IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Embarqué Discussion :

Un interrupteur sans fil innovant pourrait réduire de moitié les coûts de câblage des maisons


Sujet :

Embarqué

  1. #1
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2018
    Messages
    2 135
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 33
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2018
    Messages : 2 135
    Points : 158 433
    Points
    158 433
    Par défaut Un interrupteur sans fil innovant pourrait réduire de moitié les coûts de câblage des maisons
    Un chercheur a mis au point, pour moins d'1$, un interrupteur sans fil qui fonctionne sans pile, et qui pourrait réduire le coût de câblage électrique d'une maison

    L'invention sans pile fonctionne en captant l'énergie ambiante, ce qui pourrait rendre les maisons plus économes en énergie, plus respectueuses de l'environnement et plus abordables.

    Un chercheur en ingénierie de l'université de l'Alberta a mis au point un interrupteur sans fil qui pourrait réduire de 50 % le coût du câblage d'une maison.

    Les interrupteurs sans fil - composés d'un émetteur sur l'interrupteur et d'un récepteur près d'un luminaire ou d'un autre appareil - existent depuis de nombreuses années et il a été prouvé qu'ils permettent de réduire les coûts de matériel et de main-d'œuvre pour le câblage des maisons, explique Kambiz Moez, directeur de l'ingénierie électrique au département d'ingénierie électrique et informatique, mais ils ont besoin de piles pour fonctionner.

    "Si vous avez 50 interrupteurs sans fil dans une maison, c'est très gênant pour un propriétaire moyen de courir partout et de remplacer les piles en permanence", explique-t-il.

    Ce qui rend son système unique, c'est que les interrupteurs fonctionnent sans piles, récoltant l'énergie de sources ambiantes telles que les signaux de radiofréquence. Au lieu de cela, chaque étage serait équipé d'un ou deux émetteurs de puissance RF (radiofréquence) pour alimenter tous les interrupteurs à l'intérieur de la maison.

    Jusqu'à présent, M. Moez a mis au point un prototype d'interrupteur qui coûte moins d'un dollar et qui peut être installé n'importe où sur un mur. Le système est "évolutif, facile à reproduire et à adopter, et peut être personnalisé pour répondre aux besoins spécifiques des propriétaires, des entrepreneurs et des régulateurs", explique-t-il.

    Nom : 231128-wireless-light-switch-kambiz-moez-main-3000px.jpg
Affichages : 2610
Taille : 33,6 Ko
    Le chercheur en ingénierie Kambiz Moez

    En 2018, la province d'Alberta est devenue la première à autoriser le contrôle sans fil de l'électricité dans les nouvelles habitations. Compte tenu de la crise du logement qui sévit actuellement au Canada, M. Moez estime que son innovation pourrait contribuer à réduire les coûts de construction.

    L'interrupteur peut également accueillir des capteurs de température, d'humidité et d'occupation qui peuvent réduire considérablement la consommation d'énergie.

    "Imaginez que vous chauffiez une maison de 279 m², mais que vous n'utilisiez qu'une seule pièce à la fois. Si votre maison est équipée de bouches d'aération à commande sans fil, vous pouvez fermer les bouches d'aération à l'extérieur de cette pièce, ou peut-être de quelques chambres à coucher", explique M. Moez.

    Le système "parfaitement automatisé" pourrait également allumer et éteindre les lumières lorsque les occupants se déplacent d'une pièce à l'autre."

    "En permettant le contrôle sans fil de chaque partie de la maison, notre solution empêche la consommation inutile d'énergie, ce qui permet de réduire les factures d'énergie et les émissions de carbone", explique M. Moez.

    La prochaine étape consiste à créer une entreprise dérivée ou à entamer une collaboration avec une entreprise établie capable de passer à l'échelle supérieure pour la production de masse. M. Moez et son équipe ont reçu des fonds d'incubation dans le cadre du Défi de l'offre de logements de la SCHL pour mettre au point un prototype de validation de principe de l'interrupteur sans fil sans pile. S'ils réussissent la prochaine phase du concours, ils pourraient recevoir jusqu'à 3 millions de dollars de plus pour mettre leur solution à l'échelle.

    Le Défi de l'offre de logements fournit 300 millions de dollars sur cinq ans aux professionnels et aux experts du logement pour éliminer ou réduire les obstacles qui entravent l'offre de logements.

    Source : Université d'Alberta

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    La technologie Smart Home à l'intérieur de votre maison est moins sûre que vous ne le pensez, selon une nouvelle étude de l'université Northeastern

    La Connectivity Standards Alliance a publié la version 1.2 de la spécification Matter, une norme de connectivité IOT, qui facilite la communication entre les appareils de la maison intelligente

    Des élèves du Tennessee créent une main robotisée pour leur nouveau camarade de classe, une initiative qui a changé la vie du lycéen
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre chevronné Avatar de Mister Nono
    Homme Profil pro
    Ingénieur Mathématiques et Informatique
    Inscrit en
    Septembre 2002
    Messages
    2 232
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 60
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur Mathématiques et Informatique
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2002
    Messages : 2 232
    Points : 1 894
    Points
    1 894
    Par défaut
    Enfin, un article qui parle de l'informatique au service de l'homme.

    Marre des news sur le piratage informatique, sur l'intelligence artificielle et sur ses effets néfastes, sur les investisseurs high-tech... De plus l'article est assez court et ressemble à une vraie news. Merci DVP.
    La connaissance ne sert que si elle est partagée.
    http://ms2i.net

  3. #3
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    Directeur de projet
    Inscrit en
    Mai 2013
    Messages
    1 324
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Directeur de projet
    Secteur : Service public

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2013
    Messages : 1 324
    Points : 4 134
    Points
    4 134
    Par défaut C'est noêl ?
    Bonjour,

    "...réduire le coût de l'installation électrique d'une maison d'un montant de 1,5 million d'€". Ca concerne des maisons de quel coût ?

    Si j'ai bien compris, l'alimentation se ferait à partir d'émetteurs RF de puissance. Le rendement de ce type d'alimentation est tellement faible que ces émetteurs RF devront être soit très puissants (gaspillage énergétique) soit nombreux (mais leur câblage n'est pas gratuit). Sans avoir d'éléments sur les fréquences utilisées, il est difficile d'estimer les éventuelles nuisances engendrées.

    Je trouve étrange d'aller chercher une alimentation ailleurs que là où s'exerce l'interrupteur qui, par nécessité, est près d'une alimentation électrique (celle qu'il commande) dont il peut détourner le peu d'énergie utile à ses besoins propres.

    J'ai le sentiment que ce n'est pas très sérieux (mais je me trompe peut être). Après avoir vanté l'alimentation sans pile ni fil, on vante la connexion de capteurs multiples sur les interrupteurs (sans fil aussi ?). Comment sont commandés les interrupteurs : bluetooth, wifi, via les émetteurs RF de puissance, autre ?

    J'ai bien le sentiment de jouer les Cassandres, mais c'est un texte marketing qui n'explique rien et se contente de dire : "demain on rase gratis".

    Salutations
    Ever tried. Ever failed. No matter. Try Again. Fail again. Fail better. (Samuel Beckett)

  4. #4
    Membre émérite
    Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    Décembre 2010
    Messages
    806
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2010
    Messages : 806
    Points : 2 306
    Points
    2 306
    Par défaut
    Il est dommage d'avoir des émetteurs pour générer l'énergie nécessaire à cet interrupteur. Mais cela ne marchera pas, il existe déjà des interrupteurs qui utilisent la pression de la main pour générer l'énergie à leur fonctionnement, pas besoin d'émetteur RF pour les alimenter.

  5. #5
    Modérateur

    Homme Profil pro
    Ingénieur électricien
    Inscrit en
    Septembre 2008
    Messages
    1 267
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur électricien

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2008
    Messages : 1 267
    Points : 4 829
    Points
    4 829
    Par défaut
    Bonjour

    Citation Envoyé par Guesset Voir le message
    Je trouve étrange d'aller chercher une alimentation ailleurs que là où s'exerce l'interrupteur qui, par nécessité, est près d'une alimentation électrique (celle qu'il commande) dont il peut détourner le peu d'énergie utile à ses besoins propres.
    J'irai même un peu plus loin. Un interrupteur classique ne demande aucune énergie et a une durée de vie largement supérieure. A l'heure où l'économie devrait être la norme.
    Et ce n'est pas l'energie grise de quelques mêtres du câble électrique qui fait l'aller-retour à l'interrupteur qui doit changer grand chose dans la balance finale, comparativement à tous les métaux rares nécessaires à l'électronique nécessaire pour cette solution (et à renouveler tous les 5 à 10 ans??).

    Encore une belle solution à un problème qui n'existe pas.

    Delias

  6. #6
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Urbaniste
    Inscrit en
    Août 2023
    Messages
    386
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Urbaniste

    Informations forums :
    Inscription : Août 2023
    Messages : 386
    Points : 785
    Points
    785
    Par défaut
    Citation Envoyé par Delias Voir le message
    Bonjour


    J'irai même un peu plus loin. Un interrupteur classique ne demande aucune énergie et a une durée de vie largement supérieure. A l'heure où l'économie devrait être la norme.
    Et ce n'est pas l'energie grise de quelques mêtres du câble électrique qui fait l'aller-retour à l'interrupteur qui doit changer grand chose dans la balance finale, comparativement à tous les métaux rares nécessaires à l'électronique nécessaire pour cette solution (et à renouveler tous les 5 à 10 ans??).

    Encore une belle solution à un problème qui n'existe pas.

    Delias
    Bonjour,

    Économie de cuivre ? on déshabille paul pour habiller jacques ?

    Bonne journée.

  7. #7
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    Directeur de projet
    Inscrit en
    Mai 2013
    Messages
    1 324
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Directeur de projet
    Secteur : Service public

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2013
    Messages : 1 324
    Points : 4 134
    Points
    4 134
    Par défaut
    Bonjour,

    Il y aurait économie de cuivre si ce n'est pas un interrupteur du circuit à commander mais un simple bouton poussoir qui, via un peu d'électronique, émet un message radio "On m'a appuyé dessus, faites quelque chose !". Et une centrale exécute : "T'énerve pas, j'allume (ou j'éteins) !". Et la centrale n'est pas à 1 €, ni son câblage vers les organes à commander.

    Dans ce cas on comprend que ne pas avoir de fil vers le dit bouton évite de ruiner l'économie de câblage. Pour avoir une sonnette sans fil (oui je suis riche ), je dois avouer que remplacer la pile tous les 5 ans ne me met pas dans des états de crise insupportables.

    Quand on passe d'une charge filaire de smartphone à une recharge sans contact l'efficacité est au moins 2 fois plus faible. Et nous sommes dans un cas de grande proximité. Avec une décroissance quadratique de l'énergie/m² en fonction de la distance, il est aisé d'imaginer les ordres de grandeurs du rendement d'une alimentation RF.

    Il a beaucoup de solutions complexes à un problème très surévalué. Par exemple, pourquoi ne pas faire disparaître les boutons et crier "gogol, lumière !" ?

    Je me laisse un peu emporter.

    Salutations
    Ever tried. Ever failed. No matter. Try Again. Fail again. Fail better. (Samuel Beckett)

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 21/10/2016, 16h57
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 08/03/2010, 13h08
  3. [WIFI] Comment bien configurer un reseau sans fil?
    Par Dnx dans le forum Développement
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/01/2005, 08h50
  4. Clavier / Souris Sans Fil problème installation
    Par Harbaingan dans le forum Matériel
    Réponses: 3
    Dernier message: 17/05/2004, 17h11
  5. cmt connecter 2 pc en reseaux sans fil sans point d'acces?
    Par angelz dans le forum Développement
    Réponses: 2
    Dernier message: 11/05/2004, 00h07

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo