IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    1 215
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 1 215
    Points : 24 379
    Points
    24 379
    Par défaut Sage est accusé d'avoir usé de tactiques "musclées" pour forcer les clients à payer des abonnements logiciels
    Sage serait accusé d'avoir vendu des licences perpétuelles en sachant qu'elles seraient bientôt obsolètes,
    dans le même temps, SAP dit permettre aux clients de ne payer que ce dont ils ont besoin

    Le géant mondial de la comptabilité Sage est accusé d'avoir vendu des logiciels à tort après que des clients aient acheté des licences perpétuelles pour des produits qui, selon le fournisseur, doivent maintenant passer à un modèle d'abonnement pour des raisons techniques.

    Au début du mois, ceratins medias ont révélé que Sage conseillait à ses clients possédant des logiciels pour petites entreprises, Sage 50 Accounts et Sage 50cloud Accounts v26.2 (publié en 2020) ou moins, de passer à un modèle d'abonnement car ces logiciels utilisent Transport Layer Security 1.0 et 1.1, des versions obsolètes du protocole de sécurité.

    Nom : sag.jpg
Affichages : 51839
Taille : 20,2 Ko

    Sage a fait l'objet de critiques de la part de certains clients en raison des changements radicaux apportés à son modèle de licence logicielle qui, selon eux, les obligent à rembourser des produits qu'ils possèdent déjà ou à en perdre l'accès. Comme de nombreux fournisseurs, Sage tente de passer d'une licence perpétuelle à une licence d'abonnement. Cependant, ses méthodes sont lourdes et injustes, selon les clients.

    Dans un communiqué mis à jour le 12 juillet, Sage aborde le chemin de migration pour Sage 50 Accounts et Sage 50cloud Accounts v26.2 (publié en 2020) ou inférieur. Il s'agit de logiciels de comptabilité destinés aux entreprises comptant 100 employés ou moins. Sage fait valoir que, comme ces progiciels utilisent TLS 1.0 et 1.1 - des versions datées du protocole de sécurité - pour confirmer la conformité des licences, les clients devront migrer vers son modèle de licence par abonnement s'ils ont d'abord acheté une licence perpétuelle.

    « D'ici au 30 septembre 2022, nous désactiverons TLS 1.0 et 1.1 pour nos services restants, Auto Update et Sage License Server, conformément aux dernières normes industrielles. « Une fois la désactivation effectuée, toute personne utilisant Sage 50 Accounts ou Sage 50cloud Accounts v26.2 ou moins ne pourra plus accéder à son logiciel. »

    Cela, nous dit-on, laisse aux clients l'option de payer l'abonnement ou de faire face à la nécessité de saisir à nouveau leurs données dans un nouveau système. Les clients et les partenaires ont exprimé leur frustration face à cette décision. Un commentateur a déclaré : « Dans ce cas, Sage a pris la décision (probablement pour des raisons commerciales) de NE PAS développer une routine simple qui permettrait de continuer à utiliser la plupart de ses produits de bureau sous licence perpétuelle... mais ce n'est PAS une décision imposée à Sage ! ».

    Un représentant de Sage a déclaré : « Nous soutenons la décision de vous protéger, ainsi que vos données, afin d'éradiquer tout risque, qui pourrait être préjudiciable à votre entreprise. Nous contactons tous les clients impactés pour leur proposer des options, en aucun cas quelqu'un n'est obligé de migrer vers notre solution entièrement en nuage Sage Accounting. »

    Mais d'autres n'ont pas manqué de souligner que Sage 50cloud n'est pas un produit cloud, mais un produit de bureau ou de serveur avec une licence d'abonnement et une certaine connectivité en ligne. Selon eux, l'argument de Sage porte donc davantage sur la licence que sur l'hébergement.

    Sage n'offre pas aux clients la possibilité de patcher ou de mettre à jour leur logiciel sur une licence perpétuelle. Ceux qui n'auront pas opté pour une licence d'abonnement avant le 30 septembre perdront l'accès à leur logiciel et à leurs données, selon un communiqué. Cependant, les développeurs d'une autre plateforme Sage, Intacct, basée sur le cloud, ont été informés en mars 2018 qu'ils devaient « s'assurer que leur application est configurée pour négocier des connexions utilisant TLS 1.2 ou plus. »

    Le post de 2018 explique : « Une fois que Sage Intacct désactive la prise en charge de TLS 1.0 et 1.1, tout navigateur ou accès API provenant d'une ressource qui ne prend pas en charge TLS 1.2 ou supérieur échouera. » Les clients disposant de licences perpétuelles Sage 50 Accounts activées après cette date font valoir qu'ils ont effectivement été mal vendus au logiciel, car Sage savait qu'il n'était pas à jour avec le protocole de communication, savait qu'il devrait être mis à niveau, et Sage prévoyait de ne proposer cette mise à niveau que sur une licence d'abonnement.

    « Sage m'a vendu un logiciel sous licence perpétuelle en sachant qu'il ne serait plus valable dans un délai inconnu », a déclaré un client. Les utilisateurs de la version affectée de Sage 50 Accounts reçoivent une boîte de dialogue contextuelle leur indiquant de passer à la version 26.3 ou 27, mais lorsqu'ils essaient de télécharger le logiciel, seules les options d'abonnement sont disponibles.

    « Ils étaient parfaitement au courant de tout ce qui se passait. Ils nous demandent d'effectuer une mise à niveau et refusent de nous fournir le logiciel même vers lequel ils nous demandent d'effectuer cette mise à niveau », a déclaré le client. Dans les conditions générales de Sage qui accompagnent les achats de licences perpétuelles, il est dit que les utilisateurs sont en droit de s'attendre à ce que le logiciel soit utilisable pendant 15 ans, à condition de maintenir leurs systèmes à jour.

    Néanmoins, les clients continuent d'affirmer qu'ils seront moins bien lotis avec les licences d'abonnement, même avec les nouvelles offres. Une licence perpétuelle peut coûter 650 £ (environ 790 $) alors qu'un abonnement à Sage 50cloud Professional coûte 145 £ (176 $) par mois. Un abonnement à Sage 50cloud Standard coûte 72 £ (87 $) par mois. Les clients risquent d'avoir plus de mal à payer une licence d'abonnement après moins d'un an.

    Au début du mois, un porte-parole de Sage a déclaré : « TLS v1.0 et v1.1 est un protocole de sécurité utilisé dans toute l'industrie pour faciliter la confidentialité et la sécurité des données pour les communications sur Internet. La stabilité et la sécurité du protocole sont au cœur des préoccupations, et non son âge. La nécessité de passer à un nouveau protocole est survenue après le lancement de nos produits et après que l'Internet Engineering Task Force (IEFT) en ait officiellement découragé l'utilisation. »

    Ils ont ajouté : « Sage a communiqué avec ses clients à ce sujet, sur les mesures qu'ils devaient prendre et sur la manière dont nous pouvions les aider. Nous donnerons toujours la priorité à la sécurité de nos produits et protégerons les données des clients conformément aux dernières normes industrielles, aujourd'hui et à l'avenir. »

    À la question de savoir pourquoi Sage ne peut pas mettre à jour la v24 et les suivantes pour utiliser TLS1.2 pour vérifier les licences de logiciels, Sage répond : « Nous reconnaissons qu'en raison de ces modifications du protocole TLS, nos clients seront impactés de différentes manières. Fournir des correctifs temporaires n'est pas la solution la plus efficace dans ce cas, mais s'assurer que les systèmes fournis par Sage sont continuellement à jour est essentiel pour que les entreprises fonctionnent efficacement et en toute sécurité. Le changement requis est un processus simple pour les clients utilisant les dernières versions de notre logiciel, et nous sommes prêts à aider tous les clients à effectuer les changements afin qu'ils soient en sécurité et bénéficient de la meilleure expérience possible. »

    À la question de savoir si les clients allaient perdre l'accès à leurs données, un porte-parole a répondu : « Non. Nous avons communiqué avec les clients sur les options qui s'offrent à eux. Si le client effectue une mise à niveau vers une version compatible de Sage 50 Accounts, il continuera à accéder à ses données. S'il ne souhaite pas effectuer de mise à niveau, il peut exporter ses données avant la date limite de septembre. Nous sommes conscients que les clients seront touchés de différentes manières et notre équipe de contact clientèle est heureuse de discuter des besoins sur une base individuelle. »

    « Les plateformes logicielles sont construites de différentes manières et, en tant que tel, donner un préavis sur les changements à venir en termes de protocoles de sécurité et d'autres changements technologiques est une pratique standard.

    « La stabilité et la sécurité du protocole Transport Layer Security sont au cœur des préoccupations, et non l'âge de celui-ci. La nécessité de passer à un nouveau protocole est apparue après le lancement de nos produits Sage50 et après que l'Internet Engineering Task Force (IEFT) en ait officiellement découragé l'utilisation. Tout client disposant d'un contrat d'assistance ou d'un abonnement actif a accès à la dernière version sans frais. Nous sommes conscients que cela aura un impact sur les clients de différentes manières et notre équipe de contact client est heureuse de discuter des besoins sur une base individuelle. »

    Comme Sage, SAP est une entreprise qui conçoit et vend des logiciels, notamment des systèmes de gestion et de maintenance, principalement à destination des entreprises et des institutions dans le monde entier. Les logiciels SAP sont modulaires, adaptables et très diversifiés. Il permet aux clients de ne payer que ce dont ils ont besoin et de déterminer les solutions en fonction de leurs besoins, de la manière de déployer le logiciel et du type de licence.

    Modèles de licence SAP

    • Perpétuel : avec le modèle de licence perpétuelle, les clients sont autorisés à utiliser le logiciel de façon permanente moyennant une redevance unique et des frais annuels de maintenance/support. Habituellement, les licences perpétuelles sont utilisées pour le déploiement sur site et donnent des droits perpétuels sur une certaine quantité de logiciels ;
    • Abonnement : avec le modèle de licence d'abonnement, les clients paient annuellement pour avoir le droit d'utiliser le logiciel pendant une période déterminée, généralement de 3 à 5 ans. Le prix de l'abonnement couvre la licence et les frais d'assistance et de maintenance ;
    • cloud public : avec le modèle de licence de consommation, les clients paient en fonction de la consommation, sa licence à terme sans engagement annuel.

    Nom : SAPB.png
Affichages : 1819
Taille : 77,4 Ko

    Alors que Sage avec ses logiciels Compta & Facturation et Sage 50cloud Ciel met en avant des offres destinées aux TPE, SAP se positionne avec SAP Business One sur une proposition globale orientée TPE et PME.

    Là où SAP avance une solution globale de gestion commerciale, Sage scinde son offre pour s’adapter plus précisément aux besoins des entreprises. Qu’il s’agisse de Sage ou SAP, l’expérience utilisateur représente le cœur du service. Les logiciels de gestion commerciale sont intuitifs et l’intégration à votre système d’information facilitée par toute l’expertise de ces deux géants de l’édition.

    Les systèmes de planification des ressources d'entreprise (ERP) sont une décision déterminante pour la carrière de nombreux responsables informatiques. Pourtant, selon un expert qui suit les entreprises comme Sage et SAP, beaucoup de responsables informatiques ne prêtent pas suffisamment attention à la stratégie de ces entreprises.

    Source : Sage

    Et vous ?

    Selon vous, pourquoi choisir Sage ?

    Que pensez-vous du modèle de licences Sage ?

    Avez-vous une expérience avec les ERP ? Lequel ?

    Voir aussi :

    Freelances IT : les spécialistes SAP sont les plus demandés, suivis des professionnels du cloud et du développement Web, selon Club Freelance

    SAP a annoncé mardi qu'il se retirait de la Russie après 30 ans d'activités dans le pays, laissant les clients sur site sans support logiciel
    Images attachées Images attachées
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Consultant en Business Intelligence
    Inscrit en
    décembre 2021
    Messages
    535
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Business Intelligence

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2021
    Messages : 535
    Points : 885
    Points
    885
    Par défaut
    Bonsoir,

    Sage serait accusé d'avoir vendu des licences perpétuelles en sachant qu'elles seraient bientôt obsolètes, dans le même temps, SAP dit permettre aux clients de ne payer que ce dont ils ont besoin.

    Selon vous, pourquoi choisir Sage ?
    L'un n'est pas mieux que l'autre. tout dépend du besoin ... Après ce que fais Sage d'autres boites l'on fait ^^ Microsoft , Autocad , pour ne citer qu'eux. Fut une epoque une licence perpetuelle etait dispo. Maintenant c'est de plus en plus par abos.

    Que pensez-vous du modèle de licences Sage ?
    La licence perpetuelle peut etre bien dans le cas ou l'on est naturellement cloisonné dans un environnement (problématique de dev ou spécialisation par exemple).

    Avez-vous une expérience avec les ERP ?
    Oui .

    Lequel ?
    Prism, L4Gprogress et Infor M3

  3. #3
    Modérateur
    Avatar de grunk
    Homme Profil pro
    Lead dév - Architecte
    Inscrit en
    août 2003
    Messages
    6 653
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : France, Côte d'Or (Bourgogne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Lead dév - Architecte
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : août 2003
    Messages : 6 653
    Points : 20 004
    Points
    20 004
    Par défaut
    Cela, nous dit-on, laisse aux clients l'option de payer l'abonnement ou de faire face à la nécessité de saisir à nouveau leurs données dans un nouveau système.
    Il se savent en position de force. Un changement d'ERP pour une société un minimum conséquente ca coute une fortune, quand cela aboutie.
    Plus d'ERP = plus d'activité donc une grosse majorité préfère payer une licence un peu plus cher ou s'assoir sur leur licence perpétuelle plutôt que de prendre le risque de changer.
    Et évidemment , il est toujours très simple d'intégrer de nouvelle données , mais quand il sagit de sortir les données existante c'est souvent beaucoup moins facile.

    Dans ma société actuelle ca fait 1 an que le process de migration est engagé vers un nouvel ERP et c'est toujours pas fini ...
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

  4. #4
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Dév & consultant Sage X3
    Inscrit en
    décembre 2014
    Messages
    719
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Dév & consultant Sage X3

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2014
    Messages : 719
    Points : 848
    Points
    848
    Par défaut
    Sage 50 je n'appelle pas ça un ERP...

  5. #5
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 854
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 854
    Points : 61 316
    Points
    61 316
    Par défaut Sage est accusé d'avoir usé de tactiques "musclées" pour forcer les clients à payer des abonnements logiciels
    Sage est accusé d'avoir usé de tactiques "musclées" pour forcer les clients à payer des abonnements logiciels
    les nouveaux forfaits mensuels seraient plus coûteux que les licences perpétuelles

    Le fournisseur britannique de logiciels de comptabilité Sage est critiqué par les clients pour avoir apporté des changements radicaux à son modèle de licence logicielle qui, selon eux, les obligent à rembourser les produits qu'ils possèdent déjà ou à en perdre l'accès. Comme de nombreux fournisseurs, Sage tente de passer d'une licence à long terme à une licence d'abonnement afin de percevoir des revenus réguliers et de ne pas dépendre des nouveaux clients effectuant des achats ponctuels. Mais les clients de Sage affirment que "les méthodes de l'entreprise sont contraignantes et injustes".

    Sage est une société multinationale éditrice de logiciels dont le siège social se situe à Newcastle, en Angleterre. Elle est la plus grande société technologique cotée en bourse au Royaume-Uni. Les petites entreprises britanniques font confiance au logiciel Sage50 de la société pour la comptabilité, l'envoi de factures, le traitement des commandes et le paiement des impôts. Il s'agit de logiciels destinés aux entreprises de 100 employés ou moins. Mais ces derniers mois, Sage aurait poussé les clients à qui elle avait vendu des licences à long terme et à paiement unique pour le logiciel à souscrire des abonnements mensuels qui s'avèrent plus coûteux à long terme.

    Sage aurait menacé de désactiver leurs licences pour des raisons de sécurité, alors qu'elle n'avait aucun motif spécifique pour le faire dans ses conditions générales. « C'est un tas de conneries », a déclaré Kate Barton, propriétaire de l'entreprise britannique de trains miniatures Reeves 2000, qui a mis à jour pour la dernière fois son forfait à long terme en janvier 2019 pour une licence qu'elle pensait durer 15 ans. Elle doit maintenant payer 155 livres par mois pour l'abonnement mensuel. « C'est une image plus large de la façon dont les choses vont, où nous sommes forcés à un abonnement pour tout. C'est assez effrayant », a-t-elle déclaré.

    Nom : sage.jpg
Affichages : 1456
Taille : 25,5 Ko

    Billy Davies, qui dirige Birmingham Mailing Cases, un fabricant de tubes en carton, a payé 815 £ pour une licence à long terme de Sage50 en 2014, mise à niveau avec un autre paiement de 460 livres en janvier 2017. Mais en avril 2022, Sage l'a informé qu'il éteindrait son logiciel au 30 septembre, car les protocoles de sécurité par lesquels Sage vérifie les licences des utilisateurs sont obsolètes. Davies a déclaré qu'il s'est senti forcé d'accepter des paiements mensuels de 90 livres sur un modèle d'abonnement récurrent. Il a également rappelé que les prix de l'énergie de son entreprise étant déjà passés de 5 000 à 50 000 livres en un an.

    En effet, sous la direction du directeur général Steve Hare, l'accent mis par Sage sur les logiciels d'abonnement s'inscrit dans le cadre d'un plan visant à obtenir des revenus récurrents plus réguliers, ce qui rendrait la société moins vulnérable aux chocs de revenus pouvant résulter d'une dépendance excessive vis-à-vis des nouveaux clients effectuant des achats ponctuels. Les petites et moyennes entreprises qui en sont venues à compter sur les logiciels de Sage se sont plaintes au Financial Times que le passage à l'abonnement mensuel semblait n'être qu'un moyen d'augmenter le coût de ses forfaits, une affirmation que Sage dément.

    Les licences à long terme durent 15 ans, comme le stipulent les conditions générales de Sage. L'entreprise a déclaré que les conditions d'utilisation ne comportent rien de spécifique qui lui permette de désactiver le logiciel des clients dont la période de licence est encore longue. Mais elle a expliqué qu'elle agissait ainsi pour des raisons de sécurité afin de "protéger les données des consommateurs". La société a ajouté qu'un petit nombre de clients seront touchés, à moins qu'ils ne passent à un produit d'abonnement, car elle ne vend plus de licences à long terme. « Ces dépenses supplémentaires sont celles dont nous aurions pu nous passer », a déclaré Davies.

    Selon Sage, les abonnements mensuels offrent des avantages supplémentaires, comme la maintenance et les webinaires de formation. Mais les huit entreprises qui se sont entretenues avec le Financial Times ont déclaré qu'elles n'avaient pas besoin de ces fonctionnalités du cloud. « La comptabilité en partie double n'a pas beaucoup changé en quelques centaines d'années », a déclaré un client. Selon un rapport du quotidien économique, certains clients de Sage cherchent des moyens d'éviter la mise à niveau, par exemple en déconnectant leurs ordinateurs de bureau d'Internet, tandis que d'autres explorent d'autres fournisseurs.

    Toutefois, les difficultés liées au transfert des données comptables historiques vers un autre système font que de nombreux chefs d'entreprise pensent qu'ils n'ont pas d'autre choix que de rester avec Sage. « J'ai l'impression qu'on m'a forcé à passer au cloud computing », estime Ian Nelson, propriétaire de la société de comptabilité VFM direct2U, qui gère les comptes de plusieurs entreprises qui sont passées au cloud computing. Les logiciels d'abonnement basés dans le cloud fournissent des revenus plus fluides et réduisent le support que les entreprises doivent fournir aux clients utilisant des produits de bureau plus anciens.

    Ce modèle permet à Sage de s'aligner sur d'autres concurrents comme Xero et QuickBooks qui proposent des options d'abonnement aux clients. Sage a déclaré avoir "communiqué avec ses clients à ce sujet par le biais de différents canaux, plusieurs mois avant la date limite". « Nous avons également conseillé les clients sur les mesures qu'ils devaient prendre et sur la manière dont nous pouvions les aider », a déclaré le fournisseur. Afin de stimuler le nombre d'utilisateurs du cloud, Sage a offert des remises importantes allant jusqu'à un an d'abonnement gratuit aux clients qui rechignent à passer aux abonnements mensuels.

    Barton s'est vu proposer le remboursement de son forfait souscrit en 2019 et un an d'abonnement gratuit. Un client a déclaré que l'équipe du service clientèle de Sage lui avait envoyé une bouteille de vin lorsqu'il avait accepté une remise de six mois. « Chaque fois qu'ils appelaient, il y avait une offre légèrement meilleure », a déclaré Dave Clarke, directeur général de l'entreprise ATM Machine Tools de Wokingham, qui a finalement accepté une période gratuite de six mois après l'arrêt de son logiciel Sage50 en octobre. Sage n'a pas reconnu que l'augmentation des revenus récurrents était l'objectif de la suppression progressive du logiciel.

    Cependant, les actionnaires ont été soutenus par une hausse de 8 % du cours de l'action depuis le 30 septembre.  « Je les ai choisis. Je suis même actionnaire et, chose amusante, leurs actions ont augmenté depuis qu'ils ont fait cela. Cela ne change rien au fait que je ne pense pas que ce soit une bonne pratique commerciale », a déclaré un client concerné qui est également un investisseur de Sage.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de la suppression des licences à long terme par Sage ?
    Selon vous, quels impacts ces changements pourraient avoir sur les clients de Sage ?
    Pensez-vous que les abonnements mensuels sont plus avantageux que les licences à long terme ?
    Selon vous, quelle serait la meilleure solution pour les clients de Sage ?
    Doivent-ils continuer avec Sage ou changer de fournisseur de logiciels de comptabilité ?

    Voir aussi

    Sage serait accusé d'avoir vendu des licences perpétuelles en sachant qu'elles seraient bientôt obsolètes, dans le même temps, SAP dit permettre aux clients de ne payer que ce dont ils ont besoin

    Freelances IT : les spécialistes SAP sont les plus demandés, suivis des professionnels du cloud et du développement Web, selon Club Freelance

    SAP a annoncé mardi qu'il se retirait de la Russie après 30 ans d'activités dans le pays, laissant les clients sur site sans support logiciel

    France : les salaires du secteur IT ont connu de fortes hausses par rapport aux niveaux d'avant la pandémie, les développeurs SAP bénéficiant de la plus forte hausse de salaire en 2022 avec 31,6 %
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #6
    Membre régulier
    Profil pro
    Inscrit en
    février 2009
    Messages
    156
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2009
    Messages : 156
    Points : 107
    Points
    107
    Par défaut
    Sale Sage voleurs

  7. #7
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    août 2003
    Messages
    984
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Charente Maritime (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur

    Informations forums :
    Inscription : août 2003
    Messages : 984
    Points : 2 984
    Points
    2 984
    Par défaut
    Quand on vend des licences valides pour X années et que l'on revient dessus avant la fin, ça ne se fait pas.
    Pour les MAJ de sécurité importantes, selon moi c'est à Sage de prendre en charge ce point.

    S'ils veulent des revenus réguliers, il font payer la maintenance à ces clients là (one shot ou abonnement) à prix normal.

    Enfin, les actionnaires gagnent plus d'argent donc le système d'avant fonctionnait déjà. En dehors du cadre réglementaire, il y a peu d'évolutions sur les ERP je trouve donc il ne faut pas chercher à vendre du rêve non plus.

  8. #8
    Membre éclairé

    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2003
    Messages
    289
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2003
    Messages : 289
    Points : 687
    Points
    687
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    J'ai vu agir les vendeurs de Sage et effictivement il y a une culture de la vente agressive dans cette boîte.

    Mon manager et plusieurs autres étaient attaqués car nous utilisions un de leur logiciel sur des environnements de recette, peut-être à tort. Ils nous menaçaient d'audit, etc. alors même que nous étions en phase de négociation pour un nouveau produit chez eux. Je me disais qu'ils allaient perdre la négo en agissant comme ça, et bien non, la vente a été conclu. Cet article me fait bien penser à cet état d'esprit.

Discussions similaires

  1. Réponses: 6
    Dernier message: 24/09/2020, 18h05
  2. Apple est accusé d'avoir enfreint des brevets appartenant à Aqua Connect
    Par Stéphane le calme dans le forum Actualités
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/11/2017, 18h23
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 02/09/2017, 10h35
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 09/08/2017, 11h34
  5. Réponses: 4
    Dernier message: 17/04/2017, 21h36

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo