Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Anonyme
    Inscrit en
    juin 2019
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Anonyme

    Informations forums :
    Inscription : juin 2019
    Messages : 1
    Points : 2
    Points
    2

    Par défaut

    Linux Mint ? Je ne pense pas : elle est devenue aussi importante qu'Ubuntu. Je dirais plutôt Mageia, car elle n'est plus très utilisée, ayant été vite rattrapée par Ubuntu (et ses dérivées, dont Mint) dès la création de celle-ci en 2004 (à l'époque, ce n'était pas Mageia mais Mandriva, mais cela ne change rien). L'équipe de développement de Mageia est plutôt réduite aujourd'hui il me semble, ce qui se confirme par développement plutôt lent.

    Mais les arguments de l'article en faveur de Mint sont valables aussi : elle pourrait disparaître au profit de sa distribution mère (Ubuntu) comme Antergos (Arch) ou Scientific Linux (CentOS). Mais alors que deviendrait Cinnamon ?

    Sur ce sujet, je vous invite à regarder cette vidéo d'Adrien Linuxtricks qui indique comment choisir une distribution si la nôtre venait à disparaître :

  2. #22
    Membre confirmé
    Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    décembre 2010
    Messages
    239
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2010
    Messages : 239
    Points : 494
    Points
    494

    Par défaut

    Citation Envoyé par Le gris Voir le message
    Ça commence à rentrer now. Trop fragmenter pour qu'on s'y trouve. Tant d'énergie gaspillée alors qu'on aurait pu mieux. Les deux avis de Marc et Linus mis ensemble pose le véritable soucis à résoudre.
    Exactement, quand on voit qu'avec un peu d'effort Android et Chrome OS ont largement dépassés linux on voit bien qu'une fragmentation importante n'est pas bonne.
    De plus, certains utilisateurs/administrateurs de linux sont fermés, ils ne peuvent concevoir que leur choix n'est pas le bon, que ceux qui utilisent windows ont des reflexes d'utilisation que l'on doit essayer de conserver (après on peut proposer d'autres choix aussi). Exemple que j'ai eu au TAF :
    Moi : ce serait bien un truc rapide pour tuer une application ?
    Lui: y a le menu, process...
    Moi: oui mais les utilisateurs veulent un truc simple style CTRL+ALT+SUPP (ou CTRL+KEY sous KDE)
    Lui: y a le menu...
    Moi plus tard: Fn+Imprime écran marche pas
    lui: y a le menu l'application machin....
    Moi: j'ai montré KDE ils préfèrent à GNOME
    Lui: j'aime pas KDE....
    Bref un administrateur qui n'a rien compris et qui installe les ordinateurs des autres avec son installation à lui. Et DONC on a le double boot et....quasi tout le monde(pas des informaticiens) va sous Windows.

    De plus la base c'est le logiciel, une installation d'un soft A sur une distribution B devrait être facile, c'est une des raisons du succès d'Android.

    Donc des distributions en moins c'est toujours ça de gagné.

  3. #23
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Gestionnaire de données cliniques
    Inscrit en
    février 2019
    Messages
    22
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Gestionnaire de données cliniques
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : février 2019
    Messages : 22
    Points : 99
    Points
    99

    Par défaut

    Je vois un autre obstacle à la popularisation de GNU-Linux, c'est le manque de machines disponibles à la vente.

    GNU-Linux, ça s'installe. C'est pas anodin pour la plupart des gens. Les forums regorgent de posts de personnes en galère avec une installation foirée.

    Pourquoi la plupart des particuliers utilise Windows? C'est pas un choix, c'est uniquement parce que Windows "vient avec" la machine là où les gens les achètent: FNAC, Darty, Carrefour, Conforama, LDLC, sans doute aussi Amazon et les grosses boutiques en ligne...
    Et quand par bonheur on trouve un ordinateur avec un GNU-Linux préinstallé, il est plus cher que la même configuration sous Windows. Sans doute juste une histoire d'économie d'échelle... Mais pour avoir acheté un PC récemment, j'ai fait le tour des quelques boutiques qui proposent du Linux préinstallé et j'ai été bien surpris de voir que pour le même prix, j'aurais eu 8 gigas de RAM et 4 cœurs en moins.
    Donc j'ai acheté du Windows. Je l'ai même démarré au début pour voir ce que valait Windows 10. Et partitionner le disque dur

    Quelque part, je trouve ça amusant: c'est comme si Windows faisait perdre de la valeur à un ordinateur

    Mais parler de la complexité de Linux pour expliquer sa faible part de marché, je trouve ça biaisé. Certes, il faut du temps pour se familiariser avec un OS, quel qu'il soit. Mais une fois en place, c'est pas plus difficile d'utiliser un GNU-Linux qu'un WIndows ou un MacOS. Par contre, INSTALLER un OS, que ce soit Windows, Linux ou MacOS, c'est de toute manière hors de portée pour la plupart des gens. Là où Windows s'impose, c'est juste qu'il est déjà là et prêt à fonctionner. On pourrait obtenir le même résultat avec n'importe quel Linux. On ferait même mieux, car la plupart des distributions sont moins gourmandes qu'un Windows10. Et quand je vois la configuration de la plupart des machines sous Windows 10 de moins de 500€, je me dis que "l'expérience utilisateur" a quand même du plomb dans l'aile...

    La fragmentation? Oui peut-être, mais tant qu'on vendra pas de machine la question restera une question d'experts et d'amateurs éclairés. Apporter quelque chose de plus, comme Chrome OS? Là encore je veux bien, mais très peu de gens installent Chrome OS. Les gens ACHÈTENT un Chromebook prêt à fonctionner et après ils profitent de ce que Chrome peut bien apporter de nouveau.

    Et c'est toujours pareil, les gens achètent des smartphone Android, des Mac avec MacOS, des tablettes, bref... que des choses qui ont un OS préinstallé. Et une fois qu'ils l'ont, ils n'y touchent surtout plus! La plupart des gens sont même angoissés par les mises à jours (ceci dit, une expérience avec les mises à jours de Windows a effectivement de quoi angoisser).

    Bref, le jour où un géant comme HP, Dell (qui cache les machines sous Linux sur sa boutique officielle), Acer... sortira une machine grand public sous GNU-Linux, au même tarif ou moins chère que celles sous Windows à configuration équivalente, et la distribuera dans un réseau lui aussi grand public tel que ceux cités plus haut, alors les gens prendront du Linux. Et bon nombre d'entre eux ne verront même pas la différence! Mais est-ce que ces géants ont vraiment la marge de manœuvre pour faire ça? Qu'est-ce qu'ils signent avec Microsoft pour pouvoir vendre du Windows 10 sur toutes leurs machines? Je pense qu'ils ont déjà anticipé ça à Redmond...

  4. #24
    Membre éclairé
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2009
    Messages
    351
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2009
    Messages : 351
    Points : 686
    Points
    686

    Par défaut

    Citation Envoyé par -FloT- Voir le message
    Et quand par bonheur on trouve un ordinateur avec un GNU-Linux préinstallé, il est plus cher que la même configuration sous Windows. Sans doute juste une histoire d'économie d'échelle...

    Quelque part, je trouve ça amusant: c'est comme si Windows faisait perdre de la valeur à un ordinateur .
    Quand j'ai acheté mon dell en octobre dernier, les dell étaient tous 50eur moins cher avec linux.
    Peut-être ça a changé depuis ?

  5. #25
    Membre habitué
    Profil pro
    0105
    Inscrit en
    février 2010
    Messages
    67
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : 0105

    Informations forums :
    Inscription : février 2010
    Messages : 67
    Points : 193
    Points
    193

    Par défaut C'est la loi de la sélection naturelle.

    C'est la loi de la sélection naturelle.
    Les distributions qui ne conviennent pas pour x raisons (peu user friendly, peu de ressources pour le dev, moches, ....) disparaissent.

  6. #26
    Membre éclairé
    Profil pro
    Ingénieur Syslog-ng
    Inscrit en
    juillet 2008
    Messages
    235
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur Syslog-ng

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2008
    Messages : 235
    Points : 697
    Points
    697

    Par défaut

    Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
    Il y a 2-3 ans de ça, j'avais lu une étude qui recensait plus de 380 distributions linux, dont 120 réellement actives. Par active, ils entendaient une distribution ayant reçu au moins 2 mises à jours dans les 18 mois précédents, dont la dernière datant de moins de 6 mois.
    Il y a encore effectivement de la marge.

    Il faut quand même reconnaitre que Linux est encore assez compliqué, surtout quand il faut jouer de la console. Malgré de grands efforts et notamment par des distributions comme Mint justement, Linux ne s'adresse pas à un utilisateur lambda. Il n'est pas encore assez user-friendly, pas assez Click&Play.

    Windows, de ce coté là, est beaucoup plus avancé. Il nécessite beaucoup moins de configuration, et quand il en nécessite, c'est quand même largement plus intuitif.
    Même si c'est un des nombreux reproches que nous, public plus averti, nous ne manquons pas de faire à chaque nouvelle évolution majeure. Mais c'est la contre-partie, la machine sait mieux que nous ce que nous voulons, c'est rageant pour nous mais c'est parce que justement 99% des utilisateurs (le marché de Windows) ne savent pas ceux qu'ils veulent, tout au moins ne savent pas l'exprimer.

    Un Linux au niveau de Windows, prendra sans aucun doute du marché à Windows.
    Oui mais lequel ? Posez la question sur un forum et vous aurez quasiment autant de nom de distribution que de répondeur.
    Et même quand vous avez déterminer la distribution, souvent il faut encore, derrière, choisir le type de bureau.
    99% des utilisateurs de PC sous Windows ne feront pas cette démarche car ils ne sont pas capable de comprendre que l'on pourrait leur répondre. En ça, Windows répond très bien à leur besoin, pas Linux.

    Linux n'est pas près de faire de l'ombre à Windows, tout au moins sur le marché de l'ordinateur. Encore faut-il que ce marché ait un avenir. Il s'étiole doucement au profit des modes de communications, smartphones en premier, sous, en très grande partie d'ailleurs, des os dérivés de Linux comme Android
    Je te moinsse parce que, sur le dernier Windows 10, tu ne peux plus créer un compte d'utilisateur standard. C'est forcément un compte microsoft. Pour l'utilisateur standard, il faut 3 lignes de powershell.
    C'est idem pour l'autologin sous Windows 7, 8, 10 : il faut taper "control userpasswords2" dans une console.
    Alors pour le click&play de windows, tu repasseras.

  7. #27
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    août 2011
    Messages
    10 950
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2011
    Messages : 10 950
    Points : 24 380
    Points
    24 380

    Par défaut

    Je te moinsse parce que, sur le dernier Windows 10, tu ne peux plus créer un compte d'utilisateur standard
    Absolument faux, tu peux créer un compte standard sans que ce soit un compte Microsoft, c'est juste pas mis en avant plan par Microsoft.

    Il est même possible de basculer d'un compte Microsoft en compte local et vice-versa.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur la création d'un système : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/minisysteme/
    Mon article sur le P2V : http://chrtophe.developpez.com/tutoriels/p2v/
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  8. #28
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Gestionnaire de données cliniques
    Inscrit en
    février 2019
    Messages
    22
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Gestionnaire de données cliniques
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : février 2019
    Messages : 22
    Points : 99
    Points
    99

    Par défaut

    Citation Envoyé par frfancha Voir le message
    Quand j'ai acheté mon dell en octobre dernier, les dell étaient tous 50eur moins cher avec linux.
    Peut-être ça a changé depuis ?
    Vérifié ce matin sur quelques exemples, dont celui ci-dessous:
    Nom : Screenshot_20190602_110153.png
Affichages : 587
Taille : 69,8 Ko

    Effectivement, c'est même 70€ de moins pour les laptops Ubuntu par rapport à ceux avec Windows 10 famille. Bravo à Dell qui joue le jeu donc , et honte à moi qui ai été médisant ! Allez, il faut que les autres fassent pareil!!

  9. #29
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    août 2018
    Messages
    19
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux

    Informations forums :
    Inscription : août 2018
    Messages : 19
    Points : 17
    Points
    17

    Par défaut

    Votre analyse est très partielle.

    Microsoft bénéficie d’une grande part de marché il est vrai, mais elle s'est effritée ces derniers temps en faveur de Linux car Windows à déçu nombre d'utilisateurs. Le chiffres de 3 % d'utilisateurs Linux n'est qu'une vague estimation qui date d'il y a des années. Part ailleurs Windows est système propriétaire, verrouillé où tout est payant ou presque et ou l'évolution technologique n'est pas au rendez-vous (ce sont des champions du copier/coller). Microsoft s'est imposé car Windows a été diffusé très tôt sur le marché, de manière quasiment gratuite (à perte pour Microsoft dans les premiers temps) des années durant, puis une fonction de clef d’authentification vraisemblablement volontairement bugée (qui acceptait toutes les séries de chiffres impaires comme clef valable) à été mise en place et a perduré durant une bonne décennie (Windows NT4/95/98/98SE)... de quoi séduire toutes les personnes ayant les moyens de l'acheter ou pas. Rappelons qu'a cette période Linux ne fonctionnait que très partiellement via une interface graphique et qu'il fallait beaucoup user de la ligne de commande qui n'est guère la tasse de thé de bien des gens. Et puis ces monstres tentaculaires américains savent créer des monopoles, combien d'articles en ligne ont dénoncé la vente forcée de Windows avec de nouvelles machines, pour quelle raison les sociétés vendant du matos ne créent-elles que si peu de drivers ou logiciels pour Linux ?? Vous souvenez-vous de Microsoft qui menaçait de poursuites judiciaires un lander allemand qui voulait s’affranchir de Windows pour adopter Linux ?? Tout ceci n'est vraisemblablement qu'une honteuse et hypocrite histoire de gros sous, certainement sous fond de pots-de-vin dans certains cas.

    Mac OS qui n'est commercialisé qu'avec les machines de Apple n'a pu se créer d'autres part de marché ce qui semble normal.

    Quand aux distributions scientifiques qui sont le thème premier de cet article, elles ne sont certainement pas assez utilisées en masse pour pouvoir perdurer et puis n'importe quelle autre distribution équipée d'un noyau en temps réel et des bons softs peut tout aussi bien faire l'affaire...

    Après dans l'inconscient collectif il y a aussi de fausses idées qui se sont répandues comme quoi une offre gratuite ne peut être aussi bonne qu'une offre payante.

    Un des gros points faibles de la majorité des distributions Linux est de ne pas être 100 % compatible au niveau hardware avec les toutes dernières machines arrivées sur le marché... faute de pilotes (drivers) compatibles ;(

    Quand à la mort de Linux Mint à la quelle vous faites allusion, tant que son boss sera parmi nous, elle continua d'être, après, on ne sait pas, mais elle sera alors très certainement reprise par d'autres, donc elle ne mourra pas... c'est là l'avantage du libre vs le propriétaire.

    Des sociétés pionnières privées comme Sinclair, Commodore, Amstrad, et autres ont toutes mis la clef sous le paillasson, leurs avancées technologiques sont tombées en désuétude en même temps qu'est arrivée leur faillite. Un jour ce sera très certainement le tour de Microsoft et de Apple de disparaître, ne subsistera alors que Linux dont la mise au point et de diffusion ne dépendent pas directement du marché économique.

  10. #30
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    août 2018
    Messages
    32
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2018
    Messages : 32
    Points : 71
    Points
    71

    Par défaut

    Citation Envoyé par -FloT- Voir le message
    Je vois un autre obstacle à la popularisation de GNU-Linux, c'est le manque de machines disponibles à la vente.

    [...]

    Bref, le jour où un géant comme HP, Dell (qui cache les machines sous Linux sur sa boutique officielle), Acer... sortira une machine grand public sous GNU-Linux, au même tarif ou moins chère que celles sous Windows à configuration équivalente, et la distribuera dans un réseau lui aussi grand public tel que ceux cités plus haut, alors les gens prendront du Linux.
    Même si Linux perce sur le marché grand public, Microsoft a une puissance de feu commerciale à ne pas négliger.
    N'oublions pas ce qu'il s'est passé en 2009 avec le marché des netbooks (mini pc) créé par l'arrivée du Eee PC de Asus fourni avec Linux.
    L'engouement commença a faire peur à Microsoft, il propose alors le vieux Windows XP (Windows Vista est trop énergivore pour ces machines) et impose des restrictions matérielles aux constructeurs (RAM, disque dur, taille d'écran).
    Les gens voient alors en concurrence Linux et Windows sur quasi les mêmes machines, les vendeurs ne sachant pas promouvoir Linux, ils dirigent le quidam vers le bon vieux Windows XP, sur des machines aux caractéristiques castrées par Microsoft.
    Résultat des courses : un marché naissant écrasé par Microsoft, tant sur le plan matériel que logiciel.
    Linux avait une superbe occasion d'apparaitre aux yeux du grand public, sur un marché tout neuf.
    Et pourtant c'est le flop...

  11. #31
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Gestionnaire de données cliniques
    Inscrit en
    février 2019
    Messages
    22
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Gestionnaire de données cliniques
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : février 2019
    Messages : 22
    Points : 99
    Points
    99

    Par défaut

    Citation Envoyé par bk417 Voir le message
    Même si Linux perce sur le marché grand public, Microsoft a une puissance de feu commerciale à ne pas négliger.
    N'oublions pas ce qu'il s'est passé en 2009 avec le marché des netbooks (mini pc) créé par l'arrivée du Eee PC de Asus fourni avec Linux.
    L'engouement commença a faire peur à Microsoft, il propose alors le vieux Windows XP (Windows Vista est trop énergivore pour ces machines) et impose des restrictions matérielles aux constructeurs (RAM, disque dur, taille d'écran).
    Je savais même pas que les eee PC étaient initialement disponible avec du GNU-Linux! Quelle distribution? Je me rappelle de la prolongation d'XP par contre, précisément à cause des spécifications lights des eee PC...
    Citation Envoyé par bk417 Voir le message
    Les gens voient alors en concurrence Linux et Windows sur quasi les mêmes machines, les vendeurs ne sachant pas promouvoir Linux, ils dirigent le quidam vers le bon vieux Windows XP, sur des machines aux caractéristiques castrées par Microsoft.
    Ah oui, les gens ont une peur bleue du changement...
    Citation Envoyé par bk417 Voir le message
    Résultat des courses : un marché naissant écrasé par Microsoft, tant sur le plan matériel que logiciel.
    Linux avait une superbe occasion d’apparaître aux yeux du grand public, sur un marché tout neuf.
    Et pourtant c'est le flop...
    Pour ça, je pense qu'il faut se faire à l'idée que Microsoft ne se laissera pas piquer des part de marché si facilement. C'est normal, c'est leur intérêt. Après, il y aurait beaucoup à dire de la méthode, on est d'accord. Mais finalement, Asus a signé.
    Il me semble que la récente réussite des Chromebooks montre que c'est possible. Mais voilà: Google n'a pas peur de Microsoft, Google n'a pas le sentiment que sa survie dépend de Microsoft. Asus si, en tout cas en 2009 c'était manifestement le cas et ils ont préféré s'écraser. Ou alors ils ont fait un gros coup de bluff pour forcer Microsoft à baisser leurs prix ou à sortir un OS moins gourmand (et ils ont eu XP... bon...). En tout ça ils s'en sont accommodé.
    Pour en revenir à l'article, il me semble qu'on est de toute manière pas dans un problème de fragmentation pour expliquer le manque de succès de GNU-Linux sur desktop. Personne ne dit "Asus (ou n'importe qui d'autre, particulier ou entreprise) est retourné vers Windows parce qu'il ne savait pas quelle distribution choisir". La fragmentation existe bel et bien, pour le meilleur (diversité, choix, liberté) et pour le pire (dissolution des efforts, de la visibilité) mais avant qu'elle soit un frein à l'expansion de GNU-Linux, il me semble qu'il y aura d'autres choses à régler.

  12. #32
    Membre expert

    Profil pro
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    2 079
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 2 079
    Points : 3 362
    Points
    3 362

    Par défaut

    Citation Envoyé par bk417 Voir le message
    Même si Linux perce sur le marché grand public, Microsoft a une puissance de feu commerciale à ne pas négliger.
    N'oublions pas ce qu'il s'est passé en 2009 avec le marché des netbooks (mini pc) créé par l'arrivée du Eee PC de Asus fourni avec Linux.
    L'engouement commença a faire peur à Microsoft, il propose alors le vieux Windows XP (Windows Vista est trop énergivore pour ces machines) et impose des restrictions matérielles aux constructeurs (RAM, disque dur, taille d'écran).
    Les gens voient alors en concurrence Linux et Windows sur quasi les mêmes machines, les vendeurs ne sachant pas promouvoir Linux, ils dirigent le quidam vers le bon vieux Windows XP, sur des machines aux caractéristiques castrées par Microsoft.
    Résultat des courses : un marché naissant écrasé par Microsoft, tant sur le plan matériel que logiciel.
    Linux avait une superbe occasion d'apparaitre aux yeux du grand public, sur un marché tout neuf.
    Et pourtant c'est le flop...
    peut être que microsoft a écrasé linux sur les eeepc parce que les gens ne voulaient au final pas de linux?
    en vrai, le linux de eeepc était une catastrophe (souvenez vous de xandros...), mais ça tout le monde l'oubli pour mettre ça sur le dos de microsoft, malgré le fait que un eeepc avec linux était moins cher qu'un avec windows.

  13. #33
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    mars 2011
    Messages
    5
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2011
    Messages : 5
    Points : 11
    Points
    11

    Par défaut

    Désolé mais cet article dit beaucoup de conneries !

    La plus grosse connerie c'est concernant Mint, je cite la phrase mensongère : "on prévoit également la fin très prochaine de Linux Mint"

    => ce n'est absolument pas le cas, au contraire c'est même l'inverse, dans un récent article sur le site officiel de la distribution, ils annoncent qu'ils n'ont jamais eu autant de dons et de commentaire positif et que c'est très encouragant en annoncant pleins de nouveautés dans les prochaines versions. Ce n'est donc pas prêt de disparaitre contrairement à ce que pense l'auteur de l'article.


    Sinon la diversité des distributions sous linux c'est justement un bon point, c'est une force contrairement à Windows et Mac OS qui impose un système uniformisé sans aucune flexibilité pour l'utilisateur.

    Bon ok, il y a peut être un peu trop de distribution, c'est un peu exagéré (il y en a plus de 500 connus...) mais il serai catastrophique si il n'y avait qu'une seule distribution puisque tous le monde n'a pas les mêmes gouts. Le but n'est pas d'être numéro 1 des statistiques d'utilisation, ce n'est pas parceque Windows est plus utilisé sur desktop qu'il est meilleur.

    Prenons l'exemple des environnements graphiques : certains adorent Gnome et déteste KDE car ça ressemble trop à Windows, à l'inverse d'autres déteste Gnome car il le considère peu intuitif et préfère KDE car plus traditionnel, d'autre trouve ses environnements trop lourd est préfère Xfce ou Mate pour les nostalgiques. Ceci illustre qu'il n'est pas possible de plaire à tous le monde avec un système fixe et un environnement fixe, il est nécessaire d'avoir plusieurs choix sinon ça ne pourra pas marcher.

    Enfin n'oublions pas que la propagande est très importante, le choix est inéquitable pour le grand public, on impose Windows sur les PC et Mac OS sur les MAC.
    Bon pour le matériel Apple il serai difficile d'empécher de leur imposer Mac OS car c'est leur propre matériel mais sur un PC il n'y aucun lien avec Windows ! Si vous avez Windows imposé c'est uniquement pour des questions commerciales avec les constructeurs mais un monde idéale ou l'argent ne serai pas roi, Windows n'aurai aucune raison d'être imposé sur les PC.

    Enfin j'ajoute que contrairement à une idée reçu, Linux n'est pas en perte de vitesse sur desktop, j'ai lu ceci quelque part mais c'est faux au niveau statistique, en faite le nombre de linuxien stagne depuis pas mal de temps, certes ça veux dire que ça n'augmente pas mais ça ne baisse pas non plus. De plus il est difficile de savoir combien il y a de linuxien exactement car les stats sont basé sur les "user agent" sur certains sites, ça ne représente pas forcément la réalité.

    ça ne peux pas dépasser la barre des 5% tant qu'il y aura de la propagande pour Microsoft (cad pas de PC sous linux dans les magasins).

    Regardez aux USA : le % de part de Chrome OS commence à augmenter (chrome OS utilise un noyau linux), pourtant ce système est objectivement mauvais pour l'avoir testé. Mais à partir du moment ou vous le mettez en place dans le commerce sur les PC vendu, inévitablement cela augmentera son quota d'utilisation que le système soit bon ou mauvais.

    Si Linux n'arrive pas à percer sur desktop chez le grand public ce n'est donc pas une histoire de compatibilité matériel ou logiciel ni de diversité, c'est simplement qu'il n'est tout simplement PAS proposé pour le grand public justement !

    Votre grand mère si elle achète un PC à carrefour, vous pensez qu'elle va le formater et installer elle même une distribution Linux ? bah voilà vous avez la réponse.
    Tant qu'il faudra installer nous même le système (ou aller sur des sites spécialisés qui vendent des PC linux), ça ne pourra jamais dépasser les 5% d'utilisation. Le grand public n'est pas bidouilleur.

  14. #34
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    245
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 245
    Points : 324
    Points
    324

    Par défaut

    Citation Envoyé par -FloT- Voir le message
    Je vois un autre obstacle à la popularisation de GNU-Linux, c'est le manque de machines disponibles à la vente.

    GNU-Linux, ça s'installe. C'est pas anodin pour la plupart des gens. Les forums regorgent de posts de personnes en galère avec une installation foirée.

    Pourquoi la plupart des particuliers utilise Windows? C'est pas un choix, c'est uniquement parce que Windows "vient avec" la machine là où les gens les achètent: FNAC, Darty, Carrefour, Conforama, LDLC, sans doute aussi Amazon et les grosses boutiques en ligne...
    Et quand par bonheur on trouve un ordinateur avec un GNU-Linux préinstallé, il est plus cher que la même configuration sous Windows. Sans doute juste une histoire d'économie d'échelle... Mais pour avoir acheté un PC récemment, j'ai fait le tour des quelques boutiques qui proposent du Linux préinstallé et j'ai été bien surpris de voir que pour le même prix, j'aurais eu 8 gigas de RAM et 4 cœurs en moins.
    Donc j'ai acheté du Windows. Je l'ai même démarré au début pour voir ce que valait Windows 10. Et partitionner le disque dur

    Quelque part, je trouve ça amusant: c'est comme si Windows faisait perdre de la valeur à un ordinateur

    Mais parler de la complexité de Linux pour expliquer sa faible part de marché, je trouve ça biaisé. Certes, il faut du temps pour se familiariser avec un OS, quel qu'il soit. Mais une fois en place, c'est pas plus difficile d'utiliser un GNU-Linux qu'un WIndows ou un MacOS. Par contre, INSTALLER un OS, que ce soit Windows, Linux ou MacOS, c'est de toute manière hors de portée pour la plupart des gens. Là où Windows s'impose, c'est juste qu'il est déjà là et prêt à fonctionner. On pourrait obtenir le même résultat avec n'importe quel Linux. On ferait même mieux, car la plupart des distributions sont moins gourmandes qu'un Windows10. Et quand je vois la configuration de la plupart des machines sous Windows 10 de moins de 500€, je me dis que "l'expérience utilisateur" a quand même du plomb dans l'aile...

    La fragmentation? Oui peut-être, mais tant qu'on vendra pas de machine la question restera une question d'experts et d'amateurs éclairés. Apporter quelque chose de plus, comme Chrome OS? Là encore je veux bien, mais très peu de gens installent Chrome OS. Les gens ACHÈTENT un Chromebook prêt à fonctionner et après ils profitent de ce que Chrome peut bien apporter de nouveau.

    Et c'est toujours pareil, les gens achètent des smartphone Android, des Mac avec MacOS, des tablettes, bref... que des choses qui ont un OS préinstallé. Et une fois qu'ils l'ont, ils n'y touchent surtout plus! La plupart des gens sont même angoissés par les mises à jours (ceci dit, une expérience avec les mises à jours de Windows a effectivement de quoi angoisser).

    Bref, le jour où un géant comme HP, Dell (qui cache les machines sous Linux sur sa boutique officielle), Acer... sortira une machine grand public sous GNU-Linux, au même tarif ou moins chère que celles sous Windows à configuration équivalente, et la distribuera dans un réseau lui aussi grand public tel que ceux cités plus haut, alors les gens prendront du Linux. Et bon nombre d'entre eux ne verront même pas la différence! Mais est-ce que ces géants ont vraiment la marge de manœuvre pour faire ça? Qu'est-ce qu'ils signent avec Microsoft pour pouvoir vendre du Windows 10 sur toutes leurs machines? Je pense qu'ils ont déjà anticipé ça à Redmond...
    Ne pas oublier que les gens irons toujours à la facilité : acheté un lecteur DVD usb , , une distrib Linux , connecté le lecteur , faire F12 au boot , suivre les instructions ( quelle horreur ) , connecté un câble RJ12 après l ' installation de base de Linux , ces choses banales pour le geek est trop complexe , W10 repond à l 'essentiel du commun et du graphiste , c 'est tout

  15. #35
    Expert éminent sénior

    Avatar de Neckara
    Homme Profil pro
    Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    7 876
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 26
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 7 876
    Points : 19 725
    Points
    19 725

    Par défaut

    Citation Envoyé par darklinux Voir le message
    connecté un câble RJ12
    RJ45 plutôt, non ?

    Après, le WiFi marche plutôt bien avec Linux ces derniers temps (cela doit aussi dépendre de la carte/puce réseau je présume).

    Citation Envoyé par darklinux Voir le message
    acheté un lecteur DVD usb […], connecté le lecteur
    Pas si le lecteur DVD est déjà inclus dans l'ordi (je pinaille)
    Après, il y a aussi possibilité d'utiliser une clé USB.


    Après oui, il est vrai que l'installation peut faire peur aux non initiés. Des machines pré-installées seraient en effet d'une grande aide pour Linux.
    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  16. #36
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    245
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 245
    Points : 324
    Points
    324

    Par défaut

    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    RJ45 plutôt, non ?

    Après, le WiFi marche plutôt bien avec Linux ces derniers temps (cela doit aussi dépendre de la carte/puce réseau je présume).


    Pas si le lecteur DVD est déjà inclus dans l'ordi (je pinaille)
    Après, il y a aussi possibilité d'utiliser une clé USB.


    Après oui, il est vrai que l'installation peut faire peur aux non initiés. Des machines pré-installées seraient en effet d'une grande aide pour Linux.
    Exact RJ45 , mea culpa , que cela soit clé USB ou lecteur DVD usb , c "'est trop compliqué pour le grand public

  17. #37
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    4 556
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 4 556
    Points : 119 336
    Points
    119 336

    Par défaut Linux Mint se porte bien : l'équipe note un nombre record de contributions mensuelles en avril 2019

    Linux Mint se porte bien : l'équipe note un nombre record de contributions mensuelles en avril 2019,
    et évoque les améliorations techniques

    Dans un billet de blog, l’équipe de Linux Mint a fait le bilan mensuel de son activité. Un bilan plutôt positif à en croire les statistiques financières (nombre de donateurs en hausse, quantité donnée en hausse). Bien que l’équipe s’en réjouit, elle ne veut pas pour autant se reposer sur ses lauriers :

    « Le mois dernier, j'ai mentionné la quantité incroyable de soutien que nous avons reçu de votre part, les nombreux courriels que vous nous avez envoyés pour nous dire que vous aviez apprécié notre travail et à quel point cela était génial. Nous devons passer à autre chose et ne pas nous sentir trop confiants à ce sujet, mais comme vous le savez peut-être, il se passe un mois entre ce qui se passe et le moment où nous pouvons rendre compte des dons que nous avons reçus, et bien… nous en avons reçu beaucoup.

    « En fait, nous n’avons jamais reçu autant de dons par le passé, encore moins des dons provenant d’autant de personnes au cours du même mois. 868 personnes ont donné un total de 24 149 $. C’est énorme, c’est encore plus grand que ce que nous voyons après une sortie. Donc, avant d’évoluer, nous tenons à vous dire mille fois merci pour votre soutien. Nous aimons ce que nous faisons, vous aimez ce que nous faisons et nous aimons le fait que vous l'aimiez aussi. Je ne sais pas trop quoi dire, sinon merci ».

    Nom : mint.png
Affichages : 3899
Taille : 337,6 Ko

    Côté finances

    Les dons

    En avril 2019, un total de 24 149 dollars ont été collectés grâce aux généreuses contributions de 868 donateurs.

    La contribution la plus importante provenait de l’américain Clive M., qui a contribué pour la troisième fois et a donné au projet 1000 dollars. Le second, l’Américain Echo Wireless Broadband, Inc, a contribué à hauteur de 500 dollars et le troisième, le Britannique Peter I., a contribué de 300 dollars (sa seconde contribution). Bien entendu, quelques Français sont sur la liste comme Hugues L. qui a donné 82 dollars, Nicolas V. qui en a donné 57 ou encore Jean-François H.qui en a donné 54 et a contribué pour la troisième fois. Sans surprise, la majorité des dons proviennent des États-Unis.

    Nom : contributions.png
Affichages : 3839
Taille : 69,5 Ko

    Le parrainage

    Parmi les community sponsors, l’équipe évoque :
    • 1689 Webb Family
    • A2 Hosting
    • Alan
    • Alan McMahon
    • AllBestVPN
    • Anagram Solver
    • Bernhard Johannessen
    • Betty UK
    • Brian
    • Brian R W.
    • Bryan
    • Carlos Soutullo
    • Charles B.
    • Chris H.
    • Chris Mospaw
    • Christian Funder Sommerlund
    • Clare Florist
    • ConsciousEd
    • Cristian S.
    • Crossword Links dailyhosting.net
    • Digital Pioneers ltd
    • Directory
    • Divorce Attorney Charles M. Green
    • DivorceLawyersLosAngeles.com
    • Dylan Grafmyre
    • Easy Website Builder

    Bien entendu, la liste n’est pas exhaustive. Elle parle également des platinum, gold, silver et bronze sponsor.

    Nom : sponsor.png
Affichages : 3844
Taille : 55,7 Ko

    Patrons

    Linux Mint est supporté par 297 Patrons pour une somme de 1715 dollars par mois.

    Améliorations techniques

    Wine 4

    L’un des problèmes courants liés à la nouvelle base de paquetages 18.04 dans Linux Mint 19.x était le fait que Wine était fastidieux à installer et qu’il ne fonctionnait pas correctement.

    L’équipe s’est penchée sur le sujet et identifié les problèmes suivants:
    • La version stable et la version développement de Wine étaient obsolètes ;
    • Sur une machine 64 bits, l’installation de Wine conduisait à un ensemble de packages incomplet, sans prise en charge des fichiers binaires Windows 32 bits ;
    • Les fichiers binaires Windows (.exe, .msi..etc.) ne peuvent être exécutés qu'à partir de la ligne de commande ;.
    • Regedit, Wine Setup, C: \ Drive et les différents raccourcis généralement trouvés dans le menu après l'installation de Wine étaient manquants.

    Il s’est avéré que les trois premiers problèmes étaient spécifiques à la base de paquets et n’étaient pas présents en amont dans les paquets fournis par WineHQ.

    Pour y remédier, la version stable de Wine de WineHQ, la version 4, a été rétroportée dans les référentiels Linux Mint. En plus de résoudre ces problèmes, elle introduit également un support pour Vulkan, les contrôleurs de jeu et Direct3D 12.

    L’équipe indique que le dernier problème est malheureusement global et concerne toutes les versions modernes de Wine. Pour y remédier, un nouveau paquet nommé wine-desktop-files a été créé et ajouté à ses référentiels.

    Enfin et surtout, un nouveau métapaquet appelé Wine-Installer a été créé pour faciliter l'installation de Wine dans Linux Mint 19.x (des conflits de noms entre Ubuntu et WineHQ ont malheureusement conduit à un conflit entre WineHQ et le nom méta «wine»).

    Les notes de publication ont été mises à jour pour expliquer comment installer Wine 4 et comment le mettre à niveau si vous utilisez déjà la version 3.

    Site communautaire

    Le site Web de la communauté a été repensé.

    Nom : site.png
Affichages : 3840
Taille : 170,9 Ko

    Si vous l'avez déjà visité, appuyez sur Ctrl + Maj + R dans votre navigateur pour forcer l'actualisation de votre cache local.

    Le nouveau design est basé sur Bootstrap. Les pages sont réactives et devraient s’adapter plus facilement aux écrans de résolution inférieure et aux appareils mobiles.

    Sous le capot, la maintenance du site est facilitée par une séparation accrue entre contenu et présentation.

    Les optimisations, la suppression de 63 000 comptes inactifs (sans connexion, en 2019), vides (sans contenu associé, votes ou commentaires) et la suppression de fonctionnalités inutiles coûteuses (amis, scores des utilisateurs, etc.) ont également considérablement amélioré les performances.

    « À l'avenir, la base de données matérielle devra être nettoyée et nous devrons automatiser l'ajout de modules à plat dans la section Logiciels, au fur et à mesure que de nouvelles applications débarquent dans Flathub. Le logo Linux Mint utilisé sur le site Web n’est pas définitif. Comme vous le savez peut-être, nous travaillons actuellement sur la refonte du site Web principal et sur le logo de notre distribution. Cela pourrait donc changer dans un proche avenir ».

    Xed

    La prochaine version de Xed, l'éditeur de texte par défaut, prendra en charge le basculement des commentaires et des blocs de commentaires.

    C'est une fonctionnalité mieux connue des développeurs. Vous sélectionnez quelques lignes, vous appuyez sur “Ctrl + /” et votre sélection est transformée en un commentaire. Vous pouvez rapidement commenter les blocs de code de cette manière lors du dépannage ou réactiver le code commenté en code actif.

    Widgets

    Une chose qui manque immédiatement aux développeurs de Cinnamon lorsqu'ils travaillent sur d'autres projets, c'est la possibilité de développer rapidement et facilement des fenêtres de préférences. Les pages de configuration, les sections et les widgets qui se synchronisent automatiquement avec gsettings ont été développés au début de Cinnamon et facilitaient grandement l’écriture et la maintenance de Cinnamon Settings.

    Ces widgets ont récemment été déplacés vers python-xapp (comme son nom l'indique: le module Python Xapp) pour être disponibles en dehors de Cinnamon et pour d'autres projets.

    Cela facilitera non seulement les préférences d'écriture, mais donnera également à Cinnamon et à d'autres projets un aspect et une convivialité plus cohérents.

    Voici les préférences du menu d'origine réécrites avec ces widgets:

    Nom : widget.png
Affichages : 3831
Taille : 63,4 Ko
    mintmenu preferences

    Pour illustrer ce que cela signifie en termes de maintenance pour un projet tel que mintMenu, cette réécriture particulière a ajouté 679 lignes et supprimé 2 267 lignes de code. Le code résultant est beaucoup plus court qu'auparavant, la grande majorité des paramètres consistant en une seule ligne de code.

    MintMenu lui-même a également reçu de nombreuses corrections de bogues et quelques améliorations:
    • La barre de recherche peut maintenant être déplacée vers le haut ;
    • Dans le plug-in récent, les documents apparaissent maintenant en premier ;
    • La performance du menu a été grandement améliorée ;
    • Les préférences ont été réécrites pour utiliser Python xapp et le code obsolète a été supprimé.

    Source : blog Linux Mint

    Et vous ?

    Utilisez-vous une distribution Linux ? Laquelle ?
    L'utilisez-vous pour des obligations professionnelles ou par choix personnel ?
    Que pensez-vous de cette distribution ?
    Avez-vous déjà fait un don à un projet open source en général et à celui-ci en particulier ?
    Si non, qu'est-ce qui pourrait vous motiver à le faire ?

    Voir aussi :

    L'armée russe serait en passe de remplacer Windows par Astra Linux sur ses systèmes, l'OS souverain nouveau symbole d'indépendance technologique ?
    Le support officiel tant attendu de l'éditeur Unity pour Linux arrive enfin, une nouvelle préversion déjà disponible pour Ubuntu et CentOS
    L'armée chinoise va remplacer le système d'exploitation Windows dans la crainte d'un piratage américain, elle ne fait pas non plus confiance à Linux
    La version 0.8 de ZFS sur Linux est maintenant disponible, intègre le chiffrement natif et supporte TRIM
    Une faille grave du noyau Linux a été découverte dans RDS, Red Hat, Ubuntu, Debian et SUSE affectées
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  18. #38
    Membre à l'essai
    Femme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    mars 2019
    Messages
    6
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Corrèze (Limousin)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : mars 2019
    Messages : 6
    Points : 15
    Points
    15

    Par défaut

    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Qu'en pensez-vous ?
    Pas mal de choses en réalité.

    1/ Beaucoup pointent du doigt (Linus Torvalds en premier) la fragmentation des OS Linux. En réalité, si on y regarde de près et qu'on fait abstraction des distributions Linux qui ont tenté en vain l'aventure en solitaire, il existe 4 "noyaux" d'utilisateurs Linux : Android, Debian, Red Hat, et Slackware. En réalité, beaucoup d'utilisateurs partagent énormément d'outils entre eux. Mais effectivement, quand on a 3% de Linux en bureaux, avoir potentiellement montré à la face plus de 100 OS actifs basés sur le même noyau questionne. Le gros avantage est qu'on a le choix. Le gros inconvénient est qu'à cause de ce choix, on morcelle les possibilités.

    Il y a aussi un problème de clarté dans cette fragmentation. Qu'est-ce qu'un Kubuntu, sinon un Ubuntu où on aurait juste remplacé le bureau Gnome par KDE ? Ne serait-il pas plus judicieux d'avoir seulement une seule Ubuntu, mais qu'à l'installation on propose l'interface graphique ? Debian le fait déjà dans une moindre mesure : quand on installe un Debian, on a le choix de l'écosystème graphique. Aussi, qu'est-ce qu'un Ubuntu, sinon un Debian Test dont on aurait simplement validé les paquets par d'autres moyens ? Ça aussi, ça contribue au bazar pour l'utilisateur qui a juste envie d'utiliser son ordinateur.

    2/ Autre aspect : GNU/Linux se coltine depuis l'origine l'étiquette du système d'exploitation pour geeks. La seule entreprise qui fait de la publicité pour Linux est... Android, spécialisé dans l'écosystème embarqué. De mémoire, la seule grande firme qui ait tenté de promouvoir efficacement Linux était IBM. Mais IBM, c'est pareil, ils ont l'étiquette du PC pour travailleurs, et non du PC de loisirs. Même son héritier, Lenovo, fait tourner principalement des Windows.

    Trop rares sont les campagnes de publicité qui promeuvent les systèmes Linux. Mais c'est compliqué de mettre en avant un tel OS quand les sociétés/associations gérant ces systèmes font appel à un nombre conséquent de bénévoles ! Malheureusement, il n'existe pas de marketing chez Linux qui pourrait permettre de lutter contre un monopole.

    3/ L'accessibilité de Linux est questionnable. Bien qu'il existe désormais des panneaux de configuration pour la plupart des sessions graphiques, le fait de devoir toujours, toujours, systématiquement passer par la case Terminal pour pouvoir réussir à utiliser son PC de manière optimale, à moins d'avoir un OS 100% compatible, est une plaie pour l'utilisateur lambda. Pour les jeux ? Il existe bien Wine, voire Proton, voire Steam pour Linux qui font tourner les jeux facilement. Scénario classique :

    Mais pourquoi diable ça ne fonctionne pas? Ah, c'est le pilote libre qui me fait tout planter apparemment? Allons chercher les pilotes propriétaires... Comment ça, je dois blacklister le pilote libre ? Mais si j'installe le pilote propriétaire, ça devrait marcher, non? ... Et m@&#*, j'ai plus accès à ma session graphique, je vais devoir tout réinstaller, fait ch%!& j'avais pas envie, et mes données je fais comment?... [recherche sur Internet plus tard] Ah ok, j'ai mes fichiers persos, bon je formate tout ça, je repasse à Windows, au moins je galère pas pour jouer.
    Bref, pour passer la barre des 3%, il faut non seulement réunir les avantages de tous les différents forks de Linux dans un développement global pour que tout le monde profite d'un système uniforme, pour que les développeurs s'y retrouvent plus facilement, mais aussi avoir une entreprise porteuse d'un tel projet.

    SPOILER : ça n'arrivera pas et n'a pas vocation à l'être

    Un système libre est par définition (tautologique) libre. Cela implique que les développements ultérieurs à une version donnée peuvent ne pas être dans la même branche que celle de création. Le noyau Linux est historiquement sous licence GPL, et c'est pour cette raison qu'on se retrouve avec une trouzaine d'OS basés dessus. Il est dans l'essence même de Linux d'avoir un fourmillement de systèmes d'exploitation, même si c'est un effet collatéral de son développement d'origine l'obligeant à laisser les sources ouvertes.

    Le seul qui ait réussi à imposer Linux, c'est Android. Mais d'une part, c'est sur l'embarqué, et d'autre part c'est une branche d'une entreprise qui est multi-milliardaire, qui a donc les moyens de communiquer, de contracter, et au final d'imposer son système d'exploitation. En cas d'échec d'Android, soit de nombreuses moutures propriétaires embarquées incompatibles les unes avec les autres auraient partagé le gâteau et donc laissé Apple être seul maître à bord d'une fragmentation de systèmes d'exploitation mobile, soit une autre alternative aurait pu se voir gratifiée d'une présence massive grâce à sa propre communication et ses propres contrats (Symbian pour Nokia, BBOs pour BlackBerry, Windows Mobile pour Microsoft...). Dans les deux cas, Linux aurait très bien pu rester à l'état de "système d'exploitation pour geek".

    Tout ça pour dire qu'Android a permis une réunification des projets mobiles basés sous Linux car on ne compte plus les projets qui peuvent le faire tourner, des systèmes embarqués orientés programmation aux frigos connectés en passant par le smartphone d'entrée de gamme de Mamie, mais pour que cette réunification aie eu lieu il a fallu des centaines de millions d'euros voire des milliards en contrats, marketing, et communication. Moyens que personne n'a encore investi dans le Desktop chez Linux. Ubuntu fait figure de pionnier dans le genre mais Microsoft est encore énormément présent, et tant qu'ils auront les moyens et aucune entrave d'état (cc Corée du Nord qui possède son propre OS Linux maison), ils imposeront leurs logiciels.

  19. #39
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Responsable d'un système d'information métier
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    8
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable d'un système d'information métier
    Secteur : Administration - Collectivité locale

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 8
    Points : 16
    Points
    16

    Par défaut

    Il est possible aussi que plein de distribs linux soient nées du fâchage avec windows à la fin des 90's et que les évolutions de Microsoft que ce soit en termes de qualité du code ou en termes d'ouverture au libre rendent moins utiles et motivantes le maintien de certains distribution.

  20. #40
    Membre éclairé
    Inscrit en
    janvier 2006
    Messages
    331
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : janvier 2006
    Messages : 331
    Points : 889
    Points
    889

    Par défaut

    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Lorsque Linus Torvalds a été sollicité en 2018 pour s’exprimer sur l’avenir du projet auquel il a donné naissance, il a indiqué que l’OS open source ne parvenait pas à s’imposer sur le PC du fait de sa fragmentation [...] a souhaité que la communauté se mette d’accord pour développer un système d’exploitation standardisé pour contourner ce problème. « Je souhaite que nous [la communauté] fassions plus d’efforts dans le sens d’aller vers une offre de bureau standardisée, qui tournera sur toutes les variantes du système d’exploitation. Je suis personnellement très embêté de voir à quel point ce degré de fragmentation a freiné Linux sur le desktop », a lancé Torvalds depuis le mois de décembre 2018. Il reste à savoir si son appel sera entendu par la communauté et attirera l’avis positif des autres développeurs de distributions Linux.
    J'avoue ne pas trop comprendre. KDE, Gnome et la plupart des environnements de bureau fonctionnent sur la majorité des distributions linux. S'il veut par contre parler de l'environnement d'installation ou de configuration en mode graphique, pourquoi pas? Oui, pourquoi ne lance-t-il pas lui-même un projet de distribution universelle? Ou même juste une interface graphique d'installation? Il suffit de voir à quelle vitesse son Git a écrasé tous les DVCS pour se rendre compte que toute distribution signée "Torvalds" écrasera les autres en peu de temps.

    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    La décision vient du fait que Fermilab veuille se tourner désormais vers CentOS [...] plutôt que de développer Scientific Linux 8.
    Tel que je comprends, Scientific Linux était une Red Hat adaptée à un marché spécifique (scientifique). Donc déjà, pas une distribution grand public d'où vous pouvez tirer des généralités. Et au final, passer à CentOS ne changera pas grand chose, il faudra bien refaire toutes les adaptations spécifiques au marché visé, la seule différence c'est qu'on ne donnera pas à cette version personnalisée un nom spécifique.

    Citation Envoyé par bk417 Voir le message
    Il y a des raisons, plein de raisons (liberté, gratuité, ouverture ...) mais elles ne valent pas la peine pour les gens normaux habitués à Windows.
    La gratuité: s'il n'était pas aussi facile de pirater windows, ou si le prix n'était pas artificiellement caché dans des offres OEM, les gens y réfléchiraient à deux fois.
    L'ouverture, c'est facile de n'y voir aucun intérêt quand on est du côté de la majorité: je voudrais bien m'en foutre complètement que d'autres utilisent des outils microsoft, mais quand je reçois des mails au format DAT parce que le gars est incapable de configurer "hors de ma vue", j'ai l'impression d'avoir ouvert une porte du mauvais côté.
    La liberté... c'est sûr que quand on se gave de séries américaines qui nous parlent de leur cher 1er amendement, et que le journal télévisé nous rappelle qu'on est libre de ses opinions... mais que tout propos tendancieux sera assimilé à de l'apologie du terrorisme, je veux bien croire que la majorité des gens, la liberté ils ne savent pas ce que c'est.

    Citation Envoyé par bk417 Voir le message
    PS: Les non-geeks ont une vie, et s'en foutent royalement de ce qu'il y a dans leur ordinateur tant qu'internet fonctionne.
    Ouf, je craignais d'être le seul à voir cette évidence... (et pourtant je suis plutôt du côté geek!)

    Citation Envoyé par SimonDecoline Voir le message
    Toutes mes excuses pour avoir été aussi suffisant. C'est vrai que de parler au nom "des gens" et d'expliquer aux développeurs de distribs ce qu'ils doivent faire, c'est une vraie leçon d'humilité. Merci.
    Parler au nom des "gens" ? Attention, en 2019 ça s'appelle du populisme, et c'est très mal vu !!!

    Citation Envoyé par stardeath Voir le message
    au bout d'un moment faudrait savoir si la "communauté" linux a envie de voir les distribs se populariser ou pas : .
    Ben comme je disais plus haut: je peux ne pas le vouloir si ça n'implique pas pour moi de devoir m'adapter en permanence aux bêtises de l'outil majoritaire. Tant que ce n'est pas le cas, désolé de vouloir "imposer" l'ouverture dans les deux sens.

    Citation Envoyé par -FloT- Voir le message
    GNU-Linux, ça s'installe. C'est pas anodin pour la plupart des gens. Les forums regorgent de posts de personnes en galère avec une installation foirée.

    Pourquoi la plupart des particuliers utilise Windows? C'est pas un choix, c'est uniquement parce que Windows "vient avec" la machine là où les gens les achètent: FNAC, Darty, Carrefour, Conforama, LDLC, sans doute aussi Amazon et les grosses boutiques en ligne...
    Eh oui, tout est là en réalité.
    Chaque fois que j'entends un gars me dire qu'installer Windows est plus facile, je lui prépare une machine virtuelle et je lui demande de le faire devant moi: 99% reconnaîtront alors qu'ils ne savent pas de quoi ils parlent.

    Citation Envoyé par PirBip Voir le message
    Il y a aussi un problème de clarté dans cette fragmentation. Qu'est-ce qu'un Kubuntu, sinon un Ubuntu où on aurait juste remplacé le bureau Gnome par KDE ? Ne serait-il pas plus judicieux d'avoir seulement une seule Ubuntu, mais qu'à l'installation on propose l'interface graphique ?
    Oui, en effet, je préfère l'approche avec tous les bureaux dans la même distribution, on installe ce qu'on veut. C'est une des raisons pour lesquelles je préfère Mandriva. Ah oui mais c'est pas la distribution dominante, et on parle d'avoir une seule distribution, alors il faut une seule approche (et rien que là on en a deux).
    Donc avant d'imposer l'idée d'une distribution unique faudrait imposer celle d'une approche unique. Et là déjà on contrevient au principe du libre...

    Citation Envoyé par PirBip Voir le message
    2/ Autre aspect : GNU/Linux se coltine depuis l'origine l'étiquette du système d'exploitation pour geeks. La seule entreprise qui fait de la publicité pour Linux est... Android, spécialisé dans l'écosystème embarqué.
    Excuses-moi, certes Android est basé sur un noyau linux mais à quel moment ses promoteurs font-ils la publicité de ce fait? Ne seraient-ils pas, au contraire, tentés de récupérer tout ce qui est possible sous linux sans pour autant prendre la contrainte de la GPL et sans s'en vanter?

    Citation Envoyé par PirBip Voir le message
    Un système libre est par définition (tautologique) libre. Cela implique que les développements ultérieurs à une version donnée peuvent ne pas être dans la même branche que celle de création. Le noyau Linux est historiquement sous licence GPL, et c'est pour cette raison qu'on se retrouve avec une trouzaine d'OS basés dessus. Il est dans l'essence même de Linux d'avoir un fourmillement de systèmes d'exploitation, même si c'est un effet collatéral de son développement d'origine l'obligeant à laisser les sources ouvertes.
    Les *BSD sont basés aussi sur une licence libre, et pourtant ils ne sont pas des centaines: si on considère que FreeBSD et OpenBSD sont deux distributions d'un même OS (discutable certes mais ce n'est pas le sujet) alors on a là un OS libre avec quelques dizaines de distributions au mieux, et dont les différences sont essentiellement techniques, rarement visibles pour l'utilisateur lambda.
    Donc oui c'est possible, mais quand on voit la grande popularité des BSD, qu'on la divise par le nombre de versions, comment peut-on continuer de répéter l'argument de la fragmentation comme la seule cause de la faible popularité de linux?

Discussions similaires

  1. Réponses: 25
    Dernier message: 21/04/2016, 18h16
  2. QLineEdit bloqué uniquement sur Scientific Linux 7
    Par uriotcea dans le forum Débuter
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/04/2015, 20h31
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 07/11/2013, 15h36
  4. Scientific Linux 6 et Python 2.7
    Par mlbtz dans le forum Administration système
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/01/2012, 17h31
  5. Réponses: 12
    Dernier message: 27/09/2011, 11h46

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo