IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Développement 2D, 3D et Jeux Discussion :

Comment un développeur a gagné plus de 300 000 € avec des jeux faits en 30 minutes


Sujet :

Développement 2D, 3D et Jeux

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 420
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 420
    Points : 197 151
    Points
    197 151
    Par défaut Comment un développeur a gagné plus de 300 000 € avec des jeux faits en 30 minutes
    Comment un développeur a gagné plus de 300 000 € avec des jeux faits en 30 minutes.
    Téléchargé plus de 120 000 fois sur PlayStation Store, des milliers de joueurs ont payé pour caresser des hamsters, des chiens et des castors virtuels

    Vous pensez qu’il faut des années de travail et des millions de dollars pour créer un jeu vidéo à succès ? Détrompez-vous, ce n'est pas toujours nécessaire. TJ Gardner, un programmeur autodidacte, a prouvé le contraire en réalisant une série de jeux minimalistes qui lui ont rapporté plus de 300 000 € en quelques mois. Son secret ? Des animaux à caresser.

    Mais pourquoi les joueurs dépensent-ils leur argent pour ces jeux sans intérêt ? La réponse tient en un mot : « trophées ». Ces récompenses virtuelles, introduites par les fabricants de consoles au milieu des années 2000, sont attribuées aux joueurs pour avoir accompli des objectifs supplémentaires dans les jeux. Certains joueurs sont devenus accros à ces trophées, qu’ils collectionnent et affichent fièrement sur leur profil. Les jeux de Gardner leur offrent un moyen facile et rapide d’augmenter leur nombre de trophées, sans avoir à se creuser la tête ni à passer des heures devant l’écran.


    Le développement de jeux vidéo est une activité coûteuse et qui prend beaucoup de temps. À l'heure actuelle, 2 000 personnes travaillent sur le prochain volet de la série à succès Assassin's Creed d'Ubisoft, dans 18 studios répartis dans le monde entier, et ce projet prendra de deux à trois ans. Imaginez ce que ces personnes pourraient ressentir en apprenant que l'année dernière, un programmeur autodidacte a accumulé près de 280 000 £ (environ 327 000 euros) grâce à une série de jeux qu'il a créés dans son appartement de deux chambres à coucher à Harlesden, un quartier de Londres. Et que chaque jeu lui a pris environ 30 minutes.

    « Le premier, pour être honnête, a probablement pris sept ou huit heures », déclare TJ Gardner. « Mais les suivants - Stroke the Beaver, par exemple - ont pris environ une demi-heure ». Gardner est le créateur des jeux vidéo "Stroke", téléchargeables sur le PlayStation Store au prix de 3,29 livres sterling. Chaque jeu met en scène un animal différent - chats, chiens et hamsters, ainsi que des créatures moins câlines comme les serpents et les poissons - et suit le même schéma.

    Nom : beavers.png
Affichages : 20978
Taille : 17,6 Ko

    Le concept est simple : chaque jeu propose une image d’un animal (chat, chien, hamster, serpent, poisson…) sur un fond bleu. En haut à gauche de l’écran, un compteur affiche le nombre de caresses effectuées. Il suffit d’appuyer sur la touche X pour caresser l’animal, qui clignote brièvement. Au bout de 25 caresses, on obtient un trophée de bronze. En continuant jusqu’à 2 000 caresses, on décroche le trophée de platine. C’est tout. Il n’y a pas d’animation, pas de son, pas de scénario, pas de défi, pas de variété. Les images des animaux sont sous licence Creative Commons et proviennent de Wikipédia. La musique de fond est une boucle de beats acoustiques basiques.

    « Cela dépend de la définition que l'on donne au mot "jeu" », rétorque Gardner. « Il y a une interaction - certes, cette interaction est très limitée, mais elle est là, et il y a un but... J'admets volontiers que ce n'est pas difficile, que ce n'est pas complexe, mais c'est quand même un jeu vidéo ».

    Les jeux de la série “Stroke” (caresse en anglais) sont disponibles sur le PlayStation Store. Depuis leur lancement en septembre 2022, ils ont été téléchargé plus de 120 000 fois, générant plus de 275 000 £ (plus de 321 000 €) de ventes. Sony prélève 30 % de commission pour héberger les jeux sur sa plateforme, laissant à Gardner un bénéfice net de plus de 190 000 £ (plus de 222 000 €) avant impôts.


    La culture des trophées

    Personne n'achète ces titres pour leur gameplay addictif, leur scénario captivant ou leurs graphismes spectaculaires. Quel est donc l'intérêt de ces jeux ?

    Tout a commencé au milieu des années 2000, lorsque les fabricants de consoles ont commencé à récompenser les joueurs en leur attribuant des récompenses virtuelles pour la réalisation d'objectifs supplémentaires dans les jeux. Ces récompenses sont appelées "Achievements" sur Xbox et "Trophies" sur PlayStation. Une nouvelle sous-culture a vu le jour, établie par une communauté de joueurs qui jouent pour des prix plutôt que pour le plaisir. On les appelle les chasseurs de trophées. Certains sont prêts à tout pour atteindre la gloire.

    Le PlayStation Store s'est peuplé de dizaines de jeux destinés à ces joueurs : des titres bon marché, ridiculement simplistes, offrant des trophées faciles en échange de quelques livres. Gardner, qui avait une compagne et un enfant en bas âge à charge, avait récemment appris à coder tout seul ("principalement à partir de vidéos YouTube et de tutoriels en ligne") et y a vu une opportunité.

    « C'était un peu difficile, avec une jeune famille, de passer d'un salaire à l'autre », dit-il. À l'époque, explique Gardner, n'importe qui pouvait demander à vendre un jeu sur le PlayStation Store et soumettre un document de conception décrivant le fonctionnement du jeu. « J'ai jeté un coup d'œil à l'arrière-plan de Sony et j'ai vu qu'il était en fait assez facile de passer leur assurance qualité », explique-t-il. En 2022, son premier jeu, Stroke the Dog, est entré dans le Store sans aucun problème. « J'ai alors essayé plusieurs autres jeux, avec des animaux légèrement différents ».

    Stroke the Hamster est le best-seller, avec plus de 11 000 téléchargements. Les chats sont les deuxièmes animaux les plus populaires, suivis - de façon peut-être surprenante - par les tortues. Mais quelle a été l'inspiration derrière le magnum opus de Gardner, Stroke the Beaver (caresser le castor) ?

    « Je vais être honnête, à un moment donné, c'est devenu une sorte de plaisanterie pour moi », explique-t-il. « Je me suis dit : "Je vais voir jusqu'où je peux aller" ». Il semblerait que ce soit le cas. Gardner a alors publié Stroke the Dik-Dik. « C'est un animal, n'est-ce pas ? » Les dik-diks sont des antilopes naines, qui mesurent à l'épaule de 30 à 43 cm. Le nom « dik-dik » vient du bruit qu'ils font lorsqu'ils sont en danger. Les dik-diks pèsent de 3 à 5 kg. Ils ont un museau allongé, et une légère fourrure qui est grise sur le dos, et blanche au niveau du ventre

    Nom : dik.png
Affichages : 5669
Taille : 96,5 Ko

    Plusieurs critiques formulées contre ce type de jeu

    Tout le monde n'a pas trouvé ces jeux amusants. Les forums Internet regorgent de messages condamnant les jeux de chasseurs de trophées, leurs créateurs et Sony, qui les a autorisés sur le PlayStation Store. Gardner a tenté de répondre aux critiques en admettant que les jeux Stroke sont des jeux de pacotille, ce qui lui a valu quelques défenseurs parmi les critiques.

    « Il a trouvé un créneau et l'a exploité », a écrit un internaute. « Quelle entreprise ne fait pas cela ? Tous les Call of Duties, FIFA et Assassin's Creeds ne sont pas si différents, au fond », a écrit un autre.

    La première chose que Gardner a faite avec sa part des bénéfices a été de rembourser ses dettes. Puis il a décidé qu'il était temps de s'éloigner des jeux de pacotille : « J'en suis arrivé au stade où je me suis dit que je devais essayer quelque chose d'un peu différent, parce que même si cela rapporte de l'argent, ce n'est pas le plus gratifiant, comme vous pouvez probablement l'imaginer ». L'un de ses nouveaux projets est un nouveau site web, gameachievements.net. Lancé dans quelques mois, il permettra aux joueurs de suivre leurs récompenses dans le jeu sur plusieurs plateformes.

    Gardner a-t-il des regrets ?

    « Je vais être honnête : non », répond-il. « Je l'ai fait pour ma famille, alors je ne regretterai jamais ce que je fais pour les aider ».

    Nom : stroke.png
Affichages : 5634
Taille : 48,0 Ko

    Loin d'être le seul

    Gardner n’est pas le seul à avoir flairé le filon. D’autres développeurs indépendants ont créé des jeux similaires, exploitant la même niche de marché. Certains se reposent sur des principes où il faut faire glisser des formes géométriques, ou changer la couleur d’une forme. Ces jeux, qui ne demandent que quelques minutes de développement, se vendent comme des petits pains.

    Face à ce phénomène, certains s’interrogent sur la valeur artistique et ludique de ces jeux. Sont-ils vraiment des jeux vidéo, ou plutôt des arnaques ? Au moins, lorsque vous achetez un jeu Stroke, dit Gardner, « vous savez exactement ce que vous achetez. Il n'y a rien là-dedans pour vous abuser... Ou pour vous suggérer d'acheter les autres jeux. Si vous ne voulez pas l'acheter, vous n'avez pas besoin de l'acheter ». Il n'a pas reçu beaucoup de plaintes - sur les 11 105 personnes qui ont acheté Stroke the Hamster, seules 10 ont demandé un remboursement.

    Certains ont imaginé pousser les jeux Stroke un peu plus loin en envisageant par exemple des animaux encore plus exotiques. Un internaute a même introduit dans la conversation la réalité virtuelle : « Imaginez, pouvoir caresser un panda en 3D », s’est-il enthousiasmé, notant qu'il y a fort à parier que plusieurs seront au rendez-vous. Mais les voix critiques se font entendre, et il semble que Sony les écoute. En novembre 2022, le détenteur de la plateforme aurait commencé à sévir contre les "shovelwares", menaçant dans des courriels envoyés aux développeurs de déréférencer les jeux de chasseurs de trophées et de résilier les comptes d'éditeur de leurs créateurs. Le terme anglais shovelware, contraction de shovel software (litt. « logiciels fournis à la pelle »), est un néologisme péjoratif qui désigne dans ce contexte des jeux ayant subi des modifications mineures.

    Quoi qu’on en pense, les jeux de Gardner illustrent la diversité et la créativité du monde du jeu vidéo, où il existe des produits pour tous les goûts et tous les budgets. Ils montrent aussi que le succès n’est pas toujours lié à la qualité, mais parfois à la capacité de saisir une opportunité et de répondre à une demande.

    Sources : entretien avec TJ Gardner, Trophées PlayStation pour Stroke the Beaver, PlayStation Store

    Et vous ?

    Que pensez-vous des jeux de Gardner ? Les avez-vous essayés ou voulez vous le faire ? Quelle a été votre expérience ?
    Trouvez-vous que ces jeux sont une forme d’art ou une escroquerie ? Pourquoi ?
    Êtes-vous un collectionneur de trophées ? Qu’est-ce qui vous motive à les obtenir ?
    Quels sont les critères qui font qu’un jeu vidéo est bon ou mauvais selon vous ?
    Quels sont les jeux les plus originaux ou les plus créatifs que vous ayez joués ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 775
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 775
    Points : 5 704
    Points
    5 704
    Par défaut
    Quand est-ce que l'on parle des centaines de milliers de développeurs qui ont passé des milliers d'heures (et pas minutes!) à développer un jeu qui ne va pas leur rapporter 10 euro???

    Pour info, en 2023 sur la seule plateforme Steam, 14 535 nouveaux jeux sont apparus, soit 40 nouveaux jeux / jour!!!

    Vous croyez qu'ils ont gagné plus de 300 000 euro en ayant développé leur oeuvre en 30 minutes?

  3. #3
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    Juin 2022
    Messages
    255
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2022
    Messages : 255
    Points : 899
    Points
    899
    Par défaut
    Personnellement, je trouve ça dommage de justifier ça en nivelant par le bas (Citer Call of Duty, FIFA pour se justifier notamment); Le principal problème étant d'ériger ces licences médiocres en innovation comme des modèles de rentabilité à suivre pour n'importe quel développeur.
    Après c'est un problème de fond car tant que le grand public se fera avoir par les grands éditeurs, les jeux innovants et originaux resteront des OVNIs et les éternels bousins seront la norme., ce ne sera pas ou très peu de la faute de ce petit éditeur

    C'est une situation bien plus complexe que ce qu'elle en a l'air au premier abord pour moi; Mais dans aucun scénario le fait de copier les mauvaises pratiques n'apporte quoique ce soit d'intéressant à l'utilisateur final. De plus le principe du shovelware est un peu un cancer pour tout développeur indépendant car son public, alors noyé dans les "choix", ne prêtera pas autant d'attention aux futures sorties indépendantes dudit développeur.

  4. #4
    Membre confirmé
    Profil pro
    DIRLO
    Inscrit en
    Juillet 2009
    Messages
    199
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : DIRLO

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2009
    Messages : 199
    Points : 532
    Points
    532
    Par défaut
    Vous croyez qu'ils ont gagné plus de 300 000 euro en ayant développé leur oeuvre en 30 minutes?
    oui ! en changeant le titre :
    -stroke the edgedog, cat, dog,

    et sans conter les futurs jeux pour adultes qui pourraient bientôt paraître avec le même début ...

  5. #5
    Expert éminent sénior

    Homme Profil pro
    Directeur des systèmes d'information
    Inscrit en
    Avril 2002
    Messages
    2 789
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 64
    Localisation : Luxembourg

    Informations professionnelles :
    Activité : Directeur des systèmes d'information
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2002
    Messages : 2 789
    Points : 18 930
    Points
    18 930
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Quand est-ce que l'on parle des centaines de milliers de développeurs qui ont passé des milliers d'heures (et pas minutes!) à développer un jeu qui ne va pas leur rapporter 10 euro???
    Sur developpez.com par exemple :
    Beaucoup trop de jeux sont sortis sur Steam en 2023, environ 40 jeux par jour, totalisant plus de 14 500 sorties sur la plateforme, soulevant des inquiétudes auprès des développeurs de jeux , 189 commentaires quand même, c'est pas rien.

    D'ailleurs au cas ou tu aurais pas vu il y a une rubrique et des forums pour les développeurs de jeux, donc forcément ou ce sujet est abordé régulièrement, pourtant cette rubrique est très ancienne.
    Ne prenez pas la vie au sérieux, vous n'en sortirez pas vivant ...

  6. #6
    Rédacteur/Modérateur


    Homme Profil pro
    Network game programmer
    Inscrit en
    Juin 2010
    Messages
    7 113
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Network game programmer

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2010
    Messages : 7 113
    Points : 32 960
    Points
    32 960
    Billets dans le blog
    4
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Quand est-ce que l'on parle des centaines de milliers de développeurs qui ont passé des milliers d'heures (et pas minutes!) à développer un jeu qui ne va pas leur rapporter 10 euro???
    Ça va ressembler à quoi ? 1 news par personne que ça concerne ? Tu te proposes de faire les centaines de milliers de news ? Et chaque news intéresserait qui ? En quoi quelquechose d'aussi commun et banal serait qualifiée de news en fait ?
    Pensez à consulter la FAQ ou les cours et tutoriels de la section C++.
    Un peu de programmation réseau ?
    Aucune aide via MP ne sera dispensée. Merci d'utiliser les forums prévus à cet effet.

  7. #7
    Responsable 2D/3D/Jeux


    Avatar de LittleWhite
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    Mai 2008
    Messages
    26 855
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2008
    Messages : 26 855
    Points : 218 543
    Points
    218 543
    Billets dans le blog
    118
    Par défaut
    Bonjour,

    Eh bah, tant mieux pour lui. Ce n'est pas malheureusement pas nouveau, on le savait pour Steam, on le voit pour la Nintendo Switch :

    Il suffit de regarder toutes les sorties sur l'eshop et surtout les titres qui mélangent les mots clés de licences qui fonctionnent pour arriver en premier dans les résultats de recherche.
    C'est ici:

    Cela ne s'est pas arrêté en 2024

    Enfin bref, tant qu'il y aura des personnes se faisant avoir (et malheureusement, des enfants tombant dans le piège), bah, il y aura de l'argent à se faire et des gens (plus ou moins honnêtes) pour tenter le coup.

    Je pense que la où il y a "pire", c'est lorsqu'un plus gros éditeur/développeur (autrement dit, normalement pas un arnaqueur) sort un jeu bogué, non fini, tout en crunchant les équipes derrière le jeu.
    Vous souhaitez participer à la rubrique 2D/3D/Jeux ? Contactez-moi

    Ma page sur DVP
    Mon Portfolio

    Qui connaît l'erreur, connaît la solution.

  8. #8
    Rédacteur/Modérateur


    Homme Profil pro
    Network game programmer
    Inscrit en
    Juin 2010
    Messages
    7 113
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Network game programmer

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2010
    Messages : 7 113
    Points : 32 960
    Points
    32 960
    Billets dans le blog
    4
    Par défaut
    C'est pas le sujet ici.
    Ce ne sont pas de mauvais jeux, c'est un gars malin qui a proposé des "trucs" pour les collectionneurs de trophées.
    Ça doit lancer un menu et avec quelques clicks tu débloques des trophées, gagnes les points correspondant pour ton profil.
    Il y en a / avait sur PS bien pire où le "jeu" se déroulait tout seul : tu le lances, attends 5mn sans intéractions et ça débloquait des trophées puis un platine. Sony a commencé à s'en soucier en ajoutant des règles comme "interactions manettes obligatoires".
    Au mieux ça montre que les stores s'en moquent pas mal par défaut de ce qu'ils proposent dans leurs boutiques. Pourtant ces trucs ont du passer les certifications pour y être présents...
    Pensez à consulter la FAQ ou les cours et tutoriels de la section C++.
    Un peu de programmation réseau ?
    Aucune aide via MP ne sera dispensée. Merci d'utiliser les forums prévus à cet effet.

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 28/06/2020, 09h01
  2. Réponses: 26
    Dernier message: 28/01/2019, 15h47
  3. Réponses: 7
    Dernier message: 15/07/2014, 10h57
  4. Annuaire professionnel de plus de 300.000 contacts de sociétés françaises
    Par amina.sedrati dans le forum Autres Solutions d'entreprise
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/03/2014, 18h35
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 07/02/2012, 17h44

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo