IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Voir le flux RSS

Le blog de f-leb

La talonnette connectée, pour tricher aux Échecs

Noter ce billet
par , 02/03/2024 à 13h26 (670 Affichages)
Une sonde embarquée dans une chaussure pour tricher aux Échecs

Je reprends ici les travaux de Jack Hollingsworth dans son article sur instructables.com : Von Niemann Probe (Licence CC BY-NC-SA)

Cette talonnette connectée en Bluetooth peut vibrer discrètement dans la chaussure du joueur d'échecs qui est alors informé en direct et à distance du meilleur coup à jouer.

Nom : sonde-vnp.jpg
Affichages : 566
Taille : 31,2 Ko Nom : sonde-vnp2.jpg
Affichages : 727
Taille : 29,0 Ko
La talonnette embarque une carte à base de microcontrôleur ATtiny412, un module Bluetooth, un micromoteur vibrant et un système d'alimentation par batterie.

Ce projet (qui n'est absolument pas une incitation à la triche, tricher c'est mal !) est une proof of concept suite à l'essor du phénomène de triche aux échecs (surtout lorsqu'ils sont joués en ligne sur Internet), et surtout suite à l'affaire la plus retentissante de ces dernières années dans l'histoire des Échecs : Echecs : Hans Niemann, le joueur américain accusé d’avoir triché..., où les rumeurs les plus folles ont couru : « Une affaire qui aura été à l'origine de théories farfelues, la plus populaire et la plus cocasse restant l'utilisation de perles annales vibrantes reliées en wifi dans le rectum commandées à distance par un complice ». Je fournis une traduction partielle du résumé de cette affaire en fin d'article.

Sur un ordinateur distant où les coups de la partie sont reproduits, un programme Python est interfacé avec le célèbre moteur de jeu d'échecs Stockfish :
Code Python : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
1
2
3
4
fish = Stockfish(r"{0}".format(stockfishPath),
depth=18, parameters={"Threads": 4, "Hash": 256, "UCI_LimitStrength": "false"}) #stockfish object declaration, can regulate strength
 
print("WDL Accepted " + str(fish.does_current_engine_version_have_wdl_option()))
Il est à noter qu'à une profondeur de calcul suffisante, Stockfish est à un niveau largement supérieur à n'importe quel joueur d'échecs humain, y compris un Champion du monde de la discipline.

Les meilleurs coups calculés par Stockfish sont retransmis par Bluetooth à la carte qui active le micromoteur vibrant de la semelle suivant une sorte de code Morse simplifié pour l'occasion :
Code Python : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
1
2
3
4
5
6
morseDict = { 'a':'.', 'b':'..',
   'c':'...', 'd':'....', 'e':'.....',
   'f':'......', 'g':'.......', 'h':'........',
   '1':'.', '2':'..', '3':'...',
   '4':'....', '5':'.....', '6':'......',
   '7':'.......', '8':'........'}
Ainsi le coup e2-e4, l'avance de deux cases du pion du Roi sera traduite par le code : « ..... .. ..... .... ».

À titre personnel, je joue à l'occasion sur chess.com, à un niveau que l'on peut qualifier de « claqué au sol », il m'est arrivé d'avoir mon classement réévalué à la hausse alors que j'avais, selon chess.com, perdu contre des joueurs ayant triché, et ceci est tout à fait déconcertant en plus d'être frustrant. Qu'ils soient maudits...

Nom : chesscom.png
Affichages : 49
Taille : 13,4 Ko

Mais cela montre aussi les efforts des plateformes en ligne dans l'analyse statistique des parties pour détecter ces cheaters, le jeu d'Échecs n'est pas mort. Dans les tournois internationaux où les joueurs sont en présentiel, de nouvelles précautions sont prises : retransmission des coups en différé, fouille au détecteur de métaux... En ligne, activation de la webcam du joueur, une deuxième webcam pour voir ce qui se passe dans la pièce, etc.


Championnat US d'Échecs, les joueurs (dont le fameux Hans Niemann) sont scannés de la tête aux pieds avant les parties. Terminé les oreillettes, talonnette ou autre dispositif connecté ? Hans Niemann se fait même scanner le c#@, pas de plug détecté, ouf

Pour avoir plus de détails sur cette talonnette connectée : Von Niemann Probe

Nom : talonnette_chaussure.jpg
Affichages : 47
Taille : 29,2 Ko
La talonnette vibrante dissimulée dans la chaussure, d'après https://www.youtube.com/watch?v=ygy8M-QhbSo.
___________________________________________________
Résumé de l'affaire Hans Niemann
Le 4 septembre 2022, la superstar montante des échecs de 19 ans, le grand maître Hans Moke Niemann, a choqué le monde des Échecs en mettant fin à la série sans précédent de 53 victoires consécutives de Magnus Carlsen, 8 fois champion du monde, et sans doute le plus grand joueur de l’histoire du monde, à la Sinquefield Cup de St. Louis, dans le Missouri. Niemann a ajouté l’insulte à l’injure en accomplissant cela en tant que joueur le moins bien classé du tournoi tout en jouant avec les pièces noires (note : un léger désavantage à haut niveau, alors que les blancs ont l'initiative en début de partie en jouant le 1er coup).

Peu de temps après sa défaite, Carlsen s’est retiré de la Sinquefield Cup sans explication, un événement inattendu en raison des six rondes restantes du tournoi. Alors que les amateurs d’échecs sur Internet se demandaient les raisons possibles du retrait de Carlsen, Carlsen a posté un tweet, montrant le manager de football portugais José Mourinho disant « Si je parle, j’ai de gros ennuis », une brève insinuation aux accusations à venir.

Le message de Carlsen a conduit de nombreux fans d’échecs du monde entier à lancer des accusations de jeu déloyal contre Niemann, qui a des antécédents de tricherie dans les jeux en ligne et à spéculer sur la façon dont il aurait pu tricher dans un match sur l’échiquier. Une théorie selon laquelle Niemann utilisait un appareil portable pour relayer des mouvements générés par ordinateur a été rapidement popularisée et est devenue incroyablement virale parmi les fans d’échecs et l’Internet au sens large (note : les rumeurs les plus folles annonçaient même l'utilisation d'un plug anal). Malgré les soupçons d’Internet, aucune accusation claire n’a été portée, et aucune preuve solide n’a fait surface. Pourtant, le 8 septembre 2022, Chess.com a publié un tweet, confirmant qu’elle avait retiré Hans Moke Niemann de sa base d’utilisateurs pour tricherie.

Ces allégations directes de Chess.com ont suscité d’autres allégations contre Niemann, ainsi que ses aveux de tricherie à deux reprises, toutes deux dans des jeux en ligne, une fois à l’âge de 12 ans et une autre à 16 ans. Pourtant, Niemann a nié avoir jamais triché sur le tableau, proposant même de « se déshabiller complètement » ou « jouer dans une boîte fermée sans transmission électronique » pour prouver son innocence.

Pour faire monter davantage la tension, le lundi 26 septembre 2022, les deux hommes se sont retrouvés dans un tournoi en ligne dans lequel Carlsen a abandonné après avoir joué un seul coup. Plus tard dans la soirée, Carlsen a publié ses accusations ouvertes contre Niemann, affirmant qu’il croyait que « Niemann a triché plus – et plus récemment – qu’il ne l’a admis publiquement ». Carlsen affirme qu’il a tiré ses premiers soupçons de l’ascension rapide de Niemann dans les rangs des échecs. À titre de référence, Niemann est passé de 800è joueur mondial environ au top 50 au cours des 20 mois précédant la Coupe Sinquefield. Le GM Hikaru Nakamura qualifie cette progression de « sans précédent » et Chess.com affirme que Niemann est le « joueur de haut niveau qui progresse le plus rapidement... dans l’histoire moderne », d’autres encore le trouvent comparable aux meilleurs joueurs juniors. Carlsen a souligné dans son accusation formelle que Niemann « n’était pas tendu ni même pleinement concentré » dans la partie tout en le surpassant avec les pièces noires « d’une manière dont je pense que seule une poignée de joueurs peuvent faire ».

Les implications d’une accusation sans précédent à l’encontre d’un joueur au niveau GM (Grand Maître) sont hautement calomnieuses. Le grand maître Nigel Short note que la tricherie à ce niveau des échecs est extrêmement rare, car toute allégation avérée mettrait fin à la carrière d’un joueur. Short a déclaré à la BBC : « Je pense qu’en l’absence de toute preuve, déclaration ou quoi que ce soit, c’est une façon très malheureuse de faire les choses. C’est la mort par insinuation ». Poursuivant le scepticisme de Short, le professeur Kenneth Regan, largement considéré comme le plus grand expert mondial de la tricherie aux échecs, a pris l’initiative d’analyser les parties de Niemann et n’a trouvé aucune preuve de tricherie.

Naturellement, Niemann n’apprécie pas ces accusations calomnieuses et a intenté une action en justice fédérale accusant Carlsen de « collusion malveillante avec d’autres pour le diffamer et ruiner sa carrière ». Niemann réclame au moins 100 millions de dollars de dommages et intérêts de la part des accusés Carlsen, de sa société Play Magnus Group, de la plateforme en ligne Chess.com et de son dirigeant, Danny Rensch, ainsi que du grand maître Hikaru Nakamura. Le dossier judiciaire accuse Nakamura et Chess.com d’avoir renforcé les affirmations « flagrantes » de Carlsen par le biais de leurs plateformes.

La contre-attaque de Niemann ne s’est pas terminée sur cette quête de réparations, Niemann affirme que Carlsen ne pourrait pas supporter de perdre contre lui, ce qui implique dans son dossier judiciaire que les actions de Carlsen soutiennent davantage son « incapacité à faire face à la défaite ». Le dossier judiciaire indique que les actions de Carlsen ont été décidées dans le but de consolider son statut de « roi des Échecs ». Il a donc pu finaliser le rachat de son entreprise par Chess.com - une acquisition à 82,9 millions de dollars.

La victoire de Niemann sur le champion du monde « aurait dû propulser la carrière de Niemann à un niveau supérieur et lui permettre de continuer à réaliser son énorme potentiel en tant que futur grand joueur d’échecs américain ». Pourtant, « à l’insu de Niemann à l’époque, les défendeurs faisaient tout pour s’assurer que cela ne se produirait jamais ».

Il convient de mentionner à nouveau que Niemann a publiquement admis avoir triché à l’aide d’appareils électroniques dans des matchs en ligne, une fois à l’âge de 12 ans et une autre fois à l’âge de 16 ans. Niemann a qualifié l’un de ces cas d'« erreur absolument ridicule », tout en affirmant qu’il n’avait jamais triché dans un tournoi avec des prix en argent.

Quelques semaines après leurs accusations initiales, Chess.com a publié un rapport officiel de 72 pages décrivant une enquête sur le jeu de Niemann et alléguant que Niemann a probablement triché avec de l’aide électronique dans plus de 100 matchs, et aussi récemment qu’en 2020, y compris dans des matchs où de l’argent était en jeu. L’ampleur du scandale de tricherie présumée de Niemann, telle que présentée dans le rapport de Chess.com, s’avère être beaucoup plus importante et durable que Niemann ne l’a admis publiquement. L’enquête de Chess.com s’est appuyée sur une variété d’outils d’analyse pour comparer les coups de Niemann à ceux recommandés par les moteurs d’échecs, et a noté « de nombreux signaux remarquables et des modèles inhabituels dans le parcours de Hans en tant que joueur ». Le site affirme que « bien qu’ils ne doutent pas que Hans soit un joueur talentueux, nous notons que ses résultats sont statistiquement extraordinaires », et leur enquête sur le gameplay de Niemann a révélé une « tricherie flagrante ». Le rapport indique que Niemann a avoué en privé ces allégations et que son compte Chess.com a ensuite été fermé en 2020. Les accusations en cours et le bannissement de Niemann du championnat mondial du site ont incité la plateforme à diffuser l’enquête qui a justifié leurs décisions.

Note : cette histoire a pris fin en août 2023 sur un coup de théâtre. Les protagonistes ont décidé d'arrêter les poursuites et ont trouvé un accord, voir Magnus Carlsen et Hans Niemann enterrent la hache de guerre. Hans Niemann a été réintégré sur la plateforme chess.com et Magnus Carlsen accepte de rejouer contre l'américain.

Envoyer le billet « La talonnette connectée, pour tricher aux Échecs » dans le blog Viadeo Envoyer le billet « La talonnette connectée, pour tricher aux Échecs » dans le blog Twitter Envoyer le billet « La talonnette connectée, pour tricher aux Échecs » dans le blog Google Envoyer le billet « La talonnette connectée, pour tricher aux Échecs » dans le blog Facebook Envoyer le billet « La talonnette connectée, pour tricher aux Échecs » dans le blog Digg Envoyer le billet « La talonnette connectée, pour tricher aux Échecs » dans le blog Delicious Envoyer le billet « La talonnette connectée, pour tricher aux Échecs » dans le blog MySpace Envoyer le billet « La talonnette connectée, pour tricher aux Échecs » dans le blog Yahoo

Mis à jour 04/03/2024 à 10h26 par f-leb

Catégories
Programmation , Python

Commentaires

  1. Avatar de MPython Alaplancha
    • |
    • permalink
    lol. Il me faut les mêmes chaussures...