IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Autres SGBD Discussion :

MariaDB va devenir une société cotée en bourse par le biais d'une fusion avec Angel Pond Holdings


Sujet :

Autres SGBD

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 395
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 395
    Points : 47 265
    Points
    47 265
    Par défaut MariaDB va devenir une société cotée en bourse par le biais d'une fusion avec Angel Pond Holdings
    MariaDB va devenir une société cotée en bourse par le biais d'une fusion avec Angel Pond Holdings Corporation
    la société est actuellement évaluée à 672 millions de dollars

    MariaDB Corporation Ab, qui vend la populaire base de données open source du même nom, a annoncé mardi qu'il a l'intention de devenir une société publique en fusionnant avec Angel Pond Holdings Corporation, une société d'acquisition à vocation spéciale (SPAC). La société de base de données a annoncé qu'elle a bouclé un récent tour de table de série D de 104 millions de dollars, qui servira de base à son projet d'introduction en bourse sur le New York Stock Exchange (NYSE). Le financement de série D valorise la société en tant qu'une "sous licorne" à 672 millions de dollars.

    MariaDB est un système de gestion de base de données (SGBD) open source édité sous licence GPL. La gouvernance du projet est assurée par la fondation MariaDB et sa maintenance par la société Monty Program AB, créateur du projet. De grandes organisations ont utilisé MariaDB au fil des ans pour stocker, gérer et manipuler des données dans leurs applications. En effet, MariaDB est apparu initialement comme un fork de MySQL, après que les créateurs de MySQL se sont inquiétés de son indépendance à la suite du rachat de MySQL par la société Sun Microsystems en 2008. Cette dernière a été à son tour rachetée par Oracle un an plus tard.

    Nom : mariadb-social-share.jpg
Affichages : 77164
Taille : 103,5 Ko

    À ce jour, MariaDB conserve une affinité étroite avec MySQL, et est considéré comme un "remplacement immédiat" pour les entreprises qui cherchent une alternative entièrement open source à MySQL. L'open source reste un argument de vente majeur pour les investisseurs et les entreprises, car il suscite généralement une forte adhésion de la part des développeurs - qui déterminent de plus en plus les décisions d'achat au sein des entreprises - tout en offrant aux entreprises un meilleur contrôle et une meilleure visibilité de leurs données. La société éditrice de MariaDB a maintenant annoncé son intention de devenir une entreprise publique.

    MariaDB entrera sur les marchés publics par le biais d'une SPAC existante cotée à la Bourse de New York (NYSE), appelée Angel Pond Holdings Corporation. Cette dernière a été créée par Theodore Wang, ancien partenaire de Goldman Sachs, et Shihuang "Simon" Xie, cofondateur d'Alibaba. Parallèlement à l'introduction en bourse, qui valorise MariaDB à 672 millions de dollars, la société a également obtenu 104 millions de dollars en financement de série D de la part d'investisseurs nouveaux et existants. À la clôture de la transaction, l'entreprise qui résultera de la fusion portera le nom de "MariaDB PLC" et sera dirigée par Michael Howard, actuel PDG de MariaDB.

    Pour rappel, un SPAC est essentiellement une société-écran qui lève des fonds, s'introduit en bourse, puis acquiert une société privée dans le but de la transformer en société publique, tout en évitant les procédures traditionnelles d'introduction en bourse. Les opérations de type SPAC sont devenues populaires ces dernières années, en partie pour se défendre contre la volatilité du marché, qui peut compliquer les premiers appels publics à l'épargne lorsque les entreprises tentent d'emprunter la voie traditionnelle. Selon les experts, ce type de transaction offre également une voie de sortie plus claire pour les investisseurs.

    Il permettrait aux entreprises acquises de s'introduire en bourse plus rapidement et à moindre coût, et de négocier leur valeur directement avec le SPAC. Toutefois, les régulateurs du gouvernement américain ont exprimé leur inquiétude quant au nombre croissant de transactions de type SPAC. Le président de la SEC, Gary Gensler, a déclaré en mai dernier que les SPAC soulevaient un certain nombre de questions de politique générale, comme la question de savoir si les investisseurs de détail sont protégés de manière appropriée et comment les SPAC s'inscrivent dans la mission de la SEC consistant à maintenir des marchés équitables.

    Faisant référence à une étude qui a révélé que "les coûts des SPAC ne sont pas supportés par les sociétés qu'ils rendent publiques, mais plutôt par les actionnaires des SPAC qui détiennent des actions au moment de la fusion avec les SPAC", Gensler a déclaré qu'il avait chargé le personnel de la SEC d'envisager d'éventuelles règles ou orientations concernant les SPAC. Plusieurs sociétés du secteur des bases de données auraient emprunté cette voie au cours des derniers mois pour entrer en bourse. Confluent, une société de traitement et d'analyse de données, est devenue une société publique de 11,4 milliards de dollars en juin.

    Hashicorp, une société d'infrastructure de cloud computing, est maintenant devenue une société publique d'environ 12 milliards de dollars après son entrée en bourse en décembre. Databricks, une société américaine de logiciels d'entreprise fondée par les créateurs d'Apache Spark, a levé 1,6 milliard de dollars en série H, ce qui lui a permis de partager le produit de l'opération. Mais Databricks continue d'alimenter les spéculations sur le moment où la société, évaluée à 38 milliards de dollars, pourrait entrer en bourse. En raison de l'inquiétude des régulateurs, l'on pourrait dire que MariaDB a obtenu son accord SPAC juste à temps.

    En somme, la bulle des SPAC est en train de se dégonfler pour un certain nombre de raisons, comme la réglementation imminente, la hausse des taux d'intérêt et les résultats décevants d'un certain nombre d'émissions de SPAC au cours de l'année écoulée. L'accord entre MariaDB et Angel Pond Holdings Corporation a été annoncé dans un document S-1 déposé auprès de la SEC (Securities and Exchange Commission) des États-Unis, qui indique que la transaction devrait avoir lieu au cours du second semestre 2022.

    En 2021, MariaDB a généré 34,7 millions de dollars de revenus, soit une croissance de 13 %, et a enregistré des dépenses de 52 millions de dollars. Il revendique 40,3 millions de dollars de revenus annuels récurrents, soit une croissance de 31 %. La société affirme que le coût total de possession sur trois ans pour faire fonctionner MariaDB s'élève à 28 000 dollars, contre 946 200 dollars pour une base de données Oracle - un nœud, deux sockets, 12 cœurs chacun.

    « Notre mission est de construire la base de données pour tous, en offrant un équilibre parfait entre simplicité et puissance brute, y compris un traitement transactionnel et analytique unifié pour les applications quotidiennes. Que les clients passent à l'open source ou au cloud, avec MariaDB, ils économisent jusqu'à 90 % du coût total de leurs bases de données », a déclaré Howard dans un communiqué.

    Sources : MariaDB, Document de l'IPO

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de l'introduction en bourse de MariaDB ?
    Selon vous, pour quelles raisons de plus en plus d'entreprises de l'open choisissent d'entrer en bourse ?

    Voir aussi

    MariaDB annonce la disponibilité immédiate de MariaDB Community Server 10.5, et offre gratuitement la puissance de l'analytique à des millions d'utilisateurs

    MariaDB SkySQL : La nouvelle mise à jour majeure de la base de données Cloud intègre les bases SQL distribuées pour garantir évolutivité et élasticité

    L'adaptateur MariaDB Direct Query Adapter désormais disponible et certifié pour Microsoft Power BI, les utilisateurs peuvent, à présent, explorer en temps réel sur des pétaoctets de données

    MariaDB publie un nouveau connecteur R2DBC qui s'appuie sur une programmation réactive avec la base de données dans le Cloud SkySQL
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Consultant en Business Intelligence
    Inscrit en
    décembre 2021
    Messages
    249
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Business Intelligence

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2021
    Messages : 249
    Points : 397
    Points
    397
    Par défaut
    Bonsoir,

    MariaDB va devenir une société cotée en bourse par le biais d'une fusion avec Angel Pond Holdings Corporation la société est actuellement évaluée à 672 millions de dollars

    MariaDB Corporation Ab, qui vend la populaire base de données open source du même nom, a annoncé mardi qu'il a l'intention de devenir une société publique en fusionnant avec Angel Pond Holdings Corporation, une société d'acquisition à vocation spéciale (SPAC). La société de base de données a annoncé qu'elle a bouclé un récent tour de table de série D de 104 millions de dollars, qui servira de base à son projet d'introduction en bourse sur le New York Stock Exchange (NYSE). Le financement de série D valorise la société en tant qu'une "sous licorne" à 672 millions de dollars.

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Cela devient "maladif" dans le secteur info de racheter des boites de type "fondation" . Maria DB n'échappe pas à la règle. Plus récemment en France dans une autre secteur . Genre Qwant à vendre : https://www.developpez.com/actu/3305...-de-la-France/ . Quid de boite comme Mozilla ? Open Office ? Libre Office ?

    Que pensez-vous de l'introduction en bourse de MariaDB ?
    C'est le début de la fin ... Maintenant on mercantilise même "l'open source" ... La je comprend pas ... Ou alors en faire un produit " de face" pour derrière revendre et refourguer un autre truc ?

    Selon vous, pour quelles raisons de plus en plus d'entreprises de l'open choisissent d'entrer en bourse ?
    Se font racheter plutôt ? Bah le modèle économique du "tout mercantile" les bouffe ...

    Tient Angel Pond Holdings Corporation : https://www.angelpond.com/pages_1/ , sont basés aux Iles Cayman et en Chine

  3. #3
    Membre extrêmement actif Avatar de darklinux
    Homme Profil pro
    Chef de projet en SSII
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    554
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 45
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chef de projet en SSII
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 554
    Points : 955
    Points
    955
    Par défaut L ' Open source n 'est pas gratuit
    Il fallait que cela arrive . Un logiciel open source est vu comme gratuite , ce qu ' il n ' a jamais été . Mais nous pris l ' habitude de ne plus payer . Sauf qu ' une fondation , qui est une entreprise comme une autre a des charges , paye des impôts . Oui l'entré en bourse ne feras hurlé que les membres de la CGT et les fans d ' Usul . C 'est pragmatique

  4. #4
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Consultant en Business Intelligence
    Inscrit en
    décembre 2021
    Messages
    249
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Business Intelligence

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2021
    Messages : 249
    Points : 397
    Points
    397
    Par défaut
    Bonjour,

    Citation Envoyé par darklinux Voir le message
    Il fallait que cela arrive . Un logiciel open source est vu comme gratuite , ce qu ' il n ' a jamais été . Mais nous pris l ' habitude de ne plus payer . Sauf qu ' une fondation , qui est une entreprise comme une autre a des charges , paye des impôts . Oui l'entré en bourse ne feras hurlé que les membres de la CGT et les fans d ' Usul . C 'est pragmatique
    Il serait interessant que les fournisseurs de solutions numériques, proposent des tarifs "ad vitam et ter man" . On sait pertinemment qu'un outil numérique évolue.

    Exemple si j’achète Access 2019 à 250 € . Je préfère cela qu'un abo tout les mois. Le problème de l'abo c'est la tacite reconduction automatique ... Beaucoup de consommateur se font avoir ... et considère que c'est de la fraude. Non une négligence de leur part.

    Après un tarif élevè permet aussi de fidéliser des utilisateurs dans le temps. Charge aux providers de solutions de jouer le jeu.

    Question de la gratuité, elle est nécessaire pour avoir un produit d'appel . Bien évidement il faut se rendre à une évidence, on aura pas la solution pro "gratuite" ... Faut pas fumer non plus

  5. #5
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Ingénieur avant-vente
    Inscrit en
    septembre 2020
    Messages
    342
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur avant-vente

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2020
    Messages : 342
    Points : 1 434
    Points
    1 434
    Par défaut
    Citation Envoyé par sanderbe Voir le message
    Il serait interessant que les fournisseurs de solutions numériques, proposent des tarifs "ad vitam et ter man" . On sait pertinemment qu'un outil numérique évolue.

    Exemple si j’achète Access 2019 à 250 € . Je préfère cela qu'un abo tout les mois. Le problème de l'abo c'est la tacite reconduction automatique ... Beaucoup de consommateur se font avoir ... et considère que c'est de la fraude. Non une négligence de leur part.
    Pour rebondir sur ce point, l'abonnement permet d'avoir des rentrées d'argent sans pour autant faire évoluer significativement son logiciel, et y ajouter de nouvelles fonctionnalités. C'est pour cela que les grands éditeurs (Microsoft, Adobe, etc...) ont choisi ce modèle en ajoutant des fonctionnalités cloud parfaitement dispensables pour faire passer la pilule.

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 03/04/2014, 23h29
  2. Réponses: 5
    Dernier message: 01/10/2012, 14h50
  3. Frais de gestion pour une Société de portage ?
    Par orafrance dans le forum Portage Salarial
    Réponses: 23
    Dernier message: 11/01/2010, 09h58
  4. Cession des droits d'auteurs à une société
    Par __ju__ dans le forum Structure
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/07/2006, 00h34
  5. Réponses: 11
    Dernier message: 12/01/2006, 18h01

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo