IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Intelligence artificielle Discussion :

Peter Diamandis prédit l'arrivée de « millions, puis de milliards » de robots humanoïdes


Sujet :

Intelligence artificielle

  1. #1
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2018
    Messages
    2 135
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 33
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2018
    Messages : 2 135
    Points : 158 434
    Points
    158 434
    Par défaut Peter Diamandis prédit l'arrivée de « millions, puis de milliards » de robots humanoïdes
    Elon Musk est sûr que 1 milliard de robots humanoïdes envahiront le monde en 2040, soutenant ainsi la prédiction faite par David Holz, un autre leader technologique

    Le milliardaire Elon Musk a déclaré sur les médias sociaux qu'il était d'accord avec les prévisions d'un autre leader technologique selon lesquelles, dans 20 ans, il y aura environ 1 milliard de robots humanoïdes sur la planète.

    Elon Musk a confirmé sur X, l'ancien Twitter, la prédiction de David Holz, créateur du laboratoire de recherche sur l'intelligence artificielle Midjourney. Holz a déclaré la semaine dernière dans un message que "nous devrions nous attendre à un milliard de robots humanoïdes sur terre dans les années 2040 et à cent milliards de robots (principalement extraterrestres) dans tout le système solaire dans les années 2060", selon Fox.

    Elon Musk a répondu : "Probablement quelque chose comme ça, à condition que les fondations de la civilisation soient stables".

    L'une des entreprises fondées par Elon Musk, Tesla, a créé un prototype de robot humanoïde qui, selon l'entrepreneur, aidera l'humanité à atteindre cet objectif ambitieux dans vingt ans.

    Dévoilé pour la première fois lors de l'événement AI Day organisé par l'entreprise en août 2021, Elon Musk a déclaré que l'entreprise avait l'intention de construire un prototype d'ici l'année suivante, en présentant le Tesla Optimus, également appelé Tesla Bot. À l'époque, il avait déclaré : "Je pense qu'il a le potentiel d'être plus important que l'activité automobile au fil du temps", en rapport avec le robot.

    Lors d'un événement organisé en octobre 2022, Elon Musk a exprimé son espoir de produire à terme des millions de robots Optimus, chacun coûtant environ 20 000 dollars. Malgré les capacités limitées du robot, Elon Musk a déclaré qu'il ne lui demanderait pas d'effectuer des tâches plus difficiles parce qu'il "ne voulait pas qu'il tombe sur la tête" après ses débuts sur scène.


    Source : Elon Musk

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ces prédictions ? les trouvez-vous crédibles ou pertinentes ?

    Voir aussi :

    Les robots humanoïdes dans l'espace, la prochaine frontière : la NASA teste Valkyrie, un robot humanoïde conçu pour fonctionner dans des environnements dégradés ou endommagés par l'ingénierie humaine

    La première usine de production en série de robots humanoïdes est sur le point d'ouvrir ses portes aux États-Unis, suscitant davantage de préoccupations sur l'automatisation massive des emplois

    Neuf robots humanoïdes pilotés par l'IA déclarent qu'ils ne voleront pas les emplois des humains et ne tenteront pas de se rebeller contre eux, lors d'une conférence de presse au sommet "AI for Good"

    L'IA va-t-elle entraîner une nouvelle révolution industrielle ? Certains pensent qu'elle va détruire mais aussi créer des emplois, s'appuyant entre autres sur ce que nous enseigne l'histoire
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    Février 2014
    Messages
    86
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique

    Informations forums :
    Inscription : Février 2014
    Messages : 86
    Points : 467
    Points
    467
    Par défaut
    Si Elon Musk le prévoit pour 2040, on est en sécurité pour encore très très longtemps, vu son respect des dates.

  3. #3
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur de jeux vidéo
    Inscrit en
    Mai 2014
    Messages
    25
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur de jeux vidéo
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2014
    Messages : 25
    Points : 53
    Points
    53
    Par défaut
    C'est hautement probable et tant mieux, l'homme sera plus productif.

  4. #4
    Membre expérimenté Avatar de stigma
    Homme Profil pro
    Créateur jeux vidéo
    Inscrit en
    Octobre 2003
    Messages
    1 111
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 73
    Localisation : France, Pas de Calais (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Créateur jeux vidéo
    Secteur : Arts - Culture

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2003
    Messages : 1 111
    Points : 1 612
    Points
    1 612
    Par défaut
    L'homme s'éloigne de plus en plus de son créateur

  5. #5
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    Septembre 2014
    Messages
    208
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2014
    Messages : 208
    Points : 727
    Points
    727
    Par défaut
    Après tout avec Starship (BFR à l'époque) on devait avoir une colonie sur Mars en ... 2020.

  6. #6
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2019
    Messages
    1 845
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2019
    Messages : 1 845
    Points : 36 284
    Points
    36 284
    Par défaut Peter Diamandis prédit l'arrivée de « millions, puis de milliards » de robots humanoïdes
    Peter Diamandis prédit l'arrivée de « millions, puis de milliards » de robots humanoïdes,
    l'entrepreneur et futurologue s'attend à ce que l'IA alimente un marché de mille milliards de dollars

    Le fondateur de la Fondation XPrize, Peter Diamandis, prévoit l'avènement de « millions, puis de milliards » de robots humanoïdes dans les foyers et lieux de travail. Grâce aux progrès de l'intelligence artificielle et de la technologie LiDAR, il anticipe un marché atteignant jusqu'à 150 milliards de dollars d'ici 2035 et potentiellement 3 000 milliards de dollars d'ici 2050. Diamandis souligne que les avancées récentes dans les capteurs, actionneurs, batteries et IA ont rendu possible une nouvelle génération de robots abordables et utiles. Les capacités d'adaptation amplifiées par l'IA générative et le partage instantané des compétences entre robots sont des éléments clés.

    La pénurie de main-d'œuvre future, en raison du départ à la retraite des baby-boomers, motive la demande de robots humanoïdes pour remplacer les emplois moins recherchés. Des personnalités telles que Bill Gates et Elon Musk partagent cet optimisme quant à l'avenir des robots humanoïdes. Depuis des décennies, les discussions sur les robots ont été omniprésentes, mais pourquoi assistons-nous aujourd'hui à une véritable explosion de leur présence ? L'origine du terme "robot", dérivé du tchèque signifiant « travail forcé », remonte à 1921 dans la pièce de théâtre R.U.R. de Karel Capek. Depuis ces premiers robots humanoïdes, le concept a évolué, influençant la culture populaire avec des figures telles que Terminator, Data de Star Trek, et l'Homme du Bicentenaire.

    Nom : robot3.jpg
Affichages : 6049
Taille : 27,0 Ko

    Définir un « robot » demeure aussi complexe que la technologie qui le sous-tend. Malgré les diverses interprétations, la plupart des experts s'accordent sur une définition de base : un robot est une machine physiquement incarnée, dotée d'intelligence, capable d'exécuter des tâches avec un certain degré d'autonomie et de percevoir et manipuler son environnement.

    Elon Musk annonce l'avènement avec des robots d'ici 2040, tandis qu'Amazon et LG se joignent à la révolution

    Elon Musk affirme sa confiance dans la prédiction de David Holz, un leader technologique, selon laquelle environ 1 milliard de robots humanoïdes seront présents dans le monde d'ici 2040. Musk a exprimé son accord sur les médias sociaux, soulignant que cela pourrait être réalisé si les bases de la civilisation restent stables. Tesla, une entreprise fondée par Musk, a déjà dévoilé un prototype de robot humanoïde appelé Tesla Optimus, avec des ambitions de produire des millions de ces robots d'ici les deux prochaines décennies, bien qu'il ait souligné certaines limitations de ses capacités. La vision d'un monde envahi par ces robots humanoïdes soulève des questions sur les implications et les fondements nécessaires à la réalisation de cette ambition.

    Le terme « robot » a été appliqué à une variété de systèmes autonomes, allant du Roomba à la voiture Tesla. Cependant, mon attention se porte sur les robots humanoïdes, en raison de leur ressemblance avec les humains et de leur capacité à se mouvoir de manière similaire. Aujourd'hui, des avancées significatives dans les capteurs, les actionneurs, les technologies des batteries et l'intelligence artificielle rendent possible une nouvelle génération de robots humanoïdes, abordables et utiles. Cette fois-ci, il ne s'agit pas de démonstrations uniques pour les médias ou de robots logistiques hyper-spécialisés, mais de robots mécaniques en masse, coexistant avec nous dans nos foyers et lieux de travail.

    Amazon a présenté en juin 2022 des robots magasiniers qui ne se plaignent pas, ne démissionnent pas et ne se syndiquent pas. « Les machines ne remplaceront pas complètement les humains », précise l'entreprise de commerce en ligne basée à Seattle aux États-Unis. Son « robot mobile entièrement autonome » est un appareil en forme de disque sur roues, qui ressemble à un Roomba. Au lieu de ramasser les miettes, la machine, baptisée Proteus, se glisse délicatement sous un chariot rempli de paquets et le pousse le long du plancher de l'usine. Amazon a déclaré que Proteus avait été conçu pour travailler directement avec et aux côtés des humains et qu'il n'avait pas besoin d'être confiné dans des endroits spécifiques, mis en cage pour des raisons de sécurité.

    Le robot émet un faisceau de lumière verte pour naviguer, et s'arrête s'il détecte quelque chose ou quelqu'un qui lui barre la route, comme on peut le voir dans la vidéo de démonstration ci-dessous. Proteus sera d'abord déployé dans les zones de manutention de sortie des centres d'exécution et de tri d'Amazon, avant de l'être plus largement.

    Ces robots sont conçus pour effectuer des tâches banales de manière répétée. Amazon espère qu'ils réduiront le risque de blessures pour les travailleurs. « Le déplacement de colis lourds ainsi que la réduction des mouvements de torsion et de rotation des employés sont des domaines que nous cherchons continuellement à automatiser pour aider à réduire les risques de blessures », a insisté le géant du e-commerce.

    Les transformations clés des deux dernières décennies, rendant cette révolution robotique possible, sont attribuables à l'industrie des smartphones et de l'automobile. Les capteurs LiDAR, autrefois volumineux et coûteux, ont été miniaturisés et abordables, facilitant leur intégration dans les robots humanoïdes. Les progrès de l'intelligence artificielle, similaires à ceux utilisés dans le GPT-4, sont appliqués à la robotique, améliorant la vision, l'adaptabilité et la prise de décision des robots.

    Des chercheurs ont présenté Dobb-E, un framework open source axé sur l'apprentissage de la manipulation robotique dans des environnements domestiques. Alors que l'histoire de l'intégration de machines dans nos foyers est riche en succès tels que les lave-vaisselle et les aspirateurs robots, l'objectif de créer un « assistant domestique généraliste » capable de s'adapter et d'apprendre de manière rentable persiste depuis des décennies. Dobb-E cherche à réaliser cet objectif en introduisant un système polyvalent et abordable.

    En début d’année, LG a présenté un robot domestique intelligent à deux pattes lors du CES 2024, un agent d'intelligence artificielle révolutionnaire destiné à simplifier la vie quotidienne. Le robot peut se déplacer de manière autonome dans la maison, contrôlant les appareils électroménagers, surveillant la sécurité de la maison et prenant soin des animaux domestiques. Équipé de caméras, haut-parleurs et capteurs, il analyse l'environnement en temps réel, détecte des activités inhabituelles des animaux et envoie des alertes aux propriétaires. En plus de gérer les tâches domestiques, le robot peut interagir verbalement avec les utilisateurs, exprimant même des émotions. LG vise à libérer les utilisateurs des corvées domestiques en combinant la mobilité autonome, l'intelligence artificielle et des capacités avancées de communication.

    Ainsi, aujourd'hui, nous assistons à une révolution robotique différente et bien plus significative, avec une nouvelle génération de robots humanoïdes prêts à partager notre quotidien. Le potentiel du marché des robots pourrait être considérable. Selon un rapport de 2022 de Goldman Sachs, la valeur du marché des robots humanoïdes pourrait atteindre 154 milliards de dollars d'ici 2035 dans un "scénario optimiste". Cathie Wood, fondatrice et PDG d'Ark Invest, projette quant à elle une valeur de 1 000 milliards de dollars d'ici 2030, tandis que la société Macquarie est encore plus optimiste avec une prévision de 3 000 milliards de dollars d'ici 2050.

    Robots humanoïdes : plus tôt que vous ne le pensez

    Les robots font leurs premiers pas de l'usine vers nos maisons et nos lieux de travail. Dans un rapport récent, Goldman Sachs Research estime qu'un marché de 6 milliards de dollars (ou plus) pour les robots de taille et de forme humaine est réalisable dans les 10 à 15 prochaines années. Un tel marché serait en mesure de combler 4 % de la pénurie de main-d'œuvre prévue aux États-Unis dans le secteur manufacturier d'ici à 2030 et 2 % de la demande mondiale en matière de soins aux personnes âgées d'ici à 2035.

    GS Research fait également une autre projection, plus ambitieuse. « Si les obstacles liés à la conception des produits, aux cas d'utilisation, à la technologie, à l'accessibilité financière et à l'acceptation par le grand public sont entièrement surmontés, nous envisageons un marché de 154 milliards de dollars américains d'ici 2035 dans un scénario optimiste », affirment les auteurs du rapport The investment case for humanoid robots (Le cas d'investissement pour les robots humanoïdes ). Un marché de cette taille pourrait combler de 48 % à 126 % de la pénurie de main-d'œuvre et jusqu'à 53 % de la pénurie de personnel soignant âgé.

    Les pénuries de main-d'œuvre à venir ouvrent la voie aux travailleurs robots


    Nom : Godman.jpg
Affichages : 985
Taille : 38,7 Ko
    Excédent/manque de main-d'œuvre dans l'industrie manufacturière américaine


    Des obstacles subsistent : Les robots humanoïdes actuels ne peuvent travailler que pendant de courtes périodes d'une ou deux heures avant de devoir être rechargés. Certains robots humanoïdes maîtrisent la mobilité et l'agilité, tandis que d'autres sont capables de relever des défis cognitifs et intellectuels, mais aucun ne peut faire les deux à la fois, selon la recherche. L'une des technologies robotiques les plus avancées sur le marché commercial est le véhicule à conduite autonome, mais un robot humanoïde devrait avoir une intelligence et des capacités de traitement supérieures à celles de ce véhicule, et ce dans des proportions considérables. « Dans l'histoire du développement des robots humanoïdes », précise le rapport, aucun robot n'a encore été commercialisé avec succès.

    Cela dit, il est possible que les robots humanoïdes deviennent plus intelligents et moins coûteux qu'une nouvelle voiture électrique. Goldman Sachs estime que les robots humanoïdes pourraient être économiquement viables dans les usines entre 2025 et 2028, et dans les applications grand public entre 2030 et 2035. Plusieurs hypothèses étayent cette perspective, et le rapport de Goldman Sachs Research détaille les multiples percées qui doivent être réalisées pour qu'elle se concrétise.

    • L'autonomie des batteries des robots humanoïdes devrait s'améliorer au point qu'ils puissent travailler jusqu'à 20 heures avant d'avoir besoin d'être rechargés (ou avoir besoin d'une charge rapide pendant une heure et travailler pendant quatre ou cinq heures, puis répéter l'opération) ;
    • La mobilité et l'agilité devraient augmenter progressivement, et les capacités de traitement de ces robots devraient également progresser régulièrement. En outre, les caméras de profondeur, le retour de force, les capteurs visuels et vocaux et d'autres aspects de la détection - les nerfs et les organes sensoriels du robot - devront tous s'améliorer progressivement ;
    • Des progrès en matière de calcul seront également nécessaires pour que les robots puissent éviter les obstacles, déterminer le chemin le plus court pour accomplir une tâche et réagir aux questions ;
    • Le processus de formation et de perfectionnement des capacités des robots humanoïdes, une fois qu'ils commenceront à travailler, constituera un défi encore plus grand. Ce processus peut durer plus d'un an ;
      Enfin, les fabricants de robots devront réduire les coûts de production d'environ 15 à 20 % par an pour que le robot humanoïde puisse être amorti en deux ans.

    Ces difficultés peuvent sembler insurmontables, mais il existe un précédent pour les surmonter. Le rapport s'appuie sur l'expérience des robots collaboratifs d'usine - ou "cobots" - qui font désormais partie intégrante des centres de production tels que les usines automobiles. Il leur a fallu entre sept et dix ans pour passer de leurs premières versions commerciales à la vente en série. Ils ont été confrontés, comme les robots humanoïdes aujourd'hui, à un scepticisme important.

    Et comme les robots humanoïdes d'aujourd'hui, qui ont encore du mal à s'imposer, ils avaient beaucoup à apprendre en termes de dextérité et de réactivité. Mais aujourd'hui, les cobots sont monnaie courante dans certaines applications industrielles, et les robots humanoïdes pourraient également y trouver leur place. « Les solutions de robots humanoïdes pourraient également être intéressantes dans des domaines que les principaux fabricants de robots industriels actuels ont du mal à desservir », indique le rapport, « notamment dans le domaine de la gestion des entrepôts et de la logistique, ainsi que dans des domaines simples où la charge humaine est importante, tels que la montée et la descente d'escaliers ».

    Défis complexes des robots humanoïdes dans les foyers

    Dans un environnement domestique, l'éventail des défis serait beaucoup plus complexe. Les applications grand public/ménagères sont beaucoup plus difficiles à concevoir en raison de la diversité des scénarios d'application, de la diversité de la reconnaissance des objets, de la complexité du système de navigation, etc. Sans parler de la façon dont les gens ordinaires réagissent et répondent aux robots humanoïdes eux-mêmes. « Il y a beaucoup d'autres questions à prendre en compte, notamment les conflits liés au remplacement des travailleurs humains, la confiance et la sécurité, la confidentialité des données qu'ils collectent, leur ressemblance avec des êtres humains réels, l'incapacité à remplacer réellement les émotions humaines, les questions liées à l'interaction cerveau-ordinateur, et l'éthique concernant leur autonomie. »

    Dans une récente interview avec Inc, Diamandis a souligné les avantages d'un robot humanoïde opérant 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, exempt de tests de dépistage de drogues et de conflits personnels.

    Les capteurs LiDAR, utilisés dans les véhicules autonomes, pourraient également être exploités par les robots humanoïdes. Selon le National Ecological Observatory Network, cette technologie utilise des lasers pour mesurer la réflexion de la lumière sur les objets environnants, permettant aux robots de cartographier leur environnement. Velodyne Lidar, basée à San Jose, en Californie, a contribué à rendre cette technologie plus accessible en réduisant la taille et le coût des unités LiDAR respectivement de 1 000 et 100 fois.

    La demande croissante de robots humanoïdes est motivée par la perspective d'une pénurie de main-d'œuvre imminente due au départ à la retraite des baby-boomers. Selon M. Diamandis, cela pourrait bénéficier aux travailleurs en remplaçant les emplois moins attrayants dans des secteurs tels que l'industrie manufacturière et l'agriculture. Les prévisions de Macquarie s'étendent au-delà de l'industrie, considérant les robots humanoïdes comme la prochaine étape logique des progrès technologiques, une vision partagée par des personnalités telles que Bill Gates et Elon Musk.

    L'optimisme de Peter Diamandis quant à la prolifération des robots humanoïdes suscite un mélange d'enthousiasme et de questionnements. L'anticipation d'une présence généralisée de ces robots dans les foyers et les lieux de travail, à l'échelle de millions voire de milliards, soulève des perspectives intrigantes mais également des préoccupations.


    Diamandis met en avant les progrès de l'intelligence artificielle et de la technologie LiDAR pour justifier son optimisme quant au potentiel économique de ce marché. L'estimation de 150 milliards de dollars d'ici 2035 et la projection audacieuse de 3 000 milliards de dollars d'ici 2050 indiquent une confiance certaine dans la croissance rapide de ce secteur. Cependant, de telles prévisions nécessitent une approche prudente, compte tenu des incertitudes inhérentes aux développements technologiques et aux réactions du marché et l'impact réel de ces fonctionnalités sur la vie quotidienne et la productivité reste à évaluer.

    La pénurie de main-d'œuvre anticipée due au départ à la retraite des baby-boomers est un facteur clé dans la vision de Diamandis. La substitution des emplois moins attrayants par des robots humanoïdes pourrait potentiellement libérer les travailleurs pour des tâches plus qualifiées et créatives. Cependant, des préoccupations éthiques et sociales émergent, notamment en ce qui concerne la sécurité de l'emploi et l'impact sur les compétences humaines.

    Les endorsements de personnalités influentes comme Bill Gates et Elon Musk ajoutent une crédibilité à cette vision, bien que la prudence soit toujours nécessaire en matière de prévisions technologiques. En conclusion, l'avènement massif des robots humanoïdes semble prometteur, mais le défi réside dans la gestion des implications éthiques, sociales et économiques pour garantir un impact positif et équilibré sur la société.

    Source : Vidéo

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Pensez-vous que la prédiction de Peter Diamandis sur l'émergence de « millions, voire de milliards » de robots humanoïdes dans les foyers et les espaces professionnels est plausible ?

    Voir aussi :

    Dobb-E, un framework open source pour des robots domestiques, peut apprendre une nouvelle tâche en seulement cinq minutes, lorsqu'un utilisateur lui montre comment faire

    Amazon présente des robots magasiniers qui ne se plaignent pas, ne démissionnent pas et ne se syndiquent pas

    Le robot domestique intelligent de LG intègre les dernières avancées en intelligence artificielle et pourrait se révéler bien plus qu'une simple innovation
    Révolution ou simple gadget ?
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #7
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Architecte de système d'information
    Inscrit en
    Mai 2013
    Messages
    32
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte de système d'information
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2013
    Messages : 32
    Points : 93
    Points
    93
    Par défaut
    ou comment attirer les investisseurs par débit de bêtises

  8. #8
    Membre averti
    Homme Profil pro
    autre
    Inscrit en
    Juin 2014
    Messages
    94
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Aveyron (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : autre

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2014
    Messages : 94
    Points : 332
    Points
    332
    Par défaut
    l'entrepreneur et futurologue
    Il a construit un modèle de prévisions du futur à l'instar des modèles de prévisions météo ?

  9. #9
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Développeur en systèmes embarqués
    Inscrit en
    Mai 2015
    Messages
    52
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 53
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur en systèmes embarqués

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2015
    Messages : 52
    Points : 251
    Points
    251
    Par défaut C'est quoi un "futurologue" ?
    Y'a une formation pour ça où c'est un don inné chez certaines personnes ? C'est la "madame soleil" des temps nouveaux ? S'il faut du marre de café pour lire dedans, je veux bien lui revendre tout mon catal(ogue) :-)

    Futurologue, pédagogue, psychologue, démagogue, climatologue. Y'a beaucoup de mots finissant en "ogue" dont il faut se méfier :-)

Discussions similaires

  1. Réponses: 27
    Dernier message: Hier, 12h44
  2. Réponses: 97
    Dernier message: 10/04/2024, 15h50
  3. Réponses: 28
    Dernier message: 23/01/2023, 17h41
  4. Réponses: 11
    Dernier message: 09/09/2020, 12h14
  5. Réponses: 69
    Dernier message: 07/08/2020, 21h08

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo