Google combine les yeux et les bras de robots physiques avec les connaissances et les capacités de conversation de chatbots virtuels pour aider ses employés à chercher des sodas et des chips

Les serveurs mécaniques, incarnent une percée de l'intelligence artificielle qui ouvre la voie à des robots polyvalents aussi faciles à contrôler que ceux qui effectuent des tâches uniques et structurées comme passer l'aspirateur ou monter la garde.

Les robots de Google ne sont pas prêts à être commercialisés. Ils n'effectuent que quelques dizaines d'actions simples et la société ne les a pas encore dotés de la fonction d'appel "OK, Google", familière aux consommateurs.

Bien que Google affirme poursuivre le développement de manière responsable, l'adoption pourrait finalement être bloquée en raison de préoccupations telles que le fait que les robots deviennent des machines de surveillance ou qu'ils soient équipés d'une technologie de chat pouvant donner des réponses offensives, comme Meta Platforms Inc et d'autres ont pu le constater ces dernières années.

Microsoft et Amazon poursuivent des recherches comparables sur les robots.

"Il faudra un certain temps avant que nous puissions vraiment avoir une idée précise de l'impact commercial direct", a déclaré Vincent Vanhoucke, directeur principal de la recherche en robotique chez Google.

Nom : FDVFGQ47PFNBLG4QVUBQ5GGNNQ.jpg
Affichages : 731
Taille : 448,5 Ko

Lorsqu'on lui demande d'aider à nettoyer un déversement, le robot de Google reconnaît que prendre une éponge est une réponse faisable et plus sensée que de s'excuser d'avoir créé le désordre.

Les robots interprètent les ordres donnés naturellement, évaluent les actions possibles en fonction de leurs capacités et planifient des étapes plus petites pour répondre à la demande.

La chaîne est rendue possible par l'injection dans les robots d'une technologie linguistique qui tire sa compréhension du monde de Wikipedia, des médias sociaux et d'autres pages web. Une IA similaire est à la base des chatbots ou des assistants virtuels, mais n'a jamais été appliquée à des robots de manière aussi étendue auparavant, a déclaré Google.

L'entreprise a dévoilé ses efforts dans un document de recherche en avril. Depuis, l'intégration d'une IA linguistique plus sophistiquée a permis de faire passer le taux de réussite des robots aux commandes de 61 % à 74 %, selon un article publié mardi sur le blog de la société.

Everyday Robots, une autre filiale d'Alphabet, conçoit les robots, qui, pour l'instant, se limitent à prendre des collations pour les employés.

Source : Google

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Le nouveau chatbot d'IA de Meta affirme que le PDG Mark Zuckerberg est "effrayant et manipulateur", l'agent conversationnel tient également des propos racistes et répand des théories du complot

Un ingénieur licencié par Google aurait affirmé que le chatbot d'IA est « plutôt raciste », et que l'éthique de l'IA chez Google est une « feuille de vigne »

L'IA a-t-elle mal tourné ? Un robot d'échecs à Moscou a cassé le doigt de son adversaire humain, un garçon de sept ans, ses parents envisagent de porter plainte

En remplaçant les avocats humains par l'IA, le système judiciaire chinois aurait économisé 45 Mds $ en frais entre 2019 et 2021, soit la moitié du total des honoraires des avocats en Chine en 2021