Python devance Java et devient le deuxième langage de programmation le plus utilisé par les contributeurs sur GitHub
Après JavaScript

Le State of the Octoverse du service web d’hébergement et de gestion de développement de logiciels (GitHub) est disponible depuis peu.

Nom : 3.png
Affichages : 28712
Taille : 253,1 Ko

Dans l’édition 2019 du rapport qui consacre une rubrique aux langages de programmation dont les contributeurs font le plus usage, JavaScript continue de faire la course en tête. Python pour sa part se positionne devant Java pour la première fois.

« Cette année, C# et Shell ont grimpé dans le classement. Et pour la première fois, Python devance Java comme deuxième langage le plus utilisé sur GitHub par les contributeurs », écrivent les responsables de la plateforme détenue par Microsoft qui revendique 40 millions de développeurs. Cette année, C# monte d’une place dans ce top 10.

Nom : 1.png
Affichages : 2178
Taille : 44,1 Ko

Dans la rubrique des langages de programmation qui affichent les croissances les plus importantes en termes de gain de contributeurs entre deux publications du State of the Octoverse, Python n’est pas celui qui exhibe la plus forte. Cet honneur revient à Dart – le langage de programmation web de Google – qui se positionne en tête avec 532 %. Rust, le langage de programmation de Mozilla dont on pense qu’il est le futur de la programmation système, arrive en deuxième position de cette rubrique avec 235 %. Python demeure néanmoins dans le top 10 avec 151 %. Au sommet de ce classement des langages qui ont la plus forte croissance, Dart prend sa place à Kotlin – le langage de Google pour le développement d’applications Android – qui affiche néanmoins 182 %.

« Avec Flutter dans nos dépôts de tendances, il n'est pas surprenant que Dart ait gagné des contributeurs cette année. Nous avons également observé des tendances vers des langages de typage statique axés sur la sécurité et l'interopérabilité des caractères : les communautés Rust, Kotlin et TypeScript sont toujours en pleine croissance », écrivent les responsables de la plateforme.

Nom : 2.png
Affichages : 2149
Taille : 21,4 Ko

Grosso modo, l’actuel classement de Python au sein de ce State of the Octoverse est révélateur de ce qui constitue les centres d’intérêt parmi les plus importants (sinon les plus importants du moment) dans la communauté des développeurs présente sur GitHub : l’intelligence artificielle et la science des données.

« Bien que GitHub ait traditionnellement hébergé des développeurs de logiciels, le code mondial évolue. Derrière la croissance de Python se cache une communauté de professionnels et de passionnés des sciences de l'information en pleine expansion, ainsi que les outils et les cadres qu'ils utilisent chaque jour. Il s'agit notamment des nombreux progiciels de base de données scientifiques développés par Python qui réduisent les obstacles au travail en sciences des données et s'avèrent fondamentaux pour les projets dans le monde universitaire et les entreprises.

Au-delà de Python, les dépôts portant sur des sujets tels que le "deep learning", le "traitement du langage naturel" et "l'apprentissage machine" sont devenus plus populaires au fil des ans avec des communautés de plus en plus nombreuses axées sur la science des données. Parmi les dépôts publics les plus populaires (en fonction du nombre d'étoiles) sur le sujet, plus de la moitié sont mis sur pied en s'appuyant sur numpy et beaucoup dépendent de scipy, scikit-learn, et TensorFlow. Nous avons également vu des contributions autres que du code dans le domaine de la science des données dont des articles universitaires », commentent les responsables de la plateforme.

De façon brossée donc, ce State of the Octoverse dit : Python – intelligence artificielle – science des données ; un trio qui ne surprend pas quand on observe tout ce qu’il y a à l’heure actuelle comme attraction autour des données. En cela, il ne s’écarte pas des conclusions de l’étude « Emploi développeur 2018 » qui relève qu’il est très apprécié dans l’enseignement et dans le monde scientifique, ce, sur des thématiques comme l’IA et la data science. « Python est globalement stable depuis des années à sa cinquième place, mais il ne faut pas oublier que sa demande a doublé depuis 2013 », souligne l’étude relative aux tendances dans la francophonie en général et en France en particulier. Toutefois, selon l’étude Emploi développeur 2018, c’est Java qui est toujours la technologie reine sur le marché professionnel en France.

Nom : 5.png
Affichages : 2129
Taille : 76,8 Ko
Popularité des différents langages dans les 20 000 offres d'emploi postées en 2018 sur Developpez.com


Nom : 7.png
Affichages : 2118
Taille : 28,4 Ko
Evolution de la popularité des différents langages de 2013 à 2018 des langages les plus populaires sur developpez.com


State of the Octoverse : quels autres enseignements ?

Le nombre de comptes de développeurs sur GitHub a augmenté d'environ un tiers sur l'année avec environ 10 millions de nouveaux en 2019. Si l'on regarde d'où viennent les contributeurs, l'Asie arrive en tête de liste, suivie de l'Europe, de l'Amérique du Nord, de l'Amérique du Sud, de l'Afrique et de l'Océanie.

« Le code et la créativité ne manquent pas en Afrique. Les développeurs ont créé un supplément de 40 % de dépôts open source cette année en comparaison à l'année dernière, soit une croissance en pourcentage supérieure à celle de tout autre continent », relève le rapport.

Le premier projet open source en nombre de contributeurs reste Visual Studio Code de Microsoft. Vient ensuite la documentation Azure de Microsoft. Flutter lui fait suite au classement et est suivi de TensorFlow, React Native et Kubernetes. Si l'on jette un regard sur les mouvements depuis l'an dernier, il est à noter que Flutter est un nouveau venu dans le top 10, tandis qu'Angular en sort

Nom : 7.png
Affichages : 2118
Taille : 28,4 Ko

Le State of the Octoverse se penche également sur les statistiques liées aux dépendances. Il en ressort que les 50 premiers paquets Maven (largement utilisés par les applications Java) ont chacun une moyenne de 167 000 projets qui en dépendent. Le chiffre pour RubyGems est encore plus élevé avec 737 000 projets dépendants en moyenne. Les statistiques montrent à quel point ces progiciels sont critiques pour l'industrie et nous rappellent également qu'un problème de sécurité dans l'une de ces dépendances a des répercussions sur des milliers d'autres projets. Trois projets - Lodash (fonctions utilitaires JavaScript), Express (framework d'application web Node.js) et visionmedia/debug (utilitaire de débogage Node.js) - dépendent chacun de plus de quatre millions de dépôts.

Nom : 8.png
Affichages : 2116
Taille : 21,8 Ko

Cette année, pas de chiffres relatifs aux contributions open source par organisation. L'an dernier, Microsoft était en tête de liste, suivi de Google, Red Hat, US Berkeley et Intel.

Source : GitHub

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Quelles réalités du monde pro ces statistiques vous permettent-elles d'entrevoir ?

Voir aussi :

Meilleurs langages en 2019 selon l'IEEE : Python leader pour la troisième année consécutive, iIl s'impose dans tous les domaines dans lesquels il est utilisé, du développement web à l'embarqué
Meilleurs langages en 2018 selon l'IEEE : Python conforte sa place de leader grâce à son ascension dans le machine learning et l'embarqué
Sondage : quels sont les langages de programmation que vous détestez le plus en 2019 ? Pourquoi ? Partagez vos avis
Sondage : quels sont les langages de programmation qui vont probablement disparaître dans les prochaines années ?