IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #641
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Ergonome
    Inscrit en
    October 2016
    Messages
    144
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 59
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ergonome
    Secteur : Arts - Culture

    Informations forums :
    Inscription : October 2016
    Messages : 144
    Points : 282
    Points
    282
    Par défaut
    Citation Envoyé par mith06 Voir le message
    Je ne vois pas de quoi tu parles. L'Europe de l'Espace va très bien. D'ailleurs Ariane 6 va bientôt voler.

    Concernant les fusées d'Elon Musk il faut rester sérieux... elles ont des jambes...
    Dans le milieu aéronautique comment peut-on rester sérieux et mettre des jambes à une fusée....
    Ariane 6 ne répond pas aux défis de l'industrie spatiale. Ses caractéristiques ont fait l'objet de luttes d'influence entre français, allemands et italiens. Les français ont plus ou moins imposé leurs vues et la fusée ne correspond pas aux attentes ni des autres, ni des clients.
    Le résultat est que tout le monde se désengage.

    Selon les configurations, SpaceX est entre 2 et 4 fois moins cher pour lancer une charge utile. Ariane 6 va bientôt voler certes, la tête de série va faire son premier décollage. Même Starship est plus avancé. Falcon 9 a exécuté 268 missions réussies, son premier étage a atterri 226 fois et a été réutilisé 201 fois. La fusée est fiabilisée par sa certification au vol habité. Et si vous avez besoin de lancer 52 tonnes en orbite basse, Falcon Heavy est au catalogue pour 40 millions de plus avec une fiabilité identique.

    Malgré tout, les européens essayent de rivaliser. Les programmes de recherche sont lancés sous l'appellation "Ariane next" (pour les journalistes) ou "Thémis" (pour les intimes) :

    1. Retour du premier étage avec Callisto
    2. L'utilisation du méthane liquide pour remplacer l'hydrogène avec Prometeus


    Tout cela permet de produire des communiqués de presse que peu de gens lisent. Sur le terrain, l'Europe fait appel à SpaceX pour remplacer le défunt Soyouz.

  2. #642
    Membre expert
    Profil pro
    programmeur du dimanche
    Inscrit en
    November 2003
    Messages
    766
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : programmeur du dimanche
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : November 2003
    Messages : 766
    Points : 3 252
    Points
    3 252
    Par défaut
    Citation Envoyé par commandantFred Voir le message
    ...
    Vous semblez connaître le sujet bien mieux que moi, mais de mémoire :
    - à propos de la comparaison Ariane 5 / soyouz, la certification d'ariane 5 pour le vol habité aurait-elle changé quelque chose par rapport à l'envoi d'astronautes par soyouz ? De mémoire, A. 5 est un lancer lourd, très couteux au tir et n'est pas structurellement concurrentiel avec un soyouz, historiquement la fusée la plus lancée, la plus fiable et économique, dans la catégorie lanceur moyen polyvalent.
    - la réussite de starlink + space x n'est-elle pas une redite de l'histoire américaine spatiale, à savoir un financement massif étatique (je crois que c'est quelque chose comme 90% du budget de space x vs 60 pour ariane de mémoire), suivi d'une mise en concurrence - forcément non concurrentielle - sur le marché, les dites subventions à peine voilées ayant permis d'abaisser les coûts. Sans oublier que starlink, j'ai toujours vu ça comme une grosse blague, un programme "civil" sans rentabilité civile crédible ni usage généralisable (j'ai la fibre dans ma petite commune, pour 15€ par mois et avant l'ADSL... ; le % de zones blanches représente une infime part de marché), mais par contre un usage militaire évident qui n'a pas tardé, avec rapidement un budget militaire...

    Sinon, assez d'accord sur les querelles européennes qui ont plombé l'espace européen (comme le tank européen, l'avion européen, le réacteur européen EPR...), et dont l'explosion du lanceur européen Véga italien qui justement aurait dû prendre la place des lanceurs légers (à savoir que d'après ce que j'ai compris, le CNES disait que les Italiens en loucedé avaient remplacé une pièce critique par une ukrainienne, sans tester sa conformité sur banc d'essai à l'échelle (!!!), que la pièce s'est désintégrée en vol, et tout ça pour économiser et prendre de l'indépendance par rapport aux Français trop présents dans le spatial européen... Cette pièce est à nouveau produite en France de mémoire suite à ce dernier incident grave...)

  3. #643
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Ergonome
    Inscrit en
    October 2016
    Messages
    144
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 59
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ergonome
    Secteur : Arts - Culture

    Informations forums :
    Inscription : October 2016
    Messages : 144
    Points : 282
    Points
    282
    Par défaut
    Citation Envoyé par Fagus Voir le message
    Vous semblez connaître le sujet bien mieux que moi, mais de mémoire :
    - à propos de la comparaison Ariane 5 / soyouz, la certification d'ariane 5 pour le vol habité aurait-elle changé quelque chose par rapport à l'envoi d'astronautes par soyouz ? De mémoire, A. 5 est un lancer lourd, très couteux au tir et n'est pas structurellement concurrentiel avec un soyouz, historiquement la fusée la plus lancée, la plus fiable et économique, dans la catégorie lanceur moyen polyvalent.
    Ariane 5 a eu de bons résultats, une belle carrière et un final magnifique en lançant le télescope James webb. Sa technologie typée navette spatiale était dans les standards de l'époque et correctement optimisée. Son business model l'opposait à une navette dont les coûts n'ont jamais pu être maîtrisés. La navette souffrait d'une erreur de conception majeure qui la rendait dangereuse intrinsèquement. Ariane a surfé sur l'infortune des américains et leur "pickup de l'espace".

    Mais si on compare les specs de Falcon 9 et Ariane 5, on tombe sur des chiffres à peu près identiques. La version actuelle de Falcon dépasse légèrement Ariane en termes de charge utile.
    On peut donc déduire qu'Ariane était parfaitement dimensionnée pour l'envoi d'astronautes sur la station spatiale.
    Le module ATV de ravitaillement de la station était pourvu d'un Lidar pour l'approche d'arrimage. Les premières capsules Dragon n'avaient rien de similaire. L'arrimage se faisait avec le bras articulé de la station. SpaceX a corrigé ce point depuis.
    De mémoire, les missions habitées Crew Dragon emportent avec elles un peu moins de 200 kg de fret en plus de l'équipage.
    De mémoire également, l'agence spatiale russe facturait 80 millions de dollars le siège à bord de Soyouz soit 160 millions pour un équipage de deux (le troisième est forcément russe).
    Le coût d'un lancement Ariane avoisinait 100 millions qu'il faut arrondir à 120 (désolé pour cette approximation. L'opacité du système européen tranche radicalement avec les US)
    Donc, à part le coût de la mission, Ariane + ATV étaient fins prêts à accueillir un équipage. Il suffisait d'installer des sièges et s'asseoir dedans ! Je doute qu'on soit arrivés à ce degré de compatibilité au vol habité par hasard. Nul ne connait exactement les décisions qui ont mené à interdire aux astronautes de voler dans l'ATV mais un commandant français et deux américains à bord auraient rapporté 160 millions de revenu brut pour un coût de 120 millions, soit un bénéfice de 40 millions. Les ingénieurs ont fait tout le travail, le management a bloqué. Ce même management est toujours à la manœuvre aujourd'hui et je crains qu'Ariane 6 soit le fruit de son travail.

    Citation Envoyé par Fagus Voir le message

    Sinon, assez d'accord sur les querelles européennes qui ont plombé l'espace européen (comme le tank européen, l'avion européen, le réacteur européen EPR...), et dont l'explosion du lanceur européen Véga italien qui justement aurait dû prendre la place des lanceurs légers (à savoir que d'après ce que j'ai compris, le CNES disait que les Italiens en loucedé avaient remplacé une pièce critique par une ukrainienne, sans tester sa conformité sur banc d'essai à l'échelle (!!!), que la pièce s'est désintégrée en vol, et tout ça pour économiser et prendre de l'indépendance par rapport aux Français trop présents dans le spatial européen... Cette pièce est à nouveau produite en France de mémoire suite à ce dernier incident grave...)

    Je crois qu'on peut prédire sans grand risque un changement important à venir dans le management du spatial européen. La fusée espagnole Miuria qui a volé le mois dernier semble préfigurer ce qui va suivre.
    Toujours selon moi, la France (qui est de loin le premier contributeur spatial européen) a un impératif militaire pour lancer ses satellites d'observation. C'est donc dans le secret des cabinets ministériels que le business model français va évoluer vers des achats "sur étagère" de services spatiaux ou non. Je ne dis pas que ça va arriver mais les signaux faibles plaident en ce sens.

  4. #644
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    March 2015
    Messages
    1 077
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : March 2015
    Messages : 1 077
    Points : 3 298
    Points
    3 298
    Par défaut
    Citation Envoyé par micka132 Voir le message
    Pour rappel il n'a jamais fournis le service pour les militaires , mais bien pour les civils.
    Les militaires ont ensuite utilisé ce qu'ils avaient sous la main d'efficace.
    Oui c'est un peu comme Israël qui ne bombarde que le hamas en épargnant les palestiniens.
    Personne n'y croit et personne ne croit qu'ils y croient.
    Quand tu fournis un service aux civils d'un pays occupé ou qui se défend il est évident que ceux qui les protègent (ou prétendent le faire) en bénéficieront.
    Demain tu peux imaginer que l'on prête des camion pompier aux Palestiniens, et que le Hamas en profite pour en faire des camions bélier.
    Et c'est potentiellement une bonne chose.
    Si ça permet d'ouvrir une brèche pour permettre au réfugiés de ne pas se faire bombarder je suis pas contre du tout.
    Au dela de ce qui est dit ici, le dernier point crucial c'est que dans sa volonté de faire un nouveau monde, il est loin d'être le seul (Soros le plus emblématique) mais en revanche il n'est pas du tout dans le consensus des autres. C'est ça qui dérange et qui transpire désormais dans quasi toute actualité (détenu en grande partie par "les autres") le concernant.
    Il est peut être moins cons que les autres mais ça reste une personne très puissante qui veut imposer son monde idéal aux autres.
    J'ai l'impression que les puissants ont un immense problème, ils ne sont entourés que par des gens qui les maintiennent dans leur monde et ils n'ont pas d'opposition qui leur semble pertinente. Bref, ils sont aussi cons que nous mais personne leur dit donc ils sont entretenus dans celle ci.

  5. #645
    Membre confirmé Avatar de Galet
    Homme Profil pro
    Consultant/Programmeur Robotique industrielle
    Inscrit en
    March 2010
    Messages
    323
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant/Programmeur Robotique industrielle

    Informations forums :
    Inscription : March 2010
    Messages : 323
    Points : 483
    Points
    483
    Par défaut
    Citation Envoyé par commandantFred Voir le message
    Je ne le vois pas du tout comme ça. Il a les deux pieds bien arrimés sur terre pour être le capitaine d'industrie qu'il est devenu. Il n'est pas fou du tout. Mon approche assez personnelle est qu'il "aurait voulu être un artiste".
    ...

    Je n'ai pas compris l'histoire comme vous le dites. Selon ce que j'ai entendu, il n'a pas coupé les connexions, il a refusé de les ouvrir dans le but d'anéantir une flotte entière. Il a été appelé par les ukrainiens tard dans la nuit (le matin en Europe) et on lui a demandé d'ouvrir les connexions sur la mer noire pour une attaque massive. A tort ou à raison, c'est ce qu'on lui a dit. Il a conclu que cette décision n'était pas de sa compétence.
    Bonsoir et merci pour ces sentiments...
    Je n'incrimine pas l'homme mais plutôt le système. Que l'on admette ou non que cet homme est génial (ce point est eminemment discutable), il a, aujourd'hui, un pouvoir beaucoup trop important.
    Nous avons confié notre avenir à une poignée d'industriels qui n'ont pas les compétences pour mener une reflexion de fond, mais qui ont pour objectif principal (unique !?!?) de mener leur barque.

    Peut-être as-tu raison, et qu'il est dépassé par son succès. Il devrait alors (s'il est vraiment aussi intelligent), se déssaisir d"une partie de son "oeuvre" pour la péréniser, confier la capitainerie à un ensemble de personnes qui pourront obtenir un consensus. Au lieu de cela, aussi bien chez Tesla, Twitter et SpaceX, il a muselé ses collaborateurs pour être le seul à diriger. De nombreux témoignages indiquent une forme d'arrogance (peut-être à l'origine de sa réussite).

    Un homme ayant le pouvoir de vie ou de mort sur autant de personnes, c'est le cas de l'Ukraine mais aussi pour toutes les familles de ses employés (notamment ceux qui ont été licenciées aussi rapidement), et plus encore qui doit décider de l'avenir de l'espèce humaine (implants) et de la survie sur terre (conquète spatiale) est soit un fou (et c'est dangereux) ou un dictateur (et cela n'est pas plus rassurant), en tout cas cela ne peut pas (et ne doit pas) être un homme, aussi plein de bonnes intentions (que tu lui pretes peut-être avec justesse).

    Il me semble donc urgent de splitter ces entreprises pour nous (et le) protéger d'erreurs qu'un cerveau unique (même celui d'un génie) peut génerer. Evidemment, on pourrait parler d'autres entreprises gigantesques et monopolistiques. M. Musk en est le symbole...

    Cordialement,
    Windows 10 / Delphi Tokyo
    "Les choses ne changent pas. Change ta façon de les voir, cela suffit" Lao Tseu

  6. #646
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    June 2023
    Messages
    429
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : June 2023
    Messages : 429
    Points : 7 977
    Points
    7 977
    Par défaut Certains utilisateurs de Starlink sont frustrés par un bogue mystérieux qui désactive leurs comptes
    Des utilisateurs de Starlink sont frustrés par un bogue mystérieux qui désactive leurs comptes et l'absence d'une assistance technique
    les clients affectés par le bogue semblent livrés à eux-mêmes

    Un bogue mystérieux de Starlink verrouille le compte de certains utilisateurs. De nombreuses plaintes publiées sur les réseaux sociaux ces derniers jours font état de cette mauvaise expérience avec l'offre d'Internet par satellite de SpaceX d'Elon Musk. Les utilisateurs dont le compte a été verrouillé se sont retrouvés dans l'incapacité de le récupérer et se plaignent du fait que Starlink ne dispose pas d'une assistance technique adéquate pour ce genre de situation. Les plaintes signalent qu'il n'y a aucune équipe d'assistance ni aucun numéro à contacter et que l'entreprise ne propose qu'une simple FAQ à peine utile. Ce qui a provoqué un sentiment de frustration chez les victimes.

    Les premières plaintes sont apparues vendredi après que certains utilisateurs de Starlink ont reçu du compte "no-reply@starlink.com" un message inattendu disant : « votre compte Starlink a été réinitialisé. Toutes les commandes et tous les dépôts en attente ont été remboursés. Vous êtes invité à visiter Starlink.com pour passer une nouvelle commande à tout moment en utilisant la même adresse email ». Les utilisateurs ont été nombreux à se plaindre sur X et Reddit. Ils ont déclaré que les différentes tentatives visant à récupérer leurs comptes ont échoué et ils n'ont pas été en mesure de contacter Starlink ou SpaceX pour recevoir une assistance.

    Nom : the-email-from-starlink_37ee.png
Affichages : 20586
Taille : 45,9 Ko

    La page de récupération de compte de Starlink, qui permet aux utilisateurs de demander la réinitialisation de leur mot de passe à l'aide d'une adresse électronique ou d'un numéro de téléphone, n'a pas fonctionné pour eux. D'après certains utilisateurs, lorsqu'ils ont essayé de réinitialiser leur mot de passe en entrant un numéro de téléphone, ils ont reçu un SMS contenant un lien de réinitialisation du mot de passe. Mais cela n'a pas fonctionné non plus plus. « Après avoir saisi un nouveau mot de passe, j'obtiens le message d'erreur : "utilisateur désactivé », décrit un utilisateur affecté. En outre, les utilisateurs ne peuvent pas créer de tickets d'assistance.

    « J'ai installé notre kit Starlink il y a deux jours et j'ai reçu cet après-midi un email m'informant que mon compte avait été réinitialisé et qu'un remboursement était en cours. L'Internet fonctionne toujours pour le moment, mais je ne peux pas me connecter et soumettre un ticket », a écrit une autre personne affectée par le bogue de Starlink. Cependant, malgré la déclaration concernant les remboursements, certains utilisateurs disent n'avoir pas été remboursés pour ses commandes ou ses dépôts. Les fils de discussion sur X et Reddit semblent toutefois démontrer que le bogue ne semble pas désactiver le service Internet, mais uniquement les comptes.

    Et le problème semble avoir touché majoritairement des personnes qui se sont abonnées au service Starlink récemment. Les messages révèlent également que ce qui a frustré davantage les utilisateurs affectés par le bogue est l'absence totale d'une équipe capable de les aider. Selon les victimes, SpaceX ne propose aucun numéro de téléphone ou de service de chat en direct pour parler au service clientèle de Starlink. « Cela fait à peine un mois que j'ai mon service et l'absence totale de moyen de contacter qui que ce soit est exaspérante », a écrit un utilisateur sur Facebook. Certains affirment qu'il s'agit d'un abus sur les consommateurs.

    « Je ne peux pas me connecter et si je fais une demande de réinitialisation de mot de passe, on me dit que mon compte n'existe pas. Je n'utilise Starlink que depuis une semaine. Il semble également qu'il n'y ait pas d'assistance technique ? Juste une FAQ ? WTF ? », a écrit un utilisateur. Un autre souligne : « c'est complètement fou. Nous avons un problème avec leur service et l'on ne peut contacter personne pour nous dépanner. Cela montre qu'ils se moquent totalement de nous et qu'ils se disent qu'ils n'ont aucun compte à nous rendre. Je ne suis pas sûr que cela soit conforme aux lois commerciales. Pour moi, c'est un abus sur les consommateurs ».

    Le problème est beaucoup plus compliqué pour les clients qui ont reçu leurs kits Starlink, mais n'ont pas encore configuré leurs comptes. « Je viens de recevoir mon Starlink. Les lumières de mon routeur n'ont jamais été allumées. Je ne peux pas me connecter parce qu'on me dit que mon compte a été réinitialisé et que l'utilisateur a été désactivé. Je ne peux même pas me connecter pour faire quoi que ce soit. Je ne peux pas faire une demande de réparation ni quoi que ce soit d'autre. Je vous en prie, aidez-moi », a écrit un utilisateur sur X. Dans le même temps, d'autres clients n'ont pas encore reçu le kit, mais leur compte a également été désactivé.

    « Ma femme a reçu l'email de réinitialisation du compte il y a deux heures. J'ai essayé de récupérer mon compte, mais le site m'a dit qu'il était désactivé. J'espère qu'il y a une solution à ce problème, car nous avons acheté cet appareil pour notre nouvelle maison dans laquelle nous sommes censés emménager la semaine prochaine. Nous n'avons même pas encore sorti la parabole de sa boîte », a écrit un utilisateur. SpaceX et Starlink sont restés silencieux, mais un client dit avoir reçu un message du service clientèle de Starlink qui suggère que l'entreprise essayait d'attraper des fraudeurs à la carte de crédit lorsqu'elle a initié la réinitialisation du compte.

    Des sources affirment avoir examiné toutes les options permettant de contacter le service clientèle de Starlink. Les principales options sont le contact avec le support client via l'application Starlink ou la création d'un ticket d'assistance via un navigateur Web. Mais comme indiqué précédemment, ces options peuvent ne pas être disponibles si votre compte est réinitialisé ou désactivé. Selon certains, les utilisateurs peuvent envisager d'envoyer un email à "starlinkresolutions@spacex.com", l'adresse officielle du service. Mais il n'y a aucune garantie que cela fonctionne. Certains blâment l'entreprise pour avoir lancé une opération sans en informer les clients.

    En somme, les utilisateurs ne peuvent pas contacter Starlink et l'entreprise n'a pas commenté la situation, laissant les utilisateurs dans le flou. L'on ignore si Starlink a déjà corrigé le bogue lié à la réinitialisation de compte. Les utilisateurs espèrent toutefois que le bogue sera corrigé avant que quelqu'un perde une commande ou que son service Internet soit désactivé.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous du problème rencontré par les utilisateurs de Starlink ?
    Qu'est-ce qui pourrait être à l'origine de problème ? Un système autonome qui a mal tourné ?
    Que pensez-vous de l'absence d'une assistance technique adéquate pour les clients de Starlink ?
    Selon vous, SpaceX et Starlink enfreignent-ils ainsi les lois relatives aux droits des consommateurs ?

    Voir aussi

    Elon Musk déclare que la division d'Internet par satellite Starlink de SpaceX a atteint le seuil de rentabilité, ce qui pourrait être la première étape vers une introduction en bourse de Starlink

    Starlink renonce à imposer un plafond de données de 1 To et des frais de dépassement par gigaoctet

    SpaceX prévoit d'offrir un service de messagerie Direct-to-cell avec la constellation Starlink en 2024, ainsi qu'un service de voix et de données et un service IoT en 2025

  7. #647
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    May 2019
    Messages
    1 802
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : May 2019
    Messages : 1 802
    Points : 35 767
    Points
    35 767
    Par défaut SpaceX s'en prend à la FCC qui refuse de rétablir la subvention de 886 millions de dollars accordée à Starlink
    SpaceX d'Elon Musk s'en prend à la FCC qui refuse de rétablir la subvention de 886 M$ accordée à Starlink,
    la FCC remet en question la capacité haut débit de Starlink dans les zones subventionnées

    SpaceX exprime son mécontentement après le rejet par la Commission fédérale des communications (FCC) d'une subvention de 886 millions de dollars destinée à soutenir le déploiement du service haut débit Starlink dans des zones rurales aux États-Unis. La FCC a remis en question la capacité de Starlink à fournir un service à haut débit et à faible latence dans les zones couvertes par la subvention. La décision, qui a également affecté d'autres fournisseurs, suscite la colère de SpaceX, qui estime que Starlink est l'une des meilleures options pour connecter les zones mal desservies.

    Les dissidents de la FCC, notamment les commissaires républicains Brendan Carr et Nathan Simington, critiquent la décision, soulignant le succès de la technologie de SpaceX et remettant en question le processus décisionnel de la FCC. SpaceX critique également l'utilisation des tests de vitesse d'Ookla par la FCC pour évaluer les performances de Starlink. La subvention rejetée visait à financer le déploiement du service dans 35 États, mais la FCC doute de la capacité de Starlink à respecter les obligations requises. SpaceX se dit « déçue et perplexe » face à la décision de la FCC et n'exclut pas la possibilité de faire appel devant les tribunaux.


    Nom : FCC1.jpg
Affichages : 3724
Taille : 53,4 Ko

    La FCC a annoncé qu'elle rejetait l'appel de SpaceX. « La FCC a procédé à un examen juridique, technique et politique minutieux pour déterminer que ce candidat n'avait pas rempli ses obligations pour avoir droit à près de 900 millions de dollars de fonds de service universel pendant près d'une décennie », a déclaré Jessica Rosenworcel, présidente de la FCC.

    Citation Envoyé par FCC
    La FCC a réitéré aujourd'hui la décision du Bureau Wireline de rejeter la demande détaillée de Starlink pour une aide publique via le programme Rural Digital Opportunity Fund. Cela s'explique par l'incapacité de Starlink à répondre aux exigences du programme visant à élargir l'accès à la large bande dans les zones rurales. Jessica Rosenworcel, présidente de la FCC, a souligné la mission de l'agence de garantir un accès abordable à la large bande et de gérer judicieusement les fonds publics limités.

    La Commission a effectué un examen rigoureux, concluant que Starlink ne remplissait pas ses obligations pour recevoir près de 900 millions de dollars de fonds de service universel. La procédure du programme RDOF exige une demande de financement initiale abrégée, suivie d'une demande détaillée après avoir remporté une offre.

    Bien que Starlink ait remporté une offre initiale de 885 509 638,40 dollars, la FCC a jugé qu'il n'avait pas démontré la capacité de fournir le service promis, estimant que le financement de ces vastes réseaux ne serait pas la meilleure utilisation des fonds limités du Universal Service Fund. Le programme RDOF visait à financer plus de 6 milliards de dollars pour apporter un service à large bande à plus de 3,4 millions d'endroits dans 49 États et les îles Mariannes du Nord.
    En 2020, Starlink s'est vu attribuer provisoirement 885,51 millions de dollars de financement pour le haut débit par le Rural Digital Opportunity Fund (RDOF). Mais le fournisseur de services par satellite devait encore obtenir l'approbation de la FCC sur une demande détaillée pour recevoir l'argent, qui est destiné à subventionner le déploiement dans les zones avec peu ou pas d'accès à la large bande à haut débit.

    « La Federal Communications Commission a annoncé que des millions d'Américains ruraux dans 49 États et dans le Commonwealth des îles Mariannes du Nord auront accès à un service Internet haute vitesse grâce à la vente aux enchères de phase I du Rural Digital Opportunity Fund. Les résultats des enchères montrent que les soumissionnaires ont obtenu un financement pour déployer le haut débit dans plus de 5,2 millions de foyers et d'entreprises non desservis, soit près de 99 % des emplacements disponibles lors de la vente aux enchères.

    De plus, 99,7 % de ces emplacements recevront du haut débit avec des vitesses d'au moins 100/20 Mbps, une écrasante majorité (plus de 85 %) obtenant un haut débit gigabit. CCO Holdings, LLC (Charter Communications) s'est vu attribuer le plus de sites, soit un peu plus de 1,05 million. Au total, 180 soumissionnaires ont obtenu un soutien aux enchères, qui sera distribué au cours des 10 prochaines années ».

    Les choix réglementaires de SpaceX sous les projecteurs

    SpaceX a déposé une demande à l'Union internationale des télécommunications (UIT) pour placer 29 988 nouveaux satellites en orbite, dans le cadre du réseau ESIAFI II. Utilisant les fréquences W-band, le projet vise à offrir un accès Internet haut débit à faible latence. SpaceX a invoqué TongaSat, une société affiliée à Tonga, pour faciliter la demande réglementaire. TongaSat avait été créée par Matt Nilson, qui, avec le soutien du roi des Tonga en 1988, a obtenu des créneaux orbitaux pour promouvoir l'exploitation des satellites dans la région.

    La demande de SpaceX propose que les nouveaux satellites fonctionnent entre 350 et 614 kilomètres d'altitude, couvrant les bandes Ka, Ku et W. SpaceX envisage également d'abandonner 7518 satellites approuvés utilisant le V-band, sous réserve de l'approbation de la nouvelle demande. Bien que le projet soit ambitieux, il soulève des questions sur les choix réglementaires de SpaceX et les implications pour la souveraineté nationale des pays concernés.

    La Commission fédérale des communications (FCC) des États-Unis maintient sa décision de refuser à Starlink, la division d'internet par satellite de SpaceX, une subvention de 885,5 millions de dollars pour le haut débit en milieu rural. La FCC a réaffirmé sa position en raison du non-respect des exigences fondamentales du programme par Starlink et de l'incapacité à démontrer la capacité de fournir le service promis.

    La présidente de la FCC, Jessica Rosenworcel, a souligné un examen approfondi juridique, technique et politique pour justifier la décision, mentionnant également l'incertitude des futurs lancements de la fusée Starship de SpaceX comme facteur contributif. La subvention avait été annulée en août 2022 en se basant sur des données de débit, malgré l'engagement initial de Starlink à fournir un service à haut débit à plus de 600 000 foyers et entreprises en milieu rural.

    Après le refus de Starlink hier, SpaceX a rapidement réagi en déclarant que la société « est profondément déçue et perplexe face à la décision de la Commission d'exclure le service à large bande par satellite Starlink de SpaceX du Fonds pour l'accès aux technologies numériques en milieu rural ». SpaceX a reproché à la FCC de s'être appuyée sur les tests de vitesse d'Ookla :

    Citation Envoyé par SpaceX
    Par exemple, la décision du Bureau a arbitrairement pénalisé SpaceX - et seulement SpaceX - pour ne pas avoir respecté les exigences de vitesse du RDOF des années avant que SpaceX n'ait l'obligation de le faire. Le caractère arbitraire de l'application de cette norme non déclarée exclusivement à SpaceX a été aggravé par le fait que le Bureau s'est appuyé sur les tests de vitesse nationaux d'Ookla sans avoir été prévenu qu'il prévoyait d'utiliser ces tests et même si ces moyennes nationales incluaient des zones qui ne seraient pas desservies par le RDOF. Malgré cela, Starlink a probablement enregistré les vitesses les plus rapides de tous les opérateurs dans les zones éligibles aux fonds du RDOF... Starlink a également déployé son service avant toutes les étapes de déploiement du RDOF et bien avant la plupart, sinon la totalité, des bénéficiaires du RDOF.
    Le rejet par la Commission fédérale des communications (FCC) de la subvention de 886 millions de dollars destinée à soutenir le déploiement de Starlink soulève des préoccupations quant à la manière dont les organes de régulation évaluent et apprécient les initiatives innovantes dans le secteur des communications. Bien que la FCC cite des préoccupations légitimes concernant la capacité de Starlink à respecter les exigences du programme, notamment en termes de fourniture de services à haut débit et à faible latence dans les zones rurales, la décision semble également influencée par des éléments extérieurs, tels que l'incertitude liée aux futurs lancements de la fusée Starship de SpaceX.

    Inquiétudes sur l'évaluation réglementaire des initiatives innovantes dans les communications

    Il est crucial que les organismes de régulation encouragent le développement de technologies novatrices telles que Starlink, qui a le potentiel de combler le fossé numérique dans les régions mal desservies. Le rejet de la subvention pourrait entraver les progrès vers une connectivité Internet élargie et abordable pour des communautés qui en ont grandement besoin.

    Cependant, la FCC a également souligné des inquiétudes légitimes concernant la capacité de Starlink à respecter ses engagements, en particulier en se basant sur des données de débit. Dans le contexte de subventions substantielles, il est impératif que les entreprises démontrent une capacité réelle à fournir les services promis. Si Starlink a des lacunes dans ce domaine, il est juste que la FCC demande des garanties avant de débloquer des fonds publics importants.

    En fin de compte, le rejet de la subvention met en lumière les défis auxquels sont confrontées les entreprises innovantes dans le secteur des télécommunications. Il soulève des questions sur la manière dont les organismes de régulation peuvent mieux soutenir et encadrer ces projets tout en veillant à ce que les contribuables ne soient pas exposés à des risques inutiles. La transparence, la collaboration et un dialogue constructif entre SpaceX et la FCC sont essentiels pour surmonter ces obstacles et garantir que des solutions technologiques avancées comme Starlink puissent contribuer de manière significative à l'amélioration de la connectivité dans les zones rurales.

    Source : FCC

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    La référence à l'échec du lancement de Starship de SpaceX semble-t-elle justifiée comme motif de rejet de la subvention? Dans quelle mesure les aspects opérationnels d'une entreprise devraient-ils influencer le financement d'un programme spécifique ?

    SpaceX affirme que Starlink est l'une des meilleures options pour atteindre les objectifs du programme Rural Digital Opportunity Fund. Dans quelle mesure cette affirmation est-elle étayée par des preuves tangibles, et comment la FCC a-t-elle évalué ces allégations ?

    Voir aussi :

    SpaceX d'Elon Musk bénéficie d'un financement de 885 millions de dollars sur dix ans de la part de la FCC, pour apporter le haut débit à près de 650 000 foyers et entreprises dans 35 États

    SpaceX veut lancer près de 30 000 satellites en bande W en s'appuyant sur le Royaume des Tonga comme siège réglementaire, certains y voient une forme de contournement des règles internationales

    L'agence américaine FCC ne rétablira pas la subvention de 900 millions de dollars pour Starlink à cause du non-respect des exigences de base, un nouvel échec pour Elon Musk
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 19/07/2010, 17h25
  2. [applet]utilser des infos pour les traiter dans une servlet
    Par jeromejanson dans le forum Applets
    Réponses: 5
    Dernier message: 08/03/2010, 00h22
  3. Des classes pour les liens en CSS
    Par Invité dans le forum Mise en page CSS
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/03/2005, 15h31
  4. [debutant][JNI]Stocker des objet pour les rappeler plus tard
    Par Celenor dans le forum Entrée/Sortie
    Réponses: 7
    Dernier message: 28/03/2004, 03h28

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo