IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2019
    Messages
    1 895
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2019
    Messages : 1 895
    Points : 37 064
    Points
    37 064
    Par défaut La Russie clone Wikipédia, la censure et interdit l'original après avoir accusé le site de diffuser des infox
    La Russie punit de 15 ans d'emprisonnement les « fausses nouvelles »,
    Twitter et Facebook désormais bloqués en Russie

    En plus des hommes qui se battent sur le terrain, la guerre en Ukraine se déroule également sur deux autres fronts : la guerre cybernétique et la guerre de communication. Le Parlement russe a voté à l'unanimité vendredi pour approuver un projet de loi criminalisant la diffusion intentionnelle de ce que la Russie considère comme des informations « fausses ». Le règlement prévoit des amendes ou des peines de prison pour la diffusion de fausses informations sur l'armée, ainsi que des amendes pour les personnes qui appellent publiquement à des sanctions contre la Russie. Les tribunaux prononceront les peines les plus sévères pour les fausses nouvelles qui pourraient entraîner des conséquences graves.

    La Russie a déjà sévi contre les organes d'information et les plateformes sociales dans le cadre de son invasion de l'Ukraine, contestant les rapports de décès externes qui dépassent de loin son propre décompte et s'opposant aux descriptions de l'invasion comme une guerre plutôt qu'une « opération militaire spéciale. »

    Nom : bn.jpg
Affichages : 3245
Taille : 25,0 Ko

    L'agence de régulation des technologies et des communications Roskomnadzor a partiellement bloqué Facebook pour avoir prétendument restreint les comptes des médias d'État, puis a bloqué Twitter peu après. Elle a exigé que Wikipédia supprime des rapports prétendument faux sur les pertes parmi les troupes militaires russes et les civils ukrainiens, y compris les enfants, bien qu'elle n'ait pas semblé mettre à exécution sa menace de blocage.

    Plus récemment, elle a bloqué l'accès à la BBC et à d'autres sites d'information pour « atteinte à la stabilité et à la sécurité de la Russie », ce qui a conduit le média britannique à diffuser ses émissions sur ondes courtes. La BBC a ensuite annoncé qu'elle suspendait le travail de ses journalistes et de son personnel de soutien en réponse à l'adoption de la loi.

    Après le blocage de Facebook et une nouvelle loi drastique contre les médias indépendants, la population russe n’a désormais quasiment plus accès qu’aux discours officiels. Moscou filtre les informations disponibles en Russie. Comme toutes les guerres, celle que la Russie livre à l'Ukraine se déroule aussi sur les terrains de la communication et de l'information.

    « Cette législation semble criminaliser le processus de journalisme indépendant, a déclaré le directeur général de la BBC, Tim Davie, dans un communiqué. Notre service d'information BBC News en russe continuera à fonctionner depuis l'extérieur de la Russie. La sécurité de notre personnel est primordiale et nous ne sommes pas prêts à les exposer au risque de poursuites pénales simplement pour avoir fait leur travail. »

    Pour ceux qui en doutaient encore, la journée de ce mardi 1er mars l'a bien confirmé avec deux des derniers médias populaires d'information indépendante en Russie, Dojd TV et la radio Ekho Moskvy, dont les fréquences ont été coupées et les sites internet bloqués en Russie, sur décision du parquet général russe, au motif que ces médias parlaient de manière critique et en utilisant ce mot de la « guerre » en Ukraine, osant même évoquer les nombreux soldats tués sur le front. En Russie désormais, cela est considéré comme « une activité extrémiste et une incitation à la violence ». Le 3 mars, l'Écho de Moscou dénonce sur son site « une censure politique contraire à l'esprit de la Constitution russe ».

    À défaut de pouvoir marcher sur Kiev pour le moment, analyse Jane Wakefield de la BBC, les Russes semblent obsédés par l'idée de maîtriser ce qui se dit et surtout ce qui ne doit pas se dire sur cette guerre. « Si les "fakes news" entraînent des conséquences graves, une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à 15 ans menace », a déclaré la chambre basse du Parlement, appelée Douma en russe, dans un communiqué.

    La population russe s'informe aussi sur Internet et n'a jamais été complètement dupe de la propagande des chaînes officielles. Alors que le Kremlin s'en prend aux moyens de communication ukrainiens, l’Ukraine pour sa part appelle à une coupure totale d’Internet avec la Russie.

    En début de mois, des responsables ukrainiens ont demandé à l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), organisation clef dans le fonctionnement de l'internet, de déconnecter tous les sites russes du réseau informatique mondial. « Cher Monsieur le Président et Directeur général, en tant que représentant de l'Ukraine au GAC ICANN, je vous envoie cette lettre au nom du peuple ukrainien, vous demandant de répondre à un besoin urgent d'introduire des sanctions strictes contre la Fédération de Russie dans le domaine de la régulation des DNS, en réponse à ses actes d'agression envers l'Ukraine et ses citoyens », a écrit Nabok, Andriy, représentant de l'Ukraine à ICANN.

    Rappelons que tous les dispositifs connectés à l’Internet (ordinateurs, téléphones, portables et autres) possèdent un numéro unique appelé « adresse IP ». Cette adresse, à l’instar d’une adresse postale, permet d’envoyer des messages, des vidéos et autres paquets de données d’un point de l’Internet vers un dispositif identifié de manière unique par son adresse IP. La mission de l’ICANN étant de garantir un Internet mondial sûr, stable et unifié. L’ICANN coordonne ces identificateurs uniques à l’échelle mondiale.

    L'ICANN a rejeté mercredi la demande de Mykhailo Fedorov, vice-premier ministre ukrainien, de révoquer tous les domaines web russes, de fermer les serveurs racine DNS russes et d'invalider les certificats TLS/SSL associés en réponse à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Fedorov a formulé sa demande parce que l'assaut de la Russie a été « rendu possible principalement grâce à la machinerie de propagande russe qui utilise des sites Web diffusant continuellement de la désinformation, des discours de haine, encourageant la violence et cachant la vérité sur la guerre en Ukraine. »

    Dans une réponse publiée le 2 mars, Göran Marby, PDG de l'ICANN, a déclaré que son organisation est un organisme technique indépendant chargé de superviser le DNS et les identifiants uniques de l'internet mondial et qu'elle doit maintenir la neutralité. « L'ICANN est un facilitateur de la sécurité, de la stabilité et de la résilience de ces identifiants dans l'objectif d'un Internet unique, mondial et interopérable », a déclaré Marby.

    Alors que certains trouvent la demande de l’Ukraine de couper la Russie de l'internet mondial comme erreur stratégique pour la communication, certaines entreprises ont prêté une oreille favorable à la demande de l‘Ukraine. C’est par exemple le cas de Cogent Communications, le principal FAI américain à la Russie, qui décide d’interrompt ses services dans en Russie, invoquant une invasion non provoquée de l'Ukraine.

    La société américaine, Cogent Communications, est l'un des plus grands fournisseurs de dorsales Internet au monde et dessert des clients dans 50 pays, dont un certain nombre d'entreprises russes très en vue. « Malgré la récente demande de l'Ukraine de déconnecter la Russie de l'Internet mondial, la Russie reste en ligne. Toutefois, à partir de 17 heures GMT aujourd'hui, la Russie est connectée au monde par l'intermédiaire d'un opérateur de télécommunications international en moins », a déclaré l’entreprise.

    « Tous les ports et l'espace d'adresse IP fournis par Cogent seront récupérés à la date de résiliation. Pour tous les clients en colocation, votre équipement sera éteint et conservé dans le rack pour que vous puissiez le récupérer. S'il n'est pas récupéré dans les trente jours, l'équipement sera retiré du rack et stocké. Pour tous les clients de l'informatique utilitaire, vous n'aurez pas accès à vos serveurs après la résiliation du service. Les serveurs seront déconnectés et stockés par Cogent pour une période indéterminée », ajoute l’entreprise.

    La Russie entre dans sa phase de préparation active de déconnexion de l’Internet mondial, d’après ce que rapporte le média biélorusse Nexta qui publie des photos de documents officiels relatifs à la manœuvre. C’est de l’ordre du plausible quand on sait que Poutine avait déjà procédé à la signature de la loi Runet qui permet de déconnecter la Russie de l’Internet mondial et de la refermer sur son Internet souverain. C’est une espèce de grande muraille numérique à la chinoise dont le contexte actuel fait d’opération militaire en Ukraine et de sanctions à l’encontre de la Russie peut justifier.

    « Au plus tard le 11 mars, tous les serveurs et domaines doivent être transférés vers la zone russe. En outre, des données détaillées sur l'infrastructure réseau des sites sont collectées », indique Nexta. « La dictature a officiellement commencé. La Russie se rapprochera de la Chine dans presque tous les domaines. Les manuels d'histoire seront réécrits sur Internet et les gens seront totalement contrôlés », s’indigne un internaute.

    Dans une déclaration à l'agence de presse RIA Novosti, le régulateur a indiqué que certains médias avaient publié de « fausses informations » sur des sujets tels que « les méthodes d'exécution des activités de combat (attaques contre la population civile, frappes sur des objets d'infrastructure civile), le nombre de pertes des forces armées de la Fédération de Russie et de victimes parmi la population civile ».

    En plus de la BBC, les blocages concernent Voice of America et Radio Free Europe/Radio Liberty, radios financées par le gouvernement américain, le radiodiffuseur allemand Deutsche Welle et le site web Meduza, basé en Lettonie. Ils font tous partie des médias étrangers les plus influents et souvent critiques qui publient en russe.

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette décision criminalisant la diffusion intentionnelle de ce que la Russie considère comme de fausses nouvelles ?

    Selon vous, couper la Russie ou les Russes du reste du monde serait une bonne décision ?

    Voir aussi :

    Le principal FAI américain à la Russie interrompt ses services dans ce pays, invoquant une invasion non provoquée de l'Ukraine

    L'Ukraine fait pression pour débrancher la Russie d'Internet, les experts estiment que cela pourrait être un désastre

    La demande de l'Ukraine de couper la Russie de l'internet mondial a été rejetée, le fonctionnement de l'Internet n'est pas politisé répond l'ICANN

    La Russie entre dans sa phase de préparation active de déconnexion de l'Internet mondial et d'arrimage à son Internet souverain Runet sur le modèle chinois, d'après le média biélorusse Nexta
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    Octobre 2019
    Messages
    1 475
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : .
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2019
    Messages : 1 475
    Points : 5 785
    Points
    5 785
    Par défaut
    on est pas passé loin de ça chez nous avec la loi AVIA
    sinon on a une loi "contre la manipulation de l’information" avec des sanctions pouvant aller à 45000 euros , pas de prison apparemment. Une version très light des versions initialement prévu par LREM heureusement refusé.

  3. #3
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    Mai 2019
    Messages
    483
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Moselle (Lorraine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2019
    Messages : 483
    Points : 1 377
    Points
    1 377
    Par défaut
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    on est pas passé loin de ça chez nous avec la loi AVIA
    sinon on a une loi "contre la manipulation de l’information" avec des sanctions pouvant aller à 45000 euros , pas de prison apparemment. Une version très light des versions initialement prévu par LREM heureusement refusé.
    Les 45k max pour les fausses nouvelles ça date de 1881 cependant, loi sur la liberté de la presse.

  4. #4
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Inscrit en
    Juin 2012
    Messages
    43
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2012
    Messages : 43
    Points : 16
    Points
    16
    Par défaut La propagande occidentale et les responsables de la guerre
    Les gouvernements occidentaux corrompus, composés de menteurs, diffusent des mensonges en permanence sur tous les pays qui ne les suivent pas au pas.

    C’est donc normal que les Russes cherchent à se préserver de ces fauteurs de troubles que sont ces Européens et ces Américains.

    Commençons par nous occuper de la censure en occident (RT, etc…) et de nos gouvernements et médias de menteurs, car c’est l’Europe et les USA qui sont responsables de cette guerre :



    Pour rappel, c’est en France que le tribunal correctionnel de Toulon a condamné Michel-Ange Flori pour avoir caricaturé le président, président qui se disait pourtant lui-même pour le droit à la caricature…

  5. #5
    Modérateur
    Avatar de grunk
    Homme Profil pro
    Lead dév - Architecte
    Inscrit en
    Août 2003
    Messages
    6 691
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Côte d'Or (Bourgogne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Lead dév - Architecte
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : Août 2003
    Messages : 6 691
    Points : 20 227
    Points
    20 227
    Par défaut
    Citation Envoyé par zero_divide Voir le message
    Les gouvernements occidentaux corrompus, composés de menteurs, diffusent des mensonges en permanence sur tous les pays qui ne les suivent pas au pas.

    C’est donc normal que les Russes cherchent à se préserver de ces fauteurs de troubles que sont ces Européens et ces Américains.

    Commençons par nous occuper de la censure en occident (RT, etc…) et de nos gouvernements et médias de menteurs, car c’est l’Europe et les USA qui sont responsables de cette guerre :



    Pour rappel, c’est en France que le tribunal correctionnel de Toulon a condamné Michel-Ange Flori pour avoir caricaturé le président, président qui se disait pourtant lui-même pour le droit à la caricature…
    C'est marrant comme absolument tous les contenus complotistes/fakenewsiste/propagandiste utilise les même codes graphiques. Même pas besoin de cliquer sur la vidéo pour savoir que j'ai pas envie de la voir
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

  6. #6
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Inscrit en
    Juin 2012
    Messages
    43
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2012
    Messages : 43
    Points : 16
    Points
    16
    Par défaut Des ignares comme modérateur
    Citation Envoyé par grunk Voir le message
    C'est marrant comme absolument tous les contenus complotistes/fakenewsiste/propagandiste utilise les même codes graphiques. Même pas besoin de cliquer sur la vidéo pour savoir que j'ai pas envie de la voir
    Le plus triste, ça n’est pas ton ignorance crasse, ni ta tentative puérile de discréditer une personne avec qui tu n’es pas d’accord en enchaînant comme un hystérique les mots complotiste, propagandiste, etc. Non, c’est le fait de juger sans avoir regardé la vidéo, et de le dire publiquement, sans aucune honte.

    À une autre époque, un tel comportement immature t’aurait valu des railleries. S’arrêter sur des a priori suggérés par un esprit simple, quelle honte.

  7. #7
    Membre éclairé Avatar de seedbarrett
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2014
    Messages
    191
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2014
    Messages : 191
    Points : 795
    Points
    795
    Par défaut
    Citation Envoyé par zero_divide Voir le message
    À une autre époque, un tel comportement immature t’aurait valu des railleries. S’arrêter sur des a priori suggérés par un esprit simple, quelle honte.
    En effet, à une époque ou l'on se mangeait pas de la propagande russe en permanence via RT ou sputnik, c'était une époque sans LREM également et ses BOTS sur twitter. Une époque ou l'on était assez malin pour se rendre compte de la blague que c'est que dire que RT est une source d'information. Alors oui, maintenant qu'on en a bouffé on en a marre et on sait les reconnaitre. Après tout, on a très vite appris ado a reconnaitre les moment nationalistes les plus ridicules d'hollywood, pourquoi adulte on reconnaitrait pas celle du kremelin ? Ah, et que ce gouvernement ici soit débile n'empêche pas l'incompétence et la dangerosité russe.

    Ta vidéo, on veut pas la regarder. Parce que j'ai même pas cliqué dessus que j'ai l'impression qu'on va venir me parler de l'UPR dans la seconde.

  8. #8
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Janvier 2014
    Messages
    1 512
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2014
    Messages : 1 512
    Points : 5 768
    Points
    5 768
    Par défaut
    Michel Collon est considéré par plusieurs médias et sociologues comme un auteur complotiste.
    Apres il faut pas non plus s'étonner que ce qui est publié par un type qui s'appelle "Colon" ça soit de la m...

    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  9. #9
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Inscrit en
    Juin 2012
    Messages
    43
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2012
    Messages : 43
    Points : 16
    Points
    16
    Par défaut Comme des moutons
    Citation Envoyé par seedbarrett Voir le message
    En effet, à une époque ou l'on se mangeait pas de la propagande russe en permanence via RT ou sputnik, c'était une époque sans LREM également et ses BOTS sur twitter.
    La propagande a toujours existé, mais encore faut-il le prouver. Où sont les cas avérés de mensonges colportés par RT et Sputnik ? Pourquoi plus condamner les uns que les autres ? Ensuite, les mensonges Russes sont-ils plus nombreux que ceux colportés jusqu’à présent par les occidentaux ?

    Citation Envoyé par seedbarrett Voir le message
    Une époque ou l'on était assez malin pour se rendre compte de la blague que c'est que dire que RT est une source d'information. Alors oui, maintenant qu'on en a bouffé on en a marre et on sait les reconnaitre. Après tout, on a très vite appris ado a reconnaitre les moment nationalistes les plus ridicules d'hollywood, pourquoi adulte on reconnaitrait pas celle du kremelin ?
    Tu reconnais quoi, comment, sur quels critères ? Tu n’as qu’une source d’information, tu ne peux donc pas te faire ta propre idée. Tu es donc formaté sur la base renseignements qu’on t’autorise à avoir, via ce que les médias te répètent.

    Citation Envoyé par seedbarrett Voir le message
    Ah, et que ce gouvernement ici soit débile n'empêche pas l'incompétence et la dangerosité russe.
    Dangerosité Russe, oui, mais pas celle des Occidentaux (dont l’Europe et des USA) ?

    À oui, les gouvernements Occidentaux, qui ne cessent de mentir, ce sont les gentils, qui sèment la guerre dans le monde, qui pillent et détruisent les pays via notamment la spoliation et la pollution. Mais c’est juste de les croire aveuglément et sur parole.

    Quant à l’incompétence des Russes, elle reste à prouver.

    Citation Envoyé par seedbarrett Voir le message
    Ta vidéo, on veut pas la regarder. Parce que j'ai même pas cliqué dessus que j'ai l'impression qu'on va venir me parler de l'UPR dans la seconde.
    Une fois encore des impressions. Vous êtes formatés et agissez sur de simples impressions. Vous n’êtes plus capable de faire preuve d’esprit critique. Vous vous arrêtés là où on vous a appris à vous arrêter.

    Vous répétez ce que les médias colportent, et employés leurs mots, quitte à tenir des discours incohérents.

    Les médias occidentaux mentent en permanence en particulier lorsqu’il y a des conflits, et les exemples ne manquent pas. Pourtant vous continuez à les suivre aveuglément, tout en dénonçant la même situation dans les autres pays…

    Dans ce contexte, il est normal que la cohésion sociale en Occident se disloque, en particulier en France, puisque ses peuples n’agissent plus de manière rationnelle, mais seulement sur la base d’impressions véhiculées par les médias.

    • J’ai l’impression que les nationalistes sont tous les nazis, donc je ne les fréquente pas et tout ce qu’ils disent est inaudible.
    • J’ai l’impression que les gauchistes n’aiment pas la France et veulent l’offrir aux étrangers à cause d’une culpabilité historique, donc il faut les chasser des instances publics.
    • J’ai l’impression que les gilets jaunes sont des cons, donc je ne les côtoie pas et ne daignent pas leur parler.
    • J’ai l’impression que les Noirs et les Arabes sont des sauvages dangereux, donc je les tiens à distance.
    • J’ai l’impression que les Musulmans sont des ennemis de la nation, et des terroristes en puissance, donc il faudrait les chasser de la France.
    • etc…

    Mais à côté de ça, les gouvernements et les médias qui font preuve de mensonges, de trahisons, etc, c’est normal.

    Pour vous autres, il est donc tout à fait normal de ne pas s’en méfier, et d’avoir une bonne impression à leur égard, et de répéter en cœur que ceux qui dénoncent leurs méfaits sont des complotistes, etc…

    Je ne suis ni pour ni contre la Russie, ce que manifestement vous ne comprenez pas.

    La faute à votre vision manichéenne qui vous empêche de comprendre les nuances. De facto, vous cantonnez toute opposition dans le camps adverse.

    Pourtant, compte tenu des nombreux mensonges avérés, en particulier colportés par les pays occidentaux, une personne un minimum intelligente se doit de réfléchir par elle-même et de croiser les sources.

    Certes ça demande beaucoup de temps, mais au moins, la réflexion ne se base pas sur une seule source d’information notoirement corrompue depuis laquelle tout travail objectif est impossible. Mais alors quelles sources ? Les contradictions, les ouvrages et interventions de Jacques Baud, Roland Dumas etc, les documents révélés par la BBC, des gouvernements (https://www.rand.org/pubs/research_briefs/RB10014.html), des ONG, etc…

    C’est sûr que ce n’est pas à la porté de beaucoup de jeunes d’aujourd’hui (et des moins jeunes), biberonnés au Coca Cola, et s’engraissant comme des porcs devant Netfix qui n’ont ainsi plus le temps, ni le temps de cerveau disponible pour faire ce travail. Ah la paresse intellectuelle.


    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    Apres il faut pas non plus s'étonner que ce qui est publié par un type qui s'appelle "Colon" ça soit de la m...


    Une fois encore "ça doit être". Juste des impressions. Vous êtes bien conditionnés, et agissez tels des moutons. Vous allez là où on vous dit d’aller, et réagissez selon le conditionnement Pavlovien.

  10. #10
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    dessinateur projeteur
    Inscrit en
    Mars 2019
    Messages
    57
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 66
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : dessinateur projeteur
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2019
    Messages : 57
    Points : 91
    Points
    91
    Par défaut les "fausses nouvelles"
    Poutine fait tomber une chape de plomb sur ce que le peuple peut savoir ou pas.

    le peuple russe ne doit pas savoir que son dirigeant a infiltré des agents du FSB au Donbass pour fomenter une révolte armée des pro russes contre le gouvernement ukrainien, ni

    -que c'est une invasion en règle ,avec destruction des villes, tir ouvert sur les populations civiles,utilisation de missiles à sous missiles-interdits depuis pas mal d'années

    -que Poutine tire sur des hôpitaux ,tue les frères de sang des russes,subit de pertes importantes en personnel (camions -four crématoire-) a des pertes importantes en materiel

    - invoque des prétextes qui tombent l'un après l'autre..

    le jour où le peuple russe sait tout çà,il traitera Poutine comme Mussolini.


    détester les Russes?

    jamais de la vie!! ce sont des gens sympas. mais victimes d'un pouvoir dictatorial

  11. #11
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2019
    Messages
    1 895
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2019
    Messages : 1 895
    Points : 37 064
    Points
    37 064
    Par défaut La Russie menace Wikipedia d'amendes pour « fausses informations »
    La Russie menace Wikipedia d'amendes pour « fausses informations »,
    elle serait inondée de documents qui diffusent des informations inexactes au sujet de l'opération militaire en Ukraine

    Le régulateur russe des communications, Roskomnadzor, a déclaré le 5 mars qu'il souhaitait que Wikipédia supprime « la ressource contenant des informations inexactes d'intérêt public » sur la situation en Ukraine. Le régulateur a accusé Wikipedia d'héberger de fausses informations sur ce que la Russie appelle son « opération spéciale » en Ukraine et sur les actions des militaires russes également. Selon la loi russe, le propriétaire d'une ressource Internet qui ne supprime pas les informations illégales lorsque le Roskomnadzor le lui demande peut se voir infliger une amende pouvant aller jusqu'à 4 millions de roubles (48 120,30 dollars), a indiqué le régulateur.

    Début mars, le président Vladimir Poutine a signé une loi interdisant la publication de « fake news ». Les contrevenants s'exposent à des peines de prison pouvant aller jusqu'à 15 ans. L'adoption de cette loi a conduit un certain nombre d'organisations médiatiques occidentales à suspendre leurs reportages en Russie. Il serait interdit aux médias russes de décrire l'invasion de l'Ukraine comme une invasion ou une guerre ; l'euphémisme « opération militaire spéciale » est préféré.

    En mars, l'agence de régulation des technologies et des communications Roskomnadzor a partiellement bloqué Facebook pour avoir prétendument restreint les comptes des médias d'État, puis a bloqué Twitter peu après. Elle a exigé que Wikipédia supprime des rapports prétendument faux sur les pertes parmi les troupes militaires russes et les civils ukrainiens, y compris les enfants, bien qu'elle n'ait pas semblé mettre à exécution sa menace de blocage.

    Plus récemment, elle a bloqué l'accès à la BBC et à d'autres sites d'information pour « atteinte à la stabilité et à la sécurité de la Russie », ce qui a conduit le média britannique à diffuser ses émissions sur ondes courtes. La BBC a ensuite annoncé qu'elle suspendait le travail de ses journalistes et de son personnel de soutien en réponse à l'adoption de la loi.

    Le Parlement russe a voté à l'unanimité pour approuver un projet de loi criminalisant la diffusion intentionnelle de ce que la Russie considère comme des informations « fausses ». Le règlement prévoit des amendes ou des peines de prison pour la diffusion de fausses informations sur l'armée, ainsi que des amendes pour les personnes qui appellent publiquement à des sanctions contre la Russie. Les tribunaux prononceront les peines les plus sévères pour les fausses nouvelles qui pourraient entraîner des conséquences graves.

    Nom : Poutine2B.png
Affichages : 1972
Taille : 176,6 Ko

    La semaine dernière, Roskomnadzor a mis en garde Wikipedia contre la « désinformation des utilisateurs russes ». Dans un communiqué publié mardi, l'agence s'est plainte que « Wikipédia soit devenue une nouvelle ligne d'attaques informationnelles constantes contre les Russes ». « Les auteurs des articles publiés sur Wikipédia désinforment délibérément les utilisateurs de la ressource Internet avec de fausses informations, écrit l'agence. Dans les articles publiés sur la ressource, une interprétation exclusivement anti-russe des événements est promue. »

    Roskomnadzor établira un rapport sur une infraction administrative en vertu de l'article 13.41 du Code des infractions administratives contre le portail Internet Wikipedia pour avoir omis de retirer des documents trompeurs d'importance publique ainsi que d'autres informations interdites. Le 4 avril, Roskomnadzor, sur la base de la demande du bureau du procureur général de Russie, a envoyé une requête à l'administration de Wikipedia pour qu'elle retire immédiatement les informations trompeuses sur le sujet d'une opération militaire spéciale des forces armées russes en Ukraine visant à désinformer les utilisateurs russes.

    Selon la presse russe, Wikipédia a été inondé de documents qui diffusent des informations inexactes sur le sujet de l'opération militaire spéciale en Ukraine et les actions des forces armées de la Fédération de Russie. Wikipédia est devenu une nouvelle ligne d'attaque d'information constante sur les Russes.

    Ces derniers jours, l'armée russe a fait face à l'indignation pour les atrocités qu'elle aurait commises alors que les troupes évacuaient leurs positions près de la capitale ukrainienne de Kiev. Parmi les preuves, on trouve des corps de civils retrouvés dans les rues de la ville ukrainienne de Bucha. Le gouvernement russe affirme que les photos de Bucha ont été mises en scène par l'Ukraine. Les observateurs russes indiquent que les auteurs des articles publiés sur Wikipédia désinforment délibérément les utilisateurs de la ressource Internet avec des informations manifestement fausses. Les articles publiés sur cette ressource promeuvent une interprétation exclusivement anti-russe des événements.

    Auparavant, le Roskomnadzor avait déjà demandé à l'administration de Wikipédia de supprimer les informations trompeuses sur les événements en Ukraine. La demande de l'agence n'a pas été satisfaite par l'administration de la ressource Internet jusqu'à présent. Selon la législation russe, le propriétaire d'une ressource Internet qui ne retire pas les informations illégales à la demande de Roskomnadzor s'expose à une responsabilité administrative, comme dit précédemment, il peut s’agir d’une amende pouvant aller jusqu'à 4 millions de roubles pour les personnes morales (article 13.41 du code des infractions administratives de la Fédération de Russie).

    « Nous vous informons par la présente que, suite à une demande du Procureur Général de la Fédération de Russie ou son adjoint pour prendre des mesures visant à restreindre l'accès à la ressource d'information "ru.wikipedia.org" contient des informations diffusées en violation de la loi avec de faux rapports sur des actes de terrorisme ou autres informations trompeuses d'intérêt public diffusés sous le couvert de rapports crédibles qui met en danger la vie ou la santé de la santé et la propriété des citoyens, la menace d'une perturbation massive l'ordre public ou la sécurité publique ou une menace d'interférer avec ou la perturbation du fonctionnement des fonctions vitales », a déclaré Roskomnadzor.

    L'ordre, daté du 28 mars exige le blocage des informations liées à « l'invasion russe de l'Ukraine », ce qui semble décrire précisément cette situation. Cependant, selon le Kremlin, cette page contient de « faux rapports » d'actes de terrorisme et de fausses informations « distribuées sous l'apparence de messages fiables. » La page représente une « menace ou une atteinte à la vie » et pourrait conduire à une « violation massive de l'ordre public », ajoute l'avis.

    Voici, ci-dessous, la procédure de restriction de l'accès à l'information appliquée par le régulateur russe :

    • Roskomnadzor, sur la base de la demande du Procureur général de la Fédération de Russie ou de son adjoint, Rosnadzor envoie immédiatement aux opérateurs de services de communication fournissant un accès à Internet ( opérateur de télécommunications) ;
    • une demande visant à prendre des mesures pour restreindre l'accès aux ressources d'informations sur laquelle sont affichées des informations diffusées en violation de la loi ;
    • l'opérateur de télécommunications est tenu de restreindre l'accès à la ressource d'information sur laquelle se trouve l'information diffusée en violation de la loi.


    Voici, ci-dessous, la procédure à suivre pour répondre à cet avis par les opérateurs de services de communication :

    • le fournisseur d'hébergement ou la personne qui héberge la ressource d'information susmentionnée sur Internet doit : immédiatement après la réception de cet avis informer le propriétaire de la ressource d'information de la nécessité de retirer immédiatement les informations diffusées en violation de la loi ;
    • à l'expiration d'un délai de 24 heures à compter de la réception du présent avis, de restreindre l'accès à ladite ressource d'information en cas de refus ou d'inaction de l'utilisateur ;
    • le propriétaire d'une ressource d'information est tenu, dans les 24 heures suivant la réception d'une notification de l'hébergeur ou de toute autre personne mentionnée ci-dessus, de retirer les informations diffusées en violation de la loi.

    Roskomnadzor est également en conflit avec YouTube, l'une des rares plateformes occidentales encore accessibles en Russie. Le 29 mars, Roskomnadzor a déclaré que YouTube « est devenu l'une des principales plateformes participant à la guerre de l'information contre la Russie. » Le gouvernement ne s'est pas seulement plaint de la désinformation supposée sur YouTube ; il a également exigé que YouTube réintègre les chaînes appartenant au gouvernement russe et aux médias russes financés par l'État. Le 11 mars, YouTube a fermé un certain nombre de chaînes appartenant à RT et à d'autres médias financés par l'État.

    Le mois dernier, le Belarus, l'un des plus proches alliés de la Russie dans l'invasion de l'Ukraine, a arrêté l'un des éditeurs les plus prolifiques de la version russe de Wikipédia. Il avait effectué plus de 200 000 modifications sur la version russe de Wikipédia en dix ans et avait participé activement à des débats sur des articles concernant l'invasion de l'Ukraine.

    Sources : Roskomnadzor (1, 2)

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    La Russie punit de 15 ans d'emprisonnement les « fausses nouvelles », Twitter et Facebook désormais bloqués en Russie

    Les professionnels de l'IT de Russie partent du pays en raison de leur sevrage des services en ligne via lesquels ils gagnent leur vie, selon l'Association russe des communications électroniques

    Le système russe de blocage des sites ne fonctionne pas et pourrait même s'effondrer, problème, l'équipement utilisé n'est pas installé sur les réseaux de tous les opérateurs

    Le principal FAI américain à la Russie interrompt ses services dans ce pays, invoquant une invasion non provoquée de l'Ukraine
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  12. #12
    Membre émérite
    Profil pro
    Inscrit en
    Juin 2009
    Messages
    920
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2009
    Messages : 920
    Points : 2 833
    Points
    2 833
    Par défaut
    D'un côté ça montre bien un des problèmes qui n'a pas encore été résolu sur Internet : comment respecter non pas "LA LOI", mais "LES LOIS" des différents états du monde entier (peu importe que les lois en question soient juste ou non).

  13. #13
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 598
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 598
    Points : 200 545
    Points
    200 545
    Par défaut La Wikimedia Foundation fait appel de l'amende russe pour des articles sur la guerre en Ukraine
    La Wikimedia Foundation fait appel de l'amende russe pour des articles sur la guerre en Ukraine,
    un tribunal de Moscou a qualifié sa couverture de désinformation

    La Fondation Wikimedia conteste la décision d'un tribunal russe selon laquelle il a violé les lois sur la désinformation dans des articles sur l'invasion de l'Ukraine. L'organisation a déposé son appel la semaine dernière, arguant que les articles contenaient « des connaissances bien documentées et vérifiées » et que la Russie n'avait pas juridiction sur la Wikimedia Foundation, qui opère à l'échelle mondiale.

    Le tribunal de Moscou a condamné Wikimedia à une amende de 5 millions de roubles (environ 84 000 euros) après une décision d'avril qui couvrait sept articles en russe, dont les invasions russes de l'Ukraine (2022), les crimes de guerre lors de l'invasion russe de l'Ukraine, le bombardement de l'hôpital de Marioupol et le massacre à Bucha. La décision faisait suite à une ordonnance de l'agence russe de technologie et de communication Roskomnadzor, ainsi qu'à l'adoption d'une loi sur les « fake news » qui imposait des sanctions pénales aux reportages de base sur l'invasion, notamment en faisant référence à des victimes et des crimes de guerre russes bien documentés ou en décrivant l’opération comme une guerre.


    Début mars, le président Vladimir Poutine a signé une loi interdisant la publication de « fake news ». Les contrevenants s'exposent à des peines de prison pouvant aller jusqu'à 15 ans. L'adoption de cette loi a conduit un certain nombre d'organisations médiatiques occidentales à suspendre leurs reportages en Russie. Il est interdit aux médias russes de décrire l'invasion de l'Ukraine comme une invasion ou une guerre ; l'euphémisme « opération militaire spéciale » est préféré.

    En mars, l'agence de régulation des technologies et des communications Roskomnadzor a partiellement bloqué Facebook pour avoir prétendument restreint les comptes des médias d'État, puis a bloqué Twitter peu après. Elle a exigé que Wikipédia supprime des rapports prétendument faux sur les pertes parmi les troupes militaires russes et les civils ukrainiens, y compris les enfants, bien qu'elle n'ait pas semblé mettre à exécution sa menace de blocage.

    Plus récemment, elle a bloqué l'accès à la BBC et à d'autres sites d'information pour « atteinte à la stabilité et à la sécurité de la Russie », ce qui a conduit le média britannique à diffuser ses émissions sur ondes courtes. La BBC a ensuite annoncé qu'elle suspendait le travail de ses journalistes et de son personnel de soutien en réponse à l'adoption de la loi.

    Le Parlement russe a voté à l'unanimité pour approuver un projet de loi criminalisant la diffusion intentionnelle de ce que la Russie considère comme des informations « fausses ». Le règlement prévoit des amendes ou des peines de prison pour la diffusion de fausses informations sur l'armée, ainsi que des amendes pour les personnes qui appellent publiquement à des sanctions contre la Russie. Les tribunaux prononceront les peines les plus sévères pour les fausses nouvelles qui pourraient entraîner des conséquences graves.

    Début avril, Roskomnadzor a mis en garde Wikipédia contre la « désinformation des utilisateurs russes ». Dans un communiqué, l'agence s'est plainte que « Wikipédia soit devenue une nouvelle ligne d'attaques informationnelles constantes contre les Russes ». « Les auteurs des articles publiés sur Wikipédia désinforment délibérément les utilisateurs de la ressource Internet avec de fausses informations, écrit l'agence. Dans les articles publiés sur la ressource, une interprétation exclusivement anti-russe des événements est promue. »

    Selon la presse russe, Wikipédia a été inondé de documents qui diffusent des informations inexactes au sujet de « l'opération militaire spéciale » en Ukraine et les actions des forces armées de la Fédération de Russie. La presse russe estime que Wikipédia est devenu une nouvelle ligne d'attaque d'information constante sur les Russes.

    Un tribunal d'instance de Moscou a enregistré le 15 avril des poursuites contre Wikimedia Foundation Inc. et Google concernant des refus de supprimer des contenus interdits en Russie. « Le tribunal a reçu deux protocoles d'infraction administrative pour Wikimedia Foundation Inc. et deux protocoles administratifs pour Google », a déclaré le tribunal.

    Selon le tribunal, Wikimedia Foundation Inc. et Google pourraient être tenus responsables en vertu du droit administratif russe et encourir des amendes pour avoir refusé de supprimer des informations incorrectes sur l'opération militaire spéciale en Ukraine, les appels à l'extrémisme contre les citoyens russes et d'autres choses.

    Plus tard le même mois, Wikimedia a été condamné à une amende de 5 millions de roubles. Selon la décision du tribunal de première instance, les informations sur Wikipédia sont considérées comme de la désinformation, ce qui présente un risque de désordre public de masse en Russie. En outre, la Cour a déclaré que la Fondation Wikimedia opère à l'intérieur du territoire russe et serait donc tenue de se conformer à la loi russe.

    Wikimedia Foundation est une organisation caritative à but non lucratif qui soutient l'infrastructure pour les opérations d'un certain nombre de projets Wiki de crowdsourcing multilingues, y compris Wikipédia.

    Google a également été condamné à une amende en avril et sa filiale russe a déclaré faillite après le gel de son compte bancaire pour non-paiement.

    Nom : russie.png
Affichages : 1424
Taille : 675,6 Ko

    « Cette décision implique que des informations bien documentées et vérifiées sur Wikipédia qui sont incompatibles avec les comptes du gouvernement russe constituent de la désinformation », a déclaré Stephen LaPorte, avocat général associé à la Wikimedia Foundation, dans un communiqué. « Le gouvernement cible des informations qui sont vitales pour la vie des gens en temps de crise. Nous exhortons le tribunal à reconsidérer en faveur des droits de chacun à l'accès au savoir et à la liberté d'expression. Il a déposé l'appel le 6 juin et le gouvernement russe aura la possibilité de répondre dans les semaines à venir ».

    Et Wikimedia de déclarer dans un communiqué :

    « Cette action s'inscrit dans une tendance croissante des entreprises et des sites Web à être invités à créer des entités juridiques dans le pays, plaçant ainsi les utilisateurs, le personnel et les équipements sous l'autorité du gouvernement russe, et facilitant la demande de suppression de contenu de leurs plateformes ».

    « En plus de faire valoir que la demande du gouvernement russe de supprimer des informations des projets Wikimedia constitue une violation des droits de l'homme, l'appel de la Wikimedia Foundation soutient que la Russie n'a pas compétence sur la Wikimedia Foundation. Décrire Wikipédia comme opérant à l'intérieur du territoire russe dénature la nature mondiale de son modèle. Wikipédia est une ressource mondiale disponible dans plus de 300 langues. Toutes ses éditions linguistiques, y compris Wikipédia en russe, sont accessibles à tous dans n'importe quel pays du monde ».

    « Wikipédia en langue russe est une deuxième version cruciale de l'histoire, écrite par et pour des russophones du monde entier qui donnent de leur temps pour mettre à la disposition de tous des informations fiables et vérifiées. Bloquer l'accès à Wikipédia en Russie empêcherait plus de 145 millions de personnes d'accéder à cette ressource d'information vitale. De plus, les articles signalés pour suppression respectent les normes de neutralité, de vérifiabilité et de sources secondaires fiables de Wikipédia pour garantir que les articles sont basés sur des faits. Ils sont bien documentés, y compris des citations à une variété de sources d'information établies. Les articles continuent d'être améliorés par les éditeurs bénévoles de Wikipédia du monde entier avec plus de sources et des informations à jour ».

    « La Wikimedia Foundation reste engagée à défendre le droit de chacun d'accéder librement et de partager les connaissances. À ce jour, nous n'avons respecté aucun ordre du gouvernement russe et continuerons de respecter notre mission de fournir des connaissances gratuites au monde ».

    Roskomnadzor a périodiquement demandé à Wikipédia de supprimer du contenu dans le passé, mais sa guerre contre Wikipédia – et d'autres sites Web – s'est intensifiée après l'invasion de l'Ukraine. Les bénévoles de Wikipédia ont également été confrontés à des défis en dehors de la Russie, notamment l'arrestation d'un rédacteur en chef en Biélorussie en mars.

    Source : Wikimedia

    Voir aussi :

    La Russie punit de 15 ans d'emprisonnement les « fausses nouvelles », Twitter et Facebook désormais bloqués en Russie
    Les professionnels de l'IT de Russie partent du pays en raison de leur sevrage des services en ligne via lesquels ils gagnent leur vie, selon l'Association russe des communications électroniques
    Le système russe de blocage des sites ne fonctionne pas et pourrait même s'effondrer, problème, l'équipement utilisé n'est pas installé sur les réseaux de tous les opérateurs
    Le principal FAI américain à la Russie interrompt ses services dans ce pays, invoquant une invasion non provoquée de l'Ukraine
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  14. #14
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    629
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 629
    Points : 11 455
    Points
    11 455
    Par défaut La Russie clone Wikipédia, la censure et interdit l'original après avoir accusé le site de diffuser des infox
    La Russie clone Wikipédia, la censure et interdit l'original après l'avoir accusé de diffuser des infox sur le conflit en Ukraine
    les articles du projet russe souffrent de nombreuses irrégularités

    La Russie a fini par créer son propre fork de Wikipédia après avoir exercé sans succès des pressions sur l'encyclopédie en ligne pour qu'elle se conforme aux lois russes sur la communication. La nouvelle version s'appelle Ruwiki et a copié tous les articles de Wikipédia en langue russe et les a strictement édités pour se conformer aux lois russes. Elle est décrite comme une encyclopédie en ligne censurée qui est régulièrement nettoyée des références aux "agents de l'étranger", des critiques du gouvernement et des rapports sur la torture dans les prisons. Son lancement a sonné le glas de la version originale de Wikipédia en langue russe.

    La Fondation Wikimédia a été confrontée ces dernières années aux pressions des autorités de régulation russes qui ont exigé qu'elle apporte des modifications à certains articles de Wikipédia en langue russe. Wikipédia a été accusée de diffuser des informations incorrectes sur le conflit en Ukraine, notamment en le qualifiant de "guerre" alors que les autorités russes exigent l'utilisation du terme "opération militaire spéciale". Roskomnadzor, le régulateur russe des technologies de l'information et des communications, a menacé d'interdire Wikipédia en langue russe, ce qui avait déclenché des téléchargements massifs à l'époque.

    Parallèlement, les Russes ont lancé un projet visant à cloner la version locale de Wikipédia dans le but de l'adapter aux règles de communication en vigueur dans le pays. C'est désormais chose faite. Selon les médias locaux, le 29 juin 2023, une version test du projet Ruwiki (Ruviki) a été mise à la disposition des utilisateurs. Cette version s'est révélée être une pâle copie de Wikipedia en langue russe, nettoyée de tout ce qui est interdit. Elle respecte fièrement la législation russe et est régulièrement nettoyée des critiques du gouvernement et des rapports sur la torture dans les prisons, les crimes de guerre, et bien d'autres.

    Nom : Capture d'écran 2024-04-30 171951.png
Affichages : 13597
Taille : 296,2 Ko

    Les nouveaux articles excluent également les mentions aux "agents de l'étranger". Il s'agit de la désignation que donne le gouvernement russe à toute personnalité ou entité qui exprime des opinions sur le gouvernement et qui est soutenue, financièrement ou autrement, par une nation extérieure. Parmi les agents de l'étranger les plus connus figurent une fondation créée par Alexei Navalny, un opposant russe décédé en prison en février, et Memorial, une organisation dédiée à la préservation de la mémoire des victimes de la terreur soviétique, qui a été liquidée en 2022. La direction de Ruwiki défend les choix du projet.

    « Ruwiki est une organisation russe et la Russie a ses propres lois », affirme Vladimir Medeyko, directeur de Ruwiki, à Novaya Gazeta Europe en juillet. Medeyko était à la tête de Wikimedia RU, le chapitre à but non lucratif de Wikimedia créé pour maintenir et surveiller les pages Wikipédia en langue russe, jusqu'à ce qu'il ferme ses portes en raison de pressions politiques à la fin de 2023. Ruwiki s'appuie directement sur les 1,9 million d'articles existants de Wikipédia en langue russe, mais les modifie automatiquement pour les rendre conformes à la législation russe. Medeyko a expliqué au journal comment le projet est édité.

    Medeyko a déclaré que le processus d'adaptation de Ruwiki commençait par la suppression de tout ce qui soulevait le moindre doute et impliquait ensuite "la consultation d'avocats". Il a ajouté qu'il estimait que Wikipédia avait des problèmes de "fiabilité et de neutralité", et que ces problèmes n'avaient fait que s'intensifier depuis le début de la guerre en Ukraine. Mais la fiabilité et la neutralité de Ruwiki sont remises en cause. De nombreuses sources ont signalé qu'il manque à Ruwiki environ 110 articles de Wikipédia sur la guerre. D'autres articles sur des sujets sensibles semblent avoir fait l'objet d'une réécriture excessive.

    Le designer graphique Konstantin Konovalov a calculé le nombre de caractères modifiés dans les articles de Ruwiki et a trié les données par thème. Il a constaté que 205 000 caractères avaient été modifiés dans les articles sur la liberté d'expression, 158 000 dans les articles sur les droits de l'homme, 96 000 dans les articles sur les prisonniers politiques et 71 000 dans les articles sur la censure en Russie. Le degré de modification des textes est variable. Ainsi, un article sur Navalny indique qu'il est un "blogueur" connu pour "son implication dans des activités extrémistes ou terroristes", plutôt que comme un "homme politique".

    L'article original de Wikipedia en langue russe utilise également le terme homme politique" pour décrire Navalny. Dans un article sur le livre "1984" de George Orwell, les censeurs de Ruwiki ont supprimé la section sur le ministère de la Vérité, que la page originale de Wikipedia en langue russe décrivait comme "falsifiant continuellement divers éléments d'information (statistiques, faits historiques)". L'article "Invasion russe de l'Ukraine" est devenu "Actions militaires en Ukraine (en 2022)". L'article original commence par décrire la chronologie de l'invasion et indique qu'elle a fait l'objet d'une "condamnation internationale".

    Mais l'article de Ruwiki, en revanche, commence par affirmer que la guerre a été entreprise pour "assurer la sécurité de la Russie" et "démilitariser l'Ukraine", et cite le président russe Vladimir Poutine dans la troisième phrase. Parmi les autres articles russes de Wikipédia qui ont été fortement censurés avant d'apparaître sur Ruwiki figurent des articles sur Evgeniy Prigozhin, dont la page a été modifiée pour supprimer une phrase concernant son recrutement de prisonniers russes pour combattre pour le groupe Wagner en Ukraine. Le compte Beginner6767 est responsable d'une grande partie des modifications sur Ruwiki.

    Certains rapports indiquent que ce compte a commencé à éditer des articles à la fin du mois de juin 2023, peu après le lancement de la version bêta de Ruwiki, et depuis lors, il aurait supprimé des informations objectives de plusieurs articles par jour. Parmi les autres articles rigoureusement censurés par l'utilisateur Beginner6767, on peut citer la page sur Anatoly Chepiga, l'officier du renseignement militaire russe, reconnu comme étant impliqué dans l'empoisonnement des Skripal, mais dont la page Ruwiki est curieusement silencieuse à ce sujet, et la page sur Dmitry Utkin, le défunt cofondateur du groupe paramilitaire Wagner.

    Deux autres comptes de censure très actifs sont Vakha87, qui édite des pages Ruwiki depuis septembre 2023, et Blurs, qui est actif depuis juillet 2023. Les modifications apportées par Vakha87 ont, entre autres, supprimé les descriptions de tortures infligées par les forces de l'ordre russes aux prisonniers, tandis que Blurs a édité des articles sur les sanctions, la région occupée de Zaporijia et le célèbre discours de Poutine à Munich en 2007, afin de s'assurer que l'article sur chaque page est aligné sur la position du Kremlin. Le plus souvent, les pages de Ruwiki sont nettement plus courtes que celles de Wikipédia.

    Les scandales sexuels et de plagiat des représentants russes, par exemple, sont souvent supprimés. L'article de Ruwiki sur la journaliste russe Anna Politkovskaïa, connue pour ses reportages sur la guerre en Tchétchénie et assassinée en 2006, est étonnamment plus court que son équivalent sur Wikipédia. Il ne mentionne qu'une seule fois l'interview qu'elle a accordée en 2004 à Ramzan Kadyrov, alors Premier ministre tchétchène, qui, selon l'article de Wikipédia, a menacé de l'abattre. Enfin, il convient de noter que Medeyko est un personnage controversé dans les cercles de Wikimedia depuis plusieurs années.

    Sur le LISTSERV Wikimedia-l, qui traite de la gouvernance internationale de Wikimedia, il a été accusé par Yaroslav Blanter, physicien russe et membre du comité d'arbitrage des litiges de Wikipédia, d'utiliser Wikipédia russe principalement (voire exclusivement) pour collecter de l'argent pour lui-même. « La communauté russe de Wikipédia, qui savait que Medeyko soutenait l'invasion russe de l'Ukraine et qui critiquait son activité de défense des intérêts de ses amis éditeurs rémunérés, était furieuse », a expliqué Blanter en 2023.

    « Vladimir Medeyko, qui a été le président de Wikimedia.ru, le chapitre russe de la Fondation Wikimedia, depuis sa création dans les années 2000, a annoncé hier qu'il lançait un fork de Wikipédia russe. Les médias à la solde du gouvernement russe, qui ont longtemps affirmé que Wikipédia était un projet antigouvernemental et anti-russe et devait être bloqué en Russie, ont soutenu l'initiative, commentant qu'il s'agissait exactement du début d'une encyclopédie progouvernementale qui remplacerait Wikipédia russe ».

    Source : Ruwiki

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous du fork russe de Wikipédia et de la fermeture de la version originale ?
    Comment qualifierez-vous ce projet ? Censure ou conformité aux lois russes sur la communication ?
    Que pensez-vous des allégations de certains groupes russes selon lesquelles Wikipédia est un projet anti-russe ?

    Voir aussi

    La Russie punit de 15 ans d'emprisonnement les « fausses nouvelles », Twitter et Facebook désormais bloqués en Russie

    La Wikimedia Foundation fait appel de l'amende russe pour des articles sur la guerre en Ukraine, un tribunal de Moscou a qualifié sa couverture de désinformation

    Le gouvernement russe a menacé de bloquer Wikimedia dans le pays, en raison de l'article relatif à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, déclarant que l'article diffusait de fausses informations

  15. #15
    Membre expérimenté Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
    Homme Profil pro
    db@
    Inscrit en
    Septembre 2021
    Messages
    469
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : db@

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2021
    Messages : 469
    Points : 1 349
    Points
    1 349
    Par défaut
    Est-ce qu'on s'attendait réellement à autre chose d'une dictature ?

  16. #16
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 856
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 856
    Points : 5 921
    Points
    5 921
    Par défaut
    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que developpez.com n'a pas à devenir un forum politisé qui met en avant la propagande des uns ou des autres!

  17. #17
    Membre expérimenté Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
    Homme Profil pro
    db@
    Inscrit en
    Septembre 2021
    Messages
    469
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : db@

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2021
    Messages : 469
    Points : 1 349
    Points
    1 349
    Par défaut
    Citation Envoyé par JackIsJack Voir le message
    Dommage que l'article ne cite pas une seule information décriée comme fausse par la Russie et qui le soit effectivement. Qui mange de la fausse information ? Je ne sais pas qui a tort ou raison, et peut-être que les deux ont tort, mais nous n'avons la manière de faire d'un peuple qui a raison... nous non plus.
    Est-ce que l'on a besoin de prouver quoique ce soit là où le dirigeant est un dictateur avéré : Poutine change les lois pour ne pas avoir à quitter le pouvoir depuis 25 ans, ses opposants sont mis de côté de façon plus ou moins drastiques, etc...
    Comment s'attendre ensuite d'une personne qui agit de la sorte d'être crédible ou que son pays propage des informations vraies, là où les organismes indépendants sont bâillonnés ?

  18. #18
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    Octobre 2022
    Messages
    16
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 48
    Localisation : Algérie

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2022
    Messages : 16
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Indifférent.
    Que pensez-vous du fork russe de Wikipédia et de la fermeture de la version originale ?
    Une bonne chose pour l'internet Russe.
    Comment qualifierez-vous ce projet ? Censure ou conformité aux lois russes sur la communication ?
    Dans un monde actuel où toutes les censures et violations sont généralisées au mépris du droit humain et international sur toute la planète, même par les pays qui se prévalent d'être des havres de démocraties ou des pays du droit humain, il serait très hypocrite et malhonnête intellectuellement de prendre parti et désigner un coupable, vu l'ampleur de cette déchéance humaine.
    Que pensez-vous des allégations de certains groupes russes selon lesquelles Wikipédia est un projet anti-russe ?
    Ils n'ont pas tort, vu ce qui se trouve sur ce site et vu qui contrôle ce site.

  19. #19
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Ingénieur en génie logiciel
    Inscrit en
    Juin 2012
    Messages
    873
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur en génie logiciel
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2012
    Messages : 873
    Points : 2 482
    Points
    2 482
    Par défaut
    il est question de la russie ici, mais wikipedia s'est fait mainte fois critiqué concernant certain sujet. On pourrait mentionner israel, la palestine.

    il y a une augmentation de la censure et diffusion d'infox partout et la france ne fait pas exception, il suffit de nombreux média en france sur le conflit palestiniens... malgré que cela a été validé par israel que c'était faux...certain média continue de dire qu'il y a eu des bébé brulé dans des fours

    le nerf de la guerre c'est le contrôle de l'information

  20. #20
    Membre chevronné
    Profil pro
    Inscrit en
    Décembre 2007
    Messages
    769
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2007
    Messages : 769
    Points : 2 125
    Points
    2 125
    Par défaut
    Le Wikipedia de base souffre aussi de nombreuse irrégularité notament a cause de l'intrusion des wokes dans la diffusion de l'information.

Discussions similaires

  1. Réponses: 8
    Dernier message: 15/01/2021, 15h38
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 21/11/2020, 14h25
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 25/01/2019, 11h26
  4. Bad Rabbit : le nouveau malware qui a frappé l'Ukraine et la Russie
    Par Stéphane le calme dans le forum Sécurité
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/10/2017, 16h23
  5. Pourquoi tant de visites d'Ukraine et de Russie?
    Par dev14 dans le forum Statistiques
    Réponses: 2
    Dernier message: 29/12/2014, 20h15

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo