformes et à l'inadéquation des lois à l'âge du numérique.

    Joey Flores raconte comment il voit ses applications payantes téléchargées puis remises à disposition, gratuitement, sur des galeries alternatives. Il avoue également son impuissance face au phénomène. Car même si la plateforme retire l'application volée de son catalogue, celle-ci se retrouve immanquablement sur une autre galerie, et ainsi de suite.

    De manière acerbe, Joey Flores souligne que les clients qui ne veulent plus payer sont la source de cette fuite en avant. « Pauvres usagers qui ne savent même pas qu'ils téléchargent quelque chose qu'ils ne devraient pas, je veux dire, qui est capable de comprendre ces lois si peu claires et de savoir quel site est légal pu pas ?.. Pauvres, pauvres utilisateurs ».

    Mais le pire pour lui, semble être les arguments des «pirates» qui pensent qu'« ils ne volent pas, ils ne font que distribuer des copies ». Sous-entendu, le code original est toujours la propriété du développeur qui peut le modifier comme il veut.

    « N'est-ce pas mieux d'être connu comme l'auteur d'une application sympa et ne pas faire d'argent avec que de se faire quelques billets et de rester inconnu, demandent-ils. Alors vous leur dites que c'est à vous de choisir ; mais ils ne sont pas d'accord », écrit Joey Flores.

    Soulignons le, ce texte est très caricatural. Mais au delà de son parti pris, et certains diront même de sa mauvaise foi, il a le mérite de poser des questions fondamentales pour les développeurs. Comment vivre de son travail ? Comment vendre ses applications ? Comment les protéger ?

    Et comment faire tout cela si le modèle dominant des marketplaces devient la gratuité, comme l'affirment d'après lui, la majorité des pirates pour qui le copyright fait partie du passé ?

    Source : Billet de Joey Flores

    Et vous ?

    Avez-vous été victime du vol ou du piratage d'une de vos créations ?
    Comment faites-vous pour vous en protéger ?

    Pensez-vous que le business modèle de demain sera la gratuité ?

    Que pensez-vous de ce texte : excessif, intéressant ou "à côté de le plaque" ?

  2. #2
    Modérateur
    Avatar de grunk
    Homme Profil pro
    Architecte Web / Android
    Inscrit en
    août 2003
    Messages
    6 199
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Côte d'Or (Bourgogne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte Web / Android
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : août 2003
    Messages : 6 199
    Points : 17 734
    Points
    17 734
    Par défaut
    Pensez-vous que le business modèle de demain sera la gratuité ?
    Non je ne crois pas , le Business modèle du futur c'est quand le client final paiera le prix juste.

    Je trouvais justement que ce que l'on trouve avec les app mobile est intéressant.
    Il n'ya qu'a voir le succès de certains jeux à prix plancher. Je reste assez persuadé qu'il vaut mieux prendre le risque de devoir vendre 50 000 appli à 0.79€ avant d'être rentable plutôt que devoir en vendre 100 à 500€. Certains diront que c'est dévaloriser leur travail , je pense au contraire que le rendre accessible au plus grand nombre plutôt qu'à une certaine "elite" est très gratifiant.

    Après effectivement il y'aura toujours des irréductibles prêt à mettre 600€ dans un téléphone mais surtout pas 50 centimes dans une appli
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

  3. #3
    Membre chevronné Avatar de zeyr2mejetrem
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    novembre 2010
    Messages
    471
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2010
    Messages : 471
    Points : 2 097
    Points
    2 097
    Par défaut
    Après avoir lu ce billet, je trouve qu'il est légitime pour le développeur d'être en colère.
    On spolie son travail et on l'empêche de gagner sa vie.

    Malheureusement:
    • Si tu n'es pas une grosse boîte avec une horde d'avocats tu n'as aucune chance de faire valoir tes droits.
    • Tes droits sont complètement dilués dans le néant Politico-juridique de la toile.
    • Les utilisateurs considèrent effectivement que tout devrait être gratuit et que "payer c'est has-been" et contre cela on ne peut pas faire grand chose


    C'est injuste, amoral mais on ne peut pas faire grand chose contre en l'absence d'une autorité qui serait capable de faire respecter une législation mondiale sur Internet (Et ce n'est pas pour demain).
    Si tu ne sais pas faire, apprends. Si tu fais, fais bien. Si tu sais bien faire, enseigne.
    Mieux vaut paraître stupide quelques temps que rester stupide toute sa vie.

  4. #4
    Membre chevronné Avatar de zeyr2mejetrem
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    novembre 2010
    Messages
    471
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2010
    Messages : 471
    Points : 2 097
    Points
    2 097
    Par défaut
    Citation Envoyé par grunk Voir le message
    Non je ne crois pas , le Business modèle du futur c'est quand le client final paiera le prix juste.

    Je trouvais justement que ce que l'on trouve avec les app mobile est intéressant.
    Il n'ya qu'a voir le succès de certains jeux à prix plancher. Je reste assez persuadé qu'il vaut mieux prendre le risque de devoir vendre 50 000 appli à 0.79€ avant d'être rentable plutôt que devoir en vendre 100 à 500€. Certains diront que c'est dévaloriser leur travail , je pense au contraire que le rendre accessible au plus grand nombre plutôt qu'à une certaine "elite" est très gratifiant.

    Après effectivement il y'aura toujours des irréductibles prêt à mettre 600€ dans un téléphone mais surtout pas 50 centimes dans une appli
    Malheureusement le cas de développeur n'est pas isolé.
    Tu mets une appli sur le market à 0,79€ et le lendemain ton appli est renommée et mise 20 fois en version gratuite par des ados et tout le monde s'en fout !!
    Les utilisateurs se disent "C'est la même appli mais une est gratuite et l'autre payante" => Le calcul est vite fait.

    Au lieu d'avoir vendu 100 copies à 500€, t'en as vendu 100 à 0,79€ et point barre car tu as aussi "donné" 100000 copies pirates gratuites.
    Si tu ne sais pas faire, apprends. Si tu fais, fais bien. Si tu sais bien faire, enseigne.
    Mieux vaut paraître stupide quelques temps que rester stupide toute sa vie.

  5. #5
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    830
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 830
    Points : 2 604
    Points
    2 604
    Par défaut
    Son message est exagéré?
    Je ne pense pas.
    Il a entièrement raison: c'est au développeur de faire ce qu'il veut de sa création, de la faire payer ou de la donner, de la louer ou toute autre chose, selon son bon plaisir.

    Il critique le gratuit?
    Non. Il ne fait que critiquer la contrefaçon logicielle, il n'y a absolument rien contre les freeware dans son message. Et si c'est le cas, j'ai pas vu ou.
    Dans son message, c'est vrai, il dit "free" toutes les 3 lignes. Mais dans le sens ou les logiciels contrefaits ne sont pas redistribués de façon payante. (Enfin... mon avis perso, c'est qu'il y a régulièrement un prix quand même: malware, virus, trojan et autres joyeusetés)

    En tout cas, il est difficile de ne pas être d'accord. D'ailleurs, je constate aussi autre chose, quand je regarde d'autres gens dont le métier est l'informatique:
    Ils sont comme les utilisateurs, ne se gênent pas pour user de cracks et/ou écouter/regarder des films piratés.
    Ouai, le dev, il y perd. Mais le dev pratique aussi.
    Puis bon, je me demande aussi si seuls les ado boutonneux crackers s'adonnent aux joies du déplombage?
    Je ne dis pas que tous le font, je fais attention a ne pas généraliser, tout de même. Je dis juste que l'utilisateur lambda n'a pas la compétence de réaliser ces cracks, contrairement aux informaticiens de métier (bien que ceux-ci ne soient pas les seuls, j'en suis aussi parfaitement conscient).
    L'informaticien moyen est un utilisateur aussi, après tout.

    Pour ne rien arranger, les états me semblent complètements désarmés (je me retiens de troller sur les lobby qui n'aident en rien), avec des politiciens qui n'entendent ni ne comprennent rien à l'internet ou aux réseaux, et qui sont donc clairement incapables de trouver une solution adaptée, réaliste et applicable.

    Et pour couronner le tout, il enfonce ce qu'on pourrait penser être une porte ouverte, mais qui est loin d'en être une: l'utilisateur ne se rend pas compte qu'il vole quand il télécharge. Régulièrement on me demande si je connais un moyen de pas se faire choper par l'hadopi, à chaque fois je tente de faire comprendre que le crack c'est de la contrefaçon (pas du vol, par contre, ni du piratage. En France on a des mots précis, usons les, faut arrêter la novlangue a sensation), mais j'ai l'impression de me battre contre des moulins à vent.

  6. #6
    Membre chevronné Avatar de zeyr2mejetrem
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    novembre 2010
    Messages
    471
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2010
    Messages : 471
    Points : 2 097
    Points
    2 097
    Par défaut
    Citation Envoyé par Freem Voir le message
    En tout cas, il est difficile de ne pas être d'accord. D'ailleurs, je constate aussi autre chose, quand je regarde d'autres gens dont le métier est l'informatique:
    Ils sont comme les utilisateurs, ne se gênent pas pour user de cracks et/ou écouter/regarder des films piratés.
    Ouai, le dev, il y perd. Mais le dev pratique aussi.
    Puis bon, je me demande aussi si seuls les ado boutonneux crackers s'adonnent aux joies du déplombage?
    Je ne dis pas que tous le font, je fais attention a ne pas généraliser, tout de même. Je dis juste que l'utilisateur lambda n'a pas la compétence de réaliser ces cracks, contrairement aux informaticiens de métier (bien que ceux-ci ne soient pas les seuls, j'en suis aussi parfaitement conscient).
    L'informaticien moyen est un utilisateur aussi, après tout.

    Pour ne rien arranger, les états me semblent complètements désarmés (je me retiens de troller sur les lobby qui n'aident en rien), avec des politiciens qui n'entendent ni ne comprennent rien à l'internet ou aux réseaux, et qui sont donc clairement incapables de trouver une solution adaptée, réaliste et applicable.

    Et pour couronner le tout, il enfonce ce qu'on pourrait penser être une porte ouverte, mais qui est loin d'en être une: l'utilisateur ne se rend pas compte qu'il vole quand il télécharge. Régulièrement on me demande si je connais un moyen de pas se faire choper par l'hadopi, à chaque fois je tente de faire comprendre que le crack c'est de la contrefaçon (pas du vol, par contre, ni du piratage. En France on a des mots précis, usons les, faut arrêter la novlangue a sensation), mais j'ai l'impression de me battre contre des moulins à vent.
    Il est clair qu'il faut aussi arrêter l'Angélisme béat.
    Ca me fait doucement marrer quand j'entends des phrases du genre "Il ne savait pas que c'était illégal de télécharger des divX ou des logiciels crackés, il est pas responsable.".
    La plupart des utilisateurs le savent très bien mais en l'absence de sanction ils s'en fichent.
    C'est pas moral, c'est pas très beau mais c'est le facteur H.
    L'être humain a une fâcheuse tendance à se ficher des conséquences de ses actes tant qu'elle ne lui porte pas préjudice plus ou moins directement.

    Ce n'est pas excusable mais c'est compréhensible quand c'est un ado boutonneux ou Mme Michu qui le fait par méconnaissance des moyens légaux ou des alternatives.
    Quand c'est un développeur c'est carrément pire.

    Par contre, j'ai renoncé aussi à lutter contre des moulins à vent.

    Quand on me demande comment éviter de se faire emm... par Hadopi, je dis "Arrête de télécharger illégalement".
    Et si la personne me dis "Non, mais je voulais dire en continuant de télécharger" je lui dis "change rien, t'as une chance sur 1 000 000 de te faire choper !!"
    Si tu ne sais pas faire, apprends. Si tu fais, fais bien. Si tu sais bien faire, enseigne.
    Mieux vaut paraître stupide quelques temps que rester stupide toute sa vie.

  7. #7
    Membre averti Avatar de coshibe
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    septembre 2011
    Messages
    183
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java
    Secteur : Service public

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2011
    Messages : 183
    Points : 397
    Points
    397
    Par défaut
    Je pense que sa colère est légitime, mais je pense surtout que le problème se situe au niveau de la législation. Comme d'autres avant moi l'ont évoqué si on veut plus de sécurité sur internet, on se retrouve avec des absurdités du genre d'Hadopi faites par des gens qui pensent avoir à faire à des cartes perforées...

    Et naturellement en demandant plus de surveillance, on se retrouve soi même plus étroitement surveillé et du coup ce sont les mêmes personnes qui ont demandé la sécurité qui critiquent les mesures mises en places. Mais au fond ils ont raison car vu l'ampleur actuelle du web, les commissions et institutions en charge de sa surveillance sont encore trop légères. Rien que pour les sites pédo-pornographiques se sont très souvent des associations de défense des droits de l'enfant qui font la majeur partie de la surveillance.

    Ici même problème si on ne peut pas compter sur son service juridique on se retrouve... bien impuissant.

  8. #8
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Aurelien Plazzotta
    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    312
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : .

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 312
    Points : 921
    Points
    921
    Par défaut
    Oui tout à fait Freem mais l'hypothétique remède contre la contrefaçon n'est pas nécessaire d'ordre juridique ou législatif. C'est peut-être pour cette raison qu'il est si difficile à mettre en place et que les gouvernements se sentent dépassés.

    Certains utilisateurs téléchargent des cracks par manque de pouvoir d'achat, ce qui est moralement difficile à critiquer, et d'autres le font pour contester la politique de vache à lait d'un éditeur.

    D'autres encore, profitent de la contrefaçon par totale méconnaissance. Comme tu l'a si bien dit, ces internautes ignorent que cet acte empêchent des développeurs de vivre et la création de perdurer.

    C'est peut-être la surabondance du choix et de l'accès aux solutions numériques qui nous fait perdre les pédales, ou utiliser des œillères (ça dépend comment on perçoit les choses lol) :

    "ah tiens je vais télécharger gratuitement ce logiciel payant, de toute façon si c'est pas moi quelqu'un d'autre le fera! puis je m'en moque y a tellement de logiciels de ce type ça va pas les ruiner!"

    Je me permets donc de penser qu'il faudrait éduquer les prochaines générations avec des études de cas concrets (des situations dramatiques ayant conduits à de nombreux licenciements par exemple), de la primaire jusqu'au lycée, sans épargner nos dirigeants qui ne savent meme pas de quoi il retourne ! (comme l'a dit Freem également).

    Autre élément crucial, le ras le bol généralisé. Si la loi Hadopi fait face depuis sa création à une levée de boucliers, c'est parce qu'elle agit uniquement dans un but de sanction, qui remet en plus la neutralité du réseau en question (coupure d'internet dans un pays dit démocratique).

    Second point concernant Hadopi, la loi protège essentiellement les maisons de disques, de production, et autres majors (pas certain de l'ortographe?!), qui se goiffrent déjà de manière phénoménale sur le dos des créateurs.
    Je porte l'épée brisée, et sépare les vrais rois des tyrans. Qui suis-je ?

  9. #9
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2010
    Messages
    12
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2010
    Messages : 12
    Points : 41
    Points
    41
    Par défaut
    Pour moi, il pointe du doigt un vrai problème (la monétisation de contenu à l'heure du numérique) mais ne voit guère plus loin que le bout de son nez (comme beaucoup d'ailleurs...).

    Au sujet des quantités énormes de piratage, sachant qu'une immense majorité d'utilisateurs ne connaissent que l'android market, je les vois mal pirater des applications... Je pense donc que c'est relativement marginal (pour le moment et pour les application android uniquement). Je nuancerait donc fortement ses propos.


    D'autre part, le modèle qui est mis en place sur les markets (achat d'applications) n'est pas le bon. Il ne correspond à aucun usage. L'achat d'une application ne correspond plus à rien.
    Aujourd'hui les utilisateurs testent une appli, l'utilisent une semaine ou deux puis changent. De plus, le tout étant dématérialisé, on achète rien d'autre qu'un droit d'utilisation au final. Il est donc parfois un peu difficile d'acheter quelque chose si on ne sait pas ce qu'il contient vraiment et surtout si on en a pas réellement besoin (comme c'est le cas pour beaucoup d'applications: fonds d'écrans par exemple !)...

    Je pense qu'un modèle de location serait beaucoup plus approprié et correspondrait plus à l'usage qui est fait des applications. Au lieu d'acheter une application 0.70€, on pourrait la louer 0.10€/mois et payer au prorata du temps où elle est installée. Elle est installée que 3 jours, ben on paie 0.01€... Les utilisateurs seraient donc beaucoup plus enclins à payer.
    Mais même dans ce cas là, il reste la barrière du "on doit payer"...

    Du coup, pour éviter cette barrière psychologique, il pourrait y avoir une sorte d'option sur son abonnement où on prend 1€ d'applications par mois. Si la somme des locations des applications payantes téléchargées est inférieures à 1€/mois, soit on est crédité de la différence sur le mois prochain, soit on répartie le reste pour les différentes applications (l'objectif étant de payer 1€ tous les mois). Lorsqu'on arrive à la limite, on peut passer à une option à 2€/mois et ainsi de suite... Comme ça la facturation est moins directe et donc moins bloquante pour l'utilisateur...

    Bref, ce sont des idées comme d'autres, mais surtout, l'important pour moi est qu'on pourra sortir de cette situation problématique uniquement en prenant en compte les usages et en s'adaptant (l'achat est l'ancienne méthode). Les solutions du type "plus de contrôle" et "l'interdiction de télécharger" (que beaucoup ici prônent) ne fonctionneront jamais et seront toujours beaucoup trop coûteuses en terme de mise en place et de libertés (et seront surtout inefficaces)...


    PS: à titre personnel je n'ai jamais acheté d'applications car je ne veux pas payer pour un jeu que j'utiliserais 1 semaine ou deux... (je n'ai pas non plus piraté!)

  10. #10
    Modérateur
    Avatar de Lapinpanda
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    3 230
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 3 230
    Points : 5 221
    Points
    5 221
    Par défaut
    Je suis complètement d'accord avec kimimo.

    En tant que consommateur, il m'est quasiment inconcevable de payer quelque chose dont je ne connais pas la teneur, et qui plus est immatériel. Payer une application, numérique, qui ne m'appartiendra plus si jamais je change de téléphone, ou je le perds, me fais voler... Sincèrement, le mode de consommation est totalement inadapté avec l'utilisation des smartphones!

    Si je paye 20€ d'applications sur Windows Phone, demain je vais sur Android, BAM, j'ai perdu 20€!! Totalement débile! Mais c'est ainsi... Alors critiqué le piratage, sur les films..la musique..les jeux pc... OK. Mais sur les smartphones, c'est totalement légitime.

    Je dis légitime, avec le mode actuel. Un mode de location selon l'utilisation, la je serais beaucoup plus enclin à payer. Comme toujours, c'est les systèmes de consommation qui sont en retards, et qui provoquent le piratage, ce n'est pas le consommateur le coupable, mais les éditeurs qui restent sur un système obsolète.
    Merci d'utiliser en cas de résolution de votre problème

    N'oubliez pas non plus le petit pouce vert pour récompenser celui que vous a aidé

  11. #11
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Gérant
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    255
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 47
    Localisation : Dom-Tom

    Informations professionnelles :
    Activité : Gérant

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 255
    Points : 292
    Points
    292
    Par défaut
    Il y a un autre problème aussi, c'est le nombre d'applis...
    Les markets privilégient la quantité à la qualité, du coup on se retrouve avec des centaines d'applis qui font la même chose, alors si l'une d'elle peut être gratuite ailleurs, je ne vois pas pourquoi il faudrait s'en priver !

    En fait c'est le business model qui est à revoir... Pour moi une appli (en dehors des jeux bien sûr) ne doit être qu'un autre moyen d'accéder et/ou de partager de l'information.

    Quand je regarde par exemple les applis pour le Forex, ce genre d'appli (mis gratuitement à disposition du consommateur) est tout à fait légitime, c'est une valeur ajouté du produit/service de base. La société Forex a payé une société de développement pour faire cette appli, tout le monde y gagne !

    C'est comme ça que devrait se vendre une appli, "en complément de..."

    Seulement tout le monde s'est engouffré dans la même brêche qu'Apple sans penser qu'il pouvait y avoir d'autre business model pour les applis tout autrement intéressante !

    Nous n'en sommes qu'au début et on devrait certainement voir fleurir des freemium ou premium applis bientôt...

  12. #12
    Membre chevronné Avatar de zeyr2mejetrem
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    novembre 2010
    Messages
    471
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2010
    Messages : 471
    Points : 2 097
    Points
    2 097
    Par défaut
    Citation Envoyé par Lapinpanda Voir le message
    Si je paye 20€ d'applications sur Windows Phone, demain je vais sur Android, BAM, j'ai perdu 20€!! Totalement débile! Mais c'est ainsi... Alors critiquer le piratage, sur les films..la musique..les jeux pc... OK. Mais sur les smartphones, c'est totalement légitime.
    Ton raisonnement est fallacieux.
    20€ d'applis ca fait quand même un paquet.
    De plus si tu es sur Android, tu gardes ta license attachée à ton compte Google donc si tu changes de téléphone tu conserves tes applis.

    Concernant le changement d'OS
    Avec ton raisonnement:
    - Si je passe de Windows à Mac OS je pourrais plus installer mes jeux donc je payes pas mes logiciels
    - Si je change de voiture je pourrais plus utiliser mes pneus car ils ne seront pas compatibles alors je veux des pneus gratuits
    - Je vais quand même pas payer mon papier-peint. Si je déménage plus tard !!

    Je dis légitime, avec le mode actuel. Un mode de location selon l'utilisation, la je serais beaucoup plus enclin à payer. Comme toujours, c'est les systèmes de consommation qui sont en retards, et qui provoquent le piratage, ce n'est pas le consommateur le coupable, mais les éditeurs qui restent sur un système obsolète.
    Mais oui. Le consommateur est un gentil mouton blanc et innocent que les méchants éditeurs de logiciels essaient de spolier ...

    Je suis prêt à parier que si on passait sur un mode de location, le gars qui utilise des logiciels piratés et refuse de payer même pas un euro pour une appli ne paiera pas une location, fusse t'elle d' 1 centime par mois, si il peut l'éviter sans risque.
    Si tu ne sais pas faire, apprends. Si tu fais, fais bien. Si tu sais bien faire, enseigne.
    Mieux vaut paraître stupide quelques temps que rester stupide toute sa vie.

  13. #13
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    juillet 2005
    Messages
    541
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2005
    Messages : 541
    Points : 1 868
    Points
    1 868
    Par défaut
    Citation Envoyé par zeyr2mejetrem Voir le message
    ...

    Je suis prêt à parier que si on passait sur un mode de location, le gars qui utilise des logiciels piratés et refuse de payer même pas un euro pour une appli ne paiera pas une location, fusse t'elle d' 1 centime par mois, si il peut l'éviter sans risque.
    Ils diraient "j'en veux pas parce-que si je paye c'est pour garder!" ou encore "j'en veux pas c'est bourré de drm!" ce qu'on entend a propos de la musique au sujet de Deezer et autre spotify.
    Le piratage est entré et ancré dans les moeurs. Normal c'est facile, gratuit, rapide, illimité et sans pub. Comment voulez-vous luter contre ça ?
    Les jeunes ( puisque c'est principalement eux qui piratent ) peuvent s'offrir un smartphones à 600 € ( ou payer 45€ de forfait par mois ), peuvent s'acheter des super fringues de marque hyper cher, mais quand il s'agit de donner 1€ pour une appli "ya pas de budget"... faut arrêter...
    If it's free, you are not the customer, you are the product.

  14. #14
    Membre actif Avatar de guigz2000
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2009
    Messages
    100
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2009
    Messages : 100
    Points : 288
    Points
    288
    Par défaut
    Moi, ce qui me surprend toujours, c'est que l'on parle de gratuité en tant que "business model".Comment quelquechose qui ne rapporte rien peut etre consideré comme un "business model"?

    Il n'y a qu'a attendre que les editeurs d'appli/musique/films ferment tous.Il y aura plus de chomage et on prendra peut etre au serieux le probleme du piratage et le fait que a un certain moment, il faut bien que les producteurs gagnent un minimum d'argent pour vivre.

  15. #15
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Gérant
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    255
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 47
    Localisation : Dom-Tom

    Informations professionnelles :
    Activité : Gérant

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 255
    Points : 292
    Points
    292
    Par défaut
    Citation Envoyé par Neko Voir le message
    Les jeunes ( puisque c'est principalement eux qui piratent ) peuvent s'offrir un smartphones à 600 € ( ou payer 45€ de forfait par mois ), peuvent s'acheter des super fringues de marque hyper cher, mais quand il s'agit de donner 1€ pour une appli "ya pas de budget"... faut arrêter...
    Je suis en partie d'accord avec toi sauf sur ce point, c'est nous (les parents) qui bien souvent payons les mobiles et forfaits de nos progénitures... Et j'entends plutôt des forfaits bloqués + le mobile inclus dans l'offre...

    Ils sont quand même rare les jeunes qui peuvent se payer ce que tu dis, et tout aussi rare les parents qui paient ce montant pour fournir leurs enfants...

  16. #16
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Gérant
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    255
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 47
    Localisation : Dom-Tom

    Informations professionnelles :
    Activité : Gérant

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 255
    Points : 292
    Points
    292
    Par défaut
    Citation Envoyé par guigz2000 Voir le message
    Il n'y a qu'a attendre que les editeurs d'appli/musique/films ferment tous.Il y aura plus de chomage et on prendra peut etre au serieux le probleme du piratage et le fait que a un certain moment, il faut bien que les producteurs gagnent un minimum d'argent pour vivre.
    Sauf que le problème c'est justement les sociétés de production !

    Néanmoins, on commence à voir fleurir de nouveaux projets comme MyMajorCompany avec des business model différent de ce qui se fait actuellement, là aussi c'est un début et ce n'est pas gratuit, mais la façon dont est redistribué l'argent est plus intelligente, c'est aussi ce type de redistribution que recherche les jeunes actuellement ! et sans compter la partie "réseau sociale" (critique du produit avant la mise sur le marché) tout aussi importante...

  17. #17
    yan
    yan est déconnecté
    Rédacteur
    Avatar de yan
    Homme Profil pro
    Ingénieur expert
    Inscrit en
    mars 2004
    Messages
    10 031
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur expert
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2004
    Messages : 10 031
    Points : 13 712
    Points
    13 712
    Par défaut
    Salut.
    Ce qui est dommage c'est qu'on as l'impression que seule Android est montré du doigt. Pour Apple c'est aussi très simple, on jailbreak et c'est fini.
    (D'un côté ça montre la popularité grandissante de la plateforme^^)

    Pour le cas Android, google est bien conscient du problème est essaye de trouver des solutions. Par exemple ils ont mis en place un système de licence couplé au market
    http://developer.android.com/guide/p...licensing.html

    Je n'ai pas de retour de l’efficacité, mais on ne pourra jamais empêcher des bidouilleurs de trouver la parade comme sous windows.

    Pour ce qui est du buisness modèle de la gratuité. Je pense qu'il y en as réellement une. Enfin plusieurs en faite :
    - la pub : on va de la simple bannière (acceptable) au notification ().
    - le contenu payant.
    - Les deux.

    De ce que j'ai vue, ça peut rapporter (exemple le plus connue est Angry Birds). Le gros avantage d'un appli non payante est qu'elle aura plus d'utilisateur.

    Mais, au finale, c'est appli ne sont gratuite que de nom, car elles transforment nos portable en espace publicitaire

    Perso, je pense que apple, google, .. ne cherche pas à développer le buisness model des smartphones (ou des market en générale, on verra avec le market windows 8 et apple) vers le payant. Car pour eux le buisness model de la pub est bien plus lucratif.
    Vive le monde de la consomation
    petite annecdote : hier je vais prendre mon essence. J'ai eu le droit à une vidéo publicitaire sur l'écran . Ben nos smartphone vont dans la même direction...

  18. #18
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2010
    Messages
    657
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2010
    Messages : 657
    Points : 1 227
    Points
    1 227
    Par défaut
    C'est marrant , c'est exactement le même débat que pour la musique, et regardez l'état du marché de la musique en 2011...

    il ne faut pas se leurrer , il sera de plus en plus difficile de vendre des apps mobiles comme tout produit immatériel parce que les consommateurs paient 1 fois ( pour le matos ou internet ) et ensuite ils pensent que tout doit être gratuit...

    combien d'entres vous ont toujours respecté les droits d'auteurs ou la propriété intellectuelle (musique , softs , films , séries tv , photos , ... ) ? tant que cela touche le voisin on s'en fout hein ?

    les solutions sont bien sur de développer des partenarias commerciaux ou de vendre du service customisé. l'industrialisation de produits immatériels est aujourd'hui un problème dans un écosystème ouvert, mais le piratage est aussi vieux que l'informatique elle même.

  19. #19
    Modérateur
    Avatar de gangsoleil
    Homme Profil pro
    Manager / Cyber Sécurité
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    9 881
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Manager / Cyber Sécurité

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 9 881
    Points : 26 944
    Points
    26 944
    Par défaut
    Citation Envoyé par camus3 Voir le message
    C'est marrant , c'est exactement le même débat que pour la musique, et regardez l'état du marché de la musique en 2011...
    Selon les maisons de disque, l'etat du marche de la musique est desastreux.

    Dans la vraie vie, les groupes raisonnables n'attendent plus rien de la vente des titres (CD ou telechargement), et vivent des concerts.

    Le modele a change ? Oui. Les editeurs qui n'ont pas su s'adapter s'en sortent mal ? Probablement. L'offre musicale a-t-elle baissee pour autant ? Non.

    Pareil pour les applications : ceux qui veulent vivre de la vente du logiciel comme les gens vivaient de la vente des logiciels il y a 15 ans sont probablement sur la mauvaise pente. D'autres ont trouves de nouveaux modeles economiques, et s'en portent bien.
    "La route est longue, mais le chemin est libre" -- https://framasoft.org/
    Les règles du forum

  20. #20
    Membre régulier
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    33
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 33
    Points : 80
    Points
    80
    Par défaut
    Témoignage d'un convertit au smartphone depuis peu (je n'ai pas choisi c'était un cadeau)...


    J'ai le raisonnement suivant : souvent j’achète un magazine ou un journal pour mon temps de trajet dans le métro / RER (je suis parisien... désolé ) ...

    Du coup si une appli payante me tente, je me demande combien de trajets j'y jouerai au minimum... et une appli à 1 euro qui me fait passer une semaine de temps de transport, c'est rentable

    ...et aussi jetable que mes journaux et magazine qui partent au recyclage après lecture !


    Pour moi le débat appli payante / gratuite ressemble pas mal au débat presse payante / gratuite...

    PS : entièrement d'accord avec l'idée de location, j'ai déjà téléchargé des applis payantes qui se sont révélées décevantes (et des gratuites sur lesquelles j'ai passé plusieurs heures...), en location çà m'aurait permis de tester de ne donner de l'argent qu'aux meilleures !

Discussions similaires

  1. comment sécuriser ses applications java
    Par chahrora dans le forum Général Java
    Réponses: 5
    Dernier message: 12/09/2008, 23h53
  2. Réponses: 8
    Dernier message: 21/05/2007, 22h40
  3. comment protéger une application delphi?
    Par dj_techno dans le forum Delphi
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/04/2007, 13h33
  4. Comment protéger ses sources?
    Par Titeuf21121 dans le forum Autres Logiciels
    Réponses: 7
    Dernier message: 25/03/2004, 07h47

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo