IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #181
    Membre averti
    Homme Profil pro
    IT Specialist
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    136
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Eure (Haute Normandie)

    Informations professionnelles :
    Activité : IT Specialist
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 136
    Points : 307
    Points
    307
    Par défaut
    C'est fou de savoir que les gens sont encore aussi cons en 2021. Suivre quelqu'un à l'aveugle par ce qu'il est "mon president".
    Lol aussi cons qu'il y a presque 100 ans ... Il suffit juste de changer Hitler par Trump. Et de voir ce que disaient tout les SS lors de leur procès .

  2. #182
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2003
    Messages
    23
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2003
    Messages : 23
    Points : 107
    Points
    107
    Par défaut
    Ca sent quand même la chasse aux sorcières.

  3. #183
    Membre chevronné
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    671
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 671
    Points : 1 766
    Points
    1 766
    Par défaut
    Il y a quand même un coté malsain a laisser faire ce genre de chose. C'est encore au service compétent de faire ces recherches hors du matraquage médiatique et des intérêts politique.

  4. #184
    Membre actif
    Homme Profil pro
    salarié
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    88
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : salarié

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 88
    Points : 211
    Points
    211
    Par défaut
    Une méthode de délation à une si grande échelle encore jamais vue !
    Des auxiliaires de police, comme on en a connu en France il y a déjà un bon moment.

  5. #185
    Membre actif
    Homme Profil pro
    salarié
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    88
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : salarié

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 88
    Points : 211
    Points
    211
    Par défaut
    Citation Envoyé par daerlnaxe Voir le message
    De toute façon c'est de l'intox h24, ce matin encore sur CNEWS un mec disait que TRump avait soutenu les White Supremacist j'avais une vidéo ou on a les dates chronologiques de ces communiqués il n'a jamais soutenu et mieux à chaque interview il s'est dissocié mais l'interview d'après comme les chroniques politiques faisaient semblant qu'il ne l'avait pas fait. En fait c'est le même mensonge martelé à l'envi, pour en faire une vérité. Et quand on possède des journaux, des réseaux sociaux on arrive très bien à manipuler comme ça. Pas besoin d'ingérence de la Chine ou des USA.

    Je reviens aussi sur cette manière de faire "disparaitre" les gens, ça a été mon cas quand j'ai voulu reprendre mon anonymat sur FB, il a détecté en un temps record, moins de 48h et m'a d'abord rendu invisible le compte et des mois plus tard me l'a sucré, je voulais faire progressivement ma transition. En effet historiquement j'étais sous le même pseudo quand j'avais créé mon premier compte c'est lui qui m'a obligé à mettre ma réelle identité, FB avait fait sa crise à un moment. Il était revenu dessus mais les gens qui ont été forcés, reçoivent un message d'erreur dès qu'ils veulent modifier leur identité pour un pseudo. Il y a ce flicage permanent, le pire c'est que je ne fait que publier en plus de ma vie, des articles de la presse mainstream sur de l'insécurité au quotidien, du Onfray.. pas des trucs du fin fond du Mississipi. J'ai aussi raconté la censure d'un post récent sur le covid alors que c'était la publication directe de la directrice du CDC.... En passant on reproche à Trump la gestion du Covid mais ce sont les démocrates qui ont gueulé quand il a commencé à vouloir bloquer certains pays touchés au niveau des frontières, ils ont gueulé contre le confinement y'a même Munsk (bon il était démocrate là il me semble mais en fait il change une année sur deux je crois) qui a piqué sa crise. Donc je me suis rendu compte qu'ils m'avaient fait ça sur une autre étude, en 2018 sans me prévenir.. Et renvoyant vers un "fact chek" du journal le monde. Juste le monde qui a de nombreuses reprises s'est ridiculisé en balançant des infox... donc il y a aussi un peu une connivence quelque part, pourquoi renvoyer vers un organe de presse précis, en cas de "fake news" (et ça n'en est pas une c'est une étude sur Lancet). Donc quelque part il y a des arrangements aussi sachant que le monde se charge de détruire les opposants de Facebook et Twitter en les affiliant régulièrement aux actes que certains membres ont fait. Si on regarde FB et Twitter, ne serait ce que mécaniquement en fait ils sont forcément associables alors à beaucoup de tueurs, violeurs, sans parler des terroristes, simplement parce que c'est là où il y a la masse... Mais la presse en parle bien moins quand en revanche elle adore bien le faire pour Télégram, Signal, Gab (bon gab je connais mal j'y suis depuis une semaine mais j'ai rien vu en fait), suppute pour Parler... etc.

    Mais bref, pour FB hier je me suis rendu compte en fait que dans mes publications de 2018 plus d'une dizaine avaient été éviscérées. Il n'y a rien dedans.. des gens m'ont répondu, certains ont liké, donc il y a bien eu quelque chose... Mais Facebook a vidé le contenu tout en laissant le post, et n'a jamais prévenu. Tout ce contenu est en prime "privé", je ne suis pas du genre à faire des appels à la haine ou l'apologie de crimes, donc vraiment .... Mystère. Mais voilà donc ce que se permet de faire fb des données, des gens, en toute impunité... Quelque part il y a arnaque car celui qui vient dans son espace privé s'attend à conserver ce qu'il y poste, comme un marqueur dans sa vie, et ça a toujours été avancé ainsi et non comme éphémère.
    Quittez FB, c'est le mieux à faire. Ils agissent comme de vrais fascistes. Et en plus font la morale...

  6. #186
    Futur Membre du Club
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    janvier 2021
    Messages
    5
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 24
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2021
    Messages : 5
    Points : 5
    Points
    5
    Par défaut
    Citation Envoyé par Freem Voir le message
    Non. Elle s'y est mise elle-même. Faut arrêter un peu, s'il avait dit qu'il faudrait sauter du haut d'un building, ils (cette personne et les autres) ne l'auraient pas fait, *donc* ils ont un esprit critique, donc ils sont responsables de leurs actes.
    Trump est ce qu'il est, mais c'est pas une raison pour lui coller sur le dos tout ce que les autres font. Les gens qui savent que parler, et qui n'agissent pas, on en connaît tous. Quand quelqu'un fait ce qu'ils ont dit, on ne les tiens pas responsables il me semble...
    Jsuis d'accord avec toi ein... juste que je rigole de savoir qu'il y en a qui sont encore cons à ce point.

  7. #187
    Membre habitué
    Femme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    janvier 2021
    Messages
    65
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2021
    Messages : 65
    Points : 128
    Points
    128
    Par défaut
    Disons que le site soulève des préoccupations évidentes en matière de de la protection de la vie privée... Que disent les conservateurs à propos de la vie privée et de l'application de la loi... si vous n'avez rien fait de mal, vous n'avez rien à cacher.

    En outre, et surtout, ces photos et vidéos montrent des personnes dans un espace tres public( entrain de prendre d'assaut le Capitol Building), où il n'y a aucune présomption à la vie.privee.

  8. #188
    Membre habitué
    Femme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    janvier 2021
    Messages
    65
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2021
    Messages : 65
    Points : 128
    Points
    128
    Par défaut
    Si les gens ne voulaient pas être identifiés, peut-être auraient-ils dû porter un masque ? C'était l'accessoire de mode le plus en vogue en 2020, à ce que j'ai entendu que

  9. #189
    Membre extrêmement actif Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Ingénieur recherche et développement
    Inscrit en
    octobre 2007
    Messages
    1 374
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Singapour

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur recherche et développement

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2007
    Messages : 1 374
    Points : 2 390
    Points
    2 390
    Par défaut
    Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
    Je ne pleurerais pas sur ces rigolos qui ont cru qu'ils pouvaient renverser un gouvernement impunément - et la culpabilité est superfacile à prouver (il suffit d'avoir une image ou une vidéo qui les montre dans le capitole, et hop, le délit de pénétration dans un bâtiment fédéral est prouvé. Juste ça, ça risque jusqu'à 180 jours).
    Ils n'auront qu'à montrer une des nombreuses vidéos de la police leur ouvrant les portes et ils obtiendront la relaxe, n'en déplaise à l'affreuse Nancy Pelosi éconduite par le général des marines David H. Berger qu'elle voulait mettre à ses ordres, et par le Vice président qui l'a accusé d'usurpation.
    L'inauguration de cette présidence ressemble à octobre 1917, ou à la zone verte de Bagdad, au choix. Les medias parlant d'incendies criminels quand il s'agit d'un feu de poubelle, de terrorisme pour de simple manifestants ou de préparation d'attentat quand un garde du corps se fait arreter avec une arme non enregistrée dans l'état à bord de sa voiture. C'est le retour de la terreur.

    Les médias n'ont pas fait un tel foin quand des manifestantes ont envahit le capitol pour protester contre la nomination de Kavanaugh

    Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
    Mais ce n'est pas à des opérateurs privés d'arriver à cette conclusion. On leur demande de le faire quand c'est des adversaires politiques, et pas quand c'est des amis politique (et ça marche dans les deux sens, hein). On arrive là aux limites de l'économie "disruptive" prônée par les startups californiennes depuis pas loin de 20 ans, et qui se vante de faire fi des réglementations en vigueur. D'une certaine manière, les évènements du 6 janvier sont aussi leur enfant (alors que la plupart de ces boites étaient opposées à Trump...)

    C'est le serpent qui se mord la queue. Les républicains ont poussé à la déréglementation et à la concentration des médias, ce qui a créé une nouvelle caste de nouveaux médias, qui a d'abord servi sans vraiment le vouloir les intérêts des républicains (sans médias sociaux, Trump n'avait aucune chance en 2016 - mais il a su les utiliser mieux que quiconque, ce qui lui a donné un avantage décisif)
    Trump avait toutes ses chances, il avait gagné l'investiture contre Jeb Brush en l'accusant lui et son frère étre des va en guerre (indéniable), et avait contre lui une secrétaire d'état qui avait tous les tords : va-t'en guerre comme son mari aux moeurs dissolus, fort corrompue , atteinte d'une thrombose cérébrale, et mauvaise perdante avec ca, accusant encore aujourd'hui les russes d'avoir fait élire son opposant.
    Quère étonnant que les américains ait voulu tourner la page et l'ait ignoré.

    Dans le contexte de l'époque (guerre au terrorisme, wikileaks ... ), n'importe qui avec un discours pareil pouvait gagner. Qu'il ait utilisé les médias sociaux veut juste dire qu'il est à la page, d'autre l'ont fait avant lui: Obama, Macron, Mohdi... En fait, Trump est un opportuniste n'ayant fait que reprendre le programme de Ron Paul, candidat à la la présidentielle de 2012 qui était bien parti mais s'est retiré pour des raisons obscures.

    Les gens vont être déconfis quand ils réalisont qu'un tiers des conseillers de Joe Bidon vient du complexe millitaro-industriel.

    Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
    Les démocrates ont eu beaucoup de chance. Si Trump avait ne serait-ce que décidé d'imprimer des masques "MAGA" au lieu de faire mourir ses partisans en grand nombre, il aurait été réélu facilement, et Joe Biden aurait suivi Al Gore dans les poubelles de l'histoire. Maintenant qu'ils ont les pleins pouvoirs (majorités raduc, mais majorités quand même, au sénat et à la chambre), il leur appartient de mettre de l'ordre dans tout ça...et de brider les boites de tech qui viennent de leur faire un sacré cadeau. Pas simple.
    J'ai du manquer un épisode, mais c'est le covid qui a tué les démocrates en grand nombre, particulièrement à New York quand le gouverneur de l'état a renvoyé en maison de retraite les personnes âgées atteinte du virus. Avec l'aide du bon docteur Fauci, de la CDC et de Facebook qui ont lutté bec et ongle contre un anti-paludéen bien connu, malgré les nombreux rapports positifs leurs services de santé. Ou la mortalité bien plus faible en Californie et au Texas.
    Alors qu'il me semble bien que c'est la maison blanche qui a eu une politique volontariste, par exemple en menaçant GM de nationalisation s'ils ne livraient pas des respirateurs à bon prix, ou en interdisant les vols en provenance de Chine .. puis d'Europe. Rappelez-vous que les bonnes âmes dont Bidon crièrent à la xénophobie à l'époque.

    Mais l'élection d'oncle Joe valait bien quelques centaines de milliers de décès supplémentaires. On ne fait pas d'omelettes sans casser d'oeufs, Hiro Hito lui aussi a du sacrifier quelques vies chinoises pour assurer la gloire de l'empire du soleil levant.
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  10. #190
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    1 301
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 1 301
    Points : 31 252
    Points
    31 252
    Par défaut L'espace Internet occupé par Parler confisqué à DdoS-Guard, son nouvel hébergeur Web
    L'espace Internet occupé par Parler confisqué à DdoS-Guard, son nouvel hébergeur Web,
    La société ne respectant pas les politiques du registre Internet régional LACNIC

    Parler, un réseau social annoncé comme une alternative "libre d'expression" à Facebook et Twitter et populaire auprès de l'extrême droite, continue d’être poussé hors de l’Internet. Apple et Google ont retiré l'application Parler de leurs magasins en ligne après l’attaque du Capitole plus tôt ce mois, et Amazon a bloqué la plateforme pour l'empêcher d'utiliser ses services d'hébergement Web. Depuis, Parler a trouvé refuge chez DDoS-Guard, une entreprise russe spécialisée dans les infrastructures numériques.

    Le site Web de Parler est partiellement de retour en ligne depuis plus d’une semaine, et cela avec l'aide DdoS-Guard qui lui a fourni une adresse IP, a déclaré à Reuters un chercheur américain en sécurité en Californie Ronald Guilmette la semaine dernière. Mais il semble maintenant que DDoS-Guard soit sur le point de se voir retirer plus des deux tiers de l'espace d'adresses Internet que la société loue à ses clients - y compris les adresses Internet actuellement occupées par Parler, d’après Chercheur.

    Nom : p01.jpg
Affichages : 1617
Taille : 16,8 Ko

    Selon le journaliste américain spécialiste en cybersécurité Brian Krebs, qui a couvert l’affaire, la perturbation en cours pour DDoS-Guard et Parler fait suite à une enquête de Ron Guilmette, qui s'est donné comme mission personnelle de dé-plateformer les théoriciens de la conspiration et les groupes d'extrême droite.

    Tout comme la société d'infrastructure Internet CloudFlare, DDoS-Guard n'héberge généralement pas directement de sites, mais agit plutôt comme intermédiaire pour garder simultanément les adresses Internet réelles de ses clients confidentielles et pour les protéger des attaques de déni de service distribué (DDoS) paralysantes.

    Lors de son enquête, Guilmette a trouvé que la majorité des employés de DDoS-Guard sont basés en Russie, mais l'entreprise est en fait constituée en société dans deux autres endroits : Comme "Cognitive Cloud LLP" en Écosse, et comme DDoS-Guard Corp. basée à Belize, un pays situé sur la côte est de l'Amérique centrale. Cependant, aucun des employés de la société n'est répertorié comme étant basé au Belize, et DDoS-Guard ne fait aucune mention de la région de l'Amérique latine dans sa carte des opérations mondiales.

    Nom : p02.png
Affichages : 1558
Taille : 157,4 Ko

    Le chercheur a étudié en profondeur les plus de 11 000 adresses Internet attribuées à ces deux entreprises et a découvert qu'environ 66 % d'entre elles étaient attribuées à l'entité du Belize par le LACNIC (Latin America and Caribbean Network Information Centre), le registre Internet régional pour les régions d'Amérique latine et des Caraïbes. Soupçonnant que DDoS-Guard s'est constitué en société au Belize sur le papier juste pour obtenir d'énormes quantités d'adresses IP qui sont censées être données uniquement aux entités ayant une présence physique dans la région, Guilmette a déposé une plainte auprès du registre Internet à propos de ses soupçons en novembre dernier.

    LACNIC a dit au chercheur qu'il mènerait une enquête, et que toute décision sur la question pourrait prendre jusqu'à trois mois. Les résultats des investigations de l’organisation ont été révélés au début de la semaine dernière, lorsque le LACNIC a publié sur son site Web un avis selon lequel il a l'intention de révoquer 8 192 adresses IPv4 de DDoS-Guard - y compris l'adresse Internet actuellement attribuée à Parler.com.

    Le LACNIC n'a pas encore répondu aux demandes de commentaires de Brian Krebs. L'avis sur son site indique que les adresses Internet devraient être révoquées le 24 février. Le PDG de DDoS-Guard, Evgeniy Marchenko, soutient que la société n'a rien fait de mal et que la société DDoS-Guard est effectivement présente au Belize, a rapporté KrebsOnSecurity.

    « Elles ont été utilisées avec fermeté selon toutes les politiques du LACNIC par une société légalement substituée dans la région du LACNIC », a déclaré Marchenko dans un e-mail envoyé au journaliste. « Il n'y a rien d'illégal ou d'extrémiste. Nous avons des employeurs et des représentants dans différents pays du monde entier parce que nous sommes un service mondial. Et la région de l'Amérique latine n'est pas une exception ».

    Guilmette a déclaré que DDoS-Guard pouvait répondre à son avis en déplaçant simplement Parler et d'autres sites se trouvant dans ces plages d'adresses vers une autre partie de son réseau. Mais le chercheur considère néanmoins comme une victoire le fait qu'un registre Internet régional ait pris ses préoccupations au sérieux.

    « J'ai donc fait part de mes soupçons aux autorités du LACNIC début novembre, et comme je viens juste de l'apprendre, les autorités du LACNIC ont donné suite avec diligence à mon rapport et, semble-t-il, ont vérifié mes soupçons », a-t-il déclaré.

    Nom : p03.png
Affichages : 1546
Taille : 94,3 Ko

    Un autre réseau de sites de désinformations mis hors ligne suite aux enquêtes de Guilmette

    En octobre, un coup de téléphone du chercheur à un fournisseur d'accès Internet de l'Oregon a suffi pour mettre brièvement sur la touche un vaste réseau de sites liés à 8chan/8kun - un site américain d'imageboards controversé regroupant des images en ligne liées à plusieurs fusillades de masse - et à QAnon, la théorie de conspiration d'extrême droite qui soutient qu'une cabale de pédophiles sataniques dirige un réseau mondial de trafic sexuel d'enfants et complote contre le président Donald Trump. Suite à cela, ces sites QAnon et 8chan ont également fini sur le réseau de DdoS-Guard.

    Dans une autre révélation de Guilmette en octobre concernant le même groupe de sites liés à QAnon et 8chan qui ont déménagé à DdoS-Guard, les entreprises qui fournissaient l'espace d'adressage Internet qu’ils utilisaient étaient des entreprises "disparues aux yeux" de leurs régulateurs d'État américains respectifs. Concrètement, cela signifie que les contrats juridiques qui accordaient à ces entreprises un contrôle temporaire sur de grandes parties de l'espace d'adressage Internet sont désormais nuls et non avenus, et que les régulateurs américains de l'Internet seraient tout à fait en droit d'annuler ces contrats et de récupérer l'espace.

    En d'autres termes, l'American Registry for Internet Numbers (ARIN) - l'organisation à but non lucratif qui administre les adresses IP pour les entités basées en Amérique du Nord - était bien dans ses droits contractuels de révoquer l'espace IP. Guilmette a fait part de ses conclusions à ARIN, qui a refusé de donner suite à la plainte, selon Krebs, et a plutôt renvoyé l'affaire aux organismes d'enquête de l'État.

    Cette nouvelle qui n’est pas faite pour arranger les choses pour Parler arrive alors que la Commission de surveillance et de réforme de la Chambre américaine des représentants a demandé jeudi dernier au FBI d'enquêter sur le rôle joué par Parler dans la violence au Capitole. L’application a attiré des milliers de partisans de l’ex-président Donald Trump lorsque Twitter, Facebook et d’autres plateformes de médias sociaux ont commencé à supprimer les messages violents et suspendre certains utilisateurs, y compris Trump.

    La représentante Carolyn Maloney, qui préside le panel, a cité des rapports de presse qui détaillent les menaces violentes sur Parler contre les élus de l'Etat pour leur rôle dans la certification des résultats des élections avant l'attaque du 6 janvier qui a fait cinq morts. Elle a également noté que de nombreux utilisateurs de Parler ont été arrêtés et accusés de menaces de violence contre des élus ou pour leur rôle dans la participation à l'insurrection.

    Parler s’est réjoui jeudi des appels de la Commission de surveillance pour un « examen solide » de ses politiques, a rapporté Fox News :

    « Comme d'autres plateformes de médias sociaux, nous avons coopéré et continuerons à coopérer avec les forces de l'ordre pour identifier et poursuivre les individus responsables de l'organisation et de la réalisation de l'attaque éhontée du Capitole le 6 janvier », a déclaré Jeffrey Wernick, chef des opérations de Parler. « Parler se réjouit de l'appel du député Maloney pour que le Bureau fédéral d'enquête procède à un examen approfondi de nos politiques et de nos actions ».

    D’autres espaces d’adresses IPv4 détenus par des organisations douteuses recouvrés par l'AFRINIC

    Selon KrebsOnSecurity, Ronald Guilmette a passé près de trois ans à documenter comment 50 millions de dollars d'adresses IPv4, de plus en plus rares, ont été détournés de sociétés africaines au profit de sociétés de marketing Internet douteuses. Suite à ses investigations, ses plaintes concernant ces découvertes auprès de l'African Network Information Centre (AFRINIC) ont donné lieu à une enquête qui a conduit au licenciement d'un cadre supérieur de l'AFRINIC, dont on a découvert qu'il avait discrètement vendu une grande partie des blocs d'adresses pour son profit personnel à des spécialistes du marketing basés en Europe, en Asie et ailleurs.

    Et la semaine dernière, AFRINIC a pris la mesure inhabituelle de documenter officiellement l'étendue des dommages causés par son ancien employé, et de révoquer des morceaux discrets d'espace d'adresses actuellement utilisés par des sociétés de marketing. Dans un rapport détaillé publié le 21 janvier 2021, l'AFRINIC a déclaré que son enquête a révélé que plus de 2,3 millions d'adresses IPv4 étaient « sans aucune autorité légale, détournées du pool de ressources de l'AFRINIC et attribuées à des organisations sans aucune justification ».

    L'AFRINIC a déclaré qu'elle a commencé son enquête en mars 2019, lorsqu'elle a reçu une demande du Bureau fédéral d'enquête américain (FBI) concernant « certaines activités suspectes concernant plusieurs blocs d'adresses IPv4 qu'elle détenait ». Jusqu'à présent, l'AFRINIC a déclaré qu'elle avait récupéré environ la moitié des blocs d'adresses IP en fuite, le reste « n'ayant pas encore été récupéré en raison de la diligence raisonnable en cours ».

    Sources : Brain Krebs, AFRINIC, Linkedin

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Parler va-t-il voir fermer à nouveau son site Web en février après une ouverture partielle ?

    Voir aussi :

    Un juge refuse de rétablir Parler après sa fermeture par Amazon Web Services, Amazon n'a pas à héberger de « contenu abusif et violent »
    Parler réapparaît partiellement avec le soutien d'une entreprise technologique russe,L'application devrait être de retour d'ici fin janvier
    Amazon, Apple et Google coupent l'accès au réseau social Parler, l'application sera mise hors ligne, à moins qu'elle ait trouvé un autre hébergeur jusqu'à dimanche
    Tim Cook défend la suspension de l'application Parler : « Nous ne considérons pas cela comme de la liberté d'expression ». Parler reviendra sur l'App Store « s'ils reprennent leur modération »
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  11. #191
    Membre éclairé
    Inscrit en
    juin 2010
    Messages
    733
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2010
    Messages : 733
    Points : 896
    Points
    896
    Par défaut
    Faudra m'expliquer en quoi Parler est un réseau d'extrême-droite... Parce qu'il est clairement moins extrême que Twitter, Facebook & co dont la clientèle islamiste et d'extrême-gauche elle a pignon sur rue.

  12. #192
    Membre chevronné
    Profil pro
    undef
    Inscrit en
    février 2013
    Messages
    684
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Lot (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : undef

    Informations forums :
    Inscription : février 2013
    Messages : 684
    Points : 2 244
    Points
    2 244
    Par défaut
    Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
    ...
    Ils ont osé dire que BLM était un mouvement raciste minoritaire et sans avenir.

  13. #193
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    344
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 344
    Points : 1 164
    Points
    1 164
    Par défaut
    Citation Envoyé par redcurve Voir le message
    Faudra m'expliquer en quoi Parler est un réseau d'extrême-droite... Parce qu'il est clairement moins extrême que Twitter, Facebook & co dont la clientèle islamiste et d'extrême-gauche elle a pignon sur rue.
    Là franchement c'est pas compliqué : c'est l'extrême droite qui vient de forcer le capitole et potentiellement tenter d'assassiner des officiels.

    Et j'ai un gros doute que si c'était des extrémiste de gauche qui avait fait la même lorsque Trump a été élu qu'ils auraient été traité différemment.

    Y'a des choses qui ne passent pas, point.

  14. #194
    Expert confirmé

    Profil pro
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    2 254
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 2 254
    Points : 4 184
    Points
    4 184
    Par défaut
    Citation Envoyé par walfrat Voir le message
    Là franchement c'est pas compliqué : c'est l'extrême droite qui vient de forcer le capitole et potentiellement tenter d'assassiner des officiels.
    tu veux dire comme les blm qui ont forcé, marteau au poing, plusieurs bâtiments officiels tenant au passage des guet-apens aux forces de l'ordre? le capitole était bon enfant à coté, on voit bien la priorité aux usa, et ce qui en transpire dans les médias ...

    donc tes gros doutes sur la différence de traitements, bah tu les as.

  15. #195
    Membre actif
    Homme Profil pro
    salarié
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    88
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : salarié

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 88
    Points : 211
    Points
    211
    Par défaut
    Et on va "déplateformer" les sites de l'extrême-gauche ultra-violente quand ?
    A ce train, Parler va aller sur le DarkWeb.

  16. #196
    Membre éclairé
    Inscrit en
    juin 2010
    Messages
    733
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2010
    Messages : 733
    Points : 896
    Points
    896
    Par défaut
    Citation Envoyé par walfrat Voir le message
    Là franchement c'est pas compliqué : c'est l'extrême droite qui vient de forcer le capitole et potentiellement tenter d'assassiner des officiels.

    Et j'ai un gros doute que si c'était des extrémiste de gauche qui avait fait la même lorsque Trump a été élu qu'ils auraient été traité différemment.

    Y'a des choses qui ne passent pas, point.

    Les seules fois ou des attentats ont été tentés ou effectués au capitole c'était la gauche . Je parle de vrais attentats pas de quelques citoyens montrant leur mécontentement.

    Ah et puis la grille de lecture extrême-droitiste est complètement fausse concernant les USA

  17. #197
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    1 301
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 1 301
    Points : 31 252
    Points
    31 252
    Par défaut Le PDG du réseau social Parler dit qu'il a été licencié par le conseil d'administration de la société
    Le PDG du réseau social Parler dit qu'il a été licencié par le conseil d'administration de la société,
    Après qu’il a rencontré une résistance à sa « forte conviction en la liberté d'expression »

    Parler est au centre de la controverse depuis qu'Amazon Web Services, Apple et Google ont déconnecté le réseau social le mois dernier pour son manque de modération du contenu lié à l'émeute du Capitole du 6 janvier. Malgré le fait que l’application mobile favorisée par les conservateurs américains est restée non fonctionnelle pendant des semaines, le PDG de la société John Matze a exprimé sa volonté de ramener la plateforme en ligne. Mais il ne pourra plus continuer ce combat. Le conseil d'administration de l'entreprise Parler, soutenue par la donatrice du Parti républicain Rebekah Mercer, a licencié Matze de son poste de PDG, a déclaré ce dernier mercredi sur LinkedIn.

    « Je tiens à remercier tout le monde chez Parler, les partisans de Parler et surtout les employés extraordinaires de Parler qui ont travaillé sans relâche pour soutenir notre vision commune. Ce n'est pas un adieu. Juste un si long moment pour l'instant », a-t-il écrit sur son compte LinkedIn.

    Nom : p01.jpg
Affichages : 1569
Taille : 12,5 Ko

    Matze a envoyé un mémo au personnel de la société dans lequel il a déclaré que le conseil d'administration de la société, contrôlée par Mercer, l'a licencié vendredi dernier. Il ajoute qu’il n'a pas participé à la décision, et que la raison du licenciement reste inconnue. « Le 29 janvier 2021, le conseil d'administration de Parler, contrôlé par Rebekah Mercer, a décidé de mettre immédiatement fin à mon poste de PDG de Parler. Je n'ai pas participé à cette décision », a déclaré Matze dans son mémo.

    « Au cours des derniers mois, j'ai rencontré une résistance constante à ma vision du produit, à ma forte conviction en la liberté d'expression et à mon point de vue sur la façon dont le site Parler devrait être géré », a-t-il écrit. « Par exemple, j'ai plaidé pour une plus grande stabilité des produits et ce que je crois être une approche plus efficace de la modération du contenu ». « J'ai travaillé des heures interminables et mené des batailles constantes pour faire fonctionner le site Parler, mais à ce stade, l'avenir de Parler n'est plus entre mes mains », a ajouté Matze.

    Matze a déclaré à Reuters que Parler a maintenant un "comité exécutif" composé de Matthew Richardson et Mark Meckler. Mercer, Richardson, Meckler et Parler n'ont pas répondu immédiatement aux demandes de commentaires de l’agence de presse. Selon celui qui est devenu l’ex-PDG de Parler, ceux qui ont maintenant la direction de la société ont semé la confusion chez les employés.

    « Je comprends que ceux qui contrôlent maintenant la société ont fait certaines communications aux employés et à d'autres tiers qui ont malheureusement créé la confusion et m'ont incité à faire cette déclaration publique », lit-on dans le mémo adressé au personnel. « Je tiens à remercier les employés de Parler, les personnes sur Parler et les supporters de Parler pour leur travail inlassable et leur dévouement à la société. Ils forment un groupe extraordinaire de personnes diverses, travailleuses et talentueuses, et j'ai le plus grand respect pour eux. Beaucoup d'entre eux sont devenus ma deuxième famille ».

    L’application Parler a été largement adoptée par les partisans de l’ancien président Donald Trump parce qu'elle favorisait la liberté d'expression, et a vu un pic d'utilisateurs à la suite de la suspension du président Trump par Twitter, Facebook et d’autres plateformes de médias sociaux comme YouTube. Les conservateurs américains, qui ne sont pas d'accord avec les règles relatives au contenu des sites de médias sociaux comme Facebook Inc et Twitter Inc, se sont rués vers Parler pour continuer à diffuser les informations liées à la prise d’assaut du Capitole.

    Google et Apple ont suspendu l’application de leurs app stores en citant les antécédents de Parler en matière de contrôle des contenus violents, après que des groupes d'extrême droite ont diffusé des discours violents sur la plateforme avant les troubles à Washington. Parler a été totalement déconnecté lorsque Amazon Web Services l'a supprimée de ses services d’hébergement Web. L’affaire est allée en justice lorsque la société a décidé de poursuivre Amazon.

    Un insider de Parler a déclaré à Fox News que la plateforme allait revenir avant le début du mois de février, mais les choses ont été retardées. Selon lui, le retard était dû à une nouvelle stratégie de marque et à des changements survenus au sein de l'entreprise pour des raisons de stabilité. Le site Web est partiellement réapparu en ligne le 15 janvier, avec le soutien de Ddos-Guard, une entreprise technologique russe. Avant cette date, Matze a déclaré le 13 janvier que Parler pourrait être hors ligne pour de bon.

    Nom : p02.png
Affichages : 1605
Taille : 221,5 Ko

    Matze est devenu une star des médias conservateurs au milieu du chaos qui entoure le retrait de sa société des services d’Amazon, faisant régulièrement des apparitions pour défendre la liberté d'expression. Après son licenciement, Matze a déclaré à son personnel qu'il prendrait quelques semaines de congé avant de se mettre à la recherche d'une nouvelle entreprise.

    « Après cela, je chercherai de nouvelles opportunités où mon sens technique, ma vision et les causes qui me passionnent seront requis et respectés », a-t-il écrit. « Je tiens à remercier tous les gens de Parler qui m'ont soutenu, moi et la plateforme. Ce fut le véritable rêve américain : une idée qui est passée du salon à une entreprise d'une valeur considérable ».

    Il sera intéressant de voir qui remplacera Matze, et si cette personne pourra réaliser ce en quoi le conseil pense que le cofondateur de la plateforme a échoué. Ce qui ne sera pas une mince affaire, si l'on suppose que Parler veut conserver ses politiques extrêmes de liberté d'expression. Par ailleurs, il semble maintenant que DdoS-Guard, le nouvel hébergeur Web de Parler, soit sur le point de se voir retirer plus des deux tiers de l'espace d'adresses Internet que la société loue à ses clients - y compris les adresses Internet actuellement occupées par Parler.

    En effet, une enquête du chercheur américain en sécurité Ronald Guilmette a découvert que DDoS-Guard s'est constitué en société au Belize sur le papier juste pour obtenir d'énormes quantités d'adresses IP qui sont censées être attribuées uniquement aux entités ayant une présence physique dans la région. Ce qui ne serait pas le cas pour la société qui est également constituée en Écosse.

    Selon KrebsOnSecurity, LACNIC (Latin America and Caribbean Network Information Centre), le registre Internet régional pour les régions d'Amérique latine et des Caraïbes, auprès de qui le chercheur a déposé une plainte, indique sur son site Web dans un avis que les adresses Internet en question devraient être révoquées le 24 février.

    Source : LinkedIn

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Les nouveaux dirigeants de Parler vont-ils revoir les politiques de "liberté d'expression" de la société, qui ne font pas assez pour modérer le contenu ?

    Voir aussi :

    Amazon, Apple et Google coupent l'accès au réseau social Parler, l'application sera mise hors ligne, à moins qu'elle ait trouvé un autre hébergeur jusqu'à dimanche
    AWS déconnecte les serveurs de Parler suite à son implication supposée dans l'organisation des émeutes du Capitole. Le réseau social utilisé par les partisans de Trump n'est plus accessible
    Un juge refuse de rétablir Parler après sa fermeture par Amazon Web Services, Amazon n'a pas à héberger de « contenu abusif et violent »
    L'espace Internet occupé par Parler confisqué à DdoS-Guard, son nouvel hébergeur Web, la société ne respectant pas les politiques du registre Internet régional LACNIC
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  18. #198
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    6 491
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 6 491
    Points : 30 346
    Points
    30 346
    Par défaut
    Je n'arrive pas à savoir si ce type était juste incompétent en termes de sécurité informatique...ou si il n'a pas sciemment attiré les plus conservateurs de son pays dans un piège pour mettre facilement à la disposition du FBI leurs données les plus juteuses. L'hypothèse de l'incompétence est toujours la plus probable, mais j'ai un doute affreux...
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  19. #199
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur C++/C#
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    11
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur C++/C#

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 11
    Points : 30
    Points
    30
    Par défaut
    Qu’en pensez-vous ?
    Il a souhaité vendre des parts de son entreprise à des actionnaires. Il en paie aujourd'hui les frais, écartés de sa propre création par une trader. On dira que c'est une forme de "parley" de dégager son créateur du conseil d'administration (coucou Apple).

  20. #200
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 132
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 132
    Points : 7 775
    Points
    7 775
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
    Après qu’il a rencontré une résistance à sa « forte conviction en la liberté d'expression »
    Cette résistance s'appelle la loi, tout simplement.
    Il a le droit de ne pas être en accord avec celle-ci, cela ne lui donne pas pour autant le droit de s'en soustraire.

    Comme très bien dit par fmartini, John Matze a vendu son entreprise et il n'en est donc plus le seul décideur.
    Le conseil d'administration fait son job pour protéger l'entreprise et limiter la casse face à aux poursuites probables, si ce n'est certaines, à venir en mettant en place la régulation et modération imposées par la loi.
    Se séparer de John Matze est un signe de bonne volonté qui vise à montrer aux juges que l'entreprise fait des efforts et prend ses responsabilités.

    John Matze n'est pas à plaindre.
    Il a dû bien toucher lors de mise en bourse et son licenciement sera accompagné du parachute doré qu'il aura bien pris soin de négocier au préalable


    Pour finir, il faut arrêter de balancer à tout va le totem de la "liberté d'expression"
    Il n'existe aucune liberté absolue si ce n'est celle de penser.
    Toute liberté individuelle s'arrête là où commence celle des autres.
    Autrement dit, la liberté, au sens juridique, est un espace fini, qui possède des limites / frontières / restrictions.
    Il ne faut confondre le concept philosophique théorique et la réalité du terrain.

    Liberté d'expression ne signifie pas faire des appels à l'insurrection, insulter autrui, faire des appels au viol ou au meurtre.
    Cela est cadré par les lois de chaque Etat à travers le monde et la modération n'est que la mise en application qui en découle.
    Cela est vrai pour Facebook, Twitter, Intagram, Youtube et ça l'est aussi pour "Parler", même si ça déplaît à John Matze.

    On a parfaitement le droit de penser tout ce que l'on veut, même les pires horreurs possibles tant que cela reste dans l'espace fermée de notre esprit.
    A partir du moment où l'on parle, c'est cadré par la loi.
    A partir du moment où l'on le transcrit en actes, c'est encore bien plus cadré par le loi.

    Ce que j'énonce est évidence depuis la Grèce antique.
    Les frontières de la "liberté" différent entre les Etats et évoluent au cours du temps au grès des évolutions des civilisations et des sociétés mais ce qui n'a jamais varié est la nécessité d'avoir des contours clairs qui permettent la cohérence d'une nation, le bien vivre ensemble et la garanti d'un espace de liberté à chacun.

Discussions similaires

  1. L'ennemi juré du programmeur est de retour!
    Par oldfox dans le forum C++
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/03/2006, 15h04

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo