IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    1 761
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 1 761
    Points : 40 300
    Points
    40 300
    Par défaut Les livreurs d'Amazon doivent consentir à la surveillance par l'IA dans leurs camions ou perdre leur emploi
    Amazon utilise des caméras connectées à une IA dans les camionnettes de livraison
    et certains conducteurs sont préoccupés par le respect de leur vie privée

    Amazon, le leader mondial de l'e-commerce, a intégré dans ses vans de livraison des caméras connectées à une IA pour surveiller les livreurs tout le long du parcours de livraison et ainsi connaître leur performance. Certains conducteurs sont préoccupés par le respect de leur vie privée, car ils sont enregistrés "100 % du temps" par les caméras pendant qu'ils sont en route et signalent une série d'infractions à la sécurité, notamment le non-respect d'un stop, les excès de vitesse et la conduite distraite. De son côté par contre, le détaillant affirme que les caméras l'aideront à améliorer la sécurité de son réseau de livraison.

    Amazon veut garder un œil sur ses livreurs pendant le service

    Les chauffeurs Amazon de certaines installations américaines auront bientôt une paire d'yeux supplémentaire pour les surveiller lorsqu'ils prendront la route pour effectuer leurs livraisons quotidiennes. En effet, le géant mondial de l'e-commerce a récemment commencé à tester des caméras connectées à une IA dans les véhicules pour surveiller les chauffeurs de livraison sous contrat pendant qu'ils sont au travail. Amazon a confirmé ses faits au micro de CNBC, disant que cette "surveillance" va lui permettre d'améliorer la sécurité de son réseau de livraison, mais cela inquiète grandement les acteurs concernés.

    Nom : 161b6ac0-66c8-11eb-9f72-ba325f6c54a4.jpg
Affichages : 24110
Taille : 20,9 Ko

    Selon des critiques de l'industrie, cette forme de surveillance n'est pas loin de ce qui s'observe en Chine et ne devrait pas être autorisée aux États-Unis. D'après eux, cela crée un environnement de stress continu pour les conducteurs et constitue une violation flagrante de leur vie privée. Les caméras ont été déployées dans des fourgons de livraison de marque Amazon utilisés par une poignée d'entreprises qui font partie de son programme de partenariat de services de livraison, et qui sont en grande partie responsables des livraisons du dernier kilomètre.

    Selon les dires de Deborah Bass, porte-parole d'Amazon, qui a confirmé les faits à CNBC, les caméras pourraient être déployées dans d'autres prestataires de services de livraison au fil du temps. « Nous investissons dans la sécurité dans toutes nos activités et avons récemment commencé à déployer une technologie de sécurité basée sur des caméras de pointe dans toute notre flotte de livraison », a déclaré Bass dans un communiqué. « Cette technologie fournira aux conducteurs des alertes en temps réel pour les aider à rester en sécurité lorsqu'ils sont sur la route », a-t-elle ajouté.

    Amazon a déjà distribué une vidéo d'instruction aux prestataires de services de livraison, les informant du fonctionnement des caméras. Toutefois, nombreux sont ceux qui s'interrogent à propos de la surveillance de masse et l'utilisation abusive des données qui seront recueillies par le biais de ces caméras.

    Pourquoi Amazon fait-il maintenant appel à des caméras d'IA ?

    En effet, Amazon a mis en place un programme appelé DSP (Delivery Service Partner), regroupant les fournisseurs de services de livraison sous contrat et généralement reconnaissables aux fourgons de livraison de marque Amazon. Ils ramassent les colis dans les stations de livraison Amazon et les déposent aux portes. Le programme, lancé en 2018, a permis à l'entreprise d'augmenter rapidement ses capacités de livraison du dernier kilomètre et de concurrencer des partenaires de transport, tels que UPS et FedEx. Cependant, le programme DSP d'Amazon a fait l'objet de critiques pour le laxisme de ses protocoles de sécurité par le passé.

    Nom : 106834325-1612307951421-gettyimages-1230935623-AFP_9242CD.jpeg
Affichages : 2479
Taille : 25,7 Ko

    Des enquêtes menées par NBC News, ProPublica et BuzzFeed News, ont permis de relever plusieurs problèmes, mais aussi de constater les mauvaises conditions de travail dans certains DSP, sur la base d'entretiens avec des chauffeurs et d'anciens employés d'Amazon. Amazon a certainement longuement réfléchi à la façon de corriger le tir, ce qui l'a amené à déployer ces caméras. Les caméras pourraient contribuer à améliorer la sécurité, mais les défenseurs de la vie privée et plusieurs chauffeurs de DSP ont déclaré qu'ils s'inquiétaient d'éventuels compromis en matière de protection de la vie privée.

    Certains chauffeurs, qui ont demandé à rester anonymes par crainte de représailles de la part d'Amazon, ont décrit les caméras comme "dérangeantes", "Big Brother" et "un système de punition". D'autres ont déclaré craindre que les caméras connectées à un système d'intelligence artificielle n'ajoutent une pression supplémentaire à un travail qui implique déjà une charge de travail intense de livraison de centaines de colis par jour. Les chauffeurs ont déclaré qu'ils sont passibles de mesures disciplinaires, pouvant aller jusqu'au licenciement, en fonction de la gravité de l'infraction à la sécurité enregistrée par la caméra.

    En fait, selon une politique de confidentialité publiée par Amazon en rapport avec les caméras, les images collectées par ces dernières peuvent être utilisées pour des décisions d'emploi. « Je ne pense même pas qu'Amazon sache encore toutes les façons dont ils utiliseront la vidéo recueillie par ces appareils », a déclaré Evan Greer, directeur adjoint du groupe de droits numériques Fight for the Future. « Cela signifie simplement que chaque véhicule Amazon sera désormais aussi une caméra de surveillance Amazon. Et pour l'instant, il n'y a aucune loi en place pour régir ce qu'Amazon peut faire avec toutes ces images une fois qu'elles ont été collectées ».

    Comment fonctionnent les caméras de surveillance d'Amazon ?

    Dans la vidéo d'instruction adressée par Amazon aux DSP, le détaillant a affirmé que ses caméras d'IA enregistrent "100% du temps" lorsque les conducteurs sont sur la route. Amazon utilise une caméra alimentée par l'AI fabriquée par Netradyne, une start-up de San Diego fondée en 2015 par deux anciens employés de Qualcomm. La caméra, appelée Driveri, possède quatre objectifs qui capturent la route, le conducteur et les deux côtés du véhicule. Les caméras sont équipées d'un logiciel d'intelligence artificielle capable de détecter 16 problèmes de sécurité différents.

    Cela comprend si un conducteur ne s'arrête pas à un stop, s'il est distrait, s'il roule à grande vitesse, s'il freine brusquement et si le conducteur porte sa ceinture de sécurité. Un conducteur de DSP dans le Kentucky a déclaré que les caméras peuvent également détecter si un conducteur bâille. Plus encore, Karolina Haraldsdottir, un cadre supérieur pour la sécurité du dernier kilomètre chez Amazon, a déclaré dans la vidéo que la caméra émet une alerte sonore, comme "Maintenez une distance de sécurité", "Aucun arrêt détecté" et "Veuillez ralentir", lorsqu'elle détecte certaines violations de la sécurité.

    Nom : dims.jpg
Affichages : 2478
Taille : 34,0 Ko

    « La sécurité est notre priorité absolue chez Amazon et nous espérons que ce nouveau système apportera aux conducteurs et aux prestataires de services numériques une tranquillité d'esprit tout en faisant sourire nos clients », a expliqué Haraldsdottir. Lorsque la caméra détecte qu'un employé a un comportement de conduite dangereux, elle déclenche le téléchargement des images vers un "portail sécurisé" accessible par Amazon et le DSP. Interrogé par CNBC, un porte-parole d'Amazon n'a pas répondu aux questions demandant comment les images sont sécurisées.

    La vidéo dit toutefois que les conducteurs ont un certain contrôle sur la caméra, qui n'enregistre pas l'audio. Un bouton sur la caméra permet aux conducteurs de télécharger manuellement les images, et les conducteurs peuvent éteindre les caméras orientées vers la cabine lorsque le contact de leur fourgon est coupé, ce qui leur permet d'avoir un peu d'intimité pendant leur pause déjeuner ou lorsqu'ils passent un appel téléphonique. Amazon a en outre déclaré que la caméra n'envoie pas de "flux en direct" à Amazon ou aux DSP.

    Cela dit, certains déclencheurs de sécurité signalés par la caméra en temps réel peuvent amener Amazon à entrer en contact avec le conducteur lorsqu'il est sur la route. Par exemple, le conducteur du Kentucky a déclaré que si un conducteur est pris en train de bâiller, la caméra lui demandera de se garer pendant au moins 15 minutes. Si le conducteur n'obtempère pas, il peut recevoir un appel de son service de sécurité routière lui demandant de se garer. Amazon peut également utiliser les images pour d'autres fins que l'application des mesures de sécurité.

    Dans la vidéo, Haraldsdottir explique également que les images peuvent être utilisées dans le cadre d'enquêtes sur des incidents. Il peut s'agir de collisions avec d'autres véhicules ou des piétons, ou encore de vols de colis. « Les séquences vidéo peuvent être l'un des meilleurs outils pour obtenir rapidement des faits sur une situation », a expliqué Haraldsdottir dans la vidéo, avant de passer à un scénario où les séquences de Driveri ont été « utilisées pour acquitter un conducteur de toute responsabilité dans des incidents de sécurité ».

    Enfin, la politique de confidentialité stipule que les images peuvent être remises aux forces de l'ordre ou utilisées comme preuves dans le cadre de procédures judiciaires si nécessaire.

    De plus en plus d'entreprises font appel à cette technologie

    Selon le rapport de CNBC, Amazon n'est pas la seule entreprise de logistique à s'appuyer sur cette technologie. Selon Dan McMackin, porte-parole d'UPS (United Parcel Service), une entreprise postale américaine, l'entreprise a testé l'année dernière des caméras orientées vers l'avant et équipées de capteurs qui émettent des alertes de sécurité dans des fourgons dans plusieurs villes dans le cadre d'un essai de "preuve de concept initiale". Le test a suscité un certain recul de la part du syndicat des camionneurs. Selon les experts, les capacités de l'IA sont tout aussi préoccupantes.

    Nom : 106835139-1612400101488-Amazon_DSP_camera_road-facing_view.jpg
Affichages : 2483
Taille : 33,5 Ko

    Cela en raison du fait que l'IA permet à Amazon de s'appuyer sur un logiciel pour examiner les images à l'échelle, ce qui peut produire des erreurs de jugement. De plus, des recherches antérieures sur les systèmes d'IA ont montré que la technologie présente des préjugés raciaux et sexistes, comme Gender Shades, une étude marquante de 2018 qui a révélé que la technologie de reconnaissance faciale est très imprécise pour les personnes de couleur noire.

    « Lorsque vous superposez une technologie de surveillance à un système déjà discriminatoire, cela automatise, amplifie et exacerbe cette discrimination, sans qu'aucune règle soit en place pour protéger les travailleurs », a déclaré Greer. Selon un chauffeur d'Amazon, qui a demandé à rester anonyme, les conducteurs qui auraient pu être mal à l'aise avec cette technologie n'ont pas eu la possibilité de se désengager.

    Ce dernier a dû accepter électroniquement les conditions d'installation de la caméra. « Sinon, je ne pourrais pas travailler pour Amazon », a-t-il déclaré. Greer a expliqué que les caméras connectées à une IA envoient un message aux travailleurs, à savoir qu'on ne peut pas leur faire confiance.

    Sources : Politique de confidentialité d'Amazon sur les caméras, Vidéo d'Amazon

    Et vous ?

    Que pensez-vous du système de surveillance des conducteurs d'Amazon ?
    Amazon a-t-il le droit de surveiller ces travailleurs sous prétexte d'amélioration de la sécurité ?
    Pensez-vous que ces pratiques vont se généraliser dans l'industrie, notamment au sein des entreprises de logistiques ?

    Voir aussi

    La reconnaissance faciale utilisée en Chine pour tout, de la collecte des déchets à la distribution de rouleaux de papier toilette, d'après une enquête, les citoyens sont de plus en plus préoccupés

    Chine : même les porteurs de masques peuvent être identifiés, selon une société chinoise de reconnaissance faciale

    La pandémie profite à l'industrie des logiciels de surveillance anti-tricherie qui sont de plus en plus déployés pour surveiller les étudiants pendant les examens en ligne

    La police chinoise s'équipe de lunettes dotées d'une technologie de reconnaissance faciale pour scanner les foules à la recherche de suspects

    La police de Londres déploiera des caméras de reconnaissance faciale dans toute la ville, les militants de protection de la vie privée ont qualifié cette décision de menace grave contre les libertés
    «»
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    Profil pro
    Consultant en technologies
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    517
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en technologies
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 517
    Points : 821
    Points
    821
    Par défaut
    Quelle vie privée en entreprise ? Elle s ' interrompt a l ' entrée , durant la journée de travaille et reprend en fin de journée

  3. #3
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Déjà que les livreurs en général roulent comme des assassins, on va passer un level !

  4. #4
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Développeur C++/C#
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    23
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur C++/C#
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 23
    Points : 84
    Points
    84
    Par défaut
    Amazon a-t-il le droit de surveiller ces travailleurs sous prétexte d'amélioration de la sécurité ?
    Si ça peut permettre d'éviter que le livreurs reparte avec mon colis chez lui, pourquoi pas.

  5. #5
    Membre régulier
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    103
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 103
    Points : 97
    Points
    97
    Par défaut
    Citation Envoyé par Acheumeuneu Voir le message
    Déjà que les livreurs en général roulent comme des assassins, on va passer un level !
    Au contraire, ils se feront réprimander (ou même virer) en cas de conduite dangereuse.

    Pour ma part je vois pas de soucis à mettre des caméras dans les camionnettes de livraison.

  6. #6
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Intégrateur Web
    Inscrit en
    août 2012
    Messages
    238
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Intégrateur Web
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2012
    Messages : 238
    Points : 868
    Points
    868
    Par défaut Humain ?
    @darklinux, @fmartini, @ Karshick :

    Si je lis correctement vos posts, vous semblez considérer le chauffeur-livreur comme un simple élément dans le processus de livraison dont il faudrait cadrer impitoyablement le comportement, et peu importe le coût humain de la chose.

    Sérieux, ça vous plairait, VOUS, d'être constamment contrôlé dans votre travail, avec une caméra et un micro, et un keylogger pour enregistrer votre vitesse de frappe, la nature de vos textes et le nombre de ligne de code que vous produisez, sans possibilité de lire/écrire un e-mail privé ou d'avoir un entretien privé dans le cadre de votre travail, sans possibilité de lâcher un juron ou une vanne à un collègue, avec chronométrage de vos pauses café ou de votre temps passé aux toilettes (voire avec comptage du nombre de PQ consommés et analyse de votre urine et de vos excréments) ?

    Ah ! mais peut-être que vous n'êtes pas concernés ? Peut-être que vous êtes des Humains Véritables disposant de droits inaliénables, et pas des sous-êtres taillables et corvéables à merci ? Peut-être que vous êtes de Hauts Membres du Parti Intérieur ayant la liberté d'éteindre votre télécran pour échapper à la surveillance de Big Brother ? Ou peut-être que vous êtes contents de la surveillance dont vous êtes l'objet ? Tandis que les chauffeurs-livreurs, hein...

    Enfin, notez que les chauffeurs-livreurs, coincés entre contraintes de résultat et surveillance vidéo sont inévitablement poussés à la faute. Par exemple, démettre et remettre sa ceinture de sécurité, ça prend du temps, et beaucoup ne la mettent pas pour cette raison, et dans les quartiers résidentiels anciens des villes, avec maisons sans garage ou sans allée de stationnement, pratiquement toutes les places de stationnement en rue sont occupées par les voitures des résidents locaux ou de travailleurs navetteurs garées là pour la journée (j'ai vécu dans un tel quartier pendant des années, et à Bruxelles depuis 35 ans), il est, sauf heureux hasard, impossible de se parquer autrement qu'en double file pour livrer un colis, etc., etc.

    Précision: je ne suis pas chauffeur-livreur.

  7. #7
    Membre expert

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    2 734
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 2 734
    Points : 3 860
    Points
    3 860
    Par défaut
    Bonsoir,

    [quote]Amazon utilise des caméras connectées à une IA dans les camionnettes de livraison , et certains conducteurs sont préoccupés par le respect de leur vie privée.

    Que pensez-vous du système de surveillance des conducteurs d'Amazon ?[quote]

    Il y a du bon comme du mauvais , plutôt très mauvais ...

    > bon : permet de s'assurer que les livreurs ne roulent pas comme des sauvages ou ne livrent pas les colis de manières hasardeuses, permet aussi de lutter contre la fauche au colis et les voles .

    > très mauvais : chauffeur livreur reste un métier très précaire, avec des horaires parfois à la "con" , de nuit, tard le soir, le week end , en heure de pointe , le stresse de garer pour livrer ... Il y a aussi un fort risque de jeter l'oprobe sur les personnes issues de l'immigration qui exercent ce métier, avec le clicher "si étranger = voleur". On jette par défaut une "suspicion" . C'est vraiment plus que malsain et rageant comme technologie de faire un tel amalgame :/

    [quote]Amazon a-t-il le droit de surveiller ces travailleurs sous prétexte d'amélioration de la sécurité ?[quote]

    Quand on voit que bon nombre de véhicules livraisons sont malmenés a cause d'accidents et / ou d'accrochages , on peut comprendre qu'une dashcam permettent d'avoir une vision en cas de pépin. Pour savoir ce qui c'est passé. Pour l'aspect "flicage" et filmé en permanence , c'est beaucoup moins cool ... il y a comme un infantilisation des employés. Une sorte d’épée de damoclesse , si faute > alors on a des armes pour "dégager l'employé", qu'il soit responsable ou non ...

    [quote]Pensez-vous que ces pratiques vont se généraliser dans l'industrie, notamment au sein des entreprises de logistiques ?[quote]

    En Europe on a ces élèments qui arrivent : la 5G , la RNT/DAB+ , les abonnements avec SIM M2M pour les appelles d'urgences et GPS, les boitier de suivi dans les PL, les taxes au km pour les voitures electriques, l'automatisation des péages (via télépéage ?).

    https://www.matooma.com/fr/s-informe...-a-14-chiffres
    https://alarme.ooreka.fr/astuce/voir...ts-electriques
    https://www.leparisien.fr/societe/vo...18-7632537.php
    https://www.turbo.fr/actualite-autom..._7GtGwKH0qCxjk
    https://www.hitwest.com/news/la-radi...n-marche-34133
    https://www.jeanmarcmorandini.com/ar...-bande-fm.html https://www.rtbf.be/info/medias/deta...es?id=10271163
    http://www.lafrap.fr/podcasts/la-rad...-atlantique-d1
    https://www.lemonde.fr/big-browser/a...7_4832693.html
    https://www.lalettre.pro/Le-DAB-bien...rs_a21345.html
    https://www.lalettre.pro/Geneve-un-s...ue_a21513.html
    https://www.csa.fr/Informer/Comment-...ique-terrestre
    https://www.largus.fr/actualite-auto...-10456402.html
    https://www.frandroid.com/produits-a...e-a-lassemblee
    http://www.fiscalonline.com/La-taxe-...verra-pas.html
    https://www.bfmtv.com/economie/comme...e-1705960.html
    https://www.quechoisir.org/actualite...5_jpdQxICBKlCQ
    https://www.nextinpact.com/brief/des...aptes-8424.htm

    D'un peu plus loin, on a depuis 2010-2015 les dashcam qui se développent en Europe de l'Est et Russie , dans les voitures pour des questions d'assurances.

    Bientôt des "nouveaux flicages" pour les conducteurs aussi bien pro que perso.

    Amazon est simplement le "précurseur" des tendances futurs à venir.

    Citation Envoyé par sirthie
    @darklinux, @fmartini, @Karshick :

    Si je lis correctement vos posts, vous semblez considérer le chauffeur-livreur comme un simple élément dans le processus de livraison dont il faudrait cadrer impitoyablement le comportement, et peu importe le coût humain de la chose.

    Sérieux, ça vous plairait, VOUS, d'être constamment contrôlé dans votre travail, avec une caméra et un micro, et un keylogger pour enregistrer votre vitesse de frappe, la nature de vos textes et le nombre de ligne de code que vous produisez, sans possibilité de lire/écrire un e-mail privé ou d'avoir un entretien privé dans le cadre de votre travail, sans possibilité de lâcher un juron ou une vanne à un collègue, avec chronométrage de vos pauses café ou de votre temps passé aux toilettes (voire avec comptage du nombre de PQ consommés et analyse de votre urine et de vos excréments) ?

    Ah ! mais peut-être que vous n'êtes pas concernés ? Peut-être que vous êtes des Humains Véritables disposant de droits inaliénables, et pas des sous-êtres taillables et corvéables à merci ? Peut-être que vous êtes de Hauts Membres du Parti Intérieur ayant la liberté d'éteindre votre télécran pour échapper à la surveillance de Big Brother ? Ou peut-être que vous êtes contents de la surveillance dont vous êtes l'objet ? Tandis que les chauffeurs-livreurs, hein...

    Enfin, notez que les chauffeurs-livreurs, coincés entre contraintes de résultat et surveillance vidéo sont inévitablement poussés à la faute. Par exemple, démettre et remettre sa ceinture de sécurité, ça prend du temps, et beaucoup ne la mettent pas pour cette raison, et dans les quartiers résidentiels anciens des villes, avec maisons sans garage ou sans allée de stationnement, pratiquement toutes les places de stationnement en rue sont occupées par les voitures des résidents locaux ou de travailleurs navetteurs garées là pour la journée (j'ai vécu dans un tel quartier pendant des années, et à Bruxelles depuis 35 ans), il est, sauf heureux hasard, impossible de se parquer autrement qu'en double file pour livrer un colis, etc., etc.

    Précision: je ne suis pas chauffeur-livreur.
    Je dis, chapeau et respect. Je suis d'accord avec toi.

    Bien trop souvent maintenant on considère les "petites mains" comme des variables d'ajustement. Entre la théorie et la pratique , de manière systématique tout est fait par moment pour que soyez poussé à la faute , ou alors il est impossible de respecter la loi ... C'est fort de café de se servir de la techno pour aller dire "ho lui la vilain garnement on va te licencier " .

  8. #8
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    février 2011
    Messages
    40
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2011
    Messages : 40
    Points : 56
    Points
    56
    Par défaut
    Impressionnant... Quand je vois des personnes applaudirent ce genre d'initiative, je me dis que l'asservissement de l'humain n'est pas prêt de s'arrêter... Comment peut-on être aveugle au point de ne pas voir toutes les dérives possibles de ces fous milliardaires qui ne souhaitent qu'une chose. Le contrôle des populations.

    C'est vieux, kitch, mais tellement d'actualité.

  9. #9
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 143
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 143
    Points : 7 819
    Points
    7 819
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Pensez-vous que ces pratiques vont se généraliser dans l'industrie, notamment au sein des entreprises de logistiques ?
    En France, on a la chance d'avoir ce type de pratique bien encadré par CNIL.
    Y a quelques années, on avait exactement le même type d'article avec l'arrivée des montres et bracelets connectés par rapports aux mutuelles.
    Y a eu des autorisations au compte-goutte pour des essais où des personnes acceptaient des tarifs préférentiels en acceptant d'avoir leur hygiène de vie pistée via ces dispositifs.
    Résultat : tous les projets ont été arrêtés et c'est très très loin d'être généralisé, bien au contraire.

    Avoir un suivi GPS me semble être déjà largement suffisant.
    On peut assurer la sécurité et le traçage de la marchandise et des conducteurs ainsi qu'optimiser les circuits à la fois pour consommer moins et livrer plus vite.
    C'est déjà très intrusif car on peut pister le nombre et la durée des arrêts ainsi qu'avoir une estimation assez précise de la vitesse...


    J'ai mon beau frère qui est chauffeur PL et il a hurlé au scandale la première fois qu'on lui a imposé la traçage GPS dans son camion. Il en a même changé de boîte.
    Entre temps, il s'y est résigné car ça s'est généralisé puis il a fini par y trouver son compte car ses itinéraires étaient adaptés en temps réel ce qui lui a permis d'améliorer fortement sa ponctualité tout en étant moins dans les bouchons, etc.
    Pour finir, il a été totalement conquis quand il a eu un accident et qu'il a été pris en charge en un temps record.

    Aller au delà par les dispositifs de cet article est totalement déraisonné.
    En France, il est déjà interdit d'avoir des caméras braqués sur le poste des employés et y a des jurisprudences d'entreprises qui ont été sanctionnés après avoir licencié des employés en fournissant des preuves via des caméras qui filmaient leur écran...
    Du coup, on semble être préservé d'une mise en place généralisé d'un tel dispositif.


    Là où je vois un intérêt, c'est pour mener des expériences afin de mesurer réellement la durée de chaque action par la data.
    En clair, on suit une dizaine de livreurs durant une semaine afin de prendre des mesures.
    On voit alors le temps moyen que nécessite d'attacher / détacher sa ceinture et le nombre de fois que c'est effectué chaque jour...
    Du coup, on combine le tout et on peut donner des objectifs réalistes car basés sur la data.
    Cela évitera de fixer des objectifs de prime et de performance totalement surréalistes comme on a pu le constater trop souvent.
    Inutile alors de pousser aux risques et à l'infraction les livreurs en leur promettant des primes s'ils livrent X colis jours / 100km alors que la data a démontré qu'il était impossible de faire plus de X-20 colis jour / 100km.
    Mais il ne s'agit que d'expériences très encadrées et ponctuelles.
    En aucun cas, on doit sortir de ce cadre pour ne pas tomber dans la surenchère de surveillance.

  10. #10
    Membre extrêmement actif
    Profil pro
    Consultant en technologies
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    517
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en technologies
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 517
    Points : 821
    Points
    821
    Par défaut
    Citation Envoyé par sirthie Voir le message
    @darklinux, @fmartini, @ Karshick :

    Si je lis correctement vos posts, vous semblez considérer le chauffeur-livreur comme un simple élément dans le processus de livraison dont il faudrait cadrer impitoyablement le comportement, et peu importe le coût humain de la chose.

    Sérieux, ça vous plairait, VOUS, d'être constamment contrôlé dans votre travail, avec une caméra et un micro, et un keylogger pour enregistrer votre vitesse de frappe, la nature de vos textes et le nombre de ligne de code que vous produisez, sans possibilité de lire/écrire un e-mail privé ou d'avoir un entretien privé dans le cadre de votre travail, sans possibilité de lâcher un juron ou une vanne à un collègue, avec chronométrage de vos pauses café ou de votre temps passé aux toilettes (voire avec comptage du nombre de PQ consommés et analyse de votre urine et de vos excréments) ?

    Ah ! mais peut-être que vous n'êtes pas concernés ? Peut-être que vous êtes des Humains Véritables disposant de droits inaliénables, et pas des sous-êtres taillables et corvéables à merci ? Peut-être que vous êtes de Hauts Membres du Parti Intérieur ayant la liberté d'éteindre votre télécran pour échapper à la surveillance de Big Brother ? Ou peut-être que vous êtes contents de la surveillance dont vous êtes l'objet ? Tandis que les chauffeurs-livreurs, hein...

    Enfin, notez que les chauffeurs-livreurs, coincés entre contraintes de résultat et surveillance vidéo sont inévitablement poussés à la faute. Par exemple, démettre et remettre sa ceinture de sécurité, ça prend du temps, et beaucoup ne la mettent pas pour cette raison, et dans les quartiers résidentiels anciens des villes, avec maisons sans garage ou sans allée de stationnement, pratiquement toutes les places de stationnement en rue sont occupées par les voitures des résidents locaux ou de travailleurs navetteurs garées là pour la journée (j'ai vécu dans un tel quartier pendant des années, et à Bruxelles depuis 35 ans), il est, sauf heureux hasard, impossible de se parquer autrement qu'en double file pour livrer un colis, etc., etc.

    Précision: je ne suis pas chauffeur-livreur.
    Effectivement , dans la chaine d ' Amazon , le livreur est là-dernière variable . C 'est bien pour cela que je suis pour les véhicules autonomes et la robotique en entreprise , quitte à mettre de l ' humain , spécialisé et très bien payé pour la maintenance , je ne dis pas ke tous les livreurs volent , je veux simplement réduire le pourcentage

  11. #11
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 143
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 143
    Points : 7 819
    Points
    7 819
    Par défaut
    Citation Envoyé par darklinux Voir le message
    Effectivement , dans la chaine d ' Amazon , le livreur est là-dernière variable . C 'est bien pour cela que je suis pour les véhicules autonomes et la robotique en entreprise , quitte à mettre de l ' humain , spécialisé et très bien payé pour la maintenance , je ne dis pas ke tous les livreurs volent , je veux simplement réduire le pourcentage
    Investir des milliards pour automatiser la livraison au dernier kilomètre n'a rien à voir avec les vols qui ne doivent représenter que quelques dizaines (voir centaines) de milliers d'euros par an.
    Si c'était le seul objectif, le ROI serait totalement nul.

    L'objectif de l'automatisation est de gagner en efficacité et surtout, de réduire la masse salariale.
    Un robot travaille en 24/7, ne fait jamais grève, n'a aucune revendication, ne part pas en vacances, ne fait pas de pause pipi, etc.

  12. #12
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    277
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 277
    Points : 4 649
    Points
    4 649
    Par défaut Un chauffeur d'Amazon démissionne à cause des caméras connectées à une IA installées dans les camions
    Un chauffeur d'Amazon démissionne de l'entreprise à cause des caméras connectées à une IA installées dans les camions,
    capables d'enregistrer et analyser son visage et son corps pendant toute la durée d'un voyage

    Amazon utilise des caméras connectées à une IA dans les camionnettes de livraison. L'intérêt pour l'entreprise étant de surveiller les livreurs tout le long du parcours de livraison et ainsi connaître leur performance. Certains conducteurs sont préoccupés par le respect de leur vie privée au point d'arriver à opter pour la démission comme meilleur choix. Vendredi, la Fondation Thomson Reuters a publié un rapport sur un chauffeur d'Amazon pour qui, la surveillance constante de l'entreprise par l'intelligence artificielle s'est révélée être de trop. L’employé d’Amazon a démissionné de son poste de livreur de colis pour le leader mondial de l'e-commerce.

    À l’heure où tous les outils de travail deviennent numériques, la cybersurveillance ne cesse d’étendre son emprise sur les rapports productifs et au-delà, sur l’ensemble des rapports humains. Les dernières actualités sur la cybersurveillance des salariés en milieu professionnel laissent penser que le développement des nouvelles technologies a contribué à une perméabilité des frontières entre vie professionnelle et vie privée.

    Notons que, la cybersurveillance peut être définie comme tout moyen de contrôle technique, sur une personne ou un processus, lié aux nouvelles technologies et plus particulièrement aux réseaux numériques de communication. En d’autres termes, la cybersurveillance regroupe les voies et moyens aboutissant à l’accès des données ou signaux transmis par voie électronique ainsi que le contrôle des moyens techniques permettant ces transmissions. Techniquement, elle se fait au moyen de logiciels de surveillance permettant d’enregistrer tous les évènements ou messages survenus pendant un temps donné et à un endroit déterminé.

    Nom : drive.PNG
Affichages : 29999
Taille : 187,8 Ko

    L’employé prénommé Vic, qui a demandé à n'utiliser que son prénom « par crainte de représailles », dit avoir vu les politiques d'Amazon changer pour inclure des moyens de surveillance de plus en plus actifs. Au début, c'était l'application Mentor d'Amazon qui surveillait constamment sa conduite, l'utilisation de son téléphone et sa localisation, générant un score permettant à ses responsables d'évaluer ses performances sur la route. « Si on passait sur une bosse, le téléphone s'entrechoquait, l'application Mentor enregistrait le fait que j'utilisais le téléphone pendant que je conduisais, et boum, j'étais ramené à l’ordre », a-t-il dit.

    Ensuite, l'entreprise voulait des photos de lui au début de chaque service sur une autre application, a-t-il raconté à la fondation. Mais le point de rupture est survenu lorsqu'Amazon a annoncé qu'elle allait installer des caméras d’intelligence artificielle dans sa flotte de véhicules. « Je m'étais déjà connecté avec ma carte au début de mon service, et maintenant, ils veulent une photo ? C'était trop », a-t-il déclaré.

    L'indignité ultime a été la décision d'Amazon d'installer dans les véhicules de livraison une caméra à quatre lentilles, alimentée par l'intelligence artificielle, qui enregistrerait et analyserait son visage et son corps pendant toute la durée du service. Vic a donné son préavis de deux semaines et a démissionné, avant la date limite du 23 mars à laquelle tous les travailleurs de son centre de distribution de Denver devraient signer des formulaires de décharge autorisant Amazon à les filmer et à collecter et stocker leurs informations biométriques.

    Dans la plupart des entreprises, les employeurs gardent un œil attentif sur l’activité de leurs employés. Contrôles continus ou aléatoires, partout quelque chose ou quelqu’un surveille ce que vous faites. Comme le soulignait déjà le professeur de management, Philippe Silberzahn, sur la scène de Lift, la plupart des directeurs sont formés avant tout à contrôler les autres et 30 % à 50 % de leur temps est dédié à cette activité de monitoring. Mais si ce contrôle est censé empêcher les salariés de faire « quelque chose de mal », ne les empêchent-ils pas de faire « quelque chose de bien ? »

    Selon certaines sources, Amazon équiperait tous ses véhicules de livraison de systèmes de caméras prenant en charge la technologie d’intelligence artificielle appelés Driveri, fabriqués par une société appelée Netradyne. Les caméras sont toujours allumées et analysent le langage corporel des conducteurs, la vitesse du véhicule et même la somnolence. Le système utilise ensuite des "alertes verbales automatisées" pour informer les conducteurs d'une éventuelle infraction.

    Nom : driver.PNG
Affichages : 4690
Taille : 292,6 Ko

    Lorsqu'Amazon a annoncé ce changement de politique et donné à ses chauffeurs un délai pour accepter les protocoles de surveillance, Vic a indiqué qu'il avait fait le choix de donner son préavis. « C'était à la fois une violation de la vie privée et un abus de confiance », a-t-il déclaré. Il a également déclaré que le fait que l'entreprise exige des chauffeurs qu'ils acceptent une surveillance constante pour pouvoir faire leur travail ressemblait à « une sorte de coercition ».

    Pour Amazon, l’adoption des systèmes de caméra fabriqués par l'entreprise américaine Netradyne, fait partie d'un effort national pour répondre aux préoccupations concernant les accidents de plus en plus nombreux impliquant ses camionnettes de livraison. Une porte-parole d'Amazon a déclaré que la société « investit dans la sécurité de l'ensemble de ses opérations et a récemment commencé à déployer une technologie de sécurité basée sur des caméras, à la pointe de l'industrie, dans l'ensemble de sa flotte de livraisons. Cette technologie fournira aux conducteurs des alertes en temps réel pour les aider à rester en sécurité lorsqu'ils sont sur la route ».

    Amazon n'a pas répondu aux questions sur les préoccupations relatives à la vie privée soulevées par les conducteurs ni fourni d'informations supplémentaires sur les personnes avec lesquelles elle partagerait les données des conducteurs. Albert Fox Cahn, qui dirige le Surveillance Technology Oversight Project, une organisation de défense de la vie privée a souligné que les caméras Amazon faisaient partie d'une nouvelle tendance inquiétante. « À mesure que les caméras deviennent moins chères et que l'intelligence artificielle devient plus puissante, ces systèmes de suivi invasifs deviennent de plus en plus la norme », a-t-il déclaré.

    Le développement des technologies de contrôle semble soulever un certain nombre de questions relatives notamment au respect de la vie privée, à la liberté et à la protection des données à caractère personnel. Le 2 mars, Vic et certains de ces collègues ont reçu une notification dans leur application Amazon Flex les informant qu'il devait désormais signer un formulaire de consentement pour permettre à Amazon de le filmer au travail, puisque des caméras allaient être installées dans toutes les camionnettes. Lorsque Vic, chauffeur camion chez Amazon, a lu les documents, il a été troublé de lire qu'Amazon se réservait le droit de « partager les informations... avec des prestataires de services tiers » et des « affiliés du groupe Amazon ».

    Selon Fox Cahn, expert en confidentialité, « ces politiques semblent avoir été rédigées par des avocats avec des honoraires coûteux dans le seul but de protéger les résultats d'Amazon et non la vie privée de ses employés ». « La façon dont elles sont rédigées réserve essentiellement à Amazon le droit de faire à peu près tout ce qu'il veut avec ces données ». Ces politiques ont également attiré l'attention des législateurs américains.

    Dans une lettre adressée à Amazon le 5 septembre 2019, le sénateur Ed Markey du Massachusetts avait interpellé Jeffrey Bezos sur les inquiétudes quant aux conséquences des caméras sur la vie privée. Il a également demandé à Amazon d'identifier tous les tiers avec lesquels Amazon aurait partagé ou prévoit de partager leurs images. « Protéger la sécurité sur nos routes est vital, mais protéger les droits des travailleurs l'est tout autant », a-t-il déclaré. « Le système de surveillance qu'Amazon déploie dans sa flotte de véhicules soulève de sérieuses inquiétudes concernant la vie privée des travailleurs ».

    Nom : letter.PNG
Affichages : 4698
Taille : 161,4 Ko

    Bien qu'Amazon présente l’une de ces technologies, notamment Ring, comme quelque chose de bien, le sénateur Markey estime pour sa part que, « la technologie capture et stocke les vidéos de millions de foyers et filme d'innombrables passants qui ne savent peut-être pas qu'ils sont filmés », « Je suis particulièrement alarmé d'apprendre que Ring poursuit une technologie de reconnaissance faciale avec le potentiel de signaler certaines personnes comme suspectes en fonction de leurs informations biométriques ». Le sénateur Markey n'a pas hésité à demander des explications supplémentaires à Amazon :

    • quelles sont toutes les entités chargées de faire respecter la loi y compris les services de police locaux et les agences fédérales qui ont eu ou ont actuellement accès aux séquences vidéo des produits Ring ? Veuillez fournir une copie d'un accord standard de partage de séquences vidéo entre Ring et un service de police local ;
    • Ring interdit-elle aux partenaires des services de police ayant accès aux séquences des utilisateurs de partager ces séquences avec d'autres entités ? Si non, pourquoi ? Ring a-t-elle connaissance de cas pour lesquels les partenaires des services de police ont partagé les séquences des utilisateurs avec des tiers ? Dans l'affirmative, veuillez décrire en détail tous ces cas ;
    • Ring s'engagera-t-elle à revoir ses invites de consentement pour le partage de séquences vidéo en consultation avec des experts et à effectuer toutes les révisions nécessaires pour s'assurer que Ring n'utilise pas un langage manipulateur ou coercitif avec ses utilisateurs ?
    • Ring exige-t-elle des services de police partenaires qu'ils mettent en place des mesures de sécurité afin de garantir que les séquences Ring auxquelles ils ont accès ne soient pas violées ou que des entités non autorisées n'y aient pas accès ? Dans l'affirmative, veuillez décrire ces exigences de sécurité. Si non, pourquoi ?
    • Ring a-t-elle consulté des experts en matière de libertés civiles, de justice pénale et d'autres domaines pertinents pour procéder à un examen de ses sonnettes connectées à Internet et de son réseau social, Neighbors, afin de s'assurer que ces offres ne présentent pas de menaces particulières pour les personnes de couleur ou d'autres populations ? Si non, pourquoi ? Dans l'affirmative, veuillez communiquer la liste des parties consultées ;
    • Avez-vous prévu de coordonner l'utilisation par les forces de l'ordre du produit Rekognition d'Amazon avec les offres de reconnaissance faciale à venir de Ring.

    Sur les forums en ligne, des dizaines de personnes se sont plaintes des caméras d'Amazon.

    Source : Thomson Reuters Foundation

    Et vous ?

    Selon vous, l'employeur devrait-il surveiller les candidats à l’embauche ou ses salariés ?

    Que pensez-vous de la politique d’Amazon en matière de surveillance des employés ?

    Voir aussi :

    Amazon utilise des caméras connectées à une IA dans les camionnettes de livraison et certains conducteurs sont préoccupés par le respect de leur vie privée

    Les employés d'Amazon entament un vote historique pour s'ouvrir la porte de la syndicalisation contre laquelle l'entreprise déploie des moyens IT, une première sur toute l'étendue des USA

    Voici comment Amazon s'appuie sur des moyens technologiques pour empêcher ses employés de se regrouper en syndicats, tout en prétextant d'œuvrer pour le maintien de leur productivité

    Amazon a fait de Jeff Bezos l'homme le plus riche du monde, mais pourquoi maltraite-t-elle autant ses salariés, victimes d'accident de travail ?

    Des employés en télétravail photographiés toutes les 5 minutes par des patrons désireux de juger de leur productivité, via un service vidéo en continu, en expansion rapide avec le coronavirus

    UE : l'employeur n'a pas le droit de surveiller les communications des employés sans les en informer à l'avance, d'après la Cour des droits de l'Homme
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #13
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 048
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 048
    Points : 3 909
    Points
    3 909
    Par défaut
    Amazon a parfaitement raison de surveiller les chauffeurs, sinon il y a des colis qui disparaissaient, des colis fragiles qui sont jetés brutalement, et les chauffeurs ne respectent pas le code de la route ou qui conduisent bourrés ou en se droguant, et il y en a aussi qui utilisent les camions pour tourner des films pornos.

    Bref si ça lui plait pas a lui c'est forcément qu'il a quelque chose à se reprocher, donc bon débarras, bravo Amazon

    Dommage que Chronopost utilise pas le même système...
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  14. #14
    Membre éclairé
    Profil pro
    curiosité
    Inscrit en
    novembre 2003
    Messages
    217
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : curiosité

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2003
    Messages : 217
    Points : 688
    Points
    688
    Par défaut
    il y a 10 ans, je m'étais dit que la survenue d'intelligences artificielles dans un système qui optimise la rentabilité économique à court terme, ça ne pouvait aboutir à terme qu'à faire des humains pauvres des robots low cost.

    Merci à amazon de réaliser cette dystopie. (pensez-y lors de votre prochaine commande).

    On peut avoir un système qui prévient l'endormissement, mais de là à coller des capteurs intelligents sur tous les employés pour mesurer leur productivité pour les pressuriser par le stress d'être licencié... (et hop, les vieux, les malades on les jette, non pas sur ces critères, mais parce qu'ils n'ont pas atteint leurs objectifs. Dans une société où l'on perd sa protection sociale avec son travail, c'est sûr que ça coûtera moins cher).

  15. #15
    Membre extrêmement actif
    Profil pro
    Consultant en technologies
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    517
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en technologies
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 517
    Points : 821
    Points
    821
    Par défaut
    Amazon , est connus pour présurer aussi bien cadres que les bas échelons . C 'est une méthode de management contestable , surtout dans nos contrés ou la CGT s ' épanoui aux dépens d ' autre . Où est le mal d ' optimisé la livraison ? Il faudrait arrêter de ce raconté des histoires

  16. #16
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 048
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 048
    Points : 3 909
    Points
    3 909
    Par défaut
    Si tu veux une livraison gratuite en 24 h sans être livré d'un objet cassé alors tu commandes sur Amazon, donc quelqu'un doit forcément payer pour ça, les travailleurs Amazon.

    Maintenant si tu veux protéger les travailleurs et avoir des travailleurs à la CGT et qui foutent rien c'est possible, mais alors prévoie d'avoir une livraison en 3 semaines, 20 euros la livraison et l'objet sera probablement cassé ou volé, ou alors au lieu d'être livré tu aura un message te demandant d'aller chercher ton colis je ne sais ou parce que le livreur est trop feignant pour te livrer, ou il est déjà bourré à 10 h du mat.

    Il faut être cohérent et réaliste c'est tout.

    C'est comme de dire quel "le chômage c'est la faute aux chinois" et de continuer à payer des Tshirts 2 euros "Made in China" au lieu de 50 euros "Made in France".

    Si quelque chose va mal, le plus souvent c'est vous le responsable.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  17. #17
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Developpeur
    Inscrit en
    juillet 2007
    Messages
    9
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Aude (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Developpeur

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2007
    Messages : 9
    Points : 21
    Points
    21
    Par défaut
    @Mongolito, comme ton pseudo l'y invite, tu pratiques de second degré, sinon grave pour ton humanité !

  18. #18
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    1 761
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 1 761
    Points : 40 300
    Points
    40 300
    Par défaut Les livreurs d'Amazon doivent consentir à la surveillance par l'IA dans leurs camions ou perdre leur emploi
    Les livreurs d'Amazon doivent consentir à la surveillance par l'IA dans leurs camionnettes ou perdre leur emploi
    les inquiétudes autour des caméras, des données collectées et le traitement qui en est fait continuent de grandir

    Amazon monte le ton et devient ferme sur la question de faire surveiller les chauffeurs de camion de livraison par l'IA : « acceptez d'être surveillé par l'IA ou perdez votre emploi ». Désormais, obtenir ou conserver son job de livreur chez le leader mondial de l'e-commerce est assujetti à la signature d'un formulaire de "consentement biométrique". La nature exacte des informations collectées semble varier en fonction de l'équipement de surveillance installé dans une camionnette donnée, mais la politique de confidentialité d'Amazon couvre un large éventail de données. Certains allèguent qu'Amazon pourrait vendre ces données à qui il veut.

    Alors, les chauffeurs d'Amazon se retrouvent-ils piégés ?

    Début février, Amazon annonçait à ses chauffeurs l'arrivée d'un "surveillant" par comme les autres : une caméra alimentée par l'IA installée dans leur camionnette qui se chargera de garder un œil sur eux tout le long de leur trajet de livraison. Ça a tout de suite été la panique dans le rang des concernés, car les caméras vont les enregistrer 100 % du temps pendant qu'ils sont en route et signaleront une série d'infractions à la sécurité, notamment le non-respect d'un stop, les excès de vitesse et la conduite distraite. De son côté par contre, le détaillant affirme que les caméras l'aideront à améliorer la sécurité de son réseau de livraison.

    Nom : 4.png
Affichages : 6398
Taille : 318,0 Ko

    La grogne a continué depuis ce temps, mais Amazon n'entend pas renoncer à cette réforme de son réseau de livraison et vient de jouer un coup de maître. Aux États-Unis, tous les livreurs doivent signer cette semaine un formulaire de "consentement biométrique" qui autorise le géant technologique à utiliser ses caméras alimentées par l'IA pour accéder à la localisation, aux mouvements et à leurs données biométriques. Si les chauffeurs-livreurs de l'entreprise, qui sont environ actuellement environ 75 000 aux États-Unis, refusent de signer ce formulaire, ils perdent purement et simplement leur emploi.

    Le formulaire exige que les conducteurs acceptent la reconnaissance faciale et d'autres données biométriques dans les camions qu'ils conduisent. Plus précisément, les données que les conducteurs doivent consentir à collecter comprennent des photographies utilisées pour vérifier leur identité ; la localisation et les mouvements du véhicule (y compris "les kilomètres parcourus, la vitesse, l'accélération, le freinage, les virages, la distance de suivi") ; les "infractions potentielles au Code de la route" (comme les excès de vitesse, le non-respect des panneaux d'arrêt et les ceintures de sécurité défaites).

    Elles surveilleront aussi "le comportement potentiellement risqué du conducteur, comme la distraction ou la somnolence au volant". « Amazon peut utiliser certaines technologies qui traitent des informations biométriques, y compris la technologie des caméras de sécurité embarquées qui collecte votre photographie dans le but de confirmer votre identité et de vous connecter à votre compte conducteur », peut-on lire dans le formulaire. « En utilisant votre photographie, cette technologie peut créer des informations biométriques, et collecter, stocker et utiliser les informations biométriques de ces photographies ».

    C'est ce dernier point qui semble être le plus contesté. Ce niveau de microgestion, et la possibilité pour les systèmes d'IA de se tromper, provoque la colère de certains conducteurs. Un conducteur qui s'est adressé à la fondation Thomson Reuters au début du mois a déclaré que ces caméras constituaient une "invasion de la vie privée". « Nous sommes ici à travailler toute la journée, en faisant déjà de notre mieux », a déclaré à la publication le chauffeur, Henry Search, 22 ans. « Les caméras sont juste un autre moyen de nous contrôler », a-t-il ajouté. Celui-ci a démissionné de son poste de livreur chez le détaillant.

    Comment Amazon veut sécuriser son réseau de livraison

    Les caméras dont il s'agit ont été conçues par la société Netradyne. Les données qu'elles collectent sont analysées et le système peut fournir un retour d'information en temps réel. Par exemple, en cas de somnolence au volant, le système peut indiquer au conducteur de faire une pause ou de garder les yeux sur la route. Auparavant, le déploiement de ce type de technologie par Amazon s'est surtout concentré sur ses employés d'entrepôt, où des travailleurs appelés "préparateurs" doivent remplir des commandes tout en étant chronométrés par des scanners portatifs.

    La société a breveté des bracelets qui suivent même les mains des travailleurs en temps réel. La rumeur a couru que ces bracelets utilisent un retour haptique pour amener les travailleurs à saisir un article incorrect. En outre, Amazon a récemment étendu son utilisation de techniques de "gamification" avec option d'adhésion, qui incite les travailleurs à fournir des efforts toujours plus importants en échange de récompenses numériques. Lorsque les caméras de surveillance des chauffeurs ont été introduites en février, Amazon a déclaré qu'il s'agit juste de sécuriser davantage le trajet des livreurs, ainsi que les chauffeurs eux-mêmes.

    « Les caméras Netradyne sont utilisées pour aider à assurer la sécurité des conducteurs et des communautés où nous livrons », a déclaré Deborah Bass, porte-parole d'Amazon. « Nous avons piloté la technologie d'avril à octobre 2020 sur plus de 3 millions de kilomètres de routes de livraison et les résultats ont produit des améliorations remarquables de la sécurité des conducteurs et de la communauté. Les accidents ont diminué de 48 %, les violations de panneaux d'arrêt ont diminué de 20 %, la conduite sans ceinture de sécurité a diminué de 60 % et la distraction au volant a diminué de 45 % ».

    « Ne croyez pas les critiques intéressés qui prétendent que ces caméras sont destinées à autre chose que la sécurité », a-t-elle ajouté. Par ailleurs, il est important de noter que, techniquement, les chauffeurs ne sont même pas employés par Amazon, mais par environ 800 entreprises, connues sous le nom de partenaires de service de livraison qui opèrent à partir des stations de livraison d'Amazon. Pourtant, Amazon contrôle de nombreux aspects des conditions de travail de ses chauffeurs, de leur formation à leurs uniformes en passant par leurs quotas de livraison.

    « J'ai eu un chauffeur qui a refusé de signer », a déclaré le propriétaire d'une agence de livraison collaborant avec Amazon dans le nord-ouest du Pacifique. Il a parlé sous couvert de l'anonymat, car il craignait des représailles de la part d'Amazon. « C'est une conversation déchirante quand quelqu'un vous dit que vous êtes sa personne préférée pour laquelle il a travaillé, mais Amazon les microgère trop », a-t-il ajouté.

    Source : Formulaire de consentement biométrique d'Amazon

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Selon vous, quels sont les avantages et les inconvénients de ces caméras ?
    Les partenaires d'Amazon devraient-ils le laisser décider des conditions de travail des livreurs ?

    Voir aussi

    Amazon utilise des caméras connectées à une IA dans les camionnettes de livraison et certains conducteurs sont préoccupés par le respect de leur vie privée

    Un chauffeur d'Amazon démissionne de l'entreprise à cause des caméras connectées à une IA installées dans les camions capables d'enregistrer et analyser son visage et son corps pendant toute la durée

    Les employés d'Amazon entament un vote historique pour s'ouvrir la porte de la syndicalisation contre laquelle l'entreprise déploie des moyens IT, une première sur toute l'étendue des USA
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  19. #19
    Membre éclairé Avatar de pcdwarf
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    février 2010
    Messages
    230
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : février 2010
    Messages : 230
    Points : 812
    Points
    812
    Par défaut
    Le délire du contrôle dans toute sa splandeur.
    Il n'est pas étonnant que des employeurs veuillent faire ça.
    ce qui est flippant, c'est que des gens acceptent.

  20. #20
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    retraité depuis juin 2019
    Inscrit en
    février 2018
    Messages
    38
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 59
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité depuis juin 2019
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : février 2018
    Messages : 38
    Points : 120
    Points
    120
    Par défaut A quand un loi européenne sur le sujet ?
    Faudra-t-il que les chauffeurs qui refusent d'être épiés en permanence achètent des brouilleurs d'onde pour que leur vie au travail soit respectée ?

    Personnellement, je n'ai rien à me reprocher; mais je n'aimerais pas que mon employeur installe des caméras pour filmer tout ce que je fais; pire pour enregistrer tout ce que je fais sur mon ordinateur à tout moment. C'est du harcèlement d'autant plus que cela va toujours dans le même sens; c'est toujours au détriment du travailleur.

    Jusqu'à présent, je n'ai jamais entendu parler de hauts cadres épiés !

Discussions similaires

  1. Réponses: 15
    Dernier message: 22/09/2017, 14h04
  2. Utilisation des tables temporaires avec une vue
    Par patic dans le forum Requêtes
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/09/2009, 18h56
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 06/05/2009, 15h12
  4. Réponses: 1
    Dernier message: 06/03/2009, 10h02
  5. Réponses: 1
    Dernier message: 01/07/2006, 11h18

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo