IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Développeur .net - Office - Quadiant
    Inscrit en
    février 2020
    Messages
    343
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .net - Office - Quadiant
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2020
    Messages : 343
    Points : 654
    Points
    654
    Par défaut
    Citation Envoyé par smarties Voir le message
    Pour le perso, j'ai l'impression que de moins en moins de gens achètent la suite M$ Office :
    - sur Windows, il y a l'application Courrier qui permet de consulter les mails sinon Thunderbird et j'ai surtout l'impression que les webmails ont le vent en poupe
    - on rédige de moins en moins de documents/courriers, la majorité des échangent se font maintenant par mail donc je pense que les particuliers optent pour LibreOffice

    Les générations qui arrivent sont habituées à se servir d'un ordinateur/tablette/smartphone donc passer de LibreOffice à M$ Office devraient être globalement plus simple
    Les particuliers oui, mais quand tu as une formation diplômante comme des bac Pros qui te forment à utiliser des outils bureautiques il est souhaitable que ces outils soient également ceux que tu trouves dans le monde professionnel, non ?

    Ne doit-il pas y avoir une adéquation entre la formation et le milieu professionnel ?

  2. #22
    Expert éminent Avatar de kain_tn
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    mars 2005
    Messages
    1 377
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : mars 2005
    Messages : 1 377
    Points : 6 127
    Points
    6 127
    Par défaut
    Citation Envoyé par ONTAYG Voir le message
    Les particuliers oui, mais quand tu as une formation diplômante comme des bac Pros qui te forment à utiliser des outils bureautiques il est souhaitable que ces outils soient également ceux que tu trouves dans le monde professionnel, non ?

    Ne doit-il pas y avoir une adéquation entre la formation et le milieu professionnel ?
    Ça marche dans l'autre sens aussi: tu choisis un écosystème en entreprise pas seulement pour ce qu'il te propose mais aussi en fonction de la facilité avec laquelle tu peux trouver des profils compétents sur le marché du travail.

    Dans un sens, tu as raison mais ce que tu décris ressemble à un cercle vicieux.
    Copier c'est copier; voler c'est vendre un CD une vingtaine d'euros!


    Code C : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    #include <stdio.h>
     
    int main(int argc, char **argv) {
     
        printf("So long, and thanks for the fish, Dennis...\n");
        return 0;
    }

  3. #23
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Consultant en Business Intelligence
    Inscrit en
    décembre 2021
    Messages
    523
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Business Intelligence

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2021
    Messages : 523
    Points : 853
    Points
    853
    Par défaut
    Bonsoir

    L’Éducation nationale confirme la fin des offres gratuites Microsoft Office365 et Google Workspace dans les écoles, emboîtant le pas à l'Allemagne, au Danemark et aux Pays-Bas

    Que pensez-vous de la décision d'arrêter le déploiement des offres Microsoft Office 365 et Google Workspace à titre gratuit au sein des établissements scolaires ?
    C'est en soit un peu absurde ... car les gens iront dépenser de l'argent pour acheter des licences annuelles

    Le prof qui avait son compte MS Office avec son adresse pro , qui montre qu'il est bien professeur ou enseignant ou formateur ... bah bernique . Viendait acheter de la licence

    En gros l'UE rend juste plus "consommateur" les professionnels / étudiants

    Pourquoi se priver d'une manne financière ?

  4. #24
    Membre éclairé
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2008
    Messages
    922
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 45
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2008
    Messages : 922
    Points : 752
    Points
    752
    Par défaut
    Citation Envoyé par sanderbe Voir le message
    Bonsoir



    C'est en soit un peu absurde ... car les gens iront dépenser de l'argent pour acheter des licences annuelles

    Le prof qui avait son compte MS Office avec son adresse pro , qui montre qu'il est bien professeur ou enseignant ou formateur ... bah bernique . Viendait acheter de la licence

    En gros l'UE rend juste plus "consommateur" les professionnels / étudiants

    Pourquoi se priver d'une manne financière ?
    Bonjour à tous, je pense que si l'enseignant veut à tout prix continuer avec MS Office, il a tout le droit de le faire et si sont salaire le permet, il est tout à fait libre de payer, c'est pas à l'état (à nous indirectement) de le financer, sachant qu'il existent des alternatives similaires, gratuites et plus respectueuses de la vie privée des élèves...

  5. #25
    Membre extrêmement actif
    Profil pro
    Analyste cogniticien
    Inscrit en
    novembre 2010
    Messages
    228
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste cogniticien

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2010
    Messages : 228
    Points : 516
    Points
    516
    Par défaut
    Citation Envoyé par sanderbe Voir le message
    C'est en soit un peu absurde ... car les gens iront dépenser de l'argent pour acheter des licences annuelles
    Le prof qui avait son compte MS Office avec son adresse pro , qui montre qu'il est bien professeur ou enseignant ou formateur ... bah bernique . Viendait acheter de la licence
    Parce que tu crois que c'est gratuit sans arrière-pensée ?

    Microsoft offre les logiciels aux étudiants afin qu'ils soient formés à n'utiliser que ces logiciels. Ainsi, ils peuvent exiger en entreprise les mêmes logiciels, que l'entreprise payera. Une fois que les entreprises ont acheté ces logiciels à prix d'or, ils vont exiger des étudiants qu'ils soient formés sur les logiciels en question. C'est effectivement un cercle vicieux.

    Le but de l'école n'est pas de former à un logiciel, ça c'est le but des formations justement. L'école est là pour apprendre d'abord des bases (le primaire), des méthodes (le collège), des connaissances (le lycée et au-delà), et au niveau des logiciels, au niveau universitaire, on doit pouvoir présenter une diversité, connaître plusieurs choses, afin d'avoir un esprit critique et ouvert. On doit pouvoir apprendre aux étudiants à se servir d'un traitement de texte, quel qu'il soit, pas forcément Word. On doit pouvoir apprendre aux étudiants à se servir d'un tableur, quel qu'il soit, pas forcément Excel. Former à des logiciels spécifiques n'est clairement pas le but de l'école ou même de l'université. L'école peut apprendre les fondements de l'utilisation de tels logiciels. Ensuite, une simple formation d'une journée peut largement suffire pour s'adapter aux spécificités d'un logiciel particulier et une version particulière si on connaît les bases.

    Ensuite, pour ceux qui veulent absolument que l'école apprennent Microsoft Office, il ne faut pas oublier aussi que d'une version à une autre, il y a parfois des changements suffisamment significatifs qui fait que les utilisateurs aient besoin d'une nouvelle formation. Mais cela reste toujours un traitement de texte, ou un tableur. Ce n'est pas le rôle de l'école de former aux différentes versions d'un logiciel qu'un éditeur obéissant aux intérêts américains modifie régulièrement afin de susciter le besoin de mise à jour mais aussi de formation, et qui cherche à imposer dans l'inconscient collectif le fait qu'il serait incontournable. Laissez ça aux organismes de formation. Également, réfléchissez avant de servir les intérêts américains aveuglément.

    J'aimerais aussi souligner le fait qu'entre former et formater, la différence est ténue. On ne forme pas dans les écoles, on ne formate pas dans les écoles.

  6. #26
    Membre éprouvé
    Femme Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2012
    Messages
    261
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Italie

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2012
    Messages : 261
    Points : 988
    Points
    988
    Par défaut
    Mes filles utilisent LO, mais c'est pas ça l'alternative dont je parle

    Maintenant sont sur Workspace et avec ça on:
    - une chat, où échangent les liens vers les documents textes des devoirs
    - une mail specifique de l'école
    - le calendrier
    - les videos meeting
    - elles peuvent travailler en plusieur sur un meme ficher
    - un cloud avec les fichers et faire le sharing avec le prof pour les corrections
    - etc.
    Tout dans le meme "espace" et elles sont a l'école primaire pas a l'université...

    L'Europe avec toutes ses dépenses ne peut pas payer une fondation pour faire un projet libre/open source sur ça?

  7. #27
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Consultant en Business Intelligence
    Inscrit en
    décembre 2021
    Messages
    523
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Business Intelligence

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2021
    Messages : 523
    Points : 853
    Points
    853
    Par défaut
    Bonjour,

    Citation Envoyé par Marc_27 Voir le message
    Bonjour à tous, je pense que si l'enseignant veut à tout prix continuer avec MS Office, il a tout le droit de le faire et si sont salaire le permet, il est tout à fait libre de payer, c'est pas à l'état (à nous indirectement) de le financer, sachant qu'il existent des alternatives similaires, gratuites et plus respectueuses de la vie privée des élèves...
    Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
    Parce que tu crois que c'est gratuit sans arrière-pensée ?

    Microsoft offre les logiciels aux étudiants afin qu'ils soient formés à n'utiliser que ces logiciels. Ainsi, ils peuvent exiger en entreprise les mêmes logiciels, que l'entreprise payera. Une fois que les entreprises ont acheté ces logiciels à prix d'or, ils vont exiger des étudiants qu'ils soient formés sur les logiciels en question. C'est effectivement un cercle vicieux.

    Le but de l'école n'est pas de former à un logiciel, ça c'est le but des formations justement. L'école est là pour apprendre d'abord des bases (le primaire), des méthodes (le collège), des connaissances (le lycée et au-delà), et au niveau des logiciels, au niveau universitaire, on doit pouvoir présenter une diversité, connaître plusieurs choses, afin d'avoir un esprit critique et ouvert. On doit pouvoir apprendre aux étudiants à se servir d'un traitement de texte, quel qu'il soit, pas forcément Word. On doit pouvoir apprendre aux étudiants à se servir d'un tableur, quel qu'il soit, pas forcément Excel. Former à des logiciels spécifiques n'est clairement pas le but de l'école ou même de l'université. L'école peut apprendre les fondements de l'utilisation de tels logiciels. Ensuite, une simple formation d'une journée peut largement suffire pour s'adapter aux spécificités d'un logiciel particulier et une version particulière si on connaît les bases.

    Ensuite, pour ceux qui veulent absolument que l'école apprennent Microsoft Office, il ne faut pas oublier aussi que d'une version à une autre, il y a parfois des changements suffisamment significatifs qui fait que les utilisateurs aient besoin d'une nouvelle formation. Mais cela reste toujours un traitement de texte, ou un tableur. Ce n'est pas le rôle de l'école de former aux différentes versions d'un logiciel qu'un éditeur obéissant aux intérêts américains modifie régulièrement afin de susciter le besoin de mise à jour mais aussi de formation, et qui cherche à imposer dans l'inconscient collectif le fait qu'il serait incontournable. Laissez ça aux organismes de formation. Également, réfléchissez avant de servir les intérêts américains aveuglément.

    J'aimerais aussi souligner le fait qu'entre former et formater, la différence est ténue. On ne forme pas dans les écoles, on ne formate pas dans les écoles.
    Vu sous cet angle que l'éducation nationale doit "former" à un logiciel de base et non "formater" à un outil je suis d'accord

  8. #28
    Expert confirmé Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    1 285
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 1 285
    Points : 4 246
    Points
    4 246
    Par défaut
    Citation Envoyé par emilie77 Voir le message
    Mes filles utilisent LO, mais c'est pas ça l'alternative dont je parle

    En partant sur l'initiative de framasoft "Degooglisons internet", et donc sur leur choix, qui ne représentent pas l'intégralité de l'offre disponible, on trouve ça :

    "Maintenant sont sur Workspace et avec ça on: "
    "- une chat, où échangent les liens vers les documents textes des devoirs"
    • Zoom --> Framatalk (Logiciel opensource mattermost)
    • Slack --> FramaTeam (mattermost également)


    "- une mail specifique de l'école"
    • Pour la partie serveur, il n'y à que l'embarras du choix (https://medevel.com/list-os-mail-server/)
    • Pour la partie client également, le client lourd le plus connu étant thunderbird, et le webmail que je connais le mieux est roundCube


    "- le calendrier"
    • Framagenda (base NextCloud Agenda)


    "- les videos meeting"
    • FramaTalk


    "- elles peuvent travailler en plusieur sur un meme ficher"
    • FramaCalc pour excel et FramaPad pour word



    "- un cloud avec les fichers et faire le sharing avec le prof pour les corrections"
    • NextCloud




    Citation Envoyé par emilie77 Voir le message
    L'Europe avec toutes ses dépenses ne peut pas payer une fondation pour faire un projet libre/open source sur ça?
    Je préférerais évidement que l'Europe améliore les solutions opensource en les adaptant à leur besoins plutôt que d'engraisser des GAFAM qui en plus n'ont même pas la décence se payer leurs impôts correctement.

    J'ai déjà travaillé dans le militaire sur des custom de noyaux linux pour de la R&D, c'est à dire du proto jettable, et en quelques mois à quelque uns on avait un truc déjà potable. J'ai du mal à imaginer que l'UE ne puisse pas se payer une équipe pour l'OS, une autre pour l'intégration des outils de productivités , honnetement, avec 50 personnes à 100k€/ans, ça fait monter la note à 5 M€ (hors infrastructure), c'est peanuts déjà par rapport au budget de l'éducation nationale (60 Milliards par ans, soit plus de 10000 fois plus) et encore plus négligeable au niveau du budget de l'Union européenne...

    Mais, hérésie! Ce serait de l'interventionnisme et incompatible avec la sacro-sainte main invisible du marché!

  9. #29
    Membre extrêmement actif Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    4 034
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 59
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 4 034
    Points : 8 580
    Points
    8 580
    Par défaut
    Tout cela est bien joli, mais dans tout ça qu'est-ce qui est européen dans tout ça ?
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  10. #30
    Expert confirmé Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    1 285
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 1 285
    Points : 4 246
    Points
    4 246
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Tout cela est bien joli, mais dans tout ça qu'est-ce qui est européen dans tout ça ?
    Tout ça est open source, ce serai déjà un trés grand pas en avant.

  11. #31
    Membre expérimenté
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    décembre 2002
    Messages
    902
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2002
    Messages : 902
    Points : 1 332
    Points
    1 332
    Par défaut
    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    Je préférerais évidement que l'Europe améliore les solutions opensource en les adaptant à leur besoins plutôt que d'engraisser des GAFAM qui en plus n'ont même pas la décence se payer leurs impôts correctement.

    J'ai déjà travaillé dans le militaire sur des custom de noyaux linux pour de la R&D, c'est à dire du proto jettable, et en quelques mois à quelque uns on avait un truc déjà potable. J'ai du mal à imaginer que l'UE ne puisse pas se payer une équipe pour l'OS, une autre pour l'intégration des outils de productivités , honnetement, avec 50 personnes à 100k€/ans, ça fait monter la note à 5 M€ (hors infrastructure), c'est peanuts déjà par rapport au budget de l'éducation nationale (60 Milliards par ans, soit plus de 10000 fois plus) et encore plus négligeable au niveau du budget de l'Union européenne...

    Mais, hérésie! Ce serait de l'interventionnisme et incompatible avec la sacro-sainte main invisible du marché!
    De mon point de vue, on a déjà NextCloud qui est solution incroyablement complète comme tu disais dans ton message précédant.

    On a la possibilité de faire :
    - du chat
    - de l'édition en ligne avec Collabora ou onlyOffice
    - du kanban
    ...

    L'entreprise a fait un excellent boulot. Malheureusement elle manque de visibilité aussi bien par les entreprises, que par les particuliers.

    L'idée de l'éducation nationnal est excellent à mon avis, elle va permettre de freiner la visibilité des GAFAM qui écrasent indirectement celle de la concurrence.

    Il y a clairement un manque de visibilité de LibreOffice auprès du grand public.
    Petite anecdote, ma sœur, il y a quelques jours, m'a demandé quel logiciel, quel site lui permettrait d'ouvrir ses fichiers docs et xlsx. Elle avait par défaut une version d'essai de MS Office, et on lui proposait de passer à la caisse. Sur son ancien PC, je lui avais fait installer OpenOffice mais depuis elle a oublié. Elle travaille dans le milieu de la santé et pour l'informatique, elle la mémoire courte. Si je ne lui avait pas conseillé LibreOffice, il y aurait des chances qu'elle aurait acheté une version en promo de Office.

    Je pense que cette anecdote, vous l'avez rencontré à mainte reprise. LO peut convenir au besoin mais l'utilisateur utilise MS Office par méconnaissance.

    Ce revirement de l'éducation national permettrait peut-être un jour au grand public d'avoir connaissance des alternatives (soyons fou également des Linux grand public)

  12. #32
    Membre extrêmement actif Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    4 034
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 59
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 4 034
    Points : 8 580
    Points
    8 580
    Par défaut
    Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
    Tout ça est open source, ce serai déjà un trés grand pas en avant.
    Je ne vois pas ce que ça change. Opensource américain = logiciel non européen !
    Et open source ne signifie pas fiable, sécurisé et facile à utiliser. Il y a d'excellents logiciels open source, et j'en utilise certains. Toutefois, certains ne sont pas du tout à la hauteur de leurs homologues propriétaires. Et, c'est le cas de LibreOffice par rapport à MS Office. Quand j'utilise LibreOffice, j'ai l'impression d'un retour dans les années 90
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  13. #33
    Expert confirmé Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    1 285
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 1 285
    Points : 4 246
    Points
    4 246
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Je ne vois pas ce que ça change. Opensource américain = logiciel non européen !
    Et open source ne signifie pas fiable, sécurisé et facile à utiliser. Il y a d'excellents logiciels open source, et j'en utilise certains.
    Open source + fork = Logiciel européen en 30 secondes.

    Je ne prétend pas que l'open source soit plus fiable, plus sécurisé et plus facile à utiliser que les solutions payantes,par contre, le budget que l'éducation nationale et l'Europe en générale met dans les solutions payantes permettrait de rendre les solutions open sources plus fiable, plus sécurisées et plus faciles à utilisées, et ça, pour l'ensemble du monde, sans enrichir les actionnaires de Microsoft, mais uniquement des ingés européens.

    Toutefois, certains ne sont pas du tout à la hauteur de leurs homologues propriétaires. Et, c'est le cas de LibreOffice par rapport à MS Office. Quand j'utilise LibreOffice, j'ai l'impression d'un retour dans les années 90
    Je te trouve dur ^^ Effectivement le ruban manque et le système de thème également, mais du coup ça fait années 2000, pas Années 90

  14. #34
    Membre chevronné
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    novembre 2003
    Messages
    484
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2003
    Messages : 484
    Points : 1 936
    Points
    1 936
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Je ne vois pas ce que ça change. Opensource américain = logiciel non européen !
    Et open source ne signifie pas fiable, sécurisé et facile à utiliser. Il y a d'excellents logiciels open source, et j'en utilise certains. Toutefois, certains ne sont pas du tout à la hauteur de leurs homologues propriétaires. Et, c'est le cas de LibreOffice par rapport à MS Office. Quand j'utilise LibreOffice, j'ai l'impression d'un retour dans les années 90
    1) Il faudrait expliquer aux Russes avec Astra Linux et aux Chinois avec Deepin Linux qu'ils sont sous totale dépendance US. Je vais de ce pas leur envoyer un docx depuis outlook depuis mon administration publique pour leur expliquer...

    2) De toutes évidence les projets open source ont moins de ressources que les GAFAM ; néanmoins si nos états se donnaient la peine d'y investir ce qu'ils paient aux GAFAM ce serait sans doute mieux... Ici à mon taff financés par nos impôts, on utilise des produits Microsoft sur le cloud éponyme "pasque c'est trop compliqué de gérer en interne comme avant" ont décidé les responsables, et le mieux c'est qu'on n'a pas le droit de s'en servir pour les données confidentielles comme ce n'est pas sécurisé, sachant que travailler sur des données confidentielles, c'est le coeur de métier de la portion productive... (donc pour ces derniers temps c'est un peu la paralysie).

  15. #35
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    avril 2009
    Messages
    323
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 90
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité
    Secteur : Associations - ONG

    Informations forums :
    Inscription : avril 2009
    Messages : 323
    Points : 645
    Points
    645
    Par défaut NextCloud existe-t-il ? pour un français..
    Jean-Pol

    NextCloud , allemand et qui intègre LibreOffice ou OnlyOffice, "Nextcloud a été adopté en France par le Ministère de l'intérieur, par le ministère de l'Éducation nationale en tant que service de sa plateforme apps.education.fr" (source Wikipedia)
    Sauf que quand vous allez sur NextCloud (26-11-2022 11h11 : https://nextcloud.com/) et cliquez sur l'icone Français vous avez Page 404 Not found
    Bravo pour les recommandations du Ministère de l'Intérieur

  16. #36
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    avril 2009
    Messages
    323
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 90
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité
    Secteur : Associations - ONG

    Informations forums :
    Inscription : avril 2009
    Messages : 323
    Points : 645
    Points
    645
    Par défaut
    Citation Envoyé par weed Voir le message
    De mon point de vue, on a déjà NextCloud qui est solution incroyablement complète comme tu disais dans ton message précédant.

    On a la possibilité de faire :
    - du chat
    - de l'édition en ligne avec Collabora ou onlyOffice
    - du kanban
    ..............................

    .................................
    Ce revirement de l'éducation national permettrait peut-être un jour au grand public d'avoir connaissance des alternatives (soyons fou également des Linux grand public)
    Sauf que quand vous allez sur NextCloud (26-11-2022 11h11 : https://nextcloud.com/) et cliquez sur l'icone Français vous avez Page 404 Not found
    Bravo pour les recommandations du Ministère de l'Intérieur

  17. #37
    Membre habitué
    Profil pro
    Inscrit en
    octobre 2006
    Messages
    78
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Val d'Oise (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2006
    Messages : 78
    Points : 166
    Points
    166
    Par défaut Office et le RGPD
    Je donne raison à l'Éducation Nationale, au gouvernement et à l'Europe.

  18. #38
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 305
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 305
    Points : 175 464
    Points
    175 464
    Par défaut L'Allemagne dit non à l'offre Microsoft 365 dans ses écoles, estimant qu'elle n'est pas conforme au RGPD
    L'Allemagne dit non à l'offre Microsoft 365 dans ses écoles, estimant qu'elle n'est pas conforme au RGPD
    en raison de problèmes de confidentialité

    L'autorité allemande de protection des données (DSK pour Datenschutzkonferenz) a fait part de ses inquiétudes quant à la compatibilité de Microsoft 365 avec les lois sur la protection des données en Allemagne et dans l'Union européenne au sens large. Microsoft avait pourtant apporté des modifications en septembre 2022 à ses contrats. Toutefois, la DSK estime qu'ils sont insuffisants, notant que Microsoft est trop floue dans ses formulations.

    Selon le rapport du gendarme allemand des données, qui a été rédigé après deux ans de négociations avec Microsoft, la DSK affirme que le produit « reste en violation » du règlement général sur la protection des données (RGPD). Le groupe de travail 2020 a été constitué pour mettre le service cloud en conformité avec la décision Schrems II de la Cour de justice européenne et fait écho à des préoccupations européennes persistantes concernant la souveraineté des données cloud, la concurrence et les règles de confidentialité.

    En vertu du RGPD, les enfants de moins de 13 ans ne peuvent pas consentir à la collecte de leurs données, tandis que le consentement peut être donné par les personnes ayant la responsabilité parentale pour les moins de 16 ans, mais pas moins de 13 ans. Lorsque les plateformes stockent des données sur les adultes, ces clients sont censés pouvoir demander la suppression de leurs enregistrements.

    Le rapport ajoute : « De nombreux services inclus dans Microsoft 365 nécessitent que Microsoft accède aux données non chiffrées et non pseudonymisées ».

    La firme de Mountain View n’indiquerait pas assez comment sont traitées et conservées les données des utilisateurs de Microsoft 365 sur le cloud. Le groupe de travail allemand estime qu’un avenant, publié en septembre 2022, n’a pas apporté « d’améliorations substantielles » sur ces points. De nombreux autres problèmes sont soulevés par les autorités allemandes, qui jugent notamment que le transfert des données personnelles des clients allemands et européens de Microsoft 365 sur le cloud vers les États-Unis n’est pas assez clair.

    L'une des préoccupations du DSK se trouve sur des modifications apportées par Microsoft au niveau d'un « addendum sur la protection des données » en septembre 2022 qui, selon le DSK, contenait une « section conceptuellement modifiée à la suite des discussions avec le groupe de travail sur le traitement des données » des données de télémétrie et de diagnostic. La DSK poursuit en affirmant que seule la formulation avait changé, notant : « Cependant, Microsoft n'a apporté aucun ajustement au traitement réel », et que la loi américaine Clarifying Lawful Overseas Use of Data Act (CLOUD Act) du 2018 et FISA 702 prévoyaient « des droits d'accès disproportionnés pour les services secrets américains [ne fournissant]... aucune protection juridique judiciaire pour les citoyens de l'UE ».

    Dans sa décision, la DSK a déclaré que « l'utilisation des données personnelles des utilisateurs (par exemple, les employés ou les étudiants) à des fins propres au fournisseur exclut l'utilisation d'un sous-traitant dans le secteur public (en particulier dans les écoles) ». Le gendarme des données a poursuivi en notant que la base juridique de « l'intérêt légitime » en vertu de l'article 6 du RGPD n'était donc pas pertinente.

    En conclusion, le rapport DSK estime que la suite bureautique n'est donc pas adaptée à une utilisation conforme à la loi dans les écoles ou les autorités publiques en Allemagne, bien qu'elle n'affecte pas l'utilisation par les entreprises ou les consommateurs.

    Nom : dsk.png
Affichages : 38203
Taille : 40,6 Ko

    La réaction de Microsoft

    Aujourd'hui, les autorités fédérales et étatiques indépendantes de protection des données (DSK) ont fait part de leurs inquiétudes quant à la compatibilité de Microsoft 365 (M365) avec les lois sur la protection des données en Allemagne et dans l'UE.

    Nous ne partageons pas la position de DSK. Nous veillons à ce que nos produits M365 respectent non seulement, mais dépassent souvent, les lois strictes de l'UE en matière de protection des données. Nos clients en Allemagne et dans toute l'UE peuvent continuer à utiliser les produits M365 sans hésitation et de manière juridiquement sécurisée.

    Les préoccupations exprimées par DSK ne répondent pas adéquatement aux changements que nous avons déjà apportés et découlent de plusieurs malentendus sur le fonctionnement de nos services et les actions que nous avons déjà prises. Nous pensons également que le rapport de DSK ne tient pas compte des changements juridiques importants qui offriront une meilleure protection de la vie privée pour le trafic de données entre l'UE et les États-Unis. Dans l'intérêt d'une plus grande transparence, nous apprécierions que le rapport complet soit publié avec les réponses et commentaires détaillés soumis au DSK de Microsoft, mais avec une rédaction appropriée.

    Nous avons travaillé en étroite collaboration avec le DSK tout au long du processus d'examen et avons répondu aux préoccupations soulevées par plusieurs changements radicaux. Des exemples en sont une procédure de notification améliorée pour les changements de sous-traitants ultérieurs et des clarifications supplémentaires concernant le traitement des données personnelles par Microsoft pour les activités commerciales de Microsoft suscitées par la fourniture des Services aux clients. Microsoft a pleinement coopéré avec le DSK, et bien que nous ne soyons pas d'accord avec l'évaluation du DSK, nous aimerions répondre à toute préoccupation restante.

    Nous prenons à cœur la demande de DSK pour plus de transparence. Bien que nos normes de transparence dépassent déjà celles de la plupart des autres fournisseurs de notre secteur, nous nous engageons à devenir encore meilleurs. En particulier, dans le cadre de notre projet de frontière européenne des données, nous fournirons une documentation supplémentaire sur les flux de données de nos clients et les finalités du traitement dans un souci de transparence. Nous fournirons également plus de transparence sur les emplacements et le traitement par les sous-traitants ultérieurs et les employés de Microsoft en dehors de l'UE.

    Nos efforts pour protéger la vie privée de nos clients sont à la pointe du marché. Nous offrons une variété d'outils et de solutions qui donnent à nos clients mondiaux plus de contrôle sur leurs données, tels que :
    • Microsoft 365 Advanced Data Residency : cette offre est destinée aux clients qui souhaitent un contrôle plus précis sur l'emplacement de leurs données M365 et étend nos engagements au stockage des données client au repos ;
    • Limite des données de l'UE : cette mesure complète les obligations locales de stockage et de traitement existantes et va au-delà de ce qui est requis par la loi. Cela réduira considérablement le flux de données de l'UE vers d'autres pays. Cela permettra aux clients du secteur public et des entreprises de l'UE et de l'ensemble de l'Association européenne de libre-échange de traiter et de stocker les données des clients dans la région ;
    • Microsoft Cloud for Sovereignty : cette offre est basée sur le Microsoft Public Cloud et permet de créer un produit sur mesure pour les clients du secteur public tout en respectant les exigences légales en matière de souveraineté des données.

    Microsoft prend également en charge le cadre de confidentialité des données UE-États-Unis, qui fournira à nos clients une sécurité juridique importante et une plus grande clarté sur la protection des données lors du transfert transatlantique de données. Les États-Unis ont modifié leurs lois relatives à la surveillance des données, pris de nouveaux engagements importants en matière de confidentialité et créé un nouveau mécanisme de recours. Nous attendons avec impatience une décision d'adéquation positive de la Commission européenne dans le cadre du RGPD en 2023.

    D'autres avis

    Matthias Pfau, fondateur du service de messagerie chiffré Tutanota, a donné son avis sur la décision : « Il est incroyable que les services en ligne américains continuent de piétiner le RGPD européen plus de quatre ans après son adoption... Au lieu de s'appuyer sur la coopération volontaire, beaucoup des conséquences plus dures doivent être tirées ici ; par exemple, en utilisant des systèmes complètement différents. Linux avec Open Office est une très bonne alternative vers laquelle les écoles et les autorités devraient basculer immédiatement ».

    Des décisions similaires ont déjà été prises ailleurs en France

    Le mois dernier, le ministre français de l'Éducation nationale et de la Jeunesse a fait écho à ces préoccupations, affirmant que les versions gratuites de Microsoft Office 365 et de Google Workspace ne devraient pas être utilisées dans les écoles.

    Tout est parti d'une question de Philippe Latombe, député MODEM, qui a alerté le ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse sur la gratuité d'Office 365 pour les élèves et les enseignants. En effet, comme l'annonce le site de Microsoft, « les élèves et les enseignants des établissements admissibles peuvent s'abonner gratuitement à Microsoft Office 365, qui intègre Word, Excel, PowerPoint, OneNote et maintenant Microsoft Teams, ainsi que de nombreux autres outils pour la classe ».

    De prime abord, la proposition peut sembler attrayante puisqu'elle promet un seul lieu pour l'organisation, l'accès à tout moment, en tout lieu et à partir de n'importe quel appareil. Cependant, pour le député, cette offre gratuite s'apparente à une forme ultime de dumping et à de la concurrence déloyale. Il semble par ailleurs qu'aucun appel d'offres n'ait eu lieu. Il lui a demandé s'il peut lui indiquer ce qu'il compte faire face à de telles pratiques commerciales qui, si elles peuvent paraître séduisantes au consommateur, pénalisent fortement les autres acteurs économiques, posent un problème grave de souveraineté, en raison de la localisation des données personnelles sur un cloud américain et de l'extraterritorialité du droit américain et donnent aux très nombreux enseignants qui y sont hostiles l'impression d'une administration vendue à Microsoft.

    Voici la réponse du ministère à ce sujet :

    S'agissant de l'emploi de la solution Microsoft Office 365, le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse a informé en octobre 2021 les recteurs de région académique et d'académie de la doctrine « cloud au centre », de la position de la Dinum et de l'avis de la CNIL sur ce sujet.

    Le ministère a ainsi demandé d'arrêter tout déploiement ou extension de cette solution ainsi que celle de Google, qui seraient contraires au RGPD. Il convient enfin de rappeler que le code de l'éducation prévoit que les collectivités territoriales de rattachement des établissements scolaires assurent « l'équipement et le fonctionnement » et qu'à ce titre, « l'acquisition et la maintenance des infrastructures et des équipements, dont les matériels informatiques et les logiciels prévus pour leur mise en service, nécessaires à l'enseignement et aux échanges entre les membres de la communauté éducative sont à [leur] charge ».

    Les collectivités territoriales peuvent ainsi fournir des solutions d'environnement numérique de travail (ENT) aux établissements qui offrent des fonctionnalités de communication et de collaboration respectant les principes du RGPD et de souveraineté numérique, permettant ainsi de se passer des offres collaboratives états-uniennes non immunes au droit extraterritorial.

    Sources : DSK , Microsoft

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette décision ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  19. #39
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    avril 2009
    Messages
    323
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 90
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité
    Secteur : Associations - ONG

    Informations forums :
    Inscription : avril 2009
    Messages : 323
    Points : 645
    Points
    645
    Par défaut L'anglais indispensable !
    Citation Envoyé par byrautor Voir le message
    Sauf que quand vous allez sur NextCloud (26-11-2022 11h11 : https://nextcloud.com/) et cliquez sur l'icone Français vous avez Page 404 Not found
    Bravo pour les recommandations du Ministère de l'Intérieur
    le 4/12/2022 la NextCloud en français vient de réapparaître.
    Merci Developpez ou quelqu'un d'autre !
    Mais quand vous "développez" le reste est en langue anglaise
    Que l'on se retourne d'un côté ou de l'autre on est dans le monde anglo-saxon, alors pourquoi se démener ainsi ....
    La langue est la base d'une civilisation, on n'y échappe pas !
    Même les diplômes d'ingénieur et de docteur exigent la connaissance de l'anglais, autant s'habituer à cette hégémonie !

  20. #40
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    août 2003
    Messages
    911
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Charente Maritime (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : août 2003
    Messages : 911
    Points : 2 721
    Points
    2 721
    Par défaut
    Si M$ Office est utilisé dans les écoles, ça les cloisonne rapidement sur la suite Office et donc ça va souvent en faire de futurs clients.

    Avoir des suites bureautique libre et le personnel informatique pour s'en occuper correctement devrait aussi revenir moins cher que M$ Office.

    En plus, aujourd'hui il existe des alternatives de qualité :
    - LibreOffice et OnlyOffice pour la bureautique
    - des clients web (Sogo, RoundCube, ...) ou thunderbird pour la messagerie
    - NextCloud, OwnCloud, Seafile pour un espace de stockage
    - ...

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 03/06/2019, 12h21
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 10/06/2014, 18h05
  3. Les modules pour accéder à des données ORACLE ?
    Par RemiBousquet dans le forum SAS Base
    Réponses: 2
    Dernier message: 29/06/2009, 16h40
  4. [débutant] comment détailler les règles de gestion des données
    Par ricachu dans le forum XML/XSL et SOAP
    Réponses: 7
    Dernier message: 27/08/2007, 12h02
  5. Réponses: 3
    Dernier message: 05/05/2006, 12h41

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo