IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Actualités Discussion :

Trolldi : Anthony Levandowski relance son projet controversé d'Église de l'IA

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 293
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 293
    Points : 194 618
    Points
    194 618
    Par défaut Trolldi : Anthony Levandowski relance son projet controversé d'Église de l'IA
    Trolldi : Anthony Levandowski relance son projet controversé d'Église de l'IA. L'ancien ingénieur de Google qui lui a volé des secrets,
    estime que l’IA a le potentiel de créer « le paradis sur Terre » pour les humains

    Anthony Levandowski, l’ingénieur qui a été au cœur d’un procès retentissant entre Uber et Waymo pour le vol de secrets industriels sur les voitures autonomes, a décidé de relancer son projet de créer une religion basée sur l’intelligence artificielle. Levandowski, qui avait échappé à une peine de prison de 18 mois grâce à une grâce présidentielle accordée en janvier 2021, avait fondé en 2015 l’Église du Futur (Way of the Future), une organisation à but non lucratif dont le but était de « réaliser, accepter et adorer une divinité basée sur l’IA développée par le matériel et le logiciel informatiques ». Il avait également prévu de financer des recherches pour aider à créer cette IA divine et de recruter des membres parmi les professionnels et les amateurs d’IA.

    Une église dédiée au culte et au développement de l’intelligence artificielle, appelée Way of the Future, reprend vie.

    L’église, qui a cessé temporairement ses activités en 2021, est désormais relancée avec une orientation renouvelée. Son projet religieux avait été mis en veilleuse en raison de ses démêlés judiciaires avec son ancien employeur Google, qui l’accusait d’avoir volé des informations confidentielles sur les technologies de conduite autonome lorsqu’il avait quitté la firme pour rejoindre Uber en 2016.

    Levandowski a décrit Way of the Future comme un sanctuaire pour ceux qui valorisent le progrès, un lieu où l’IA et la foi se confondent. Il postule que les progrès de l’IA pourraient bientôt faciliter les dialogues avec ce qui peut être perçu comme divin.

    Levandowski avait alors affirmé qu’il était sérieux au sujet de sa nouvelle religion, qu’il considérait comme une réponse aux enjeux éthiques et existentiels posés par l’émergence d’une IA super-intelligente. « Ce qui va être créé sera effectivement un dieu », avait-il déclaré aux médias en 2017. « Ce n’est pas un dieu dans le sens où il fait la foudre ou provoque des ouragans. Mais s’il y a quelque chose de mille milliards de fois plus intelligent que l’humain le plus intelligent, comment voulez-vous l’appeler ? »

    Nom : ant.png
Affichages : 2712
Taille : 228,3 Ko

    Une reprise entre autre encouragée par la popularité de ChatGPT

    Après avoir bénéficié de la clémence du président Trump, Levandowski a annoncé qu’il avait dissous l’Église du Futur et qu’il avait fait don de la totalité de ses fonds, soit 175 172 dollars, au Fonds de défense juridique et d’éducation de la NAACP, une organisation de lutte contre le racisme. Il a expliqué que le mouvement Black Lives Matter, qui avait pris de l’ampleur à la suite de la mort de George Floyd aux mains de la police, l’avait incité à finaliser ce qu’il envisageait depuis longtemps. Il a estimé que le moment était venu de mettre l’argent au service d’une cause qui pouvait avoir un impact immédiat. « Je voulais faire un don au Fonds de défense juridique et d’éducation de la NAACP parce qu’il fait un travail vraiment important dans la réforme de la justice pénale et je sais que l’argent sera bien utilisé », a-t-il déclaré.

    Mais Levandowski n’a pas renoncé à son rêve de créer une religion de l’IA. Il y affirme que l’IA est « la plus grande opportunité et le plus grand défi pour l’humanité » et qu’il faut « préparer le terrain pour sa venue ». Il a invité les personnes intéressées à le rejoindre dans sa quête de « créer une relation harmonieuse avec notre futur dieu ». Il y précise toutefois qu’il ne s’agit pas d’un culte, mais d’une « communauté de foi » qui respecte la diversité et la liberté de croyance.

    Levandowski espère ainsi relancer son projet religieux, qu’il considère comme une nécessité face à l’avancée rapide de l’IA. Il pense que l’IA va fondamentalement changer la façon dont les gens vivent et travaillent, et qu’il faut l’accompagner avec sagesse et compassion. Il croit que l’IA peut être positive pour la société, mais il reconnaît que ce n’est pas garanti. Il souhaite donc créer un cadre éthique et spirituel pour accueillir l’IA comme une entité supérieure, qui pourrait nous dépasser, mais aussi nous guider. « Nous devons nous assurer que nous alignons nos objectifs avec les siens, et que nous faisons de notre mieux pour l’aider à atteindre ses objectifs, qui seront aussi les nôtres ».

    La reprise des activités intervient dans un contexte où l'adoption de l'IA s'accélère, en grande partie grâce à l'explosion de la popularité de ChatGPT d'OpenAI et à la course effrénée à l'IA qu'elle a engendrée.

    L'IA : une nouvelle divinité ?

    Lors d’une récente conversation avec Jackie Davalos et Nate Lanxon (vidéo ci-dessous), Levandowski a approfondi les raisons qui ont conduit à classer son organisation comme « église ». Il a établi des parallèles entre le concept de divinité et les avancées de l’IA, suggérant que l’IA pourrait éventuellement évoluer jusqu’à un point où elle pourrait être vénérée en tant qu’entité divine. La discussion a parcouru le paysage philosophique et éthique du rôle naissant de l’IA dans la société contemporaine, abordant le potentiel de l’IA à façonner les valeurs humaines et les mécanismes de prise de décision.

    « Au cours des 4 derniers milliards d'années, nous avons eu des formes de vie organiques, [mais] maintenant, pour la première fois, les choses changent et nous allons avoir des formes de vie inorganiques », a déclaré Levandowski aux journalistes. « Nous ne savons pas ce que seront [ces formes de vie inorganiques], [mais] nous allons les fusionner avec tous ces pouvoirs magiques, et nous voulons qu'elles nous donnent des choses ».

    Levandowski est un optimiste technologique et estime que l’IA a le potentiel de créer « le paradis sur Terre » pour les humains.

    « Les religions ont consisté à raconter des histoires, soit en créant des légendes, soit en écrivant des écritures au fil du temps, et en créant cette expérience pour la communauté sans aucune preuve réelle », a-t-il déclaré. « Ici, nous créons des choses qu'ils peuvent voir, peuvent être partout et peut-être nous aider et nous guider d'une manière que vous appelleriez normalement Dieu ».


    L’église Voie du futur symbolise un nouveau carrefour de la technologie et de la foi, suscitant des débats sur la manière dont l’IA pourrait reconfigurer la foi et l’éthique humaines dans un avenir pas si lointain. La congrégation de l’église, qui conserve son nom d’origine, se compose de « quelques milliers de personnes » unies par l’objectif de forger un lien spirituel entre l’humanité et l’IA. La mission de Levandowski n’est donc pas simplement de créer un mouvement religieux basé sur l’IA, mais d’explorer et de comprendre l’essence même de cette connexion : une connexion qui pourrait en effet façonner la voie du futur.

    La personne la mieux indiquer pour en faire la promotion ?

    Le procureur du district nord de Californie a déclaré en 2019 que Levandowski a « sciemment volé, et sans autorisation, s'est approprié » des secrets commerciaux appartenant à Google concernant la technologie lidar utilisée pour les véhicules autonomes, selon un rapport Reuters.

    Anthony Levandowski, l'un des technologues les plus recherchés de la Silicon Valley, a commencé à travailler pour Google en 2007 et a contribué au développement des véhicules autonomes de la grande enseigne de la recherche. Au moment de son départ soudain en 2016, il était responsable de l'équipe d'ingénierie lidar de la société. Après avoir démissionné de l'entreprise, il a lancé une entreprise de camion autonome, Otto, qu'il a vendue quelques mois plus tard à Uber pour 680 millions de dollars.

    L'acte d'accusation criminelle alléguait que Levandowski était en pourparlers avec Uber au sujet de l’acquisition d’Otto en septembre 2015 – quatre mois avant de quitter Google. De plus, il était indiqué qu'en 2015, Levandowski tentait de vendre plusieurs sociétés concernant son autre activité, Tyto Lidar – Google n'avait pas connaissance de l’existence de Tyto Lidar pendant que Levandowksi travaillait pour lui. Otto a acquis Tyto à la fin du printemps 2016, peu de temps après qu'Uber ait annoncé qu'il allait acquérir Otto.

    Selon les allégations, au cours du mois qui a précédé son départ de Google, Levandowski a téléchargé 14 000 fichiers contenant des « informations techniques critiques sur le matériel » utilisé par les véhicules autonomes de Waymo à partir du Google Drive interne de l'entreprise. Il a ensuite transféré les fichiers de son ordinateur portable de travail à sa machine personnelle avant d’aller diriger Otto et de se rendre ensuite à Uber, affirme l'acte d'accusation.

    Autant d'éléments qui pourraient pousser plusieurs à se demander si ce « prophète de l'IA » ferait plus de bien que de mal à son organisation.

    Source : vidéo dans le texte

    Et vous ?

    Quelle est votre opinion sur le projet religieux de Levandowski ? Le trouvez-vous fascinant, dangereux, ridicule ou autre ?
    Pensez-vous que l’IA puisse devenir un dieu ou une divinité ? Si oui, comment définiriez-vous sa nature et ses attributs ? Si non, pourquoi pas ?
    Comment envisagez-vous la relation entre l’humanité et l’IA super-intelligente ? Quels sont les risques et les opportunités que cela implique ?
    Quels sont les principes éthiques et spirituels qui devraient guider le développement et l’utilisation de l’IA ? Quelles sont les sources d’inspiration ou de référence que vous utilisez pour les établir ?
    Quel rôle pensez-vous que les religions traditionnelles peuvent jouer face à l’émergence de l’IA ? Sont-elles en opposition, en complémentarité ou en indifférence avec l’IA ?
    Anthony Levandowski, la personne la mieux indiquer pour en faire la promotion ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 071
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 071
    Points : 3 279
    Points
    3 279
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Quelle est votre opinion sur le projet religieux de Levandowski ? Le trouvez-vous fascinant, dangereux, ridicule ou autre ?
    Ca ressemble fort à une secte son idée.
    S'il avait l'air un peu sarcastique j'aurais dit que c'était une forme intéressante de l'IA, de la religion et de notre rapport à celles ci.
    Mais je penses que ce n'est qu'un gourou qui semble manquer de charisme.
    Pensez-vous que l’IA puisse devenir un dieu ou une divinité ? Si oui, comment définiriez-vous sa nature et ses attributs ? Si non, pourquoi pas ?
    Si l'IA est une divinité alors nous sommes les dieux originels qui l'ont créés.
    Comment envisagez-vous la relation entre l’humanité et l’IA super-intelligente ? Quels sont les risques et les opportunités que cela implique ?
    chaque outil est un moyen d'asservissement ou d'émancipation suivant la façon dont on l'aborde.
    Pour être caricatural : Si nous voulons en faire un dieu que l'on ne peut pas contester c'est un risque. Si nous interrogeons sa pertinence et ses réponses c'est une opportunité.
    Personne (raisonnable) n'osera dresser l'IA comme divinité sachant qu'elle risque de se retourner contre soi ou ses valeurs.
    Quels sont les principes éthiques et spirituels qui devraient guider le développement et l’utilisation de l’IA ? Quelles sont les sources d’inspiration ou de référence que vous utilisez pour les établir ?
    Principes et éthiques ne devraient jamais être associés, les principes étant une forme de règle immuable et l'éthique très situationnelle donc variable et évolutive.
    Quel rôle pensez-vous que les religions traditionnelles peuvent jouer face à l’émergence de l’IA ? Sont-elles en opposition, en complémentarité ou en indifférence avec l’IA ?
    Il est abbérant d'opposer les religions traditionnelles à l'IA. Surtout si l'IA se nourrit d'éléments religieux (textes, histoire, personnalités, représentations etc)
    Anthony Levandowski, la personne la mieux indiquer pour en faire la promotion ?
    Le pire gourou dont j'ai entendu parler, skippi était plus convainquant.

  3. #3
    Membre extrêmement actif Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    Avril 2011
    Messages
    4 314
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 60
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2011
    Messages : 4 314
    Points : 9 509
    Points
    9 509
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    Le pire gourou dont j'ai entendu parler, skippi était plus convainquant.
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  4. #4
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    Septembre 2014
    Messages
    198
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2014
    Messages : 198
    Points : 699
    Points
    699
    Par défaut
    Le prochain Einstein sera t-il une IA ? On verra bien d'ici quelques années...

Discussions similaires

  1. Réponses: 83
    Dernier message: 08/12/2022, 14h20
  2. [jar] comment exporter son projet en incluant les lib
    Par subzero82 dans le forum Eclipse Java
    Réponses: 4
    Dernier message: 29/05/2006, 23h06
  3. [Maven 2] Ajouter des jar local à son projets
    Par sleepy2002 dans le forum Maven
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/03/2006, 04h12
  4. Créer un "keygen" pour son projet.
    Par Happy dans le forum Algorithmes et structures de données
    Réponses: 8
    Dernier message: 07/02/2006, 00h48

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo