IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Actualités Discussion :

Le gouvernement indien bloque 43 applications mobiles chinoises, y compris AliExpress

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 368
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 368
    Points : 154 852
    Points
    154 852
    Par défaut Le gouvernement indien bloque 43 applications mobiles chinoises, y compris AliExpress
    L’Inde décide de bloquer TikTok ainsi que 58 autres applications chinoises,
    évoquant un comportement malveillant quant à la collecte des données de ses citoyens

    Lundi, le gouvernement indien a déclaré qu'il bannissait 59 applications développées par des entreprises chinoises, craignant que ces applications ne se livrent à des activités qui menaceraient « la sécurité nationale et la défense de l'Inde, qui finissent par empiéter sur la souveraineté et l'intégrité de l'Inde », dans la dernière confrontation entre les deux nations les plus peuplées du monde.

    Parmi les applications que le ministère indien de l'Électronique et des TIC a ordonné d'interdire, on peut citer TikTok de ByteDance, qui considère l'Inde comme son plus grand marché à l'étranger ; Les applications de communauté et d'appels vidéo de Xiaomi, qui est le premier fournisseur de smartphones en Inde ; deux des applications du groupe Alibaba (UC Browser et UC News); CM Browser, Club Factory, qui prétend être la troisième entreprise de commerce électronique en Inde ; et ES File Explorer.

    C'est la première fois que l'Inde, le deuxième plus grand marché Internet du monde avec près de la moitié de ses 1,3 milliard d'habitants en ligne, ordonne le blocage d’autant d'applications étrangères. New Delhi a déclaré que l’équipe nationale d’intervention en cas d’urgence informatique avait reçu de nombreuses « déclarations de citoyens concernant la sécurité des données et les atteintes à la vie privée affectant les questions d’ordre public ».

    Voici les déclarations du ministère :

    « Au cours des dernières années, l'Inde est devenue l'un des principaux innovateurs en matière de progrès technologiques et un marché principal dans l'espace numérique.

    « Dans le même temps, des inquiétudes ont fait rage sur des aspects liés à la sécurité des données et à la protection de la vie privée de 130 crores indiens. Il a été noté récemment que ces préoccupations menaçaient également la souveraineté et la sécurité de notre pays. Le ministère des Technologies de l'information a reçu de nombreuses plaintes de diverses sources, notamment plusieurs rapports faisant état d'une utilisation abusive de certaines applications mobiles disponibles sur les plateformes Android et iOS qui ont volé et transmis subrepticement des données d'utilisateurs de manière non autorisée à des serveurs qui ont des emplacements en dehors de l'Inde. La compilation de ces données, leur extraction et leur profilage par des éléments hostiles à la sécurité nationale et à la défense de l'Inde, qui finissent par empiéter sur la souveraineté et l'intégrité de l'Inde, est une question très profonde et immédiate qui nécessite des mesures d'urgence.

    « Le Centre indien de coordination de la cybercriminalité, au ministère de l'Intérieur, a également envoyé une recommandation exhaustive pour bloquer ces applications malveillantes. Ce ministère a également reçu de nombreuses déclarations exprimant des inquiétudes de citoyens concernant la sécurité des données et les risques pour la vie privée liés au fonctionnement de certaines applications. L'équipe d'intervention en cas d'urgence informatique (CERT-IN) a également reçu de nombreuses déclarations de citoyens concernant la sécurité des données et les atteintes à la vie privée ayant une incidence sur les problèmes d'ordre public. De même, des préoccupations bipartites similaires ont été signalées par divers représentants du public, à l'extérieur comme à l'intérieur du Parlement indien. Il y a eu un fort refrain dans l'espace public pour prendre des mesures strictes contre les applications qui nuisent à la souveraineté de l'Inde ainsi qu'à la vie privée de nos citoyens.

    « Sur la base de ces éléments et après avoir reçu des informations crédibles récentes selon lesquelles ces applications constituent une menace pour la souveraineté et l'intégrité de l'Inde, le gouvernement indien a décidé d’interdire l'utilisation de certaines applications, utilisées dans les appareils mobiles et non mobiles compatibles avec Internet. Ces applications sont répertoriées dans l'annexe ci-jointe.

    « Cette décision protégera les intérêts de nombreux utilisateurs indiens mobiles et Internet. Cette décision est une mesure ciblée pour garantir la sécurité et la souveraineté du cyberespace indien. »

    Nom : tiktok.png
Affichages : 2186
Taille : 28,5 Ko

    Voici la liste des applications :
    1. TikTok
    2. Shareit
    3. Kwai
    4. UC Browser
    5. Baidu map
    6. Shein
    7. Clash of Kings
    8. DU battery saver
    9. Helo
    10. Likee
    11. YouCam makeup
    12. Mi Community
    13. CM Browers
    14. Virus Cleaner
    15. APUS Browser
    16. ROMWE
    17. Club Factory
    18. Newsdog
    19. Beutry Plus
    20. WeChat
    21. UC News
    22. QQ Mail
    23. Weibo
    24. Xender
    25. QQ Music
    26. QQ Newsfeed
    27. Bigo Live
    28. SelfieCity
    29. Mail Master
    30. Parallel Space
    31. Mi Video Call – Xiaomi
    32. WeSync
    33. ES File Explorer
    34. Viva Video – QU Video Inc
    35. Meitu
    36. Vigo Video
    37. New Video Status
    38. DU Recorder
    39. Vault- Hide
    40. Cache Cleaner DU App studio
    41. DU Cleaner
    42. DU Browser
    43. Hago Play With New Friends
    44. Cam Scanner
    45. Clean Master – Cheetah Mobile
    46. Wonder Camera
    47. Photo Wonder
    48. QQ Player
    49. We Meet
    50. Sweet Selfie
    51. Baidu Translate
    52. Vmate
    53. QQ International
    54. QQ Security Center
    55. QQ Launcher
    56. U Video
    57. V fly Status Video
    58. Mobile Legends
    59. DU Privacy

    L'année dernière, TikTok a été brièvement bloqué en Inde, craignant qu'il ne soit utilisé pour distribuer de la pornographie. L'interdiction a été levée quelques semaines plus tard et TikTok a depuis été publiquement disponible jusqu'à présent. Lorsque l'interdiction a été levée, TikTok a célébré en lançant une campagne appelée #ReturnofTikTok et a publié un billet de blog affirmant qu'en Inde, il comptait « plus de 200 millions d'utilisateurs ».

    Plus tôt ce mois-ci, Google a banni une application appelée « Remove China Apps » de sa boutique en ligne. L'outil, qui analyse le téléphone pour rechercher toutes les applications développées en Chine, y compris TikTok, et les supprime, aurait été téléchargé plus de cinq millions de fois au cours de la courte période où il était disponible.

    Le mouvement pour supprimer les applications chinoises au milieu des tensions persistantes entre les deux pays a été soutenu par les citoyens sur les réseaux sociaux, ainsi que par un porte-parole du parti au pouvoir du Premier ministre Narendra Modi.

    Source : Ministère indien des technologies de communication et de l’électronique

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la décision de l'Inde ?

    Voir aussi :

    TikTok et 53 autres applications iOS continuent de fouiner dans vos données sensibles du presse-papiers, malgré le fait qu'elles ont été épinglé en mars 2020 pour une pratique similaire
    Un problème avec un SDK Facebook a entraîné le plantage de plusieurs applications iOS populaires comme TikTok, Spotify, Tinder et autres, mais le problème semble avoir été résolu
    TikTok ordonne aux modérateurs de supprimer les publications des gens laids ou pauvres, selon des documents internes de l'entreprise
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre confirmé
    Profil pro
    Account Manager
    Inscrit en
    mars 2006
    Messages
    141
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Dordogne (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Account Manager

    Informations forums :
    Inscription : mars 2006
    Messages : 141
    Points : 551
    Points
    551
    Par défaut
    Que pensez-vous de la décision de l'Inde ?
    Juste comme ça il serait intéressant de dire qu'il y a eut un un affrontement meurtrier à la frontière himalayenne entre ces deux puissances nucléaires.
    Et que peut-être ça en découlerait...

    Sinon comme d'hab. le gouvernement indien avait aussi bannis pendant quelques temps plusieurs appli. Google pour je ne sais quel raison.
    Sans compter que l'Inde fait autant de censure sur les réseaux sociaux que la Chine, histoire de ne pas ébruiter sa politique sur le Covid.

    Bref l'informatique ou le respect des utilisateurs ou la défense de nos valeurs ou ...mettez ce que vous voulez.. à bon dos.

  3. #3
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    6 636
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 6 636
    Points : 31 204
    Points
    31 204
    Par défaut
    Citation Envoyé par Refuznik Voir le message
    Juste comme ça il serait intéressant de dire qu'il y a eut un un affrontement meurtrier à la frontière himalayenne entre ces deux puissances nucléaires.
    Et que peut-être ça en découlerait...(.../...)
    Affrontement à coup de poing, de batons, de pierres, et de noyades (pour quelques dizaines de morts). Aucun des deux camps n'a osé sortir les flingues. Les chinois ont depuis recruté des spécialistes du MMA pour sécuriser leur frontière. On vit décidément une époque étrange. Affrontement qui s'étend désormais à la sphère électronique. Mais tu as raison de préciser que ce sont deux puissances nucléaires. Sans cela, le carton aurait peut-être été beaucoup plus sévère, avec de l'armement beaucoup plus lourd.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  4. #4
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    257
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 257
    Points : 502
    Points
    502
    Par défaut
    Ils ont raison, les jeunes se ramollissent le cerveau avec ces apps et c'est d'une débilité insolente, sans parler que ça pousse tjrs les gens à faire tjrs plus bête tjrs plus con et ça amène à des jeux dangereux ... il seraient tps de revenir aux fondamentaux.

  5. #5
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Lycéen
    Inscrit en
    septembre 2019
    Messages
    67
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 18
    Localisation : France, Indre et Loire (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : Lycéen
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2019
    Messages : 67
    Points : 234
    Points
    234
    Par défaut
    Les chinois nous les brisent avec ces apps mais les bannir est trop radical. Ce serait mieux de privilégier des apps locales (un peu de concurrence déloyale ne fera de mal à aucun Indien de toute façon).

  6. #6
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 368
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 368
    Points : 154 852
    Points
    154 852
    Par défaut L'Inde bannit plus de 100 applications développées par des entreprises chinoises parmi lesquelles PUBG
    L'Inde bannit plus de 100 applications développées par des entreprises chinoises parmi lesquelles PUBG et WeChat,
    après avoir banni TikTok et 58 autres applications chinoises

    Après avoir banni une première vague de 59 applications développées par des entreprises chinoises parmi lesquelles TikTok, évoquant un comportement malveillant quant à la collecte des données de ses citoyens, l'Inde ajoute 118 applications à la liste, elles aussi développées par des entreprises chinoises. Le pays évoque à nouveau des problèmes de sécurité dans un communiqué :

    « Le ministère de l'électronique et des technologies de l'information, invoquant son pouvoir en vertu de l'article 69A de la loi sur les technologies de l'information, lu avec les dispositions pertinentes des règles de 2009 sur les technologies de l'information (procédure et garanties pour le blocage de l'accès à l'information par le public) et compte tenu du la nature émergente des menaces a décidé de bloquer 118 applications mobiles, car au vu des informations disponibles, elles se livrent à des activités préjudiciables à la souveraineté et à l'intégrité de l'Inde, à la défense de l'Inde, à la sécurité de l'État et à l'ordre public.

    « Le ministère de l'Électronique et des technologies de l'information a reçu de nombreuses plaintes de diverses sources, y compris plusieurs rapports sur l'utilisation abusive de certaines applications mobiles disponibles sur les plateformes Android et iOS pour voler et transmettre subrepticement les données des utilisateurs de manière non autorisée à des serveurs situés en dehors de l'Inde. La compilation de ces données, leur extraction et leur profilage par des éléments hostiles à la sécurité nationale et à la défense de l'Inde, qui empiètent en fin de compte sur la souveraineté et l'intégrité de l'Inde, sont un sujet de préoccupation très profonde et immédiate qui nécessite des mesures d'urgence.

    « Le Centre indien de coordination de la cybercriminalité, au ministère de l'Intérieur, a également envoyé une recommandation exhaustive pour bloquer ces applications malveillantes. De même, il y a eu des préoccupations bipartites similaires, signalées par divers représentants publics, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur du Parlement indien. Il y a eu un fort chœur dans l'espace public pour prendre des mesures strictes contre les applications qui portent atteinte à la souveraineté de l'Inde ainsi qu'à la vie privée de nos citoyens.

    « Sur la base de ceux-ci et à la réception d'entrées crédibles récentes, les informations publiées, les autorisations demandées, les fonctionnalités intégrées ainsi que les pratiques de collecte de données des applications susmentionnées soulèvent de sérieuses préoccupations quant au fait que ces applications collectent et partagent des données de manière clandestine et compromettent les données et informations personnelles d'utilisateurs pouvant présenter une menace grave pour la sécurité de l'État.

    « Dans l'intérêt de la souveraineté et de l'intégrité de l'Inde, de la défense de l'Inde et de la sécurité de l'État. Et en utilisant les pouvoirs souverains, le gouvernement indien a décidé de bloquer l'utilisation de certaines applications, utilisées à la fois dans les appareils mobiles et non mobiles compatibles Internet.

    « Cette décision protégera les intérêts de millions d'utilisateurs indiens mobiles et Internet. Cette décision est une mesure ciblée visant à assurer la sûreté, la sécurité et la souveraineté du cyberespace indien. »

    Nom : tiktok.png
Affichages : 2028
Taille : 28,5 Ko

    Voici la liste des applications :
    1. APUS Launcher Pro- Theme, Live Wallpapers, Smart
    2. APUS Launcher -Theme, Call Show, Wallpaper, HideApps
    3. APUS Security -Antivirus, Phone security, Cleaner
    4. APUS Turbo Cleaner 2020- Junk Cleaner, Anti-Virus
    5. APUS Flashlight-Free & Bright
    6. Cut Cut – Cut Out & Photo Background Editor
    7. Baidu
    8. Baidu Express Edition
    9. FaceU - Inspire your Beauty
    10. ShareSave by Xiaomi: Latest gadgets, amazing deals
    11. CamCard - Business Card Reader
    12. CamCard Business
    13. CamCard for Salesforce
    14. CamOCR
    15. InNote
    16. VooV Meeting - Tencent Video Conferencing
    17. Super Clean - Master of Cleaner, Phone Booster
    18. WeChat reading
    19. Government WeChat
    20. Small Q brush
    21. Tencent Weiyun
    22. Pitu
    23. WeChat Work
    24. Cyber Hunter
    25. Cyber Hunter Lite
    26. Knives Out-No rules, just fight!
    27. Super Mecha Champions
    28. LifeAfter
    29. Dawn of Isles
    30. Ludo World-Ludo Superstar
    31. Chess Rush
    32. PUBG MOBILE Nordic Map: Livik
    33. PUBG MOBILE LITE
    34. Rise of Kingdoms: Lost Crusade
    35. Art of Conquest: Dark Horizon
    36. Dank Tanks
    37. Warpath
    38. Game of Sultans
    39. Gallery Vault - Hide Pictures And Videos
    40. Smart AppLock (App Protect)
    41. Message Lock (SMS Lock)-Gallery Vault Developer Team
    42. Hide App-Hide Application Icon
    43. AppLock
    44. AppLock Lite
    45. Dual Space - Multiple Accounts & App Cloner
    46. ZAKZAK Pro - Live chat & video chat online
    47. ZAKZAK LIVE: live-streaming & video chat app
    48. Music - Mp3 Player
    49. Music Player - Audio Player & 10 Bands Equalizer
    50. HD Camera Selfie Beauty Camera
    51. Cleaner - Phone Booster
    52. Web Browser & Fast Explorer
    53. Video Player All Format for Android
    54. Photo Gallery HD & Editor
    55. Photo Gallery & Album
    56. Music Player - Bass Booster - Free Download
    57. HD Camera - Beauty Cam with Filters & Panorama
    58. HD Camera Pro & Selfie Camera
    59. Music Player - MP3 Player & 10 Bands Equalizer
    60. Gallery HD
    61. Web Browser - Fast, Privacy & Light Web Explorer
    62. Web Browser - Secure Explorer
    63. Music player - Audio Player
    64. Video Player - All Format HD Video Player
    65. Lamour Love All Over The World
    66. Amour- video chat & call all over the world.
    67. MV Master - Make Your Status Video & Community
    68. MV Master - Best Video Maker & Photo Video Editor
    69. APUS Message Center-Intelligent management
    70. LivU Meet new people & Video chat with strangers
    71. Carrom Friends : Carrom Board & Pool Game72. Ludo All Star- Play Online Ludo Game & Board Games
    72. Bike Racing : Moto Traffic Rider Bike Racing Games
    73. Rangers Of Oblivion : Online Action MMO RPG Game
    74. Z Camera - Photo Editor, Beauty Selfie, Collage
    75. GO SMS Pro - Messenger, Free Themes, Emoji
    76. U-Dictionary: Oxford Dictionary Free Now Translate
    77. Ulike - Define your selfie in trendy style
    78. Tantan - Date For Real
    79. MICO Chat: New Friends Banaen aur Live Chat karen
    80. Kitty Live - Live Streaming & Video Live Chat
    81. Malay Social Dating App to Date & Meet Singles
    82. Alipay
    83. AlipayHK
    84. Mobile Taobao
    85. Youku
    86. Road of Kings- Endless Glory
    87. Sina News
    88. Netease News
    89. Penguin FM
    90. Murderous Pursuits
    91. Tencent Watchlist (Tencent Technology
    92. Learn Chinese AI-Super Chinese
    93. HUYA LIVE – Game Live Stream
    94. Little Q Album
    95. Fighting Landlords - Free and happy Fighting Landlords
    96. Hi Meitu
    97. Mobile Legends: Pocket
    98. VPN for TikTok
    99. VPN for TikTok
    100. Penguin E-sports Live assistant
    101. Buy Cars-offer everything you need, special offers and low prices
    102. iPick
    103. Beauty Camera Plus - Sweet Camera & Face Selfie
    104. Parallel Space Lite - Dual App
    105. "Chief Almighty: First Thunder BC
    106. MARVEL Super War NetEase Games
    107. AFK Arena
    108. Creative Destruction NetEase Games
    109. Crusaders of Light NetEase Games
    110. Mafia City Yotta Games
    111. Onmyoji NetEase Games
    112. Ride Out Heroes NetEase Games
    113. Yimeng Jianghu-Chu Liuxiang has been fully upgraded
    114. Legend: Rising Empire NetEase Games
    115. Arena of Valor: 5v5 Arena Games
    116. Soul Hunters
    117. Rules of Survival

    Comme dans l'autre liste, plusieurs applications, qui touchent plusieurs catégories, ne sont pas populaires dans l'Hexagone.

    Le groupe de défense numérique Software Law and Freedom Center, basé à New Delhi, s'est déclaré préoccupé par les raisons pour lesquelles l'interdiction avait été prononcée. «L'Inde manque malheureusement à la fois d'une loi sur la protection des données et d'une politique globale de cybersécurité. L'interdiction a mis en évidence le besoin de transparence et de responsabilité dans les travaux du comité ainsi que dans les décisions exécutives interdisant les applications ou les sites Web », a-t-il déclaré dans un communiqué.

    Ces décisions de l'Inde peuvent être mises en relief avec l'escalade des tensions entre les deux pays. Rappelons par exemple que, non loin de l'Himalaya, des accrochages ont eu lieu à la mi-juin entre des soldats indiens et des forces chinoises faisant au passage des dizaines de morts.

    Depuis, « Boycotter la Chine » (et ses variantes) faisait partie des tendances sur Twitter en Inde. Un nombre croissant de personnes a même publié des vidéos montrant la destruction de smartphones, téléviseurs et autres produits fabriqués en Chine.

    En avril, l'Inde a également modifié sa politique d'investissement étranger qui oblige les investisseurs chinois, qui ont investi des milliards de dollars dans des startups indiennes ces dernières années, à obtenir l'approbation de New Delhi avant de pouvoir faire de nouveaux chèques aux entreprises indiennes. Cette décision a considérablement réduit la présence des investisseurs chinois dans les flux de transactions des startups indiennes au cours des mois qui ont suivi.

    Source : communiqué de presse

    Voir aussi :

    TikTok et 53 autres applications iOS continuent de fouiner dans vos données sensibles du presse-papiers, malgré le fait qu'elles ont été épinglé en mars 2020 pour une pratique similaire
    Un problème avec un SDK Facebook a entraîné le plantage de plusieurs applications iOS populaires comme TikTok, Spotify, Tinder et autres, mais le problème semble avoir été résolu
    TikTok ordonne aux modérateurs de supprimer les publications des gens laids ou pauvres, selon des documents internes de l'entreprise
    Images attachées Images attachées
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #7
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    1 548
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 1 548
    Points : 35 910
    Points
    35 910
    Par défaut Le gouvernement indien bloque 43 applications mobiles chinoises, y compris AliExpress
    Le gouvernement indien bloque 43 applications mobiles chinoises, y compris AliExpress,
    Pour s’être livrées à des activités préjudiciables à l'ordre public et à la souveraineté du pays

    Mardi, Alibaba Workbench, AliExpress, Alipay Cashier, CamCard, WeDate et 38 autres applications mobiles chinoises ont vu leur accès en Inde bloquer par les autorités du pays, pour avoir porté atteinte à la souveraineté, l'intégrité et la défense de la nation. C’est la troisième campagne du pays contre les applications mobiles développées par des entreprises chinoises cette année. Les décisions de blocage sont prises en vertu de la section 69A de la loi sur les technologies de l'information. La première vague de bannissement concernait, entre autres, l’application populaire de partage de vidéos TikTok.

    Le ministère indien de l'Electronique et des Technologies de l'information (MEITY) a émis un ordre de blocage de l'accès à ces applications par les utilisateurs en Inde, sur la base des rapports détaillés reçus du Centre indien de coordination de la cybercriminalité du ministère de l'Intérieur (MHA), selon un communiqué officiel publié mardi. Les 43 applications mobiles concernées auraient toutes des liens avec la Chine. Voici, ci-dessous, ce que dit le communiqué du gouvernement :

    « Le ministère de l'Electronique et des Technologies de l'information du gouvernement indien a publié aujourd'hui un décret en vertu de la section 69A de la loi sur les technologies de l'information bloquant l'accès à 43 applications mobiles. Cette mesure a été prise sur la base des données relatives à ces applications qui les s'engagent dans des activités préjudiciables à la souveraineté et à l'intégrité de l'Inde, à la défense de l'Inde, à la sécurité de l'État et à l'ordre public », lit-on.

    Nom : a01.png
Affichages : 4181
Taille : 76,1 Ko

    En parlant de l'interdiction, Akash Karmakar, un associé du cabinet d'avocats à New Delhi, Panag & Babu, a déclaré : « Bien que le MEITY ait invoqué ses pouvoirs pour bloquer ces applications pour les mêmes raisons que celles mentionnées précédemment (souveraineté et intégrité de l'Inde, défense de l'Inde, sécurité de l'État et ordre public), ces termes peuvent être interprétés de manière large. L'absence de paramètres bien définis, par opposition à une définition élastique, pourrait nuire à la crédibilité de l'Inde en tant que destination d'investissement pour les entreprises technologiques étrangères, d'une manière similaire à la façon dont la définition vague de "l'ordre public" a été utilisée précédemment pour résister à l'exécution des sentences arbitrales étrangères. Le MHA définissant ses attentes et le MEITY conduisant les procédures en cours contre les applications interdites de manière transparente et limitée dans le temps pourraient aider à éviter une telle perception négative sur la facilité de faire des affaires en Inde ».

    Pour Kazim Rizvi, directeur fondateur de The Dialogue, « Il est crucial de légiférer sur une loi solide de protection des données et une stratégie nationale de cybersécurité actualisée pour relever les nouveaux défis présentés par un voisin technologiquement avancé. Il est tout aussi important de suivre la procédure en vigueur tout en réglementant les applications qui ont un impact sur la vie privée des utilisateurs et la sécurité nationale », a-t-il déclaré.

    La liste complète des applications interdites se trouve ci-dessous :

    1. AliSuppliers Mobile App
    2. Alibaba Workbench
    3. AliExpress - Smarter Shopping, Better Living
    4. Alipay Cashier
    5. Lalamove India - Delivery App
    6. Drive with Lalamove India
    7. Snack Video
    8. CamCard - Business Card Reader
    9. CamCard - BCR (Western)
    10. Soul- Follow the soul to find you
    11. Chinese Social - Free Online Dating Video App & Chat
    12. Date in Asia - Dating & Chat For Asian Singles
    13. We Date-Dating App
    14. Free dating app- Singol, start your date!
    15. Adore App
    16. TrulyChinese - Chinese Dating App
    17. TrulyAsian - Asian Dating App
    18. ChinaLove: dating app for Chinese singles
    19. DateMyAge: Chat, Meet, Date Mature Singles Online
    20. AsianDate: find Asian singles
    21. FlirtWish: chat with singles
    22. Guys Only Dating: Gay Chat
    23. Tubit: Live Streams
    24. We Work China
    25. First Love Live- super hot live beauties live online
    26. Rela - Lesbian Social Network
    27. Cashier Wallet
    28. MangoTV
    29. MGTV- HunanTV official TV APP
    30. WeTV - TV version
    31. WeTV - Cdrama, Kdrama&More
    32. WeTV Lite
    33. Lucky Live- Live Video Streaming App
    34. Taobao Live
    35. DingTalk
    36. Identity V
    37. Isoland 2: Ashes of Time
    38. BoxStar (Early Access)
    39. Heroes Evolved
    40. Happy Fish
    41. Jellipop Match- Decorate your dream island!
    42. Munchkin Match: magic home building
    43. Conquista Online II

    L’interdiction de certaines applications serait-elle un geste stratégique pour stimuler l'écosystème des applications indiennes ?

    Le 29 juin dernier, le gouvernement avait déjà interdit 59 applications mobiles, dont l’application populaire de partage de vidéo développée par l'entreprise chinoise ByteDance, et le 2 septembre, 118 autres applications, dont le jeu d'action populaire PUGB, ont été interdites en vertu de l'article 69A de la loi sur les technologies de l'information.

    Dans sa déclaration de mardi, on peut lire que « Le gouvernement s'est engagé à protéger les intérêts des citoyens ainsi que la souveraineté et l'intégrité de l'Inde sur tous les fronts et il prendra toutes les mesures possibles pour y parvenir ».

    Cette fois, le populaire site chinois de commerce électronique AliExpress a été l'un des rares à ne pas avoir échappé à la dernière prise du gouvernement indien. C'est un coup dur pour le groupe AliBaba de Jack Ma, qui est déjà en proie à une controverse après que la Chine a interrompu, au début du mois, l'introduction en bourse de Ant Group, une autre société dont il est l'actionnaire majoritaire.

    Nom : a02.jpg
Affichages : 1670
Taille : 17,3 Ko

    « L'interdiction des applications chinoises a fait prendre conscience des menaces cachées qui se présentent lorsque des données sont partagées et téléchargées par un hôte étranger, car les applications locales garantissent la sécurité de l'information et assurent une meilleure protection des clients que ces applications chinoises. Pendant plusieurs années, le marché indien a été dominé par les applications chinoises. Ces entreprises aux poches bien garnies dépensaient de manière extravagante pour des activités de marketing auxquelles les startups technologiques indiennes ne pouvaient pas faire face », a expliqué Kapil Jain, fondateur et directeur général de Graphitto Labs.

    Selon une publication indienne Business Today, l'interdiction des applications chinoises au cours des derniers mois a entraîné une augmentation soudaine du nombre d'applications produites en Inde. La décision du gouvernement indien d'interdire certaines applications populaires est considérée comme un geste stratégique pour stimuler l'écosystème des applications indiennes, selon la publication. Pour elle, l'interdiction a ouvert de formidables opportunités pour les applications et l'écosystème des jeux indiens, leur permettant d'aligner leurs activités sur la stratégie "Atmanirbhar Bharat" du gouvernement.

    « De telles mesures donneront à l'Inde une longueur d'avance pour devenir une économie Atmanirbhar et finiront par être utiles aux hommes d'affaires indiens du secteur technologique. L'interdiction de l'AliExpress de Jack Ma est un coup majeur porté à l'aspiration chinoise d'exploiter le marché indien du commerce électronique et d'offrir simultanément aux entreprises indiennes de commerce électronique de meilleures applications et des offres compétitives », a ajouté Jain.

    Selon le site d'information indien Firstpost, Aditya Narang - cofondateur et directeur général de SafeHouse Technologies, une société de cybersécurité, - a soutenu l'interdiction en déclarant :

    « Avec l'interdiction de 43 applications supplémentaires, le gouvernement a prouvé une fois de plus que la sécurité et l'hygiène dans l'écosystème indien des smartphones et des applications doivent être maintenues. Le plus grand problème de sécurité est que beaucoup d'applications sur vos smartphones collectent des quantités massives de données qui n'ont rien à voir avec le service qu'elles fournissent. Il faut plusieurs autorisations de sécurité et d'intrusion que l'utilisateur ne comprend pas, mais finit par accepter. Comme la menace qui pèse sur la sécurité des données des utilisateurs augmente, ces derniers doivent s'assurer que leurs téléphones portables sont protégés, sécurisés et chiffrés ».

    Source : Gouvernement indien

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    L’Inde a bloqué les applications pour avoir porté atteinte à la souveraineté, l'intégrité et la défense de la nation. Quel est votre avis sur cet argument des autorités indiennes ?
    Pensez-vous que l’Inde bannit certaines applications comme un geste stratégique pour stimuler l'écosystème des applications locales ?

    Voir aussi :

    L'Inde prévoit de lancer son propre app store comme alternative à Google, Apple et Now, le magasin ne facturerait pas les frais de 30 % pour héberger des applications contrairement à Google ou Apple
    L'Inde bannit plus de 100 applications développées par des entreprises chinoises parmi lesquelles PUBG et WeChat, après avoir banni TikTok et 58 autres applications chinoises
    L'Inde décide de bloquer TikTok ainsi que 58 autres applications chinoises, évoquant un comportement malveillant quant à la collecte des données de ses citoyens
    TikTok ordonne aux modérateurs de supprimer les publications des gens laids ou pauvres, selon des documents internes de l'entreprise
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  8. #8
    Membre éprouvé
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2006
    Messages
    1 334
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 46
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2006
    Messages : 1 334
    Points : 1 269
    Points
    1 269
    Par défaut
    ... pendant ce temps en Europe ...

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 05/09/2019, 17h39
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 18/01/2006, 17h36
  3. [VS2005] dev. applications Mobiles + Oracle
    Par tostinni dans le forum EDI/Outils
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/12/2005, 22h02
  4. [J2me]Eclipse et application mobile
    Par AdnaneRe dans le forum Eclipse Java
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/11/2005, 14h13
  5. [C#] Lier des boutons radio dans une application mobile
    Par Loïc56 dans le forum Windows Forms
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/04/2005, 13h00

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo