IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    208
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 208
    Points : 4 009
    Points
    4 009
    Par défaut Smartmatic, une entreprise qui développe des technologies électorales, intente un procès de 2,7 Md$ contre Fox
    Smartmatic, une entreprise qui développe des technologies électorales, intente un procès de 2,7 Md$ contre Fox News
    pour campagne de désinformation qui aurait mis en danger sa survie

    Smartmatic, l’entreprise basée à Londres au Royaume-Uni et connue pour ses technologies électorales allègue que les partis ont travaillé de concert durant les élections américaines de 2020 pour mener une campagne de désinformation qui aurait mis en danger sa survie. Rappelons qu’au lendemain des élections, Trump a affirmé que l'élection avait été truquée. Ses alliés, dont Fox, Giuliani et Powell, ont exposé diverses théories de conspiration au sujet de Smartmatic qui n'aurait fourni ses services au comté de Los Angeles que pour les élections générales de 2020.

    La société a déclaré avoir identifié cent fausses déclarations et implications concernant Smartmatic et ses services faites sur les programmes de Fox News. La plainte met en cause Fox News et les animateurs de Fox Business Network Maria Bartiromo, Lou Dobbs et Jeanine Pirro, ainsi que deux invités qui sont apparus à plusieurs reprises dans leurs émissions dans les semaines qui ont suivi les élections : Sidney Powell et Rudolph W., deux avocats pro-Trump.

    Smartmatic a déposé ce jeudi à la Cour suprême de l'État de New York une plainte de près de 300 pages contre le réseau et sa société mère, Fox Corp. Parmi les dizaines d'exemples cités dans la plainte, on trouve un épisode du 12 novembre du "Lou Dobbs Tonight", dans lequel Giuliani, avocat pro-Trump, affirme que Smartmatic a été fondée par trois Vénézuéliens proches de l'ancien dictateur Hugo Chávez.

    Nom : FoxB.png
Affichages : 865
Taille : 192,0 Ko

    Smartmatic a déclaré dans la plainte que l'entreprise avait effectué des travaux dans un seul comté pendant les élections de novembre, aidant les fonctionnaires de Los Angeles à mettre en place un système de vote fiable en cas de pandémie. Selon les dirigeants de Smartmatic, la campagne de diffamation a réussi à faire connaître l'entreprise « comme un criminel qui a volé les élections américaines de 2020 », ce qui a entraîné la perte de partenaires commerciaux, des relations tendues avec les clients et un préjudice estimé à plus de 500 millions de dollars.

    « Fox est responsable de cette campagne de désinformation, qui a porté atteinte à la démocratie dans le monde entier et a causé un préjudice irréparable à Smartmatic et aux autres parties prenantes qui contribuent aux élections modernes », a indiqué le PDG de Smartmatic, Antonio Mugica, sur le site web de la société. Le PDG de la société estime qu’ils n’avaient pas de choix au sujet de la décision de la société de porter plainte. « La campagne de désinformation qui a été lancée contre nous est une campagne d'oblitération. Pour nous, c'est existentiel et nous devons agir », a-t-il déclaré.

    Comme réponse à la société Smartmatic, un porte-parole de Fox News a déclaré : « FOX News s'engage à fournir le contexte complet de chaque histoire avec des reportages approfondis et une opinion claire. Nous sommes fiers de notre couverture des élections de 2020 et nous défendrons vigoureusement ce procès sans fondement devant les tribunaux ».

    Le procès a lieu quelques mois après que Fox News a conclu un accord pour une somme non divulguée avec les parents de Seth Rich, membre du Comité national démocratique. Après que Rich a été tué dans ce que la police a décrit comme un vol bâclé en 2016, les parents de Rich ont poursuivi Fox pour détresse émotionnelle à cause d'une fausse histoire suggérant qu'il avait été assassiné à des fins politiques.

    Selon un média américain, le procès de Smartmatic pourra évaluer si un média peut être tenu financièrement responsable des choses dites par des commentateurs politiques, ou même par leurs invités. Pour ce média, Ni Powell ni Giuliani ne travaillent pour Fox News. Dobbs et Pirro sont tous deux membres de la division d'opinion, où ils ont plus de latitude pour exprimer leurs opinions personnelles que les reporters et les présentateurs du média d’information. « Cette plainte établit un récit convaincant dans ses plus de 270 pages », a déclaré Roy Gutterman, qui dirige le Tully Center for Free Speech à l'université de Syracuse. « Il sera certainement intéressant de voir comment les accusés vont formuler leurs réponses ».

    Powell et Giuliani, ont déjà été poursuivis pour des raisons similaires par une autre société de technologie électorale, Dominion Voting Systems. D'autres poursuites pourraient être en cours. Smartmatic a envoyé des lettres de mise en demeure à Newsmax et One America News concernant les accusations de fraude portées sur leurs émissions, mais n'a pas encore indiqué si elle allait les poursuivre en justice. « Nous adoptons une approche mesurée dans nos démarches », a déclaré la compagnie.

    Vote démocratique et technologie d’automatisation

    L’offre électorale de Smartmatic comprend des machines, des logiciels et des services nécessaires pour assurer la réussite complète d’une élection. Elle propose également des solutions en dehors du domaine électoral. Après avoir observé le déroulement des élections dans plus de 70 pays et avoir interagi avec les élections dans le monde entier, les chercheurs d'Electoralmaturity.org, structure parrainée par Smartmatic, ont développé le modèle de maturité de l'automatisation des élections. Ce modèle permet à toute personne d’évaluer les avantages tirés des différents niveaux d'automatisation au sein d'une élection.

    Modèle de maturité pour l'automatisation des élections

    Nom : Model1.PNG
Affichages : 900
Taille : 106,7 Ko

    À la lumière de ces modèles, tout pays avancera de gauche à droite et de bas en haut en suivant simplement la courbe. Cependant, une commission électorale fait parfois de nombreux pas au même temps (t). Il est théoriquement possible de réaliser les huit étapes ensemble, bien qu'aucun pays n’ait jamais fait cela. L'étape zéro serait une élection purement manuelle n'utilisant aucune technologie. La première étape est le niveau minimum d'automatisation, où il n'y a qu'un contrôle automatisé d’une élection. Le modèle va jusqu'à la huitième étape, où il y a une combinaison de vote électronique en utilisant les machines à voter, Internet et l'utilisation de la biométrie pour authentifier l'éligibilité des électeurs et activer la séance de vote.

    D’après certains analystes, les élections manuelles sont extrêmement vulnérables, sujettes à des erreurs et très coûteuses. Actuellement dans le monde, plus de 70 pays se situent entre les étapes 1 et 8 de la courbe de maturité de l'automatisation des élections. Lorsque Smartmatic a démarré en avril 2000, elle a offert ses services aux banques. Le passage à la sécurité des élections s'est fait après qu'Antonio Mugica, fondateur de la société et son directeur général, s'est rendu dans le comté de Palm Beach lors des élections contestées de 2000. « Nous étions au premier rang pour regarder ce cirque, a-t-il déclaré. Cela a vraiment eu un impact sur nous. »

    Avantages de l'automatisation des élections

    Nom : model2.PNG
Affichages : 858
Taille : 112,4 Ko

    Toutefois, l'analyse de Smartmatic n'est pas partagée par tout le monde. Pour Dmitri Alperovitch, expert en cybersécurité, le vote sur papier est l'option la plus fiable. Selon l'ancien directeur de la technologie de CrowdStrike Holdings, les meilleurs moyens de s'assurer qu'un piratage numérique ne se produira pas, sont le vote en personne et les bulletins de vote qui sont soit envoyés par la poste, soit déposés sur des sites de collecte. « Ma plus grande préoccupation en tant qu'expert en cybersécurité est, bien sûr, le piratage de nos systèmes électoraux, tant du côté de l'influence que du point de vue du vote. Et je peux vous dire, d'après mon expérience, que le vote est la chose la plus difficile à sécuriser en matière de cybersécurité », avait déclaré Alperovitch à l'approche des élections de novembre 2020. « La seule façon de savoir comment le faire bien et en toute sécurité est d'utiliser du papier, qu'il s'agisse de bulletins de vote par correspondance ou de voter en personne ».

    L'entreprise a réussi à fournir ses machines de vote électronique, ses plateformes de vote en ligne et ses logiciels pour les élections dans le monde entier. Elle a également été utilisée lors du caucus présidentiel de 2016 dans l'Utah. En 2018, le comté de Los Angeles a choisi Smartmatic pour développer un nouveau système électoral, et sa technologie y a été utilisée lors des primaires présidentielles de mars et à nouveau lors des élections générales.


    Source : Vidéo

    Et vous ?

    Pensez-vous que les élections manuelles sont extrêmement vulnérables ?

    Êtes-vous pour une élection complètement informatisée ou pour une élection purement manuelle ?

    Quel est votre avis sur la plainte de Smartmatic ?

    Voir aussi :

    Le service postal américain dépose un brevet pour un système de vote basé sur la blockchain, afin de « fournir un système de vote fiable »

    App de vote du Parti démocratique de l'Iowa pour les présidentielles : pas de contrôle de sécurité, pas de test, pas de formation. Le PDG de la société qui a gagné le marché s'excuse

    USA : la méthode de vote la plus sûre est l'utilisation du papier, selon un expert en cybersécurité, c'est le meilleur moyen de s'assurer qu'un piratage numérique ne se produira pas

    Trump accuse Google de vouloir œuvrer à lui faire perdre les élections présidentielles de 2020 et lui lance un avertissement
    Bien avec vous.

  2. #2
    Membre actif
    Homme Profil pro
    salarié
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    88
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : salarié

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 88
    Points : 211
    Points
    211
    Par défaut
    Pensez-vous que les élections manuelles sont extrêmement vulnérables ?

    A partir du moment où il y a des scrutateurs assez diversifiés sont présents, non. Et les gens engagent leur responsabilité pénale et civile...

    Êtes-vous pour une élection complètement informatisée ou pour une élection purement manuelle ?

    Complètement manuelle. N'importe quel informaticien un peu expérimenté ne peut pas avoir confiance dans l'informatisation complète.

    Quel est votre avis sur la plainte de Smartmatic ?

    Franchement, ils se réveillent maintenant ? Affaire à suivre de près, en relation avec la liberté d'expression.

  3. #3
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    L'arroseur arrosé...

  4. #4
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Analyste développement logiciel
    Inscrit en
    novembre 2012
    Messages
    11
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste développement logiciel
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2012
    Messages : 11
    Points : 59
    Points
    59
    Par défaut On a besoin des 2.
    D'après moi, on peut utiliser l'informatique et avoir tous les avantages sans les inconvénients de cette manière :
    1) Lorsqu on présente sa carte au bureau de vote, on reçoit un bulletin anonyme papier et une enveloppe.
    2) On va dans l'isoloir, on met le bulletin papier dans l'ordinateur. On fait son choix. On confirme son choix. La machine imprime le choix sur le bulletin et enregistre le vote.
    3) L'électeur vérifie que l'ordinateur a bien imprimé (ou fait un trou devant, à analyser) ce qu'il a choisi. Mets son bulletin dans l'enveloppe et l'enveloppe dans l'urne.
    4) La partie informatique fait son chemin, la partie matérielle aussi. On dépouille les 2. L'avantage c'est qu'on a un check. En cas de différences significatives entre les 2, on enquête.
    Cette solution donne des résultats rapides, fiables et précis. Un cyberpiratage est détecté par le check manuel, une erreur de comptage, une perte d'urne, etc.. par le check informatique.

    Par contre, le vote par correspondance est une arnaque à bannir mais qu'on est maintenant obligé de taire aux US si on ne veut pas passer pour un "terroriste local". C'est d'ailleurs drôle et triste de voir les américains dénonceurs du vote électronique se sentir obligés de valider le vote par correspondance pour pas dénigrer le résultat de l'élection de Biden. Les mêmes auraient dénoncé cette pratique avec raison il y a à peine 1an.

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 31/12/2020, 12h40
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 11/12/2020, 16h30
  3. Réponses: 23
    Dernier message: 17/02/2020, 05h00
  4. Réponses: 4
    Dernier message: 08/11/2018, 23h58
  5. Réponses: 1
    Dernier message: 18/05/2017, 09h25

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo