IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Développement 2D, 3D et Jeux Discussion :

La FTC affirme que les licenciements au sein d'Activision Blizzard violent les clauses de la fusion


Sujet :

Développement 2D, 3D et Jeux

  1. #141
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    737
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 737
    Points : 52 171
    Points
    52 171
    Par défaut Microsoft a officiellement finalisé l'acquisition d'Activision Blizzard, éditeur de certaines des franchises
    Microsoft a officiellement finalisé l'acquisition d'Activision Blizzard, éditeur de certaines des franchises les plus jouées et les plus appréciées de l'histoire des jeux sur console, PC et mobile.

    Phil Spencer, PDG de Microsoft Gaming, accueille officiellement Activision Blizzard et ses équipes au sein de l'équipe Xbox. Activision Blizzard est l'éditeur de certaines des franchises les plus jouées et les plus appréciées de l'histoire des jeux sur console, PC et mobile. De Pitfall à Call of Duty, de World of Warcraft à Overwatch, de Candy Crush Saga à Farm Heroes Saga, leurs studios ont repoussé les limites du jeu pour les joueurs du monde entier.


    Nous aimons les jeux. Nous jouons à des jeux et nous savons à quel point le jeu est important pour chacun d'entre nous en tant qu'individu et, collectivement, en tant que communauté. Tous admirent depuis longtemps le travail d'Activision, de Blizzard et de King, ainsi que l'impact qu'ils ont eu sur les jeux, le divertissement et la culture pop. Qu'il s'agisse de passer des nuits blanches à jouer la campagne de Diablo IV avec des amis du début à la fin, de réunir toute la famille dans la salle de jeux pour notre soirée Guitar Hero hebdomadaire ou de faire une série épique dans Candy Crush, certains des moments de jeu les plus mémorables sont nés d'expériences créées par leurs studios. Il est incroyable d'accueillir des équipes aussi légendaires sur Xbox.

    En tant qu'équipe, nous allons apprendre, innover et continuer à tenir notre promesse d'apporter la joie et la communauté du jeu à un plus grand nombre de personnes. Nous le ferons dans une culture qui s'efforce de donner à chacun les moyens de faire son meilleur travail, où tout le monde est le bienvenu, et qui est centrée sur notre engagement permanent en faveur du jeu pour tous. Nous nous efforçons d'intégrer l'inclusion dans tout ce que nous faisons chez Xbox : de notre équipe aux produits que nous fabriquons et aux histoires que nous racontons, en passant par la façon dont nos joueurs interagissent et s'engagent au sein d'une communauté de joueurs élargie.

    Ensemble, nous allons créer de nouveaux mondes et de nouvelles histoires, amener vos jeux préférés dans plus d'endroits pour que plus de joueurs puissent y participer, et nous allons nous engager avec les joueurs et les ravir de façon nouvelle et innovante dans les endroits où ils aiment jouer, y compris sur mobile, en streaming sur le cloud et plus encore.

    Les joueurs ont toujours été au centre de tout ce que nous faisons. Et au fur et à mesure de notre croissance, nous continuerons à placer les joueurs au cœur de tout cela. Nous continuerons à écouter vos commentaires, à construire une communauté où vous pouvez être vous-même, où les développeurs peuvent faire leur meilleur travail, et à continuer à faire des jeux vraiment amusants. Comme promis, nous continuerons également à rendre plus de jeux disponibles dans plus d'endroits - et cela commence dès maintenant en permettant aux fournisseurs de streaming en nuage et aux joueurs de streamer les jeux d'Activision Blizzard dans l'Espace économique européen, un engagement pris auprès de la Commission européenne. Aujourd'hui, nous commençons à travailler pour apporter les franchises bien-aimées d'Activision, de Blizzard et de King au Game Pass et à d'autres plateformes. Nous vous en dirons plus sur la date à laquelle vous pourrez jouer dans les mois à venir. Nous savons que vous êtes impatients, et nous le sommes aussi.

    Pour les millions de fans qui aiment les jeux d'Activision, de Blizzard et de King, nous voulons que vous sachiez qu'aujourd'hui est un bon jour pour jouer. Vous êtes le cœur et l'âme de ces franchises, et nous sommes honorés de vous compter parmi les membres de notre communauté. Que vous jouiez sur Xbox, PlayStation, Nintendo, PC ou mobile, vous êtes les bienvenus ici, et vous le resterez, même si ce n'est pas sur Xbox que vous jouez à votre franchise préférée. Car lorsque tout le monde joue, nous gagnons tous. Nous sommes convaincus que notre annonce d'aujourd'hui ouvrira un monde de possibilités pour plus de façons de jouer. Nous vous remercions pour votre soutien constant. Nous avons encore beaucoup de choses à découvrir dans les mois à venir - je suis très enthousiaste pour l'avenir et j'ai hâte de le partager avec vous.
    Source : Phil Spencer, PDG de Microsoft Gaming

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l'allocution de Phil Spencer, PDG de Microsoft Gaming ?
    Êtes-vous pour ou contre cette acquisition ? Pourquoi ?

    Voir aussi :

    La FTC, l'autorité américaine chargée de l'application de la législation antitrust, poursuit la lutte contre l'accord Microsoft/Activision. Une plaidoirie est prévue devant une cour d'appel

    L'accord entre Microsoft et Activision Blizzard reçoit l'approbation préliminaire de l'autorité de régulation britannique. Le rachat d'Activision par Microsoft est sur le point d'aboutir

    Un courriel ayant fait l'objet de fuite révèle que Phil Spencer, le patron de Xbox, envisage sérieusement de racheter Nintendo, mais aussi Valve et d'autres studios de jeux vidéo de premier plan
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #142
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    422
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 422
    Points : 7 908
    Points
    7 908
    Par défaut Sony prévoit une perte de 1,5 milliard de dollars d'ici à 2027 après la fusion d'Activision avec Microsoft
    L'apocalypse d'Activision : Sony prévoirait une perte de 1,5 milliard de dollars d'ici à 2027 en raison de la fusion d'Activision avec Microsoft
    selon des documents qui ont fait l'objet de fuite

    Sony considère la fusion d'Activision Blizzard avec Microsoft comme une menace majeure pour ses activités en lien avec les consoles et les abonnements. Une récente fuite de données provenant du développeur américain de jeux vidéo Insomniac Games révèle que Sony s'attend une perte d'environ 1,5 milliard de dollars d'ici à 2027. Selon les documents de la fuite, Sony reconnaît que Microsoft est en passe de devenir une entreprise de jeux massive grâce à l'acquisition d'Activision Blizzard et craint que cette fusion entraîne un changement de console de la part des utilisateurs, ces derniers passant massivement à la Xbox dans les prochaines années. Ce qui pourrait porter un coup dur à Sony.

    Microsoft a finalisé officiellement l'acquisition d'Activision Blizzard au mois d'octobre. Activision est un développeur emblématique de jeux vidéo et l'éditeur de certaines des franchises les plus jouées et les plus appréciées de l'histoire des jeux sur console, PC et mobile. Call of Duty, World of Warcraft, Overwatch, Farm Heroes Saga et Candy Crush Saga sont autant de titres qui sont sortis des studios d'Activision. Selon les experts, cet éditeur possède tout ce que Sony cherche actuellement à obtenir : une forte présence dans les services en direct, des jeux mobiles et des collections annuelles établies dont le succès est déjà garanti avant même leur sortie.

    Lorsque Microsoft a annoncé son intention de racheter Activision, une forte opposition a émergé rapidement pour souligner les dangers potentiels d'une telle fusion sur l'industrie des jeux vidéo0. Non seulement les autorités de régulation étaient concernées, mais également Sony, qui est devenu un adversaire farouche de l'acquisition. Les protestations de la société japonaise ont été si véhémentes que Microsoft a dû s'engager auprès des autorités de régulation à maintenir l'accès de PlayStation à Call of Duty pendant les dix prochaines années. Cette proposition a apaisé les craintes des régulateurs, sauf la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis.

    Nom : ijhnbvc.png
Affichages : 3097
Taille : 611,0 Ko

    Alors que l'on croyait que cette acquisition était derrière nous, une violation de données qui a frappé récemment la société américaine de jeux vidéo Insomniac Games a remis l'histoire au grand jour. Les pirates ont divulgué des documents qui abordent étrangement le regard de Sony sur la fusion d'Activision avec Microsoft. D'après ses documents, Sony est toujours très inquiet. Le fabricant de la PlayStation considère l'acquisition comme une menace redoutable qui pourrait permettre à Microsoft de "supplanter" Sony sur le marché des consoles. Il craint que les secteurs des consoles et des abonnements soient totalement remodelés en faveur de Microsoft.

    « L'acquisition d'[Activision] par Microsoft lui permet de dépasser nos piliers actuels. [Activision] apporte une valeur stratégique incroyable à travers les jeux en direct, l'échelle mobile et le magasin PC (Battle.net) », indique une diapositive de présentation "confidentielle". La diapositive fait état des efforts déployés par Microsoft pour créer un magasin de jeux mobiles afin de concurrencer Apple et Google. La rumeur indique que la firme de Redmond prévoit de lancer le magasin en 2024. Cependant, son succès pourrait dépendre du fait que les régulateurs forcent Apple et Google à ouvrir leurs écosystèmes au point qu'un magasin alternatif ait une chance.

    Bien qu'il semble y avoir un certain mouvement dans cette direction, il n'est pas suffisant pour permettre à un magasin Xbox de prospérer sur des plateformes rivales. Selon les prévisions pessimistes de Sony, les problèmes de Call of Duty commenceront dès 2027, bien avant le délai de dix ans. Microsoft a promis de maintenir l'accès de PlayStation à la franchise, mais n'a pas promis que les jeux sortiraient simultanément sur toutes les consoles. De nouveaux titres d'Activision pourraient apparaître dans Xbox Game Pass le jour du lancement, et Microsoft profitera de cette période d'"exclusivité" pour étendre sa domination sur le segment des abonnements.

    Sony croit fermement que l'acquisition menace à la fois le secteur des consoles et celui des abonnements. « L'écosystème complet [de Microsoft] associé à l'exclusivité crée une plus grande domination », lit-on dans une autre diapositive. Les experts de Sony prévoient une menace massive pour PlayStation Plus qui pourrait entraîner un manque à gagner de 1,5 milliard de dollars d'ici à 2027. Sony a admis que "ses piliers sont déjà dépassés et en retard sur la concurrence". En d'autres termes, la domination passée de la PlayStation a conduit à une certaine complaisance, et maintenant Sony se sent menacé par le retrait d'une marque majeure de la table.

    Ainsi, il est aujourd'hui urgent pour Sony d'élargir son offre ; l'entreprise tente de trouver "le modèle d'abonnement idéal pour les jeux". Les joueurs s'attendent à des offres premium moyennant un abonnement mensuel, mais Sony estime que ce modèle n'est pas viable, car il ne voit pas de retour sur investissement dans les jeux premium pour les abonnés. En outre, la PlayStation (contrairement à la Xbox) ne dispose pas d'une interface unifiée pour les appareils mobiles, les PC et les consoles, et Sony n'a qu'un seul moyen de compenser cette lacune : un modèle de vente premium. Les documents de la fuite suggèrent que Sony est en alerte maximale.


    Les préoccupations de Sony sont partagées par la FTC des États-Unis. Au début du mois, la FTC a déclaré à une cour d'appel fédérale que le récent rachat d'Activision par Microsoft n'aurait pas dû être autorisé par un juge de première instance, car ce dernier avait fait preuve d'une trop grande déférence à l'égard des promesses de Microsoft concernant l'avenir de Call of Duty. Selon la FTC, la juge de district Jacqueline Scott Corley est allée trop loin lorsqu'elle a statué en juillet que les contrats de dernière minute signés par Microsoft avec Nintendo, Nvidia et Sony concernant "Call of Duty" résoudraient les problèmes anticoncurrentiels liés à l'opération.

    Le FTC a fait valoir que même si ces accords pouvaient aider certains groupes de joueurs, Microsoft conserverait un monopole sur le contenu d'Activision dans d'autres domaines, notamment sur le marché des services d'abonnement aux jeux vidéo. « Je ne comprends pas en quoi le fait de donner à quelqu'un le monopole de quelque chose serait favorable à la concurrence. Cela peut être un avantage pour une certaine catégorie de consommateurs, mais c'est très différent de dire que c'est favorable à la concurrence », a déclaré Imad Dean Abyad, un avocat de la FTC, lors de sa plaidoirie devant la cour d'appel du neuvième circuit des États-Unis.

    L'argument de la FTC devant un panel de trois juges de la Cour d'appel du neuvième circuit des États-Unis reflète l'effort continu du régulateur pour contrecarrer une fusion qui a depuis été approuvée par l'Union européenne et le Royaume-Uni et qui a été clôturée en octobre. Cette fusion de 69 milliards de dollars, qui est l'une des plus grandes acquisitions de l'histoire de l'industrie, a été suivie de près en raison de son impact potentiel sur les technologies d'accès aux jeux vidéo, en particulier sur le marché naissant du "cloud streaming", qui permet aux joueurs de se plonger immédiatement dans un jeu sans avoir à le télécharger sur leur appareil.

    La FTC a déclaré qu'en prenant le contrôle des titres populaires d'Activision, en particulier "Call of Duty" et "World of Warcraft", Microsoft deviendrait un éditeur de jeux vidéo dominant qui pourrait interdire ces titres aux fabricants de consoles rivaux ou aux plateformes de diffusion en continu dans le cloud. Elle a intenté deux procès pour bloquer la fusion, d'abord devant son tribunal administratif interne, puis devant un tribunal de district américain, mais l'agence a essuyé une série de défaites dans cette affaire. Cela a incité certains à remettre en question la position agressive de l'agence à l'égard des fusions sous l'égide de sa présidente, Lina Khan.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des craintes de Sony à l'égard de la fusion d'Activision avec Microsoft ?
    Ces craintes sont-elles fondées ? Pensez-vous que Sony a cessé d'innover après le succès de la PlayStation ?
    Selon vous, pourquoi la FTC tente-t-elle toujours d'annuler la fusion d'Activision avec Microsoft ? A-t-elle des chances d'y parvenir ?

    Voir aussi

    Fusion Microsoft - Activision Blizzard : la FTC conteste la décision du juge qui a donné son feu vert à Microsoft et indique son intention de faire appel

    Microsoft a officiellement finalisé l'acquisition d'Activision Blizzard, éditeur de certaines des franchises les plus jouées et les plus appréciées de l'histoire des jeux sur console, PC et mobile

    L'accord entre Microsoft et Activision Blizzard reçoit l'approbation préliminaire de l'autorité de régulation britannique, le rachat d'Activision par Microsoft est sur le point d'aboutir

  3. #143
    Membre actif
    Profil pro
    Concepteur/Développeur
    Inscrit en
    Mai 2007
    Messages
    98
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Concepteur/Développeur

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2007
    Messages : 98
    Points : 273
    Points
    273
    Par défaut
    La FTC a déclaré qu'en prenant le contrôle des titres populaires d'Activision, en particulier "Call of Duty" et "World of Warcraft", Microsoft deviendrait un éditeur de jeux vidéo dominant qui pourrait interdire ces titres aux fabricants de consoles rivaux ou aux plateformes de diffusion en continu dans le cloud
    Je ne comprends pas l'argument de Sony car ce sont les premiers à appliquer au maximum le modèle d'exclusivité à leur console pour attirer les clients vers eux. C'est quelque chose qui a toujours existé et c'était leur principale ligne de conduite donc c'est pas le coup de l'arroseur arrosé ?

  4. #144
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    Janvier 2016
    Messages
    187
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Isère (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2016
    Messages : 187
    Points : 816
    Points
    816
    Par défaut
    Citation Envoyé par Dasoft Voir le message
    Je ne comprends pas l'argument de Sony car ce sont les premiers à appliquer au maximum le modèle d'exclusivité à leur console pour attirer les clients vers eux. C'est quelque chose qui a toujours existé et c'était leur principale ligne de conduite donc c'est pas le coup de l'arroseur arrosé ?
    C'est surtout une excuse pour mettre leurs futurs pertes sur le dos de Microsoft.
    S'ils perdent de l'argent c'est "à cause de Microsoft" (et pas du tout à cause des joueurs qui sont décus des jeux proposés sur PlayStation).
    S'ils gagnent de l'argent c'est "malgré Microsoft".

    C'est gagnant/gagnant auprès des actionnaires pour eux.

  5. #145
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 295
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 295
    Points : 194 631
    Points
    194 631
    Par défaut Une ex-employée décrit comment Bobby Kotick a un jour menacé de « faire tuer un employé »
    Alors que Bobby Kotick quitte définitivement Microsoft et Activision, une ex-employée décrit comment il a un jour menacé de « faire tuer un employé »
    Entre succès et scandales, le parcours tumultueux de l'ancien PDG

    Bobby Kotick, le PDG d’Activision Blizzard, a quitté son poste, après plus de trois décennies à la tête de la grande enseigne du jeu vidéo, suite au rachat de la société par Microsoft pour 69 milliards de dollars. Son départ intervient après une année marquée par des scandales de harcèlement et de discrimination au sein de l’entreprise, qui ont entraîné des poursuites judiciaires, des manifestations d’employés et des appels à sa démission.

    Le 13 octobre 2023, la Grande-Bretagne a finalement autorisé l'acquisition d'Activision par Microsoft, après avoir forcé le propriétaire de la Xbox à vendre les droits de diffusion en continu pour répondre à ses préoccupations en matière de concurrence. L'opération avait été bloquée en avril par l'Autorité de la concurrence et des marchés (CMA), qui estimait qu'elle risquait de donner à la grande enseigne américaine une mainmise sur le marché naissant du « cloud gaming ».

    Mais l'autorité de régulation a déchiré son cahier des charges en rouvrant le dossier après que Microsoft a accepté de vendre les droits de diffusion en continu des jeux d'Activision à Ubisoft Entertainment, avec des mesures correctives pour s'assurer que les conditions étaient applicables.


    Le rachat de Activision Blizzard par Microsoft a été autorisé par plusieurs autres autorités de régulation dans le monde, parmi lesquelles la Commission européenne. Ces autorités ont examiné les impacts potentiels du rachat sur la concurrence et le marché du jeu vidéo, et ont imposé certaines conditions à Microsoft pour éviter un monopole. Par exemple, devant la Commission, Microsoft a proposé les engagements globaux suivants en matière de licences, pour une durée de 10 ans:
    • une licence gratuite accordée aux consommateurs de l'EEE, leur permettant de diffuser en streaming, en utilisant le service de streaming de jeux sur le cloud de leur choix, tous les jeux actuels et futurs d'Activision Blizzard pour PC et pour consoles pour lesquels ils disposent d'une licence;
    • une licence gratuite correspondante accordée aux fournisseurs de services de streaming de jeux sur le cloud, afin de permettre aux joueurs basés dans l'EEE de diffuser en streaming tous les jeux d'Activision Blizzard pour PC et pour consoles.

    Microsoft a annoncé la bienvenue à Activizion Blizzard en son sein en vidéo et aussi par un message de bienvenue de la part de Phil Spencer, PDG de Microsoft Gaming.


    C'est à cette occasion que Bobby Kotick a rédigé le courriel aux employés, leur expliquant qu'il allait rester à la tête de l'entreprise jusqu'à fin 2023 :

    Aujourd’hui marque une étape importante dans la célèbre histoire de notre entreprise.

    La combinaison avec Microsoft apportera de nouvelles ressources et de nouvelles opportunités à nos équipes extraordinaires dans le monde entier. Cela nous permettra également d’offrir plus de plaisir, plus de joie et plus de connexion à plus de joueurs que jamais.

    Ce moment est possible grâce à vos efforts pendant quatre décennies pour innover, inspirer et réaliser[...].

    Votre dévouement est ce qui nous permet de repousser continuellement les limites, de battre des records et de ravir les joueurs. Au milieu de l’incertitude des 21 derniers mois, vous êtes restés concentrés, comme toujours, à servir nos joueurs et à nous soutenir mutuellement.

    Je dis depuis longtemps que je suis pleinement engagé à contribuer à la transition. Phil m'a demandé de rester PDG d'ABK, sous ses ordres, et nous avons convenu que je le ferai jusqu'à la fin de 2023. Nous sommes tous les deux impatients de travailler ensemble pour une intégration fluide de nos équipes et de nos joueurs.
    Nom : bobby.png
Affichages : 1703
Taille : 497,7 Ko
    Bobby Kotick, ancien PDG d'Activision Blizzard

    Il aurait menacé un employé de mort

    Comme prévu dans une note adressée au personnel plus tôt en décembre, des changements radicaux de direction ont été apportés chez Activision Blizzard alors que la société entre en 2024, sa première année sous la direction de Microsoft après l'acquisition de 69 milliards de dollars. Le changement le plus médiatisé a été le départ du PDG d'Activision Blizzard et employé depuis 33 ans, Bobby Kotick.

    Vendredi le 29 décembre 2023 marquait le dernier jour de Bobby au sein de la société de jeux, et son départ a incité certains anciens employés à partager des histoires sur son mandat. Un ancien programmeur a affirmé que moins d'un mois après le début d'un projet Call of Duty, Kotick aurait « menacé de tuer un employé ».

    Christina, répondant au pseudonyme chhopsky, a fait cette affirmation sur X/Twitter en partageant la nouvelle du départ de Bobby Kotick d'Activision Blizzard. Le Tweet indique : « j'ai travaillé sur COD pendant deux ans en tant que programmeur chez demonware. Les décisions de Bobby ont rendu nos jeux pires. Au cours de mon premier mois, il est apparu qu'il avait menacé de tuer un employé ».

    Demonware, un studio de développement de logiciels connu pour collaborer avec Activision Blizzard sur les titres Call of Duty, a aidé d'autres studios au sein d'Activision Blizzard.

    Ce n'est pas la première fois que nous entendons cette histoire, et Christina le fait plus tard dans le fil pour faire référence à l'allégation rapportée par Business Insider en 2021. Bien qu'il ne soit pas confirmé si l'allégation est vraie, Kotick a fait face à des accusations de plusieurs employés au fil des ans, soit en raison de mauvais traitements directs, soit en ignorant les attitudes problématiques sur le lieu de travail et en réglant rapidement les plaintes à l'amiable.

    Un exemple particulier auquel Christina semble faire référence est le message vocal laissé sur le téléphone portable d'un assistant en 2006, menaçant de la tuer, comme le rapporte le Wall Street Journal. L'affaire a été réglée à l'amiable et Activision a abordé la question suite au rapport, en déclarant : « M. Kotick s'est rapidement excusé il y a 16 ans pour le message vocal manifestement hyperbolique et inapproprié, et il regrette profondément l'exagération et le ton de son message vocal à ce jour ».

    Un passage éclaboussé par le scandale

    Kotick a été impliqué dans un scandale en 2021, avec un procès contre Activision Blizzard pour des allégations d'inconduite sexuelle et de harcèlement. Kotick a ensuite été accusé d'avoir menacé de faire assassiner un employé et d'avoir aidé à dissimuler le harcèlement au sein de l'entreprise. De plus, Kotick n'a pas informé le conseil d'administration d'Activision Blizzard de plusieurs cas où des employés accusaient leurs supérieurs de harcèlement sexuel, selon le Wall Street Journal.

    Il faut dire qu'après des mois d’enquête, le WSJ a rapporté en 2021 avoir recueilli le témoignage de plusieurs personnes qui accusaient Activision Blizzard d’avoir encouragé une culture toxique centrée sur les hommes et de ne pas avoir condamné vigoureusement le traitement inapproprié des femmes.

    À tel point que certaines des personnes concernées affirmaient avoir été payées moins que les hommes pour le même travail. Et des faits plus sombres ont été révélés : « L’avocat d’une ancienne employée de Sledgehammer Games a affirmé dans un courriel qu’un superviseur en 2016 et 2017 avait violé sa cliente après avoir été poussé à boire beaucoup au bureau et lors d’événements professionnels », a indiqué le quotidien.

    Selon le WSJ, l’ancien codirigeant de Treyarch, Dan Bunting, « a harcelé sexuellement une employée en 2017 après une nuit de coucher, selon des sources familières avec l’incident ». Le département des ressources humaines d’Activision et d’autres supérieurs de l’entreprise ont lancé une enquête interne en 2019 et ont recommandé que Bunting soit licencié, poursuit l’article, « mais Bobby Kotick est intervenu pour qu’il garde son emploi », ajoutent-elles.

    Selon une source d’Activision, l’entreprise aurait décidé à l’époque « de ne pas licencier Bunting, mais de mettre en œuvre d’autres mesures disciplinaires ».

    Dan Bunting, co-directeur du studio Treyarch, a fini par démissionner.

    L'ancienne co-responsable de Blizzard, Jen Oneal, qui a quitté l'entreprise des mois après avoir été promue, aurait été moins bien payée que ses collègues masculins, même après avoir été promue. Oneal affirme avoir été harcelée sexuellement pendant son séjour chez Blizzard, tout en racontant une histoire dans laquelle une fête organisée dans un studio Activision, à laquelle participait Kotick, mettait en vedette des femmes dansant sur des poteaux de strip-teaseuse, tandis que d'autres femmes présentes à la fête étaient encouragées à boire davantage. Oneal aurait également envoyé un e-mail au service juridique d'Activision, exprimant son manque de confiance dans l'entreprise.

    Kotick avait précédemment annoncé qu'il accepterait une réduction de salaire, tout en annonçant des changements à l'échelle de l'entreprise chez Activision Blizzard, notamment une politique de tolérance zéro en matière de harcèlement et en s'efforçant d'augmenter le nombre de femmes et de personnes non binaires employées dans l'entreprise, ce que l'ABetterABK collectif de travailleurs qualifié de « victoire ».

    Suite à l'article du WSJ, Activision Blizzard a publié une transcription d'un message vidéo envoyé par Bobby Kotick aux employés. Dans ce document, il a réitéré la « nouvelle politique de tolérance zéro pour les comportements inappropriés » de l'entreprise et qu'il s'engage à contribuer à créer un environnement inclusif au sein de l'entreprise.

    Bien qu'il n'ait pas directement abordé les allégations, selon lesquelles il était au courant d'une grande partie de ces comportements et en avait commis lui-même certains, il a évoqué l'importance du changement pour Activision Blizzard. Voici un extrait de la transcription :

    Je tiens à dire deux choses importantes à ce sujet : Premièrement, nous sommes incroyablement chanceux de pouvoir compter sur les personnes les plus talentueuses de notre secteur, toutes si engagées dans une amélioration constante. Et je partage cet engagement.

    La deuxième chose que je veux dire est que quiconque doute de ma conviction d'en faire le lieu de travail le plus accueillant et le plus inclusif ne comprend pas vraiment à quel point cela est important pour moi. La créativité et l'inspiration s'épanouissent mieux dans un environnement sûr et accueillant, dans un environnement respectueux. Rien ne peut remplacer cela. Et rester fidèle à nos valeurs, sans exception, est le meilleur moyen de retenir nos talents et d'attirer les nouveaux talents dont nous avons besoin pour réaliser notre grand potentiel.

    Comme je l'ai clairement indiqué, nous allons de l'avant avec une nouvelle politique de tolérance zéro pour les comportement - et zéro signifie zéro. Toute conduite répréhensible est tout simplement inacceptable. Nous avons la possibilité d’améliorer davantage notre culture et d’être l’exemple que d’autres entreprises suivront. Et nous sommes incroyablement chanceux. Connecter et impliquer le monde par la joie et le plaisir est une mission puissante. Accomplir cela dans un lieu de travail accueillant et inclusif garantit que nous réaliserons notre mission avec excellence.
    Sources : Bobby Kotick, Phil Spencer, Christina

    Et vous ?

    Que pensez-vous du départ de Bobby Kotick et de son bilan à la tête d’Activision Blizzard ?
    Quelles sont les conséquences du rachat d’Activision Blizzard par Microsoft pour l’industrie du jeu vidéo et les joueurs ?
    Comment réagiriez-vous si votre patron menaçait de « faire tuer un employé » ?
    Comment lutter contre le harcèlement et la discrimination dans le milieu du jeu vidéo ?
    Quels sont vos jeux préférés d’Activision Blizzard et pourquoi ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #146
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 295
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 295
    Points : 194 631
    Points
    194 631
    Par défaut Microsoft licencie 1 900 employés d'Activision Blizzard et de la Xbox, soit 8% de sa division Gaming
    Microsoft licencie 1 900 employés d'Activision Blizzard et de la Xbox, soit 8% de sa division Gaming.
    Le président de Blizzard, Mike Ybarra, quitte l'entreprise, ainsi que son cofondateur et responsable de la conception, Allen Adham

    Microsoft a annoncé une nouvelle série de licenciements au sein de sa division jeux vidéo. La société va se séparer d’environ 1 900 employés, dont la plupart travaillent chez Activision Blizzard, qui a été racheté par Microsoft en octobre 2023 pour près de 69 milliards de dollars après des mois de lutte réglementaire. Bien qu’Activision Blizzard soit le plus touché, Microsoft va également licencier des travailleurs de ZeniMax et de Xbox. Ces suppressions d'emplois représentent environ 8 % de la division Microsoft Gaming, qui compte au total quelque 22 000 employés.

    Activision Blizzard est l'éditeur et le développeur de plusieurs grandes franchises de jeux, dont Call of Duty et Diablo. Sa filiale de jeux mobiles, King, est à l'origine de Candy Crush Saga.

    Phil Spencer, PDG de Microsoft Gaming, a déclaré que les licenciements faisaient partie d'un « plan d'exécution » plus vaste visant à réduire les « zones de chevauchement », un peu plus de trois mois après que Microsoft a conclu l'acquisition d'Activision Blizzard.

    La dernière fois que Microsoft a annoncé des licenciements massifs, c'était il y a un an, touchant 10 000 employés. Le fabricant de logiciels doit publier la semaine prochaine ses résultats pour le deuxième trimestre fiscal 2024, qui, pour la première fois, incluront les résultats liés à l'acquisition d'Activision Blizzard.

    Voici le mémo interne que Phil Spencer, le patron de Xbox, a partagé avec les employés de Microsoft Gaming à propos des derniers licenciements :

    Il s’est écoulé un peu plus de trois mois depuis que les équipes d’Activision, Blizzard et King ont rejoint Microsoft. Alors que nous avançons en 2024, la direction de Microsoft Gaming et d’Activision Blizzard s’engage à s’aligner sur une stratégie et un plan d’exécution avec une structure de coûts durable qui soutiendra l’ensemble de notre activité en croissance. Ensemble, nous avons fixé des priorités, identifié les domaines de chevauchement et veillé à ce que nous soyons tous alignés sur les meilleures opportunités de croissance.

    Dans le cadre de ce processus, nous avons pris la décision douloureuse de réduire la taille de notre effectif de jeux vidéo d’environ 1 900 postes sur les 22 000 personnes de notre équipe. L’équipe de direction des jeux et moi-même sommes déterminés à gérer ce processus de la manière la plus réfléchie possible. Les personnes directement touchées par ces réductions ont toutes joué un rôle important dans le succès d’Activision Blizzard, ZeniMax et des équipes Xbox, et elles peuvent être fières de tout ce qu’elles ont accompli ici. Nous sommes reconnaissants pour toute la créativité, la passion et le dévouement qu’ils ont apportés à nos jeux, à nos joueurs et à nos collègues.

    Nous apporterons tout notre soutien à ceux qui sont touchés pendant la transition, y compris des indemnités de licenciement conformes aux lois locales sur l’emploi. Ceux dont les rôles seront touchés seront informés, et nous vous demandons de traiter vos collègues partants avec le respect et la compassion qui sont conformes à nos valeurs.

    En regardant vers l’avenir, nous continuerons à investir dans les domaines qui feront croître notre activité et soutiendront notre stratégie qui consiste à proposer plus de jeux à plus de joueurs dans le monde entier. Bien que ce soit un moment difficile pour notre équipe, je suis plus confiant que jamais en votre capacité à créer et à entretenir les jeux, les histoires et les mondes qui rassemblent les joueurs.

    Phil

    D'autres départs, cette fois-ci volontaires, de cadres dirigeants

    Parallèlement aux licenciements, le président de Blizzard, Mike Ybarra, a décidé de quitter l'entreprise. « Comme beaucoup d'entre vous le savent, Mike a passé plus de 20 ans chez Microsoft. Maintenant qu'il a mené à bien l'acquisition en tant que président de Blizzard, il a décidé de quitter l'entreprise », a déclaré Matt Booty, président des studios et du contenu des jeux de Microsoft, dans un mémo interne.

    D'ailleurs, Mike Ybarra a tenu à partager la nouvelle de son départ sur X :

    Je tiens à remercier toutes les personnes touchées aujourd'hui pour leur contribution significative à leurs équipes, à Blizzard et à la vie des joueurs. C'est une journée incroyablement difficile et mon énergie et mon soutien seront concentrés sur toutes ces personnes extraordinaires qui ont été touchées - cela ne reflète en aucun cas votre travail extraordinaire. Si je peux vous aider, si vous avez des contacts, des recommandations, etc.

    À la communauté Blizzard : Je tiens également à vous faire savoir que c'est aujourd'hui mon dernier jour chez Blizzard. Diriger Blizzard pendant une période incroyable et faire partie de l'équipe, la façonner pour l'avenir, a été un honneur absolu. Après avoir passé plus de 20 ans chez Microsoft et avec l'acquisition d'Activision Blizzard derrière nous, il est temps pour moi de devenir (une fois de plus) le plus grand fan de Blizzard depuis l'extérieur.

    Aux équipes incroyables de Blizzard, je dis merci. Il n'y a pas de mots pour exprimer ce que je ressens pour vous tous. Vous êtes incroyables. Continuez à faire des choses incroyables et gardez toujours le bleu Blizzard et le joueur au premier plan de chaque décision.

    À tous ceux qui ont été touchés aujourd'hui, je suis toujours à votre disposition et je comprends à quel point la nouvelle d'aujourd'hui est difficile à vivre. Je suis de tout cœur avec chacun d'entre vous.
    Microsoft prévoit de nommer un nouveau président de Blizzard la semaine prochaine. Allen Adham, directeur de la conception de Blizzard, quitte également l'entreprise. « En tant que cofondateur de Blizzard, Allen a eu un impact considérable sur tous les jeux de Blizzard. Son influence se fera sentir dans les années à venir, à la fois directement et indirectement, car Allen prévoit de continuer à encadrer de jeunes concepteurs dans l'ensemble de l'industrie », a déclaré Booty.

    Le jeu de survie précédemment annoncé par Blizzard a également été annulé dans le cadre de ces changements. Booty explique que Microsoft va « transférer une partie des personnes travaillant sur ce jeu vers l'un des nouveaux projets prometteurs de Blizzard qui en sont aux premiers stades de développement ».

    Des mesures qui concernent de nombreuses équipes au sein de Blizzard

    Matt Booty a expliqué :

    Les changements annoncés aujourd'hui reflètent l'accent mis sur les produits et les stratégies les plus prometteurs pour la croissance future de Blizzard, ainsi que les zones de chevauchement identifiées entre Blizzard et Microsoft Gaming. Les mesures annoncées aujourd'hui concernent de nombreuses équipes au sein de Blizzard, notamment les équipes de développement, les organisations de services partagés et les fonctions de l'entreprise. Dans le cadre de ces mesures, Blizzard met fin au développement de son projet de jeu de survie et affectera une partie des personnes qui y travaillent à l'un des nombreux nouveaux projets prometteurs que Blizzard a en cours de développement.

    Quelle que soit la raison de ces décisions, elles ne sont jamais prises à la légère. De tels changements affectent la vie de collègues et d'amis, et nous sommes tous reconnaissants de leur contribution significative à Blizzard et à sa gamme de jeux de classe mondiale. Comme l'a déclaré Phil, nous apporterons tout notre soutien à ceux qui sont touchés par cette transition, notamment en leur offrant des indemnités de licenciement conformes aux lois locales sur l'emploi.
    Nom : acti.png
Affichages : 51040
Taille : 172,7 Ko

    Conclusion

    La décision de Microsoft de supprimer 1 900 postes sur les 22 000 que compte sa division jeux vidéo intervient un an après son dernier grand tour de licenciements. En janvier 2023, Microsoft avait annoncé son intention de réduire ses effectifs de 10 000 employés. Elle coïncide également avec le récent changement de direction de Xbox et le fait que Microsoft ait atteint une capitalisation boursière record de 3 000 milliards de dollars.

    Nom : tri.png
Affichages : 3978
Taille : 64,1 Ko

    Les licenciements sont souvent attendus après la clôture de grandes fusions. L’acquisition d’Activision Blizzard par Microsoft était la plus importante jamais réalisée par la société, plus du double de celle de LinkedIn en 2016.

    Microsoft a déclaré qu’il fournirait un « soutien complet », y compris des indemnités de licenciement dépendant du lieu, à tous les employés.

    Les entreprises technologiques ont procédé à de nouvelles réductions de leurs effectifs à quelques semaines du début de l'année 2024, la plupart d'entre elles n'étant pas liées à des fusions ou à des acquisitions. Les licenciements, dans des entreprises allant de Riot Games, propriété de Tencent, à TikTok en passant par Discord, font suite à une année 2023 morose qui a vu le licenciement de plus de 100 000 travailleurs du secteur technologique. En début de semaine, eBay a annoncé qu'elle allait licencier 1 000 personnes.

    Contrairement aux licenciements de Microsoft, eBay et SAP ont vu le cours de leurs actions augmenter considérablement à la suite de leurs annonces.

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la décision de Microsoft de licencier 1 900 employés d’Activision Blizzard et de Xbox ?
    Quel impact aura cette décision sur l’industrie du jeu vidéo et sur les joueurs ?
    Comment Microsoft peut-il assurer la qualité et la diversité de ses jeux après avoir acquis plusieurs studios ?
    Quelles sont les opportunités et les défis pour les employés licenciés ?
    Quelle est votre franchise de jeux vidéo préférée d’Activision Blizzard et pourquoi ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #147
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    Octobre 2019
    Messages
    1 344
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : .
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2019
    Messages : 1 344
    Points : 5 354
    Points
    5 354
    Par défaut
    on vous virent parce que vous avez fait un travail remarquable et de passion !

    en tous cas ca vire pas mal dans le jeu vidéo en ce moment

    faut etre quand meme maso pour bosser la dedans je trouve, horaire de malade, salaire pas très élevé et maintenant licenciement...

    j'ai bien fait d’être toujours rester dans le "dev legacy", faire des logiciels de gestion/bancaire et le déployer dans du cloud ca fait pas rêver, y'a aucun challenge mais ca paie et ca donne des horaires stables et pas trop dur.

  8. #148
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Robotique
    Inscrit en
    Août 2007
    Messages
    586
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Robotique

    Informations forums :
    Inscription : Août 2007
    Messages : 586
    Points : 1 180
    Points
    1 180
    Par défaut
    j'en connais qui bossent dans le gaming et comme j'ai pu passer un peu de temps dans leur locaux à différentes occasions, j'ai pas senti qu'ils étaient contraint ou forcés.
    Pareil pour les horaires, y'a personne avec un fusil dans le dos de personne ou alors ils sont vachement bien cachés les bougres !
    Ceci étant, quand il y a un soucis, ben pareil faut pas les enfermer pour qu'ils cravachent un coup sur le sujet.

    Y'a un soir j'ai troll un mec, on a bien rigolé et il est parti.
    Quand on m'a dit que je venais de déconner avec le boss, je suis resté sur le cul 5 minutes ...


    Mes deux cents,

  9. #149
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2014
    Messages
    14
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : France, Marne (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2014
    Messages : 14
    Points : 29
    Points
    29
    Par défaut
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    on vous virent parce que vous avez fait un travail remarquable et de passion !

    en tous cas ca vire pas mal dans le jeu vidéo en ce moment

    faut etre quand meme maso pour bosser la dedans je trouve, horaire de malade, salaire pas très élevé et maintenant licenciement...

    j'ai bien fait d’être toujours rester dans le "dev legacy", faire des logiciels de gestion/bancaire et le déployer dans du cloud ca fait pas rêver, y'a aucun challenge mais ca paie et ca donne des horaires stables et pas trop dur.
    Je pense aussi que ces conditions "terribles" sont beaucoup plus présente dans les gros studios qui doivent sortir obligatoirement leurs jeux dans les délais pour plaire aux actionnaires et aussi car il y a des milliers de personnes à payer.
    Dans les studios plus modestes, j'imagine que les conditions sont bien mieux, même si les crunchs doivent quand même être présents. Et dans ces conditions meilleures, je pense qu'à aucun moment les développeurs souhaiterais travailler dans un milieu "qui ne fait pas rêver et sans challenge mais qui paie".

  10. #150
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 511
    Points : 18 419
    Points
    18 419
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Que pensez-vous de la décision de Microsoft de licencier 1 900 employés d’Activision Blizzard et de Xbox ?
    Ça ne représente que 8% de sa division gaming.
    Ça doit faire 2, 3 ans que les grosses entreprises font toutes des licenciements massifs chaque année.

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Comment Microsoft peut-il assurer la qualité et la diversité de ses jeux après avoir acquis plusieurs studios ?
    Microsoft dit que ça va réduire les « zones de chevauchement » donc peut-être que ça ne changera rien à la qualité des jeux.
    Peut-être que les employés vont être assisté par des IA, ils réaliseront plus de travail en étant moins nombreux.

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    La décision de Microsoft de supprimer 1 900 postes sur les 22 000 que compte sa division jeux vidéo intervient un an après son dernier grand tour de licenciements. En janvier 2023, Microsoft avait annoncé son intention de réduire ses effectifs de 10 000 employés. Elle coïncide également avec le récent changement de direction de Xbox et le fait que Microsoft ait atteint une capitalisation boursière record de 3 000 milliards de dollars.

    Nom : tri.png
Affichages : 3978
Taille : 64,1 Ko
    Je ne comprend pas pourquoi mettre un cours de bourse sur 1 jour.
    Je trouve que c'est plus parlant de mettre la période max.
    Comme ça on voit que depuis 2011 ça monte.


    ====
    Il est possible que les grosses entreprises savent qu'un krach financier est proche et elles se préparent.
    C'est un peu étrange ces licenciements massifs.
    Keith Flint 1969 - 2019

  11. #151
    Expert confirmé Avatar de Zefling
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    Avril 2007
    Messages
    1 167
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2007
    Messages : 1 167
    Points : 4 643
    Points
    4 643
    Par défaut
    Citation Envoyé par Souil002 Voir le message
    Je pense aussi que ces conditions "terribles" sont beaucoup plus présente dans les gros studios qui doivent sortir obligatoirement leurs jeux dans les délais pour plaire aux actionnaires et aussi car il y a des milliers de personnes à payer.
    Dans les studios plus modestes, j'imagine que les conditions sont bien mieux, même si les crunchs doivent quand même être présents. Et dans ces conditions meilleures, je pense qu'à aucun moment les développeurs souhaiterais travailler dans un milieu "qui ne fait pas rêver et sans challenge mais qui paie".
    En vrai ça dépend vraiment de l'encadrement. J'ai bossé dans 2 boites de JV, et franchement, les salaires n'étaient pas à la hauteur de l'investissement des équipes, en plus le management était ultra toxique dans l'un des 2. Ça m'a pas donné envie de rester. Mais le management toxique je l'ai aussi vu chez des éditeurs de logiciels.
    Ce qui fait pas rêver, c'est quand il commence à y avoir une déconnexion entre les faiseurs, les vendeurs et les dirigeants. Quand on demande de s'investir à mort, et que les dévs n'ont que les miettes en retour, pour moi c'est pas normal, mais en plus quand on est pris pour des esclaves bons qu'à pisser du code, c'est vraiment démoralisant.

  12. #152
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur Décisionnel
    Inscrit en
    Janvier 2012
    Messages
    16
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Décisionnel

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2012
    Messages : 16
    Points : 34
    Points
    34
    Par défaut
    Normal, comme lors de toute acquisition de cette taille, il y a des doublons, des gens en trop, il la masse salariale et les compétences sont à rationnaliser.

  13. #153
    Expert éminent sénior
    Avatar de Mat.M
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Novembre 2006
    Messages
    8 335
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2006
    Messages : 8 335
    Points : 20 313
    Points
    20 313
    Par défaut
    Citation Envoyé par Souil002 Voir le message
    Dans les studios plus modestes, j'imagine que les conditions sont bien mieux, même si les crunchs doivent quand même être présents..
    oui le crunch est bien présent c'est pour ça que j'ai fait limite un burn-out..
    si vous vous consacrez au développement d'un jeu indépendant ou indie là vous y mettez vos tripes et vous avez envie que ce jeu se vende.
    Donc vous ne comptez pas vos heures

  14. #154
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Février 2014
    Messages
    28
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Février 2014
    Messages : 28
    Points : 61
    Points
    61
    Par défaut
    Classique, ils voulaient récupérer les licences des gros jeux, le personnel va être nettoyé petit à petit sauf le haut du panier.

  15. #155
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 511
    Points : 18 419
    Points
    18 419
    Par défaut
    Citation Envoyé par mood8moody Voir le message
    Classique, ils voulaient récupérer les licences des gros jeux
    Microsoft n'est pas la seule entreprise a faire des licenciements massifs en 2022, 2023, 2024.

    Le truc en commun entre toutes les entreprises qui licencient c'est l'IA, ou l'arriver d'un krach financier.
    Keith Flint 1969 - 2019

  16. #156
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 295
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 295
    Points : 194 631
    Points
    194 631
    Par défaut Les revenus des jeux de Microsoft dépassent ceux de Windows grâce à Activision Blizzard
    Les revenus des jeux de Microsoft dépassent ceux de Windows grâce à Activision Blizzard.
    Le jeu vidéo devient ainsi la troisième source de revenus de Microsoft, derrière le cloud et la productivité et les affaires

    Microsoft a publié ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de son exercice fiscal 2024, qui s’est terminé le 31 décembre 2023. La firme de Redmond a réalisé un chiffre d’affaires de 62 milliards de dollars, en hausse de 18 % par rapport à l’année précédente, et un bénéfice net de 21,9 milliards de dollars, en hausse de 33 %. Mais le fait le plus marquant de ce trimestre est l’impact de l’acquisition d’Activision Blizzard, le géant du jeu vidéo, pour 68,7 milliards de dollars, annoncée le 18 janvier 2024.

    C'est le premier trimestre au cours duquel Microsoft présente des résultats en tant qu'entreprise de 3 000 milliards de dollars et c'est aussi la première fois que l'entreprise fait état de revenus supplémentaires provenant de l'acquisition d'Activision Blizzard. Ces recettes supplémentaires ont fait des jeux la troisième activité de Microsoft ce trimestre.


    Microsoft vient de publier les résultats financiers du deuxième trimestre de son exercice 2024. Le fabricant de logiciels a réalisé un chiffre d'affaires de 62 milliards de dollars et un bénéfice net de 21,9 milliards de dollars au cours du deuxième trimestre. Le chiffre d'affaires a augmenté de 18 % et le bénéfice net de 33 %.

    Les revenus tirés d'Office et du cloud règnent toujours en maîtres, contribuant à près de 60 % du chiffre d'affaires global de Microsoft. Alors que les revenus des équipementiers Windows sont en train de rebondir, les revenus des ventes d'appareils Surface ont continué à baisser ce trimestre.

    Microsoft avait prévenu que le chiffre d'affaires des appareils diminuerait par rapport à ce trimestre, et il a baissé de 9 %. Amy Hood, directrice financière de Microsoft, a déclaré lors d'une conférence téléphonique sur les résultats que ce chiffre était supérieur aux attentes de l'entreprise, grâce à une « meilleure exécution dans le segment commercial ». Le chiffre d'affaires des appareils devrait à nouveau baisser au troisième trimestre 2024, dans une fourchette à deux chiffres.

    Le PDG de Microsoft, Satya Nadella, a déclaré au dernier trimestre que « les volumes d'unités du marché des PC étaient à peu près aux niveaux d'avant la pandémie », de sorte qu'il est probable que Surface n'ait tout simplement pas été écoulées aussi bien. Microsoft a pourtant lancé sa nouvelle Surface Laptop Studio 2, sa Surface Laptop Go 3 et même une Surface Go 4 à la fin de l'année dernière. Le chiffre d'affaires des appareils de Microsoft comprend également les HoloLens et les accessoires pour PC, et le chiffre d'affaires est en baisse depuis plus de 12 mois maintenant.

    Windows s'en sort toutefois mieux. Les revenus OEM, le prix que les fabricants de PC paient à Microsoft pour installer Windows sur les ordinateurs portables et les PC, ont augmenté de 11 % ce trimestre. Les revenus OEM de Windows ont souffert tout au long de l'exercice fiscal 2023 de Microsoft, mais il s'agit maintenant de deux trimestres consécutifs de croissance par rapport à cinq trimestres consécutifs de baisse pour les revenus des appareils. Hood s'attend à ce que le chiffre d'affaires des OEM Windows soit « relativement stable » au prochain trimestre.

    Nom : acti.png
Affichages : 4523
Taille : 172,1 Ko

    La division de jeux bénéficie de l'effet Activision Blizzard

    En ce qui concerne les appareils, tous les regards se tournent vers la division "jeux" de Microsoft à l'occasion de la publication des derniers résultats de l'entreprise. Microsoft déclare désormais les revenus d'Activision Blizzard dans le cadre de son unité de jeux, ce qui renforce les revenus globaux du contenu Xbox.

    Les revenus des contenus et services Xbox, qui comprennent le Xbox Game Pass, ont augmenté de 61 %. C'est en grande partie grâce aux revenus d'Activision Blizzard, et il est donc difficile de comprendre immédiatement comment la Xbox s'est comportée sans cet ajout gigantesque.

    Microsoft affirme que l'impact net de l'acquisition d'Activision Blizzard a fin grimper les revenus de sa division gaming de 49 %, à 7,11 milliards de dollars, dépassant ainsi ceux de Windows, qui ont atteint 5,26 milliards de dollars. Le jeu vidéo devient ainsi la troisième source de revenus de Microsoft, derrière le cloud (25,9 milliards de dollars) et la productivité et les affaires (19,2 milliards de dollars), qui comprennent notamment Office, Office 365, LinkedIn et Dynamics 365.

    Microsoft affirme que l’acquisition d’Activision Blizzard a eu un impact net positif de 2 milliards de dollars sur ses revenus mais les coûts d'intégration, les coûts de transaction et les autres coûts de revenus s'élèvent à 930 millions de dollars. Si l'on ajoute les autres dépenses d'exploitation (1,59 milliard de dollars), on obtient une perte d'exploitation de 440 millions de dollars. Activision Blizzard est l’éditeur de franchises à succès comme Call of Duty, World of Warcraft, Overwatch, Diablo ou Candy Crush. En intégrant ces titres à son catalogue, Microsoft renforce sa position sur le marché du jeu vidéo, face à ses concurrents Sony et Nintendo, et espère attirer davantage d’abonnés à son service Xbox Game Pass, qui permet d’accéder à un large choix de jeux en streaming ou en téléchargement, moyennant un abonnement mensuel.

    Alors que l'acquisition d'Activision Blizzard est terminée, Microsoft a licencié 1 900 personnes dans sa division jeux au début du mois, principalement des employés d'Activision Blizzard. Microsoft a également remanié la direction de la Xbox au cours des derniers mois et a même nommé un nouveau président pour Blizzard en début de semaine.


    Un bémol pour les ventes de consoles Xbox

    Toutefois, l’acquisition d’Activision Blizzard ne semble pas avoir profité aux ventes de consoles Xbox, qui n’ont augmenté que de 3 % sur le trimestre. Microsoft ne communique pas le nombre exact de consoles vendues, ni celui d’abonnés au Xbox Game Pass. La firme de Redmond doit également faire face à des critiques concernant les pratiques d’Activision Blizzard, accusé de harcèlement et de discrimination envers ses employés. Microsoft s’est engagé à respecter les valeurs de diversité et d’inclusion, et à travailler avec les autorités pour résoudre les problèmes.

    Une fois de plus, il n'y a pas de nouveaux chiffres concernant les abonnés au Xbox Game Pass. Microsoft a déclaré que le Xbox Game Pass avait atteint 25 millions d'abonnés en janvier 2022, mais nous n'avons pas eu de mise à jour depuis deux ans. Nadella a révélé lors de la conférence téléphonique sur les résultats du dernier trimestre que Starfield avait contribué à la croissance du Xbox Game Pass. « Lors du lancement, nous avons établi un record pour le plus grand nombre d'abonnements Game Pass ajoutés en une seule journée », a-t-il déclaré.

    Amy Hood, directrice financière de Microsoft, s'attend à ce que le chiffre d'affaires global des jeux augmente de 40 %, dont 45 % grâce à Activision Blizzard. Cela signifie que le reste des revenus de Microsoft liés aux jeux pourrait baisser au cours du prochain trimestre. Le contenu et les services Xbox au troisième trimestre devraient atteindre un taux de croissance de 50 %, grâce à l'impact net de l'acquisition d'Activision Blizzard (environ 50 points). « Le chiffre d'affaires du matériel [Xbox] diminuera d'une année sur l'autre au troisième trimestre », a déclaré Hood.

    Une croissance maîtrisée d'Office

    La division Office de Microsoft enregistre une fois de plus de bons résultats, avec des recettes totales liées à la productivité et aux processus d'entreprise en hausse de 13 % d'une année sur l'autre. Cette évolution est principalement due à Office 365, dont le nombre de sièges commerciaux a augmenté de 9 %.

    Le nombre d'abonnés à Microsoft 365 Consumer s'élève désormais à 78,4 millions, soit une augmentation de près de 16 % d'une année sur l'autre. L'année dernière, Microsoft a lancé un abonnement à Microsoft 365 Basic à 1,99 $ par mois, ce qui continue d'augmenter le nombre total d'abonnés.

    Les revenus des produits commerciaux et des services cloud d'Office ont également augmenté de 15 % d'une année sur l'autre, grâce à la croissance de 17 % des revenus d'Office 365 Commercial. Cela signifie que Microsoft a terminé ce trimestre avec plus de 400 millions de sièges commerciaux payants pour Office 365, un signe clair que l'entreprise continue de convertir les entreprises aux versions d'Office basées sur le cloud.

    L'IA se fait remarquer

    Ces derniers mois, Microsoft a également vendu Copilot pour Microsoft 365, mais l'entreprise ne précise pas l'impact de la vente de modules complémentaires d'IA sur son chiffre d'affaires. « Nous ne parlons plus d'IA, mais nous appliquons l'IA à grande échelle », déclare Satya Nadella, PDG de Microsoft, dans le communiqué de presse sur les résultats de l'entreprise. « En introduisant l'IA à tous les niveaux de notre pile technologique, nous gagnons de nouveaux clients et contribuons à générer de nouveaux avantages et des gains de productivité dans tous les secteurs ».

    L'impact le plus important des ambitions de Microsoft en matière d'IA viendra de ses investissements côté serveur avec Azure OpenAI. « Azure et les autres services en nuage ont augmenté de 30 % d'une année sur l'autre... ces taux de croissance comprennent une contribution de six points de nos services d'IA », déclare James Ambrose, directeur des relations avec les investisseurs de Microsoft.

    L'activité globale de cloud intelligent de Microsoft a généré 25,9 milliards de dollars de revenus ce trimestre, soit une augmentation de 20 % d'une année sur l'autre. La majeure partie de ce chiffre d'affaires a été générée par Azure.

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l’acquisition d’Activision Blizzard par Microsoft ? Est-ce une bonne ou une mauvaise nouvelle pour les joueurs et les développeurs ?
    Quels sont les avantages et les inconvénients du service Xbox Game Pass ? Est-ce que vous y êtes abonnés ou envisagez-vous de le faire ?
    Comment Microsoft peut-il assurer le respect des droits et du bien-être de ses employés, notamment ceux d’Activision Blizzard, qui ont été victimes de harcèlement et de discrimination ?
    Quelles sont vos franchises préférées d’Activision Blizzard ? Qu’attendez-vous des prochains jeux de ces séries ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  17. #157
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    422
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 422
    Points : 7 908
    Points
    7 908
    Par défaut La FTC affirme que les licenciements au sein d'Activision Blizzard violent les clauses de la fusion
    La FTC affirme que les licenciements survenus chez Activision Blizzard violent les promesses faites par Microsoft dans le cadre de l'accord de fusion
    elle tente toujours de faire annuler l'accord

    La Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis n'est pas satisfaite du résultat de l'acquisition d'Activision Blizzard par Microsoft pour 69 milliards de dollars. Elle a déclaré mercredi à un tribunal que les récents licenciements survenus chez Activision Blizzard vont à l'encontre des promesses faites par Microsoft pour que la fusion soit approuvée. La FTC a allégué que Microsoft est revenu sur sa promesse selon laquelle les deux entreprises fonctionneront de manière indépendante après le fusion. Dans une lettre adressée à la cour d'appel du neuvième circuit de San Franscisco, la FTC a dénoncé les licenciements de 1 900 employés par Microsoft au début de l'année.

    Microsoft a licencié 1 900 employés en janvier, ce qui représente environ 8 % de sa division dédiée aux jeux. Mike Ybarra, président de Blizzard Entertainment, et Allen Adham, directeur de la conception, ont aussi quitté l'entreprise par la même occasion. Des sources proches de l'entreprise ont rapporté que les licenciements ont surtout touché les employés d'Activision Blizzard. Les autres travailleurs touchés étaient des membres des divisions ZeniMax et de Xbox. Phil Spencer, PDG de Microsoft Gaming, a expliqué à l'époque que les licenciements visaient à réduire les zones de chevauchement au sein de l'entreprise.

    « En 2024, les dirigeants de Microsoft Gaming et d'Activision Blizzard se sont engagés à s'aligner sur une stratégie et un plan d'exécution avec une structure de coûts durable qui soutiendra l'ensemble de notre activité en pleine croissance. Ensemble, nous avons fixé des priorités, identifié les zones de chevauchement et veillé à ce que nous soyons tous alignés sur les meilleures opportunités de croissance », a déclaré Spencer dans un mémo annonçant les licenciements en janvier. Cependant, ce faisant, les dirigeants de Microsoft et d'Activision Blizzard pourraient bien avoir violé certaines clauses de l'accord de fusion.


    La FTC pense que c'est le cas. Selon elle, en licenciant 1 900 employés fin janvier, Microsoft a renoncé aux promesses qu'il avait faites devant le tribunal lors du procès antitrust qui a opposé les deux parties en 2023. L'action en justice, intentée par la FTC, visait à empêcher la fusion entre Microsoft et Activision Blizzard. Le régulateur a fait part de ses préoccupations selon lesquelles la fusion pourrait offrir à Microsoft un monopole dans l'industrie des jeux vidéo et sur le marché des consoles. Microsoft a rejeté ces allégations, mais a été contraint de prendre des engagements devant le tribunal pour que la fusion soit validée.

    Le pourcentage de licenciements chez Activision Blizzard n'a pas été rendu public, mais des documents publics indiquent qu'au moins 899 de ces 1 900 personnes travaillaient dans les bureaux californiens d'Activision Blizzard. Mercredi, l'avocat de la FTC, Imad Abyad, a envoyé une lettre à la cour d'appel du neuvième circuit, dans laquelle il dénonce les agissements de Microsoft. « Ces informations nouvellement révélées contredisent les déclarations de Microsoft dans le cadre de cette procédure », écrit l'avocat de la FTC. Abyad allègue que les deux entreprises ne sont pas aussi indépendantes comme Microsoft l'avait promis.

    Abyad a donné des exemples d'endroits où Microsoft a déclaré qu' après la fusion; Activision Blizzard sera structurée et exploitée de manière à permettre à Microsoft de céder tout ou partie de ses activités, c'est-à-dire qu'Activision Blizzard resterait indépendant. Selon lui, Microsoft a l'intention de maintenir le statu quo antérieur à la fusion avec son acquisition verticale d'Activision, par opposition à une fusion horizontale, où les entreprises éliminent souvent les redondances. Abyad a déclaré que le projet initial de Microsoft impliquait qu'il n'aurait pas besoin d'éliminer les redondances et de licencier des travailleurs.

    Cette lettre intervient deux semaines après que la sénatrice Elizabeth Warren (D-Massachusetts) a exhorté la FTC à maintenir sa position ferme à l'encontre de la fusion. « Trois mois seulement après la fusion de @Microsoft avec @Activision, 1 900 travailleurs ont perdu leur emploi. J'avais prévenu que cette opération nuirait aux travailleurs. La @FTC devrait continuer à se battre pour annuler cette fusion », a déclaré Warren dans un message publié le 25 janvier sur X. Le régulateur tente toujours de faire capoter l'accord, insistant sur le fait que la fusion favorise Microsoft au détriment de la concurrence de l'innovation.

    Microsoft a finalisé l'acquisition d'Activision Blizzard en octobre dernier, après une lutte de près de deux ans avec les autorités de régulation. La FTC n'a toutefois pas renoncé à mettre un terme à ce mariage heureux. En décembre, elle a déposé un recours auprès de la cour d'appel du neuvième circuit afin d'annuler la fusion, une possibilité que les experts juridiques jugent hautement improbable. Étant donné qu'elle se bat toujours contre l'accord, la FTC a conclu dans sa lettre que les licenciements d'employés d'Activision Blizzard par Microsoft rendraient une cession plus difficile si l'autorité de régulation l'emportait.

    Pour sa part, Microsoft a rejeté l'opposition de la FTC et a déclaré que l'autorité de régulation ne tenait pas compte du fait que l'accord de fusion avait été modifié. « En continuant à s'opposer à l'accord, la FTC ne tient pas compte du fait que l'accord de fusion lui-même a changé de manière substantielle. Depuis que la FTC a perdu son procès en juillet dernier, l'autorité britannique de la concurrence a demandé à Microsoft de restructurer l'acquisition au niveau mondial et n'a donc pas acquis les droits de diffusion dans le cloud des jeux d'Activision Blizzard aux États-Unis », a déclaré un porte-parole de Microsoft.

    Microsoft a répondu à la plainte de la FTC par une lettre adressée à la cour d'appel du neuvième circuit de San Francisco, dans laquelle il nie que ses licenciements prouvent qu'il est revenu sur sa parole devant le tribunal. L'avocat de Microsoft, Rakesh Kilaru, a écrit que Microsoft envisageait déjà des licenciements avant la fusion. « L'annonce récente ne peut pas être entièrement attribuée à la fusion. Ce qui est plus important, c'est que Microsoft continue à soutenir pleinement les déclarations qu'elle a faites à ce tribunal", a écrit Kilaru dans la lettre adressée au tribunal.

    « Pour être clair, bien que certains chevauchements aient été identifiés et que certains emplois aient été supprimés, Microsoft a structuré et gère l'entreprise après la fusion d'une manière qui lui permettra facilement de céder tout ou partie des activités d'Activision en tant qu'acteurs robustes du marché dans le cas improbable où une cession serait finalement ordonnée. C'est précisément ce que Microsoft a déclaré précédemment », a-t-il ajouté.

    Sources : la lettre de la FTC (PDF), la réponse de Microsoft (PDF)

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de la nouvelle tentative de la FTC visant à annuler la fusion entre Microsoft et Activision Blizzard ?
    Selon vous, y a-t-il des chances que la FTC parviennent à l'annulation de l'accord de fusion ? Pourquoi ?
    Que pensez-vous de la réponse de Microsoft aux nouvelles accusations de la FTC ?

    Voir aussi

    Microsoft licencie 1 900 employés d'Activision Blizzard et de la Xbox. Mike Ybarra, président de Blizzard, quitte l'entreprise, ainsi que son cofondateur et responsable de la conception, Allen Adham

    Les revenus des jeux de Microsoft dépassent ceux de Windows grâce à Activision Blizzard. Ce segment devient la troisième source de revenus de Microsoft, derrière le cloud et la productivité

    Microsoft a officiellement finalisé l'acquisition d'Activision Blizzard, éditeur de certaines des franchises les plus jouées et les plus appréciées de l'histoire des jeux sur console, PC et mobile

Discussions similaires

  1. Microsoft veut acquérir Activision Blizzard pour 68,7 milliards de dollars
    Par LittleWhite dans le forum Développement 2D, 3D et Jeux
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/01/2022, 22h40
  2. Réponses: 9
    Dernier message: 20/03/2021, 03h43
  3. L'accord entre Nokia et Microsoft ne couvre pas les tablettes
    Par Gordon Fowler dans le forum Applications mobiles
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/03/2011, 18h53
  4. L'accord entre Nokia et Microsoft ne couvre pas les tablettes
    Par Gordon Fowler dans le forum Mobiles
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/03/2011, 18h53
  5. Accord entre Novell et Microsoft
    Par Lunixinclar dans le forum Linux
    Réponses: 9
    Dernier message: 23/11/2006, 09h33

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo