IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Intelligence artificielle Discussion :

Des entreprises sont condamnées à 400 000 $ d'amendes pour avoir fait des déclarations trompeuses sur l'IA


Sujet :

Intelligence artificielle

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Novembre 2022
    Messages
    894
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2022
    Messages : 894
    Points : 14 782
    Points
    14 782
    Par défaut Des entreprises sont condamnées à 400 000 $ d'amendes pour avoir fait des déclarations trompeuses sur l'IA
    Le succès de l'IA a permis d'injecter énormément de capitaux sur le marché en un court laps de temps, un comportement similaire à celui observé en l'an 2000 avec la période des "dot com"

    Le succès liée au monde de l'IA a entraîné l'arrivée de tant de capitaux sur le marché en si peu de temps. Cela entraîne une longue liste d'effets pour les investisseurs ESG (Environnement, Social et Gouvernance).

    Un ancien vétéran de l'ESG a mentionné que le comportement d'aujourd'hui est très similaire à la notion observée en l'an 2000, lorsque le monde de la technologie s'est épanoui avec la période des "dot com".

    Des rapports ont prouvé que même les entreprises qui dévoilent des termes tels que l'IA dans le cadre de leurs bénéfices verront le prix de leurs actions augmenter considérablement.


    En mai de cette année, une course s'est engagée pour s'approprier une partie de cette période d'essor de l'IA, et les entreprises ont été chargées à bloc et sont entrées en mode turbo. Nombreuses sont celles qui épatent le marché avec une nouvelle série d'objectifs liés aux ventes qui surprennent même certaines des personnes les plus optimistes du secteur.

    Depuis lors, nous avons vu l'entreprise ajouter une hausse stupéfiante de 30 % à la valeur globale de sa part de marché, ce qui s'est traduit par des bénéfices atteignant 160 %.

    Ce type de développement permet réellement d'augmenter les fonds et de fournir le bon modèle pour réaliser les bonnes opérations.

    Pour vous donner un meilleur exemple de ce que cela signifie. Près de 1 300 fonds enregistrés par l'ESG représentent un chiffre stupéfiant de 20 milliards de dollars, uniquement pour NVIDIA. En outre, il existe même un sous-ensemble pour les gestionnaires de fonds qui effectuent des promotions liées à l'IA.

    Rappelons que NVIDIA met sur le marché des puces adaptées à l'ensemble du traitement de l'IA. Ce type de technologie est encore en cours de développement par d'autres géants de la technologie tels qu'Amazon, Alphabet et même Microsoft.

    Le marché de ces entreprises d'IA générative a la capacité d'augmenter sa croissance de plus de 40 % chaque année et pourrait atteindre 1 300 milliards de dollars au cours des dix prochaines années.

    Nom : artificial-intelligence-technology-futuristic-science.jpg
Affichages : 818
Taille : 78,6 Ko

    Aujourd'hui, l'Amérique tente de surmonter la crise massive liée aux banques régionales et s'habitue lentement mais sûrement à un environnement où l'économie continue de se fissurer sous la pression d'un nombre croissant de licenciements. C'est pourquoi le thème de l'investissement de croissance gagne en popularité au fil du temps.

    C'est comme si la tendance à l'IA avait surgi de nulle part et qu'avant même de s'en rendre compte, toutes les grandes entreprises technologiques s'étaient lancées dans une course pour l'intégrer et en tirer le meilleur parti.

    Mais cela ne signifie pas que les gens achètent à tour de bras. Les actions ne manquent pas et la menace d'une récession plane.

    Il ne faudra pas attendre longtemps avant d'assister à une augmentation considérable des produits d'IA sur le marché, mais il faudra faire preuve d'un comportement extrêmement sélectif. Il faudrait moins s'intéresser aux personnes qui produisent l'IA et plus à celles qui adoptent l'épreuve.

    Source : Bloomberg

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Trouvez-vous que ces informations sont crédibles et pertinentes ?

    Selon vous, l'afflux rapide de capitaux sur le marché de l'IA doit-il faire craindre une nouvelle bulle potentielle ?

    Voir aussi

    Un conseiller financier prévient qu'une bulle IA se forme, invitant les investisseurs à la prudence, tandis que ChatGPT gagne en popularité et que tout service qui comporte "IA" profite de son aura

    Emmanuel Macron annonce un investissement de 500 millions d'euros visant à faire de la France un pôle européen de l'IA, il veut des modèles d'IA français qui rivalisent avec ceux de Google et OpenAI

    L'essor de l'IA pourrait révéler la stupidité naturelle des investisseurs, L'IA serait un boom technologique aux conséquences imprévisibles, une révolution à double tranchant pour les marchés

    La fièvre ChatGPT incite les investisseurs à verser des milliards de dollars dans les startups d'IA sans business plan ou modèle économique viable

    Quand l'IA devient le sujet incontournable des appels aux résultats des grandes entreprises technologiques, les GAFA ont mentionné "IA" 168 fois lors des appels aux résultats du premier trimestre
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    Décembre 2019
    Messages
    370
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2019
    Messages : 370
    Points : 1 609
    Points
    1 609
    Par défaut
    Donc on est d'accord que le rallye des dotcom c'était une bulle, que le rallye du bitcoin c'était une bulle, que le rallye du métavers était une bulle, mais pour l'IA ils se sont vraiment pas loupé tout les jeunes se sont transformés en fan boy de l'IA et sont persuadés que le monde va changé suite à ça (spoiler alert : si il change ce sera uniquement en pire) et les capital risqueurs arrosent de blé une industrie qui était en train de se casser la gueule.

    Elle tombe à pic l'IA décidément...

    Quelle arnaque

  3. #3
    Membre averti
    Homme Profil pro
    autre
    Inscrit en
    Septembre 2015
    Messages
    185
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : autre

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2015
    Messages : 185
    Points : 425
    Points
    425
    Par défaut
    Les dotcom… intrinsèquement, il y avait de la valeur à tirer (Amazon, Google, Facebook… sont là pour le prouver), mais peut-être pas autant que les investissements ! Le bitcoin… j’avoue que la valeur intrinsèque m’échappe… je ne saisi pas tous. Le metaverse… d’une certaine manière, on en parle depuis Second Life ! Et depuis le soufflé a retombé…

  4. #4
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    512
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 512
    Points : 9 419
    Points
    9 419
    Par défaut Des entreprises sont condamnées à 400 000 $ d'amendes pour avoir fait des déclarations trompeuses sur l'IA
    Des conseillers en investissement paient le prix pour avoir vendu ce qui ressemblait beaucoup à des contes de fées sur l'IA
    ils sont condamnés à 400 000 $ d'amendes pour avoir dupé leurs clients

    La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis sévit contre les conseillers en investissement qui prétendent faussement utiliser l'IA. Elle a annoncé lundi avoir condamné les entreprises Delphia et Global Predictions à une amende totale de 400 000 dollars pour avoir trompé leurs clients en affirmant que leurs produits utilisaient l'IA pour améliorer les prévisions. Le régulateur a constaté que les entreprises ont exagéré ou menti sur leurs sites Web et leurs médias sociaux quant à l'utilisation de l'IA dans leurs activités. Cela révèle que certains entrepreneurs sont prêts à tout pour surfer sur la vague de l'IA et profiter de la bulle spéculative qui entoure la technologie.

    Il est évident que des progrès remarquables ont été réalisés ces dernières années dans le domaine de l'IA. Mais ce qui l'est moins, c'est la valeur intrinsèque de cette technologie, ce qui pose la question de savoir si l'IA est surévaluée ou sous-évaluée. À ce propos, des analystes financiers commencent à avertir que l'IA est en train de devenir une nouvelle bulle spéculative et que celle-ci est probablement pire que la bulle des dotcoms. Ils invitent les investisseurs et les clients à la prudence, mais le rapport d'enquête publié lundi par la SEC prouve que certains sont malheureusement déjà tombés dans le panneau.

    La SEC a condamné les conseillers en investissement, Delphia, basé au Canada, et Global Predictions, basé à San Francisco, pour avoir fait des déclarations fausses et trompeuses sur l'utilisation de l'IA et de l'apprentissage automatique dans leurs activités. Ces entreprises ont annoncé sur leurs sites Web et leurs médias sociaux qu'elles utilisaient des algorithmes d'IA et d'apprentissage automatique pour améliorer les stratégies d'investissement. Toutefois, la SEC a constaté que ces entreprises ne disposaient pas d'une technologie aussi avancée qu'elles le prétendaient ou qu'elles ne l'utilisaient pas autant qu'elles l'annonçaient.

    Nom : Capture d'écran 2024-03-19 121254.png
Affichages : 5217
Taille : 47,6 Ko

    « Nous avons constaté que Delphia et Global Predictions ont fait savoir à leurs clients et à leurs clients potentiels qu'ils utilisaient l'IA de certaines manières alors qu'en fait ils ne le faisaient pas. Nous avons constaté à maintes reprises que lorsque de nouvelles technologies apparaissent, elles peuvent susciter l'engouement des investisseurs ainsi que de fausses allégations de la part de ceux qui prétendent les utiliser. Les conseillers en investissement ne doivent pas induire le public en erreur en affirmant qu'ils utilisent un modèle d'IA alors que ce n'est pas le cas », a déclaré le président de la SEC, Gary Gensler, dans le communiqué.

    Delphia et Global Predictions ont été condamnés à payer respectivement 225 000 et 175 000 dollars d'amendes pour avoir induit leurs clients en erreur. La SEC accuse les deux conseillers en investissement de s'être livrés à "l'IA washing", un terme utilisé dans le domaine de l'IA pour décrire l'exagération des capacités d'apprentissage automatique. Par exemple, Delphia a affirmé que son système utilisait l'IA et l'apprentissage automatique pour intégrer les données des clients, une affirmation que la SEC a jugée fausse. Delphia n'utilisait l'IA ni dans l'analyse des données des clients ni dans ses processus d'investissement.

    « Delphia a déclaré qu'il utilisait l'IA et l'apprentissage automatique pour analyser les dépenses de ses clients de détail et les données des médias sociaux afin d'éclairer ses conseils en matière d'investissement, alors qu'en fait, aucune donnée de ce type n'était utilisée dans son processus d'investissement », a déclaré la SEC. Delphia a reçu des avertissements en 2021 et bien qu'il ait accepté de modifier ses pratiques, le cabinet ne s'est que partiellement conformé à la loi. La société a continué d'affirmer qu'elle utilisait les données de ses clients comme intrants d'IA, mais selon le rapport de la SEC, elle n'a jamais rien fait de tel.

    De son côté, Global Predictions a également fait de nombreuses déclarations sur l'IA, comme le fait d'être "le premier conseiller financier réglementé en matière d'IA". Toutefois, lorsque la SEC lui a demandé de prouver ces déclarations, l'entreprise n'a pas pu produire de documents à cette fin : « Global Predictions n'a pas non plus divulgué les conflits d'intérêts qui l'opposent aux personnes qui témoignent, a prétendu à tort qu'elle offrait des services de récupération des pertes fiscales et a inclus des termes inadmissibles dans son contrat de conseil, entre autres violations de la législation sur les valeurs mobilières ».

    La SEC a mis en garde les investisseurs contre les escrocs qui s'attaquent à ceux qui se laissent entraîner dans le dernier cycle de l'engouement pour l'IA. Selon Gurbir S. Grewal, directeur de la division de l'application des lois de la SEC, l'IA washing est un véritable danger pour les investisseurs. Il explique notamment : « alors que de plus en plus d'investisseurs envisagent d'utiliser des outils d'IA pour prendre leurs décisions d'investissement ou décident d'investir dans des entreprises qui prétendent exploiter son pouvoir de transformation, nous sommes déterminés à les protéger contre ceux qui se livrent à l'IA washing ».

    Grewal a menacé de représailles les personnes qui tenteront d'utiliser l'argument de l'IA pour vendre leurs produits aux clients, alors qu'elles ne disposent pas ou n'utilisent pas une technologie. « Comme les mesures d'application d'aujourd'hui le démontrent clairement au secteur de l'investissement, si vous prétendez utiliser l'IA dans vos processus d'investissement, vous devez vous assurer que vos déclarations ne sont pas fausses ou trompeuses », a-t-il déclaré. Les analystes financiers, comme le gestionnaire de portefeuille Apollo Global Management, avertissent depuis quelque temps déjà qu'une bulle de l'IA se forme.

    Lorsque le fabricant de puces d'IA Nvidia a franchi la barre des 2 000 milliards de dollars de capitalisation boursière, le gourou de la technologie, Dan Ives de Wedbush Securities, a prédit que la fête ne faisait que commencer pour les actions liées à l’IA. Cependant, l'économiste en chef d'Apollo Global Management, fondé entre autres par le milliardaire Marc Rowan, semble être du côté opposé de cette projection ; il a averti que les valorisations ont dépassé les excès de l’ère des dotcoms. Cathie Wood, gestionnaire de fonds chez ARK Invest, a décidé de réduire ses participations dans les actions de semiconducteurs liées à l’IA.

    Dans une note de recherche publiée dimanche, Torsten Sløk, partenaire et économiste en chef de la firme de gestion de patrimoine de Rowan, a déclaré : « les 10 premières entreprises du S&P 500 sont plus surévaluées aujourd’hui que ne l’étaient les 10 premières entreprises pendant la bulle technologique du milieu des années 1990 ». Joshua Brown, conseiller financier chez Ritholtz Wealth Management LLC, demande aux investisseurs de faire preuve de prudence. Entre-temps, les produits et services dont le nom comporte le terme "IA", y compris les chatbots tels que ChatGPT, continuent de gagner en popularité.

    « J'ai passé 25 ans à observer, négocier et investir sur le marché boursier. La répétition des motifs est incroyable. À chaque génération, nous voyons de nouvelles bulles, qui se forment lorsqu'une innovation arrive et que tout le monde s'enthousiasme pour l'avenir. La foule est emportée par une vague de folie, alimentée par les gains récents qu'ils ont vus pour eux-mêmes (ou pour les autres) et toutes les autres considérations passent par la fenêtre. Faites-moi entrer, je me fiche de comment, je ne peux pas manquer ça », a-t-il déclaré. L'explosion de la bulle de l'IA pourrait avoir des conséquences dévastatrices.

    Sources : communiqué de presse de la SEC, message de la SEC aux investisseurs en IA

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des agissements de Delphia et Global Predictions ?
    Ces amendes vont-elles dissuader ces cabinets de conseil de poursuivre leur duperie ?
    Quels impacts la condamnation de ces deux entreprises pourrait-elle avoir sur le marché de l'IA ?
    La bulle de l'IA va-t-elle continuer à s'agrandir ? Comment limiter les impacts de cette folie spéculative ?

    Voir aussi

    La révolution de l'IA serait la nouvelle révolution des cryptomonnaies, une analyse de Cory Doctorow

    Un conseiller financier prévient qu'une bulle IA se forme, invitant les investisseurs à la prudence, tandis que ChatGPT gagne en popularité et que tout service qui comporte "IA" profite de son aura

    De licornes à zombies : les startups technologiques sont à court de temps et d'argent et le nombre de dépôts de bilan augmente, certaines d'entre elles cèdent leurs activités pour des clopinettes

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 14/11/2005, 10h03
  2. Grandeur d'un bloc
    Par [BkM-) dans le forum Balisage (X)HTML et validation W3C
    Réponses: 4
    Dernier message: 10/11/2005, 21h06
  3. Grandeur d'un div
    Par krfa1 dans le forum Balisage (X)HTML et validation W3C
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/08/2005, 10h33
  4. Grandeur Police
    Par diaboloche dans le forum C++
    Réponses: 7
    Dernier message: 06/12/2004, 13h59
  5. Réponses: 5
    Dernier message: 06/08/2002, 20h08

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo