IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Emploi Discussion :

La peur d'avoir des expériences courtes


Sujet :

Emploi

  1. #1
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    mai 2020
    Messages
    31
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : mai 2020
    Messages : 31
    Points : 57
    Points
    57
    Par défaut La peur d'avoir des expériences courtes
    Salut tout le monde !

    J'en vois certains dans les métiers de programmeurs qui démissionnent après seulement 6 mois sur un poste en client final mais comme ce sont des collègues je n'ose pas leur demander comment ils ont pu en arriver là ?

    J'ai l'impression qu'une expérience courte fait partie des plus gros fardeaux qu'un CV puisse contenir parce que pour les recruteurs : expérience courte = mission qui s'est mal passée.

    D'ailleurs je ne comprends pas cette stigmatisation des recruteurs contre les candidats qui ont déjà eu des expériences courtes. Ça ne veut pas forcément dire que la mission s'est mal passée ! Peut-être que la mission était accomplie justement !

    Du coup, est-ce qu'il y en a parmi vous qui ont déjà été amenés à démissionner peu après avoir démarré une mission ? Si oui, pour quelles raisons ? et est-ce que vous arrivez ensuite à l'assumer ?

    Il m'est déjà arrivé bien sûr de réfléchir à quitter une entreprise quand la mission ne m'apportait rien et que j'avais potentiellement une proposition plus intéressante ailleurs mais ça me faisait flipper...

    On dit qu'il faut toujours rester au moins 2 ans dans une boîte sinon on est tout de suite catalogué comme "mauvais" et dans le climat de crise actuel j'ai vraiment pas envie que ça m'arrive et finir clochard (pas de rupture conventionnelle en SSII du coup obligé de démissionner).

    Et qu'on ne me dise pas que quand on fait du développement logiciel on trouve super facilement ailleurs. J'ai l'impression que ce n'est vrai qu'avec beaucoup d'expérience (que je n'ai pas encore) et que pour chaque techno le nombre de client n'est pas non plus infini. Personnellement pour trouver mon 1er job mon choix était hyper limité (reste à voir si je pourrai avoir suffisamment d'xp pour intéresser des entreprises autres que des SSIIs dans l'avenir).

  2. #2
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    août 2009
    Messages
    484
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations forums :
    Inscription : août 2009
    Messages : 484
    Points : 1 995
    Points
    1 995
    Par défaut
    C'est quoi cette obsession de devenir clochard ? (Il me semble l'avoir déjà vu dans un de tes posts)

    Si tu veux un boulot "sur" et sans risque, recherche le risque 0 et accepte en les inconvénients (fonctionnaire,...)

    Travailler en ESN comporte des risques.

    Une mission courte n'est pas grave si à coté il y a une mission longue.

  3. #3
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    mai 2020
    Messages
    36
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bas Rhin (Alsace)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : mai 2020
    Messages : 36
    Points : 194
    Points
    194
    Par défaut
    Citation Envoyé par Röyksopp Voir le message
    Salut tout le monde !

    J'en vois certains dans les métiers de programmeurs qui démissionnent après seulement 6 mois sur un poste en client final mais comme ce sont des collègues je n'ose pas leur demander comment ils ont pu en arriver là ?
    Ca ne m'est pas arrivé mais j'ai des collègues dont c'est le cas. Notamment un qui a changé deux fois de boites en 1an et de finalement de trouver la bonne. Les raisons principales, c'était une surcharge de travail pour salaire bas (il avait fait une reconversion en informatique).

    J'ai l'impression qu'une expérience courte fait partie des plus gros fardeaux qu'un CV puisse contenir parce que pour les recruteurs : expérience courte = mission qui s'est mal passée.
    Dans le dev, c'est plus commun qu'on le croit. Une mission courte peut être dû à la mission en elle même. Il m'est arrivé plusieurs fois de faire des projets client de 1 mois. (Bon, je ne les mets pas dans mon CV car ça n'apporte rien)

    D'ailleurs je ne comprends pas cette stigmatisation des recruteurs contre les candidats qui ont déjà eu des expériences courtes. Ça ne veut pas forcément dire que la mission s'est mal passée ! Peut-être que la mission était accomplie justement !
    C'est à toi de bien le présenter. Quel est était le projet ? Qu'est ce que t'as accompli ? Est-ce que la mission a durée 2 mois car c'était contractuel ? etc ...

    Du coup, est-ce qu'il y en a parmi vous qui ont déjà été amenés à démissionner peu après avoir démarré une mission ? Si oui, pour quelles raisons ? et est-ce que vous arrivez ensuite à l'assumer ?

    Il m'est déjà arrivé bien sûr de réfléchir à quitter une entreprise quand la mission ne m'apportait rien et que j'avais potentiellement une proposition plus intéressante ailleurs mais ça me faisait flipper...
    La prochaine fois, n'hésite pas à accepter, surtout si tu te sens mal sur ta mission actuel. (J'avais déjà répondu à un de tes postes pour te dire de changer de boîte dés que t'aurai une occasion)

    On dit qu'il faut toujours rester au moins 2 ans dans une boîte sinon on est tout de suite catalogué comme "mauvais" et dans le climat de crise actuel j'ai vraiment pas envie que ça m'arrive et finir clochard (pas de rupture conventionnelle en SSII du coup obligé de démissionner).
    Qui dit ça ? Les employeurs ? Je n'ai jamais vu un dev qui a démissionné au bout 3 mois pour une meilleur offre se dire "ah merde, je n'ai pas respecté la règle des 2 ans". Par contre, j'ai des développeur se satisfaire de leur position et ne jamais prendre de risque pour au final ne pas progresser que ce soit techniquement ou au niveau de la rémunération.

    Après dans certains contextes, il vaut mieux avoir quelques expériences longues. Imaginons que tu postule dans une start-up/scale-up et que n'as que des expériences courtes. Ben c'est sûr, ils vont se dire que tu es un mercenaire et que tu vas te barrer pour une meilleur offre dans 6 mois. Dans le monde SSII, ça n'as pas d'impact réel si ton profil correspond à la mission.

    En règle générale, essaye de trouver ton prochain poste avant de poser ta démission.

    Et qu'on ne me dise pas que quand on fait du développement logiciel on trouve super facilement ailleurs. J'ai l'impression que ce n'est vrai qu'avec beaucoup d'expérience (que je n'ai pas encore) et que pour chaque techno le nombre de client n'est pas non plus infini. Personnellement pour trouver mon 1er job mon choix était hyper limité (reste à voir si je pourrai avoir suffisamment d'xp pour intéresser des entreprises autres que des SSIIs dans l'avenir).
    A partir de 2-3 ans d'XP, tu auras beaucoup de facilités à trouver un nouveau poste, surtout si tu as travaillé avec des technos en vogue. Et quand on fait du développement logiciel on trouve super facilement par rapport à d'autres métiers, dire l'inverse est faux. Il n'existe pas beaucoup d'autres secteur de métier où les gens qui ne sont pas en recherche d'emploi reçoivent une à plusieurs proposition d'entretiens par semaine.

  4. #4
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    juillet 2018
    Messages
    639
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 51
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2018
    Messages : 639
    Points : 2 942
    Points
    2 942
    Par défaut
    Salut,

    J'ai plus de 50 ans. A un jeune, je lui conseille de rester d'abord entre 3 et 5 ans quoi qu'il arrive. Une expérience, même avec une mauvaise ambiance, peut être très bénéfique pour la suite. A de multiples niveaux :

    d'abord c'est important de rencontrer des difficultés et de trouver des solutions pour y faire face, gérer les relations (utiles si tu veux passer chef de projet). Mais surtout en esn, si passé 3 ans, tu n'es pas bien payé et pas d'augmentation conséquente, là il faut changer sans état d'âme.

    Changer tous les six mois ... si tu es indépendant et que tu vis sur des missions ça peut passer mais la moyenne c'est quand même des expés d'au moins 3 ans. Après ta capacité à évoluer dans une boite c'est aussi un atout pour le futur.

    A+

  5. #5
    Expert éminent sénior
    Avatar de Glutinus
    Homme Profil pro
    Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Inscrit en
    avril 2005
    Messages
    5 649
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2005
    Messages : 5 649
    Points : 26 787
    Points
    26 787
    Billets dans le blog
    3
    Par défaut
    Citation Envoyé par Röyksopp
    J'en vois certains dans les métiers de programmeurs qui démissionnent après seulement 6 mois sur un poste en client final mais comme ce sont des collègues je n'ose pas leur demander comment ils ont pu en arriver là ?
    Et pourtant, tu devrais. Ils sont à pied d'égalité, ils peuvent répondre de manière détournée et élégante et tu peux apprendre beaucoup d'eux.

    Citation Envoyé par Röyksopp
    J'ai l'impression qu'une expérience courte fait partie des plus gros fardeaux qu'un CV puisse contenir parce que pour les recruteurs : expérience courte = mission qui s'est mal passée.

    D'ailleurs je ne comprends pas cette stigmatisation des recruteurs contre les candidats qui ont déjà eu des expériences courtes. Ça ne veut pas forcément dire que la mission s'est mal passée ! Peut-être que la mission était accomplie justement !
    Je confirme : quand tu as moins de deux ans d'expérience, et si tu repostules pour des SSII (je sais pas pour les "clients finaux", n'ayant jamais passé le verrou RH), les postes courts peuvent être regardés avec beaucoup de méfiance. Fier de mon CV, j'ai réellement passé mes 18 premiers mois à enchainer des forfaits plus formateurs les uns que les autres, à beaucoup bosser, et pourtant je suis sûr que j'ai été vu par les RH comme ayant enchainé les tuiles. Après une mission de deux ans, j'ai été bien chassé. Elle aurait pu être nul, les RH s'en fichaient.

    Citation Envoyé par Röyksopp
    Du coup, est-ce qu'il y en a parmi vous qui ont déjà été amenés à démissionner peu après avoir démarré une mission ? Si oui, pour quelles raisons ? et est-ce que vous arrivez ensuite à l'assumer ?
    Perso, non, et je le regrette : j'ai fait une mission où je suis tombé en bore-out. Et même avec 5 ans d'expérience, j'ai eu encore moins de confiance en moi que tu sembles démontrer (mais je mets ça sur le dos que tu es junior, je me reconnais dans ce que tu décris quand j'étais jeune ). Je suis resté parce que je voulais avoir un CDI et période d'essai pour acheter mon appart. Avec du recul, j'aurai dû poser ma dem, valider la période d'essai 6 mois après (3 mois préavis SSII A + 3 mois période d'essai SSII B). Finalement je suis resté 18 mois, j'ai touché le fond, et jamais je ne revivrai cet enfer.

    Citation Envoyé par Röyksopp
    Il m'est déjà arrivé bien sûr de réfléchir à quitter une entreprise quand la mission ne m'apportait rien et que j'avais potentiellement une proposition plus intéressante ailleurs mais ça me faisait flipper...
    Tu auras le courage de le faire une fois, et tu en tireras une leçon (positive, ou négative).

    Citation Envoyé par Röyksopp
    On dit qu'il faut toujours rester au moins 2 ans dans une boîte sinon on est tout de suite catalogué comme "mauvais" et dans le climat de crise actuel j'ai vraiment pas envie que ça m'arrive et finir clochard (pas de rupture conventionnelle en SSII du coup obligé de démissionner).
    Le marché du travail joue l'offre et la demande. Quand j'ai commencé à bosser, j'ai mis 2 mois à trouver du boulot. Mes parents m'appelaient tous les jours, ma mère aux bords des larmes de m'avoir payé une école d'ingénieur pendant 5 ans et je finirai au RMI - le truc avant le RSA, ouep j'suis vieux.

    Citation Envoyé par Röyksopp
    Et qu'on ne me dise pas que quand on fait du développement logiciel on trouve super facilement ailleurs. J'ai l'impression que ce n'est vrai qu'avec beaucoup d'expérience (que je n'ai pas encore) et que pour chaque techno le nombre de client n'est pas non plus infini. Personnellement pour trouver mon 1er job mon choix était hyper limité (reste à voir si je pourrai avoir suffisamment d'xp pour intéresser des entreprises autres que des SSIIs dans l'avenir).
    Il faut plus de patience quand tu as des contraintes. Pour l'instant, tu es junior ; quand tu auras entre 2 et 5, tu seras chassé à tout va. Ensuite, ton orgueil va retomber (mais j'avoue, je ne fais pas de LinkedIn-game)?

    Bref, c'est compliqué car tu ne sauras qu'après coup si cela valait le coup de rester ou pas, si la mission était juste "bof" et valait le coup de rester pour bosser un peu son CV ou "carrément toxique" et ne méritait pas qu'on y laisse de la santé mentale. Cf ma mission de bore-out, mais également la pire des missions en terme d'organisation où pourtant j'ai tout appris d'un point de vue technique en 10 mois (forcément, moi junior, au pied du mur, responsable d'un parc d'applications, avec un DSI qui passe dans ton bureau toute les demi-journées "pour que ce soit fait" mais incapable de fournir un senior pour me filer un coup de main et m'aider à apprendre...)
    - So.... what exactly is preventing us from doing this?
    - Geometry.
    - Just ignore it !!
    ****
    "The longer he lived, the more he realized that nothing was simple and little was true" A clash of Kings, George R. R. Martin.
    ***
    Quand arrivera l'apocalypse, il restera deux types d'entreprise : les pompes funèbres et les cabinets d'audit. - zecreator, 21/05/2019

  6. #6
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Consultant MOA
    Inscrit en
    mars 2021
    Messages
    25
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loiret (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant MOA
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : mars 2021
    Messages : 25
    Points : 78
    Points
    78
    Par défaut
    Bonjour,

    Je connais des personnes qui ont changé 3 fois d'entreprise en 1 ans et ça ne pose pas de problème particulier. Et personnellement j'ai été chassé par les ESN dès mon stage de fin d'étude donc si une expérience de 6 mois les gênaient ils ne nous contacteraient pas. Je pense que dès que ça ne va pas il vaut mieux partir pour mon cas ça a pris un peu plus de deux ans. Je ne connais pas ton expérience mais je peux assuré que même en province en 15 jours je peux avoirs trouver un nouveau poste en ESN. Il ne faut pas oublier que les ESN essaient de placer des ressources face à un besoin client et les ressources (nous) viennent à manquer en tout cas dans mon coin donc il ne sont pas très regardant sur la stabilité l'ESN veux juste gagner l'appel d'offre.

    Après en client final pour ce que je vois le plus simple dans notre domaine c'est d'être prestataire et après d'être internalisé. Pour au moins 90% des personnes avec qui je travaille sont des anciens prestataires.

    Je pense surtout en début de carrière ne pas hésiter à challenger son profil même tous les ans juste pour voir quel gap on peut espérer et lorsque que celui ci nous parait intéressant partir.

  7. #7
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    septembre 2019
    Messages
    110
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Morbihan (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2019
    Messages : 110
    Points : 523
    Points
    523
    Par défaut
    Bof, 6 mois, ça va encore, on a le temps de faire quelque chose dans un projet. Par contre, j'ai vu des CVs avec des missions de 2-3 mois, et là, ça fait tâche et louche.

  8. #8
    Expert éminent sénior
    Avatar de Mat.M
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    novembre 2006
    Messages
    7 879
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2006
    Messages : 7 879
    Points : 18 870
    Points
    18 870
    Par défaut
    Citation Envoyé par Röyksopp Voir le message
    D'ailleurs je ne comprends pas cette stigmatisation des recruteurs contre les candidats qui ont déjà eu des expériences courtes.
    j'ai une explication à cela c'est que les ESN se font un peu concurrencer par les free-lances et les plateformes spécialisées pour ça.

  9. #9
    Modérateur
    Avatar de gangsoleil
    Homme Profil pro
    Manager / Cyber Sécurité
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    10 067
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Manager / Cyber Sécurité

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 10 067
    Points : 27 683
    Points
    27 683
    Par défaut
    Bonjour,

    Il m'arrive de devoir recruter des gens pour mes équipes, et oui, dans ce cas là, je fais attention à la durée des expériences, mais ce n'est que l'un des critères qui est pris en compte. D'ailleurs, ce critère n'a réellement joué qu'une seule fois, pour une personne qui ne nous a pas convaincu en entretien (nous sommes toujours plusieurs pour confronter nos impressions), et le fait que sur 10 ans d'expérience sa plus longue mission soit de 9 mois, j'avoue que ça n'a pas plaidé en sa faveur.

    Mais clairement, une ou quelques expériences de quelques mois, ça n'a jamais joué. J'ai d'ailleurs une expérience de 6 mois sur mon CV, et si je ne suis pas capable de comprendre que parfois il se passe des imprévus, alors c'est un soucis.
    "La route est longue, mais le chemin est libre" -- https://framasoft.org/
    Les règles du forum

  10. #10
    Membre expert
    Profil pro
    HFT/Quant
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    1 000
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Royaume-Uni

    Informations professionnelles :
    Activité : HFT/Quant

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 1 000
    Points : 3 890
    Points
    3 890
    Par défaut
    Citation Envoyé par Röyksopp Voir le message
    Du coup, est-ce qu'il y en a parmi vous qui ont déjà été amenés à démissionner peu après avoir démarré une mission ? Si oui, pour quelles raisons ? et est-ce que vous arrivez ensuite à l'assumer ?
    En ce qui me concerne c'est souvent un probleme de on-call et d'etre forcer a travailler les soirs, nuits et week end.
    Sachant que je travaille en infrastructure. Un developpeur lambda a moins cette problematique.

    En SSII, une mission peut durer 1 mois aussi bien que 1 an. On ne sait pas.

    Ma derniere serie d'entretiens, uniquement en interne pour des boites internationales, on m'a demande regulierement pourquoi j'avais des postes courts. Ca venait aussi bien d'un directeur au canada que d'un CTO a New York que d'un futur manager en Angleterre.
    A chaque fois j'explique tout simplement que c'etait un contrat fixe de 6 mois, et j'enchaine sur un discours pour expliquer les SSII et le marche du travail en France en 1 minute.

  11. #11
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Analyste/ Programmeur
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    4 223
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste/ Programmeur

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 4 223
    Points : 9 488
    Points
    9 488
    Par défaut
    De souvenirs, il faut regrouper si c'est possible, les missions courtes pour faire 1 grosse mission.
    Ainsi, tu ne rentres pas dans les détails, tu peux mettre 1 ligne par mission ou mettre les + pertinentes, et les trous ne se voient pas.

    Par contre, en entretien je ne sais pas comment passer ce regroupement et je pense que les recruteurs ne sont pas dupes.

    Et l'autre truc, c'est qu'on conseille de ne pas mettre stage, mais de faire comme 1 mission courte.

    on peut toujours mentir de quelques mois pour l'entrée ou la sortie d'1 mission afin de masquer 1 mission courte ou 1 trou.

  12. #12
    Membre expert
    Profil pro
    HFT/Quant
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    1 000
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Royaume-Uni

    Informations professionnelles :
    Activité : HFT/Quant

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 1 000
    Points : 3 890
    Points
    3 890
    Par défaut
    Citation Envoyé par foetus Voir le message
    Par contre, en entretien je ne sais pas comment passer ce regroupement et je pense que les recruteurs ne sont pas dupes.
    Si c'est plusieurs missions tres courtes pour la meme SSII, tu fais une section pour la SSII sur le CV, sans marquer chaque client.
    En entretien c'est pas genant d'expliquer qu'on a fait 1 mois de renfort chez un client, puis 1 mois de consulting chez un autre client, et enfin une mission de 6 mois.

    C'est au choix. On peut se vendre comme profil expert/consultant, en mettant l'accent sur des interventions courtes chez plusieurs clients.
    On peut se vendre comme profil long terme, en mettant l'accent sur une seule mission ou deux, sans mentionner le reste.

    L'un n'exclue pas l'autre, on peut mentionner des postes courts pour conclure qu'on aimerait trouver un poste plus sedentaire.

  13. #13
    Expert éminent sénior
    Avatar de Glutinus
    Homme Profil pro
    Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Inscrit en
    avril 2005
    Messages
    5 649
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Freelance EURL / Business Intelligence ETL
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2005
    Messages : 5 649
    Points : 26 787
    Points
    26 787
    Billets dans le blog
    3
    Par défaut
    C'est d'autant plus important pour un CV plus long. Je n'ai fait que des missions de 2,5 ans grand max (au mieux, des fins de contrat où on se battait pas pour me faire une dérogation, ou alors j'étais une variable d'ajustement pour un jeu politique, et je n'étais pas le plus investi pour qu'on me garde pour faire le boulot de 3 personnes). Au final sur un CV de quinze ans cela fait une bonne dizaine d'expériences. Il vaut mieux à ce moment regrouper par tâche et occupation plutôt que par mission.

    Qui plus est, sur du long terme, les clients ne se souviennent plus des bornes. Je rappelle un client, il ne se rappellera plus si j'ai bossé pour lui en 2009 ou en 2013... (moi si parce que j'ai une excellente mémoire des dates). Autant en profiter.

    Par contre pour un profil junior, 4 missions de 3 ans peuvent paraître suspectes. Qui plus est, le commercial d'une SSII B peut très bien connaître le commercial de la SSII A. Au pire, A a poussé à la porte le consultant et le commercial B peut vouloir s'avoir si le junior est viable. Ou au pire encore, le consultant essaie de faire dans le secret et le commercial A apprend que Juju veut se barrer alors qu'il est sur une mission facturé 900 euros à Vache-Qui-Pisse-sur-Vexin

    Fait véridique : quand je suis rentré dans ma première SSII, j'ai rencontré des consultants seniors qui au final n'avaient fait que deux missions de 10 ans
    - So.... what exactly is preventing us from doing this?
    - Geometry.
    - Just ignore it !!
    ****
    "The longer he lived, the more he realized that nothing was simple and little was true" A clash of Kings, George R. R. Martin.
    ***
    Quand arrivera l'apocalypse, il restera deux types d'entreprise : les pompes funèbres et les cabinets d'audit. - zecreator, 21/05/2019

  14. #14
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Consultant en Business Intelligence
    Inscrit en
    décembre 2021
    Messages
    328
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Business Intelligence

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2021
    Messages : 328
    Points : 502
    Points
    502
    Par défaut
    Bonjour,

    Citation Envoyé par Röyksopp Voir le message
    Salut tout le monde !

    J'en vois certains dans les métiers de programmeurs qui démissionnent après seulement 6 mois sur un poste en client final mais comme ce sont des collègues je n'ose pas leur demander comment ils ont pu en arriver là ?

    J'ai l'impression qu'une expérience courte fait partie des plus gros fardeaux qu'un CV puisse contenir parce que pour les recruteurs : expérience courte = mission qui s'est mal passée.

    D'ailleurs je ne comprends pas cette stigmatisation des recruteurs contre les candidats qui ont déjà eu des expériences courtes. Ça ne veut pas forcément dire que la mission s'est mal passée ! Peut-être que la mission était accomplie justement !

    Du coup, est-ce qu'il y en a parmi vous qui ont déjà été amenés à démissionner peu après avoir démarré une mission ? Si oui, pour quelles raisons ? et est-ce que vous arrivez ensuite à l'assumer ?

    Il m'est déjà arrivé bien sûr de réfléchir à quitter une entreprise quand la mission ne m'apportait rien et que j'avais potentiellement une proposition plus intéressante ailleurs mais ça me faisait flipper...

    On dit qu'il faut toujours rester au moins 2 ans dans une boîte sinon on est tout de suite catalogué comme "mauvais" et dans le climat de crise actuel j'ai vraiment pas envie que ça m'arrive et finir clochard (pas de rupture conventionnelle en SSII du coup obligé de démissionner).

    Et qu'on ne me dise pas que quand on fait du développement logiciel on trouve super facilement ailleurs. J'ai l'impression que ce n'est vrai qu'avec beaucoup d'expérience (que je n'ai pas encore) et que pour chaque techno le nombre de client n'est pas non plus infini. Personnellement pour trouver mon 1er job mon choix était hyper limité (reste à voir si je pourrai avoir suffisamment d'xp pour intéresser des entreprises autres que des SSIIs dans l'avenir).
    Une personne qui a un parcours pro ponctué de courtes xp professionnelles peut aussi s'expliquer par d'autres causes.

    Je pense entre à des facteurs d'ordre psychique , psychologique , neurologique ... (difficulté à se concentré > TDAH, trouble dys > dyslexie, dyspraxie ... , autre trouble ... ) .

    La personne peut très bien ne pas vouloir communiquer dessus auprès de son employeur , comme ne pas avoir été diagnostiqué ^^ .

    ---

    A ta remarque / interrogation : " La peur d'avoir des expériences courtes " : Oui, je confirme que pour nombre de recruteurs , cela peut faire peur / repoussoir .

    Trop d'expériences courtes = renvoie l'image d'une personne instable et qui ne sait pas ce qu'elle veut . Cela peut aussi donner l'image d'une personne difficilement " manageable ". Le CV part donc dans 99% des cas >>> à la poubelle .

    ---

    La boite en Belgique ou je bosse depuis plusieurs années , cela se voit souvent sur les profils en emploi temporaire / par intérim. Il y a un énorme taux de turn over (cariste, manutentionnaire, magasinier...) . C'est aussi vrai pour certains jobs de "bureaux" . Des assitant(e)s , le taux de rotation est énorme .

Discussions similaires

  1. Question d'hébergeur pour avoir des retours d'expérience
    Par zooffy dans le forum Développement Web avec .NET
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/11/2010, 09h10
  2. Comment avoir des information sur une BD?…
    Par kikimnet dans le forum Bases de données
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/02/2005, 09h20
  3. TValueListEditor : Avoir des couleurs différentes par rangée
    Par Griswold dans le forum Composants VCL
    Réponses: 2
    Dernier message: 06/08/2004, 19h41
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 27/07/2004, 12h01
  5. Comment avoir des marges dans un TRichEdit ?
    Par nomdutilisateur dans le forum Composants VCL
    Réponses: 5
    Dernier message: 25/06/2004, 09h57

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo