Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #101
    MikeRowSoft
    Invité(e)
    Citation Envoyé par secuexpert Voir le message
    Il devrait y avoir un copyright sur la définition d'une API selon vous?
    Une API c'est du code source compilé optimisé?
    Ou du code source pour lequel l'optimisation viendra plus tard?
    En gros si c'est du texte et des algorithmes, il suffit d'ouvrir un livre à la bonne page.

    Ensuite?

  2. #102
    Inactif  
    Ta nuance pour expliqué que la même chose peut se retrouver et répété à l'infini sous différente forme est très subtile.
    Je pense que les entreprises qui veulent se faire du fric à coup de procès mériterais d’être dissoute.

    Il faudrait revoir entièrement le système de brevet au US, vue ce que certains déposent... Le premier et le dernier proces que j'ai suivie c'est quand Apple a poursuivie Samsung pour l'angle d'arrondissement des coins de l'iphone qui était breveter...

  3. #103
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par sazearte Voir le message
    Je pense que les entreprises qui veulent se faire du fric à coup de procès mériterais d’être dissoute.

    Il faudrait revoir entièrement le système de brevet au US, vue ce que certains déposent... Le premier et le dernier proces que j'ai suivie c'est quand Apple a poursuivie Samsung pour l'angle d'arrondissement des coins de l'iphone qui était breveter...
    Sauf que là en l’occurrence il ne s'agit pas de brevet mais de copyright. Et accepter une négociation revient a reconnaitre que l'on est en tort.
    Alors même si je ne porte pas Google dans mon cœur je dois reconnaitre que sur ce point là ils ont raison de contester. Ils ont juste repris le nom des méthode de l'API pour permettre à Davlik une certaine compatibilité avec Java, le cœur du code lui même est bien différent.

    Ce que conteste Oracle c'est le droit de faire des outils compatibles avec Java sans son accord.

  4. #104
    Provisoirement toléré
    Citation Envoyé par MikeRowSoft Voir le message
    Une API c'est du code source compilé optimisé?
    Ou du code source pour lequel l'optimisation viendra plus tard?
    En gros si c'est du texte et des algorithmes, il suffit d'ouvrir un livre à la bonne page.

    Ensuite?
    NON

    API = Application Programming Interface

    Ouvre un dico!

  5. #105
    Expert éminent sénior
    Inutile de répondre a MikeRowSoft : c'est juste un troll qui raconte n'importe quoi en mélangeant des termes technique plus ou moins au hasard.

  6. #106
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    Sauf que là en l’occurrence il ne s'agit pas de brevet mais de copyright. Et accepter une négociation revient a reconnaitre que l'on est en tort.
    Alors même si je ne porte pas Google dans mon cœur je dois reconnaitre que sur ce point là ils ont raison de contester. Ils ont juste repris le nom des méthode de l'API pour permettre à Davlik une certaine compatibilité avec Java, le cœur du code lui même est bien différent.

    Ce que conteste Oracle c'est le droit de faire des outils compatibles avec Java sans son accord.
    C'est bien le fait d'avoir repris les API des 19 namespace de base (et pas juste le nom des méthodes) qui explique une partie du succès d'Android, car avec Haskell/PhP/C, le succès auprès des développeurs et la portabilité des librairies tierces n'auraient pas été au rendez-vous.
    Ils ne pouvait pas prendre C# qui n'était pas mur à l'époque, mais si cela avait été le cas, je ne doute pas que Google et Microsoft seraient aujourd'hui en contentieux.

    Alors oui, personne ne nie que l'emprunt est mineur sur le volume de travail, mais quid du travail d'Oracle sur ces API ?
    Mais le droit d'auteur reste le droit et en littérature cela s'appelle un plagiat.

    Et oui une licence aurait dut être prise chez Oracle mais il semble que les dirigeants de Google avait mieux à faire, et cela ne correspond pas à leur modèle économique de toute façon.
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  7. #107
    Membre actif
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    qui explique une partie du succès d'Android
    Est-ce que l'on sait un peu évaluer l'éventuel succès inverse, l'éventuelle influence bénéfique d'Android sur l'usage de Java aujourd'hui ?
    DragonSoft DS (informatique) — Johnny Five JF (textes) — Olivier Pirson OPi (mathématiques)
    OPiCitationshttps://bitbucket.org/OPiMedia

  8. #108
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    C'est bien le fait d'avoir repris les API des 19 namespace de base (et pas juste le nom des méthodes) qui explique une partie du succès d'Android, car avec Haskell/PhP/C, le succès auprès des développeurs et la portabilité des librairies tierces n'auraient pas été au rendez-vous.
    Il faut se mettre d'accord sur les termes alors. Parce qu'il y a souvent confusion. On parle très souvent d'API comme synonyme de bibliothèque alors que ce n'est pas forcément juste.

    L'API (Application Programming Interface) comme son nom l'indique est une interface avec le programme. Mais une interface ça peut être beaucoup de chose. Par exemple :
    • Quand l'on parle de l'API d'un composant système, ou d'une autre application, il s'agit en effet le plus souvent d'une bibliothèque servant d'interface entre le programme et le composant.
    • Par contre, quand on parle de l'API d'une bibliothèque, on parle de ce qui fait interface entre la bibliothèque elle même et le programme. C'est a dire le nom public des fonctions, classes, ... qui sont utilisés par le programme pour faire appel à cette bibliothèque.
    • On parle aussi souvent d'API, à tort, pour des bibliothèques qui ne font même pas service d'interface entre le programme et autre chose.

    Dans le cas du procès Oracle quand on parle des API de Java, on est dans le second cas. Le code interne de Davlik est basé sur Harmony qui est une réécriture complète (a l'exception d'une dizaines de lignes tout a fait anecdotiques) de la JVM et de la bibliothèque Java.
    La seule chose complètement reprise, c'est le minimum pour assurer la compatibilité Java : c'est à dire le nom des éléments qui vont devoir être appelés par les programmes Java.

  9. #109
    MikeRowSoft
    Invité(e)
    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    Inutile de répondre a MikeRowSoft : c'est juste un troll qui raconte n'importe quoi en mélangeant des termes technique plus ou moins au hasard.
    Oui, merci de l'avoir souligné.
    La prochaine fois que Codegear reviendra avec son lot d'applications je saurais où le système d'exploitation s'arrête et où les interfaces commence.

  10. #110
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    Inutile de répondre a MikeRowSoft : c'est juste un troll qui raconte n'importe quoi en mélangeant des termes technique plus ou moins au hasard.
    On dirais qu'il se prend pour un BOT, une IA en bêta test mais qui au final écrits des propos dénués de sens.
    Ce nouveau "cas" pourrais peut être intéresser des chercheurs en psychiatrie c'est très original

    PS : Personnellement je suis incurable donc inutile d'essayer
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  11. #111
    Membre actif
    Ce serait bien si Oracle perdait : on pourrait imaginer bientôt une implémentation totalement libre de Java ! Non ?

  12. #112
    Expert éminent sénior
    Non, ça ne suffit pas, car Oracle garde des brevets, potentiellement menaçant. Et ils sont propriétaire du TCK qui permet de valider si une implémentation de la JVM est valide et peux donc officiellement être un Java. C'est comme cela qu'ils ont tué le projet Harmony : la JVM de la fondation Apache.

    Google l'a cependant repris comme base pour Android.

  13. #113
    Membre averti
    Utiliser python au lieu de Java pour Android
    Bonjour,

    1. Est-ce que Google aurais pu utiliser python est une est Une api Sous licence libre par exemple GPL ? '

    2. Est-ce que convertir Android de Java un python est possible ?

    Pour moi c'est de faire est aussi lassanté,t inutile , énervanteet fatigante que l'affaire Apple vs Samsung mais ça ne rend moi le mérite de faire la lumière sur ce qu'on a le droit de faire ou pas avec une api.

    Mais je pense que contrairement à ce que croient Google une api est un logiciel pour les développeurs Donc c'est aussi sous licence pas forcément libre gratuit et parfois même cher

    Dans ce sens, il me semble que Google a tort Mais je trouve que c'est bien fait pour eux car ils ont déjà fait assez d'argent avec nos données personnelles C'est comme ça qu'ils se font de l'argent sur notre dos. Il faudrait mettre un frein à cela

    À propos : est-ce qu'opère JDK n'est pas une version libre de java ?

    Sous quelle licence sont les API d'open JDK ?

    Merci pour vos renseignements et à bientôt
    Battant

  14. #114
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Battant Voir le message
    1. Est-ce que Google aurais pu utiliser python est une est Une api Sous licence libre par exemple GPL ? '
    2. Est-ce que convertir Android de Java un python est possible ?
    Oui ils auraient pu utiliser Python, et ça pourrait être possible de porter, mais ça serait un travail titanesque.
    Et puis utiliser un autre langage poserait pas mal de question au niveau des performances et de l'adoption par les développeurs. L'avantage de Java c'est que c'est un référence dans le milieu professionnel.

    Citation Envoyé par Battant Voir le message
    Mais je pense que contrairement à ce que croient Google une api est un logiciel pour les développeurs Donc c'est aussi sous licence pas forcément libre gratuit et parfois même cher
    Cf ce que j'ai dit plus haut. Dans ce cas, quand on parle de l'API, on ne parle pas de l'intégralité de la bibliothèque mais seulement de son interface (le nom des classes, méthodes, ...). Davlik a gardé les noms de méthode et de classes pour la compatibilité, mais leur implémentation a été complètement refaite.
    Bien évidement que le code d'une bibliothèque est soumise au copyright. Mais si on autorise pas a reprendre l'interface d'une bibliothèque, ça revient a interdire de faire des bibliothèques directement compatible.

    Citation Envoyé par Battant Voir le message
    Dans ce sens, il me semble que Google a tort Mais je trouve que c'est bien fait pour eux car ils ont déjà fait assez d'argent avec nos données personnelles C'est comme ça qu'ils se font de l'argent sur notre dos. Il faudrait mettre un frein à cela
    Bien que je ne porte pas Google dans mon coeur non plus, je pense qu'ils ont raison sur point. Il faut bien voir que les impacts vont bien au delà de Android : si l'interface d'une bibliothèque est reconnue sous copyright, alors de fait toutes les bibliothèques avec une interface compatible avec une bibliothèques propriétaire vont se retrouver hors la loi.

    Citation Envoyé par Battant Voir le message
    Sous quelle licence sont les API d'open JDK ?
    L'OpenJDK est bien sous licence libre (GPL v2), mais si le procès a lieu, c'est qu'a l'époque de la sortie d'Android, l'OpenJDK n'existait pas encore.

  15. #115
    Membre averti
    Bonjour,

    Bon quelle serait la solution pour mettre tout le monde d'accor ?
    1. Porter Android sur open JDK : solution la plus simple pour conserver java
    2. Abandonner java Et Android en python Avec une api sous golf ou autre licence libre.

    Je croyais que dans la deuxième solution il y a des problèmes de connaissance du langage par les développeurs et de performance mais avec python est sûre que la licence est libre. En plus, il paraît qu'il est facile d'écrire desprogrammes en python. Le librechoix de l'API est par ailleurs possible.
    Question : Par laquelle le site de manière Google ne dépendrait plus d'Oracle . la deuxième ou les deux ?

    J'avais déjà vu la licence java : le code était accessible mais la modification de pemise où est-ce que je me trompe ?

    Pourriez-vous expliquer brièvement ce que permet ou pas la licence et Michel de Java ?

    Je pense qu'il est un peu exagéré le faire un procès juste pour des noms d'api rien que pour conserver la compatibilité .

    Si j'étais l'un des juges , je sauterais sur l'occasion pour faire expertiser le code d'Android et de Java par des universitaires ?

    Est-ce que quelqu'un sait si Intel expertise a été faite ?

    Merci d'avance pour vos réponses et à bientôt

    Avec mes meilleures salutations
    Battant

  16. #116
    Inactif  
    Abandonner java en 2016 sur android sa vas être difficile, y'a trop de soft faudrait tous refaire.
    Par contre envisager le futur sans java (comme Apple le fait avec objective-c) oui c'est possible.

    Aujourd'hui les smartphones sont assez puissant pour faire tourner du code python (ce qui n'était peut être pas le cas en 2007), d’ailleurs python et java niveau perf sa doit être équivalent je pense aujourd'hui.

    On peut déjà faire des apps android avec python je l'ai déja fait pour ma part avec pyqt et sa tourne aussi bien que n'importe quels autres applications.

    Et puis comme la dit quelqu'un plus haut, python en 2007 n'était pas aussi connu/utilisé en production qu'aujourd'hui.

    Sinon j'ai lu quelque part que google pourrait envisager de passer à swift.

  17. #117
    MikeRowSoft
    Invité(e)
    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    Non, ça ne suffit pas, car Oracle garde des brevets, potentiellement menaçant. Et ils sont propriétaire du TCK qui permet de valider si une implémentation de la JVM est valide et peux donc officiellement être un Java. C'est comme cela qu'ils ont tué le projet Harmony : la JVM de la fondation Apache.

    Google l'a cependant repris comme base pour Android.
    Si la machine dite virtuelle passe vers la machine dite physique, il y a une étape conversion ou adaptation, non?

    P.S.: Que du bon sens... Open Source en plus... Le système de fichiers est surement manquant et fait faire des trucs par une autre "dimension" par exemple...

  18. #118
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Battant Voir le message
    Bon quelle serait la solution pour mettre tout le monde d'accor ?
    1. Porter Android sur open JDK : solution la plus simple pour conserver java
    2. Abandonner java Et Android en python Avec une api sous golf ou autre licence libre.
    A priori, Google est en train de travailler sur ta première solution. Avec la quantité de code pour Android aujourd'hui, Google ne peut se permettre de renoncer a Java.

    Citation Envoyé par Battant Voir le message
    Je croyais que dans la deuxième solution il y a des problèmes de connaissance du langage par les développeurs et de performance mais avec python est sûre que la licence est libre. En plus, il paraît qu'il est facile d'écrire desprogrammes en python. Le librechoix de l'API est par ailleurs possible.
    Python ou n'importe quel autre langage libre (et ce n'est pas ça qui manque) ferait l'affaire.
    Personnellement je suis surpris que Google n'ai pas investi dans Go pour remplacer Java a long terme sur Android. C'est un langage plutôt adapté à ce genre de tache et qu'ils ont développés eux mêmes.

    Citation Envoyé par Battant Voir le message
    Question : Par laquelle le site de manière Google ne dépendrait plus d'Oracle . la deuxième ou les deux ?
    La deuxième leur offrirait clairement plus d'indépendance mais il ne peuvent se débarrasser directement de Java maintenant. S'ils veulent améliorer l'utilisation d'autres langages, ça ne peut se faire qu'en parallèle de Java.

    Citation Envoyé par Battant Voir le message
    J'avais déjà vu la licence java : le code était accessible mais la modification de pemise où est-ce que je me trompe ?
    Java est publié sous licence GPL v2. Ça signifie en gros que tu peux l'utiliser pour tout ce que tu veux, lire le code, le modifier et redistribuer les modifications a la condition que toutes les versions modifiées que tu publies soient aussi sous licence GPL v2.

    Citation Envoyé par Battant Voir le message
    Si j'étais l'un des juges , je sauterais sur l'occasion pour faire expertiser le code d'Android et de Java par des universitaires ?
    Pour quoi faire? Leur code est déjà bien connu.

    Citation Envoyé par Battant Voir le message
    Est-ce que quelqu'un sait si Intel expertise a été faite ?
    Oui, et à priori il n'ont pas réussi a prouver de copie à part sur une petite dizaine de lignes tout à fait anecdotiques.

  19. #119
    Membre averti
    Pourquoi ce procès ?
    Bonjour,

    Pourquoi faire un procès si Java est sous licence GPL et si Google de la copier que quelques lignes de code ?

    Merci pour le renseignement

    Salutations
    Battant

  20. #120
    Provisoirement toléré
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message

    Alors oui, personne ne nie que l'emprunt est mineur sur le volume de travail, mais quid du travail d'Oracle sur ces API ?
    Mais le droit d'auteur reste le droit et en littérature cela s'appelle un plagiat.
    Sauf qu'on ne parle pas de littérature et que des FAITS ne peuvent PAS être copyrightés, point final.

###raw>template_hook.ano_emploi###