IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 443
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 443
    Points : 197 563
    Points
    197 563
    Par défaut Bill Gates sur l'IA : « si vous devez travailler 3 jours/semaine, ce sera probablement acceptable »
    Bill Gates : le cofondateur de Microsoft pense qu'une semaine de travail de trois jours
    pendant laquelle « les machines peuvent préparer toute la nourriture et tout le reste » n'est pas une mauvaise idée

    La technologie ne remplacera peut-être pas les humains, mais elle pourrait rendre possible une semaine de travail de trois jours, en tous cas selon Bill Gates. Le milliardaire a rejoint Trevor Noah sur son podcat What Now ?, dans un épisode diffusé en première mardi. Lorsque Noah a posé des questions sur la menace que représente l'intelligence artificielle pour l'emploi, Gates a déclaré qu'il pourrait y avoir un jour un moment où les humains « n'auront plus à travailler si dur ».

    « Si vous obtenez finalement une société dans laquelle vous ne devez travailler que trois jours par semaine, ce sera probablement acceptable », a déclaré Gates. Il pourrait exister un monde dans lequel « les machines peuvent fabriquer toute la nourriture et tout le reste », et où les gens n’auraient pas besoin de travailler plus de cinq jours par semaine pour gagner un salaire décent, selon lui.

    Même si l’intelligence artificielle pourrait apporter des changements positifs, Gates a déjà reconnu les risques de l’IA si elle est utilisée à mauvais escient. En juillet, il a publié un article de blog de sur l’impact potentiel de l’IA :

    Les risques créés par l’intelligence artificielle peuvent sembler écrasants. Qu’arrive-t-il aux personnes qui perdent leur emploi à cause d’une machine intelligente ? L’IA pourrait-elle affecter les résultats d’une élection ? Et si une future IA décidait qu’elle n’avait plus besoin des humains et voulait se débarrasser de nous ?

    Toutes ces questions sont légitimes et les préoccupations qu’elles soulèvent doivent être prises au sérieux. Mais il y a une bonne raison de penser que nous pouvons y faire face : ce n’est pas la première fois qu’une innovation majeure introduit de nouvelles menaces qu’il faut maîtriser. Nous l’avons déjà fait.

    Qu’il s’agisse de l’introduction des voitures ou de l’essor des ordinateurs personnels et d’Internet, les gens ont traversé d’autres moments de transformation et, malgré de nombreuses turbulences, s’en sortent finalement mieux. Peu de temps après la mise en circulation des premières automobiles, il y a eu le premier accident de voiture. Mais nous n’avons pas interdit les voitures : nous avons adopté des limitations de vitesse, des normes de sécurité, des exigences en matière de permis, des lois sur la conduite en état d’ébriété et d’autres règles de la route.

    Nous sommes désormais au tout début d’un autre changement profond : l’ère de l’IA. C’est analogue à ces temps incertains avant les limitations de vitesse et les ceintures de sécurité. L’IA évolue si rapidement qu’on ne sait pas exactement ce qui va se passer ensuite. Nous sommes confrontés à de grandes questions soulevées par le fonctionnement de la technologie actuelle, la manière dont les gens l’utiliseront à des fins malveillantes et la manière dont l’IA va nous changer en tant que société et en tant qu’individus.

    Dans un moment comme celui-ci, il est naturel de se sentir déstabilisé. Mais l’histoire montre qu’il est possible de résoudre les défis créés par les nouvelles technologies.
    « Je ne pense pas que l'impact de l'IA sera aussi dramatique que la révolution industrielle, mais il sera certainement aussi important que l'introduction du PC. Les applications de traitement de texte n'ont pas supprimé le travail de bureau, mais elles l'ont changé pour toujours », a indiqué Gates dans son billet. « Les employeurs et les employés ont dû s'adapter, et ils l'ont fait ».

    Nom : bill.png
Affichages : 10229
Taille : 144,2 Ko

    Gates n'est pas le seul à entrevoir une semaine de travail plus courte grâce à l'IA

    Le PDG de JPMorgan, Jamie Dimon, a déclaré que la prochaine génération de travailleurs n'aura qu'une semaine de travail de 3,5 jours grâce à l'IA et pourra voir son espérance de vie être prolongée jusqu'à 100 ans.

    Dans une interview accordée à Bloomberg TV, Selon Dimon a indiqué que la probabilité que l’IA joue un rôle dans le « traitement de maladies comme le cancer » est la raison de sa vision optimiste de l’espérance de vie. Il a souligné que la technologie de l’IA est « réelle » et « vivante » et qu’elle est capable de remplacer les humains dans de nombreux domaines.

    « Vos enfants vont vivre jusqu'à 100 ans et ne pas avoir de cancer grâce à la technologie », a déclaré Dimon le 2 octobre. « Et littéralement, ils travailleront probablement trois jours et demi par semaine », a-t-il ajouté.

    Selon Jamie Dimon, PDG de JP Morgan Chase, la technologie de pointe de l'intelligence artificielle a la capacité de raccourcir la semaine de travail à 3,5 jours et de prolonger la vie jusqu'à 100 ans.

    Selon Dimon dans une interview accordée à Bloomberg TV, la probabilité que l’IA joue un rôle dans le « traitement de maladies comme le cancer » est la raison de sa vision optimiste de l’espérance de vie. Il a souligné que la technologie de l’IA est « réelle » et « vivante » et qu’elle est capable de remplacer les humains dans de nombreux domaines.

    Le PDG de Chase affirme que l’IA sera « essentielle » au succès futur de son entreprise. Quelques mois auparavant, il avait déclaré que la technologie était utile pour améliorer la gestion des risques, générer l'engagement des clients et augmenter la productivité.

    Malgré ses avantages, l’IA représente un danger important pour l’emploi, selon Dimon. Malgré la perte de certains emplois, il a insisté sur le fait que l’IA améliorerait considérablement le niveau de vie des travailleurs. Selon lui, l’IA pourrait nuire à la société en plus de constituer une menace pour certains secteurs d’emploi actuels. « La technologie a fait progresser l’humanité de manière incroyable, mais elle présente néanmoins des inconvénients, comme lorsque des avions s’écrasent ou que les médicaments sont surutilisés. L’utilisation de l’IA par des personnes malveillantes pour commettre des crimes est, à mon avis, le pire inconvénient de celui-ci », a déclaré Dimon.


    La semaine de travail de quatre jours sans perte de salaire

    L'année dernière, 61 organisations au Royaume-Uni se sont engagées à une réduction de 20 % des heures de travail pour l'ensemble du personnel pendant six mois, et ce sans baisse de salaire. Les chercheurs ont constaté une réduction de 65 % des congés maladie et une baisse de 57 % du nombre d'employés quittant les entreprises participantes, par rapport à la même période l'année précédente. Les revenus de l'entreprise ont à peine changé au cours de la période d'essai, augmentant même légèrement de 1,4 % en moyenne pour les 23 organisations capables de fournir des données.

    Quelque 92 % des entreprises qui ont participé au programme pilote britannique (56 sur 61) déclarent avoir l'intention de poursuivre la semaine de travail de quatre jours, 18 entreprises confirmant le changement comme permanent.

    Les organisations impliquées dans l'essai allaient des détaillants en ligne et des fournisseurs de services financiers aux studios d'animation et à un magasin local de fish and chips. Les autres secteurs représentés comprennent le conseil, le logement, l'informatique, les soins de la peau, le recrutement, l'hôtellerie, le marketing et les soins de santé.

    Pour participer au projet pilote, les entreprises n'étaient pas tenues de déployer de manière rigide un type particulier de réduction du temps de travail ou la semaine de quatre jours. Elles pouvaient adhérer tant qu'elles maintenaient le salaire à 100 % et offraient aux employés une réduction « significative » du temps de travail. Résistant à l'idée qu'une politique de la semaine de quatre jours doit être de « taille unique », chaque entreprise a conçu une politique adaptée à son secteur d'activité, ses défis organisationnels, ses structures départementales et sa culture de travail.

    Voici comment les organisations qui ont participé se sont adaptées :

    Arrêt au cinquième jour

    L'entreprise arrête ses activités un jour supplémentaire par semaine. C'était un choix populaire dans les entreprises où la collaboration du personnel est plus importante que la couverture de cinq jours.

    Exemple : un studio de jeux vidéo a opté pour un arrêt au cinquième jour de la semaine, car il était important que le personnel soit présent en même temps pour la collaboration. Après avoir interrogé le personnel sur les préférences, le studio a décidé de suspendre le travail pour tout le monde le vendredi.

    L'alternance

    Le personnel prend des jours de congé en alternance : par exemple, le personnel peut être divisé en deux équipes, une équipe prenant le lundi comme jour de repos et l'autre le vendredi comme jour de repos. Ainsi, les bureaux ne seraient pas vides le vendredi. C'était un choix populaire dans les entreprises où une couverture de cinq jours était importante.

    Exemple : une agence de marketing numérique a organisé ses jours de congé en alternance à l'aide d'un système de « jumelage ». Les membres du personnel s'associent à un partenaire qui possède des connaissances et des compétences similaires. Les associés alternent leurs jours de repos, afin d'assurer une couverture de cinq jours des fonctions clefs.

    Décentralisé

    Différents départements fonctionnent selon des modèles de travail différents, ce qui peut entraîner un mélange des deux modèles ci-dessus. Cela peut également inclure d'autres dispositions, telles que certains membres du personnel travaillant l'équivalent de quatre jours sur cinq jours ouvrables plus courts. Un modèle décentralisé
    a été choisi dans des entreprises dont les services avaient des fonctions et des enjeux très contrastés.

    Exemple : une association de logement comprenait des départements spécialisés dans tous les domaines, de l'administration à la sensibilisation de la communauté et à la réparation des bâtiments. Chaque département a été invité à prendre l'initiative de concevoir un modèle de semaine de quatre jours adapté à ses propres besoins.

    Annualisé

    Le personnel travaille une semaine de travail moyenne de 32 heures, calculée sur le barème d'une année.

    Exemple : un restaurant dont l'activité est fortement saisonnière a choisi de piloter une semaine annualisée de quatre jours, avec des heures d'ouverture plus longues en été compensées par des heures d'ouverture plus courtes en hiver.

    Conditionnelle

    Le droit du personnel à la semaine de quatre jours est lié à un suivi continu des performances. Les cadres supérieurs de l'entreprise peuvent décider de suspendre temporairement la semaine de quatre jours pour certains services ou individus, s'il est prouvé que le personnel n'atteint pas les objectifs de performance convenus. Cela peut conduire à des situations inégales où certains membres du personnel/services continuent de travailler cinq jours sur des périodes de temps.

    Exemple : une entreprise adoptant un modèle décentralisé exigeait que chaque département s'accorde sur un ensemble d'indicateurs de performance clefs à respecter, afin de conserver une semaine de quatre jours. Cela signifiait que certains départements et individus sont entrés dans le projet pilote plus tard que d'autres, et certains ont été suspendus de la semaine de quatre jours pendant la période pilote de 6 mois.

    Sources : podcat avec Bill Gates, Gates notes

    Et vous ?

    Quels sont les avantages et les inconvénients d’une semaine de travail de 3 jours pour les travailleurs, les employeurs et la société ?
    Comment assurer une transition équitable et durable vers une économie plus automatisée, sans créer de fracture sociale ou de précarité ?
    Quelles sont les activités que vous aimeriez faire si vous aviez plus de temps libre grâce à la technologie ?
    Quel est le sens et la valeur du travail humain dans un monde où les machines peuvent faire la plupart des tâches ?
    Quelles sont les limites et les risques de la délégation des responsabilités aux machines, notamment en termes d’éthique, de sécurité et de contrôle ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre habitué Avatar de Nadinette
    Femme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    Octobre 2012
    Messages
    264
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Alpes Maritimes (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2012
    Messages : 264
    Points : 144
    Points
    144
    Par défaut 2 + en + bête cthomme là
    Il voudrait qu'on devienne des mollusques hypnotisés par Netflix...
    Il ne comprend pas que sans pognon le temps libre ne sert (presque) à rien en semaine.

  3. #3
    Membre chevronné
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    Décembre 2002
    Messages
    1 013
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2002
    Messages : 1 013
    Points : 1 763
    Points
    1 763
    Par défaut
    Il arrive parfois que l'on renonce à faire certaines choses par manque de temps et qui me couterait pas grand chose.
    On dit souvent que le temps c'est de l'argent. On pourrait alors pensé différemment.

    Avoir un potager est très chronophage. Avoir plus de temps permettrait d'en faire un et de s'en occuper comme le faisait nos grand-parent et arrière grand parent.
    On pourrait également imaginer joindre une association bénévolement.

    Travailler moins pour le même salaire grâce à l'assistant peut s'appliquer au métier devant l'ordinateur. Pour les métiers, cela me semble plus utopiste comme le métier d'agriculteurs. Ils commencent à y avoir des robots automatiques désherbeurs, et bien d'autres choses mais les couts de ces objets sont tellement cher que cela me parait très lointain pour ces métiers.

  4. #4
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 118
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 118
    Points : 3 424
    Points
    3 424
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    « Je ne pense pas que l'impact de l'IA sera aussi dramatique que la révolution industrielle, mais il sera certainement aussi important que l'introduction du PC. Les applications de traitement de texte n'ont pas supprimé le travail de bureau, mais elles l'ont changé pour toujours », a indiqué Gates dans son billet. « Les employeurs et les employés ont dû s'adapter, et ils l'ont fait ».
    S'il compare l'IA à l'introduction du PC je ne comprend pas pourquoi il pense que nous passeront à la semaine de 3 jours.
    Le PC a-t-il sensiblement diminuer nos heures de travail? Pas vraiment, nous avons rempli le temps gagné grâce aux PC par d'autres activités.

    J'aimerais que nous passions moins de la moitié de la semaine pour notre employeur mais ça entrainerait un changement progressif de société que nos PDG ne veulent surtout pas voir. Je penses qu'ils préfèrent nous occuper à faire des choses inutiles (qui a parlé de bullshit jobs?) qu'à nous laisser passer l'essentiel de notre temps à faire du sport, jardiner ou réparer, nous cultiver etc
    Dans mon entreprise les 4/5 ont fleuris, comment un PDG peut il envisager de proposer une réduction du temps accompagné d'une augmentation?
    J'envisage une société comme ça sans problème mais ceux qui ont les manettes y perdrait leur pouvoir donc cette révolution ne viendra pas d'eux.

  5. #5
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    Décembre 2019
    Messages
    379
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2019
    Messages : 379
    Points : 1 642
    Points
    1 642
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Bill Gates : le cofondateur de Microsoft pense qu'une semaine de travail de trois jours
    pendant laquelle « les machines peuvent préparer toute la nourriture et tout le reste » n'est pas une mauvaise idée
    Quels sont les avantages et les inconvénients d’une semaine de travail de 3 jours pour les travailleurs, les employeurs et la société ?
    Comment assurer une transition équitable et durable vers une économie plus automatisée, sans créer de fracture sociale ou de précarité ?
    Quelles sont les activités que vous aimeriez faire si vous aviez plus de temps libre grâce à la technologie ?
    Quel est le sens et la valeur du travail humain dans un monde où les machines peuvent faire la plupart des tâches ?
    Quelles sont les limites et les risques de la délégation des responsabilités aux machines, notamment en termes d’éthique, de sécurité et de contrôle ?
    Que Bill Gates soit un menteur c'est une chose, que personne ne relève ses mensonges c'en est une autre.

    Tout le monde croit encore au mythe de l'abolition ou de la réduction du temps de travail mais c'est juste la propagande du "progrès" et de ses éléments de langage.

    En Europe les gains de productivité des salariés ont fortement décrus, les condamnant à travailler plus. Il faut être un informaticien mondialiste esclavagiste comme Bill Gates pour croire que le monde peut vivre en télétravail. Pas étonnant de la part d'un mec qui achète toute les terres agricoles qu'il peut au USA.

    Les gains de productivité étant désormais quasi-nuls, les salariés vont être obligés de travailler plus, ou plus longtemps, pour maintenir leur pouvoir d'achat. En plus les mêmes mondialistes nous imposent l'austérité en Europe sur fond de dette et résultat... le départ en retraite est bien retardé. Ou sont les belles paroles ? Ou est la baisse du temps de travail ? Il faut être naif pour croire que çà arrivera

    Tout les pays d'europe ont repoussés l'âge de départ à la retraite et lui voudrait nous faire croire que le futur c'est des semaines de trois jours... L'espoir fait vivre, donc faisons espérer les gogo pendant qu'on les fait trimer un peu plus !!!

    Grèce cette année : les grecs pourront trimer 78 heures par semaine.

    Pendant la réforme des retraites ils ont proposés de retoucher au 35 h pour allonger le temps de travail en semaine.

    Bref dans l'actualité tout vous dit que c'est illusoire, mais avec ses milliards et sa fondation il arrive encore à vous faire croire à Alice au pays des merveilles.

  6. #6
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 593
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 593
    Points : 18 498
    Points
    18 498
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Le PDG de JPMorgan, Jamie Dimon, a déclaré que la prochaine génération de travailleurs n'aura qu'une semaine de travail de 3,5 jours grâce à l'IA et pourra voir son espérance de vie être prolongée jusqu'à 100 ans.
    Quand quelqu'un fait une prédiction il a beaucoup plus de chance de se tromper que d'avoir raison.
    Là il pari sur un scénario qui a quasiment aucune chance d'arriver.

    L'espérance de vie diminue, l'air est pollué, les aliments sont de moins bonne qualité qu'il y a 70 ans (Ils contiennent moins de micro nutriments, de vitamines, etc, par contre ils contiennent du glyphosate).

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Dans une interview accordée à Bloomberg TV, Selon Dimon a indiqué que la probabilité que l’IA joue un rôle dans le « traitement de maladies comme le cancer » est la raison de sa vision optimiste de l’espérance de vie. Il a souligné que la technologie de l’IA est « réelle » et « vivante » et qu’elle est capable de remplacer les humains dans de nombreux domaines.
    J'attends de voir.

    Bon après c'est des PDG de banques qui disent ça, peut-être qu'ils essaient juste de rassurer les investisseurs.

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    L'année dernière, 61 organisations au Royaume-Uni se sont engagées à une réduction de 20 % des heures de travail pour l'ensemble du personnel pendant six mois, et ce sans baisse de salaire. Les chercheurs ont constaté une réduction de 65 % des congés maladie et une baisse de 57 % du nombre d'employés quittant les entreprises participantes, par rapport à la même période l'année précédente. Les revenus de l'entreprise ont à peine changé au cours de la période d'essai, augmentant même légèrement de 1,4 % en moyenne pour les 23 organisations capables de fournir des données.
    Ce serait chouette que ça se généralise, mais à mon avis ça va rester quelque chose de très rare.
    Il ne doit pas y avoir beaucoup d'entreprises prêtent à dire :
    - le taux horaires est plus élevé qu'ailleurs (ce que vous gagniez en 40h, vous allez le gagnez en 32h)
    - le temps de travail est plus faible qu'ailleurs (ici c'est pas 40h, c'est 32h)
    Keith Flint 1969 - 2019

  7. #7
    Membre à l'essai
    Profil pro
    ABC
    Inscrit en
    Mars 2005
    Messages
    2
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : ABC

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2005
    Messages : 2
    Points : 12
    Points
    12
    Par défaut
    Citation Envoyé par Nadinette Voir le message
    Il voudrait qu'on devienne des mollusques hypnotisés par Netflix...
    Il ne comprend pas que sans pognon le temps libre ne sert (presque) à rien en semaine.
    Il est vraiment désolant -- à chaque fois que le sujet se présente -- de voir autant de commentaires sur la soi-disant inutilité du temps libre :
    heureusement, nous ne sommes pas tous des mollusques à la vie dénuée de sens, formattés pour travailler aux desseins de quelques élus.

    Avoir plus de temps pour s'occuper de ses enfants, de ses projets, de son corps, de son jardin, d'une association, du bonheur des autres, etc.
    En bref, avoir plus de temps pour travailler à mener à bien nos propres rêves... les exemples d'activités utiles à soi et à la société ne manquent pourtant pas !

  8. #8
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Architecte technique
    Inscrit en
    Juin 2019
    Messages
    104
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 53
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2019
    Messages : 104
    Points : 237
    Points
    237
    Par défaut
    ce n’est pas la première fois qu’une innovation majeure introduit de nouvelles menaces qu’il faut maîtriser. Nous l’avons déjà fait.
    Qu’il s’agisse de l’introduction des voitures ou de l’essor des ordinateurs personnels et d’Internet.
    Il est quand même spécialement mal placé lorsqu'il s'agit d'innovation et des risques associés :
    • Sa boite n'a jamais innové sur quoi que ce soit : elle n'a fait que copier (souvent en mal) les idées des autres, parfois des "innovations" qu'existaient depuis ... des années voir des décennies chez la concurrence et s'est imposée à force de politiques commerciales douteuses (c.f les proces qu'elle a perdu).
    • les menaces ... ben la plus grosse a été pendant des décennies le manque total de sécurisation et de qualité de ses produits. Combien les entreprises ont-elles perdues avec ses bugs, backdoor et autres "features" ???
    • Internet ... n'est-ce pas ce grand visionnaire qui avait décrété qu'Internet n'avait aucun avenir.


    Vu son pedigree, pourquoi lui demande-t-on encore son avis ???

    Quand au fond, si les travailleurs gagnent encore en productivité, est-ce que ca sera à leur bénéfice ? Jusqu'à présent, ça a surtout servi à maximiser les bénéfices de leurs employeurs, non ? Les avancées sociales ont surtout été imposé par la loi, et non par les gains engendrés.

Discussions similaires

  1. Réponses: 18
    Dernier message: 03/06/2010, 17h45
  2. Imaginez-vous dans la peau de Bill Gates à propos d'Access
    Par Maxence HUBICHE dans le forum Sondages et Débats
    Réponses: 12
    Dernier message: 15/04/2010, 18h46
  3. Réponses: 31
    Dernier message: 22/03/2010, 16h29
  4. Bill Gates s'est mis à twitter aujourd'hui et vous ?
    Par lepinekong dans le forum Actualités
    Réponses: 31
    Dernier message: 22/01/2010, 15h31

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo