IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 610
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 610
    Points : 200 774
    Points
    200 774
    Par défaut Plutôt que de licencier massivement le personnel comme ses confrères, Intel préfère réduire les salaires
    Intel procède à une réduction drastique des salaires,
    plutôt que de licencier massivement le personnel comme ses confrères dans l'industrie technologique

    Intel Corp a déclaré mardi qu'il avait procédé à de larges coupes dans les salaires des employés et des dirigeants, une semaine après que la société a publié des prévisions de ventes inférieures aux prévisions des analystes en raison d'une perte de parts de marché au profit de ses concurrents et d'un ralentissement du marché des PC. Les réductions iront de 5% du salaire de base pour les employés de niveau intermédiaire à 25% pour le directeur général Pat Gelsinger, tandis que le salaire horaire de la main-d'œuvre de l'entreprise ne sera pas réduit, a déclaré une personne proche du dossier qui n'était pas autorisée à parler publiquement.

    Intel, sous la pression des actionnaires et de la récession du marché, a décidé de réduire les salaires de 5% ou plus à l'échelle de l'entreprise. Les employés de l'entreprise de tous les côtés de l'entreprise ont confirmé que l'entreprise procédait à des coupes drastiques, ce qui affecte la rémunération et les avantages sociaux de ses employés. Les primes de salaire trimestrielles, les primes annuelles, une réduction de moitié du match 401k de 5% à 2,5%, la suspension des augmentations et une réduction des salaires de base sont tous officiels selon la communication interne. Les réductions de salaire sont partout, affectant largement les départements d'ingénierie, la direction voyant des coupes de 10% à 15% tandis que le PDG Pat Gelsinger voit des pertes de 25%.

    Ces mesures fiscales inquiètent les employés qui, il y a quelques années à peine, devaient se sentir comme des intouchables vivant à l'âge d'or, mais les licenciements se multiplient avec l'inflation galopante. Alors que la société affirme que ces coupes sont nécessaires pour réduire son taux de combustion, le fait que le dividende de la société reste intact soulève des questions sur ses priorités. Cette décision de privilégier le dividende sur la fidélisation des salariés est non seulement préoccupante pour les salariés, mais aussi pour la pérennité de l'entreprise. La perte de primes, combinée à des réductions de salaire de base, peut entraîner une baisse de moral. Cependant, ces réductions de salaire, bien que pratiquement inconnues dans cet espace, contrastent fortement avec les mesures plus sévères de Microsoft et Google.

    En octobre 2022, Intel a annoncé un examen complet de la chaîne d'approvisionnement visant à réduire les coûts. Depuis lors, l'entreprise a pris des mesures mondiales drastiques, comme la suppression d'un centre de R&D en Israël, le licenciement de milliers d'employés, la suppression de son programme d'accélérateur RISC-V (dont elle a probablement plus que tout besoin), l'abandon des infrastructures réseau verticales et la suppression de nouvelles dépenses. La source de l'histoire suggère que même après avoir effectué ces coupes, Intel restera négatif tout au long de 2023.

    Google se sépare de 12 000 employés

    Les chiffres des suppressions de postes sont tombés dans une note d’information de l’entreprise à l’intention du public datant de janvier : 12 000 emplois soit 6 % du nombre total de ses salariés. La raison : l’entreprise opère un réajustement par rapport à des investissements en période de pandémie de coronavirus. Sundar Pichai avait pris la décision de les augmenter de façon significative compte tenu de la croissance des revenus de l’entreprise. Le revirement laisse penser que le PDG de Google reconnaît s’être trompé sur sa prévision qui était de voir la tendance se poursuivre après la fin de la pandémie.

    « Au cours des deux dernières années, nous avons connu des périodes de croissance spectaculaire. Pour accompagner et alimenter cette croissance, nous avons embauché pour une réalité économique différente de celle que nous connaissons aujourd'hui », écrit Pichai.

    « Nous paierons les employés pendant toute la période de notification (minimum 60 jours). Nous offrirons également une indemnité de départ commençant par 16 semaines de salaire, plus deux semaines pour chaque année supplémentaire passée chez Google et nous accélérerons la mise à disposition d'au moins 4 mois de couverture santé. Nous verserons les primes au titre de l’année 2022. Nous offrirons 6 mois de soins de santé, des services de placement et une aide à l'immigration aux personnes concernées », indique le PDG au sujet du traitement des employés aux États-Unis. Les travailleurs des autres régions du monde seront pris en charge en fonction des lois et pratiques locales.

    Google emboîte ainsi le pas à d’autres grandes entreprises technologiques. Le secteur de la technologie a connu un sérieux ralentissement ces derniers mois, après un pic de succès lorsque le monde s'est replié sur lui-même pendant la pandémie. Le ralentissement de l'économie mondiale, la hausse des taux d'intérêt et les luttes réglementaires ont poussé les entreprises technologiques, dont Alphabet et Amazon, à ralentir ou à arrêter leurs recrutements. Fin août 2022, Snap a licencié 1300 personnes et réduit ses investissements. Au début du mois de novembre 2022, Twitter a licencié la moitié de ses effectifs à la suite du rachat de l'entreprise par Elon Musk pour 44 milliards de dollars.

    Mais pour le milliardaire des fonds spéculatifs Christopher Hohn, cela ne suffit pas. Aussi, il a conseillé à Google et au PDG d'Alphabet, Sundar Pichai, de réduire davantage d'emplois :

    Citation Envoyé par Sir Christopher Hohn
    J'ai apprécié notre récent dialogue concernant la base de coûts d'Alphabet. Je suis encouragé de voir que vous prenez maintenant des mesures pour redimensionner la base de coûts d'Alphabet et comprenez que ce n'est jamais une décision facile de laisser partir les gens.

    J'ai soutenu dans ma lettre précédente que les effectifs d'Alphabet avaient augmenté au-delà de ce qui était nécessaire sur le plan opérationnel. Au cours des 5 dernières années, Alphabet a plus que doublé ses effectifs, ajoutant plus de 100 000 employés, dont 30 000 au cours des 9 premiers mois de 2022 seulement. La décision de supprimer 12 000 emplois est un pas dans la bonne direction, mais elle n'inverse même pas la très forte croissance des effectifs de 2022.

    Je pense que la direction devrait viser à réduire les effectifs à environ 150 000, ce qui est en ligne avec les effectifs d'Alphabet fin 2021. Cela nécessitera une réduction totale des effectifs de l'ordre de 20 %.

    Il est important que la direction profite également de l'occasion pour remédier à la rémunération excessive des employés. Le salaire médian chez Alphabet en 2021 s'élevait à près de 300 000 dollars, et le salaire moyen est bien supérieur. La concurrence pour les talents dans l'industrie technologique a considérablement diminué, ce qui a permis à Alphabet de réduire considérablement la rémunération par employé. En particulier, Alphabet devrait limiter la rémunération à base d'actions compte tenu de la baisse du cours de l'action.

    J'espère poursuivre le dialogue avec vous sur ces questions en temps voulu.
    Microsoft a licencié plus de 10 000 employés et revoit ses investissements dans le métavers à la baisse

    Microsoft, par la voix de son PDG, a annoncé la nouvelle :

    Citation Envoyé par Satya Nadella
    Nous vivons une période de changements importants, et lorsque je rencontre des clients et des partenaires, certaines choses sont claires. Tout d'abord, alors que nous avons vu les clients accélérer leurs dépenses numériques pendant la pandémie, nous les voyons maintenant optimiser leurs dépenses numériques pour faire plus avec moins. Nous constatons également que les entreprises de tous les secteurs et de toutes les régions géographiques font preuve de prudence, car certaines parties du monde sont en récession et d'autres en anticipent une. Dans le même temps, la prochaine grande vague informatique est en train de naître grâce aux progrès de l'IA, car nous transformons les modèles les plus avancés du monde en une nouvelle plateforme informatique.

    C'est dans ce contexte que nous devons, en tant qu'entreprise, nous efforcer de fournir des résultats de manière continue, tout en investissant dans notre opportunité à long terme. Je suis convaincu que Microsoft en sortira plus forte et plus compétitive, mais cela exige que nous prenions des mesures fondées sur trois priorités.

    Tout d'abord, nous allons aligner notre structure de coûts sur nos revenus et sur la demande des clients. Aujourd'hui, nous procédons à des changements qui entraîneront une réduction de notre effectif global de 10 000 emplois jusqu'à la fin du troisième trimestre de l'exercice 23. Cela représente moins de 5 % de notre effectif total, et certaines notifications ont lieu aujourd'hui. Il est important de noter que si nous éliminons des rôles dans certains domaines, nous continuerons à embaucher dans des domaines stratégiques clés. Nous savons que c'est un moment difficile pour chaque personne concernée. L'équipe dirigeante et moi-même nous engageons à mener ce processus de la manière la plus réfléchie et la plus transparente possible.

    Deuxièmement, nous continuerons à investir dans des domaines stratégiques pour notre avenir, ce qui signifie que nous allouons à la fois notre capital et nos talents à des domaines de croissance durable et de compétitivité à long terme pour l'entreprise, tout en désinvestissant dans d'autres domaines. C'est le genre de choix difficiles que nous avons faits tout au long de nos 47 ans d'histoire pour rester une entreprise conséquente dans ce secteur qui ne pardonne pas à ceux qui ne s'adaptent pas aux changements de plateforme. C'est pourquoi nous avons décidé de passer une charge de 1,2 milliard de dollars au deuxième trimestre, liée aux indemnités de licenciement, aux modifications de notre portefeuille de matériel et au coût de la consolidation des baux à mesure que nous créons une plus grande densité dans nos espaces de travail.

    Et troisièmement, nous traiterons notre personnel avec dignité et respect, et agirons de manière transparente. Ces décisions sont difficiles, mais nécessaires. Elles sont particulièrement difficiles parce qu'elles ont un impact sur des personnes et sur la vie de personnes - nos collègues et amis. Nous nous engageons à faire en sorte que tous ceux dont le rôle est supprimé bénéficient de notre soutien total pendant ces transitions. Les employés américains bénéficiant d'avantages sociaux recevront une série d'avantages, notamment une indemnité de départ supérieure au marché, une couverture médicale continue pendant six mois, la poursuite de l'acquisition d'actions pendant six mois, des services de transition de carrière et un préavis de 60 jours avant le licenciement, que ce préavis soit ou non légalement obligatoire. Les avantages pour les employés en dehors des États-Unis seront alignés sur la législation du travail de chaque pays.

    Lorsque je pense à ce moment précis, le début de l'année 2023, c'est l'heure du spectacle - pour notre industrie et pour Microsoft. En tant qu'entreprise, notre succès doit être aligné sur le succès du monde. Cela signifie que chacun d'entre nous et chaque équipe de l'entreprise doit placer la barre plus haut et faire mieux que la concurrence pour offrir des innovations significatives dont les clients, les communautés et les pays peuvent réellement bénéficier. Si nous y parvenons, nous en sortirons plus forts et prospérerons longtemps dans le futur ; c'est aussi simple que cela.

    Je tiens à exprimer mes remerciements et ma gratitude les plus sincères à tous ceux qui ont contribué à Microsoft jusqu'à ce jour et à tous ceux qui continueront à le faire à mesure que nous traçons notre chemin. Merci pour la concentration, le dévouement et la résilience dont vous faites preuve chaque jour pour Microsoft, nos clients et nos partenaires.

    Satya
    En conséquence, Microsoft réorganise ses paris pour l'avenir de l'entreprise. Bien qu'il ait acquis AltSpaceVR en 2017, Microsoft a éliminé toute l'équipe derrière le projet d'espace de travail de réalité virtuelle la semaine dernière. En conséquence, AltSpaceVR fermera définitivement ses portes en mars, mettant ainsi fin aux efforts de métavers de Microsoft. Microsoft Mesh est désigné comme le successeur d'AltSpaceVR, mais il reste à voir à quel point l'entreprise est sérieuse à propos du soi-disant métavers, malgré les discours chargés de mots à la mode du PDG Satya Nadella sur le sujet lors d'événements récents.

    Nom : alt.png
Affichages : 2253
Taille : 29,0 Ko

    En plus de la mort d'AltSpaceVR, Microsoft a également éliminé toute l'équipe derrière le populaire framework MRTK. MRTK est le « Mixed Reality Took Kit » de Microsoft, qui est un framework multiplateforme pour les ancres spatiales dans les espaces de réalité virtuelle. MRTK a été conçu pour les intégrations Unity VR et fonctionne avec les casques Meta en mettant l'accent sur HoloLens.

    La suppression des équipes MRTK et AltSpace VR signifie que Microsoft n'a guère envie de continuer à travailler sur le casque HoloLens. Le licenciement de 10 000 employés par Microsoft pourrait ainsi mettre en pause les projets HoloLens et basés sur les casques de l'entreprise, l'ensemble des équipes travaillant sur des produits de réalité mixte et de réalité virtuelle étant décimés par les RH.

    L'élimination des principales équipes derrière les efforts AR et VR peut indiquer que Microsoft n'est pas intéressée à montrer la voie avec le concept de métavers, laissant le champ libre aux efforts établis de Meta et à la vision de longue date d'Apple. Apple devrait lancer un casque début 2023.

    Source : Intel

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette décision d'Intel ? Pour ou contre la réduction de salaire à la place du licenciement ? Pourquoi ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 676
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 676
    Points : 18 642
    Points
    18 642
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Les réductions iront de 5% du salaire de base pour les employés de niveau intermédiaire à 25% pour le directeur général Pat Gelsinger, tandis que le salaire horaire de la main-d'œuvre de l'entreprise ne sera pas réduit, a déclaré une personne proche du dossier qui n'était pas autorisée à parler publiquement.

    Intel, sous la pression des actionnaires et de la récession du marché, a décidé de réduire les salaires de 5% ou plus à l'échelle de l'entreprise. Les employés de l'entreprise de tous les côtés de l'entreprise ont confirmé que l'entreprise procédait à des coupes drastiques, ce qui affecte la rémunération et les avantages sociaux de ses employés. Les primes de salaire trimestrielles, les primes annuelles, une réduction de moitié du match 401k de 5% à 2,5%, la suspension des augmentations et une réduction des salaires de base sont tous officiels selon la communication interne. Les réductions de salaires sont partout, affectant largement les départements d'ingénierie, la direction voyant des coupes de 10% à 15% tandis que le PDG Pat Gelsinger voit des pertes de 25%.
    C'est inquiétant cette histoire de récession.
    Je trouve la stratégie d'Intel intéressante, les gros salaires qui n'accepteront pas la baisse de salaire démissionneront, ça coutera moins cher à Intel que de les virer.
    Keith Flint 1969 - 2019

  3. #3
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    Avril 2021
    Messages
    246
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2021
    Messages : 246
    Points : 340
    Points
    340
    Par défaut
    Je ne vois pas en quoi cette "récession" serait inquiétante. Il y a eu un énorme boom du marché hardware informatique pendant la crise COVID car tout le monde a dû s'équiper pour le télétravail. Maintenant que la situation est revenue à peu près à la normale, il y a une baisse car les gens ont moins besoin de s'équiper et ceux qui auraient pu éventuellement s'équiper aujourd'hui l'ont fait hier par nécessité.

    Mais le monde de la finance est comme ça, si une entreprise a fait 30% de croissance une année et qu'elle n'en fait que 20 l'année suivante c'est la panique et il faut tailler dans les effectifs pour rassurer les actionnaires.

    Le monde irait tellement mieux si aucune entreprise n'était cotée sur les marchés...

  4. #4
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    Août 2018
    Messages
    371
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 55
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux

    Informations forums :
    Inscription : Août 2018
    Messages : 371
    Points : 1 129
    Points
    1 129
    Par défaut
    Y a de moins en mois d'argent dans les caisses chez Intel et les choses ne vont pas s'arranger pour eux de si tôt...

  5. #5
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    Mars 2010
    Messages
    10 236
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2010
    Messages : 10 236
    Points : 39 260
    Points
    39 260
    Billets dans le blog
    9
    Par défaut
    Les prévisions sont inférieures aux prévisions
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    [...]une semaine après que la société a publié des prévisions de ventes inférieures aux prévisions
    Et une personne qui n'a pas le droit de parler publiquement fait des déclarations
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    a déclaré une personne proche du dossier qui n'était pas autorisée à parler publiquement.
    Etrange tout ça

Discussions similaires

  1. Réponses: 23
    Dernier message: 05/11/2019, 15h15
  2. Réponses: 3
    Dernier message: 14/10/2013, 14h39
  3. [SQL] Utilisation des opérateurs SQL plutôt que PHP
    Par php_newbie dans le forum PHP & Base de données
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/05/2006, 11h38
  4. est ce que existe type struct en java comme en c ?
    Par bill7 dans le forum Langage
    Réponses: 10
    Dernier message: 11/01/2006, 10h02
  5. Lien pour TELECHARGER une image plutôt que pour l'ouvrir
    Par nabab dans le forum Général JavaScript
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/01/2005, 18h07

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo