IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #41
    Membre expérimenté
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    novembre 2003
    Messages
    413
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2003
    Messages : 413
    Points : 1 627
    Points
    1 627
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Au Venezuela, au Soudan, en Iran, au Koweït, en Algérie, etc, le prix de l'essence est plus bas qu'en France (bon ils ont moins de frais de port aussi). Mais en tout cas ça veut dire que sans toutes les taxes l'essence coûterait beaucoup moins cher.
    Si l'essence est très taxée (sauf le fioul, moins), c'est car nous n'en avons pas. C'est très bien, ça freine la consommation. À quoi bon isoler ou rouler dans des voitures qui ne consomment pas 15l/100 si l'essence est quasi-gratuite ? Déséquilibre balance commerciale = chômage en France ou dévaluation de la monnaie (mécanisme impossible dans l'€).
    D'ailleurs dans au moins une partie de ces pays l'essence est ou était subventionnée (d'où leur état économique).

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    De toute façon on ne baissera pas notre niveau de vie par choix, les gouvernements ne parle que de lancer la croissance (la croissance vient principalement de la consommation, les produits sont fabriqué en Chine, donc les cargos de marchandise vont continuer de voyager).
    Non, la croissance vient de la production et donc de l'abondance d'énergie disponible.
    La Chine produit : croissance.
    Les occidentaux impriment de la monnaie sans création de bien correspondant et obtiennent par un artifice comptable de la croissance par la consommation. Le coût, c'est la dette et les bulles spéculatives qui viendront bien, ainsi que le fait d'être racheté par la Chine qui dispose de toute la monnaie de singe que l'occident imprime.
    Si la croissance c'est la conso, il y a qu'à demander à tous les pays pauvres de consommer et ils auront la croissance...

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Il vaut mieux essayer de réussir la fusion nucléaire que de ne rien faire. En plus c'est pas si cher que ça, on a gaspillé beaucoup plus de milliards dans des choses beaucoup moins utile.
    Bon alors ok si à la fin les scientifiques ne découvrent rien du tout, ça fera cher comme erreur.
    C'est bien de chercher la fusion mais elle arrivera trop tard pour le problème du réchauffement climatique.
    Il y a des trucs utiles qu'on peut faire :
    - moderniser le parc nucléaire français pour le maintenir.
    - construire des centrales de 3e génération
    - construire les réacteurs de 4e génération qui comme la fusion apportent une énergie quasi-illimité par rapport à la durée de vie d'une civilisation (ordre du millénaire), et dont l’industrialisation aurait dû commencer maintenant pour être prête dans 20 ans quand ce sera la cata.

    Voir ce qu'on fait de notre argent là https://francais.rt.com/france/71456...it-dans-le-mur

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ah ouais c'est quoi votre délire que des gens répètent tout le temps ?
    Si on ne réduit pas les émissions de X% chaque année, dans Y années, la température globale augmentera de Z°.
    ça veut dire que les modèles disent que si on continue à augmenter la production de CO2 (ce qui est ce qui est fait en pratique), on pourra avoir +5°c d'ici l'ordre d'un siècle. +5° c'est plus grave que tous méfaits de guerres, incidents technologiques etc.
    à -5° de la moyenne actuelle, l'europe était 1km sous la glace et la population humaine était de l'ordre de 10 000 personnes en €. En tout.
    à +5, de larges portions de la planète deviennent physiologiquement impropre à la survie humaine juste car il fera trop chaud pour survivre par transpiration. Les écosystèmes seront bouleversés. Ce sera la guerre et la famine. C'est plus grave que Fukushima à choisir (nb de morts à venir par radiations à Fukushima estimé à 0-10 personnes, intervalle de confiance )



    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Écoutez, il y a un krach économique mondial qui approche, il va avoir des conséquences cataclysmiques, il va y avoir des guerres, des famines, des épidémies, etc, donc la production de gaz à effet de serra va diminuer.
    Ce sera fini de commander des objets fabriqué en Chine, les gens n'auront plus d'argent.

    Personnellement je pense qu'il y a des pollutions bien plus grave que la production humaine de CO2 et je pense que la production humaine de CO2 n'est pas le facteur principal du changement climatique.
    Mais après chacun est libre de penser ce qu'il veut.

    Si votre truc c'est : «Il faut vite que le monde entier réduise son niveau de vie, sinon dans 5 ans le CO2 aura détruit les humains et des milliers d'autres espèces», c'est très bien pour vous.
    Bon après si c'est la thèse officielle du GIEC ça ne rigole pas
    L'augmentation de T° c'est dans le Giec, c'est pas de la croyance. Les modèles des instituts français sont concordants d'ailleurs.
    D'ailleurs, si on attend la cata pour agir ce sera trop tard. (car le CO2 reste dans l'atmosphère et quand ce sera la cata, on aura d'autres problèmes que d'avoir des smartphones chinois, comme avoir de quoi manger ou avoir les ressources pour maintenir une société qui ne soit pas le chaos complet ou une sombre dictature).

    D'autant que si on a une crise économique, on va vite mettre en pause les vrais investissements climatiques (ex, comme maintenant : un peu de green-washing comme les éoliennes en mer, ressortir encore les voitures à hydrogène alors que ce n'est pas économiquement voire industriellement faisable, comme la voiture électrique avec les techo utilisées - alors que pour commencer on a la moitié du réseau ferré au fioul et que là c'est faisable de passer à H2, etc.)

  2. #42
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 726
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 726
    Points : 16 842
    Points
    16 842
    Par défaut
    Citation Envoyé par Fagus Voir le message
    Non, la croissance vient de la production et donc de l'abondance d'énergie disponible.
    Je ne suis pas d'accord :
    La consommation des ménages
    La consommation des ménages est une donnée essentielle sur la santé économique du pays puisqu’elle représente 55 % du PIB et qu’elle explique 30 % de la variation du PIB chaque trimestre. Comme cela ressort d’une note de conjoncture de l’INSEE parue en juin 2012, la consommation des ménages a ralenti entre 2008 et 2011 et sa composition s’est elle aussi modifiée.
    De toute façon on parle de la même chose, que ce soit la production ou la consommation, au final ce sont des objets produits en Chine qu'on importe. Des gadgets qu'il faudra remplacer en boucle...
    L'UE signe des accords de libre échange avec le monde entier, vous croyez que c'est positif pour l'environnement ?
    Du coup les brésiliens coupent des forets pour produire du soja, afin de l'exporter dans les magasins français, parce que c'est la mode du soja !

    Citation Envoyé par Fagus Voir le message
    Les occidentaux impriment de la monnaie sans création de bien correspondant et obtiennent par un artifice comptable de la croissance par la consommation.
    Ce n'est pas propre à l'occident, la Chine "imprime" beaucoup de billets également.
    Le pays qui abuse de la planche à billet depuis le plus longtemps c'est le Japon et il est au bord du gouffre depuis des années.

    Citation Envoyé par Fagus Voir le message
    +5° c'est plus grave que tous méfaits de guerres, incidents technologiques etc.
    Peut-être pas pour ceux qui vivent en Sibérie. Ça va commencer à être chouette là bas. ^^

    Citation Envoyé par Fagus Voir le message
    L'augmentation de T° c'est dans le Giec, c'est pas de la croyance. Les modèles des instituts français sont concordants d'ailleurs.
    Des modèles faux ce n'est pas ce qui manque...
    Mais on verra si leur prévisions s'avèrent vrai ou pas, moi j'attend pour pouvoir constater.
    Peut-être que je serais surpris.

    Citation Envoyé par Fagus Voir le message
    D'ailleurs, si on attend la cata pour agir ce sera trop tard.
    Ça dépend quand l'effondrement a lieu

    En tout cas si vous attendez que tous les gouvernements du monde se décident à viser la décroissance, vous risquez d'être déçu.
    Mais on ne sait pas peut-être que la COP 26 à Glasgow va sauver le monde
    Keith Flint 1969 - 2019

  3. #43
    Membre expert
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    783
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 783
    Points : 3 302
    Points
    3 302
    Par défaut
    dans le futur proche je vois bien l’hydrogène utiliser par les pro (avions, cargo, datacenter, camions...) et l'électrique pour les particuliers.
    un peu comme avec le diesel il y'a 30ans réservé aux pros et l'essence aux particulier... sauf si le gouvernement futur lance une grosse campagne d'adoption massive de l’hydrogène mais je vois pas l’intérêt car l'electricité ou l'hydrogene les 2 peuvent etre produit 100% en France (pas comme le pétrole)

    mais je n'ai jamais compris pourquoi le gouvernement refuse qu'on utilise de l'huile dans nos moteurs diesel et que le bio diesel ne soit pas plus mise en avant

  4. #44
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 726
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 726
    Points : 16 842
    Points
    16 842
    Par défaut
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    dans le futur proche je vois bien l’hydrogène utiliser par les pro (avions, cargo, datacenter, camions...) et l'électrique pour les particuliers.
    Il va falloir construire de nouvelles centrales nucléaire pour produire l'hydrogène.

    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    mais je n'ai jamais compris pourquoi le gouvernement refuse qu'on utilise de l'huile dans nos moteurs diesel et que le bio diesel ne soit pas plus mise en avant
    Apparemment si le gouvernement ne soutient pas l'huile c'est parce que certains utilisent de l'huile de palme et généralement on rase des forets pour planter des palmiers, donc c'est très mal.
    De l’huile de palme dans les voitures... Pourquoi la France est pointée du doigt
    En plein examen du budget 2020, les députés ont voté jeudi soir un report à 2026 de l'effacement de l'huile de palme de la liste des biocarburants, qui bénéficient d'un régime fiscal favorable. Après le tollé suscité par ce report voté en quelques secondes, l'Assemblée a fait marche arrière ce vendredi, contre l'avis du gouvernement. Alors que 75 % de l’huile de palme consommée en France l'est sous forme de carburant, nous vous proposons de relire cet éclairage publié en avril 2018.
    Greenpeace n'est pas content :
    Biocarburants : l’huile de palme dans nos moteurs, cauchemar des forêts

    D'ailleurs en parlant des gens de Greenpeace parfois c'est un peu des connards :
    Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace
    Considéré comme le projet énergétique le plus ambitieux au monde, l’organisation Greenpeace critique le projet ITER, qui promet pourtant une énergie non polluante, décarbonée et pratiquement sans déchet.
    Les écologistes devraient tous être à fond derrière le nucléaire, parce qu'aujourd'hui c'est de très loin la solution la plus propre.
    Keith Flint 1969 - 2019

  5. #45
    Membre chevronné Avatar de FatAgnus
    Homme Profil pro
    Troufion de base
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    360
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Troufion de base

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 360
    Points : 2 080
    Points
    2 080
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Je ne suis pas d'accord :
    Peut-être pas pour ceux qui vivent en Sibérie. Ça va commencer à être chouette là bas. ^^
    Cette réponse prouve une méconnaissance totale du sujet de ta part. La crise climatique ce n'est pas juste « il va faire un peu plus chaud ». Le crise climatique a plein d'autres effets prévus, comme par exemple une baisse des rendements agricoles. Le GIEC avertit qu'un réchauffement de 3 ° entraînerait l'instabilité alimentaire partout sur Terre. ventre affamé n'a point d'oreille, donc la guerre partout.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Des modèles faux ce n'est pas ce qui manque...
    Mais on verra si leur prévisions s'avèrent vrai ou pas, moi j'attends pour pouvoir constater.
    Peut-être que je serais surpris.
    Les modèles ne prétendent pas être exacts, mais donnent une idée assez précise de certaines des conséquences, car le GIEC ne peut pas tout prévoir et nous aurons d'autres mauvaises surprises. Pour donner un comparatif 5 ° c'est la même chose que transition interglaciaire quand la France est passé d'un paysage qui ressemblait au Nord de la Sibérie il y a vint mille ans à l'état qu'on lui connaissait à l'air préindustriel. Entre les deux le climat ne s'est réchauffé que de 5 ° sur la planète. Donc 5 ° en un siècle c'est un réchauffement cent fois plus rapide que celui qui a vu l'océan remonter de 120 mètres il y a dix mille ans. Un réchauffement de 5 ° a un tel pouvoir de déstabilisation de notre planète qu'il entraînera des milliards de morts.

    Attendre de voir est l'attitude la plus dangereuse et stupide, puisque le dérèglement climatique est irréversible, le gaz à effet de serre à une durée de vie d'environ 10 000 ans.

    Les signes du réchauffement climatique sont déjà bien visibles aujourd'hui. Si un jour tu guéris de ton attitude climato-sceptique maladive tu pourras les voir aussi. Mais je comprends, il est plus facile de vivre dans le déni est de continuer de jouir de son niveau de vie agréable et pépère en balayant d'un revers de la main les travaux de milliers de spécialistes qui dédient leurs vies à la crise climatique.

  6. #46
    Membre expert
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    783
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 783
    Points : 3 302
    Points
    3 302
    Par défaut
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Cette réponse prouve une méconnaissance totale du sujet de ta part. La crise climatique ce n'est pas juste « il va faire un peu plus chaud ». Le crise climatique a plein d'autres effets prévus, comme par exemple une baisse des rendements agricoles. Le GIEC avertit qu'un réchauffement de 3 ° entraînerait l'instabilité alimentaire partout sur Terre. ventre affamé n'a point d'oreille, donc la guerre partout.

    je ne suis pas d'accord, on va mourir de faim avec notre alimentation actuel mais si on réduit notre consommation de viande par 2 ? cela donnerais beaucoup plus d'espace pour cultiver des plantes qui on un meilleur rendement non ?
    et si cela ne suffit pas (ce dont je doute tellement l'élevage bovin consomme d'espace et d'énergie/eau pour rien) on ajoute les algues et les insectes dans notre consommation

    et enfin une hausse des températures global ne veut pas dire qu'il fera plus chaud partout et en France il y'aurait des sécheresses plus fréquemment mais aussi moins de vague de froid ce qui pourrait permettre la culture sous serre en hivers (comme en Espagne).
    il sera important de moins gaspiller l'eau et récupérer l'eau de pluie au maximum. Un truc assez bete mais si on utilisais l'eau de pluie pour les toilettes et la machine à lavée on économiserais 1/3 de notre consommation c'est juste énorme (je suis en train de faire des travaux chez moi dans cette optique)

  7. #47
    Membre expérimenté
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    novembre 2003
    Messages
    413
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2003
    Messages : 413
    Points : 1 627
    Points
    1 627
    Par défaut
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    je ne suis pas d'accord, on va mourir de faim avec notre alimentation actuel mais si on réduit notre consommation de viande par 2 ? cela donnerais beaucoup plus d'espace pour cultiver des plantes qui on un meilleur rendement non ?
    et si cela ne suffit pas (ce dont je doute tellement l'élevage bovin consomme d'espace et d'énergie/eau pour rien) on ajoute les algues et les insectes dans notre consommation

    et enfin une hausse des températures global ne veut pas dire qu'il fera plus chaud partout et en France il y'aurait des sécheresses plus fréquemment mais aussi moins de vague de froid ce qui pourrait permettre la culture sous serre en hivers (comme en Espagne).
    il sera important de moins gaspiller l'eau et récupérer l'eau de pluie au maximum. Un truc assez bete mais si on utilisais l'eau de pluie pour les toilettes et la machine à lavée on économiserais 1/3 de notre consommation c'est juste énorme (je suis en train de faire des travaux chez moi dans cette optique)
    C'est bien mais ça ne va pas suffire. quelques degrés en plus et en gros on se retrouve vite au nord de la France avec le climat du sud de la méditerranée. diminuer de 2 la viande c'est bien mais ça va être plus violent que ça . Rien que maintenant, certaines régions de France envisagent l'arrêt de l'élevage bovin car les prairies sont déjà brulées et ils consomment déjà le foin d'hiver et doivent importer le foin.
    il y a un précédent historique au groenland : quand le rendement des sols baissé (à cause du mini-âge glaciaire médiéval), ils ont dû arrêter
    L'huile c'est pas promu par les moteurs car le calcul de cycle complet montre que ce n'est pas rentable. En gros avec 1l de pétrole on produit 1l d'agrocarburant...
    Et sinon si, les modèles de mémoire c'est quelque chose comme 50% de perte prévue du rendement agricole des sols, donc ça veut dire famine. J'ai pas la notion des serres, mais la base ce sont les céréales de toutes façons.

  8. #48
    Membre chevronné Avatar de FatAgnus
    Homme Profil pro
    Troufion de base
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    360
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Troufion de base

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 360
    Points : 2 080
    Points
    2 080
    Par défaut
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    je ne suis pas d'accord, on va mourir de faim avec notre alimentation actuel mais si on réduit notre consommation de viande par 2 ? cela donnerais beaucoup plus d'espace pour cultiver des plantes qui on un meilleur rendement non ?
    Si tu n'es pas d'accord avec le rapport du GIEC, je t'invite à publier tes études dans des revues scientifiques à commité de lecture. Peut-être tes travaux seront repris par le GIEC qui sait ? Pour rappel le GIEC n'est pas un laboratoire de recherche, mais d’un organisme qui effectue une évaluation et une synthèse des travaux de recherche menés dans les laboratoires du monde entier.

    Réduire aujourd'hui drastiquement notre consommation de viande est une mesure forte pour réduire nos émissions à effet de serre aujourd'hui. Mais si le réchauffement dépasse les 3 ° cela aura un impact important sur le rendement de l’agriculture qui pourrait entraîner une instabilité alimentaire partout sur Terre. Je ne connais pas les détails, mais dans un monde à 3 ° de réchauffement si il n'y a pas assez de céréales ou autres pour nourrir les êtres humains, il n'y aura pas assez de céréales pour nourrir le bétail, donc la consommation de viande baissera d'elle même.

  9. #49
    Membre expérimenté
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    novembre 2003
    Messages
    413
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2003
    Messages : 413
    Points : 1 627
    Points
    1 627
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Je ne suis pas d'accord :
    La consommation des ménages
    Je sais que croissance = consommation des ménages est la doctrine officielle mais c'est un artifice comptable dans le sens où ce n'est pas tenable sans production. il y a un certain nombre d'artifices financiers qui le permettent (notamment que la monnaie ayant cours en France ne soit pas dévaluable suite à notre mauvaise gestion de la balance commerciale ; ou qu'on crée de la masse monétaire sans contrepartie par quantitative easing). C'est temporaire. À terme ce montage est fait pour échouer.
    Quant à la Chine c'est le contraire. Elle dispose d'un énorme excès de liquidité occidentale et dévalue en permanence sa monnaie pour faire du dumping, ce qui permet de ruiner les concurrents étrangers.

  10. #50
    Membre expert
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    octobre 2019
    Messages
    783
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2019
    Messages : 783
    Points : 3 302
    Points
    3 302
    Par défaut
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Si tu n'es pas d'accord avec le rapport du GIEC, je t'invite à publier tes études dans des revues scientifiques à commité de lecture. Peut-être tes travaux seront repris par le GIEC qui sait ? Pour rappel le GIEC n'est pas un laboratoire de recherche, mais d’un organisme qui effectue une évaluation et une synthèse des travaux de recherche menés dans les laboratoires du monde entier.
    sauf que le GIEC ne prends pas en compte un changement d'alimentation

  11. #51
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 726
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 726
    Points : 16 842
    Points
    16 842
    Par défaut
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Cette réponse prouve une méconnaissance totale du sujet de ta part.
    De 1 c'était une blague et de 2 c'est basé là dessus :
    Avec le réchauffement climatique, la Sibérie pourrait devenir une terre d'accueil

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Attendre de voir est l'attitude la plus dangereuse et stupide
    Ce n'est pas moi qui a décidé de signer des traités de libre échange avec la terre entière et qui pousse la voiture électrique.
    Je ne suis pas responsable de l'augmentation de la pollution. Peu importe ce que je pense ça n'aura jamais aucun impact. Donc je m'en fous.

    Vous pouvez passer votre vie à hurler "5°C ! 5°C ! On est tous foutu c'est trop tard !" ça ne changera jamais rien en fait.
    Vous stressez pour un truc sur lequel vous ne pouvez rien faire...

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Les signes du réchauffement climatique sont déjà bien visibles aujourd'hui.
    Ok, mais ça ne veut pas dire que le facteur principal du changement climatique est la production humaine de CO2.
    Avant que l'humain n'existe la température et la concentration en CO2 augmentaient de temps en temps.
    Du temps des dinosaures le niveau de CO2 était beaucoup plus élevé qu'aujourd'hui.
    Au pire il y a aura peut-être une extinction massive mais il y a bien des espèces qui vont survivre, l'évolution va continuer.

    Citation Envoyé par Fagus Voir le message
    Je sais que croissance = consommation des ménages est la doctrine officielle mais c'est un artifice comptable dans le sens où ce n'est pas tenable sans production.
    Le PIB est un artifice comptable, donc à partir de là...

    Citation Envoyé par Fagus Voir le message
    Quant à la Chine c'est le contraire. Elle dispose d'un énorme excès de liquidité occidentale et dévalue en permanence sa monnaie pour faire du dumping, ce qui permet de ruiner les concurrents étrangers.
    Ça ne l'empêche pas de faire tourner la planche à billets :

    2012 :
    La Banque populaire de Chine se lance dans un «quantitative easing» à la chinoise
    La Chine se lance également dans ce qui ressemble à un «quantitative easing». La baisse de 50 pb du ratio de réserves obligatoires des banques à 20,5% annoncée ce week-end par la Banque populaire de Chine (PBOC) pourrait correspondre à une injection de liquidités dans le système bancaire de 400 milliards de yuans, soit environ 48 milliards d’euros, destinée à alimenter la distribution de crédit.
    2020 :
    La Chine prête à soutenir davantage sa croissance
    Zhu Guangyao, ancien vice-ministre des finances, estime qu’en cumulant toutes les mesures annoncées (déficit budgétaire accru, émission d’obligations et baisses de diverses taxes et cotisations sociales), ce sont 6 200 milliards de yuans (environ 773 milliards d’euros) qui sont de fait injectés dans l’économie, bien plus que les 2 000 milliards de yuans souvent annoncés.
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    il n'y aura pas assez de céréales pour nourrir le bétail, donc la consommation de viande baissera d'elle même.
    Les gens n'auront pas les moyens de se nourrir de toute façon.
    Là il faut s’imaginer les années 1920 en Allemagne.
    Keith Flint 1969 - 2019

  12. #52
    Membre chevronné Avatar de FatAgnus
    Homme Profil pro
    Troufion de base
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    360
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Troufion de base

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 360
    Points : 2 080
    Points
    2 080
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Vous pouvez passer votre vie à hurler "5°C ! 5°C ! On est tous foutu c'est trop tard !" ça ne changera jamais rien en fait.
    Vous stressez pour un truc sur lequel vous ne pouvez rien faire...
    En ne faisant rien, c'est sûr que rien ne changera, alors qu'en faisant quelque chose il y a une chance de faire changer les choses. Dire que tu n'es pas responsable est te mentir à toi même, car notre mode de vie actuel est responsable d'émissions de gaz à effet de serre.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ok, mais ça ne veut pas dire que le facteur principal du changement climatique est la production humaine de CO2.
    Pire que de ne rien faire, tu répands des thèses fausses et nauséabondes climato-sceptiques, qui vont à l'encontre des travaux scientifiques sur la crise climatique. Pour rappel 97 % à 98 % des scientifiques qui publient des études dans des revues scientifiques sont en accord avec la thèse du réchauffement climatique proposée par le GIEC. Le GIEC estime à 90 % la responsabilité de l'homme dans le changement climatique. Malheureusement, il restera toujours des hoax climatiques, dans ton genre, sans aucune connaissance scientifique sur la crise climatique pour relayer des théories fumeuses et biaisées juste pour le plaisir de faire du bruit.

  13. #53
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 726
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 726
    Points : 16 842
    Points
    16 842
    Par défaut
    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    En ne faisant rien, c'est sûr que rien ne changera
    Je ne peux pas faire grand chose de plus pour diminuer ma production de CO2 de toute façon.
    Bon à la limite il y aurait moins d'utiliser moins électricité, mais d'un autre côté en France au moins 70% de l’électricité est produit par le nucléaire, donc ça va.
    Ce serait mieux si la part du nucléaire était plus importante dans le mix énergétique français, mais peut-être qu'à partir de 2035 elle va augmenter. En tout cas c'est contre productif de remplacer des centrales nucléaires par des panneaux solaires et des éoliennes...

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    climato-sceptiques
    Je ne suis pas climato-sceptiques puisque je suis d'accord avec le fait que le climat change

    Citation Envoyé par FatAgnus Voir le message
    Pour rappel 97 % à 98 % des scientifiques qui publient des études dans des revues scientifiques sont en accord avec la thèse du réchauffement climatique proposée par le GIEC.
    Dans l'histoire il est souvent arrivé que la majorité des scientifique se plante. De plus le lobby de la lutte contre le CO2 est très puissant, donc plein de scientifiques disent être d'accord pour ne pas avoir de problème et il y en a plein qui n'ont pas creusé le sujet, donc ils prennent la thèse officielle par défaut.
    Qu'il y ait 3% des scientifiques qui ne sont pas d'accord avec le GIEC c'est déjà pas mal, surtout que dans le tas il y a des bons climatologues qui travaillent réellement sur la question, et ils sont prêt à sacrifier leur carrière pour partager leur découvertes (c'est fini une fois que t'as sortie une étude qui conclue que la production humaine de CO2 n'est pas le facteur principal du changement climatique, t'auras plus jamais de financement, les journaux scientifiques ne voudront plus te publier, aucun média ne te donnera la parole, etc).

    Il parait que l'histoire des "97% des scientifiques" est un mythe :
    The Myth of the Climate Change '97%'
    I’ll see your 97 percent, and raise you 3 percent

    Bref, chacun est libre de penser ce qu'il veut.
    Ce qui est certains c'est que le CO2 est un excellent prétexte pour créer et augmenter des taxes et pour pousser les gens à acheter des voitures neuves avec la prime à la conversion, une voiture qui peut encore faire 150 000 km est envoyé à la casse, ce qui est bête, c'est meilleur pour l'environnement de la pousser au bout que de fabriquer une voiture électrique. C'est extrêmement polluant de produire une voiture électrique.
    Keith Flint 1969 - 2019

  14. #54
    Membre chevronné Avatar de FatAgnus
    Homme Profil pro
    Troufion de base
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    360
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Troufion de base

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 360
    Points : 2 080
    Points
    2 080
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Je ne suis pas climato-sceptiques puisque je suis d'accord avec le fait que le climat change
    Comme toujours tu emploies des mots ou des concepts que tu ne connais pas. Un climato-sceptique est une personne qui n’est pas convaincue qu’il y ait un réchauffement climatique, ou que celui-ci soit dû aux activités humaines. En écrivant « ça ne veut pas dire que le facteur principal du changement climatique est la production humaine de CO2 » tu entres totalement dans le définition du climato-sceptique.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Dans l'histoire il est souvent arrivé que la majorité des scientifique se plante.
    Tu confonds l'histoire et la science. La science a besoin de preuves scientifiques. Dire que « souvent » (terme vague et subjectif) des scientifiques sont plantés n'est pas une preuve invalidant la thèse de l’influence de l’homme sur le système climatique. C'est comme dire « dans l'histoire il est souvent arrivé que la majorité des scientifiques aient raison », n'est pas une preuve validant la thèse de l’influence de l’homme sur le système climatique. Donc tout comme bon climato-sceptique, tu fais du bruit et tu sèmes le doute avec des arguments sans aucunes valeurs.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    De plus le lobby de la lutte contre le CO2 est très puissant, donc plein de scientifiques disent être d'accord pour ne pas avoir de problème et il y en a plein qui n'ont pas creusé le sujet, donc ils prennent la thèse officielle par défaut.
    Là tu entres dans une thèse complotiste. Quels sont ces fameux lobbies contre de la lutte contre le CO2 ? Avec quel argent et quels objectifs ? La lutte contre réchauffement climatique implique une décroissance et une récession économique mondiale. Quelle entreprise aurait intérêt à soutenir la lutte contre le réchauffement climatique et soutenir la décroissance, donc la baisse des son chiffre d'affaire et ses activités ? Au contraire de puissants lobbies sont à l'œuvre contre les mesures aux conclusions de l'accord de Paris sur le climat. La presse fourmille d'articles dans ce sens comme Climat : les géants de l'énergie mènent un lobbying intense depuis la COP21.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Qu'il y ait 3% des scientifiques qui ne sont pas d'accord avec le GIEC c'est déjà pas mal, surtout que dans le tas il y a des bons climatologues qui travaillent réellement sur la question, et ils sont prêt à sacrifier leur carrière pour partager leur découvertes (c'est fini une fois que t'as sortie une étude qui conclue que la production humaine de CO2 n'est pas le facteur principal du changement climatique, t'auras plus jamais de financement, les journaux scientifiques ne voudront plus te publier, aucun média ne te donnera la parole, etc).
    Encore du conspirationniste à deux francs six sous. Quel scientifique a sacrifié sa carrière en publiant une étude invalidant la thèse du réchauffement climatique comme défini par le GIEC ? Les 3 % seraient des bons scientifiques et les 97 % seraient donc des mauvais scientifiques ? C'est du grand n'importe quoi. Si les travaux des 3 % de scientifiques n'ont pas été publiés, c'est probablement que ces études ont été invalidées par les autres scientifiques. Et tu trouveras toujours des clowns climato-sceptiques dans les médias, comme par exemple François Gervais qui a souvent été invité à la télévision, et dont les thèses climato-sceptiques ont été démolies une à une par Le Réveilleur.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Il parait que l'histoire des "97% des scientifiques" est un mythe :
    Il « paraît », tout ton discours climato-sceptique est basé sur le paraître, par sur les faits.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Bref, chacun est libre de penser ce qu'il veut.
    Tu peux effectivement penser que la Terre est plate, le fait est que la terre est ronde. Tu peux aussi penser que l'homme n'a aucune influence sur le climat, les faits prouvent le contraire.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ce qui est certains c'est que le CO2 est un excellent prétexte pour créer et augmenter des taxes et pour pousser les gens à acheter des voitures neuves avec la prime à la conversion, une voiture qui peut encore faire 150 000 km est envoyé à la casse, ce qui est bête, c'est meilleur pour l'environnement de la pousser au bout que de fabriquer une voiture électrique. C'est extrêmement polluant de produire une voiture électrique.
    Encore des arguments bien entendu complètement faux, vu que seule la décroissance pourrait faire baisser assez rapidement nos émissions de gaz à effet de serre. Que certains politiques profitent de la crise climatique (qui est bien réelle) pour proposer de nouvelles taxes c'est certain, tu trouveras toujours des personnes pour profiter de la situation. Si on suit ton raisonnement, le tabac n'est pas nocif, c'est juste un prétexte pour créer des taxes sur le tabac...

    Comme toujours tu confonds pollution et émissions de gaz à effet de serre. Si les émissions de gaz à effet de serre sont une pollution, la pollution n'est pas forcément des émissions de gaz à effet de serre. La voiture électrique émet moins de gaz à effet de serre qu'une voiture thermique, dans le cas où l'électricité est produite de façon décarbonée, comme avec de l'hydroélectricité ou du nucléaire. Si l'électricité est produite avec du charbon, alors la voiture électrique est pire que la voiture thermique. La première limite de la voiture électrique est un problème de ressource, car il n'y aura pas assez de lithium pour produire assez de batteries. La deuxième limite est un problème de parc, car renouveler tout le parc automobile en voiture thermique pourrait prendre une vingtaine d'années. La voiture électrique n'est pas une solution contre le réchauffement climatique. Mieux vaut une toute petite voiture thermique qu'une voiture électrique puissante et qui pèse deux tonnes.

  15. #55
    Expert éminent sénior

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    1 548
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 1 548
    Points : 125 162
    Points
    125 162
    Par défaut Microsoft : les piles à hydrogène permettront aux data centers de repenser les systèmes électriques
    Microsoft : les piles à hydrogène permettront aux data centers de repenser complètement les systèmes électriques,
    La société teste la technologie afin de remplacer les générateurs diesel de secours

    Les générateurs diesel étant reconnus comme ayant des implications environnementales à long terme, Microsoft prévoit d'éliminer sa dépendance au carburant diesel d'ici 2030, dans le cadre de son objectif de neutralité carbone. Le géant du Cloud Computing est en train d’expérimenter les piles à hydrogène pour remplacer le diesel de secours et, potentiellement, bien plus encore. Et, selon Mark Monroe de Microsoft, le développement de cette technologie comme alternative aux générateurs diesel permettra aux exploitants de centres de données de « retravailler » complètement leurs systèmes électriques.

    Au cours de la prochaine décennie, l'industrie des centres de données devra trouver des moyens encore plus innovants de réduire son impact sur l'environnement, car la politique en matière de changement climatique occupera le devant de la scène et entraînera une nouvelle ère de comportement soucieux du carbone, où toutes les décisions d'achat seront fondées sur des critères de durabilité. Lors lors du dernier événement "Towards Net-Zero" du DCD, qui a eu lieu du 24 au 25 février, Mark Monroe, ingénieur principal du Datacenter Advanced Development Group de Microsoft, a présenté les recherches de Microsoft sur l'utilisation des piles à hydrogène.

    Nom : m01.jpg
Affichages : 4722
Taille : 41,9 Ko

    Selon Monroe, les piles à hydrogène pourraient notamment rendre l'onduleur redondant, de même que les générateurs diesel de secours. Toutefois, il faudra peut-être attendre encore une dizaine d'années, voire plus, avant que la technologie des piles à hydrogène de deuxième génération soit en mesure de relever le défi.

    Les recherches de Microsoft sur les piles à hydrogène et d'autres formes "alternatives" d'énergie pour les centres de données interviennent alors que l'entreprise a promis d'être non seulement neutre en carbone d'ici à 2030 et à éliminer de 2030 à 2050 autant de carbone qu'elle en a émis au cours de son histoire. La réduction des émissions de gaz à effet de serre se retrouve de plus en plus dans les principaux objectifs des entreprises technologiques.

    « Si vous commencez par remplacer un générateur diesel, vous finissez par examiner immédiatement certains éléments du système et vous vous dites : "Pourquoi dupliquons-nous telle ou telle fonction ? Pourquoi ne disposons-nous pas d'un autre type d'énergie ? Comment pouvons-nous l'utiliser de manière plus efficace ?" », a déclaré Monroe lors de l’événement.

    Les piles à hydrogène, une « véritable opportunité »

    Microsoft a annoncé ses tests des piles à hydrogène comme l'alimentation de secours dans ses centres de données en juillet dernier. La société, qui est l'un des principaux acteurs du Cloud, a annoncé à l’époque que les piles à hydrogène ont alimenté une rangée de serveurs d'un de ses centres de données pendant 48 heures consécutives, une première qui pourrait relancer une économie d'énergie propre à long terme construite autour de l'élément le plus abondant de l'univers.

    Après la présentation des détails de la recherche de l'entreprise sur la technologie des piles à hydrogène lors du "Towards Net-Zero", Monroe répondait aux questions de l'auditoire. Dans les récentes expériences menées par Monroe et son équipe, l'objectif était purement de voir si les piles à combustible à l'hydrogène pouvaient être utilisées comme système de secours.

    « Notre objectif était d'effrayer le moins possible notre groupe d'ingénieurs en leur disant qu'il s'agissait simplement de remplacer un générateur diesel, sans avoir à modifier la conception électrique », a-t-il dit, en répondant aux questions.

    « Mais la véritable opportunité, à mon avis, se présentera lorsque nous commencerons à aborder la deuxième génération de ce système et que nous nous demanderons : "Que ferions-nous différemment avec le système électrique d'un centre de données de très grande envergure si nous disposions d'une alimentation fiable en courant continu et non polluante, disponible en un clin d'œil ?". Je pense que vous voudriez commencer à examiner différentes architectures et, peut-être, changer toute la façon dont le système électrique fonctionne ; [examiner] comment il pourrait être retravaillé ».

    Nom : m02.jpg
Affichages : 2051
Taille : 43,7 Ko

    Microsoft a dit l’année dernière que le carburant diesel représente moins de 1 % des émissions globales de l'entreprise. Son utilisation étant principalement limitée aux centres de données Azure, où, comme chez la plupart des fournisseurs de Cloud dans le monde, les générateurs diesel prennent en charge des opérations continues en cas de panne de courant et d'autres interruptions de service. « Ils sont chers. Et ils ne font rien pendant plus de 99 % de leur vie », a déclaré Mark Monroe dans un billet de blog en juillet dernier.

    Ces dernières années, les coûts des piles à hydrogène ont chuté au point de devenir une alternative économiquement viable aux générateurs de secours alimentés au diesel. « Et l'idée de les faire fonctionner à l'hydrogène vert s'inscrit parfaitement dans nos engagements globaux en matière de carbone », avait-il ajouté.

    « Les générateurs diesel sont une nécessité absolue pour nous permettre d'avoir une disponibilité de cinq à neuf dans les centres de données, et beaucoup de centres de données gardent 24 à 48 heures de carburant sur site... Mais personne dans l'industrie n'aime vraiment les générateurs diesel parce qu'ils sont bruyants, ils polluent et ils produisent, non seulement du carbone, mais aussi des particules, y compris des oxydes d'azote. Et il devient de plus en plus difficile de les autoriser aux niveaux auxquels certaines entreprises hyperscale se développent », a déclaré Monroe en février dernier.

    De plus, avec l'avènement des centres de données hyperscale, le niveau de secours des générateurs diesel doit également être augmenté en conséquence. « Si nous nous adressons à une autorité et que nous lui disons : "Nous allons avoir besoin de 200 MW de générateurs diesel de secours", elle commence à faire le calcul et se dit : "Nous ne pouvons pas l'autoriser. C'est une charge trop importante pour nos permis de qualité de l'air". Et si nous ne pouvons pas obtenir les permis, nous ne pouvons pas nous développer pour répondre à la demande », a-t-il expliqué.

    Une énergie alternative, qui présente actuellement un certain nombre d'inconvénients

    Brian Janous, directeur général de l'équipe de Microsoft pour la stratégie énergétique et de développement durable des centres de données a déclaré l’année dernière que Microsoft recherche des technologies de remplacement du diesel qui maintiendraient ou amélioreraient la disponibilité des services et voit des promesses dans les piles à hydrogène et les batteries. « Le travail que l'équipe effectue aujourd'hui consiste vraiment à essayer d'évaluer la faisabilité de différentes solutions », a-t-il déclaré.

    L'idée est née il y a environ deux ans avec une pile à combustible automobile développée avec HPE et le constructeur automobile Daimler. L'objectif de cette expérience était simplement d'alimenter un rack de serveurs avec une pile à combustible de 65 kW comme preuve de concept.

    Cette expérience s'est déroulée dans ce que Monroe a décrit comme un "onduleur sans fond", la pile à combustible fournissant un courant continu à l'onduleur, qui alimentait le rack. Si cette démonstration a fonctionné, l'étape suivante consistait à voir si elle pouvait être mise à l'échelle, non seulement en termes de puissance, mais aussi de durabilité – les piles à combustible de Daimler avaient été conçues pour fonctionner pendant quatre à six heures avant de s'arrêter pour être rechargées.

    L'équipe de Mark Monroe devait notamment déterminer si le fonctionnement des piles à combustible à l'hydrogène pendant une période prolongée pouvait poser des problèmes de surchauffe. Cette expérience impliquait une série de camions de stockage d'hydrogène alimentant les piles à combustible pendant 48 heures, sans interruption. « Le seul résultat des piles à combustible est de la vapeur d'eau chaude après la combinaison de l'hydrogène et de l'oxygène », a déclaré Monroe. Heureusement, la vapeur générée n'est pas brûlante. « Elle s'est refroidie très rapidement à sa sortie et elle était très silencieuse par rapport à un générateur diesel ».

    Si, les batteries à hydrogène fournissent déjà une alimentation de secours à court terme, comblant l'écart de 30 secondes entre une panne sur le réseau et le temps nécessaire pour alimenter les générateurs diesel, la technologie présente actuellement un certain nombre d'inconvénients, ce qui signifie qu'il est loin d'être certain qu'elle remplacera le diesel.

    L'un des principaux est le fait que le transport et le stockage sûrs de l'hydrogène exigent qu'il soit liquéfié. Cela signifie que le gaz volatil doit être refroidi à 20 degrés Kelvin, soit environ -250 degrés Celsius ou au-delà de -420 degrés Fahrenheit. Son stockage à long terme pourrait également constituer un défi car, comme l'admet Monroe, une partie du gaz se vaporisera chaque jour. Et pour que les piles à combustible puissent fournir trois mégawatts d'énergie pendant 48 heures, il en faut aussi une quantité considérable : environ 18 000 gallons américains (1 gallon us égal à environ 4 litres).

    Néanmoins, la technologie des piles à hydrogène n'en est encore qu'à ses débuts et Monroe espère pouvoir effectuer un essai de 3 MW dans le courant de l'année. Ce n'est pas la seule alternative à la génération d'énergie de secours diesel que Microsoft étudie : « Nous étudions certainement d'autres combustibles... Je pense qu'à l'horizon 2030, il y aura un certain nombre de solutions différentes, y compris d'autres combustibles liquides », a déclaré Monroe.

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Pensez-vous que les piles à hydrogène remplaceront les générateurs diesel de secours dans les centres de données dans 10 ans ?

    Voir aussi :

    Microsoft annonce qu'il veut être négatif en émission de carbone d'ici 2030, et éliminer autant de carbone qu'il en a émis au cours de son histoire d'ici 2050
    Microsoft teste les piles à hydrogène comme l'alimentation de secours dans ses centres de données, ces piles pourraient-elles relancer une économie d'énergie propre à long terme ?
    L'ancien dirigeant de Microsoft voudrait que les USA redeviennent un leader de l'énergie nucléaire, cette énergie est-elle idéale pour la planète ?
    Le nouveau projet "Planetary Computer" de Microsoft utilisera les données environnementales mondiales, pour soutenir la durabilité
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  16. #56
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    116
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 116
    Points : 362
    Points
    362
    Par défaut
    Il faudra bien les protéger des risques d'explosion des citernes d'hydrogène provoquant la destruction du datacenter... il y avait moins de risque avec le diesel

  17. #57
    Membre expérimenté
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    novembre 2003
    Messages
    413
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2003
    Messages : 413
    Points : 1 627
    Points
    1 627
    Par défaut
    franchement ça ne vaut pas le coup, c'est vraiment de la com' de greenwashing.

    C'est bien de dire qu'on tourne à l'hydrogène, mais 99% de l'hydrogène actuel est d'origine fossile, donc autant utiliser le fossile directement.
    D'autant plus que c'est une installation faite pour ne pas marcher, sauf en cas de panne du réseau.
    Même d'un point de vue écolo, SI on avait de l'hydrogène bas carbone (ce qui n'est pas près d'arriver), il faudrait l'utiliser pour l'industrie pour les usages existants, puis pour les nouveaux usages (réduire le minerai de fer à la place du charbon, pour quelques trains peut être ) (ce qui n'est vraiment pas pour demain), puis SI on a tellement d'hydrogène qu'on ne sait plus quoi en faire, pour les groupes électrogènes des datacenters...

    parce que c'est :
    * une pile à combustible de durée de vie limitée, avec un temps de démarrage importants, donc des batteries en plus
    * un système de réservoirs spéciaux très techniques et chers
    * une bonne ventilation pour les problèmes d'explosion
    * un circuit de distribution qui n'existe pas
    * un entretient coûteux.
    * une technologie qui peine à passer le cap du démonstrateur à l'industrialisation

    Alors que si on prend du biogaz ou du bioéthanol pour un truc qui sert moins de 1% du temps, on a une technologie mature, moins polluante (pour l'air local), un stockage infiniment plus simple...

  18. #58
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Madmac
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juin 2004
    Messages
    1 371
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Alimentation

    Informations forums :
    Inscription : juin 2004
    Messages : 1 371
    Points : 1 254
    Points
    1 254
    Billets dans le blog
    7
    Par défaut
    Citation Envoyé par Superzest 76 Voir le message
    Green washing ou pas ça change rien.

    Il vaux mieux de bonne action avec des intentions plus ou moins égoïste que pas d'action du tout.
    Et puis vus que les état unis se torche avec le climat c'est bien de voire une grosse boite montrer l'exemple.

    Et puis pour les climato septique si il y en à j'ai une question.

    Partons du principe que on sait pas si le réchauffement climatique est réel / lier à l'activité humaine ect.

    Soit on fait rien et :
    au mieux : La planète se porte comme toujours, et puis tout vas bien.
    au pire : On est dans la merde

    Si on fait tout pour préserver la planète :
    On peut transformé la planète en désert. Et créer des famines terribles.( Il semble que on arrêter d'enseigner aux gens que les plantes adorent le CO2 et s'en nourrissent) Mais ce qui emporte au bout du compte est de bien paraître sur Twitter et Facebook.

  19. #59
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 534
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 534
    Points : 47 895
    Points
    47 895
    Par défaut Microsoft annonce la réussite d'un essai de pile à hydrogène dans son centre de données américain
    Microsoft annonce la réussite d'un essai de pile à hydrogène dans l'un de ses centres de données américains
    l'entreprise ajoute que ces piles ne génèrent aucune émission de carbone

    Microsoft a annoncé la semaine dernière avoir testé avec succès des générateurs sans émission dans un centre de données américain en utilisant des piles à hydrogène au lieu du diesel. L'essai réussi a eu lieu à Latham, dans l'État de New York, et a impliqué des piles à hydrogène emballées dans deux conteneurs d'expédition d'environ 12 mètres de long (40 pieds) dans ce que Microsoft a appelé un générateur d'hydrogène unique en son genre. La firme de Redmond a ajouté que ces générateurs pourraient fournir à l'avenir une alimentation de secours sans émissions pour ses centres de données.

    Dans un billet de blogue publié la semaine dernière, le géant des logiciels a salué sa première tentative d'utilisation de générateurs de secours alimentés à l'hydrogène pour faire face à d'éventuelles coupures de courant et autres interruptions de service dans son centre de données de Latham. Microsoft utilise actuellement des générateurs fonctionnant au diesel, qui brûlent généralement des combustibles fossiles. Mais l'entreprise s'est engagée à éliminer le carburant diesel dans le cadre de son engagement à être neutre en carbone d'ici 2030. Parmi les nouvelles solutions envisagées, on trouve les piles à hydrogène.

    Également connus sous le nom de piles à combustible à membrane d'échange de protons (Proton Exchange Membrane Fuel Cell - PEMFC), ils combinent l'hydrogène et l'oxygène dans une réaction chimique qui génère de l'électricité, de la chaleur et de l'eau sans dégager de combustion, de matières particulières ou d'émissions de carbone. Selon Lucas Joppa, responsable de l'environnement chez Microsoft, ces piles pourraient être une solution durable pour éviter les émissions de carbone. L'essai de la pile à combustible à Latham a démontré qu'elle pouvait faire fonctionner le centre de données avec trois mégawatts.

    Nom : Microsoft_Hyrdrogen_generator_press.jpg
Affichages : 7894
Taille : 91,1 Ko

    Les ingénieurs de Microsoft estiment que cette quantité d'énergie est suffisante pour alimenter environ 10 000 ordinateurs, ou 600 foyers. « Trois mégawatts, c'est super intéressant parce que c'est la taille des générateurs diesel que nous utilisons actuellement », a déclaré Joppa. Le fabricant de technologies de l'hydrogène Power inc. a construit le système de piles à combustible à membrane d'échange de protons et a placé 18 piles à combustible dans deux conteneurs d'expédition de 12 m de long pour soutenir le site du centre de données. Selon les ingénieurs de Plug, il s'agit des plus grandes piles que l'entreprise ait jamais fabriquées.

    Comme le système est plus grand que tout ce que Plug a construit auparavant, il en va de même pour tous les composants, des compresseurs et des échangeurs de chaleur aux onduleurs à l'échelle du réseau et aux tuyaux d'alimentation en hydrogène. L'hydrogène utilisé lors du test était un hydrogène "bleu" à faible teneur en carbone, obtenu comme sous-produit de la production industrielle de chlore et d'hydroxyde de sodium. Toutefois, Microsoft prévoit d'utiliser de l'hydrogène "vert" à l'avenir. Cela signifie que l'hydrogène proviendra des électrolyseurs, qui séparent les molécules d'eau en atomes d'hydrogène et d'oxygène.

    La mention "vert" vient du fait que ces électrolyseurs sont alimentés par une énergie verte (par exemple, éolienne ou solaire) pendant le processus. Le système a été assemblé au coup par coup sur une plateforme en béton derrière le siège de la société pour la recherche, le développement et la fabrication de sa gamme de piles à combustible ProGen. « Ce à quoi nous venons d'assister était, pour l'industrie des centres de données, un moment d'atterrissage sur la lune. Nous avons un générateur qui ne produit aucune émission. C'est stupéfiant », a déclaré Sean James, directeur de la recherche sur les centres de données chez Microsoft.

    Les essais du prototype sont terminés et le concept a été prouvé. Plug prévoit maintenant de déployer une version commerciale optimisée des systèmes de piles à combustible stationnaires à haute puissance, dont l'empreinte est plus petite et l'esthétique plus rationnelle et plus soignée que celle qui a été testée. De son côté, Microsoft installera également l'un de ces systèmes de piles à combustible de deuxième génération dans un centre de données de recherche où les ingénieurs apprendront à travailler avec cette nouvelle technologie et à la déployer, notamment en élaborant des protocoles de sécurité pour l'hydrogène.

    Notons que cela fait presque dix ans que Microsoft a commencé à explorer la technologie des piles à combustible avec le National Fuel Cell Research Centre en Californie en 2013. Toutefois, ce n'est qu'en 2018 qu'il a commencé à considérer les piles à combustible à membrane d'échange de protons comme une solution, qui sont couramment utilisées dans l'industrie automobile. La date du premier déploiement dans un centre de données réel n'est pas connue, mais James a déclaré qu'il est probable que cela aura lieu dans un endroit où les normes de qualité de l'air interdisent les générateurs diesel.

    D'un autre côté, Microsoft travaille également sur d'autres systèmes de refroidissement de ces centres de données. En effet, les centres de données sont non seulement de grands consommateurs d'énergie, mais ont également une forte demande en eau pour refroidir les serveurs. Si cela est une source de préoccupation majeure pour les entreprises, Microsoft cherche des solutions pour rendre les serveurs moins gourmands en énergie et rendre leur demande en eau quasi nulle. La société a commencé à utiliser depuis plus d'un an un liquide en ébullition pour évacuer la chaleur générée par les serveurs informatiques dans un centre de données.

    Microsoft est le premier fournisseur de services de cloud computing à utiliser ce procédé appelé "refroidissement par immersion à deux phases" dans un environnement de production. Selon la société, ses nouvelles techniques pourraient lui permettre de réduire de 95 % la quantité d'eau utilisée par ses centres de données d'ici 2024, dans le but d'éliminer "à terme" l'utilisation de l'eau. Elle a testé l'utilisation de processeurs surcadencés fonctionnant dans des réservoirs de refroidissement par immersion et affirme que cette combinaison permet aux serveurs d'atteindre un niveau de performance supérieur.

    « Nos tests ont montré que pour certains chipsets, les performances peuvent augmenter de 20 % grâce au refroidissement liquide. Cela démontre comment le refroidissement liquide peut être utilisé non seulement pour soutenir nos objectifs de durabilité visant à réduire et, à terme, à éliminer l'eau utilisée pour le refroidissement dans les centres de données, mais aussi pour générer des puces plus performantes fonctionnant à des températures de refroidissement plus chaudes pour les charges de travail avancées d'IA et de ML », a déclaré Christian Belady, vice-président du groupe de développement avancé des centres de données de Microsoft.

    Selon Microsoft, ces types d'amélioration des performances pourraient être significatifs lorsqu'ils sont appliqués à l'échelle du cloud, et permettre de nouvelles approches de la façon dont les centres de données sont construits et exploités. L'entreprise ajoute que le refroidissement par immersion peut offrir un rendement énergétique exceptionnel, car il utilise des réservoirs scellés qui ne nécessitent pas de planchers surélevés ou de refroidissement par air au niveau de la pièce, comme c'est le cas actuellement dans la plupart des centres de données commerciaux.

    Microsoft estime que le refroidissement par immersion à deux phases jouera un rôle beaucoup plus important dans les futures conceptions de données. « Le refroidissement liquide ouvre la voie à des serveurs plus denses dans des espaces plus réduits », a déclaré Belady. À l'avenir, Microsoft pourrait combiner le refroidissement par immersion à deux phases et les piles à combustible à membrane d'échange de protons pour réduire l'impact environnemental de ses centres de données.

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des tests des Microsoft sur les piles à hydrogène?
    Selon vous, en quoi cette technologie pourrait être bénéfique pour les centres de données ?

    Voir aussi

    Microsoft accélère ses plans pour rendre ses centres de données moins "assoiffés", elle se tourne vers le refroidissement par immersion à deux phases qui ne nécessite pas d'eau

    Microsoft immerge désormais ses serveurs dans des bains liquides pour améliorer leur performance et leur efficacité, après le succès du projet Natick qui déployait des serveurs autonomes dans la mer

    Les travaux ont commencé sur le premier centre de données sous-marin commercial du monde, prévu au large des côtes de l'île de Hainan en Chine, entrepris par la China Offshore Oil Engineering Co

    Microsoft teste les piles à hydrogène comme l'alimentation de secours dans ses centres de données, ces piles pourraient-elles relancer une économie d'énergie propre à long terme ?
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  20. #60
    Membre expérimenté
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    novembre 2003
    Messages
    413
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2003
    Messages : 413
    Points : 1 627
    Points
    1 627
    Par défaut
    ces piles pourraient être une solution durable pour éviter les émissions de carbone. [...] La mention "vert" vient du fait que ces électrolyseurs sont alimentés par une énergie verte (par exemple, éolienne ou solaire) pendant le processus. [...] Nous avons un générateur qui ne produit aucune émission. C'est stupéfiant »
    Oui, ce serait stupéfiant d'en parler à un autre temps que le conditionnel en effet !

    Si on considère qu'un panneau solaire doit produire pendant 8 ans environ pour compenser les émissions de carbone de sa production (sans compter le reste de la pollution de l'environnement), et que le cycle électricité->hydrogène->électricité a 20-25% de rendement... ah c'est ballot, on tombe sur 32 ans au moins pour amortir (sans compter toutes les dépenses liées à l'industrie de l'hydrogène). C'est ballot parce que les panneaux ont une durée de vie plutôt de 20 ans.

    L'éolien c'est mieux... même si avec le cycle hydrogène en plus on doit tomber à un eROI vers 4 - nombre d'unité d'énergie produite pour une unité investie -, et que je crois qu'il faut un eROI vers 10 pour une société technologiquement avancée.

    En pratique, ça sert surtout à alimenter l'illusion du scientisme de la croissance verte, même si apprendre à maîtriser l'hydrogène servira (quand on saura produire en masse de l'hydrogène, ce ne sera pas pour les data center - qu'on peut brancher directement sur le réseau plutôt que de créer une mini centrale à hydrogène sur place-). Cet hydrogène vert servira à alimenter l'industrie (qui utilise de l'hydrogène fossile actuellement)

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 18/06/2020, 15h04
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 25/10/2013, 17h15
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 11/11/2010, 11h46
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 08/09/2010, 00h23
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 01/09/2010, 11h44

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo