IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Actualités Discussion :

Meta pourrait finalement lancer Threads dans toute l'Europe en décembre,

  1. #41
    Expert confirmé Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    Juin 2009
    Messages
    1 409
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : Juin 2009
    Messages : 1 409
    Points : 4 710
    Points
    4 710
    Par défaut
    ça me rappelle l'essor et l'effondrement de Google Buzz et ensuite de Google+. et dans un autre domaine windows phone.

    C'est assez triste de voir que malgré du pognon quasi infini, il est presque impossible de déloger un monopole.

  2. #42
    Candidat au Club
    Femme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    Juillet 2023
    Messages
    3
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2023
    Messages : 3
    Points : 4
    Points
    4
    Par défaut
    La majorité des personnes ont peur de la décentralisation

  3. #43
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    749
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 749
    Points : 53 007
    Points
    53 007
    Par défaut Meta lancera bientôt la version web de Threads dans la course aux utilisateurs contre X
    Meta lancera bientôt la version web de Threads dans la course aux utilisateurs contre X.

    Meta s'apprête à lancer la version web de sa nouvelle plateforme de médias sociaux Threads, axée sur le texte, dans l'espoir de prendre l'avantage sur X, anciennement Twitter, dont l'afflux initial d'utilisateurs s'est estompé.

    La version web, très attendue, rendra Threads plus utile pour les utilisateurs importants tels que les marques, les comptes d'entreprise, les annonceurs et les journalistes. Meta n'a pas donné de date pour le lancement, mais Adam Mosseri, responsable d'Instagram, a déclaré qu'il pourrait avoir lieu bientôt.

    Nom : 1.png
Affichages : 1121
Taille : 12,6 Ko

    "Nous sommes proches du web...", a déclaré Mosseri dans un post sur Threads vendredi. Le lancement pourrait avoir lieu dès cette semaine, selon un rapport du Wall Street Journal.

    Threads, qui a été lancé sous forme d'application Android et iOS le 5 juillet et a gagné 100 millions d'utilisateurs en seulement cinq jours, a vu sa popularité diminuer, les utilisateurs revenant à la plateforme X plus familière après la ruée initiale pour essayer la nouvelle offre de Meta.


    Mais en un peu plus d'un mois, le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens de l'application Android est tombé à 10,3 millions, contre un pic de 49,3 millions, selon un rapport de la plateforme d'analyse Similarweb daté du 10 août.

    Entre-temps, la direction s'empresse de lancer de nouvelles fonctionnalités. Threads offre désormais la possibilité de définir des notifications de publication pour les comptes et de les afficher dans une sorte de flux chronologique. La recherche sera bientôt améliorée, ce qui permettra aux utilisateurs de rechercher des messages spécifiques et non plus seulement des comptes.

    Source : responsable d'Instagram Adam Mosseri

    Et vous ?

    Pensez-vous que ce lancement permettra à Threads de prendre l'avantage sur X ?
    Quel est votre avis sur cette course aux utilisateurs ?

    Voir aussi :

    61 % des chefs d'entreprise préfèrent Threads à Twitter et 13 % déclarent qu'ils utiliseront exclusivement Threads selon une enquête B2B

    Threads, le clone de Twitter développé par Meta, aurait perdu plus de 80 % de ses utilisateurs actifs quotidiens, après avoir attiré plus de 100 millions d'utilisateurs en 5 jours

    Zuckerberg lance son «Twitter-killer» : le patron de Facebook dévoilera jeudi l'application rivale Threads, tandis que le chaos s'empare un peu plus de la plateforme d'Elon Musk
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #44
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 302
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 302
    Points : 194 848
    Points
    194 848
    Par défaut La version web de Threads est disponible, mais ne dispose pas de toutes les fonctionnalités sur mobile
    Threads, l’alternative à X, débarque enfin sur le web : cette version ne dispose pas encore de toutes les fonctionnalités sur mobile
    comme éditer son profil ou envoyer un message privé

    Threads, le réseau social lancé par Meta Platforms (ex-Facebook) en juillet 2023 pour concurrencer X (ex-Twitter), est désormais accessible sur le web. Les utilisateurs peuvent consulter leur fil d’actualité, publier des messages et interagir avec les autres publications depuis n’importe quel navigateur web, sur ordinateur ou sur mobile. Jusqu’à présent, Threads n’était disponible que sur les appareils mobiles, via des applications dédiées. Cette limitation pouvait être un frein pour certains utilisateurs, habitués à utiliser les réseaux sociaux sur leur ordinateur. L’arrivée de la version web de Threads pourrait donc séduire de nouveaux adeptes et fidéliser les utilisateurs existants.

    La plateforme anciennement connue sous le nom de Twitter a fait face à plusieurs séries de mécontentements des utilisateurs suite à des sorties ou des décisions de son propriétaire Elon Musk. Furieux, certains ont menacé de partir après que Musk a imposé une limite au nombre de publications que les titulaires de compte peuvent lire par jour. La limite s'applique également aux utilisateurs qui ont payé pour obtenir le statut vérifié, bien qu'ils pourront lire deux fois plus de tweets par jour que ceux qui n'ont pas payé.

    Pour justifier ces restrictions « temporaires », Elon Musk a évoqué des problèmes liés au nombre d’entreprises et de sites web qui utilisent les données de Twitter. Musk a affirmé qu’il voulait protéger la qualité du contenu et lutter contre la désinformation et les abus sur Twitter. Il a également promis de lever les restrictions dès que possible et d’offrir plus d’options aux utilisateurs pour personnaliser leur expérience.

    Cette opportunité n'a pas échappé au patron de Facebook. Mark Zuckerberg a déclaré qu’il voulait offrir une alternative plus ouverte et plus inclusive aux utilisateurs qui veulent s’exprimer librement et rejoindre des communautés qui partagent leurs intérêts. Il a également affirmé qu'il proposerait une alternative qui respecterait la vie privée et la sécurité des utilisateurs et qu’il n’utiliserait pas leurs données à des fins publicitaires.

    Depuis le rachat controversé de Twitter par Elon Musk en octobre 2022, la plateforme a connu un exode. Des rivaux comme Mastodon, Hive Social et d'autres ont réussi à attirer certains utilisateurs de Twitter sur leurs plateformes, en particulier après que Musk a ordonné des changements impopulaires, tels que la purge des pastilles bleues non payantes et la dévaluation de la modération du contenu. Cette semaine, après que Twitter ait fixé des limites de visualisation des tweets, Bluesky, un réseau social décentralisé de type Twitter construit par d'anciens employés de Twitter après les licenciements massifs de Musk, a été submergé malgré les inscriptions par code d'invitation uniquement et a dû suspendre les inscriptions.

    Pourtant, aucune application concurrente n'a encore émergé comme un concurrent redoutable pour éliminer Twitter de la première place de sa catégorie. Mais l'empire des médias sociaux de Mark Zuckerberg, avec ses milliards d'utilisateurs existants, pose un défi direct bien plus important. Threads fait ses débuts à un moment où Twitter a considérablement réduit son personnel, est en proie à des pannes et accablé de factures. Et contrairement aux petits parvenus, Meta a le savoir-faire, les poches profondes, l'infrastructure cloud massive et la main-d'œuvre pour rendre l'expérience Threads fluide dès le premier jour.

    Nom : twitter.png
Affichages : 2123
Taille : 87,6 Ko

    Un « clone » de l'ex-Twitter ?

    C'est dans ce contexte que Threads a été présenté au public, avec une interface similaire à celle de X et des fonctionnalités proches. La principale différence entre Threads et X réside dans l’intégration avec Instagram, la plateforme de partage de photos et de vidéos appartenant également à Meta Platforms. En effet, les utilisateurs de Thread ont besoin d'un compte Instagram pour se connecter. Une fois inscrits, ils peuvent choisir de suivre les mêmes comptes qu'ils suivent sur Instagram, s'ils ont également rejoint la nouvelle application.

    L'application ressemble visuellement à X, bien qu'une partie du libellé ait été modifiée, avec des retweets appelés « reposts » et des tweets appelés « threads ». Meta n'a pas été opposé à la copie de produits concurrents dans le passé, y compris le lancement en 2020 de la fonctionnalité Reels d'Instagram, connue pour sa similitude avec les vidéos abrégées de TikTok.

    Les publications sur Threads peuvent contenir 500 caractères, contre 280 pour la plupart des utilisateurs de X, et des vidéos d'une durée maximale de cinq minutes peuvent être publiées tandis qu'une publication peut être partagée sous forme de lien sur d'autres plates-formes. Les utilisateurs peuvent se désabonner, bloquer, restreindre ou signaler les autres. Les utilisateurs peuvent également filtrer les réponses contenant certains mots.

    Certains utilisateurs se sont plaints de défauts de conception qui rendent l’application difficile à utiliser ou peu attrayante. Par exemple, certains ont signalé que l’application se fermait de manière inattendue, que les notifications ne fonctionnaient pas correctement ou que l’interface était trop chargée. D’autres ont souligné que l’application ressemblait trop à X ou à d’autres applications de messagerie existantes.

    En outre, Threads soulève des préoccupations en matière de confidentialité et de sécurité. Comme l’application est liée à Instagram, elle partage les mêmes pratiques de collecte et d’utilisation des données personnelles des utilisateurs, qui peuvent inclure des informations sensibles telles que la santé, la localisation, les contacts ou les habitudes de navigation. Certains utilisateurs se demandent également comment Threads va respecter les lois sur la protection des données dans différents pays ou régions, comme le RGPD en Europe ou le CCPA en Californie.

    Nom : threads.png
Affichages : 1757
Taille : 205,4 Ko

    Une version web qui manque de fonctionnalités

    Threads a connu un succès fulgurant lors de son lancement, profitant du mécontentement des utilisateurs de X face aux décisions controversées de son PDG Elon Musk. Le réseau social a atteint plus de 100 millions d’utilisateurs en cinq jours, dépassant largement le record établi par ChatGPT l’année précédente. Cependant, selon certaines analyses, Threads aurait perdu une partie de son audience depuis, faute de proposer des fonctionnalités suffisamment innovantes ou attractives.

    En effet, les utilisateurs ne peuvent publier que des textes courts, sans images, vidéos ou liens. Ils ne peuvent pas non plus rechercher ou suivre d’autres utilisateurs ni traduire les publications dans d’autres langues. Face à ces lacunes, Meta a rapidement ajouté de nouvelles fonctionnalités à l’application, comme des flux séparés pour les personnes suivies et les suggestions personnalisées, ainsi qu’une meilleure prise en charge des langues. La société espère ainsi fidéliser les utilisateurs et les inciter à revenir sur l’application.

    Lors d’une réunion interne avec ses employés, selon une source de Reuters, Mark Zuckerberg aurait reconnu que la rétention des utilisateurs n’était pas parfaite, mais qu’elle était meilleure que prévu. Il a qualifié la baisse du nombre d’utilisateurs de « normale » et a dit s’attendre à une amélioration avec le temps : « Évidemment, si vous avez plus de 100 millions de personnes qui s’inscrivent, idéalement ce serait génial si toutes ou même la moitié d’entre elles restaient. Nous n’en sommes pas encore là », a-t-il déclaré.

    Des données tierces suggèrent que Threads a peut-être perdu plus de la moitié de ses utilisateurs actifs. Les utilisateurs actifs quotidiens de Threads sur Android sont passés de 49 millions le 7 juillet à 23,6 millions le 14 juillet, puis à 12,6 millions le 23 juillet, a rapporté la société d'analyse Web SimilarWeb.

    « Nous n'avons pas encore de chiffres quotidiens pour iOS, mais nous soupçonnons que le modèle d'expansion et de récession est similaire », a écrit SimilarWeb. "Threads a décollé comme une fusée, avec son lien étroit avec Instagram comme booster. Cependant, les développeurs de Threads devront remplir les fonctionnalités manquantes et en ajouter de nouvelles et uniques s'ils veulent faire de la vérification de l'application une habitude quotidienne pour utilisateurs."

    La version web de Threads n’est pas encore complète, et ne permet pas de faire tout ce que l’on peut faire sur l’application mobile. Par exemple, il n’est pas possible d’éditer son profil, d’envoyer un thread en message privé sur X, ou encore de citer un thread (équivalent du retweet avec commentaire). L’équipe de Threads promet toutefois d’améliorer rapidement l’expérience web, et d’ajouter de nouvelles fonctionnalités dans les prochaines semaines.

    Threads a encore du chemin à faire pour s’imposer comme une alternative crédible à X. Le réseau social devra trouver son identité propre et sa valeur ajoutée, sans se contenter de copier son rival. Le web est un terrain de jeu vaste et exigeant, où seuls les plus audacieux et les plus créatifs peuvent réussir. Threads relèvera-t-il le défi ? L’avenir nous le dira.

    Source : Threads

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l’arrivée de la version web de Threads ? Est-ce que cela vous donne envie de l’utiliser davantage ou de le découvrir ?
    Quelles sont les fonctionnalités que vous appréciez le plus sur Threads ? Quelles sont celles qui vous manquent ou qui vous déplaisent ?
    Selon vous, Threads peut-il rivaliser avec X sur le long terme ? Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque réseau social ?
    Comment utilisez-vous Threads par rapport à Instagram ? Est-ce que vous partagez les mêmes contenus ou les mêmes contacts sur les deux plateformes ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  5. #45
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    Octobre 2019
    Messages
    1 347
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : .
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2019
    Messages : 1 347
    Points : 5 372
    Points
    5 372
    Par défaut
    les gens sont sur twitter et ils resteront sur twitter.

    meme chose si demain twitter crée un clone de facebook, les gens sont féignant et aiment rester dans le confort et ne pas tester autre chose (linux a la place de windows, firefox à la place de chrome...etc)
    surtout que entre threads et twitter j'aurais tendance a penser que threads (meta) est plus toxique comme entreprise.

    j'ai déja du mal perso à migrer ma famille/amis sur signal à la place de whatsapp.


    Meta c'est une boite qui semble bien aimer investir dans des projets foireux (metaverse, ray ban stories, threads...)

  6. #46
    Membre expérimenté

    Homme Profil pro
    Collégien
    Inscrit en
    Juillet 2010
    Messages
    539
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Afghanistan

    Informations professionnelles :
    Activité : Collégien

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2010
    Messages : 539
    Points : 1 403
    Points
    1 403
    Par défaut
    J'espère que cette platform va respecter la liberté d'expression, en appliquant massivement la censure des propos qui ne sont pas en accord avec les valeurs de META.

  7. #47
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    749
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 749
    Points : 53 007
    Points
    53 007
    Par défaut Threads de Meta surpasse X, anciennement Twitter, en termes de téléchargements au troisième trimestre
    Threads de Meta surpasse X, anciennement Twitter, en termes de téléchargements au troisième trimestre : Une plongée en profondeur dans les dernières découvertes de DataAI

    Elon Musk et son équipe qui gère X (Twitter) ne vont peut-être pas sourire à la lecture du dernier rapport de DataAI. En effet, Threads, le clone de Twitter de Meta, a pris la tête du classement des applications les plus téléchargées au cours du troisième trimestre 2023. Cette évolution peut être attribuée à l'utilisation intelligente d'Instagram par Meta pour stimuler la notoriété et simplifier le processus d'inscription, en répondant à la frustration que les utilisateurs avaient avec d'autres alternatives X comme Mastodon.

    Selon Jonathan Briskman, Threads a rapidement pris de l'ampleur, avec un nombre étonnant de 150 millions de téléchargements, dépassant toute autre application dans l'histoire. Une part importante de ces téléchargements, 80 %, a eu lieu en juillet, le premier mois de Threads, grâce à son intégration avec Instagram. Les mois d'août et de septembre ont enregistré respectivement 25 millions et 19,5 millions de téléchargements, alors que la croissance s'est ralentie après l'essor initial.

    Le rapport met également en évidence une récente augmentation des téléchargements de Threads en octobre, faisant passer l'application de la 40e à la 20e place du classement général des téléchargements. Toutefois, les données couvertes par le rapport ne vont que jusqu'en septembre, ce qui rend incertaine la situation actuelle de l'application au-delà de cette période.

    Nom : 1.png
Affichages : 1219
Taille : 115,2 Ko

    Le rapport fait notamment la distinction entre les "téléchargements" et les "utilisateurs". Si Threads a enregistré plus de 280 millions de téléchargements au troisième trimestre, cela ne se traduit pas par 280 millions d'utilisateurs. Certains téléchargements peuvent être effectués sur plusieurs appareils appartenant à une même personne, tandis que d'autres peuvent avoir essayé l'application une fois et ne pas y revenir.

    Bien que Meta n'ait pas divulgué de données spécifiques sur l'utilisation active de Threads, DataAI estime à 135 millions le nombre d'utilisateurs actifs dans le monde sur une base mensuelle. Cela signifie qu'il y a environ 78 millions d'utilisateurs actifs quotidiens, ce qui représente un public important malgré la perte de popularité initiale. Les utilisateurs de l'Union européenne ne peuvent toujours pas accéder à l'application, ce qui laisse une marge de progression.

    Comme Threads attire des utilisateurs qui cherchent des alternatives à X en raison de facteurs tels que l'accent mis sur les utilisateurs payants et les nouvelles règles de modération, il y a un potentiel pour Meta. L'influence d'Elon Musk, qui critique les médias traditionnels et les journalistes, incite également les utilisateurs de Twitter à opter pour l'alternative Meta.

    Au-delà de Threads, le rapport explore les tendances plus générales de l'utilisation des applications, telles que l'augmentation du temps passé dans les applications, en particulier dans la région APAC. Sur des marchés comme l'Indonésie, la Thaïlande et l'Inde, les utilisateurs passent plus de cinq heures par jour sur des applications. L'Amérique latine rattrape également son retard, l'Argentine et le Brésil dépassant la barre des cinq heures. Cette croissance de l'utilisation des applications indique un potentiel important sur les marchés asiatiques et latino-américains, même si le revenu par utilisateur est plus faible dans les régions en développement.

    En conclusion, bien que Threads ait connu un ralentissement de sa croissance initiale, elle reste prometteuse pour Meta, en particulier à l'heure où Twitter subit des changements. Le rapport de data.ai fournit des informations complètes sur les tendances d'utilisation des applications, les dépenses in-app, les jeux et les modèles émergents, ce qui en fait une ressource précieuse pour comprendre l'évolution du paysage technologique.

    Source : Data AI

    Et vous ?

    Pensez-vous que ce rapport est crédible ou pertinent ?
    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Zuckerberg lance son «Twitter-killer» : le patron de Facebook dévoilera jeudi l'application rivale Threads, tandis que le chaos s'empare un peu plus de la plateforme d'Elon Musk

    Sondage : comment le rebranding de Twitter par Elon Musk en tant que X est-il perçu ? Les utilisateurs de Twitter ne veulent pas l'appeler X

    Threads, le clone de Twitter développé par Meta, aurait perdu plus de 80 % de ses utilisateurs actifs quotidiens, après avoir attiré plus de 100 millions d'utilisateurs en 5 jours
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  8. #48
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2018
    Messages
    2 130
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 33
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2018
    Messages : 2 130
    Points : 158 082
    Points
    158 082
    Par défaut Mark Zuckerberg affirme que Threads a de bonnes chances d'atteindre le milliard d'utilisateurs
    Mark Zuckerberg affirme que Threads a de bonnes chances d'atteindre le milliard d'utilisateurs dans quelques années, son réseau social compte déjà près de 100 millions d'utilisateurs mensuels

    Threads compte "un peu moins" de 100 millions d'utilisateurs actifs mensuels, déclare Mark Zuckerberg lors de la conférence téléphonique sur les résultats de Meta.
    Mark Zuckerberg a annoncé que l'application compte actuellement "un peu moins" de 100 millions d'utilisateurs actifs mensuels et qu'elle a "de bonnes chances" d'atteindre le milliard d'utilisateurs au cours des deux prochaines années.


    • Mark Zuckerberg a déclaré qu'il y avait "de bonnes chances" que Meta devienne la prochaine application d'un milliard d'utilisateurs
    • Il l'a annoncé mercredi lors de la conférence téléphonique sur les résultats trimestriels de la société Meta.
    • Meta a régulièrement introduit de nouvelles fonctionnalités sur Threads, et l'engagement semble avoir rebondi ces dernières semaines.


    Les rapports faisant état d'un déclin de l'utilisation de l'application de médias sociaux Threads de Meta pourraient avoir été un peu exagérés, semble-t-il. Mark Zuckerberg a annoncé que l'application comptait actuellement "un peu moins" de 100 millions d'utilisateurs actifs mensuels et qu'elle avait "de bonnes chances" d'atteindre le milliard d'utilisateurs dans les deux années à venir.

    "J'ai longtemps pensé qu'il devrait y avoir une application de conversations publiques d'un milliard d'utilisateurs qui soit un peu plus positive et je pense que si nous continuons dans cette voie pendant quelques années encore, alors je pense que nous avons de bonnes chances de réaliser notre vision", a déclaré M. Zuckerberg lors de la conférence téléphonique sur les résultats du troisième trimestre de l'entreprise.

    "Threads reste également une opportunité convaincante à long terme, et nous sommes impatients de tirer parti de la forte dynamique des produits que nous avons pour l'année prochaine", a déclaré Susan Li, directrice financière de Meta, au cours de l'appel.

    La croissance de Threads a fait l'objet d'un examen minutieux depuis son lancement en juillet. L'application a recueilli 100 millions d'inscriptions au cours de sa première semaine, mais a connu une baisse d'engagement en raison de plaintes concernant des fonctionnalités limitées et une inondation de posts de marques dans les fils d'actualité.

    Lors du lancement de Threads, Adam Mosseri, responsable d'Instagram, a exprimé l'intention de Meta de se lancer dans une concurrence acharnée avec X, l'ancienne plateforme de Twitter.

    Meta a régulièrement introduit de nouvelles fonctionnalités, et l'engagement semble avoir rebondi au cours des dernières semaines, notamment parce qu'Elon Musk met en œuvre des changements rapides sur X, tels que la suppression des titres des liens. Le Wall Street Journal a rapporté cette semaine que Threads avait réussi à attirer d'anciens " utilisateurs puissants " de X.

    La croissance de Threads n'a pas été le seul développement positif pour Meta, puisque l'entreprise a déclaré un revenu d'un peu plus de 34 milliards de dollars pour le trimestre, soit une augmentation de 23 % par rapport à l'année précédente. Un nombre impressionnant de 3,9 milliards de personnes utilisent désormais l'une des plateformes de l'entreprise chaque mois, franchissant ainsi une nouvelle étape pour le géant des médias sociaux. Lors d'une discussion avec des analystes, M. Zuckerberg a souligné que l'accent mis récemment par Meta sur "l'efficacité", qui a conduit à la suppression de plus de 20 000 emplois au cours de l'année écoulée, s'est avéré être une stratégie efficace face à un "monde très volatile".

    Nom : 07THREADS-LOGO-zmkv-superJumbo.jpg
Affichages : 1148
Taille : 40,0 Ko

    Mark Zuckerberg a également révélé que Meta mettait de plus en plus l'accent sur l'IA générative à l'avenir. "Nous allons continuer à déprioriser plusieurs projets non liés à l'IA au sein de l'entreprise afin de rediriger les efforts vers l'IA", a annoncé Zuckerberg.

    Toutefois, ces investissements dans l'IA n'affecteront pas l'engagement de l'entreprise à investir dans le métavers. Reality Labs, la division de Meta qui supervise ses projets de réalité augmentée (AR) et de réalité virtuelle (VR), a subi des pertes importantes de l'ordre de plusieurs milliards de dollars. Le chiffre d'affaires de Reality Labs n'est plus que de 210 millions de dollars, les pertes atteignant 3,7 milliards de dollars pour le trimestre et un total de plus de 11 milliards de dollars depuis le début de l'année 2023.

    Meta a enregistré ses marges d'exploitation les plus solides de ces deux dernières années. En outre, l'entreprise a réussi à réduire ses dépenses pour l'année fiscale. Cependant, Meta prévoit que ses dépenses en 2024 dépasseront les estimations de Wall Street. Cela s'explique par le fait que l'entreprise reporte ses besoins d'embauche de l'année en cours à l'année suivante, tout en maintenant ses investissements dans l'infrastructure de l'IA. En outre, Meta s'est dit préoccupée par le fait que le conflit en Israël et à Gaza pourrait potentiellement freiner les ventes du quatrième trimestre.

    L'action de Meta, qui a connu une augmentation remarquable de près de 150 % cette année, a connu des fluctuations dans les échanges après les heures de bourse. Dans un premier temps, elle a gagné 3 % avant de reculer pour s'échanger 3 % en dessous du prix de clôture après deux heures.

    Source : Mark Zuckerberg

    Et vous ?

    Que pensez-vous des prévisions de Mark Zuckerberg ?
    Utilisez-vous le réseau social Threads ? qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    Pourquoi vous devez éviter le nouveau réseau social Threads de Mark Zuckerberg, si vous tenez à votre vie privée

    Threads, le clone de Twitter développé par Meta, aurait perdu plus de 80 % de ses utilisateurs actifs quotidiens, après avoir attiré plus de 100 millions d'utilisateurs en 5 jours

    L'utilisation de l'application Threads de Meta continue de chuter, avec une baisse de 79 %, malgré un démarrage record au cours des premières semaines de son lancement
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  9. #49
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    749
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 749
    Points : 53 007
    Points
    53 007
    Par défaut Meta dispose de 30 jours pour cesser d'utiliser le nom Threads de la société qui l'a déposé il y a 11 ans
    Meta dispose de 30 jours pour cesser d'utiliser le nom Threads de la société qui l'a déposé il y a 11 ans, "il s'agit d'une bataille classique entre David et Goliath".

    Dans ce qui est un nouveau cas d'une petite entreprise poursuivant un géant de l'internet pour avoir prétendument utilisé un nom de marque déposée, une société britannique de logiciels a indiqué à Meta qu'elle avait 30 jours pour cesser d'utiliser le terme Threads pour sa dernière plateforme de médias sociaux au Royaume-Uni, car elle est propriétaire de la marque déposée.

    Threads Software Limited indique que ses avocats ont informé Meta qu'ils demanderont une injonction aux tribunaux si la société mère de Facebook continue d'utiliser le nom Threads après l'expiration du délai de 30 jours. Threads est une plateforme de messagerie intelligente basée sur le cloud qui capture, transcrit et organise tous les messages numériques, les courriels et les appels téléphoniques d'une entreprise dans une base de données facilement consultable. Il est fourni par Threads Software Limited, et a été conçu et breveté en 2012 par JPY Ltd.

    Le service Threads fait l'objet d'une promotion active dans le monde entier depuis 2014 et, après la première vente commerciale aux États-Unis en 2018, JPY Ltd a créé une nouvelle société, Threads Software Ltd. Selon le communiqué de presse, elle a depuis accordé des licences à près de 1 000 organisations dans le monde entier, les ventes augmentant actuellement de 200 % par an.


    Il semble que Meta ait eu connaissance de Threads avant de lancer sa plateforme du même nom. Les avocats de l'entreprise ont fait quatre offres d'achat du domaine "threads.app" de Threads Software Ltd à partir d'avril 2023, qui ont toutes été refusées. Meta a annoncé Threads en juillet 2023, au moment même où l'entreprise britannique affirme qu'elle a été retirée de Facebook.

    "La décision de s'attaquer à une entreprise de 150 milliards de dollars n'est pas facile à prendre pour nous. Nous avons investi 10 ans dans notre plateforme, établissant une marque reconnue sous le nom de Threads. Notre entreprise est aujourd'hui sérieusement menacée par l'une des plus grandes sociétés technologiques du monde", a déclaré John Yardley, directeur général de Threads Software Ltd. "Nous sommes conscients qu'il s'agit d'une bataille classique entre David et Goliath avec Meta. Et s'ils pensent pouvoir utiliser le nom qu'ils veulent, cela ne leur donne pas le droit d'utiliser la marque Threads".

    Comme X, qui est poursuivi par une entreprise portant le même nom, Threads (ou fil) est l'un des termes utilisés par plusieurs organisations. Il s'agit notamment de la plateforme de football Thread et d'une plateforme de type Slack appelée Threads, créée par une start-up de San Francisco. Dans un domaine moins connexe, il existe également un film britannique de 1984 intitulé Threads, qui traite des conséquences d'une guerre nucléaire et qui a traumatisé de nombreux spectateurs.

    Threads de Meta a connu un grand succès après son lancement, attirant 100 millions d'utilisateurs en cinq jours seulement. Mais quelques semaines plus tard, il a été révélé que l'engagement des utilisateurs avait chuté de 70 % et que le temps moyen passé à utiliser les applications Android et iOS de Threads était passé de 19 minutes par jour à seulement quatre minutes. Malgré la baisse d'intérêt, de nouvelles fonctionnalités et l'intégration d'Instagram ont été ajoutées en août.

    Meta a également fait l'objet de plaintes pour violation du droit d'auteur depuis qu'elle a quitté Facebook en 2021. Ce changement a conduit une société appelée MetaX à intenter un procès pour violation de marque l'année dernière.

    Voici le communiqué de Threads Software :

    La société britannique de logiciels Threads Software Limited et ses avocats ont écrit aujourd'hui (30 octobre) à l'Instagram de Meta pour lui donner 30 jours pour cesser d'utiliser le nom Threads pour leur service au Royaume-Uni. Dans le cas contraire, Threads Software Limited demandera une injonction aux tribunaux anglais.

    Threads - une plateforme de messagerie intelligente fournie par Threads Software Limited - a été conçue et déposée en 2012 par JPY Ltd. Le service fait l'objet d'une promotion active dans le monde entier depuis 2014.

    En 2018, la première vente commerciale a été réalisée aux États-Unis, ce qui a conduit JPY Ltd à créer une nouvelle société, Threads Software Ltd. Depuis, elle a accordé des licences à près de 1 000 organisations dans le monde entier, les ventes augmentant actuellement de 200 % par an.

    À partir d'avril 2023, les avocats de Meta ont fait quatre offres d'achat du domaine "threads.app" de Threads Software Ltd. Chaque offre a été refusée. Il a été clairement indiqué à l'Instagram de Meta que le domaine n'était pas à vendre.

    En juillet 2023, l'Instagram de Meta a annoncé sa plateforme de médias sociaux "threads" et a supprimé Threads Software Limited de sa plateforme Facebook.

    John Yardley, directeur général de Threads Software Ltd, a déclaré : "S'attaquer à une entreprise de 150 milliards de dollars américains n'est pas une décision facile à prendre pour nous. Nous avons investi dix ans dans notre plateforme, établissant une marque reconnue sous le nom de Threads. Notre entreprise est aujourd'hui sérieusement menacée par l'une des plus grandes sociétés technologiques du monde."

    "Nous reconnaissons qu'il s'agit d'une bataille classique de David et Goliath avec Meta. Et même s'ils pensent pouvoir utiliser le nom qu'ils veulent, cela ne leur donne pas le droit d'utiliser le nom de la marque Threads."

    "Nous voulons qu'ils cessent d'utiliser le nom Threads avec effet immédiat. S'ils ne le font pas, nous demanderons une injonction aux tribunaux britanniques."

    À propos de Threads Software

    Threads est un service en nuage qui capture, transcrit et organise tous les messages numériques d'une entreprise (courriels et appels téléphoniques) dans une base de données facilement consultable.

    Les métadonnées des messages sont extraites pour créer automatiquement et intelligemment un carnet d'adresses spécifique à l'abonné, éliminant ainsi la nécessité de maintenir manuellement des répertoires de contacts et d'entreprises.

    Threads est capable de fournir des transcriptions de haute qualité en extrayant les données d'appel et de routage de la VoIP avec une résolution bien supérieure à celle de la plupart des systèmes d'enregistrement des appels. De plus, en traitant intelligemment les données des courriels, Threads peut appliquer un contexte vital aux appels téléphoniques et améliorer encore sa compréhension de la parole.
    Source : Threads Software

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Facebook s'est rebaptisé Meta le mois dernier, mais une société de PC déjà appelée Meta a quelque chose à dire à ce sujet, elle refuse de céder le nom pour moins de 20 millions de dollars

    Une société appelée Meta poursuit Meta pour s'être nommée Meta, la petite entreprise affirme que le changement de marque de Facebook a anéanti son activité

    Threads, le clone de Twitter développé par Meta, aurait perdu plus de 80 % de ses utilisateurs actifs quotidiens, après avoir attiré plus de 100 millions d'utilisateurs en 5 jours
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  10. #50
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    749
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 749
    Points : 53 007
    Points
    53 007
    Par défaut Meta pourrait finalement lancer Threads dans toute l'Europe en décembre
    Meta pourrait finalement lancer Threads dans toute l'Europe en décembre, Meta a choisi de se conformer à la réglementation sur les services en ligne établie par l'Union européenne.

    Pour introduire Threads dans les pays membres, Meta a choisi de se conformer à la réglementation sur les services en ligne établie par l'Union européenne. Comme le rapporte le Wall Street Journal, Meta a l'intention de lancer Threads dans toute l'Europe en décembre. Conformément aux politiques de l'UE, il donnera aux utilisateurs la possibilité d'accéder à la plateforme sans avoir à créer un profil.

    Threads, en tant qu'alternative à l'X toujours controversé, anciennement connu sous le nom de Twitter, a fait ses débuts dans le monde entier en juillet. Dès la première semaine, Threads a attiré 100 millions d'utilisateurs, bien qu'il ait connu un léger déclin depuis. Aujourd'hui, la plateforme détenue par Meta compte environ 73 millions d'utilisateurs actifs, soit nettement moins que les 365 millions d'utilisateurs de Twitter.

    Une expansion dans l'UE permettra sans aucun doute d'accroître l'engagement mondial de Threads, mais l'avenir nous dira à quelle vitesse et dans quelle mesure.


    En octobre, Mark Zuckerberg, PDG de Meta, a prédit que Threads pourrait atteindre un milliard d'utilisateurs au cours des prochaines années. Instagram, qui permet de créer rapidement un compte Threads, compte plus de deux milliards d'utilisateurs actifs, mais n'a atteint le milliard d'utilisateurs que huit ans après son lancement.

    Le responsable d'Instagram, Adam Mosseri, a également annoncé que la suppression de votre compte Threads n'entraînerait plus la suppression de votre compte Instagram associé - un autre point de discorde.

    Source : The Wall Street Journal

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Threads, l'alternative à X, débarque enfin sur le web : cette version ne dispose pas encore de toutes les fonctionnalités sur mobile comme éditer son profil ou envoyer un message privé

    L'utilisation de l'application Threads de Meta continue de chuter, avec une baisse de 79 %, malgré un démarrage record au cours des premières semaines de son lancement

    Meta lance sa nouvelle application de réseaux sociaux dénommée Threads pour rivaliser avec Twitter. Elle ne sera pour le moment pas disponible en Europe car incompatible avec le RGPD
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  11. #51
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 784
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 784
    Points : 50 390
    Points
    50 390
    Par défaut Threads, le concurrent de X développé par Meta, lance en Union européenne
    Threads, le concurrent de X développé par Meta, lance en Union européenne
    Après la mise sur pied d’une version compatible avec le Règlement Général sur la Protection des Données

    Marc Zuckerberg annonce le lancement de Threads en Union européenne après les USA et le Royaume-Uni (le 6 juillet dernier) et la sortie mondiale (le 7 juillet de l’année qui tire à son terme). Le retard pour l’Union européenne s’explique par la nécessité de la mise en conformité de l’application avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).

    Nom : 1.png
Affichages : 1357
Taille : 22,6 Ko

    Grosso modo, l’interface graphique est très inspirée de celle de Twitter. Des copies d’écran de l’initiative dénommée en interne « Project 92 » en attestent. Threads est basé sur Instagram et s'intègre à ActivityPub, le protocole décentralisé des médias sociaux. Cela permet en théorie aux utilisateurs d'emmener leurs comptes et leurs followers avec eux dans d'autres applications qui prennent en charge ActivityPub, y compris Mastodon.

    Selon des sources proches de Meta, le géant de la technologie s'était abstenu de déployer le service dans l'Union européene en raison de ce que l'entreprise estimait être un manque de clarté dans la Digital Markets Act de l’UE. En vertu de cette loi, les entreprises telles que Meta tombent sous le coup de restrictions sur la façon dont elles mélangent les données personnelles des utilisateurs.

    Sur quels axes Threads devait-il se mettre en conformité avec le RGPD ?

    Une analyse approfondie des pratiques de collecte de données de Threads a permis de révéler ce que l’application collecte comme informations personnelles sur les utilisateurs :

    Publicité de tiers :

    • Achats (Historique des achats)
    • Informations financières (autres informations financières)
    • Localisation (localisation précise, localisation approximative)
    • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
    • Contacts
    • Contenu de l'utilisateur (photos ou vidéos, contenu du jeu, autre contenu de l'utilisateur)
    • Historique des recherches
    • Historique de navigation
    • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
    • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
    • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)


    Publicité ou marketing du développeur :

    • Achats (historique des achats)
    • Informations financières (autres informations financières)
    • Localisation (localisation précise, localisation approximative)
    • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
    • Contacts
    • Contenu de l'utilisateur (photos ou vidéos, contenu du jeu, autre contenu de l'utilisateur)
    • Historique des recherches
    • Historique de navigation
    • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
    • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
    • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)
    • Autres données


    Analyse :

    • Santé et forme physique (Santé, forme physique)
    • Achats (historique des achats, informations financières, informations sur les paiements, autres informations financières)
    • Localisation (localisation précise, localisation approximative)
    • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
    • Contacts
    • Contenu de l'utilisateur (photos ou vidéos, données audio, contenu du jeu, assistance à la clientèle, autre contenu de l'utilisateur)
    • Historique des recherches
    • Historique de navigation
    • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
    • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
    • Informations sensibles
    • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)
    • Autres données



    Personnalisation des produits :

    • Achats (Historique des achats)
    • Informations financières (autres informations financières)
    • Emplacement (emplacement précis, emplacement approximatif)
    • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
    • Contacts
    • Contenu de l'utilisateur (photos ou vidéos, contenu du jeu, autre contenu de l'utilisateur)
    • Historique des recherches
    • Historique de navigation
    • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
    • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
    • Informations sensibles
    • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)
    • Autres données


    Fonctionnalité de l'application :

    • Santé et Fitness (Santé, Fitness)
    • Achats (Historique des achats)
    • Informations financières (informations de paiement, informations de crédit, autres informations financières)
    • Localisation (localisation précise, localisation approximative)
    • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
    • Contacts
    • Contenu de l'utilisateur (courriels ou messages texte, photos ou vidéos, données audio, contenu du jeu, assistance à la clientèle, autre contenu de l'utilisateur)
    • Historique des recherches
    • Historique de navigation
    • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
    • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
    • Informations sensibles
    • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)
    • Autres données


    Autres objectifs :

    • Achats (Historique des achats)
    • Informations financières (autres informations financières)
    • Emplacement (emplacement précis, emplacement approximatif)
    • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
    • Contacts
    • Contenu de l'utilisateur (photos ou vidéos, contenu du jeu, assistance à la clientèle, autre contenu de l'utilisateur)
    • Historique des recherches
    • Historique de navigation
    • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
    • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
    • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)
    • Autres données



    Des rapports de Sensor Tower et Similarweb font état de ce que le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens de Threads a chuté de plus de 80 % entre les mois de juillet et août de l’année qui tire à son terme. Les utilisateurs actifs quotidiens de Threads tournaient autour de 49 millions deux jours après le lancement. Le 1er août, ce chiffre était tombé à un peu plus de 9,6 millions. L'engagement avait également connu une en baisse par rapport à la période du lancement. Le temps passé sur l'application dans tous les marchés disponibles avait culminé le 6 juillet à environ 14 minutes par jour, mais ce temps avait ensuite chuté à seulement 2,3 minutes au 1er août.

    Source : Annonce du lancement de Threads en UE par Marc Zuckerberg

    Et vous ?

    Comment accueillez-vous le lancement de Threads en Union européenne ? Quelles attentes particulières avez-vous à formuler ?

    Voir aussi :

    Trolldi : Elon Musk contre Mark Zuckerberg, les premières images de leur entraînement au combat, Musk a été photographié en train de s'entraîner avec une ceinture noire de jiu-jitsu brésilien
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  12. #52
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    749
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 749
    Points : 53 007
    Points
    53 007
    Par défaut Comment Meta a construit l'infrastructure informatique pour Threads, avec ZippyDB et Async
    Comment Meta a construit l'infrastructure pour Threads, avec ZippyDB et Async, aussi connu sous le nom de XFaaS.

    Laine Campbell et Chunqiang (CQ) Tang, respectivement directeur de l'ingénierie de production et directeur de l'ingénierie logicielle chez Meta, ont expliqué comment Meta a construit l'infrastructure informatique de Threads. Parmi les composants essentiels, ZippyDB, le magasin de données clé/valeur distribué, et Async, la plateforme de fonctions asynchrones sans serveur bien nommée.

    Le 5 juillet 2023, Meta a lancé Threads, le nouveau produit de sa famille d'applications, qui a connu un succès sans précédent avec plus de 100 millions d'inscriptions au cours des cinq premiers jours.

    Nom : 0.PNG
Affichages : 119958
Taille : 235,3 Ko

    Une petite équipe d'ingénieurs a construit Threads en seulement cinq mois de travail technique. Alors que la mise en production de l'application était envisagée depuis un certain temps, l'entreprise a finalement pris la décision et a informé les équipes d'infrastructure de préparer le lancement avec seulement deux jours d'avance. La décision a été prise en toute confiance, les équipes d'infrastructure de Meta étant capables de tenir leurs promesses, compte tenu de leurs antécédents et de la maturité de l'infrastructure. Malgré les défis considérables à relever avec un délai minimal, les équipes d'infrastructure ont supporté la croissance rapide de l'application de manière exceptionnelle.

    L'évolution transparente que les utilisateurs ont connue en s'inscrivant par millions est le fruit de plus d'une décennie de développement de l'infrastructure et du produit. Il ne s'agissait pas d'une infrastructure spécialement conçue pour Threads, mais d'une infrastructure construite au cours de la vie de Meta pour de nombreux produits. Elle avait déjà été construite pour l'échelle, la croissance, la performance et la fiabilité, et elle a réussi à dépasser les attentes alors que Threads se développait à un rythme que personne n'aurait pu prédire.

    Une quantité énorme d'infrastructure est utilisée pour servir Threads. Voici des exemples de deux composants existants qui ont joué un rôle important : ZippyDB, le magasin de données clé/valeur distribué, et Async, la plateforme de fonctions asynchrones sans serveur bien nommée.


    ZippyDB : mise à l'échelle des espaces clés pour Threads

    Zoomons sur une partie de la couche de stockage, où ils ont exploité ZippyDB, une base de données clé/valeur distribuée qui fonctionne comme un service entièrement géré sur lequel les ingénieurs peuvent construire. ZippyDB a été conçue dès le départ pour tirer parti de l'infrastructure de Meta, et les espaces-clés qui y sont hébergés peuvent être augmentés ou réduits avec une relative facilité et placés de manière flexible dans n'importe quel nombre de centres de données. TAO, soutenu par MySQL, est utilisé pour le stockage du graphe social - on peut donc trouver les messages et les réponses de Threads directement dans cette pile. ZippyDB est la contrepartie clé/valeur de MySQL, la partie relationnelle de la pile de données en ligne, et est utilisé pour les compteurs, le classement/état des flux, et la recherche.

    Nom : 1.jpg
Affichages : 2269
Taille : 56,9 Ko

    La vitesse à laquelle on peut augmenter la capacité d'un espace-clé est rendue possible par deux caractéristiques essentielles : Tout d'abord, le service fonctionne sur un pool commun de matériel et est intégré dans le cadre global de gestion de la capacité de Meta. Dès qu'une nouvelle capacité est allouée au service, les machines sont automatiquement ajoutées au pool du service et l'équilibreur de charge intervient pour déplacer les données vers les nouvelles machines. On peut absorber des milliers de nouvelles machines en l'espace de quelques heures une fois qu'elles sont ajoutées au service. Bien que cela soit formidable, ce n'est pas suffisant car le temps de bout en bout pour approuver la capacité, éventuellement la drainer d'autres services et l'ajouter à ZippyDB, peut encore être de l'ordre de quelques jours. On doit également être en mesure d'absorber une augmentation de capacité dans un délai plus court.

    Pour permettre une absorption immédiate, les ingénieurs de Threads s'appuient sur la multi-location de l'architecture du service et sur ses fortes caractéristiques d'isolation. Cela permet à différents espaces-clés, dont les demandes de charge sont potentiellement complémentaires, de partager les hôtes sous-jacents sans s'inquiéter de l'impact sur leur niveau de service lorsque d'autres charges de travail fonctionnent à plein régime. Le pool d'hôtes dispose également d'une marge de manœuvre due à la capacité inutilisée des espaces clés individuels, ainsi que de tampons permettant de gérer les événements de reprise après sinistre. Ils peuvent actionner des leviers qui déplacent les allocations inutilisées entre les espaces-clés - en puisant dans les capacités inutilisées existantes et en laissant les hôtes fonctionner à un niveau d'utilisation plus élevé pour permettre à un espace-clé de monter en puissance presque immédiatement et de le maintenir sur un court intervalle (quelques jours). Il s'agit là de simples changements de configuration pour lesquels des outils et des automatismes ont été mis en place, car il s'agit d'opérations assez courantes au quotidien.

    Les effets combinés d'une forte multi-location et de la capacité d'absorber du nouveau matériel permettent au service d'évoluer de manière plus ou moins transparente, même face à une nouvelle demande soudaine et importante.


    Optimiser ZippyDB pour le lancement d'un produit

    Le protocole de resharding de ZippyDB permet d'augmenter rapidement et de manière transparente le facteur de sharding (c'est-à-dire le facteur d'échelle horizontale) d'un cas d'utilisation de ZippyDB sans aucun temps d'arrêt pour les clients, tout en maintenant des garanties de cohérence et d'exactitude complètes. Cela permet d'étendre rapidement les cas d'utilisation sur le chemin critique du lancement d'un nouveau produit sans aucune interruption du lancement, même si sa charge est multipliée par 100.

    Pour ce faire, on demande aux clients de hacher leurs clés dans des cartes logiques, qui sont ensuite mappées dans un ensemble de cartes physiques. Lorsqu'un cas d'utilisation se développe et nécessite un resharding, ils provisionnent un nouvel ensemble de shards physiques et installe un nouveau mappage de shard logique à shard physique chez les clients par le biais de changements de configuration en direct, sans temps d'arrêt. En utilisant des clés d'accès cachées sur le serveur lui-même, et une logique intelligente de migration des données dans les travailleurs de resharding de Threads, les ingénieurs sont alors en mesure de déplacer atomiquement une unité logique du mappage d'origine vers le nouveau mappage. Une fois que tous les blocs logiques ont été migrés, le resharding est terminé et ils suppriment le mappage d'origine.

    L'extension des cas d'utilisation étant une opération critique pour le lancement de nouveaux produits, les ingénieurs ont beaucoup investi dans la pile de resharding afin de nous assurer que l'extension de ZippyDB ne bloque pas le lancement des produits. Plus précisément, ils ont conçu la pile de resharding dans un modèle coordinateur-employeur afin qu'elle soit évolutive horizontalement, ce qui permet d'augmenter la vitesse de resharding en cas de besoin, par exemple lors du lancement de Threads. En outre, ils ont développé un ensemble d'outils d'opérateur d'urgence pour faire face sans effort à une croissance soudaine des cas d'utilisation.

    La combinaison de ces outils a permis à l'équipe de ZippyDB de répondre efficacement à la croissance rapide de Threads. Souvent, lorsque ils créent de nouveaux cas d'utilisation dans ZippyDB,ils commencent d'abord par une petite taille, puis ils redimensionnent au fur et à mesure de la croissance. Cette approche permet d'éviter le surprovisionnement et favorise une utilisation efficace de la capacité. Lorsque la croissance virale de Threads a commencé, il est devenu évident qu'on devait préparer Threads à une croissance de 100 fois en effectuant un resharding de manière proactive. Avec l'aide d'outils d'automatisation développés dans le passé, ils ont terminé le resharding juste à temps lorsque l'équipe de Threads a ouvert les vannes au trafic à minuit (heure britannique). Cela a permis aux utilisateurs de Threads de vivre une expérience agréable, alors même que le nombre d'utilisateurs montait en flèche.


    Async : L'évolution de l'exécution de la charge de travail pour Threads

    Async (également connu sous le nom de XFaaS) est une plateforme de fonctions sans serveur capable de reporter le calcul aux heures creuses, ce qui permet aux ingénieurs de Meta de réduire leur temps entre la conception de la solution et le déploiement de la production. Async traite actuellement des billions d'appels de fonctions par jour sur plus de 100 000 serveurs et peut prendre en charge plusieurs langages de programmation, notamment HackLang, Python, Haskell et Erlang.

    Nom : 2.jpg
Affichages : 2267
Taille : 33,2 Ko

    La plateforme fait abstraction des détails du déploiement, de la mise en file d'attente, de la planification, de la mise à l'échelle, de la reprise après sinistre et de la préparation, de sorte que les développeurs peuvent se concentrer sur leur logique commerciale de base et décharger Async du reste des tâches lourdes. En intégrant leur code dans cette plateforme, ils héritent automatiquement des attributs hyperscale. L'évolutivité n'est pas la seule caractéristique clé d'Async. Le code téléchargé sur la plateforme hérite également de garanties d'exécution avec des tentatives configurables, des délais de livraison, des limites de taux et des responsabilités en matière de capacité.

    Les charges de travail couramment exécutées sur Async sont celles qui ne nécessitent pas de bloquer l'expérience d'un utilisateur actif avec un produit et qui peuvent être exécutées de quelques secondes à plusieurs heures après l'action d'un utilisateur. Async a joué un rôle essentiel en offrant aux utilisateurs la possibilité de créer rapidement une communauté en choisissant de suivre sur Threads des personnes qu'ils suivent déjà sur Instagram. Plus précisément, lorsqu'un nouvel utilisateur rejoint Threads et choisit de suivre les mêmes personnes que celles qu'il suit sur Instagram, l'opération coûteuse en termes de calcul consistant à exécuter la demande de l'utilisateur de suivre le même graphe social dans Threads est effectuée via Async de manière évolutive, ce qui évite de bloquer ou d'avoir un impact négatif sur l'expérience d'accueil de l'utilisateur.

    Réaliser cette opération pour 100 millions d'utilisateurs en cinq jours a nécessité une puissance de traitement considérable. En outre, de nombreuses célébrités ont rejoint Threads et, à ce moment-là, des millions de personnes ont pu être mises en file d'attente pour les suivre. Cette opération et les notifications correspondantes se sont également déroulées en mode asynchrone, ce qui a permis de réaliser des opérations évolutives face à un grand nombre d'utilisateurs.

    Alors que le volume des tâches Async générées par l'intégration rapide des utilisateurs de Threads était supérieur de plusieurs ordres de grandeur aux attentes initiales, Async a gracieusement absorbé la charge accrue et les a mises en file d'attente en vue d'une exécution contrôlée. Plus précisément, l'exécution a été gérée dans des limites de taux, ce qui a permis d'envoyer des notifications et de permettre aux utilisateurs d'établir des connexions en temps voulu sans surcharger les services en aval qui reçoivent le trafic de ces travaux Async. Async a automatiquement ajusté le flux d'exécution en fonction de sa capacité et de celle des services dépendants, tels que la base de données de graphes sociaux, le tout sans intervention manuelle de la part des ingénieurs Threads ou des ingénieurs d'infrastructure.


    Quand l'infrastructure et la culture se rencontrent

    Le développement rapide de Threads en seulement cinq mois de travail technique souligne les forces de l'infrastructure et de la culture d'ingénierie de Meta. Les produits de Meta s'appuient sur une infrastructure partagée qui a résisté à l'épreuve du temps, permettant aux équipes de produits d'avancer rapidement et de mettre à l'échelle des produits réussis. L'infrastructure se targue d'un niveau élevé d'automatisation, garantissant que, à l'exception des efforts visant à obtenir une capacité à court terme, la redistribution automatique, l'équilibrage de la charge et la mise à l'échelle des charges de travail s'effectuent sans heurts et de manière transparente. Meta s'appuie sur une culture d'ingénierie rapide, dans laquelle les ingénieurs s'approprient fortement le projet et collaborent de manière transparente pour atteindre un objectif commun important, avec des processus efficaces qui prendraient des mois à être coordonnés par une organisation classique. Par exemple, la culture de gestion des incidents SEV a été un outil important pour les ingénieurs pour obtenir la bonne visibilité, l'attention et l'action dans les endroits où ils avaient tous besoin de coordonner et d'agir rapidement. Dans l'ensemble, ces facteurs se sont combinés pour assurer le succès du lancement de Threads.

    Source : Laine Campbell et Chunqiang (CQ) Tang, Meta

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Threads a attiré plus de 30 millions d'utilisateurs en 24 heures qui y ont publié plus de 95 millions de messages, malgré des défauts de conception et des problèmes de confidentialité

    Threads, l'alternative à X, débarque enfin sur le web : cette version ne dispose pas encore de toutes les fonctionnalités sur mobile, comme éditer son profil ou envoyer un message privé

    Threads atteint les 100 millions d'utilisateurs en 5 jours, devenant l'application à la croissance la plus rapide de tous les temps. Il a fallu deux mois à ChatGPT pour atteindre ce cap
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #53
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    749
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 749
    Points : 53 007
    Points
    53 007
    Par défaut Threads est désormais en plein essor, Threads compte plus de 130 millions d'utilisateurs actifs
    Threads est désormais en plein essor, le rival de X compte plus de 130 millions d'utilisateurs actifs et a triplé ses téléchargements en décembre 2023, d'après Mark Zuckerberg, PDG de Meta.

    Meta affirme que Threads compte désormais plus de 130 millions d'utilisateurs actifs. Le nombre de téléchargements quotidiens de Threads a triplé, atteignant 28 millions en décembre. En 2024, Meta restera concentré sur la poursuite du développement de la communauté Threads grâce à des fonctionnalités et des améliorations supplémentaires.

    Threads, l'application de conversation textuelle de Meta, continue de croître régulièrement, avec plus de 130 millions d'utilisateurs actifs mensuels, selon son PDG Mark Zuckerberg. Ce chiffre est en fait plus élevé que le pic atteint par Threads immédiatement après son lancement en juillet 2023.

    Lors de la récente conférence téléphonique sur les résultats de Meta, Mark Zuckerberg s'est dit optimiste quant à la capacité de Threads à poursuivre sur sa lancée grâce à des améliorations constantes et à la croissance du nombre d'utilisateurs. Il a noté que davantage de personnes utilisent activement l'application aujourd'hui par rapport à l'augmentation initiale lors de son lancement.

    En juillet dernier, Mark Zuckerberg avait de grandes ambitions pour Threads, prédisant qu'elle pourrait devenir la prochaine plateforme de Meta avec un milliard d'utilisateurs, aux côtés de Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger. Bien qu'il n'en soit qu'à ses débuts, Threads semble trouver ses marques. À titre de comparaison, X (anciennement connu sous le nom de Twitter) compte environ 550 millions d'utilisateurs actifs mensuels, d'après les chiffres communiqués par son propriétaire Elon Musk en septembre. Threads a encore du chemin à parcourir, mais Meta investit massivement pour que l'application prenne de l'ampleur.


    Dans les mois qui ont suivi le lancement, l'utilisation de Threads a diminué en raison de l'absence de fonctionnalités essentielles telles que la recherche par mot-clé et la prise en charge de plusieurs comptes. Cependant, Meta s'est empressé de combler ces lacunes et de développer les capacités de l'application. Ce regain d'attention semble porter ses fruits.

    L'ajout de fonctions d'édition, de messages vocaux, d'une découverte améliorée et d'autres fonctionnalités a permis de tripler le nombre de téléchargements quotidiens de Threads, qui a atteint 28 millions en décembre. L'expansion dans l'UE et l'augmentation de la pollinisation croisée avec les profils Instagram ont également stimulé la croissance.

    Pour l'avenir, le directeur financier de Meta a déclaré que l'entreprise restait concentrée sur la poursuite du développement de la communauté Threads grâce à des fonctionnalités et des améliorations supplémentaires en 2024.

    Source : Mark Zuckerberg, PDG de Meta

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Threads, le concurrent de X développé par Meta, lance en Union européenne, après la mise sur pied d'une version compatible avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD)

    Threads de Meta surpasse X, anciennement Twitter, en termes de téléchargements au troisième trimestre : une plongée en profondeur dans les dernières découvertes de DataAI

    Threads, le clone de Twitter développé par Meta, aurait perdu plus de 80 % de ses utilisateurs actifs quotidiens, après avoir attiré plus de 100 millions d'utilisateurs en 5 jours
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 27/02/2023, 10h33
  2. Comment lancer Word dans un thread séparé
    Par Tony49 dans le forum C++Builder
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/03/2009, 13h43
  3. Lancer un thread dans un ActionListener
    Par Pirokkk dans le forum AWT/Swing
    Réponses: 6
    Dernier message: 07/01/2008, 21h23
  4. lancer un thread dans un thread
    Par andromeda dans le forum Entrée/Sortie
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/07/2007, 00h29
  5. [Thread]Lancer mon programme toutes les 60 secondes?
    Par danje dans le forum Concurrence et multi-thread
    Réponses: 10
    Dernier message: 24/11/2005, 22h55

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo