IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 425
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 425
    Points : 197 246
    Points
    197 246
    Par défaut Apple fait volte-face : les apps doivent payer 30 % de commission pour les pourboires envoyés aux enseignants
    Apple fait volte-face : les applications doivent payer 30 % de commission pour les pourboires envoyés aux enseignants,
    l'entreprise considère leurs cours comme du « contenu numérique », au même titre que des skins dans Fortnite

    Depuis 2022, Insight Timer utilise Stripe pour sa plateforme qui permet aux utilisateurs d'envoyer des pourboires aux enseignants, évitant ainsi de payer une commission de 30 % à Apple. Fin 2023, cependant, Insight Timer a été informé par l'App Store que ces pourboires étaient désormais considérés comme étant fait pour du « contenu numérique ». Cela signifie qu'Insight Timer devra utiliser le système d'achat In-App d'Apple plutôt que Stripe, et payer une commission de 30 % à Apple. L'activité d'Insight Timer repose sur un modèle d'abonnement. La décision d'Apple d'exiger que ces "pourboires" soient payés dans l'application n'a aucun effet sur ses finances. Ce sont plutôt les enseignants d'Insight Meditation qui sont concernés.

    Le PDG de l'application de méditation Insight Timer, Christopher Plowman, est frustré. Il ne pense pas que les enseignants qui utilisent la place de marché de son application pour toucher leurs élèves devraient avoir à partager 30 % de leurs revenus avec Apple - sa commission sur les achats in-app - et au cours des 12 derniers mois, Apple avait également donné son accord. Après qu'Apple a assoupli ses règles concernant les dons in-app en 2022, Insight Timer a profité de l'option pour ajuster une fonction de dons numériques qui permettait aux enseignants d'Insight Timers de collecter des "pourboires" à partir de leurs profils d'utilisateurs et lors d'événements en direct. Apple a examiné l'application et approuvé son lancement sur l'App Store.

    Désormais, la grande enseigne de la technologie a changé d'avis : elle souhaite percevoir une commission sur ce contenu, et Insight Timer n'a eu d'autre choix que de s'y conformer ou de voir son activité iOS arrêtée, explique Plowman.

    Le problème est quelque peu complexe, mais il met en lumière les difficultés rencontrées par les développeurs pour évoluer dans l'App Store d'aujourd'hui et son ensemble de règles en constante évolution, qui sont souvent susceptibles d'être mal interprétées tant par les créateurs d'applications que par les réviseurs d'applications d'Apple. L'App Review d'Apple est souvent un processus aléatoire où un réviseur peut réinterpréter la politique d'Apple différemment des autres, bouleversant ainsi l'ensemble de l'activité d'un développeur.

    Nom : in.png
Affichages : 9774
Taille : 12,3 Ko

    Apple avait validé les mises à jour de l'application 47 fois avant de changer subitement d'avis

    C'est ce qui s'est passé avec Insight Timer, une application de méditation très populaire qui compte environ 25 millions d'installations et 3 millions d'utilisateurs actifs mensuels. Comme de nombreuses entreprises de l'App Store, Insight Timer génère des revenus en vendant des abonnements. En 2023, elle a gagné environ 20 millions de dollars en revenus d'abonnement, dont un tiers (30 %) a été versé à Apple, conformément à ses directives en matière de commissions.

    Cependant, l'entreprise propose également une fonction de donation qui permet aux clients de donner un pourboire à leurs professeurs de méditation préférés pour les remercier de leur temps et de leurs efforts.

    « Nos professeurs sont très impliqués dans notre communauté. Ils passent beaucoup de temps à répondre aux questions, à enregistrer des réponses vidéo et audio, etc. ». Lorsqu'Apple a ajouté une nouvelle règle concernant les dons, le PDG a réalisé qu'il pouvait profiter de l'option pour aider à compléter le revenu des enseignants avec des pourboires numériques plus importants. Étant donné qu'Insight Timer ne prélève pas de commission sur les dons des utilisateurs aux enseignants favoris, ces dons ne devraient pas être soumis à la commission d'Apple - c'est du moins ce que pensait Plowman.

    Dans la section 3.2.1 des directives d'Apple relatives à l'examen des applications, la société explique que les applications peuvent contourner l'obligation d'achat in-app d'Apple si l'application permet aux utilisateurs individuels de « faire un cadeau monétaire à une autre personne » et que « 100 % des fonds » sont versés au destinataire du cadeau. Insight Timer a capitalisé sur cette option pour permettre à ses utilisateurs de donner un pourboire à des professeurs de méditation, des guérisseurs, des musiciens et d'autres personnes qui utilisent son application pour donner des cours sur la méditation, la gestion du stress, la recherche du bonheur ou de l'illumination spirituelle, et plus encore. Insight Timer a mis en œuvre cette fonctionnalité en utilisant Stripe comme fournisseur de paiement en arrière-plan, comme le permet la règle.

    Nom : app.png
Affichages : 1568
Taille : 20,4 Ko

    Les utilisateurs peuvent choisir de faire un don à l'enseignant, mais ils n'y sont pas obligés. L'activité principale d'Insight Timer est la vente d'abonnements premium à son application, qui offrent des fonctionnalités supplémentaires, comme l'écoute hors ligne, la tenue d'un journal et l'accès illimité à ses cours. Cinquante pour cent de ces revenus sont partagés avec les enseignants, de sorte qu'ils n'ont pas à compter sur les dons pour financer leur travail. Pendant la période où la fonction de dons sans commission était en service, les utilisateurs d'Insight Timer ont versé environ 100 000 dollars par mois aux enseignants de l'application, explique Plowman.

    Apple semble avoir approuvé ce cas d'utilisation, puisque le géant technologique a ensuite approuvé 47 autres mises à jour de l'application Insight Timer au cours d'une période de 12 mois. Lorsqu'une question s'est posée, Insight Timer a expliqué qu'il s'agissait de dons - l'entreprise ne prélève aucune part sur ces revenus - et qu'Apple approuverait l'application.

    À la fin de l'année dernière, ces approbations ont cessé. Un évaluateur d'applications a déclaré à Insight Timer que ces dons n'étaient plus considérés comme des cadeaux monétaires, mais comme un pourboire pour du « contenu numérique ». Cela signifiait qu'ils étaient également soumis aux commissions d'Apple. Cette décision n'affecte pas les résultats financiers d'Insight Timer, puisque les abonnements constituent l'activité principale de l'application. En revanche, elle nuit à la communauté d'enseignants qui génère des fonds supplémentaires grâce aux dons des utilisateurs.

    Nom : mac.png
Affichages : 1559
Taille : 35,1 Ko

    Après des mois de négociation avec Apple, il a craqué

    Plowman explique qu'il a eu plusieurs échanges avec Apple à propos de cette fonctionnalité, essayant de comprendre pourquoi l'option de don qu'Apple avait précédemment autorisée (47 fois) était désormais soumise à une commission. En fin de compte, les deux parties ne sont parvenues à aucune résolution. Plowman avait jusqu'au mois de février pour se conformer à la décision d'Apple, faute de quoi son entreprise serait exclue de l'App Store.

    Il a exprimé sa frustration cette semaine dans un message publié sur LinkedIn, dans lequel il demande aux dirigeants d'Apple de changer, mais sans le vitriol habituel des détracteurs d'Apple, comme Epic Games et Spotify, lorsqu'ils s'opposent à la structure des commissions de l'App Store :

    Il y a deux semaines, après des mois de négociations, Apple a empêché Insight Timer de soumettre des mises à jour à l'App Store. Nos tentatives consécutives, les 7 et 13 février, ont toutes deux été rejetées. Aujourd'hui, Insight Timer ne peut plus fonctionner normalement. Nous ne pouvons plus lancer de nouvelles fonctionnalités. Nous ne pouvons plus améliorer nos services. Et notre capacité à lever des fonds est menacée. La situation est impossible. Soit nous nous plions aux exigences d'Apple, soit Insight Timer mourra. Ce sont les deux choix qui s'offrent à nous.

    Ce matin, épuisés, nous avons cédé. J'ai demandé à notre équipe de soumettre une mise à jour conforme et nous attendons maintenant qu'Apple nous accorde à nouveau l'accès.

    Le problème

    Apple considère les dons faits aux enseignants d'Insight Timer pendant les événements Live et la méditation comme des pourboires pour du "contenu numérique". Apple a déclaré qu'elle empêcherait Insight Timer d'accéder à l'App Store jusqu'à ce que nous acceptions de lui verser 30 % de ces dons.

    Nous voyons les choses très différemment. Tout comme les propriétaires ne versent pas 30 % de leurs revenus Airbnb à Apple - imaginez l'indignation - les enseignants ne devraient pas non plus avoir à verser à Apple 30 % de leurs revenus issus de dons. De nombreux enseignants d'Insight Timer sont des médecins, des infirmières et des éducateurs qui rentrent chez eux après leur journée de travail pour travailler le soir sur Insight Timer afin d'obtenir un revenu complémentaire essentiel. Ils consacrent leur temps personnel à enregistrer des réponses audio aux questions posées en classe, à répondre aux commentaires des utilisateurs, à organiser des événements en direct, à composer de la musique, à créer des méditations guidées et à animer des groupes de discussion. Ces expériences n'ont rien de "numérique", quelle que soit la façon dont la définition est déformée. Plus les enseignants travaillent, plus ils gagnent. La corrélation est évidente et le terme "contenu numérique" ne s'applique tout simplement pas.

    La solution

    Tout repose sur l'interprétation par Apple des mots "contenu numérique". Lorsqu'Apple a rédigé la clause 3.1.1, elle était très probablement destinée aux développeurs de jeux d'Apple. Ces entreprises gagnent des milliards en vendant des objets virtuels tels que des améliorations de munitions, des épées plus tranchantes, des boucliers plus grands, des vies supplémentaires, des pièces d'or et des skins Fortnite plus cool. Ces objets sont des "contenus numériques" parce qu'ils n'ont pas de valeur intrinsèque et ne coûtent rien aux développeurs de jeux pour les reproduire numériquement. Si Apple veut prendre sa part de 30 %, c'est normal. Mais les pièces virtuelles et les améliorations de munitions sont à des années-lumière du temps passé par les enseignants à s'engager auprès de la communauté d'Insight Timer. Aucune personne raisonnable ne peut manquer la différence.

    En d'autres termes, les directives d'Apple n'ont pas été adaptées à l'économie des créateurs d'aujourd'hui et nos enseignants se retrouvent donc pris dans une fissure définitionnelle. Un no man's land où, à partir d'aujourd'hui, des milliers d'entre eux doivent maintenant donner un tiers de leurs revenus de dons à Apple parce qu'Apple n'a pas encore trouvé le moyen de différencier les objets numériques virtuels du temps précieux d'un enseignant.

    Sources : billet de Plowman, guide d'Apple

    Et vous ?

    Quelle est, selon vous, la définition de « contenu numérique » ? Les cours dispensés par des enseignants en font-ils partie ? Pourquoi ?
    Que pensez-vous de la politique d’Apple de prélever 30% de commission sur les pourboires envoyés aux enseignants via les applications éducatives ?
    Trouvez-vous cette politique juste ou abusive ? Pourquoi ?
    Comment cette politique affecte-t-elle les revenus et la motivation des enseignants qui proposent du contenu éducatif en ligne ?
    Quelles sont les alternatives possibles pour les utilisateurs qui veulent soutenir financièrement les enseignants sans passer par l’App Store ?
    Pensez-vous qu’Apple devrait faire preuve de plus de souplesse et de compréhension envers les développeurs et les utilisateurs ?
    Quel impact cette politique a-t-elle sur la concurrence et l’innovation dans le secteur de l’éducation en ligne ?

    Voir aussi :

    Apple interdit à Facebook de révéler aux utilisateurs que l'App Store prélève 30% de commission sur les événements en ligne payants censés aider à compenser la perte de revenus suite au COVID-19
    Apple menace de supprimer Fanhouse à moins qu'elle ne donne 30 % des revenus des "créateurs". La startup veut plutôt payer la taxe sur les 10 % des transactions qu'elle perçoit
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Graphic Programmer
    Inscrit en
    Mars 2006
    Messages
    1 545
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Graphic Programmer
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2006
    Messages : 1 545
    Points : 3 940
    Points
    3 940
    Par défaut
    c'est ni plus ni moins que de l'extortion. soit vous payez soit on vous exclu de l'app store... pas surprenant de la part de apple

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 24/05/2023, 16h58
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 27/09/2021, 07h07
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 30/08/2020, 17h19
  4. Réponses: 11
    Dernier message: 09/09/2019, 11h08
  5. Réponses: 1
    Dernier message: 22/02/2018, 10h47

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo