+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
  1. #1
    Rédacteur

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mars 2017
    Messages
    39
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2017
    Messages : 39
    Points : 778
    Points
    778

    Par défaut ZeniMax intente un procès contre Samsung et son casque Gear VR qui réutiliserait les codes d’Id Software

    Après Oculus VR, ZeniMax intente un procès contre Samsung et son casque Gear VR
    qui réutiliserait illégalement sa technologie de réalité virtuelle

    ZeniMax, l’entreprise mère de Bethesda Softworks et Id Software, sort à peine d'une procédure judiciaire qu'elle a intentée et gagnée contre la société Oculus VR, une filiale de Facebook. ZeniMax accusait la société Oculus d'avoir dérobé et exploité ses secrets technologiques pour la conception du casque de réalité virtuelle Oculus.

    ZeniMax affirmait que son ex-employé et cofondateur d’Id Software, Jonh Carmack, qui depuis est devenu CTO chez Oculus, avait dérobé et vendu les codes secrets d’Id Software à Oculus. Tout ceci se serait produit en 2013, avant le départ de Jonh Carmack de ZeniMax. De même, ZeniMax prétendait que la Société Oculus et son fondateur, Palmer Luckey, réalisaient une exploitation commerciale illégale d’un produit développé à partir des secrets technologiques de réalité virtuelle qui appartiennent à ZeniMax.

    Par la suite, le tribunal fédéral de Dallas a donné raison à ZeniMax et condamné Oculus pour violation de la propriété intellectuelle, rupture d’un accord de confidentialité et mauvaise utilisation de marques déposées. Cependant, Oculus a été disculpée pour toutes les autres charges comme le vol de secrets commerciaux. ZeniMax, au passage, a empoché 500 millions USD sur les 2 milliards qu'elle réclamait pour compensation et les 4 autres milliards USD qu'elle réclamait à titre de dommages et intérêts.

    Nom : samsung-gear-vr-750x422.jpg
Affichages : 770
Taille : 33,7 Ko

    L’entreprise ZeniMax a décidé cette fois de s’attaquer à Samsung. Elle a déposé une nouvelle plainte le vendredi 12 mai 2017 devant la Cour fédérale de Dallas. Elle prétend que le casque de réalité virtuelle du Sud-Coréen, le Samsung Gear VR, est conçu sur la base de technologies qui sont la propriété intellectuelle de ZeniMax. Ces mêmes technologies qui ont été employées à tort par la société de Jonh Carmack. Officiellement, le Samsung Gear VR est basé sur le logiciel d'Oculus. Le plaignant soutient donc que Samsung « a continué à promouvoir et à vendre son Samsung Gear VR ainsi que de grandes quantités d’appareils mobiles » en profitant de manière illégale et en toute connaissance de cause, des technologies et des secrets commerciaux de ZeniMax.

    Le plaignant ajoute que Samsung continue de développer son casque de réalité virtuelle et à fournir des mises à jour logicielles pour son produit en connaissance de cause et sans avoir obtenu l’accord préalable de ZeniMax pour l’utilisation de ses technologies. Il soutient que Carmack aurait rencontré secrètement Matt Hooper en 2013, un de ses anciens employés qui travaille aujourd’hui pour Oculus. Ils auraient discuté d’Oculus ainsi que des moyens nécessaires au développement d’un plan d’attaque pour la réalité virtuelle dans le marché mobile qu’ils pourraient plus tard proposer à Samsung.

    ZeniMax précise que la société Samsung ne peut prétendre ignorer la procédure judiciaire qu’elle a intentée contre Oculus en 2014 ni ses résultats. C’est sur cette base qu’elle réclame à Samsung des royalties justes, des dédommagements exemplaires sur les profits tirés de la vente des appareils concernés, le remboursement de ses frais judiciaires…

    D'après ZeniMax, « Samsung sait ou devrait raisonnablement savoir que son Samsung Gear VR présenté sur le marché comme un produit qui repose sur le logiciel Oculus, est en fait basé sur des technologies propriétaires qui appartiennent à ZeniMax. Le casque Samsung Gear VR fonctionne à partir d’informations que Luckey, Carmack et Oculus ont fournies à Samsung en violation du contrat de confidentialité liant Carmack à ZeniMax et des droits de ZeniMax. »


    Sources : Scribd, ibtimes

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?


    Voir Aussi

    Oculus condamnée à verser 500 millions de dollars à Zenimax pour plusieurs manquements, mais le vol de secrets commerciaux n'a pas été retenu

    Affaire Oculus Rift : le PDG de Facebook Marc Zuckerberg se présentera finalement au tribunal pour répondre aux accusations de Zenimax

  2. #2
    Expert confirmé
    Avatar de TiranusKBX
    Homme Profil pro
    Développeur C, C++, C#, Python, PHP, HTML, JS
    Inscrit en
    avril 2013
    Messages
    1 349
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 27
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur C, C++, C#, Python, PHP, HTML, JS
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2013
    Messages : 1 349
    Points : 4 483
    Points
    4 483
    Billets dans le blog
    6

    Par défaut

    Ils ne sont pas un peut vas en guerre chez ZeniMax ? Dire que Samsung était au courant juste parce qu'ils on déposés plainte contre Oculus Rift est osé.

Discussions similaires

  1. Samsung propose son framework open source IoT.js
    Par Stéphane le calme dans le forum JavaScript côté serveur
    Réponses: 0
    Dernier message: 30/07/2015, 15h00
  2. Samsung officialise son nouveau Galaxy S4 LTE-A
    Par Stéphane le calme dans le forum Actualités
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/06/2013, 18h51
  3. Réponses: 17
    Dernier message: 25/03/2011, 12h39
  4. Réponses: 8
    Dernier message: 22/11/2005, 07h29

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo