IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 135
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 135
    Points : 46 055
    Points
    46 055
    Par défaut Apple, Amazon et d'autres veulent empêcher le vote de la législation américaine sur le climat
    Apple, Amazon et d'autres soutiennent des groupes qui tentent de faire échouer la législation américaine sur le climat
    ce qui amène à s'interroger sur leur engagement envers une informatique verte

    Le concept du Green IT (informatique verte ou éco-TIC) pourrait être un coup de bluff de la part des entreprises technologiques les plus polluantes pour éviter que les gouvernements se mêlent de leurs affaires. Une récente analyse a révélé que des entreprises technologiques américaines de premier plan qui prétendent soutenir les mesures visant à lutter contre la crise climatique financent en coulisse des groupes d'affaires qui luttent pour saborder la législation historique sur le climat en cours d'étude au Capitole. Le projet de loi devrait permettre de faire un grand pas dans la réduction des gaz à effet de serre.

    Après que Joe Biden a ratifié à nouveau l'accord de Paris dans les premières heures suivant son investiture en janvier dernier, les démocrates viennent de déposer sur la table un nouveau projet de loi sur le climat. Le projet de loi "Build Back Better" prévoit des investissements transformateurs (environ 3,5 milliards de dollars) à l'échelle nécessaire pour répondre aux besoins du peuple américain. Selon les explications du gouvernement américain, il réduira les coûts pour les familles, créera des emplois bien rémunérés pour les travailleurs américains, et offrira l'une des plus grandes réductions d'impôts pour la classe moyenne de l'histoire.

    Nom : merlin_187521651_af659ebf-ee6e-469a-9b6a-8012b61acaf2-superJumbo.jpg
Affichages : 1867
Taille : 678,7 Ko

    Il prévoit également des investissements visant à réduire la pollution par le carbone dans le secteur du transport de surface - s'attaquant ainsi à la plus grande source d'émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports. Le projet de loi "Build Back Better" (également connu sous le nom de "paquet de réconciliation") est un changement de paradigme. Il touche tous les secteurs, notamment le secteur informatique qui est aussi un grand émetteur de gaz à effet de serre (GES). Comme avec toutes les lois, il y a des contestataires, mais ce qui est étonnant, c'est de voir des entreprises technologiques faire pression pour empêcher son vote.

    Le chef de file des démocrates au Sénat, Chuck Schumer, qualifie le projet de loi de "mesure climatique la plus importante de l'histoire des États-Unis". Cependant, les groupes de pression et les organisations d'entreprises se sont mobilisés pour s'opposer à l'adoption du projet de loi. Certaines des entreprises américaines les plus importantes, dont Apple, Amazon, Microsoft et Disney, soutiennent ces groupes de pression, malgré leurs propres initiatives en faveur de la lutte contre le changement climatique. Parmi les organisations d'entreprises qui font pression contre le projet de loi figurent la Chambre de commerce des États-Unis et Business Roundtable.

    L'analyse a été faite par le groupe de surveillance Accountable.US et rapportée pour la première fois par le média britannique The Guardian. « Les grandes entreprises aiment nous dire à quel point elles s'engagent à lutter contre la crise climatique et à construire un avenir durable. Mais derrière des portes closes, elles financent les groupes commerciaux de l'industrie qui se battent bec et ongles pour empêcher le plus grand projet de loi sur le changement climatique de tous les temps », a déclaré Kyle Herrig, président d'Accountable.US. L'analyse tente de montrer que leur prétendu engagement ne serait en effet qu'un écran de fumée.

    Selon l'analyse, Apple, Amazon, Microsoft et d'autres qui visent la neutralité en carbone n'ont pas réprimandé les groupes de pression et n'ont pas dit non plus qu'elles allaient revoir leurs liens avec ces groupes. « Se cacher derrière ces groupes louches ne met pas seulement en danger notre environnement, cela met aussi en péril la réputation de ces entreprises », a déclaré Herrig. La Chambre de commerce américaine a promis de « faire tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher que ce projet de loi de réconciliation, qui augmente les impôts et tue l'emploi, devienne une loi ». Ce groupe est reconnu pour avoir une grande influence.

    En fait, la Chambre de commerce des États-Unis est composée de dirigeants de Microsoft, Intuit, United Airlines et Deloitte. Ironie du sort, ces mêmes entreprises ont également exprimé leur inquiétude quant au changement climatique et ont fait diverses promesses par le passé pour réduire les émissions. À titre illustratif, Jeff Bezos, l'une des personnalités les plus riches du monde et l'ex-patron d'Amazon, a déclaré il y a peu que la crise climatique était "la plus grande menace pour notre planète", tandis que sa société Amazon a créé un engagement pour que les entreprises réduisent leurs émissions à zéro d'ici 2040.

    Microsoft a également promis d'être "neutre en carbone" d'ici 2040 et Disney a déclaré dernièrement qu'il travaille à n'utiliser que de l'électricité d'origine renouvelable. En outre, Business Roundtable, un autre groupe de dirigeants de grandes entreprises, dont Tim Cook d'Apple, Andy Jassy, PDG d'Amazon, et Sundar Pichai, PDG d'Alphabet, a exprimé sa profonde inquiétude à l'égard de ce projet de loi qui augmentera les impôts des plus riches. D'autres groupes de pression comprenant des membres de Disney, FedEx, Verizon, Johnson&Johnson, Dow et Goodyear, ont déployé des efforts considérables pour faire échouer le projet de loi.

    Le "Pharmaceuticals Research and Manufacturers of America", un groupe commercial comprenant Bayer et AstraZeneca, a également diffusé des publicités s'opposant au projet de loi. Notez que s'il était adopté, le projet de loi établirait un système d'élimination progressive des émissions du système électrique américain, prévoirait des paiements pour soutenir l'énergie nucléaire sans carbone et favoriserait l'adoption de véhicules électriques. Cela dit, le président américain et les démocrates se retrouvent dans une impasse. Et bien que le projet de loi a pris naissance en leur sein, le parti est divisé quant à sa nécessité.

    Le président Biden a besoin que tous les démocrates du Sénat approuvent le projet de loi pour qu'il soit adopté, mais des membres du Sénat comme le démocrate centriste de Virginie-Occidentale, Joe Manchin - qui reçoit une quantité importante de dons de l'industrie des combustibles fossiles - a déjà déclaré que le projet de loi "n'a aucun sens". La première tentative majeure de législation sur le climat semble donc proche de l'échec, blessant Biden politiquement et entravant les tentatives visant à inciter d'autres pays à prendre des mesures rapides lors des prochains pourparlers des Nations unies sur le climat en Écosse.

    « C'est une chance historique de mettre fin aux subventions allouées aux combustibles fossiles et d'investir dans un avenir vivable. Nous ne pouvons pas gaspiller cette opportunité d'adopter une législation significative sur le climat parce qu'il pourrait ne pas y en avoir d'autres », a mis en garde Lukas Ross, responsable du programme climatique aux Amis de la Terre.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des agissements des groupes technologiques ?
    Pensez-vous que le projet de loi a une chance de passer malgré cette forte pression ?
    Pensez-vous qu'un tel projet de loi passerait plus facilement en France qu'aux États-Unis ? Pourquoi ?

    Voir aussi

    Amazon annonce qu'il est devenu le plus grand acheteur d'énergie renouvelable au monde. L'entreprise estime pouvoir réduire à zéro les émissions de carbone de toutes ses activités d'ici 2040

    Des entreprises américaines demandent à Apple et à Amazon de mettre les travailleurs et la planète avant les profits, une approche approuvée par certains investisseurs

    Apple émet des obligations vertes d'une valeur de 1 milliard USD pour la seconde année consécutive

    Les actionnaires et des milliers d'employés d'Amazon tentent de convaincre la société d'abandonner les combustibles fossiles, mais en vain
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Analyste programmeur
    Inscrit en
    juin 2015
    Messages
    153
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste programmeur
    Secteur : Industrie Pharmaceutique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2015
    Messages : 153
    Points : 847
    Points
    847
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Apple, Amazon et d'autres soutiennent des groupes qui tentent de faire échouer la législation américaine sur le climat
    ce qui amène à s'interroger sur leur engagement envers une informatique verte

    Pardon, mais si ça vous "amène" à vous interroger sur l'éthique de ce genre d'entreprise, y va falloir s'accrocher pour la suite

  3. #3
    Membre extrêmement actif Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    3 810
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 58
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 3 810
    Points : 7 407
    Points
    7 407
    Par défaut
    C'est assez drôle en fait, que les législateurs montrent du doigt les entreprises pour leurs mensonges sur leur engagement contre le dérèglement climatique, alors même que depuis des décennies c'est exactement ce que font ces mêmes législateurs.
    Ne soyons pas dupes. Personne ne croit que les grosses entreprises ou les politiciens veulent faire quelques choses contre le dérèglement climatique.

    Pour les uns, c'est de la pub.
    Pour les autres des arguments électoraux.

    Ni plus, ni moins
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  4. #4
    Expert confirmé Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    mars 2014
    Messages
    1 351
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : mars 2014
    Messages : 1 351
    Points : 5 129
    Points
    5 129
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jesus63 Voir le message
    Pardon, mais si ça vous "amène" à vous interroger sur l'éthique de ce genre d'entreprise, y va falloir s'accrocher pour la suite
    Ces entreprises font du green washing mais dans un monde capitaliste et concurrentiel, le profit reste le maître-étalon surtout lorsqu'il y a de l'actionnariat en jeu. Pourtant la situation est urgente et demande un changement de mode de vie de toutes la planète. Et tous les chefs d'entreprise ont malheureusement la même attitude car le dérèglement climatique est le cadet de leur souci. Malheureusement.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  5. #5
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Analyste programmeur
    Inscrit en
    juin 2015
    Messages
    153
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste programmeur
    Secteur : Industrie Pharmaceutique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2015
    Messages : 153
    Points : 847
    Points
    847
    Par défaut
    Citation Envoyé par marsupial Voir le message
    Ces entreprises font du green washing mais dans un monde capitaliste et concurrentiel, le profit reste le maître-étalon surtout lorsqu'il y a de l'actionnariat en jeu. Pourtant la situation est urgente et demande un changement de mode de vie de toutes la planète. Et tous les chefs d'entreprise ont malheureusement la même attitude car le dérèglement climatique est le cadet de leur souci. Malheureusement.
    Justement, c'est parce que je vois fleurir ce genre d'articles comme si c'était quelque chose de nouveau que je dis cela. Surtout à propos des GAFAMs, qui ont une empreinte écologique colossale, mais qui font mine d'y faire quelque chose pour ne pas devoir payer les amendes qui leur incombent. Le greenwashing est une pratique infâme, qui leur permet (littéralement) d'acheter un droit de polluer.
    Dans l'idéal, et on sait que l'idéal n'est pas toujours possible, il faudrait une règle dynamique qui fixe un impôt écologique proportionnel entre la valeur ajoutée et une moyenne de plusieurs facteurs (Emploi de procédés polluants, obsolètes, surconsommation d'énergie ou usage d'énergies non-renouvelables, etc...). Le problème étant la déresponsabilisation des entreprises-mères, comme le faisait ouvertement Apple du temps de Jobs, qui se vantait de réclamer à ses sous-traitants un produit d'une qualité inégalée peu importe le procédé de fabrication. Si je me souviens bien il disait que ce "n'était pas son problème" et que c'était "la raison pour laquelle ils faisaient appel à des sous-traitants". (Issu d'une conférence donnée dans une classe d'économie, documentaire d'une heure sur Youtube avec quelques millions de vues)

    Pour moi, c'est tout l'inverse d'être éco-responsable, et ça devrait être sanctionné. Malheureusement, c'est très facile d'échapper aux sanctions quand on en a depuis des années. Entre les répercussions sur le prix final pour mitiger la sanction, délocalisations dans des pays légalement plus... tolérants (?), et autres fructueux vides juridiques, ces entreprises sont bien plus armées que l'on ne le pense. Et il ne faut certainement pas désolidariser la responsabilité sociétale d'une entreprise par rapport à ses sous-traitants sous prétexte qu'ils ne dépendent pas du même management; Être partenaire commercial, c'est affluer dans le sens de son contractant.

    Alors, il y a régulièrement des articles qui mentionnent des choses qui me paraissent connues et établies depuis au moins un lustre. Quelque part d'ailleurs, ça me fait peur de voir que ce n'est pas le cas; Ça veut dire que tout le mal que ces entreprises se donnent n'est pas vain. (Et nécessairement, ça ne va pas donc pas s'arrêter)

    Donc si vous n'êtes qu'"amenés" à vous interroger sur leurs responsabilités, il va falloir vous accrocher pour la suite, parce que ça risque de secouer un peu plus haha

    PS: J'ai conscience que c'est peut-être idéaliste comme proposition et que ce n'est certainement pas l'avis de tout le monde, mais c'est le mien Il y a probablement des personnes plus éclairées que moi sur le sujet qui diront l'inverse de ce que je dis. (J'attends cela avec impatience, je n'ai pas l'intention de rester idiot toute ma vie )

Discussions similaires

  1. Réponses: 14
    Dernier message: 13/06/2021, 19h51
  2. Réponses: 6
    Dernier message: 03/10/2020, 20h39
  3. Réponses: 3
    Dernier message: 29/07/2017, 14h23
  4. Empêcher la redirection de page après clic sur balise a
    Par simstef dans le forum Général JavaScript
    Réponses: 9
    Dernier message: 03/11/2008, 16h55

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo