Voir le flux RSS

bouye

Pokémon GOFest 2019 Chicago : Jour 3 - GOFest Part 1

Noter ce billet
par , 28/06/2019 à 03h09 (99 Affichages)
Nom : unnamed.png
Affichages : 406
Taille : 15,4 Ko

Remarque : on sait déjà que les modalités d’entrée dans le parc Wetfallen pour le GO Fest de Dortmund, les habitats et espèces de Pokémon présents (et donc la recherche spéciale), les activités, les YouTubeurs présents ou encore les moyens de paiement acceptés dans les boutiques de souvenir Niantic et Polémon sont différents de ceux du GO Fest de Chicago décrits ici.

C'est par une nouvelle matinée pluvieuse que s'est ouvert le premier des 4 jours de festivités.

De bon matin
Nous nous sommes levés peu après 7h et après un bref déjeuner et une séance de toilette, nous somme repartis vers la station de métro de Polk en direction du Loop aux alentours de 8h. Ce matin, notre petit bout de Little Italy situé près de l’université médicale de l'Illinois étaient remplies d’étudiants en médecine courant dans tous les sens en se dirigeant vers leurs bâtiments universitaires et autres hôpitaux. Étant donné notre heure de départ tardive de la veille, nous n'avions pas eut de soucis dans le métro, mais ce jeudi matin les rames étaient bondées de personnes se rendant au centre-ville pour démarrer leur journée de travail. Nous avons décidé de descendre à la station Adam/Wabbash plus proche de la fontaine centrale pour accéder à l’entrée sud de l’événement. De nombreux joueurs convergeaient également vers la zone, leur téléphone en main, habillés de t-shirts et casquettes arborant Pikachu ou leur Pokémon favori, des Pokéball, des slogan destinés à motiver l’équipe à laquelle ils étaient affiliés (ou d'autres moins flatteurs envers les 2 autres équipes) ou encore leur communauté locale de joueurs, adresses Discord ou Telegram à l'appui. Ici et là on pouvait également retrouver quelques personnes déguisées en Sacha, Red, Ondine ou d'autres personne de l'animé ou des jeux vidéo ou même en Pokémon.

Dès la publication de l’annonce du GO Fest de Chicago, Niantic avait édicté une liste d'articles autorisés ou interdits dans le parc, répondant ainsi aux exigences de sécurités dictées par la ville : comme dans nombre d’écoles nord-américaines ou durant des événement rassemblant des foules (match, concert), seuls les sac à dos complètement transparents ou laissant entrevoir leur contenu (sac à mailles) étaient autorisés dans l'enceinte du parc. En 2017, lors du premier GO Fest qui s'était tenu dans Buttler Field, l'enceinte des festivités avait été entièrement clôturée et des contrôles de sécurité incluant des fouilles avaient été établis provoquant de longues queues et pas mal de délais pour les participants souhaitant entrer dans le parc et participer à l'événement ce qui était venu se rajouter à la longue liste des soucis rencontrés par les joueurs cette année-là. En 2018, lors du GO Fest 2018, Niantic avait émis la même liste d'interdictions mais, au final, Lincoln Park avait été laissé grand ouvert aux visiteurs et aux touristes sans aucun check-point de sécurité. Pour cette année 2019, le retour à Grant Park, certes sur un terrain presque 4 fois plus grand, laissait planer le doute sur la présence de clôture et de points de contrôles puisque la zone est bien plus facile à encercler de barrières contrairement au grand parc du nord de la ville. Au final, point de contrôles et même si la police municipale était bien présente en effectifs renforcés et même si des barrières avait été entassées le long de Balbo Drive, le parc était complètement en libre accès pour tous les visiteurs tandis que la circulation était coupée sur Jackson Drive et Balbo Drive permettant aussi aux joueurs de naviguer sans risque dans toute la surface de jeu du parc.

Nom : 89a6c08.jpg
Affichages : 50
Taille : 108,8 Ko
Vue aérienne du site du GO Fest quelques jours avant le GO Fest sous une météo plus clémente. À cette date, toutes les structures ne sont pas encore en place, il manque notamment les points d'information, toilettes de chantier ou encore les stations de recharge. Au premier plan, Maggie Daley Park et un bout de Millenium Park. Source : Reddit.

À notre arrivée la météo étant toujours pluvieuse avec quelques goutte tombant de temps à autres ; je me faisais du soucis pour les batteries et autre câbles logés dans mon sac à doc, ayant opté pour un sac à mailles ouvertes, autrement plus confortable qu'un sac en vinyle transparent certes, mais qui laissait son contenu totalement exposé à la pluie. J'ai pu me rassurer cependant car je n’étais pas le seul dans ce cas, pas mal de participants ayant opté pour des sacs à dos similaires qui répondaient aux exigences de la municipalité de Chicago. Coup de chance pour nous, bien que le temps soit resté maussade juste que vers 14h, il n'a jamais eut de gros grains et donc mes batteries sont restées relativement au sec toute la journée. Il n'en pas été de même pour nos chaussures ; si les zones pavées de briques autour de la fontaine Buckingham étaient parfaitement praticables, tant Bulter Field que Hutchinson Field sont principalement constituées de zones gazonnées ou de terre battue (les 12 terrains de Baseball sur Hutchinson Field). Or ces zones n'avaient pas encore eut le temps de sécher suites aux fortes pluies de la veille, et nous avons passé une bonne partie de la journée à patauger dans la boue à chaque fois que nous nous rendions dans un de ces endroits.

La foule des grand jours
Cette année, tous les tickets étant numériques et directement attachés au compte, aucun besoin de faire tourner un Pokéstop spécial ou de scanner un QR code : à partir de l'heure d'activation (9h pour les accès anticipés, 11h pour les accès régulier), le joueur a juste besoin d’être dans le parc pour que sa participation s'active. Ainsi à 9h précises, dans le jeu des dresseurs disposant d'un ticket avec accès anticipé, le parc prend soudainement vie et plus de 80 Pokéstops font leur apparition, immédiatement placés sous leurres par les joueurs présents, et une petite infobulle apparaît dans le coin inférieur droit de l’écran annonçant quel le Professeur Willow a une nouvelle recherche spéciale pour laquelle il demande l'aide du joueur... mais nous en reparlerons plus tard... Point d'arène dans tout le parc cependant, durant cette journee les joueurs ne doivent pas être distrait par les combats pour reprendre les arènes et il n'est pas sûr et certain que les serveurs tiendraient la route si plus de 10 000 joueurs se lançaient en même temps dans un raid (souvenez-vous des performances exécrables de la veille).

Point de QR code donc ; pour les Safari Zone, les joueurs le recevaient par mél et devaient les imprimer, pour les GO Fest précédents à Chicago, ils étaient fournis sous la forme de bracelets en papier à porter autour du poignet qui étaient envoyés par voie postale dans les jours précédents l’événement. Tous les smartphone n'ayant pas forcément d'appareil photo, ou du moins d'appareil photo en état de marche, et l'utilisateur pouvant également retirer les permission d'accès à l'application, ces QR codes étaient également accompagnés d'un code alpha-numérique que le joueur pouvait saisir en replacement du scan de sa feuille ou de son bracelet. En 2018, les aléas de la poste américaine avait fait qu'un nombre important de joueurs était arrivés à Chicago sans avoir reçu leur code ; en particulier les joueurs étrangers dont le code était arrivé à leur domicile après leur départ pour les USA. Niantic avait du installer des comptoirs où les joueurs lésés pouvaient venir demander un bracelet de remplacement en fournissant une preuve de l'achat des tickets du GO Fest. Outre les soucis de revente au marché noir déjà mentionnés et inhérent à un support physique, cela avait également conduit à ce que certains joueurs profitent du système en jouant plusieurs jours d’affilée : un premier jour avec un QR code de remplacement et un second jour en jouant avec leur bracelet d'origine ce qui est normalement impossible et interdit par le règlement de l’événement.

Nom : Bultler Field-comparaison.jpg
Affichages : 43
Taille : 83,4 Ko
Les zones de jeu de Butler Field et la fontaine Buckingham vus par un joueur avec ticket (à gauche) et un joueur sans ticket (à droite). Niantic avait décidé de rajouter un Pokéstop publiquement accessible durant les heures d'ouverture à coté de la fontaine pour soutenir une œuvre caritative.

9h... Tout s'active comme par magie... Ça y est l’événement a enfin commencé et les joueurs commencent à s’éparpiller dans le parc en faisant la chasse aux Pokémon rares qui apparaissent ici et là, poussés en avant dans leur chasse par les demandes du professeur. Comme à leur habitude, Les américains commencent à pousser de grands cris et a gesticuler dans tous les sens : l’événement n'a pas débuté depuis 5 minutes que plusieurs personnes ont déjà réussi à capture de nouveaux Pokémon chromatiques. L’enthousiasme est au plus haut malgré les gouttes de pluie qui s’écrasent de temps en temps sur les écrans, malgré la boue aussi. Des pistes musicales tirées de Pokémon GO et du récent Pokémon Let's GO sorti en Novembre dernier sur Nintendo Switch commencent à retentir dans les divers habitats ; il faudra faire avec et arriver à les supporter toute la journée. Cette première journée sert de rodage pour les autres, ainsi le staff et divers techniciens continueront à passer dans le parc régulièrement pour vérifier si ventilateurs, les machines à bulle de savon, flocons de neige ou à fumée fonctionnent correctement et à remplir leurs réservoirs si besoin. Dans les aires de jeu des divers habitats et les tentes des équipes, les animateurs s’échauffent la voix en vue d'une longue journée. Pour les joueurs n'ayant pas de tickets, tout reste désespérément vide par contre ; les apparitions de Pokémon (tous ceux de l'événement hormis les Pokémon exclusif de la fête comme les Zarbi et le Pokémon régional attitré) ont été augmentées en ville de même que les chances d'avoir des chromatiques . Chicago leur est offerte mais la zone du GO Fest n'est faite pas pour eux.

Compétition et célébrités

Nom : pvp1.jpg
Affichages : 39
Taille : 49,9 Ko Nom : pvp2.jpg
Affichages : 38
Taille : 49,0 Ko
L’arène PvP à Bulter Field en fin d’après-midi alors que la météo était passée au beau fixe.

Bien que la plupart des joueurs soient amenés assez souvent à passer d'une zone à une autre du parc pour les besoins de leur recherche ou leur chasse aux Pokémon rares ou chromatiques, certains verront leur journée organisée par thématique en fonction de leurs buts dans cet événement. Tout au nord, Bultler Field était la zone réservée aux compétions mais également aussi dédiée aux sessions d'autographes. Dès leur entrée dans le parc, les joueurs disposant d'un ticket actif pour la journée et intéressés par le PvP (Player vs. Player - joueur contre joueur) étaient invités à se rendre à l’arène située à l'estrade Petrillo pour obtenir un coupon de participation et ensuite s'inscrire dans le planning des combats de la journée. Pour les retardataires, il était toujours possible de faire la queue et espérer obtenir une participation plus tardive en fonction des éliminatoires et désistements. Les combats étaient organisés en poules de 16 joueurs qui devaient s’affronter 2 à 2 placés sur une petite arène verte et dirigés par un juge. Tandis que retentissaient les musiques de combat de Pokémon Let's GO, le joueur devait progresser au fil de ses victoires jusqu’à l’arène finale au centre de la zone. Les gagnants de chaque tournoi recevaient un lot contenant une médaille exclusive, le t-shirt du GO Fest 2019 en version noire, un porte-clés a l’effigie du logo de son équipe et des écouteurs intra-auriculaires offerts par un sponsor. Hormis la médaille et les écouteurs, il était également possible de gagner ces objets en participant aux défis des animateurs dans les tentes des équipes et dans les divers habitats.

Nom : pvp 3.jpg
Affichages : 45
Taille : 49,8 Ko
Le lot de récompenses pour les gagnants du tournoi PvP. Source : Reddit

Niantic avait également invité 5 YouTubeurs / influenceurs connus du jeu qu'il était possible de rencontrer lors d'une session d'autographes, pour discuter quelques minutes avec eux et bien sur prendre des photos souvenir. Les joueurs intéressés devaient venir à 11h sur Butler Field pour faire la queue près de petites tentes blanches placées au nord de la zone de manière à obtenir des tickets nominatifs (1 ticket par YouTubeur) et uniquement valides pour la journée. Les joueurs devaient ensuite revenir avant 13h pour entrer dans la file d'attente de leur personnalité favorite et espérer la rencontrer et obtenir un poster signé de l'événement avant 15h, la fin de la session. Autant dire qu'il fallait s'armer de patience, surtout pour ceux désirant des autographes de plus d'une personne. À noter que cette attraction de la journée n’était pas restreinte aux personnes disposant d'un ticket actif et n'importe qui pouvait venir réclamer des tickets pour rencontrer les influenceurs. Les personnes invitées étaient :

  • TrainerTips - un YouTubeur de la region de Los Angeles. Pour une raison qui m’échappe encore Nick était venu déguisé avec un béret, une fausse barbe et une fausse moustache ce premier jour. Il n’était pas déguisé le jour suivant ;
  • ZoëTwoDots - une YouTubeuse originaire d'Australie ;
  • Reversal - un YouTubeur venant des Pays-Bas ;
  • PkmnMasterHolly - une YouTubeuse de la région de Las Vegas ;
  • Mystic7 - un YouTubeur de la région de Los Angeles.


Détente autour de la fontaine
Jackson Drive et Balbo Drive étant bloquées à la circulation, ces 2 rues devenues pétitionnes de part et d'autre de la fontaine étaient réservées aux food trucs qui sont restés actifs toute la journée avec de longues queues aux heures de pointe, les américains passant énormément de temps à se sustenter. Les bancs des zones ombragées de part et d'autres de ces runes ont été assaillis par les joueurs tout au long de la journée. Les joueurs squattaient également les bancs de la boutique Niantic située dans le petit bois de la zone immédiatement au nord de la fontaine. La boutique était en effet peu visitée, la plupart des dresseurs lui préférant la boutique Pokémon située sur la bordure de Hutchinson Field. Sur présentation du jeu montrant les Pokéstops actifs ou du badge de l'événement du jour il était possible d'acheter un des 3 articles qu'elle proposait : un sac en toile, une gourde disponible en 2 coloris différents et une casquette qui soit n’était pas livrée soit en rupture à chaque fois que j'y suis passé. À noter que la boutique Niantic acceptait uniquement les cartes de crédit comme moyen de paiement.

Nom : evoli.jpg
Affichages : 41
Taille : 35,7 Ko
Séance photo avec Évoli (et Pikachu qui alternait toutes les demi-heures) près de la fontaine Buckingham

La zone étant toujours ouverte aux visiteurs extérieurs, il n’était pas rare de croiser des touristes venus prendre la fontaine Buckingham en photo ou flâner dans les jardins de roses tout en se demandant pourquoi diable il y avait autant de gens présents sur place avec leur téléphone à la main... Une file d'attente au sud de la fontaine permettait de se faire prendre en photo avec une des mascotte du jeu, Pikachu et Évoli alternaient toutes les heures pour le bonheur des jeunes... et des moins jeunes... Il ne faut pas se leurrer non plus, malgré la présence d'enfant, la moyenne d'âge des joueurs de Pokemon GO oscille entre 25 et 50 ans. Ce sont principalement des joueurs fans de la première vague de jeux console /animé/ jeu de carte à fin des années 90 ou des adultes ayant choppé la Pokémania lors de sa resurgence à la sortie de Pokemon GO (CF : bibi). Seul bémol de la zone : une mauvaise connectivité en milieu de journée dans le Jardin des Fées située entre la fontaine et Balbo Drive. Vers midi, l'affluence des joueurs était telle qu'il n’était pas rare de voir le jeu lutter pour interagir avec les Pokéstops ou pour capturer des Pokémon.

Vouloir accéder au Pokémon Store situé en bordure de Hutchinson Field était une toute autre gageure que pour la boutique de souvenirs de Niantic. En milieu de journée il n’était ainsi pas rare que la queue soit de 40 minutes à 1h30 en moyenne, dépassant au coin de Balbo Drive et continuant sur une longue distance sur Colombus Drive. Accessible uniquement aux joueurs disposant d'un ticket actif pour la journée, il fallait montrer le jeu montrant les Pokéstops actifs ou le badge de l'événement du jour, la boutique proposait à la vente une version grise du t-shirt du GO Fest (le noir étant réservé aux récompenses de tournois et de défis) ainsi que divers goodies Pokémon tels que des peluches, casquettes et figurines mais en quantité limitées ; il valait donc mieux faire partie des premiers à accéder à la boutique en debut de journée. Une fois entré, chaque joueur pouvait prendre jusqu’à 2 t-shirt avant de se voir tendre une petite fiche cartonnée et un crayon pour noter ses commandes de googies. Il fallait ensuite passer devant plusieurs vitrines montrant le merchandising disponible et reporter les objets désirés et leurs quantités sur la carte. Enfin, il fallait patienter une nouvelle fois le temps qu'un accompagnateur se libère pour venir prendre votre carton de commande et vous escorte ensuite jusqu’à la caisse tout en récupérant au passage le contenu de votre commande. Votre commande était ensuite rangée dans un grand sac en papier estampillé GO Fest tandis que vous procédiez au paiement par carte de crédit uniquement tout comme pour la boutique Niantic.

H 40ans Relicanth-Créhelf cherche F/H 15-75ans Lumivole-Créfadet et plus si affinité

Nom : sandy desert.jpg
Affichages : 38
Taille : 49,0 Ko
Des joueurs convergent vers Hutchinson Field. L'avant-poste d’échanges se trouve au-delà des tentes des équipes tout au fond de la zone.

Bien que le nord du parc soit rempli de joueurs cherchant la compétition ou à rencontrer des célébrités, c'est dans la grande zone ouverte de Hutchinson Field au sud qu'on trouve le plus de monde. Malgré la boue et les flaques d'eau, ce grand open space est idéal pour parcourir de longues distance de manière à faire éclore des œufs dans le jeu. L'ambiance dans les tentes et les habitats y est également un peu plus festive que dans leurs équivalents de Bultler Field tant les hôtes sont survoltés et mettent une ambiance du tonnerre grâce aux divers mini-jeux destinés à rendre l’événement encore plus convivial. Ouverts uniquement aux participants de la journée et de nature diverses, ils consistent en savoir qui dans l'audience a capturé le plus de tel Pokémon ou de tel type dans son Pokédex, qui a le plus gros ou le plus grand, qui a réussi à faire un échange sur la plus longue distance, comment débloquer telle ou telle récompense en jeu, ou encore des questions plus généraliste sur l'univers de Pokémon. Les gagnants se voient remettre des coupons qu'ils doivent apporter à un kiosque centralisé pour se voir distribuer leur récompense : t-shirt du GO Fest en version noire, porte-clés, etc. Ici et là des staffs de Niantic distribuent également des planches d'autocollants et d'autres goodies aux dresseurs visiteurs de passage dans la tente.

Nom : trading post.jpg
Affichages : 35
Taille : 59,8 Ko
Le trading post est bondé durant la seconde moitié de l’après-midi ; au fond des stands de grillade s'affairent à vendre de la nourriture aux joueurs qui cherchent des opportunités d’échanges tout en se reposant sur des bottes de paille.

En ce premier jours l'avant-poste d’échanges est très populaire auprès des joueurs pour plusieurs raisons : l'endroit dispose des tonneaux faisant office de tables pour se tenir debout, des petits cubes et des bottes de paille pour s’asseoir permettant ainsi de se reposer un peu les pieds ; il y a également quelques parasols pour se mettre à l'ombre car le soleil a fait son apparition après 15h et commence à taper dur. Des petits stands à grillades sont également disponible en fond de zone, ce qui permet aux joueurs américains d'acheter de la nourriture et de se sustenter tout en discutant ou en cherchant une opportunité d'échange. Niantic distribue d'ailleurs à l’entrée de l'avant-poste des feutres et des petites pancartes qui permettent de noter sur une face les Pokémon qu'un joueur recherche et sur l'autre ceux qu'il peut céder ; les dresseurs dans l'avant-poste qui ne sont pas occupés à manger circulent d'ailleurs en les agitant régulièrement tandis que ceux qui sont dans les autres zones du parc les ont fixées sur leur sacs ou chapeau de manière à attirer des partenaires d’échanges potentiels. Tous les dresseurs présents continuent de s'amuser en discutant joyeusement et en capturant des Pokémon bien sûr. D'ailleurs Niantic a passé le nombre maximal d’échange spécial* de 1 a 5 et a réduit les coûts d’échange de 50% pour l'occasion ! Cependant, dans l'enceinte du parc, il est impossible de procéder à un échange avec un joueur sans ticket actif, une autre manière de leur faire comprendre que, en cette journée, ils ne sont pas les bienvenus dans la zone.

* Les échanges spéciaux sont le fait d'obtenir un Pokémon absent du Pokédex d'un des deux joueurs ou un Pokémon légendaire ou encore chromatique.

Nom : trade.jpg
Affichages : 35
Taille : 31,5 Ko
De gauche à droite, la fiche de commande d'articles pour la boutique de souvenirs Pokémon, la pancarte d'échange du trading post et divers petites fiches que nous avions préparées en amont de cet évènement.

Mais l'autre raison du nombre important de joueurs sur place c'est que la rumeur circule sur le fait qu'un Pokémon rare serait capturable dans la zone. En effet, le Pokémon Abra apparaît régulièrement dans cette partie du parc ; or durant les 20 premières minutes de la matinée durant l'accès anticipé, suite à un bug informatique, quelques joueurs chanceux qui s’était dirigés vers la zone d'échanges dès l'ouverture ont pu capturer la version chromatique d'Abra. Évidement l'information, une fois vérifiée, s'est très vite répandue parmi les joueurs via les réseaux sociaux mais malheureusement le bogue a très vite été corrigé par Niantic et plus aucun Abra chromatique n'a montré le bout de son museau de tout le reste de l'événement. D'ailleurs ce n'est pas le seul bug de ce type de ce premier jour, presque au même moment dans la Jardin des Fées, un joueur chanceux a pu capturer un Mélofée chromatique sauvage, chose qui n'est normalement pas possible dans Pokémon GO, ici aussi le bogue sera vite corrigé... Why can't we have fun??

Fin de soirée
En fin de journée les jambes sont lourdes et les pieds endolories, il n'est donc pas rare de voir les joueurs assis en groupes dans les quelques zones herbeuses sèches des divers parcs ou sous les arbres en bordure, préférant rester près des endroits où apparaissent certaines espèces plus que d'autres. Tout le monde étant affairé à tenter de trouver des derniers Pokémon rare ou chromatiques avant la fin de l'événement. La météo s’étant nettement améliorée, il faut de plus faire attention à ne pas attraper de coup de soleil. Peu à peu les divers food trucks et stands de vente de grillades s’arrêtent de servir les convives faute de ressources suffisantes mais aussi car l'heure de la clôture s'approche.

Nom : IMG_2816.jpg
Affichages : 41
Taille : 143,1 Ko
Vue aérienne du site du GO Fest jeudi 13 juin 2019 vers 16h. Il y avait déjà beaucoup de monde ce jeudi mais le vendredi sera encore plus fourni. Source : Reddit.

À 19h précise les Pokéstops disparaissent soudainement tandis que la musique qui jouait non-stop depuis l'ouverture s’arrête. Les hôtes des différentes tentes et habitat souhaitent une bonne soirée aux joueurs tout en les invitant à se diriger vers l'estrade Petrillo sur Bultler Field ; c'est devant l’arène de combat PvP que Niantic a en effet décidé de faire les photos de groupes destinées à célébrer événement. Le pic de visiteurs a sans doute été atteint vers midi mais il y avait encore un grand nombre de personnes sur place à cette heure tardive se reposant sur les bancs et flânant autour de la fontaine. Cependant, les touristes et simple visiteurs reprennent peu à peu possession de la place et, ici et là, des jeunes gens en tenue de gala viennent prendre des photos devant la fontaine pour un mariage ou une soirée de fin d’année. Les derniers staffs présents sur place couvrent ou rangent les infrastructures qui seront a nouveau utilisée des le lendemain matin.

Nous nous sommes repliés vers the Bean où je devais procéder à un échange planifié en vue d'obtenir le Pokémon légendaire nord-américain Créfadet contre le Créhelf natif de Nouméa, mes compagnons faisant un bref détour en chemin pour aller capturer un Lumivole qui apparaissait dans le radar de leur jeu (je l'avais déjà obtenu lors d'un échange précédent et donc il n'apparaissait pas pour moi). J'ai également pu capturer un Wailmer chromatique dans un leurre glacial placé sur le Pokéstop le plus proche en attendant l'arrivée de mon partenaire d'échange. Mon contact m'avait également demandé de lui fournir quelques douzaines de Relicanth qu'il espérait obtenir en version chanceuse* ce que nous avons pu faire dès les tous premiers échanges . Sur la fin, fatigués et fourbus nous avons lentement pris le chemin du centre-ville pour y dîner avant de prendre à nouveau la ligne rose du métro en direction de Little Italy de manière à nous préparer à la longue journée du lendemain... notre journée de jeu à nous ; après tout la plupart d'entre nous n’avions été que des spectateurs extérieurs de cette première journée du GO Fest sans pouvoir y participer directement.

* Les Pokémon chanceux ont un fond doré et sont moins coûteux à améliorer.

Des gens malhonnêtes se tapissent dans l'ombre...
R

Envoyer le billet « Pokémon GOFest 2019 Chicago : Jour 3 - GOFest Part 1 » dans le blog Viadeo Envoyer le billet « Pokémon GOFest 2019 Chicago : Jour 3 - GOFest Part 1 » dans le blog Twitter Envoyer le billet « Pokémon GOFest 2019 Chicago : Jour 3 - GOFest Part 1 » dans le blog Google Envoyer le billet « Pokémon GOFest 2019 Chicago : Jour 3 - GOFest Part 1 » dans le blog Facebook Envoyer le billet « Pokémon GOFest 2019 Chicago : Jour 3 - GOFest Part 1 » dans le blog Digg Envoyer le billet « Pokémon GOFest 2019 Chicago : Jour 3 - GOFest Part 1 » dans le blog Delicious Envoyer le billet « Pokémon GOFest 2019 Chicago : Jour 3 - GOFest Part 1 » dans le blog MySpace Envoyer le billet « Pokémon GOFest 2019 Chicago : Jour 3 - GOFest Part 1 » dans le blog Yahoo

Mis à jour 29/06/2019 à 00h29 par bouye

Catégories
Mobile , Voyage

Commentaires