Intel dévoile un prototype de GPU basé sur son iGP de 9e génération
Et optimisé pour la faible consommation et les hautes fréquences

L’entreprise Intel tente depuis longtemps de se faire une place sur le marché extrêmement lucratif des processeurs graphiques (GPU), un secteur de plus en plus lucratif, d’ailleurs, depuis l’explosion de l’apprentissage profond et des cryptomonnaies. Le géant technologique américain a fait des progrès considérables depuis sa première tentative ratée en 1998 avec le lancement de son GPU i740.

L’année dernière, la firme de Santa Clara s’est offert les services de Raja Koduri, l’ancien vice-président senior et architecte en chef chez Radeon Technologies Group (RTG), la division GPU du fondeur fabless américain AMD. En outre, elle commercialise désormais des processeurs qui embarquent nativement des circuits graphiques dédiés Radeon, sous licence d’AMD.

Intel a profité de la dernière IEEE International Solid-State Circuits Conference (ISSCC) qui s’est tenue récemment à San Francisco pour évoquer ses ambitions en matière de GPU. Le fondeur américain a dévoilé des diapositives qui permettaient de découvrir un prototype de carte graphique sur lequel la société travaillerait en ce moment.

Nom : ANrpDHxvRGsFcEPw.jpg
Affichages : 1303
Taille : 61,1 Ko

Basé sur la 9e génération d’iGP (processeur graphique intégré) d’Intel, ce prototype serait gravé en 14 nm et comporterait jusqu’à 1,5 milliard de transistors. Il serait formé du GPU proprement dit, d’une composante baptisée agent système qui prendrait en charge la gestion du système (régulation voltage, fréquence, recrutement d'unités d'exécution, etc.) et d’un FPGA qui s’interface avec le bus système. Le GPU, tel qu’il se présente actuellement, disposerait de trois clusters comprenant six unités d’exécution (EU) chacun. Le fondeur a qualifié son prototype de GEN 9 LP GPU, LP faisant référence à Low Power (faible consommation).

Nom : vuYdwnq2YChCnURb.jpg
Affichages : 1716
Taille : 114,4 Ko

Les trois clusters sont reliés à un mécanisme sophistiqué de gestion de l’alimentation et de l’horloge qui contrôlerait de manière efficace la puissance et la fréquence d’horloge de chaque UE. Il y aurait aussi un mécanisme à double horloge qui permettrait de doubler les fréquences d’horloge au-delà de ce que les UE des iGP de 9e génération d’Intel peuvent accomplir aujourd’hui.

Nom : vkbp0eiApflwzlrP.jpg
Affichages : 1217
Taille : 101,4 Ko

Difficile d’en dire plus pour le moment, mais il semblerait qu’Intel se concentre actuellement sur le renforcement des mécanismes permettant de mieux maintenir des vitesses d’horloge élevées, à la manière de ce que fait déjà NVIDIA avec ses GPU Pascal. La firme de Santa Clara aurait notamment intégré de nombreuses optimisations au niveau de la gestion des fréquences de fonctionnement et de la consommation de cette puce.

Source : Tech PowerUp

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Intel préparerait son GPU dédié Arctic Sound et Jupyter Sound devraient arriver dès 2020, sous l'impulsion de Raja Koduri
CES 2018 : Intel dévoile cinq CPU KBL-G équipés de GPU Radeon RX Vega M pour un usage polyvalent, mais attention à la consommation