Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #121
    Expert éminent sénior
    Oracle invite la fondation Apache à reconsidérer son départ du Java Community Process
    La fondation ne répond pas

    Mise à jour du 13/12/2010 par Idelways


    Oracle a réussi à faire valider les spécification de Java 7 et 8 à une forte majorité (lire ci-avant). Il n'en demeure pas moins que le départ, provoqué par ce vote, de la fondation Apache, une fondation impliquée dans une centaine de projets dans l'écosystème Java, semble sérieusement l'inquiéter.

    Après voir demandé à la fondation de reconsidérer son opposition aux propositions formulés pour Java 7 et 8 (lire ci-avant), Oracle vient de tendre la main à la fondation pour amorcer une tentative de réconciliation. Et la prie de revoir sa décision de quitter le comité exécutif de java (JCP)

    Dans un court billet de blog, Adam Messinger, vice président du développement à Oracle, rappelle les faits et encourage la fondation Apache à "reprendre part aux efforts destinés à faire avancer la technologie Java".

    Car, avoue Messinger, "la fondation Apache et ses nombreux projets open-source sont une partie importante de l'écosystème Java".

    Sans en dire d'avantage, il semblerait que le départ de la fondation n'enchante pas Oracle.

    De son côté, la fondation Apache fait (officiellement) la sourde oreille. Elle semble en tout cas moins pressée de répondre à ce message que la fois passée.

    Jim Jagielski, président de la fondation, depuis son compte Twitter personnel se demandait néanmoins, dubitatif et quelque peu ironique, quelle raison pourrait justifier le retour de la fondation au Java Community Process.

    Il allait même plus loin la semaine dernière dans un billet sur son blog personnel où il affirmait que le Java Community Process était tout bonnement mort et que c'était "Oracle qui l'a tué".
    Jagielski y appelait également à la constitution d'un nouveau Community Process.

    Pas sûr qu'une telle initiative emporte une adhésion massive.



    Source : le message d'Oracle, le Twit de Jim Jagielski et son Blog personnel

    Et vous ?

    Comment évoluera la situation selon-vous ?
    La naissance d'un autre Community Process est-elle possible ou même envisageable ?

    En collaboration avec Gordon Fowler

  2. #122
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par B.AF Voir le message

    Oui on peut faire une application performante, testable et bien architecturée en Java sans Spring, sans Tomcat et sans Nhibernate. Oui on peut.
    Ben oui, tout est une question de besoin. Pourquoi on sort spring. hibernate ou J2EE dans un projet. Parce que ça permet de coder plus vite, et qu'un programmeur ca coute plus cher au mois qu'un serveur . Si ce n'était pas le cas, on utilsierais pas ce genre d'outils et on attaquerais tout depuis la base à chaque fois pour répondre au besoin spécifique.

    Et encore heureux qu'on a pas besoin de NHibernate pour faire du java ()
    David Delbecq Java developer chez HMS Industrial Networks AB.    LinkedIn | Google+

  3. #123
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par tchize_ Voir le message
    Et encore heureux qu'on a pas besoin de NHibernate pour faire du java ()


    Je deviens schyzophréne.

  4. #124
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Idelways Voir le message
    Jim Jagielski, président de la fondation, depuis son compte Twitter personnel se demandait néanmoins, dubitatif et quelque peu ironique, quelle raison pourrait justifier le retour de la fondation au Java Community Process.
    Ben, c'est un peu comme en politique: on a des petits partis qui ne peuvent accéder à aucune responsabilité... pourtant, ils restent dans le champ politique; continuent à proposer des candidats aux élections... Brefs, ils font connaître leurs positions ! Et parfois, cela fait bouger les grands partis...

    Ici, c'est indéniable: au sein du comité, la communauté est minoritaire face aux pouvoirs financiers. Mais est-ce une raison valable pour tout quitter ?
    - ils ont été élus au sein du comité
    - ils sont, de fait, les représentants de la communauté toute entière; et, non pas les représentants d'Apache au sein du comité.

    En quittant le comité, pour un problème privé (le problème Harmony ne concerne qu'un litige entre Oracle et Apache), ils pénalisent la communauté toute entière; car je ne vois pas qui pourrait bien les remplacer.

  5. #125
    Membre actif
    Citation Envoyé par Philippe Bastiani Voir le message
    ...
    En quittant le comité, pour un problème privé (le problème Harmony ne concerne qu'un litige entre Oracle et Apache), ils pénalisent la communauté toute entière; car je ne vois pas qui pourrait bien les remplacer.
    Ben le probléme est que s'ils restent Oracle va encore continuer de faire son forcing ...
    La au moins ca va faire reflechir Oracle car il va soit reconsiderer sa position soit laisser partir la JCP (ce qui risque de lui etre fatale)
    alors oui je dis un peu risque mais apres tout qui ne risque rien n'a rien ...
    Ne testez jamais une erreur que vous ne savez pas gérer.
    de ne pas oublier

  6. #126
    Expert éminent sénior
    autant je comprend que leur position est difficile, autant leur décision (apache) se résume à "c'est un process basé sur un vote des différent membres, je suis dans la minorité qui était contre, et bien que j'étais minoritaire, vous n'avez pas fait ce que je voulais que vous fassiez. Alors puisque vous faites pas comme je veux, je me barre". Je trouve que ça fait un peu gamin comme décision et justification, vu de l'extérieur.
    David Delbecq Java developer chez HMS Industrial Networks AB.    LinkedIn | Google+

  7. #127
    Membre du Club
    Citation Envoyé par tchize
    Je trouve que ça fait un peu gamin comme décision et justification, vu de l'extérieur.
    en meme temps je trouve ca idiot de se lancer dans un projet qui est contre ses interet

  8. #128
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par amadoulamine1 Voir le message
    Ben le probléme est que s'ils restent Oracle va encore continuer de faire son forcing ...
    Réfléchir à quoi, s'ils restent entre intervenants qui sont tous d'accord ???

    Sur le 3 qui ont voté contre: 2 ont démissionné ! il ne reste donc plus que Google qui a voté contre pour ses propres intérets (i.e. Androïd) et non pas pour soutenir la communauté.

    Non, je le répête, Apache se devait d'être la voix de la communauté... ici, ils l'ont joué "intéret Apache"...

  9. #129
    Rédacteur

    Citation Envoyé par tchize_ Voir le message
    autant je comprend que leur position est difficile, autant leur décision (apache) se résume à "c'est un process basé sur un vote des différent membres, je suis dans la minorité qui était contre, et bien que j'étais minoritaire, vous n'avez pas fait ce que je voulais que vous fassiez. Alors puisque vous faites pas comme je veux, je me barre". Je trouve que ça fait un peu gamin comme décision et justification, vu de l'extérieur.
    C'est vrai que c'est assez direct. Mais c'est dans le meme ton que les actions entreprises par oracle.
    On coupe les vivres a OpenSolaris sans discussions, prend la tete de openoffice, menace libreoffice, empeche hudson de migrer vers github. c'est l'enfant gaté qui fait ce qu'il lui plait.
    Contre un enfant tu réagis ... part une fessée.

    Ce n'est tant qu'une société qui fasse de l'argent essai de faire encore plus d'argent qu'elle n'en fait deja, mais qu'en bloquant l'implementation de jvm tiers elle rende en quelque sort tout le travail benevol (le mien y comprit) que l'on pensait "pour le bien du projet, pour un avenir meilleur', tout ca s'ecroule.

    Certes cette histoire de TCK n'est pas nouvelle, mais dans un cadre ou il y a de l'innovation perpétuelle, il y a une meilleur ambiance et ca dialogue. Un couteau n'est dangereux qu'entre de mauvaises mains ...

    Personnellement je travail toujours sur mon temps libre sur mes projets (geotoolkit / puzzle-gis). mais depuis deux week end j'explore et je teste d'autre language et machine virtuelle. (En particulier Fantom et Parrot VM)

    Le meilleur travail n'est pas accompli par les gens qui sont payés pour le faire mais par ceux qui aiment ca. S'il n'y a pas de motivation il n'y a pas grande idées et pas d'innovations. Oracle est en train de tuer cela. La fondations apache mine de rien implemente enormement des JSR et reflète assez bien la motivation que peux avoir la communauté quand elle se remue.
    Le Java tel qu'on l'a connu n'existe plus, on a perdu. Je ne parle pas pour les sociétés qui vivent de java et continueront a en vivre mais pour les particuliers avec leurs petits projets qui avaient de l'espoir.

    Au point ou ca en est C# et Mono, c'est presque moins dangereux pour l'avenir.
    Systèmes d'Informations Géographiques
    - Projets : Unlicense.science - Apache.SIS

    Pour un monde sans BigBrother IxQuick ni censure RSF et Les moutons

  10. #130
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par tchize_ Voir le message
    Je trouve que ça fait un peu gamin comme décision et justification, vu de l'extérieur.
    je pense exactement la même chose (que j'avais écrite dans les pages précédentes, d'ailleurs).
    Moins on code, moins il y a de bug ... et vice-versa ainsi qu'inversement ...

  11. #131
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par eclesia Voir le message
    Le Java tel qu'on l'a connu n'existe plus, on a perdu. Je ne parle pas pour les sociétés qui vivent de java et continueront a en vivre mais pour les particuliers avec leurs petits projets qui avaient de l'espoir.
    Quel changement pour l'Amateur (celui qui aime) ? Java reste gratuit !
    A la différence du professionel, il reste libre de choisir telle ou tellle solution logicielle.

    Et puis combien de projets Java sont touchés par les intransigeances d'Oracle ?
    - Les JVM tierces qui ne sont pas libres au niveau des licences
    - Hudson

    -OpenOffice, MySql, OpenSolaris: des impacts sur le libre et non pas Java ! Peut-être, d'ailleurs, à long terme, s'ils arrivent à trouver de nouveaux partenariats, un bien pour ces projets.

    Amateur ou pro l'Avenir de l'éco-système Java reste à écrire...
    Je suis peut-être optimiste mais
    - les projets Apache vont perdurer puisqu'ils sont le fruit de besoins
    - idem pour les autres projets majeurs du libres (ou pas) comme Hibernate, Spring, ...

    Pour mémoire, la licence GPL pour Java ne date que de 2006... Java a eu une longue histoire dans le non libre ! D'ailleurs, tous les projet majeur de la fondation Apache sont nés bien avant la libération de Java par SUN... Comme quoi la communauté peut s'adapter aux exigences d'un fournisseur de solutions...

  12. #132
    Membre chevronné
    En même temps quasiment toutes les technos sont accessibles aux hobbyistes.

  13. #133
    Expert confirmé
    Note : ecrit avec un iPad. Clavier compliqué. Pas conseillé pour la redaction de long messages...

    Le problème n'est pas la qualité des implementations de la fondation Apache, mais les fait qu'elles sont omniprésentes sur le web (et ailleurs). Combien d'intranet basé sur tomcat ? Combien de site tourant sur Apache ? Si Sun a créé un langage et un environnement solide, il faut reconnaitre que c'est la fondation Apache qui a fait enormément ces dernieres annees pour son developpement.

    Avec a la clef un point problématique pour Oracle : si la suite dela fondatiion se met à ne plus suivre le standard Java, combien d'entreprises vont abandonner leur suite qui ne serait plus standard, quand on sait le cout du developpement d'un intranet complexe ? A mon humble avis, une minorité. Du coup, Java se fractionnerait, ou Oracle serait obligé de suivre, a moins de fermer de nouveau le code de la machine virtuelle ou de l'environnement. Ce qui serait vraiment un coup dur pour Java - car si de nouveaux decveloppements doivent voir le jour, les entreprises risquent fort de perdre la confiance qu'ils ont mis tznt de temps a acquerir.

    C'est un tournant : s'il est mal négocié, Oracle peut parvenir a faire ce que Sun a toujours evité, comprenant que son avenir passait par cette plateforme : car nonobstant les qualité (réelles ou supposées ; mais ne tollons pas sur ce sujet, ce n'est pas le debat) de ce langage, Oracle pourrait provoquer sa fin, puis son abandons, a moyenne echeance.

    C'est une erreur grave, a laquelle ils vont maintenant tenter de trouver une soldution a l'amiable. La raison pour laquelle la fondation ne se presse pas, c'est qu'ils ont tout a gagner a jouer la montre : petit a petit, les clients d'Oracle vont venir dire a la societe "hé, vous vous rappelez que nous, on a besoin de savsoir ce qui se passe, et ce qui va se passer ?", ce qui pourrait a terme faire plier Oracle. Et si Oracle ne cède pas, et bien la fondation a une base d'utilisateurs tout a fait consequente, et elle peut se passer d'eux - ils representent une force capable de créer un fork tout a fait viable du langage, et peuvent entrainer de nombreux participants a leur suite (dont une petite société du nom de Google ; m'etonnerais qu'a moitié que Google reprenne le fork de MySQL...)

    Bref, tout ca pour dire qu'Elisson a singulierement manqué de vision sur ce coup - et que ca ne va pas les aider a regagner la confiance des afficionados de l'Open Source qu'ils ont violenté récemment.
    Cette signature n'a pas pu être affichée car elle comporte des erreurs.

  14. #134
    Membre chevronné
    Enfin comme l'a fait remarquer quelqu'un, pour des visionnaires, les réactions sont quand mêmes assez puériles.

    Il n'y a pas qu'Oracle dans le JCP. Donc le résultat du vote n'est pas Oracle vs Apache. Ca veut aussi dire que les autres membres ont partagé la vision Oracle de la roadmap.

  15. #135
    Expert éminent
    Citation Envoyé par Emmanuel Deloget Voir le message

    Avec a la clef un point problématique pour Oracle : si la suite dela fondatiion se met à ne plus suivre le standard Java, combien d'entreprises vont abandonner leur suite qui ne serait plus standard, quand on sait le cout du developpement d'un intranet complexe ?
    Tu ignores sans doute que 95% des projets apache ne sont pas standards et qu'en java, les frameworks non standardisés n'ont pas la vie si dure que ça. Regarde Spring et Hibernate à titre d'exemple, ce ne sont pas des standards java et leur popularité est pourtant grande.
    C'est ce qui arrive quand un comité arrive des années après avec une techno foireuse qui a été votée simplement par des organismes préoccupés non pas par la qualité de la techno en question mais par la défense de leurs propres investissements en celle-ci.

    Le seul projet directement menacé, c'est harmony. Et sans connaître sa part de marché je doute qu'il soit si populaire que ça. C'est donc une perte que l'écrasante majorité des entreprises peut absorber sans aucun dégât à l'heure actuelle.

    A mon humble avis, une minorité. Du coup, Java se fractionnerait, ou Oracle serait obligé de suivre, a moins de fermer de nouveau le code de la machine virtuelle ou de l'environnement. Ce qui serait vraiment un coup dur pour Java - car si de nouveaux decveloppements doivent voir le jour, les entreprises risquent fort de perdre la confiance qu'ils ont mis tznt de temps a acquerir.
    Le code de la VM de SUN n'a jamais été ouvert. Ce sont les spécifications du langage qui le sont et ça ne change pas. Il est toujours possible de développer des implémentations de frameworks par exemple en se basant sur les spécifications.


    Bref, tout ca pour dire qu'Elisson a singulierement manqué de vision sur ce coup - et que ca ne va pas les aider a regagner la confiance des afficionados de l'Open Source qu'ils ont violenté récemment.
    De mon côté, pour parler librement, j'ai plutôt l'impression qu'Oracle s'en fout totalement de l'open source et qu'il n'a pas l'intention d'investir des dizaines de milliers d'heures ingénieur dans une techno par pur altruisme.
    Le rapport d'oracle à l'open source va selon moi ressembler de plus en plus à celui de microsoft : on fait un petit geste de temps en temps, juste ce qu'il faut mais pas trop.

    Oracle n'a aucun intérêt à pousser java si c'est pour que 99% des projets en bénéficie gratuitement sans lui rapporter un centime. Oracle veut un retour pour ses investissements dans java et ça se comprend.

  16. #136
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par B.AF Voir le message
    Enfin comme l'a fait remarquer quelqu'un, pour des visionnaires, les réactions sont quand mêmes assez puériles.

    Il n'y a pas qu'Oracle dans le JCP. Donc le résultat du vote n'est pas Oracle vs Apache. Ca veut aussi dire que les autres membres ont partagé la vision Oracle de la roadmap.
    Ou qu'ils n'avaient guère le choix, Oracle ayant exprimé sa position : même si le JCP votait non à sa proposition, il allaient quand même lancer les études sur les versions suivantes de Java, sans consulter personne et au mépris des règles mises en place pour ce groupe de travail (c'est à dire au mépris du contrat ayant valeur légale signé entre les différents membres du programme). En gros, Oracle a dit : soit vous nous suivez et ont vous fait bonne presse, soit vous ne nous suivez pas et non seulement on continue quand même, mais en plus on vous fait mauvaise presse. Du coup, certains votants ont exprimé leur désacoord en commentaire, tout en votant "oui". Seul Apache a voté "non", et Oracle n'a pas perdu son temps : ils deviennent ceux qui veulent ralentir le développement de Java pour des considérations médiocre (c'est plausible d'après vous ?) alors que Oracle et le JCP sont ceux qui veulent faire avancer Java pour le meilleur des mondes (toujours plausible ?).

    Citation Envoyé par _skip

    Tu ignores sans doute que 95% des projets apache ne sont pas standards
    Je ne parlais pas de ça : je parle d'une VM qui ne respecterais plus la définition d'une VM Java selon Oracle et des noms d'espace standard. Evidemment, Hibernate n'est pas dans Java. Fort heureusement d'ailleurs. De même que Apache Web Server n'est pas dans la RFC qui décrit le protocole HTTP.

    Il existe des implémentation Open Source de Java, et sans accès à un kit de test de compatibilité, ces implémentations ne peuvent pas être testées. Face à un Oracle trop campé sur ses positions, et face à des violations de plus en plus fréquente des termes de la licence Open Source Java (après vérification, il s'avère effectivement que la guère que Oracle mène contre Harmony soit contraire aux accords signés entre Oracle, le JCP et la Fondation Apache), j'imagine mal les dévelopeurs Apache travailler principalement sur les JVM Oracle (ou IBM ; qui a appuyé la décision d'Oracle. Et obtenu une licence de 10 ans pour continuer de profiter des développements Java effectués par Oracle).

    Le seul projet directement menacé, c'est harmony. Et sans connaître sa part de marché je doute qu'il soit si populaire que ça. C'est donc une perte que l'écrasante majorité des entreprises peut absorber sans aucun dégât à l'heure actuelle.
    Oui. C'est aussi un des plus importants, puisque c'est celui qui permettrait de vérifier sans surcout de la compatibilité des JVM entre-elles. C'est un projet qui est directement concurrent du kit de compatibilité distribué par Oracle sous une licence non libre.

    Quand à menacer les entreprises, damned, Google se base dessus pour aider à la définition d'Android ! Combien d'entreprises sont elles concernées ? Apache s'en sert aussi, et combien d'entreprises sont concernées par les produits de l'ASF ?

    Il est toujours possible de développer des implémentations de frameworks par exemple en se basant sur les spécifications.
    Le jour ou la complétude de toute spécification sera avérée, il n'y aura plus besoin d'aucun test de compatibilité. Malheureusement, ce n'est pas le cas. Et puisque le langage n'est pas normalisé, cette spécification n'est pas assez profonde pour être utilisable seule. En fait, à l'heure actuelle, la seule spécification réelle c'est "tout ce que fait notre JVM, vous devez le faire aussi; tout ce que font nos librairies, vous devez le faire aussi".

    Oracle n'a aucun intérêt à pousser java si c'est pour que 99% des projets en bénéficie gratuitement sans lui rapporter un centime.
    Oracle n'aurait jamais racheté Sun si Java avait été un problème financier. Oracle ne tiendrait pas si fermement le JCP si Java posait en fait un quelconque problème. L'écosystème Java est très important, et génère énormément d'argent - y compris pour Oracle. Il ne faut pas t'inquiéter pour eux

    Et puis combien de projets Java sont touchés par les intransigeances d'Oracle ?
    - Les JVM tierces qui ne sont pas libres au niveau des licences
    - Hudson
    Meh ? Le fait que les JVM tierces (qu'elles soient libres ou non) soient touchées ne t'inquiètent pas ? Tournons le problème autrement : et si Oracle s'appelait en fait Microsoft, tu ne dirais pas quelque chose du style "abus de position dominante !" ? Parce que c'est exactement ça.

    Je suis peut-être optimiste mais
    - les projets Apache vont perdurer puisqu'ils sont le fruit de besoins
    - idem pour les autres projets majeurs du libres (ou pas) comme Hibernate, Spring, ...
    Fort heureusement, la question n'est pas vraiment là : elle se situe au niveau des différentes implémentations. Que fait si tel projet ne tourne que sur telle JVM ? Et si demain, Tomcat n'accepte que la JVM de GNU, et que celle-ci n'est pas compatible avec une JVM d'Oracle, que va-t-il se passer ? Si vous êtes DSI et que vous voyez un monde censé être stable se fragmenter rapidement, qu'en pensez-vous ? Le risque est là, pas dans l'abandon d'un projet.

    Au point ou ca en est C# et Mono, c'est presque moins dangereux pour l'avenir.
    Etonant mais pas forcément faux. Maintenant, C# n'est pas encore au niveau de Java en termes de popularité, et l'accord de licence Novell / Microsoft (qui permet le développement de Mono en utilisant des informations en provenance directe de Microsoft) n'est pas infini dans le temps. Rien ne nous dit que la situation continuera à s'améliorer (à la différence de Java, C#, la plateforme .Net et MSIL sont une norme ECMA ; cette définition permet l'implémentation de plateformes interopérables sans avoir besoin de passer par le laboratoire de MS pour les tester).

    Pour terminer, un des liens de la news pointe sur le blog de Jagielski - et ce blog explique beaucoup de choses concernant la décision d'Apache. Il serait bon de le lire, vous verrez que tout n'est pas si clair dans le rôle d'Oracle. Selon Jagielski, Apache ne poursuit pas que ses intérêts. Ils souleve un point qui tends à montrer que Oracle fait le forcing pour ne pas respecter les termes de la licence Open Source de Java, tout en faisant pression sur les membres commerciaux du JCP pour faire passer des changements qui ne sont souhaitables que pour Oracle. Ne vous laissez pas contaminer par la version Oracle de l'histoire.

    Enfin, la fondation Apache n'est pas un organisme dictatorial : la décision n'a pas été prise pour une question d'ego ; elle a été discuté au sein de la fondation et avec les utilisateurs. Et je ne doute pas qu'elle a nécessité un consensus large. Dire que c'est une décision de la communauté Apache pour la communauté Apache me parait très réducteur. Un poil trop en fait.
    Cette signature n'a pas pu être affichée car elle comporte des erreurs.

  17. #137
    Membre éprouvé
    @Emmanuel Deloget
    Peux-tu citer tes sources concernant les pressions d'Oracle sur le membres du JCP lors du vote (source hors Apache bien évidemment) ?

    Effectivement le problème central est la JVM mais tu oublies
    - qu'il est quasiment impossible de forker sauvagement la JVM en en faisant une plateforme indépendante de celle d'Oracle (cf les litiges Microsoft<>SUN & Google<>ORACLE)
    - que l'industrie suit les standards (Apache ne souhaite pas certifier Harmony avec les conditions d'Oracle... au final, cette solution n'est qu'anecdotique dans l'industrie).

    Donc à moins que les nouvelles technos soient vraiment innovantes je ne vois pas un fork non estampillé Java de la JVM prendre le dessus...

    Oracle n'aurait jamais racheté Sun si Java avait été un problème financier !!!! A bon ?

    Non le fait que les JVM tierces (qu'elles soient libres ou non) soient touchées ne m'inquiète pas... car ces JVMs peuvent être toutes certifiées... aux conditions d'Oracle !

  18. #138
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par Emmanuel Deloget Voir le message
    Ou qu'ils n'avaient guère le choix, Oracle ayant exprimé sa position : même si le JCP votait non à sa proposition, il allaient quand même lancer les études sur les versions suivantes de Java, sans consulter personne et au mépris des règles mises en place pour ce groupe de travail (c'est à dire au mépris du contrat ayant valeur légale signé entre les différents membres du programme). En gros, Oracle a dit : soit vous nous suivez et ont vous fait bonne presse, soit vous ne nous suivez pas et non seulement on continue quand même, mais en plus on vous fait mauvaise presse. Du coup, certains votants ont exprimé leur désacoord en commentaire, tout en votant "oui". Seul Apache a voté "non", et Oracle n'a pas perdu son temps : ils deviennent ceux qui veulent ralentir le développement de Java pour des considérations médiocre (c'est plausible d'après vous ?) alors que Oracle et le JCP sont ceux qui veulent faire avancer Java pour le meilleur des mondes (toujours plausible ?).
    Ca fait un peu gros comme analyse. Je pense pas qu'Oracle puisse faire plier ses membres.
    De toutes les façons, ils ont pris la décision de se démettre, donc, ce qui est fait est fait. Mais bon je pense qu'on est plutôt face à des réactions de résistance au changement et que malheureusement, les gens qui aménent à une étape ne sont pas toujours les plus appropriés pour aller vers une autre étape.

  19. #139
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par Philippe Bastiani Voir le message
    @Emmanuel Deloget
    Peux-tu citer tes sources concernant les pressions d'Oracle sur le membres du JCP lors du vote (source hors Apache bien évidemment) ?
    Parce que les sources Apache ne sont pas fiables ? Il me semble à moi qu'Apache est nettement plus transparent qu'Oracle. Je ne vois pas ce qui fait d'Apache une source moins fiable qu'une autre, d'autant que les conditions imposées par Oracle fotn que les autres sources vont être bien rares.

    Effectivement le problème central est la JVM mais tu oublies
    - qu'il est quasiment impossible de forker sauvagement la JVM en en faisant une plateforme indépendante de celle d'Oracle (cf les litiges Microsoft<>SUN & Google<>ORACLE)
    - que l'industrie suit les standards (Apache ne souhaite pas certifier Harmony avec les conditions d'Oracle... au final, cette solution n'est qu'anecdotique dans l'industrie).

    Donc à moins que les nouvelles technos soient vraiment innovantes je ne vois pas un fork non estampillé Java de la JVM prendre le dessus...

    Citation Envoyé par Philippe Bastiani Voir le message

    Oracle n'aurait jamais racheté Sun si Java avait été un problème financier !!!! A bon ?
    Qu'est-ce que Sun à l'heure actuelle ? La vente des serveurs est en chute libre, et même si cette activité a un intérêt pour Oracle, elle est bien loin d'être le principal intérêt de la société. MySQL ? Je ne pense pas qu'Oracle le considère comme un concurrent de Oracle SGBD. En tout cas, ce n'est pas une raison qui a motivé le rachat de Sun. VirtualBox ? Certes, les solutions de virtualisation ont de l'avenir, mais ce n'est pas tellement le coeur de métier d'Oracle (quoi que Oracle + serveur virtuel + serveur basé sur les technologies de Sun, ça commence à avoir un sens).

    Reste quoi à part Java ?

    Java est un des point sur lequel Oracle lorgnait depuis pas mal de temps. Aujourd'hui, c'est un des composant majeur de la stratégie d'Oracle. p15 du FY10 Annual Report on Form 10-K :


    Key competitive factors in each of the segments in which we currently compete and may compete in the future include: total cost of ownership, performance, scalability, reliability, security, functionality, efficiency, ease of management and quality of technical support. Our product sales (and the relative strength of our products versus those of our competitors) are also directly and indirectly affected by the following, among other things:
    the broader “platform” competition between our industry standard Java technology platform and the .NET programming environment of Microsoft;
    Le gras est de moi. Oracle reconnait qu'une grosse partie de sa réussite est liée à la réussite de Java.

    Donc je maintiens : si Java avait été une telle perte, Oracle n'aurait jamais racheté Sun. Historiquement, ça a toujours été la partie hardware de Sun qui l'a plombé (notamment depuis l'arrivée de PC puissants et d'OS de type Unix libres).

    Citation Envoyé par Philippe Bastiani Voir le message

    Non le fait que les JVM tierces (qu'elles soient libres ou non) soient touchées ne m'inquiète pas... car ces JVMs peuvent être toutes certifiées... aux conditions d'Oracle !
    La certification d'une JVM par Oracle n'est certainement pas gratuite. Si cette option est tout à fait valable pour une entreprise qui souhaite distribuer une VM sur des plateformes particulières, j'ai du mal à voir comment est-ce qu'un projet Open Source peut s'en sortir, du fait même de la nature de l'Open Source.
    Cette signature n'a pas pu être affichée car elle comporte des erreurs.

  20. #140
    Membre du Club
    Citation Envoyé par _skip Voir le message
    Normalement on devrait savoir que quelque chose cloche dans le choix d'une techno quand, pour un simple site de blog minable, des tutoriaux de 15 pages sont nécessaires . Avec au final autant de lignes de XML que de code java, un mode de fonctionnement limite incompréhensible et des POJO qui vous explosent soudainement à la figure.
    Je suis quasi sur que tu as pensé différemment de ce que tu as écrit.

    Si tu choisis des technos lourdes et que ton but final est de faire un blog, oui tu t'es trompé.

    Par contre, si tu choisis des technos lourdes pour faire un gros truc qui est condamné à evoluer sur 10 ans, alors tu as tout bon.

    Java + spring + hibernate & autres ne sont pas faits pour faire des blogs, point. Les servlets suffiront largement, avec un peu de JSF si le besoin s'en fait sentir.

    Dans un sens plus général, j'ai observé la tendance des threads de ce forum à déraper sur du comparatif global de languages qui vire au flamewar.

    Prendre un bazooka pour tuer une mouche et ensuite cracher sur le bazooka parce que vous avez raté la mouche est idiot. Du coup, faire des comparatifs entre les bazookas et les sarbacanes. "PHP vs C++ vs Java" n'a aucun sens balancé comme ca. S'il vous plait, restons en au sujet de base

    Si Apache part pour un fork java 'libre' (avec un autre nom ou pas), on va scinder la communauté en deux et perdre la force d'innovation. Tout se fera en parallèle, et ce serait dommage. On réinventera la roue des deux cotés... Du temps perdu en somme. J'espère sincèrement qu'une solution 'libre' sera trouvée, car j'espère pouvoir continuer a coder dans ce langage qui me plait énormément sans payer une dime oracle/MS et en pouvant contribuer aux outils que j'utilise. J'aime bosser sur des outils qui tendent vers la perfection, et les outils opensource/libres vont dans la bonne direction !!

###raw>template_hook.ano_emploi###