IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    Juin 2016
    Messages
    3 160
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2016
    Messages : 3 160
    Points : 66 256
    Points
    66 256
    Par défaut La Chine considère Starlink comme une menace militaire et va lancer un réseau rival de 13 000 satellites
    La Chine va commencer à construire un réseau satellitaire 5G pour défier Starlink d'Elon Musk
    le réseau pourrait offrir des vitesses allant jusqu'à 500 Mb/s

    Les médias d'État ont rapporté fin janvier que la Chine allait commencer à fabriquer des satellites Internet pour faire front au projet Starlink d'Elon Musk. Ils prévoient de construire et de lancer en orbite terrestre basse environ mille satellites dans les trois prochains mois afin de fournir une couverture 5G qui pourrait offrir des vitesses allant jusqu'à 500 Mb/s dans tout le pays. Le projet, dirigé par la startup GalaxySpace basée à Pékin, vise à desservir en premier lieu les zones les plus reculées du pays. Ces efforts suggèrent que Starlink pourrait ne pas être autorisé à offrir des services de connectivité par satellites dans l'Empire du Milieu.

    Comme dans le cas des voitures électriques, mais également d'autres technologies grand public, de récents rapports indiquent que la Chine entend concevoir ses propres satellites Internet pour offrir une connectivité haut débit à tout le pays. Selon l'agence de presse étatique Xinhua, le premier lot de six satellites de communication à faible coût et à haute performance a déjà été produit, testé et est arrivé sur un site de lancement non non divulgué. GalaxySpace, un développeur de microsatellites commerciaux, a ajouté que les satellites du premier lot devraient être déployés par la fusée porteuse "Long March-2C" dans les trois prochains mois.

    Nom : 0-1600x832.jpg
Affichages : 2626
Taille : 169,1 Ko

    Ils seront déployés pour construire un réseau de test d'Internet par satellite, dont le nom de code est "Mini-spider Constellation". Dans le cadre du développement de la 5G, le ministère chinois de l'Industrie et des Technologies de l'information (MIIT) avait prévu 654 000 stations de base en 2021. Plus de 98 % des zones urbaines de type comté et 80 % des zones urbaines de type canton à travers le pays ont ainsi été couvertes. Le réseau chinois est petit par rapport à la constellation Starlink, qui compte déjà environ 2 000 satellites en orbite et prévoit de porter ce nombre à 42 000 lorsque le réseau sera complet.

    Malgré sa taille réduite, la constellation chinoise de 1 000 satellites sera le premier de son genre à utiliser la technologie 5G. Les scientifiques impliqués dans le projet affirment que cela garantira des vitesses de téléchargement de plus de 500 mégabits par seconde avec une faible latence qui sera un avantage critique dans certaines applications exigeantes telles que les échanges financiers. En comparaison, Starlink de SpaceX offre actuellement une vitesse de téléchargement d'environ 110 Mb/s pour un usage civil et, bien qu'il utilise une technologie différente de la 5G, il a le potentiel pour offrir des services 6G à l'avenir.

    Toutefois, au-delà de la rivalité commerciale, Pékin a identifié Starlink, qui a signé des contrats de plusieurs millions de dollars avec l'armée américaine, comme une menace pour la sécurité nationale de la Chine. En 2020, des chercheurs de l'Université nationale chinoise des technologies de défense ont estimé que le réseau Starlink pourrait faire passer la bande passante moyenne mondiale de communication par satellite dont dispose l'armée américaine de 5 à 500 Mb/s. Les chercheurs ont également averti que la technologie actuelle des armes antisatellites serait pratiquement incapable de détruire une constellation de la taille de Starlink.

    Cela dit, Zhu Kaiding, un ingénieur spatial de l'Académie chinoise des technologies spatiales, qui travaille avec GalaxySpace sur le projet, a déclaré que le projet chinois avait du mal à suivre le rythme de Starlink, qui, selon Musk, produit six satellites par jour. Zhu n'a pas révélé à quel rythme la Chine produisait des satellites, mais dans un article publié dans la revue nationale Aerospace Industry Management en octobre de l'année dernière, il a déclaré que le programme Starlink avait obligé une chaîne de montage de satellites en Chine à augmenter sa productivité de plus d'un tiers.

    Zhu et ses collègues ont ajouté que plus de la moitié des contrôles de routine effectués sur le site de lancement des opérations à haute fréquence ont été annulés pour gagner du temps. Les nouveaux satellites utilisent également de nombreux composants produits par des entreprises privées qui n'étaient pas impliquées auparavant dans les projets spatiaux chinois - une démarche qui a permis de réduire de plus de 80 % le prix total du matériel d'un satellite Internet à haut débit. Zhu a déclaré que la course contre Starlink avait exercé une pression énorme sur l'industrie spatiale chinoise.

    Selon lui, cela est dû au fait que "la technologie est complexe, la concurrence féroce, les délais serrés et la charge de travail lourde". Au début de 2020, GalaxySpace a lancé un satellite expérimental pour voir si ces mesures sans précédent affecteraient les performances du satellite. De plus, il est probable que le nombre d'utilisateurs civils du service Internet par satellite en Chine sera limité - la plupart des résidents urbains peuvent accéder à la 5G avec leur téléphone et les services haut débit sont disponibles dans la plupart des zones rurales. Ce qui signifie que les clients les plus probables sont donc les entreprises étrangères ou le gouvernement et l'armée chinois.

    En outre, selon Li Jiancheng, de GalaxySpace, l'une des principales préoccupations était le mauvais temps. Bien que Starlink ait averti ses utilisateurs que la pluie ou les nuages pouvaient affecter les vitesses d'accès à Internet, voire couper complètement les communications, Jiancheng et ses collègues ont déclaré dans un article publié dans Digital Communication World l'année dernière que le satellite expérimental qu'ils ont lancé pouvait maintenir des vitesses de téléchargement de 80 Mb/s dans les pires conditions météorologiques.

    Deux entreprises spatiales publiques chinoises - la China Aerospace Science and Technology Corporation et la China Aerospace Science and Industry Corporation - ont également lancé leurs propres programmes de services Internet mondiaux, appelés Hongyan et Hongyun. Bien qu'ils soient de moindre envergure que Starlink - la constellation Hongyan comprendra 324 satellites et Hongyun 156 - certains scientifiques informés de ces projets ont rapporté qu'ils fonctionneront à des altitudes et des fréquences orbitales différentes pour aider la Chine à s'approprier une plus grande partie des ressources décroissantes de l'espace.

    Selon eux, il est peu probable que la Chine lance un programme aussi important que Starlink, car deux constellations géantes en orbite basse pourraient augmenter considérablement le risque d'accident. L'année dernière, la Chine s'est plainte auprès des Nations unies que sa station spatiale avait été impliquée dans deux quasi-accidents avec des satellites Starlink. La NASA a fait également part de ses inquiétudes quant au projet Starlink. Elle craint qu'il entrave l'observation des astres et d'autres galaxies. Cependant, Musk a nié bloquer l'espace, affirmant qu'il y a de la place en orbite proche de la terre pour des "milliards" de satellites.

    La semaine dernière, SpaceX a annoncé qu'il avait perdu 40 satellites Starlink récemment lancés en raison d'une tempête géomagnétique. Cela représente près de 80 % des 49 satellites que l'entreprise a lancés début février. Les satellites devraient se désorbiter et brûler dans l'atmosphère en raison de la méthode que SpaceX utilise pour déployer ses satellites. La société déploie ses satellites sur des orbites basses (à environ 210 kilomètres au-dessus de la Terre) afin que, dans le cas très rare où un satellite ne passerait pas les contrôles initiaux du système, il se désorbite rapidement avant de s'"autodétruire".

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi

    SpaceX affirme avoir perdu 40 satellites Starlink à cause d'une tempête géomagnétique, les satellites sont programmés pour se désintégrer en cas d'échec de la mise sur orbite

    La NASA a fait part de ses inquiétudes quant au projet de SpaceX de déployer environ 30 000 satellites de plus pour son programme Starlink, tout comme certaines grandes entreprises

    SpaceX : la pénurie de puces a un impact sur « notre capacité à honorer » les commandes Starlink, Starlink quitte la version bêta, mais « les pénuries de silicium ont retardé la production »

    La station spatiale chinoise a apparemment dû éviter deux fois les satellites Starlink d'Elon Musk, selon une plainte de la Chine auprès du Bureau des affaires spatiales de l'ONU
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Décembre 2011
    Messages
    268
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2011
    Messages : 268
    Points : 558
    Points
    558
    Par défaut
    Putain ce coup-ci on est foutu si les chinois s'y mettent aussi

  3. #3
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    Décembre 2019
    Messages
    379
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2019
    Messages : 379
    Points : 1 642
    Points
    1 642
    Par défaut
    Faut que les riches se paient vite des allers retour pour se prendre en selfie dans l'espace avant qu'il y ai trop de boulons destructeurs d'engins en circulation

    On est foutus...

  4. #4
    Membre émérite
    Profil pro
    Inscrit en
    Juin 2009
    Messages
    909
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2009
    Messages : 909
    Points : 2 818
    Points
    2 818
    Par défaut
    Je trouve que 'est une bonne idée, saturons notre espace jusqu'à temps que tout rentres en collision, fin de l'histoire .

  5. #5
    Expert confirmé Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    Juin 2009
    Messages
    1 413
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : Juin 2009
    Messages : 1 413
    Points : 4 734
    Points
    4 734
    Par défaut
    40 satellites HS en quelques années... Même sur ce sujet utlra technique et ultra cher, on fait du jetable...
    Heureusement que pour comprendre l'univers on à mis le JWST un peu plus loin de notre chère planète que l'on pollue à des échelles de plus en plus impressionnantes...

    A mon avis Tout cela est un complot des industries pétrolières et des marchand de LED. Leur objectif final est que plus un seul rayon de soleil ne passe, de rentre obsolète les panneaux solaires et utiliser de l'éclairage public 24H/24.

  6. #6
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    Octobre 2019
    Messages
    1 412
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : .
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2019
    Messages : 1 412
    Points : 5 589
    Points
    5 589
    Par défaut
    faut relativiser, meme en cas de syndrome de Kessler, dans le pire des cas sa "bloque" l'accès à l'espace pendant 1-2 décennie max, sa retombe vite, hubble a du etre plusieurs fois re-élevé de sont orbite et meme chose pour l'iss qui doit souvent l'etre (et ces objets sont plus haut que starlink)

    mais concrètentement, meme si y'avait des collisions de partout, il resterait toujours des orbites peu impacté pour envoyé des missions, les orbites polaire par exemple.
    sa couterais plus cher en carburant je suis d'accord mais c'est pas la fin du monde non plus.
    d'ailleurs cela a déjà était dans le passé, le projet West Ford a balancé pleins d'aiguilles en orbite, cela a provoqué pleins de débris. Aujourd'hui il reste plus rien (et heureusement)


    je trouve que la démocratisation de la connection internet par satellite c'est une très bonne chose, ou que l'on soit dans le monde on peut se connecter à internet et c'est top.
    Ceux qui ont déjà utilisé des téléphones satellites en trek savent que c'est cher et que le service est pourrie (peu de débit et tu limite beaucoup l'utilisation car chaque appel/sms est facturé super cher)
    si demain on pouvait avoir une connection satellites dans nos smartphones, je pense que ce serait mieux que les antennes 4g/5g de partous.
    bon maintenant faut arriver a miniaturisé les antennes cliente pour que ce soit intégré dans un téléphone. Parce que la connection satellite pour les maisons c'est débile, il est préférable de développer les connections fibres (hors régions très isolés), surtout dans les pays riches.

    mais c'est comme avec la fibre, les antennes 4g, les trains, ou les autoroutes, c'est inacceptable que chacun fasse sa constellations, une constellation commune pour tous serais une bien meilleur solution, écologique et économique.
    pour le gps c'est pas vraiment un probleme car les satellites dure longtemps et sont peu nombreux (une 100aine max par constellation), mais la question d'une constellation commune/mondial se pose réellement pour l'internet.

  7. #7
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 837
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 837
    Points : 51 397
    Points
    51 397
    Par défaut La Chine considère Starlink comme une menace militaire et va lancer un réseau rival de 13 000 satellites
    La Chine considère Starlink comme une menace militaire et prévoit de lancer un réseau rival de 13 000 satellites en orbite basse pour le contrer
    L’UE est sur un projet similaire

    Des chercheurs chinois envisagent de lancer leur propre flotte de satellites. L’objectif : contrer le projet Starlink d'Elon Musk. La méga constellation proposée n'a pas de date de lancement fixée. Néanmoins, elle devrait être composée de 12 992 satellites équipés de technologies permettant de surveiller Starlink, entre autres. L’initiative intervient dans un contexte où l’UE est lancée sur un projet similaire dans le même but : mettre à mal l’offre US via Starlink.

    Nom : 0.jpg
Affichages : 34500
Taille : 64,3 Ko

    La constellation porte le nom de code "GW" pour "Guowang". Le China Satellite Network Group sera propriétaire de la constellation décrite dans un article publié dans la revue Command and Control Simulation. L’objectif de l’équipe de recherche chinoise sur ce projet est de déployer le réseau GW avant que la constellation Starlink ne soit terminée. La manœuvre vise à empêcher Starlink de monopoliser l’orbite terrestre. En plus de fournir des services Internet, la flotte de satellites proposée par la Chine est prévue pour espionner son rival et même désactiver certains satellites Starlink.

    L’initiative intervient dans un contexte de ruée de différents pays vers l’orbite terrestre basse. En effet, les 27 membres de l’UE ont donné leur feu vert politique au projet défendu par le commissaire Thierry Breton pour le lancement d'une constellation de satellites de connectivité européenne et souveraine. La manœuvre vise à mettre à mal l’offre américaine au travers de Starlink d’Elon Musk.


    La Commission européenne a fini par approuver un projet à six milliards d'euros après de vives discussions en interne. L’initiative est destinée à muscler les capacités en apport de connexion Internet et téléphonique en Europe. En sus, il est question de proposer des services à l’Afrique, dont la connectivité repose davantage sur des réseaux mobiles que sur des liaisons filaires terrestres. Les premiers services offerts au travers de la constellation européenne de satellites devraient être disponibles en 2024.

    Les Américains pour leur part ont déjà de l’avance en Europe avec le projet Starlink d’Elon Musk. Starlink est le programme de SpaceX projetant de fournir une connexion Internet à haut débit depuis l’espace. Avec Starlink, Musk a pour objectif de déployer une couverture Internet très rapide à l'échelle mondiale afin de connecter les utilisateurs au-delà de la portée des réseaux à large bande existants en envoyant des milliers de satellites en orbite terrestre basse. Starlink a déjà lancé des centaines de satellites (plus de 800) et a commencé à tester un service bêta en Amérique du Nord.

    Les tests du réseau Starlink ont commencé depuis l’année dernière, en commençant par les employés de l'entreprise. Le service Internet par satellite américain a été approuvé au Royaume-Uni depuis le début de l’année précédente et les utilisateurs reçoivent déjà leurs kits. En France, c’est depuis la mi-parcours de l’année 2021 que le service est disponible pour un coût de 99 dollars par mois, et ce, malgré les oppositions de la France Insoumise. Kuiper d’Amazon est un autre projet d’Internet satellitaire en cours de gestation et dont les objectifs sont les mêmes que ceux de Starlink en matière d’expansion à l’échelle mondiale.

    La Chine ne veut pas être en reste. L’initiative de l’équipe de recherche chinoise vient après celle de la startup GalaxySpace basée à Pékin. Cette dernière prévoit de construire et de lancer en orbite terrestre basse environ mille satellites afin de fournir une couverture 5G qui pourrait offrir des vitesses allant jusqu'à 500 Mb/s dans tout le pays. Ces efforts suggèrent que Starlink pourrait ne pas être autorisé à offrir des services de connectivité par satellites dans l'Empire du Milieu.

    Source : SCMP

    Et vous ?

    Quelle est votre préférence entre l'Internet terrestre et l'Internet fourni par des satellites ?
    Le bénéfice tiré de ces constellations vaut-il le revers de la médaille (avoir des satellites en masse dans le ciel) ?

    Voir aussi :

    Le bêta test public de Starlink commence à la réception des invitations et à l'apparition de l'application dans l'App Store et Google Play, respectivement pour iOS et Android

    Les utilisateurs de la version bêta de Starlink obtiennent des vitesses de téléchargements allant de 11 à 60 Mb/s, selon des tests effectués par Speedtest by Ookla

    Une tribu amérindienne obtient un accès anticipé à Starlink de SpaceX et dit que c'est rapide, « nous avons été catapultés au XXIe siècle », a déclaré la tribu Hoh

    SpaceX Starlink a maintenant son propre système autonome avec un numéro ASN (Autonomous System Number) et est présent au Seattle Internet Exchange
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  8. #8
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    Septembre 2011
    Messages
    749
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2011
    Messages : 749
    Points : 2 878
    Points
    2 878
    Par défaut
    Bientot, on ne va plus pouvoir lancer de fusée tellement l'orbite basse sera encombrée...

  9. #9
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Le bénéfice tiré de ces constellations vaut-il le revers de la médaille (avoir des satellites en masse dans le ciel) ?
    Si cela était vraiment problématique, les scientifiques se serait prononcé dans plusieurs langues.

  10. #10
    Membre expérimenté

    Homme Profil pro
    Collégien
    Inscrit en
    Juillet 2010
    Messages
    545
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Afghanistan

    Informations professionnelles :
    Activité : Collégien

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2010
    Messages : 545
    Points : 1 431
    Points
    1 431
    Par défaut
    Bientot, on ne va plus pouvoir lancer de fusée tellement l'orbite basse sera encombrée...
    L'espace c'est GRAND

    Il y a à tout moment environ 5000 avions qui volent, dans des couloirs contraints et sur un span d'altitude d'environ 10 km.
    L'orbite basse ça va de 200 km à 1000km soit 800 km de span. On a encore de la place.
    L'inclinaison orbitale étant fixe (celle du lancement) il est "facile" de prévoir des créneaux de lancement safe (sans risque de collision).

    Par contre reste le problème des débris (syndrome de Kessler), surtout si une guerre éclate et que les Russes/Chinois/USA/Indiens s'amusent à shooter des satellites.

  11. #11
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par mith06 Voir le message
    L'inclinaison orbitale étant fixe (celle du lancement) il est "facile" de prévoir des créneaux de lancement safe (sans risque de collision).
    Cellule de visée. Comme quoi, la nature et l'ingénierie fond que les lignes, les couleurs et alphanumérique("mesures") parfois avec opérateur complexe puisse laisser le moyen de continuer.

  12. #12
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    Décembre 2019
    Messages
    379
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2019
    Messages : 379
    Points : 1 642
    Points
    1 642
    Par défaut
    C'est drôle il y a même pas 10 ans il y avait déjà des émissions sur arte pour dire que ça commençait à devenir craignos en orbite basse. Il suffit que Musk rigole en moquant les scientifiques sur l'immensité de l'espace et maintenant tout le monde se juge plus compétent que les scientifiques pour savoir combien d'orbite il est possible d'avoir.

    Notez que c'est pareil pour pleins de sujets ou on nous pousse à consommer des choses avant de savoir si c'est bon (allez au hasard: vaccins, farine d'insecte, etc, mais c'est du complotiiiiiisme !).

    L'obscurantisme et le progrès avancent mains dans la mains et c'est très inquiétant pour les citoyens que nous sommes.

  13. #13
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    Décembre 2019
    Messages
    379
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2019
    Messages : 379
    Points : 1 642
    Points
    1 642
    Par défaut
    Citation Envoyé par Core-ias Voir le message
    Si cela était vraiment problématique, les scientifiques se serait prononcé dans plusieurs langues.
    Hum. C'est pas comme si les scientifiques nous alertait sur énormément de problème mais que les gens préfèrent faire la sourde oreille ou "résoudre" le problème en achetant une Tesla.

    Le consensus existe. Mais comme pour le climat le jeu des puissants c'est de le remettre en cause.

    Pas étonnant donc que la 6e Conférence européenne sur les débris spatiaux qui s’est achevée à Darmstadt en Allemagne le 25 avril 2013 ait conclu à une situation des plus alarmantes.

    Depuis 1978, « le nombre de débris spatiaux a triplé » avec « un risque de collision démultiplié », avertit Heiner Klinkrad, directeur du département des débris spatiaux à l'Agence spatiale européenne (ESA). Or, selon les projections des agences spatiales, si les lancements se poursuivent au rythme actuel et que rien n'est fait pour limiter le nombre de débris, le risque de collision pourrait à terme être multiplié par 25.

    RISQUES. Actuellement la Nasa et l’Agence spatiale européenne (ESA) s’accordent pour dénombrer plus de 23 000 débris de plus de 10 cm dont la majorité peuple les orbites basses qui sont les plus utilisées par les satellites d’observation (entre 800 et 2 000 km d’altitude). Lors d’un impact, ces objets ont des conséquences catastrophiques pour le satellite atteint pouvant aller jusqu'à sa perte voire générer une explosion.

    ...

    SOLUTIONS. « Il y a un consensus fort sur la nécessité urgente d'agir dès à présent pour commencer à enlever ces débris », a assuré M. Klinkrad à l'issue de la conférence de Darmstadt, qui a rassemblé quelque 350 acteurs de l'industrie spatiale.

    Pour ce faire, l'ESA et d'autres agences spatiales étudient déjà diverses solutions pour dévier la trajectoire des débris vers l'atmosphère : bras robot, pince géante, moteur fixé sur le débris, harpon ou filet de remorquage, voire un canon à ions bombardant l'objet pour infléchir sa course.

  14. #14
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 593
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 593
    Points : 18 498
    Points
    18 498
    Par défaut
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Quelle est votre préférence entre l'Internet terrestre et l'Internet fourni par des satellites ?
    Le top du top c'est la fibre optique, elle est disponible un peu partout en France.

    Internet par satellite c'est bien si tu vis dans un désert technologique ou si tu veux essayer une autre censure que celle de ton pays. (quoi que tu peux juste utiliser un VPN)

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Le bénéfice tiré de ces constellations vaut-il le revers de la médaille (avoir des satellites en masse dans le ciel) ?
    Ça dérange ceux qui observent le ciel (astronome)

    How big a problem are Starlink satellites for astronomers?
    Part of the problem is the Starlink satellites are positioned in low-Earth orbit, so appear particularly bright and move rapidly across the night sky.

    With the sheer numbers shooting across the heavens, the concern is that they can severely disrupt ground-based astronomy, ruining an image or spectroscopic measurement as they streak through the telescope’s field of view.

    SpaceX attempted to minimise this light pollution by coating one of the Starlink satellites with a dark material – creating ‘DarkSat’ – but this caused problems with controlling its temperature.

    So in August 2020 SpaceX switched to launching ‘VisorSat’ Starlinks equipped with a sun visor to reduce the glare of sunlight reflected back to Earth.
    Plusieurs entreprises vont envoyer des milliers de satellites (OneWeb, Kuiper, etc), il y a également l'UE et la Chine qui veulent faire pareil.
    Ça va être un gros bordel.
    Keith Flint 1969 - 2019

  15. #15
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
    Hum. C'est pas comme si les scientifiques nous alertait sur énormément de problème mais que les gens préfèrent faire la sourde oreille ou "résoudre" le problème en achetant une Tesla.
    Le consensus existe. Mais comme pour le climat le jeu des puissants c'est de le remettre en cause.
    Oui, l'espoir que les poches pleine les poids lourds pourront sauvé l'humanité en déviant de gros objet. Actuellement un peu tard, mais on ne sait pas si les satellites influx sur le climat, les marées et autres.

    Résultat, un oui qui fait plaisir et un etaitmieuxavant("non") qui peut être véçu comme un bannissement.

    e=mc²

  16. #16
    Membre expérimenté

    Homme Profil pro
    Collégien
    Inscrit en
    Juillet 2010
    Messages
    545
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Afghanistan

    Informations professionnelles :
    Activité : Collégien

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2010
    Messages : 545
    Points : 1 431
    Points
    1 431
    Par défaut
    Citation Envoyé par Core-ias Voir le message
    Oui, l'espoir que les poches pleine les poids lourds pourront sauvé l'humanité en déviant de gros objet. Actuellement un peu tard, mais on ne sait pas si les satellites influx sur le climat, les marées et autres.

    Résultat, un oui qui fait plaisir et un etaitmieuxavant("non") qui peut être véçu comme un bannissement.
    C'est quoi le générateur de commentaire que tu utilise?

Discussions similaires

  1. Je commence à construire mon site
    Par meslier dans le forum Présentations
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/01/2022, 18h18
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 11/07/2018, 13h51
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 07/06/2017, 19h35
  4. [Débutant] construire un réseau bayésien à partir d'un fichier de données
    Par Futur27 dans le forum MATLAB
    Réponses: 1
    Dernier message: 30/07/2009, 01h12
  5. [Débutant] Commencer avec le réseau
    Par moomba dans le forum Entrée/Sortie
    Réponses: 10
    Dernier message: 28/09/2007, 10h17

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo