Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Expert éminent sénior
    Yahoo pourrait débourser jusqu'à 117,5 millions de dollars suite au recours collectif
    Un pirate expose les données de plus de 200 millions d’utilisateurs de Yahoo
    sur le web obscur et les met en vente pour 3 bitcoins

    Un hacker affirme détenir les infirmations de plus de 200 millions d’utilisateurs de Yahoo qu’il met en vente sur le web obscur. Alors que Yahoo déclare mener des investigations sur une éventuelle attaque, le hacker qui se fait appeler Peace_of_Mind, celui-là même qui est à l’origine de plusieurs autres attaques du genre a mis en vente le fruit de sa forfaiture sur le site TheRealDeal. Peace_of_Mind qui s’est aussi servi dans le passé de sites comme LinkedIn, MySpace, Tumblr, Fling.com ou encore VK.com a réussi à dérober les informations personnelles de plus de 800 millions d’utilisateurs sur différents sites et services.

    D’après la description faite des données d’utilisateurs piratées de chez Yahoo, ces dernières dateraient de 2012 au moment de l’arrivée de Marissa Payer à la tête de l’organisation. Cette même année, un groupe de hackers dénommé D33ds avait déclaré avoir réussi à pirater Yahoo, mais la société avait alors rétorqué avoir perdu seulement les données de quatre cent mille utilisateurs durant l’incident.

    Les plans du pirate pourraient être de solder rapidement les données qu’il détiendrait depuis 2012 pour éviter qu’elles ne perdent leur valeur. En effet, depuis le rachat de Yahoo par Verizon, ce dernier n’a pas encore fait savoir ce qu’il comptait adopter comme nouvelle politique concernant sa nouvelle acquisition. Dans le cas où Verizon déciderait d’intégrer les données de Yahoo dans d’autres services ou encore de les mettre tout simplement de côté du fait qu’elles sont compromises, ces dernières n’auraient plus aucune utilité pour un quelconque acheteur potentiel.

    Les données volées par le pirate contiennent entre autres les noms d’utilisateurs, les dates de naissance ainsi que les mots de passe cryptés des comptes. Le hacker déclare qu’il échange ces données contre 3 bitcoins soient environ 1800 dollars américains. Certains enregistrements contiennent également les adresses email de récupération, les pays d’origine et les codes postaux des utilisateurs américains.

    Les mots de passe qui ont été dérobés par le pirate ont été cryptés avec MD5, ce qui les rend vulnérables étant donné que ce système de cryptage de données est facilement déchiffrable. Yahoo déclare être au courant de la déclaration du pirate qui prétend détenir des informations sur ses utilisateurs et assure prendre cette annonce très au sérieux tout en faisant le maximum pour préserver la sécurité de ses abonnés. La compagnie ajoute que son équipe de sécurité travaille à déterminer les faits et encourage les utilisateurs à composer des mots de passe robustes, mais aussi d’éviter d’utiliser les mêmes mots de passe pour différentes plateformes.

    Le désormais célèbre pirate a fini de devenir une vraie référence pour d’autres hackers qui mettent également des données en vente sur le site TheRealDeal. En effet, certains d’entre eux déclarent s’inspirer de Peace_of_Mind pour la simple raison que l’exposition des forfaits de ce dernier à travers les médias a boosté ses ventes. Il paraitrait que Peace_of_Mind a fait plus de 50 000 dollars américains de ventes rien qu’avec les données qu’il avait exposées sur LinkedIn. Cette nouvelle forfaiture pourrait permettre au pirate d’engranger jusqu’à 100 000 dollars de ventes dans les prochains mois.

    Source : Motherboard

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi

    Chine : dix membres de la plus grande communauté de hackers éthiques ont été arrêtés par la police, quelles sont les raisons ?

  2. #2
    Membre confirmé
    Les mots de passe qui ont été dérobés par le pirate ont été cryptés avec MD5 (...)
    "Cryptés" ? Sérieusement ? Déjà, on dit "chiffrer" en bon français, mais le terme le plus approprié dans le cas présent serait plutôt "hachés", car MD5 est un algorithme de hachage, pas de chiffrement

  3. #3
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Volgaan Voir le message
    "Cryptés" ? Sérieusement ? Déjà, on dit "chiffrer" en bon français,
    Rhaa que ça m’énerve ce genre de disputes... Et en plus ton lien dit bien que crypter n'est pas faux, juste pas super précis. Crypter=cacher le message. Chiffrer=pareil mais avec des chiffres partout.

  4. #4
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par math_lab Voir le message
    Rhaa que ça m’énerve ce genre de disputes... Et en plus ton lien dit bien que crypter n'est pas faux, juste pas super précis. Crypter=cacher le message. Chiffrer=pareil mais avec des chiffres partout.
    Ben disons que ce site est censé être assez professionnel, donc la terminologie est d'autant plus importante, je trouve

    Mais bon je suis d'accord, c'est pas le point le plus important de l'actualité, je pinaille un peu

  5. #5
    Inactif  
    Citation Envoyé par math_lab Voir le message
    Et en plus ton lien dit bien que crypter n'est pas faux, juste pas super précis. Crypter=cacher le message. Chiffrer=pareil mais avec des chiffres partout.
    Rhaa que ça m'énerve les gens qui ne savent pas lire...

    Citation Envoyé par Chaînes dites « cryptées »
    Dans le cadre de la télévision à péage, on parle quasi-exclusivement de chaînes « cryptées », ce que l’Académie Française accepte : « En résumé on chiffre les messages et on crypte les chaînes ».
    Citation Envoyé par crypter/cryptage
    Le terme « cryptage » et ses dérivés viennent du grec ancien κρυπτός, kruptos, « caché, secret ». Cependant, le Référentiel Général de Sécurité de l’ANSSI qualifie d’incorrect « cryptage ». En effet, la terminologie de cryptage reviendrait à coder un fichier sans en connaître la clé et donc sans pouvoir le décoder ensuite. Le terme n’est par ailleurs pas reconnu par le dictionnaire de l’Académie française.

  6. #6
    Nouveau Candidat au Club
    comprendre
    Salut
    Comment savoir que mon compte est décrypté a Yahoo?!

  7. #7
    Nouveau Candidat au Club
    Vérifier si ton compte est compromis
    Bonjour,

    Tu peux vérifier à ce lien: https://haveibeenpwned.com/

  8. #8
    Membre actif
    En effet, la terminologie de cryptage reviendrait à coder un fichier sans en connaître la clé et donc sans pouvoir le décoder ensuite.
    Ce n'est pas sensé être le cas des mot de passe justement ?

  9. #9
    Inactif  
    Citation Envoyé par dasdeb Voir le message
    Ce n'est pas sensé être le cas des mot de passe justement ?
    Tu veux parler des fonctions de hachage ?

    Sauf que ce sont des fonctions à sens unique et qui n'ont pas d’algorithme de déchiffrement.

  10. #10
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par math_lab Voir le message
    Rhaa que ça m’énerve ce genre de disputes... Et en plus ton lien dit bien que crypter n'est pas faux, juste pas super précis. Crypter=cacher le message. Chiffrer=pareil mais avec des chiffres partout.
    Moi, je continuerai à utiliser et à préférer le mot " crypter ".

    1 - c'est un mot inventé par un savant Français : André-Marie Ampère au 19e siècle.
    http://gallica.bnf.fr/ark%3a%2f12148/bpt6k110453h
    http://www.ampere.cnrs.fr/textes/ess...sciences_1.pdf

    Enfin, le quatrième point de vue, où l'on achève de découvrir ce qu'il y a de plus caché dans l'objet qu'on étudie, recevra le nom de cryptologique.
    => « Essai sur la philosophie des sciences » par André-Marie Ampère.

    2- je trouve le mot " chiffrer " trop ambigu => ex: chiffrer un projet (calculer sont coût).

    3 - pour une fois que les Anglais nous piquent un mot Français, je vois pas pourquoi on devrai subitement renoncer à l'utiliser; certain vont même s'imaginer qu'il s'agit d'un Anglicisme !

    4- ce n'est pas la première fois que les Académiciens se fourvoient, et sur ce coup la, ils ont préféré l'utilisation d'un terme détourné par des militaires (le bureau du Chiffre), pendant la première guerre mondiale, sans se rendre compte qu'il mettaient alors dans l'ombre un grand savant Français.
    http://www.cf2r.org/fr/notes-histori...ay-en-1904.php


    5 - comme de toutes façons le terme de Cryptage est admissible, et devient de plus en plus employé (ça à du au moins commencé quand on à parlé canal+: la chaîne cryptée), moi aussi ça m'énerve que certains continuent à s'arc-bouter sur des problèmes d'utilisation de termes communément admis par une vaste majorité de locuteurs.
    Cà fait un peu schtroumpf à lunette, non ?
    Alors que justement, dans ce cas précis, ils ignorent l’origine des termes qu'ils défendent ou contredisent.
    «La pluralité des voix n'est pas une preuve, pour les vérités malaisées à découvrir, tant il est bien plus vraisemblable qu'un homme seul les ait rencontrées que tout un peuple.» [ René Descartes ] - Discours de la méthode

  11. #11
    Inactif  
    Citation Envoyé par psychadelic Voir le message
    1 - c'est un mot inventé par un savant Français : André-Marie Ampère au 19e siècle.
    http://gallica.bnf.fr/ark%3a%2f12148/bpt6k110453h
    Illisible, impossible de faire une recherche par mot clés.

    Où vois-tu une seule utilisation du verbe "crypter" ?
    J'ai fais une rechercher avec "crypt", je ne tombe que sur des crypto*.

    Enfin, le quatrième point de vue, où l'on achève de découvrir ce qu'il y a de plus caché dans l'objet qu'on étudie, recevra le nom de cryptologique.
    => « Essai sur la philosophie des sciences » par André-Marie Ampère.
    Quel rapport avec le verbe crypter ?

    moi aussi ça m'énerve que certains continuent à s'arc-bouter sur des problèmes d'utilisation de termes communément admis par une vaste majorité de locuteurs.
    Cà fait un peu schtroumpf à lunette, non ?
    Et on a qu'à s'exprimer en SMS ! C'est admis chez les jeunes.
    Et lorthgrphe on san fou ! On conpran kan mem.

    Si on établit des conventions, ce n'est pas pour rien...

    Alors que justement, dans ce cas précis, ils ignorent l’origine des termes qu'ils défendent ou contredisent.
    On est toujours ouvert à des éléments d'explications, pourrais-tu donc nous en apporter ?

  12. #12
    Expert confirmé
    Ok, alors puisqu'il faut être plus précis….

    Ampère est le premier à classifier en science les activités liée à la cryptologie, en choisissant d'utiliser des termes Grec pour la nommer.

    De cette formulation initiale sont alors formés les différents termes utilisé dans cette science, comme « cryptologue », « cryptanalyse », et autres termes, et montre ainsi que le verbe « crypter » est bien d'originaire Française, n'en déplaise à certains.

    Et Il n'a pas choisi de nommer cette science " la Chiffrologie "....
    «La pluralité des voix n'est pas une preuve, pour les vérités malaisées à découvrir, tant il est bien plus vraisemblable qu'un homme seul les ait rencontrées que tout un peuple.» [ René Descartes ] - Discours de la méthode

  13. #13
    Inactif  
    Citation Envoyé par psychadelic Voir le message
    Ampère est le premier à classifier en science les activités liée à la cryptologie, en choisissant d'utiliser des termes Grec pour la nommer.

    De cette formulation initiale sont alors formés les différents termes utilisé dans cette science, comme « cryptologue », « cryptanalyse », et autres termes
    Il n'a jamais été question de remettre en question la racine "crypt-" et les mots "cryptologues" ou "cryptanalyse".

    et montre ainsi que le verbe « crypter » est bien d'originaire Française, n'en déplaise à certains.
    Non, cela ne le montre absolument pas.

  14. #14
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    et montre ainsi que le verbe « crypter » est bien d'originaire Française, n'en déplaise à certains.

    Non, cela ne le montre absolument pas.
    alors selon toi quell il y aurait une autre origine pour la provenance du verbe crypter ??
    «La pluralité des voix n'est pas une preuve, pour les vérités malaisées à découvrir, tant il est bien plus vraisemblable qu'un homme seul les ait rencontrées que tout un peuple.» [ René Descartes ] - Discours de la méthode

  15. #15
    Inactif  
    Citation Envoyé par psychadelic Voir le message
    alors selon toi quell il y aurait une autre origine pour la provenance du verbe crypter ??
    Bien tenté, mais non.

    Ta démonstration est foireuse, tu n'es pas capable d'argumenter et de justifier ton affirmation, affirmation qui n'a ainsi aucune valeur, point barre. Retentes ta chance avec une autre démonstration, qui tienne cette fois un minimum la route.

    Je ne me ferais pas avoir aussi facilement par ce qui ressemble assez bien à un retournement de la charge de la preuve. D'ailleurs, on a pas prouvé ici que "crypter" a une "origine" unique, en dehors du latin et du grec, donc prouver qu'il ai une origine autre, ne permet pas d'invalider l'origine proposée. De plus, il n'est pas nécessaire de trouver la solution à un problème pour invalider une réponse. L'exemple le plus flagrant étant les signatures RSA : on peut vérifier une signature associée à un texte, mais pas trouver la signature associée à un texte sans posséder la clé privée. On est donc bien capable d'invalider une solution sans avoir besoin de trouver la solution. Répondre à la question que tu poses ne serait donc d'aucune utilité.


    Au passage, pour un citoyen adulte, tu devrais un peu t'inquiéter de tomber dans des biais de raisonnements aussi gros.
    Bon, si tu veux vraiment la réponse à ta question, Google reste ton meilleur ami, et ce n'est pas dur à trouver .

  16. #16
    Expert confirmé
    C'est pourtant limpide :

    Un savant Français ( Ampère*:1775-1836) forme un nouveau mot pour nommer une nouvelle science en partant de mots Grec (comme c'est souvent le cas).

    Cette science c'est la cryptologie.

    Par la suite ce mot est adopté par la communauté scientifique qui l'utilise pour former toute une famille de mots liés à la cryptologie.

    Des mots comme cryptanalyse, etc, et les verbes crypter ou décrypter.

    Comme je l'ai écris, je continuerai d'utiliser et à promouvoir l'utilisation du verbe crypter en lieu et place du verbe chiffrer quand il s'agit de cryptologie.

    J'utilise le verbe chiffrer uniquement en comptabilité, et je pense qu'on devrait cantonner ce terme uniquement à cette activité.

    Je ne vois vraiment pas en quoi mon propos (qui ne prétend pas prouver que l'utilisation de chiffrer devrait être interdite, mais constitue juste une très mauvaise idée) pourrait être “foireux”.

    Et au passage je trouve ta sortie sur «* Le citoyen adulte*» complètement déplacée et insultante.
    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    Au passage, pour un citoyen adulte, tu devrais un peu t'inquiéter de tomber dans des biais de raisonnements aussi gros.
    Bon, si tu veux vraiment la réponse à ta question, Google reste ton meilleur ami, et ce n'est pas dur à trouver .
    Pour répondre à quelle question ?????
    «La pluralité des voix n'est pas une preuve, pour les vérités malaisées à découvrir, tant il est bien plus vraisemblable qu'un homme seul les ait rencontrées que tout un peuple.» [ René Descartes ] - Discours de la méthode

  17. #17
    Inactif  
    Citation Envoyé par psychadelic Voir le message
    C'est pourtant limpide :

    Un savant Français ( Ampère*:1775-1836) forme un nouveau mot pour nommer une nouvelle science en partant de mots Grec (comme c'est souvent le cas).

    Cette science c'est la cryptologie.

    Par la suite ce mot est adopté par la communauté scientifique qui l'utilise pour former toute une famille de mots liés à la cryptologie.

    Des mots comme cryptanalyse, etc, et les verbes crypter ou décrypter.
    Non, ce n'est qu'un sophisme, tu n'as aucun élément te permettant d'affirmer cela pour le verbe "crypter".

    Sinon, par la même logique, "cryptation", c'est aussi un mot français, la preuve, cryptanalyse, cryptologie et décrypter sont français. Et les "cryptistes", c'est ceux qui usent de la "cryptation". On voit bien que le raisonnement ne repose sur rien et ne tient pas deux secondes.

    C'est aussi très dangereux ce que tu essayes de nous faire, tu essayes de faire paraître vraie une affirmation, non pas en nous offrant une démonstration, mais en la mélangeant avec des affirmations qui semblent ou sont vraies. Dès lors ton discours paraît globalement vrai... alors qu'en réalité, il n'y a aucune construction logique permettant d'arriver à ta thèse "crypter" est français. Tu n'as aucun élément permettant de dire que c'est bien la communauté scientifique qui a formé le verbe "crypter".
    Bref, tu joues sur la confusion du lecteur.


    Au passage :
    L'Académie française, institution créée en 1635, est chargée de définir la langue française par l'élaboration de son dictionnaire qui fixe l'usage du français.
    Débat clos.

    Si ça ne te suffit pas, tu as aussi l'ANSSI, référence pour le domaine de la sécurité, et bien d'autres références (TDL, grand dictionnaire de la terminologie, etc.) qui affirment que "crypter" n'est pas correct.

    Je ne vois vraiment pas en quoi mon propos (qui ne prétend pas prouver que l'utilisation de chiffrer devrait être interdite, mais constitue juste une très mauvaise idée) pourrait être “foireux”.
    Je t'ai pourtant fait un paragraphe à ce sujet...

    Et au passage je trouve ta sortie sur «* Le citoyen adulte*» complètement déplacée et insultante.
    Tu considères que de te qualifier d'adulte ou de citoyen est une insulte à ton encontre .

    Que tu tombes dans des biais de raisonnement aussi gros est un fait, comme j'ai pu le souligner et le prouver.
    Un citoyen adulte prend régulièrement des décisions impactant la société, c'est un fait. Qu'il tombe dans des biais de raisonnement aussi gros est un danger pour lui-même, mais aussi pour la société. Que tu devrais t'en inquiéter n'est qu'une simple conséquence logique.

    Ce n'est pas à mon encontre que tu devrais t'énerver en m'accusant de t'insulter par une remarque déplacée, mais bien à ton encontre pour tomber dans de tels biais. Après, c'est à toi de faire un choix, soit tu te contentes de t'indigner, soit tu recherches à t'améliorer, à essayer d'identifier et de comprendre ces biais pour les éviter au possible.

    Pour répondre à quelle question ?????
    Tout simplement celle que je cite dans mon message...

  18. #18
    Expert confirmé
    Il ne s'agit pas d'un raisonnement, ou d'un sophisme, mais d'une réalité.

    Le verbe crypter est utilisé en référence à la cryptologie et de nulle autre domaine.
    Et ne t'en déplaise, cette référence s'appelle aussi une origine.

    Que l’académie Française soit chargée de fixer l'usage du Français ne signifie pas pour autant qu'elle puisse imposer quoique ce soit.

    Je ne suis pas le seul à utiliser le verbe crypter, et je pense même que l'usage de ce verbe finira par s'imposer de toute façons.

    Puisque tu t’inquiète de mon sens la citoyenneté, permet moi à mon tour de m'inquiéter de ton équilibre psychique*: vouloir à ce point que d'autres se plient à un usage particulier du Français pour des prétextes aussi futiles me semble symptomatique d'un comportement psychorigide.
    «La pluralité des voix n'est pas une preuve, pour les vérités malaisées à découvrir, tant il est bien plus vraisemblable qu'un homme seul les ait rencontrées que tout un peuple.» [ René Descartes ] - Discours de la méthode

  19. #19
    Inactif  
    Citation Envoyé par psychadelic Voir le message
    Il ne s'agit pas d'un raisonnement, ou d'un sophisme, mais d'une réalité.
    Et bien qu'attends-tu pour nous le prouver ?

    Le verbe crypter est utilisé en référence à la cryptologie et de nulle autre domaine.
    Et ne t'en déplaise, cette référence s'appelle aussi une origine.
    Tu joues sur l’ambiguïté des mots, je ne te félicite pas pour cette malhonnêteté intellectuelle dont tu fais preuve.

    "Cryptonation", je viens de l'inventer. Je suis français, donc c'est un mot français \o/.
    Et puis, je l'ai créé en référence au mot "cryptologie", vite contactez les dictionnaires, on a un nouveau mot à ajouter !

    Au passage, on se moque du sens étymologique, on se moque qu'un terme dédié existe déjà, et on se moque que ce soit un faux-anglicisme...
    C'est comme si on décidait que "informationner" est correct parce qu'il est formé à partir d'information... alors que le verbe informer existe.

    Que l’académie Française soit chargée de fixer l'usage du Français ne signifie pas pour autant qu'elle puisse imposer quoique ce soit.
    Cela signifie pourtant que n'est pas un mot de la langue française, un mot qui n'est pas acceptée par l'académie française.
    Fin du débat.

    Je ne suis pas le seul à utiliser le verbe crypter
    "Je ne suis pas le seul" n'a jamais été un argument.

    Citation Envoyé par psychadelic Voir le message
    Puisque tu t’inquiète de mon sens la citoyenneté, permet moi à mon tour de m'inquiéter de ton équilibre psychique*: vouloir à ce point que d'autres se plient à un usage particulier du Français pour des prétextes aussi futiles me semble symptomatique d'un comportement psychorigide.
    Si tu ne comprends pas l'intérêt d'établir puis de respecter des conventions, je ne peux pas grand chose pour toi.

    Au passage, il ne s'agit pas uniquement de se "plier à un usage particulier du français", mais aussi de ne pas se lancer dans des affirmations fausses avec des argumentations foireuses.


    T'as entendu Jipété ?

    A bah lait cons vent sions ! Ge mant vè an informationer tou le mont de, perce sonne ne pour rat main pause est qwa keuh seu çoi.

    Petit bredin, ça fait flic de voir un chtit chouigner pour sa boge. Je me suis mis en caisse parce que ste chien m'a niaquer, quand je me suis gourré de chemin en me prenant la radée d'hier. Les polissons me font tourner la carte, quand je suis patraque, ils ont encore échapper une assiète. (ces trois phrases ont réellement un sens, bien que je ne soit pas sûr que tous les comprennent).

    Ne vous étonnatez pas si mes phrases sont capilotractée. J'ai vu un scelête avec un mû sur l'épaule, malheureusement, il y a de plus en plus de furs sur les chemins, la vie devient de moins en moins plus mieux bien.


    Est-ce que l'intérêt de fixer et de respecter les conventions est un peu plus clair maintenant ?

  20. #20
    Expert confirmé
    Wahoo, t'es complètement parti en vrille.

    Donc selon toi pour qu'un mot soit accepté en Français il faut d’abord en demander l'autorisation à l’académie Française !
    «La pluralité des voix n'est pas une preuve, pour les vérités malaisées à découvrir, tant il est bien plus vraisemblable qu'un homme seul les ait rencontrées que tout un peuple.» [ René Descartes ] - Discours de la méthode

###raw>template_hook.ano_emploi###