IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #121
    Expert éminent Avatar de kain_tn
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    mars 2005
    Messages
    1 379
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : mars 2005
    Messages : 1 379
    Points : 6 135
    Points
    6 135
    Par défaut
    Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
    Que pensez-vous du métavers en tant que développeur ?
    C'est un concept aussi inutile qu’ennuyeux. Pour ma part, ça n'a aucun intérêt.

    Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
    Trouvez-vous les résultats de cette enquête pertinents ?
    Pertinente, je ne sais pas, mais elle me semble réaliste sur les problèmes de confidentialité et d'utilisation des données, vu que ces problèmes sont inscrits dans les gènes de Meta/Facebook.

    La partie sur les GAFAM qui vont détenir le "metavers" d'ici quelques années va dans le même sens. Si ce truc ne fait pas un flop, ce sera le paradis des pompeurs de données.
    Copier c'est copier; voler c'est vendre un CD une vingtaine d'euros!


    Code C : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    #include <stdio.h>
     
    int main(int argc, char **argv) {
     
        printf("So long, and thanks for the fish, Dennis...\n");
        return 0;
    }

  2. #122
    Membre averti
    Inscrit en
    octobre 2005
    Messages
    199
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : octobre 2005
    Messages : 199
    Points : 425
    Points
    425
    Par défaut Et quel est le pourcentage qui pense que ...
    C'est vraiment de la m... ?

  3. #123
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    1 765
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 32
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 1 765
    Points : 131 268
    Points
    131 268
    Par défaut Meta va commencer à tester des outils permettant de générer de l'argent pour son métaverse
    Meta commence à tester des outils permettant de vendre des actifs et des expériences numériques au sein de sa plateforme de réalité virtuelle Horizon Worlds, un élément clef du projet métavers

    Les outils seront disponibles dans un premier temps pour un ensemble d'utilisateurs triés sur le volet qui créent des classes, des jeux et des accessoires de mode virtuels au sein de la plateforme immersive de la société, qui est accessible avec des casques VR, a indiqué Meta dans un communiqué.

    Grâce à un seul outil, ces utilisateurs sélectionnés pourront vendre leurs accessoires ou offrir un accès payant aux espaces numériques spécialisés qu'ils ont créés, a précisé l'entreprise.

    Le géant des médias sociaux teste également un programme de "prime aux créateurs" pour un petit groupe d'utilisateurs d'Horizon Worlds aux États-Unis, dans le cadre duquel il paiera les participants chaque mois pour l'utilisation des nouvelles fonctionnalités lancées par la société.

    "Nous voulons qu'il y ait des tonnes de mondes géniaux, et pour que cela se produise, il faut que beaucoup de créateurs puissent subvenir à leurs besoins et en faire leur métier", a déclaré le directeur général Mark Zuckerberg lors d'une conversation avec les premiers utilisateurs, qui s'est tenue à l'intérieur d'Horizon Worlds à l'aide d'avatars.

    La société mère de Facebook, qui a changé son nom en Meta l'année dernière, a investi massivement dans la réalité virtuelle et augmentée pour refléter son nouveau pari sur le metaverse, une idée futuriste d'un réseau d'environnements virtuels accessibles via différents appareils où les utilisateurs peuvent travailler, socialiser et jouer.

    Nom : 0 VzqmNF4B0amM2Y4v.jpg
Affichages : 3199
Taille : 55,1 Ko

    L'entreprise est en concurrence avec des acteurs émergents du monde virtuel, où des terrains, des bâtiments, des avatars et même des noms peuvent être achetés et vendus sous forme de jetons non fongibles, ou d'actifs virtuels basés sur la blockchain. Le marché de ces actifs a explosé l'année dernière, les ventes atteignant parfois des centaines de milliers de dollars.

    Horizon Worlds de Meta, une plateforme sociale VR expansive, et Horizon Venues, qui se concentre sur les événements virtuels, sont les premières itérations d'espaces de type métavers.

    Source : Meta

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    Les investisseurs paient des millions de dollars pour des terrains virtuels dans le métavers,, alors que le prix des "parcelles" a grimpé de 500 % au cours des derniers mois

    Le projet d'économie du Métaverse devrait atteindre 42 milliards de dollars d'ici 2026, selon Strategy Analytics, et 872,35 milliards de dollars en 2028, selon Reports and Data

    25 % des personnes passeront au moins une heure par jour dans le métavers pour le travail, les achats, l'éducation, la vie sociale ou le divertissement d'ici 2026, selon Gartner

    Même dans le métaverse, on n'échappe pas au fisc ; la plateforme Second Life commencera à faire payer aux joueurs les taxes de vente locales et nationales, sur de nombreux achats dans le jeu
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #124
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    novembre 2021
    Messages
    644
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2021
    Messages : 644
    Points : 1 687
    Points
    1 687
    Par défaut
    Qu'en pensez-vous ?
    L'entreprise est en concurrence avec des acteurs émergents du monde virtuel, où des terrains, des bâtiments, des avatars et même des noms peuvent être achetés et vendus sous forme de jetons non fongibles, ou d'actifs virtuels basés sur la blockchain. Le marché de ces actifs a explosé l'année dernière, les ventes atteignant parfois des centaines de milliers de dollars.
    Facebook + Réalité virtuel + NFTs =

  5. #125
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 313
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 313
    Points : 175 628
    Points
    175 628
    Par défaut Meta prévoit de percevoir près de 50% des revenus générés par les créateurs dans "Horizon Worlds"
    Meta prévoit de percevoir près de 50 % des revenus générés par les créateurs dans « Horizon Worlds »,
    sa plateforme de réalité virtuelle faisant partie de son projet de création du métavers

    Après avoir annoncé plus tôt cette semaine que les créateurs peuvent vendre des objets numériques dans Horizon Worlds pour de l'argent réel, Meta a fourni des détails sur les frais que les créateurs devront payer sur les revenus réalisés via la plateforme. Dans un échange avec une revue spécialisée en réalité virtuelle, Meta a expliqué que tout ce qui est vendu dans Horizon Worlds serait soumis aux mêmes frais de 30 % que la société facture aux développeurs vendant des applications via sa plateforme VR, puis à des frais supplémentaires de 25 % sur le montant restant ».

    Le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, veut permettre aux gens de dépenser et de gagner de l'argent plus facilement sur la plateforme de réalité virtuelle Horizon Worlds, qui fait partie intégrante du plan de Meta pour créer un soi-disant « métavers ». Dans une vidéo publiée lundi, le milliardaire de la tech a déclaré que Meta testait de nouveaux outils qui permettent aux créateurs de vendre des actifs virtuels et des expériences dans les mondes qu'ils construisent sur Horizon.

    Meta a déclaré :

    « Dans le cadre de notre engagement continu à soutenir les créateurs, nous commençons à tester plusieurs nouveaux outils qui permettront aux créateurs d'expérimenter différentes façons de monétiser ce qu'ils construisent dans Horizon Worlds. Alors que nous la lançons aujourd'hui comme test avec une poignée de créateurs pour obtenir leurs commentaires, ces types d'outils sont des étapes vers notre vision à long terme du métavers où les créateurs peuvent gagner leur vie et les gens peuvent acheter des biens numériques, des services, et expériences.

    « Le métavers, par nature parce qu'il n'est pas limité par l'espace physique, apportera un nouveau niveau de créativité et ouvrira de nouvelles opportunités à la prochaine génération de créateurs et d'entreprises pour poursuivre leurs passions et créer des moyens de subsistance. Les créateurs et les entrepreneurs auront plus de liberté pour trouver un modèle commercial qui leur convient. Nous sommes donc ravis de franchir cette étape aujourd'hui et d'étendre davantage le Fonds Horizon Creators de 10 millions de dollars que nous avons annoncé en octobre dernier, que nous utilisons pour fournir des ressources aux créateurs d'Horizon Worlds. Nous continuerons à travailler avec notre communauté de créateurs et à tester et apprendre

    « Nous commençons à déployer un test avec une poignée de créateurs durant lequel ils pourront vendre des objets et des effets virtuels dans leurs mondes. Par exemple, quelqu'un pourrait fabriquer et vendre des accessoires amovibles pour un monde de la mode ou offrir un accès payant à une nouvelle partie d'un monde.

    « L'achat d'articles dans Horizon Worlds est disponible pour les personnes de 18 ans et plus aux États-Unis et au Canada, où Horizon Worlds est actuellement disponible. Les créateurs qui vendent des articles verront un onglet Commerce et un gadget lorsqu'ils sont en mode Créer, ce qui leur permet de créer des articles achetables.

    « En plus d'introduire les achats dans le monde, nous commençons à tester un programme Horizon Worlds Creator Bonus pour les participants aux États-Unis.

    « Ces bonus se présentent sous la forme de programmes mensuels axés sur les objectifs où les créateurs sont payés à la fin du mois pour leur progression vers l'objectif. Les bonus de créateur ne sont pas soumis à des frais et seront intégralement versés aux créateurs. Pour l'instant, dans ce test limité, les créateurs seront récompensés pour avoir construit des mondes qui attirent le plus de temps, mais avec le temps, nous pouvons faire évoluer ces objectifs, par exemple, pour encourager les créateurs à adopter de nouveaux outils ou fonctionnalités que nous déployons.

    « Les créateurs qui participent à des programmes de monétisation, y compris les achats dans le monde et les bonus de créateur, sont tenus de suivre toutes nos politiques pour Horizon Worlds, y compris la politique de conduite en réalité virtuelle et la politique de contenu interdit d'Horizon Worlds, afin d'être éligibles aux revenus. Et comme pour tout contenu dans Horizon Worlds, si vous voyez quelque chose qui semble enfreindre nos politiques, vous pouvez soumettre un rapport pour que nous l'examinions. ».


    Les détails sur les frais perçus par Meta

    Bien entendu, Meta prendra une part de ce que vendent les créateurs. Pour les achats d'Horizon, Meta prend une commission de 25 % du pourcentage de ce qui reste après que les créateurs aient payé les frais de plateforme. Pour les plateformes avec des frais de 30 %, comme le propre Quest Store de Meta pour les titres VR, le créateur se retrouvera avec un peu plus de la moitié du prix de vente (puisque Meta perçoit 30 % et 25 % de 70 %).

    L'entreprise a fourni l'exemple suivant :

    « ... si un créateur vend un article pour 1,00 $, les frais de la boutique Meta Quest seraient de 0,30 $ et les frais de la plateforme Horizon seraient de 0,17 $, laissant 0,53 $ au créateur avant toute taxe applicable ».

    C'est un taux effectif de 47,5 % de tout ce qui est vendu sur Horizon Worlds à Meta, laissant 52,5 % au créateur.

    C'est une retenue assez lourde, mais pas tout à fait hors de propos avec les contemporains. Roblox, par exemple, prend entre 30 % et 70 % des revenus générés par les créateurs selon que le créateur a vendu l'article directement aux clients ou si l'article a été vendu sur le marché Roblox ou par une autre partie.

    Ce sont des frais importants, sans aucun doute, mais les créateurs obtiennent quelque chose en retour. Horizon Worlds, par exemple, propose ses outils de construction collaboratifs autonomes, l'accès à un public et gère tous les coûts d'hébergement et de mise en réseau associés aux choses que les créateurs construisent. La question de savoir si cela vaut 47,5 % de ce que quelqu'un parvient à vendre sur la plateforme dépendra du créateur.

    Meta a également clarifié d'autres choses sur le fonctionnement des outils de vente dans Horizon Worlds. La société a déclaré que, du point de vue de l'acheteur, les achats dans Horizon Worlds sont traités comme n'importe quoi d'autre sur la plateforme Quest (c'est-à-dire qu'ils utilisent le compte du casque et les informations de paiement enregistrées pour gérer la transaction). Cela signifie que les articles seront annoncés et traités avec la devise locale, plutôt qu'avec une devise d'application propriétaire.

    En ce qui concerne la transportabilité des articles achetés dans Horizon Worlds, Meta indique que tout ce qui est acheté ne peut actuellement être utilisé que dans le monde dans lequel il a été acheté. Donc, si vous achetez un chapeau dans un monde, vous n'y avez accès que lorsque vous êtes dans ce monde spécifique.

    Une photo fournie par Meta nous donne également quelques indices sur la mutabilité des choses que vous achetez dans Horizon Worlds, avec les petits caractères de la fenêtre contextuelle de transaction avertissant que les articles sont « sujets à des modifications par le créateur même après l'achat ». La fenêtre contextuelle mentionne également un ensemble de « Conditions d'achat pour les utilisateurs dans le monde ».

    Nom : achat.png
Affichages : 43433
Taille : 403,9 Ko

    Qu'est-ce qu'Horizon Worlds ?

    Horizon Worlds (anciennement Facebook Horizon) est un jeu vidéo en ligne de réalité virtuelle gratuit qui permet aux gens de construire et d'explorer des mondes virtuels.

    Meta a publié le jeu sur ses casques Oculus VR aux États-Unis et au Canada le 9 décembre, mais il n'a pas encore été déployé dans le monde entier.

    Au cours des derniers mois, les entreprises et les particuliers ont tout acheté, de l'art à l'immobilier dans des mondes virtuels sur des plateformes comme Decentraland et The SandBox. La star du hip-hop Snoop Dogg a acheté un terrain virtuel et un fan a payé 450 000 $ en décembre pour acheter un terrain à côté de lui sur The Sandbox.

    L'achat et la vente d'actifs numériques n'étaient auparavant pas possibles sur Horizon Worlds, mais la société se rend compte qu'il y a de l'argent à gagner dans le métavers. En effet, Citi Bank estime que l'économie du métavers pourrait valoir entre 8 000 et 13 000 milliards de dollars d'ici 2030.

    En plus des achats dans le monde, certains créateurs de monde virtuel aux États-Unis seront également payés directement par Meta pour leurs efforts. « Les gens qui construisent des mondes impressionnants, nous mettons simplement en place des fonds pour aider à compenser et récompenser les personnes qui font un travail formidable ici à Horizon », a déclaré Zuckerberg.

    Les bonus seront basés sur des programmes mensuels axés sur les objectifs où les créateurs sont payés à la fin du mois pour leur progression vers l'objectif.

    Meta a déclaré que les créateurs seront récompensés pour la construction de mondes qui « attirent le plus de temps passé ». La société a déclaré qu'elle pourrait modifier les paramètres sur lesquels les créateurs sont notés et récompensés à l'avenir.

    Meta a lancé un Horizon Creators Fund de 10 millions de dollars en octobre dernier. On ne sait pas combien Meta met de côté pour payer les créateurs sur Horizon Worlds ou combien chaque créateur peut potentiellement gagner.

    Zuckerberg, l'une des personnes les plus riches du monde, a déclaré : « La monétisation des créateurs est vraiment importante parce que vous devez tous subvenir à vos besoins et bien gagner votre vie en construisant ces expériences incroyables que les gens peuvent vivre ».

    Matt Navarra, un consultant en médias sociaux, a déclaré : « le métavers élaboré que Meta continue de lancer est encore loin d'être réalisé ». Il a ajouté qu'il y avait encore beaucoup de points d'interrogation sur la façon dont il sera utilisé et sur sa popularité.

    « La méta-activation des outils de monétisation est une décision intelligente pour aider à lancer une sorte d'économie de créateurs dans le métavers », a déclaré Navarra. « Mais pour la plupart des marques et des créateurs, le métavers restera quelque chose à surveiller de près à court terme ».

    Nom : horizon.png
Affichages : 8179
Taille : 317,9 Ko

    Des jetons numériques utilisables sur le métavers

    Selon un rapport du Financial Times, la société mère de Facebook et Instagram aurait quelques produits en préparation, parmi lesquelles de la monnaie virtuelle que les employés de l'entreprise ont apparemment pris l'habitude d'appeler « Zuck Bucks ».

    Zuck Bucks, qui fait référence au nom du fondateur, président et PDG de Meta, Mark Zuckerberg, est « peu susceptible » d'être une cryptomonnaie. « Au lieu de cela, Meta se penche sur l'introduction de jetons intégrés à l'application qui seraient contrôlés de manière centralisée par la société, similaires à ceux utilisés dans les applications de jeu telles que la devise Robux dans le jeu populaire pour enfants Roblox », selon le Financial Times. Roblox a construit une énorme entreprise de vente de Robux, et Meta pourrait essayer d'imiter une partie de ce succès sur ses propres plateformes. Comme autre illustration, nous pouvons citer également les V-Bucks de Fortnite.

    Meta ne s'est pas totalement distancé des produits blockchain, car la société envisage également de publier et de partager des NFT sur Facebook. Le FT indique que la société prévoit de lancer un projet pilote pour faire exactement cela à la mi-mai, selon une note de service, et peu de temps après, Meta testera l'autorisation « d'appartenance à des groupes Facebook basés sur la propriété de NFT et un autre pour faire du minting (créer) » de NFT. Le FT a précédemment rendu compte de certains des plans NFT de Meta pour Facebook et Instagram en janvier, et Zuckerberg a annoncé en mars que les NFT arriveraient sur Instagram.

    En outre, Meta explore des « jetons sociaux » ou des « jetons de réputation », qui « pourraient être émis comme récompenses pour des contributions significatives dans des groupes Facebook, par exemple », rapporte le FT. La société se penche également apparemment sur les services financiers traditionnels tels que les prêts aux petites entreprises.

    Source : Road to VR, Meta

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ces frais ?

    Voir aussi :

    Meta serait en train de concevoir des « Zuck Bucks », des jetons numériques qui pourraient être utilisés dans son métavers. Meta se préparerait aussi à se lancer dans les NFT
    Meta commence à tester des outils permettant de vendre des actifs et des expériences numériques au sein de sa plateforme de réalité virtuelle Horizon Worlds. Un élément clef du projet métavers
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #126
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Graphic Programmer
    Inscrit en
    mars 2006
    Messages
    1 398
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Graphic Programmer
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2006
    Messages : 1 398
    Points : 3 403
    Points
    3 403
    Par défaut
    ben voyons. ce sera sans moi

  7. #127
    Membre expert
    Profil pro
    undef
    Inscrit en
    février 2013
    Messages
    888
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Lot (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : undef

    Informations forums :
    Inscription : février 2013
    Messages : 888
    Points : 3 250
    Points
    3 250
    Par défaut
    A ce niveau, ils payent les impôts à la place des "créateurs", j'espère ?

  8. #128
    Membre expert
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    890
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 890
    Points : 3 776
    Points
    3 776
    Par défaut
    ce qui est dingue c'est qu'ils ont encore rien vendu et parle déjà de se faire des marges sur le dos des créateurs.
    et c'est des beaux petits cochons bien gloutons, 50% en foutant rien c'est beau, même Apple ne vas jusque la et pourtant cela a fait beaucoup de bruit.
    Si il y'avait des créateurs qui voulait venir faire fortunes, ils irons chez le conçurent.


    On est bien d'accord que tous ce qu'on va pouvoir acheter sur Meta ce sera que de toute manière que du virtuel ? rien qui va améliorer la vrai vie des gens ?
    Avoir une grosse et jolie villa dans le meta c'est pas pareil qu'en vrai...

  9. #129
    Expert éminent sénior
    Homme Profil pro
    Ingénieur d'Etude Mainframe/AS400
    Inscrit en
    novembre 2012
    Messages
    1 699
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur d'Etude Mainframe/AS400
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2012
    Messages : 1 699
    Points : 10 432
    Points
    10 432
    Par défaut
    Ca va finir en plouf cette affaire

  10. #130
    Expert confirmé Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    1 287
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 1 287
    Points : 4 249
    Points
    4 249
    Par défaut
    Si l'intégralité de tous les services mis à dispositions sont gratuit pour les créateurs et les utilisateurs et qu'il n'y a aucune pub ni traçage publicitaire, ça parait honnête comme deal, il faut bien financer la montagne de serveur en arrière plan.

    En intuition j'ai l'impression qu'assez peu de ces préconditions ne seront présentes quand même ^^

  11. #131
    Membre expert
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    890
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 890
    Points : 3 776
    Points
    3 776
    Par défaut
    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    Si l'intégralité de tous les services mis à dispositions sont gratuit pour les créateurs et les utilisateurs et qu'il n'y a aucune pub ni traçage publicitaire, ça parait honnête comme deal, il faut bien financer la montagne de serveur en arrière plan.

    En intuition j'ai l'impression qu'assez peu de ces préconditions ne seront présentes quand même ^^
    mais c'est leurs problème ça, personne ne leur a imposé une infra centralité, ils auraient très bien pu décentraliser leurs infra et reporter le cout en calculs sur les clients.
    Les sites pirates font très bien cela avec le torrent

  12. #132
    Expert confirmé Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    1 287
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 1 287
    Points : 4 249
    Points
    4 249
    Par défaut
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    mais c'est leurs problème ça, personne ne leur a imposé une infra centralité, ils auraient très bien pu décentraliser leurs infra et reporter le cout en calculs sur les clients.
    C'est pas un problème, c'est un choix technique et du coup un choix de business model. L'avenir nous dira s'ils ont eu raison ou pas.

    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    Les sites pirates font très bien cela avec le torrent
    Les torrents permettent de partager du contenu fixe. C'est en effet izi avec du P2P.
    En revanche, je ne connais aucun MMORPG dont le serveur soit décentralisé et en P2P, en considerant que "serveur décentralisé" ait un sens...

  13. #133
    Membre expert
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    890
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 890
    Points : 3 776
    Points
    3 776
    Par défaut
    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    C'est pas un problème, c'est un choix technique et du coup un choix de business model. L'avenir nous dira s'ils ont eu raison ou pas.


    Les torrents permettent de partager du contenu fixe. C'est en effet izi avec du P2P.
    En revanche, je ne connais aucun MMORPG dont le serveur soit décentralisé et en P2P, en considerant que "serveur décentralisé" ait un sens...
    C'est techniquement parfaitement faisable, tu peux trouver des POC sur le net.
    Aucune boite ne le fait car sinon ils perdent la maitrise de leurs plateformes, chacun dans le meta pourras monter ces propres serveurs trafiqué connecter au serveurs officiels, et bypasser le store de meta ainsi que tous le business modèle.

    En revanche jouer cette carte de l'ouverture peut leurs attirer pleins de créateurs et de développeurs, suffit de voir l’enthousiasmes de certains projets (modding dans skyrim, raspberry, steam deck...).
    Et in fine des clients. En l'état actuel je vois pas qui va vouloir se connecter à leurs bouse. Surtout que si j'étais influenceur et que je voulais vendre des thirt ou autres babioles dessus, le ton est donné avec les 50% de commissions

  14. #134
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 313
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 313
    Points : 175 628
    Points
    175 628
    Par défaut Meta travaille sur une version Web et mobile de sa plateforme de métavers Horizon Worlds
    Meta travaille sur une version Web et mobile de sa plateforme de métavers Horizon Worlds,
    Apple dénonce l'hypocrisie de la société qui se plaignait de la commission de l'App Store mais facture plus

    Après avoir annoncé plus tôt cette semaine que les créateurs peuvent vendre des objets numériques dans Horizon Worlds pour de l'argent réel, Meta a fourni des détails sur les frais que les créateurs devront payer sur les revenus réalisés via la plateforme. Dans un échange avec une revue spécialisée en réalité virtuelle, Meta a expliqué que tout ce qui est vendu dans Horizon Worlds serait soumis aux mêmes frais de 30 % que la société facture aux développeurs vendant des applications via sa plateforme VR, puis à des frais supplémentaires de 25 % sur le montant restant ».

    Parmi les entités qui critiques cette formule figure Apple, qui a rappelé que Meta s'est plaint de la commission de 30% qu'il prélevait sur l'App Store. Apple a qualifié la stratégie de Meta d'hypocrite.

    En réponse aux critiques de la commission de 47,5 % des ventes de Meta dans le monde virtuel, le CTO Andrew "Boz" Bosworth a indiqué qu'une future « version Web » prendrait une commission de « seulement » 25 %. Elle est « beaucoup plus basse » que celle perçue par les rivaux (à l'instar comme Roblox), a affirmé le cadre supérieur.


    Le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, veut permettre aux gens de dépenser et de gagner de l'argent plus facilement sur la plateforme de réalité virtuelle Horizon Worlds, qui fait partie intégrante du plan de Meta pour créer un soi-disant « métavers ». Dans une vidéo publiée lundi, le milliardaire de la tech a déclaré que Meta testait de nouveaux outils qui permettent aux créateurs de vendre des actifs virtuels et des expériences dans les mondes qu'ils construisent sur Horizon.


    Meta a déclaré :

    « Dans le cadre de notre engagement continu à soutenir les créateurs, nous commençons à tester plusieurs nouveaux outils qui permettront aux créateurs d'expérimenter différentes façons de monétiser ce qu'ils construisent dans Horizon Worlds. Alors que nous la lançons aujourd'hui comme test avec une poignée de créateurs pour obtenir leurs commentaires, ces types d'outils sont des étapes vers notre vision à long terme du métavers où les créateurs peuvent gagner leur vie et les gens peuvent acheter des biens numériques, des services, et expériences.

    « Le métavers, par nature parce qu'il n'est pas limité par l'espace physique, apportera un nouveau niveau de créativité et ouvrira de nouvelles opportunités à la prochaine génération de créateurs et d'entreprises pour poursuivre leurs passions et créer des moyens de subsistance. Les créateurs et les entrepreneurs auront plus de liberté pour trouver un modèle commercial qui leur convient. Nous sommes donc ravis de franchir cette étape aujourd'hui et d'étendre davantage le Fonds Horizon Creators de 10 millions de dollars que nous avons annoncé en octobre dernier, que nous utilisons pour fournir des ressources aux créateurs d'Horizon Worlds. Nous continuerons à travailler avec notre communauté de créateurs et à tester et apprendre

    « Nous commençons à déployer un test avec une poignée de créateurs durant lequel ils pourront vendre des objets et des effets virtuels dans leurs mondes. Par exemple, quelqu'un pourrait fabriquer et vendre des accessoires amovibles pour un monde de la mode ou offrir un accès payant à une nouvelle partie d'un monde.

    « L'achat d'articles dans Horizon Worlds est disponible pour les personnes de 18 ans et plus aux États-Unis et au Canada, où Horizon Worlds est actuellement disponible. Les créateurs qui vendent des articles verront un onglet Commerce et un gadget lorsqu'ils sont en mode Créer, ce qui leur permet de créer des articles achetables.

    « En plus d'introduire les achats dans le monde, nous commençons à tester un programme Horizon Worlds Creator Bonus pour les participants aux États-Unis.

    « Ces bonus se présentent sous la forme de programmes mensuels axés sur les objectifs où les créateurs sont payés à la fin du mois pour leur progression vers l'objectif. Les bonus de créateur ne sont pas soumis à des frais et seront intégralement versés aux créateurs. Pour l'instant, dans ce test limité, les créateurs seront récompensés pour avoir construit des mondes qui attirent le plus de temps, mais avec le temps, nous pouvons faire évoluer ces objectifs, par exemple, pour encourager les créateurs à adopter de nouveaux outils ou fonctionnalités que nous déployons.

    « Les créateurs qui participent à des programmes de monétisation, y compris les achats dans le monde et les bonus de créateur, sont tenus de suivre toutes nos politiques pour Horizon Worlds, y compris la politique de conduite en réalité virtuelle et la politique de contenu interdit d'Horizon Worlds, afin d'être éligibles aux revenus. Et comme pour tout contenu dans Horizon Worlds, si vous voyez quelque chose qui semble enfreindre nos politiques, vous pouvez soumettre un rapport pour que nous l'examinions. ».

    Nom : horizon.png
Affichages : 1904
Taille : 317,9 Ko

    Les détails sur les frais perçus par Meta

    Bien entendu, Meta prendra une part de ce que vendent les créateurs. Pour les achats d'Horizon, Meta prend une commission de 25 % du pourcentage de ce qui reste après que les créateurs aient payé les frais de plateforme. Pour les plateformes avec des frais de 30 %, comme le propre Quest Store de Meta pour les titres VR, le créateur se retrouvera avec un peu plus de la moitié du prix de vente (puisque Meta perçoit 30 % et 25 % de 70 %).

    L'entreprise a fourni l'exemple suivant :

    « ... si un créateur vend un article pour 1,00 $, les frais de la boutique Meta Quest seraient de 0,30 $ et les frais de la plateforme Horizon seraient de 0,17 $, laissant 0,53 $ au créateur avant toute taxe applicable ».

    C'est un taux effectif de 47,5 % de tout ce qui est vendu sur Horizon Worlds à Meta, laissant 52,5 % au créateur.

    Apple y voit de l'hypocrisie

    En réponse à cette pyramide de facturation, le porte-parole d'Apple, Fred Sainz, a déclaré à MarketWatch que Facebook était tout simplement hypocrite et que, même s'il se plaignait des propres frais de plateforme d'Apple, il souhaitait facturer encore plus aux créateurs :

    « Meta a à plusieurs reprises visé Apple pour avoir facturé aux développeurs une commission de 30% pour les achats intégrés dans l'App Store – et a utilisé les petites entreprises et les créateurs comme bouc émissaire à chaque fois », a déclaré le porte-parole d'Apple. « Maintenant, Meta cherche à facturer ces mêmes créateurs beaucoup plus que toute autre plateforme. L'annonce [de Meta] met à nu l'hypocrisie de Meta. Cela montre que s'ils cherchent à utiliser la plateforme d'Apple gratuitement, ils prennent volontiers ces commissions des créateurs et des petites entreprises qui utilisent la leur ».

    Meta et le PDG de l'entreprise, Mark Zuckerberg, ont qualifié à plusieurs reprises l'*App Store* d'Apple et sa commission de 15% à 30% perçue sur les achats in-app d' d'anticoncurrentiels.

    Zuckerberg a déclaré en juin 2020 que Facebook rendrait gratuits les événements en ligne payants, les abonnements, les badges et d'autres produits pour les créateurs jusqu'en 2023, et après cela, Meta annoncerait une commission qui est « inférieure aux 30% qu'Apple et d'autres prennent ». « Cette commission inférieure n'a pas encore été annoncée, et au moins en ce qui concerne le "métavers", la promesse de Zuckerberg d'une commission inférieure à celle d'Apple a déjà été rompue ».

    Le directeur technique de Meta justifie la commission de 47,5% et annonce le lancement d'une version Web

    Meta prévoit d'apporter sa plateforme de métavers sociale Horizon Worlds sur le Web, a déclaré jeudi le directeur technique de Meta Andrew "Boz" Bosworth dans un tweet. Être disponible sur le Web marquerait une expansion majeure pour la plateforme, qui n'est actuellement disponible que sur ses casques Quest VR.

    Une version Web n'est pas la seule en préparation : cette semaine, le VP Meta d'Horizon, Vivek Sharma, a déclaré qu'il travaillait à amener Horizon sur les téléphones mobiles plus tard cette année et qu'il était en « premières discussions » pour l'amener sur les consoles de jeux. Cependant, on ne sait toujours pas exactement quand Horizon pourrait s'étendre sur le Web, et le porte-parole de Meta, Iska Saric, a déclaré qu'il n'y avait « aucun détail de calendrier à partager pour le moment » lorsque la question lui a été posée.

    Le tweet de Boz a été inclus dans un fil de discussion défendant la nouvelle structure de frais d'Horizon pour les créateurs, qui a fait l'objet d'un examen minutieux.

    Il répondait notamment à un tweet évoquant l'hypocrisie de Meta dénoncée par Apple.

    Le directeur technique a rétorqué : « Apple prend une commission de 30% sur les ventes logicielles et une marge importante sur leurs appareils. Ils ont capitalisé sur leur pouvoir de marché pour favoriser leurs propres intérêts commerciaux, ce qui coûte cher aux développeurs ».

    Nom : boz.png
Affichages : 1345
Taille : 35,0 Ko

    Et d'expliquer que :

    « Nous adoptons une approche différente avec notre marge sur les appareils Quest pour les rendre accessibles à plus de personnes. Nous nous engageons à aider à construire un écosystème différent. Les développeurs connaissent déjà du succès sur Quest Store - plus de 120 titres génèrent plus d'un million de dollars.

    « Nous atteignons notre objectif de garantir que les développeurs aient la voie vers un véritable succès financier sur notre plateforme. Ce n'est que le début, il reste encore beaucoup de travail à faire et nous continuons à travailler en étroite collaboration avec nos créateurs et développeurs pour leur permettre de générer des revenus significatifs ».

    Selon lui : « lorsque la version Web d'Horizon sera lancée, les frais de la plateforme Horizon ne seront que de 25*%, un taux bien inférieur à celui d'autres plateformes similaires de création de mondes ».

    Ce à quoi un utilisateur de twitter a rebondi en disant : « Salut Boz ! Pourriez-vous préciser si la commission de 47,5*% précédemment confirmée à CNBC est maintenue, alors cette commission de 25*% à laquelle vous faites référence ici concerne la version Web d'Horizon*? Je veux m'assurer que nous comprenons tout cela correctement. Merci ».

    Et Boz de préciser que « 25 % pour Horizon. Si la plateforme en dessous prend une commission, les 25% viennent après. Donc, si la plateforme en dessous prend 30% comme beaucoup (Apple, Google, Oculus), elle s'élève à 47,5% au total, similaire aux taux Roblox et YouTube ».

    Nom : boz_1.png
Affichages : 1343
Taille : 29,8 Ko

    Pour l'application Web Horizon, cela signifie que Meta ne prendrait que 25%, comme l'a souligné Boz. Mais pour les plateformes avec des frais de 30%, comme le propre Quest Store de Meta, cela signifie prendre 25% de 70% restant une fois que la commission du Quest Store est passée. Cela signifie que pour les biens vendus dans Horizon sur un appareil Quest VR, Meta prendra 47,5 % de chaque transaction.

    Boz affirme que le taux est inférieur à celui de certaines autres « plateformes de construction mondiale » – un coup qui semble viser en partie Roblox, qui a également été critiqué pour la façon dont il paie les développeurs. Dans un graphique montrant « l'utilisation estimée de chaque dollar dépensé sur Roblox », Roblox indique qu'il ne paie aux développeurs que 28,1% de chaque dollar, ce qui signifie que la commission de Meta Horizon, même à partir d'achats sur des casques Quest, semble être inférieure à ce que Roblox prend sur sa plateforme. Et en passant de la réalité virtuelle à des plateformes comme le mobile et le Web, Meta attaquera Roblox de front, donc ce n'est peut-être pas la dernière fois que nous voyons Meta lancer des piques en direction de Roblox.

    Nom : roblox.png
Affichages : 1347
Taille : 47,4 Ko

    Sources : CTO de Meta, Roblox

    Et vous ?

    Partagez-vous l'opinion d'Apple qui estime que les frais dévoilés par Meta révèlent « l'hypocrisie » de la société qui se plaignait de l'App Store ?
    Que pensez-vous de la réaction du directeur technique de Meta suite à cette accusation ?
    Que pensez-vous de la pyramide des commissions évoquées par Meta (notamment une commission de 25% sur l'application Web Horizon, mais une commission de 47,5% - notamment 30% de frais de plateformes avec des frais de 30% sur Quest Store, et 25% des 70% restant) ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  15. #135
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    1 765
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 32
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 1 765
    Points : 131 268
    Points
    131 268
    Par défaut Les entreprises soulignent le besoin crucial de données pour lancer le métavers, selon Bright Data
    89 % des entreprises ont souligné la nécessité d'acquérir davantage de données pour lancer le métavers, selon un rapport récemment publié par Bright Data

    Les avantages potentiels du métavers ont fait l'objet d'un grand battage médiatique et, bien que les incursions de Meta dans ce domaine aient été perçues de manière quelque peu mitigée, les chefs d'entreprise et les experts du secteur restent enthousiastes quant à l'avenir de cette nouvelle forme de technologie. Un rapport récemment publié par Bright Data a révélé de nombreux détails sur ce que les cadres supérieurs pensent du métavers.

    L'une des informations les plus intéressantes contenues dans ce rapport est que 70 % des cadres supérieurs des grandes entreprises sont intéressés par la mise en œuvre du métavers parce que c'est le genre de chose qui pourrait potentiellement leur permettre de s'étendre à d'autres domaines. Étant donné que de nombreux propriétaires et dirigeants d'entreprises cherchent à se concentrer davantage sur le métavers dans un avenir proche, divers aspects tels que la sécurité des consommateurs commencent à entrer en jeu.

    Nom : Metaverse-Infographic.png
Affichages : 2368
Taille : 74,0 Ko

    Ces cadres supérieurs estiment tous que davantage de données sont nécessaires pour que le lancement du metaverse se fasse en douceur. La grande majorité des personnes interrogées dans le cadre de cette enquête, soit 89 % pour être plus précis, ont souligné la nécessité d'acquérir davantage de données sur le métavers, et les personnes qui en savaient déjà beaucoup sur cette nouvelle technologie étaient plus susceptibles d'en comprendre l'importance, leur proportion atteignant 96 %.

    72% des cadres intéressés par le métavers veulent explorer son potentiel pour créer des marchés virtuels. Quoi qu'il en soit, 87 % d'entre eux cherchent à embaucher de nouvelles personnes spécialisées dans ce domaine, ce qui inclut également le recyclage de leur personnel afin qu'il puisse se consacrer entièrement au métavers. 90 % de ces personnes interrogées travaillent dans le secteur de l'informatique, de sorte que leurs sentiments joueront certainement un rôle dans la façon dont la saga des métavers se déroulera au cours de la prochaine décennie et dans la question de savoir si elle atteindra ou non les objectifs prévus.

    Nom : Metaverse-Infographic.png
Affichages : 2404
Taille : 1,37 Mo

    Source : Bright Data

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    Samsung a organisé un événement dans le métavers pour lancer le Galaxy S22, mais il a échoué en raison de problèmes techniques qui ont empêché les gens d'accéder à la salle de conférence

    Meta serait en train de concevoir des « Zuck Bucks », des jetons numériques qui pourraient être utilisés dans son métavers, Meta se préparerait aussi à se lancer dans les NFT

    Après avoir acheté 2,4 Ms $ de terre virtuelle, Tokens.com prévoit la Metaverse Fashion Week, un spectacle sur le métavers avec des marques populaires de mode

    33 % des développeurs pensent que la confidentialité et la sécurité des données sont les principaux obstacles que le métavers doit surmonter, selon une enquête menée par Agora
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  16. #136
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    1 765
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 32
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 1 765
    Points : 131 268
    Points
    131 268
    Par défaut 33 % des développeurs ont des doutes quant à la coexistence du métavers avec les lois sur la confidentialité
    33 % des développeurs de métavers considèrent les lois sur la confidentialité des données comme un obstacle, renforçant les inquiétudes concernant la protection de la vie privée dans ce monde virtuel

    Alors que le métavers continue à se développer, bien que beaucoup ne sachent toujours pas ce qu'il est censé être, de nombreux développeurs qui y travaillent commencent à se heurter à un sérieux obstacle : les lois sur la confidentialité des données.

    Ces lois ont été mises en place pour permettre aux gens de se sentir plus en sécurité en ligne, mais cela rend difficile le travail des développeurs de métavers.

    Une étude menée par Agora apporte un éclairage supplémentaire sur ces questions, puisque 33 % des développeurs de métavers considèrent la confidentialité des données comme un obstacle qu'ils devraient surmonter.

    Nom : 1-majority-of-developers-are-all-in-on-the-metaverse.png
Affichages : 26652
Taille : 45,1 Ko

    De nombreux leaders de l'industrie considèrent le métavers comme la prochaine étape logique dans la progression d'Internet et des médias sociaux, et que ses applications dans le domaine des jeux et de la création de communautés sont certainement à attendre avec impatience.

    Malgré cela, le fait que la confidentialité des données soit un obstacle à la création du métavers peut être une source d'inquiétude pour certains. La principale entreprise à l'origine du metaverse, la société éponyme Meta, n'est pas réputée pour prendre au sérieux les droits de l'internet et la protection de la vie privée, et avec une entreprise aussi peu fiable à la barre, on ne peut que s'interroger sur le peu de protection de la vie privée dont les gens pourront bénéficier lorsque le metaverse sera lancé auprès d'un public plus large.

    72 % des développeurs de métavers sont d'avis que la plus grande utilité du métavers est l'engagement en temps réel. Ils considèrent essentiellement le metaverse comme un moyen de remplacer l'interaction avec les gens dans la vie réelle, ce que les médias sociaux ont déjà fait dans une certaine mesure.

    Nom : majority-of-developers-are-all-in-on-the-metaverse-3.png
Affichages : 1739
Taille : 15,3 Ko

    Source : Agora

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Prévoyez-vous d'utiliser le métavers ? Dans quelle mesure ?

    Voir aussi :

    Mark Zuckerberg estime qu'il faudra encore quelques années pour que le Métavers soit pleinement opérationnel, et évoque plusieurs autres défis à relever pour les dix prochaines années

    89 % des entreprises ont souligné la nécessité d'acquérir davantage de données pour lancer le métavers, selon un rapport récemment publié par Bright Data

    "Métavers" est en train de devenir le mot-clé le plus utilisé par plusieurs plateformes pour attirer l'attention, à ce jour, 552 applications au total incluent ce terme dans leur boîte de description

    35 % des consommateurs n'ont jamais entendu parler du métavers, et seulement 6 % sont à l'aise dans leur compréhension du métavers pour l'expliquer aux autres, selon Gartner
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  17. #137
    Membre émérite
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    692
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 692
    Points : 2 283
    Points
    2 283
    Par défaut
    D'un côté :
    • Se taper la configuration du HTTPS c'est aussi un obstacle.
    • Se taper le respect de la RGPD est aussi un obstacle.
    • Se taper les normes de bâtiments lorsqu'une entreprise construit un immeuble pour lui est aussi un obstacle.


    De l'autre :

    Je suis développeur, pas juriste, alors personnellement si on me demande d'appliquer des lois sur la confidentialité, je leur demanderai de traduire les dites lois en spécifications dont je peux être certain de l'application. Et là c'est effectivement un obstacle, mais que je ne surmonterai pas seul.

  18. #138
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    1 765
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 32
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 1 765
    Points : 131 268
    Points
    131 268
    Par défaut La société de NFT Bored Ape lève environ 285 M$ en cryptomonnaies lors de la vente de terrains virtuels
    Yuga Labs a levé environ 285 millions de dollars de cryptomonnaies en vendant des jetons qui représentent des terrains dans un jeu de monde virtuel qu'elle dit être en train de construire

    L'année dernière, la start-up américaine Yuga Labs a créé les NFT Bored Ape Yacht Club, des jetons basés sur la blockchain représentant un ensemble de 10 000 singes de bande dessinée générés par ordinateur.

    Alors que les jetons non fongibles (NFT) - des actifs cryptographiques qui représentent des fichiers numériques tels que des images, des vidéos ou des éléments dans un jeu en ligne - ont explosé en popularité, les prix de Bored Ape ont bondi pour atteindre des centaines de milliers de dollars chacun.

    Ils sont devenus l'une des marques de NFT les plus en vue, avec des Ape vendus dans les meilleures maisons de vente aux enchères et appartenant à des célébrités, notamment Paris Hilton et Madonna.

    Aujourd'hui, Yuga Labs, qui a levé 450 millions de dollars en mars lors d'un tour de table mené par Andreessen Horowitz, a jeté son dévolu sur le "metaverse".

    Nom : Adidas_Samsung_Google_A16z_FTX_Sandbox_Time_Shaq__Snoop.jpg
Affichages : 1357
Taille : 113,0 Ko

    Lors d'une vente en ligne le 30 avril, Yuga Labs a vendu des NFT appelés "Otherdeeds", qui, selon elle, pourraient être échangés contre des parcelles de terrain virtuel dans un futur environnement en ligne sur le thème de Bored Ape appelé "Otherside".

    Les "Otherdeeds" ne pouvaient être achetés qu'en utilisant la cryptomonnaie associée au projet, appelée ApeCoin, qui a été lancée en mars.

    Il y avait 55 000 Otherdeeds à vendre, au prix de 305 ApeCoin chacun, et la société a écrit sur Twitter qu'ils étaient épuisés.

    Nom : nft.png
Affichages : 1333
Taille : 18,0 Ko

    Cela signifie que la vente a ratissé 16 775 000 ApeCoin, d'une valeur d'environ 285 millions de dollars à partir de dimanche, selon les calculs basés sur le prix de l'ApeCoin sur la bourse de cryptocurrency Coinbase à 1210 GMT.

    La manière dont les fonds seront distribués n'a pas été précisée, bien que la société ait déclaré que les ApeCoin seraient "bloqués" pendant un an.

    Nom : nft.png
Affichages : 1354
Taille : 19,1 Ko

    Cette vente indique la persistance d'une forte demande pour les cryptoactifs spéculatifs et à haut risque liés aux mondes virtuels en ligne. Les NFT sont en grande partie non réglementés, et les rapports d'escroquerie, de contrefaçon et de manipulation du marché sont courants.

    Alors que beaucoup sont déconcertés par l'idée de payer de l'argent réel pour un terrain qui n'existe pas physiquement, certains NFTs de terrains virtuels ont déjà rapporté des millions de dollars.

    Le métavers d'Otherside sera un environnement de jeu multijoueurs, selon son site Web, qui indique qu'il est actuellement en cours de développement.

    Yuga Labs a refusé de dire combien de personnes travaillaient à la construction d'Otherside et quand il serait lancé.

    La vente d'Otherdeeds par Yuga Labs intervient peu de temps après que le compte Instagram officiel du Bored Ape Yacht Club a été piraté et qu'un lien de phishing a été posté, permettant aux escrocs de voler les NFT des victimes.

    Nom : nft.png
Affichages : 1360
Taille : 18,8 Ko

    Source : Yuga Labs

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Quel est votre avis sur ce nouveau monde virtuel par Yuga Labs ?

    Voir aussi :

    Meta cherche un moyen de mélanger le monde physique et le monde virtuel par le biais de la réalité mixte, mais cette technologie ne pourra se concrétiser que dans quelques années

    Nvidia a créé une réplique virtuelle de son PDG Jensen Huang qui a présenté une partie de la conférence, durant laquelle a été évoqué son Omniverse en avril 2021

    Les investisseurs paient des millions de dollars pour des terrains virtuels dans le métavers, alors que le prix des "parcelles" a grimpé de 500 % au cours des derniers mois
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  19. #139
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    488
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 488
    Points : 1 677
    Points
    1 677
    Par défaut
    Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
    Lors d'une vente en ligne le 30 avril, Yuga Labs a vendu des NFT appelés "Otherdeeds", qui, selon elle, pourraient être échangés contre des parcelles de terrain virtuel dans un futur environnement en ligne sur le thème de Bored Ape appelé "Otherside".
    Donc ils ont vendu 285 millions de dollars un truc abstrait qui pourrait peut être permettre d'acheter un truc abstrait qui n'existe pas encore et qui visiblement pourra être acheté par un autre moyen?
    C'est gens sont des génies du mal...

  20. #140
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Entrepreneur
    Inscrit en
    août 2017
    Messages
    116
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Seine Saint Denis (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Entrepreneur

    Informations forums :
    Inscription : août 2017
    Messages : 116
    Points : 236
    Points
    236
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    Donc ils ont vendu 285 millions de dollars un truc abstrait qui pourrait peut être permettre d'acheter un truc abstrait qui n'existe pas encore et qui visiblement pourra être acheté par un autre moyen?
    C'est gens sont des génies du mal...
    Je trouve la valeur de ce truc surcôté.

Discussions similaires

  1. [VBA] Changer le nom d'un formulaire
    Par lbourlet dans le forum Access
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/11/2004, 12h54
  2. Changer le nom du proprietaire de la table
    Par ykane dans le forum MS SQL Server
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/07/2004, 17h18
  3. TREEVIEW : Editer (changer le nom) d'un Noeud
    Par cyberlewis dans le forum Composants VCL
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/07/2004, 16h00
  4. [Repertoire] Changer le nom d'un repertoire ...
    Par Frederic dans le forum Langage
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/11/2002, 13h39
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 26/06/2002, 14h16

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo